Vous êtes sur la page 1sur 7

TITRE : LA FABRICATION D’UNE SOUPE THERAPEUTIQUE A BASE DE

CHAMPIGNONS COMESTIBLES.

RESUME ETENDU

La malnutrition pourrait être définie comme des carences, des excès ou des déséquilibres dans
l’apport énergétique et/ou nutritionnel d’une personne (WHO, 2016). Environ 1,9 milliards
d’adultes dans le monde sont en surpoids, alors que 462 millions d’autres présentent une
insuffisance pondérale. De même, on estime à 41 millions le nombre d’enfants âgés de moins
de 5 ans qui sont obèses ou en surpoids, alors qu’ils sont 159 millions à souffrir d’un retard de
croissance et 50 millions à être émaciés (WHO, 2016). D’après les prévisions d’ici 2020, le
continent africain aura le plus grand pourcentage de décès dû aux maladies non-
transmissibles. Parmi les facteurs de risque, il y a une mauvaise alimentation pauvre en
minéraux essentiels et en macronutriments, qui serait accompagnée d’un état de stress
oxydatif chez les personnes. Cet état de stress, définit comme étant un déséquilibre entre la
production des espèces oxygénées réactives (EROs) et les capacités antioxydantes de
l’organisme en faveur de la production des EROs (Haleng et al., 2007). Ce déséquilibre peut
avoir diverses origines telle que la mauvaise alimentation, la pollution, le contact avec
certains pesticides et solvants, la consommation du tabac et d’alcool, la prise de certains
médicaments, la pratique du sport intensif et tout processus susceptible de surcharger les
réactions de détoxification hépatiques (Boubékri, 2014). Il pourrait avoir des conséquences
désastreuses sur des composants cellulaires importants tels que l’ADN, les lipides, les
protéines… entraînant des dommages dans tout l’organisme (Boubékri, 2014). Pour cette
raison, il est nécessaire d’apporter à l’organisme une supplémentation en antioxydants pour
protéger le corps contre les effets des radicaux libres et des espèces oxygénées réactives
(Haleng et al., 2007). Pour ce faire, les antioxydants les plus utilisés par les industries
pharmaceutiques sont : butylated hydroxyanisole (BHA), butylated hydroxyltoluene (BHT),
propyl gallate and tert-butylhydroquinone; BHA ET BHT sont suspectés responsables de
dommages dans le foie et de carcinogenèse (Wichi, 1988). Des travaux antérieurs effectués
sur des espèces végétales ont démontré leur intérêt thérapeutique et nutritionnel (Zhang et al.,
2016 ; Sholapur et Patil, 2013 ). Les champignons comestibles sont réputés très riches en
macronutriments et en minéraux essentiels (Okwulehie et al., 2014). Des études précédentes
sur Pleurotus ostreatus ont démontré ses propriétés antioxidantes, ses effets anti tumeurs,
anti-hyperlipidémiques, antidiabétiques et anti-hypercholestérolémiques (Zhang et al., 2016;

1
Abrams et al., 2011; Jayakumar et al., 2007). Il en est de même pour l’espèce Moringa
oleifera réputée pour ses multiples effets thérapeutiques dont hépatoprotecteurs et
antioxidants (Farooq et al., 2007; Sholapur et Patil, 2013). Ces résultats ont amené les
industries pharmaceutiques et les chercheurs à essayer de mettre en place des compléments
alimentaires à base de plantes médicinales pouvant être source de protéines naturelles mais
aussi améliorer la défense antioxydante de l’organisme. Pour cette raison, les études sur
l’évaluation de l’efficacité thérapeutique des combinaisons de différentes espèces végétales
deviennent de plus en plus importante pour minimiser les risques de maladies dues au stress
oxydatif et optimiser l’utilisation de sources de nutriments essentiels naturels chez les
personnes malnutries et immunodéficientes. L’objectif général de cette étude est de mettre à
la disposition des personnes un complément alimentaire à haute valeur ajoutée qui sera
composé de ces deux espèces. Les objectifs spécifiques sont :

1. Faire la culture et la domestication de Pleurotus ostreatus par la culture du mycélium


et celle des carpophores
2. Evaluer la valeur nutritionnelle du complément alimentaire en analysant les teneurs en
macronutriments et en minéraux, un screening chimique et la qualité microbiologique
du produit
3. Etudier les effets thérapeutiques du complément alimentaire en évaluant sa capacité
antioxydante in-vivo par la mesure de certains paramètres biochimiques dans
l’homogénat de foie et dans le sérum.

