Vous êtes sur la page 1sur 2

Chapitre 2 : L'immunité adaptative, prolongement de l'immunité innée Les venins de vipère

Mise en situation et recherche à mener


Après une morsure de vipère aspic (Vipera aspis), on traite immédiatement le blessé en lui injectant un produit anti-venin qui contient des anticorps dirigés contre des protéines (=
antigènes) présentes dans le venin. Un laboratoire a fabriqué un produit anti-venin de vipère aspic qu'il désire commercialiser en France. Étant donné la variabilité des venins, le fabricant
doit auparavant s'assurer de l'efficacité de son produit contre les différentes populations françaises de vipère aspic.

Afin de savoir s’il peut être distribué dans tout le pays, on cherche à déterminer, par un test d’immunodiffusion, si les anticorps contenus dans le produit anti-venin peuvent
neutraliser les antigènes présents dans le venin de toutes les vipères aspic présentes en France.

Ressources
Document 1 : Elaboration d'un produit anti-venin de vipère aspic Matériel :
Le venin de la vipère aspic est composé de diverses protéines, toxiques pour l'organisme. La composition protéique des venins de cette - Test d’immunodiffusion
espèce varie en fonction de la diversité génétique des individus et donc en fonction de leur localisation géographique.
Pour élaborer un "anti-venin", on procède en injectant à des chèvres un mélange de venins détoxifiés*, prélevés sur des vipères issues de Principe du test d'Ouchterlony. Cette
régions différentes. méthode consiste à utiliser la diffusion de
Après quelques jours, les chèvres ont produit des anticorps dirigés spécifiquement contre les protéines présentes dans les venins. Ce sont molécules solubles, antigènes et anticorps,
ces anticorps qui entrent dans la composition du produit anti-venin. dans une gélose d’agar-agar : les solutions
Toutes les chèvres ne réagissant pas de la même façon aux venins injectés, on s'assure de l'efficacité du produit anti-venin contre les déposées dans les puits creusés dans le gel
différentes populations de vipères aspic présentes sur un territoire avant de le proposer aux hôpitaux qui se trouvent sur ce territoire. diffusent de façon homogène dans toutes
* les protéines toxiques sont rendues inactives sans que leur structure soit les directions autour du puits. Les auréoles
de diffusion vont donc entrer en contact
Document 2 : Carte de répartition des populations de vipères aspic lorsqu'elles auront suffisamment progressé.
Lorsque l’antigène et son anticorps
spécifique se trouvent ainsi en contact, ils
forment un complexe immun Ag-Ac qui se
caractérise par un arc de précipitation,
visible à l’œil nu.
Etape A : Proposer une stratégie et mettre en œuvre un protocole de résolution pour obtenir des résultats exploitables
(Durée recommandée : 40 minutes)

1- Proposer une stratégie réaliste à partir des ressources, du matériel et du protocole d’utilisation proposé.

2- Mettre en œuvre votre protocole pour mettre en œuvre votre stratégie.


Vous pouvez voir la manipulation faite par des élèves sur YouTube : l’adresse du lien (très longue !) est donnée ci-dessous. C’est comme-ci vous y étiez !
https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=video&cd=4&ved=0ahUKEwjjqJWu-
8voAhVJ6uAKHYNQDlEQtwIIPTAD&url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DiPEONwt8SqQ&usg=AOvVaw2UiS2SiSXJAgiKBEr_vFZk

Etape B : Communiquer et exploiter les résultats obtenus pour répondre au problème


(Durée recommandée : 20 minutes)
3- Sous la forme de votre choix, présenter et traiter les données fournies pour apporter les réponses nécessaires à la résolution du problème.
Les résultats sont présentés ci-dessous :

1, 2 3 4 et 5 de la boite sont à mettre en correspondance


avec les chiffres de la carte donnée dans les ressources.

4- Exploiter les résultats pour résoudre la situation problème.

Vous aimerez peut-être aussi