Vous êtes sur la page 1sur 3

Cherigui Hassane

Master 01 groupe 02

Enseignante du module Entrepreneuriat: Madame ALLEK

Examen en ligne du module entrepreneuriat

Première partie :
1- les textes font références aux approches de l’entrepreneuriat et l’esprit que
l’entrepreneur doit posséder.
2- la synthèse :

L’Entrepreneuriat est le principe et profession de toute discipline des sciences


humaines que les personne agissent dans le domaine de l’entrepreneuriat .mais il
existe une multitude façon qui définie l’entrepreneuriat. En quoi consiste ce
concept ?
Au milieu de l’activité économique l’entrepreneur est totalement oublié comme
le grand économiste Cantillon le présume mais aussi Pionnier de la théorie
entrepreneuriale qui ont insistés sure la figure de l’entrepreneuriat en compagnie
avec d’autre économiste Jean-Baptiste SAV de l’année 1803 et Schumpeter en
associant l’entrepreneuriat a l’innovation et la perception par contre leur refus
d’accepter des modèles qui sont considérer quantifiable marque soudainement
les limites de cette science ce qui a pousser le monde entrepreneuriale a se dirigé
vers les behaviouristes qui ont toujours écrit a propos des caractéristiques des
entrepreneures .le premiers qui s’est intéressé a cette discipline fut Max Weber
1930 .en contre partie celui qui a générer le commencement aux science des
comportement est bien évidement David C DcClelland.
Pour conclure selon tout ses analyste et économiste et leur conquêtes a la
recherche d’une bonne définition de l‘entrepreneur on arrive à dire que ce
dernier n’est pas un individu mais une fonction qui désigne une relation existante
entre les motivations entrepreneuriales et les structures socioéconomique.
3-Définition de l’entrepreneuriat selon les trois approches :
 Approche par activité (comportementalistes) :
- D’âpres Schumpeter (1928) l’esprit de l’entrepreneuriat se situe dans la
perception et l’exploitation de nouvelles opportunités dans le cadre de
l’entreprise cela a toujours u un apport d’un usage différent de
ressources nationales qui sont soustraites de leur utilisation naturelle et
caractérielle à de nouvelles combinaisons.

 Approches par les traits ou profils :


- Selon Stevenson et Jarillo (1990) :
Le cœur de l'entrepreneuriat corporatif est que l'opportunité qui se
présente à l’entreprise doit être poursuivie par des individus.
Mais le repérage des opportunités est certainement en fonction des
capacités de l'individu: sa connaissance intime du marché, des
technologies impliquées, des besoins du consommateur, etc.

 Approche par processus :


- Selon Cunningham et Licherons "(1991, p.57) :
L'entrepreneuriat est un processus itératif de "création d’idées,
d’évaluation personnelle, de remise en cause actuelle et future : Ce
processus implique de créer l'idée, " d'évaluer ses capacités
personnelles et de prendre des mesures au début et dans l'avenir ".

Partie 2 :
La très petite entreprise familiale est considérer comme étant la plus populaire
forme dans l’activité entrepreneuriale en Algérie, cette classe d’entreprise et
parmi celle qui s’est développée loin de l’État, celui si a permit de lui donnée le
caractère familial pour cela on pose la question suivante : en quoi consistent ces
caractères ?
En premier lieu la gestion de l’entreprise familiale a pour objectif de créer une
continuité parmi ces membres de cette famille et comme étant un centre de
reproduction des fonctionnements, ce qui entraine dans la plus part des temps à
des comportements économiques irrationnels. Prenant l’exemple du
recrutement, l’entreprise familiale embouche au niveau du lien de parenté ou
même de la proximité familiale. Elle a un type d’organisation héréditaire qui
signifie que l’organisation et les rapports hiérarchiques sont soumis au père et a
l’ainé d’une façon générale, ce principe imposte que l’autorité du père est avant
tout. Essentiellement caractérisée de la concentration du pouvoir autour de la
personne du propriétaire-dirigent est renforcée et même soumise dans le
principe socioculturel algérien. Le capital de l’entreprise est souvent composé de
capitaux propre et des empreints informels au sein de la famille qui ne peut être
cédés, et qui ne peut se diviser en cas de disparition du propriétaire. Avec une
gestion de prudence et avec sécurité, les capitaux étrangers ne sont pas utilisés
par l’entreprise familiale. Ce qui est visible dans la petite entreprise c’est les
facteurs socioéconomiques qui sont le produit de l’histoire et qui ont marqués le
niveau de formation peu élevé.
Ce qui bien évident, c’est les jeunes entrepreneurs qui montrent beaucoup plus
d’aptitudes a l’innovation et la modernité et qui évoluent dans les marchés
contrairement au gens plus âgés. Particulièrement dans les moyennes entreprises
qui se trouve dans une situation concurrentielle les unes avec les autres,
également avec les entreprises francisées.

Vous aimerez peut-être aussi