Les laboratoires de l’Université de Yaoundé I et le laboratoire de biotechnologie des


champignons de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ont servi de cadre d’étude pour ce
travail. Deux espèces ont été utilisées dans cette étude Pleurotus ostreatus et Moringa
oleifera. La culture et la domestication de Pleurotus ostreatus a été faite sur des grains de
maïs pour l’obtention du mycélium pur et sur un substrat à base de paille d’arachide et son de
riz pour la fructification et l’obtention des carpophores. La culture du mycélium pur s’est faite
sur le milieu de culture Potatoes Dextrose Agar (Oei, 2005). Les milieux de culture PDA ont
été préparés à partir du filtrat d’une décoction de 200 g de pomme de terre coupés en cubes
ramenée au litre avec de l’eau distillée, de 20 g de dextrose et 20 g d’agar-agar. Le milieu a
été stérilisé à l’autoclave 121 °C pendant 45 mn. A chaud, les milieux ont été coulés dans les
boites de pétri à raison d’environ 10 ml par boîte sous la hotte dans des conditions aseptiques.
Le champignon Pleurotus osteeatus lavé au préalable dans de l’eau distillée, est coupé dans le
sens de sa longueur et un morceau de tissu intérieur a été prélevé et inoculé au centre de la
boîte de pétri contenant le milieu PDA. Les boites de pétri ont été fermées avec de la paraffine
puis incubées dans l’étuve à 25° C pendant une semaine. La semence a été obtenue en
ensemençant le mycélium pur sur des grains de maïs. Ils ont été incubés à 25 °C sous

2
l’obscurité pour obtenir la semence. La fructification a été faite sur un substrat qui était
composé de 75 % de paille d’arachide et 25 % de son riz, stérilisé à l’autoclave (121 °C- 45
mn). Le substrat est entassé en couches dans des bacs en polystyrène et chaque couche est
recouverte de semence de Pleurotus ostreatus. Le taux de lardage représente environ 5 % du
poids du substrat. Après le remplissage et le lardage effectués, les bacs ont été incubés dans
la chambre d’incubation à 25 °C pendant 2 semaines à l’abri de la lumière. Les champignons
ont été récoltés au bout de 10 à 15 jours après l’envahissement total du substrat, séchés et
conservés. Elles ont été préparées puis séchées à nouveau et réduites en poudre. Les feuilles
fraiches de Moringa oleifera ont été cueillies au jardin botanique de l’Université Cheikh Anta
Diop de Dakar. Elles sont lavées dans de l’eau distillée contenant de l’hypochlorite de sodium
(10g/l) puis égouttées pendant 30 mn. Par la suite, elles sont étalées sur papier filtre stérilisé
aux rayons UV pendant 30 mn, puis mises à sécher pendant 4 jours, dans une salle bien aérée
et à l’abri de la lumière. Les feuilles ayant un aspect très sec au bout de 4 jours, sont réduites
en poudre. Ce mélange des deux poudres en proportions 2 :1 a été conditionné et stocké à
température ambiante pour les différentes analyses. Ensuite, l’élaboration du complément
alimentaire a été faite en proportions 2 :1 (Moringa oleifera-Pleurotus ostreatus). Différentes
analyses ont été faites sur le complément alimentaire dont : une analyse quantitative sur les
teneurs en macronutriments et en minéraux essentiels (avec les méthodes AOAC, 2002) ; un
screening chimique en détectant les flavonoïdes, les alcaloïdes, les tanins et les Saponiosides ;
une analyse de la qualité microbiologique : recherche de Salmonella (NF EN ISO 6579 :
2002), recherche d’anaérobies Sulfito-Réducteurs (NF V08-061), recherche de coliformes
thermotolérants (NF V08-060), recherche de Escherichia coli (NF V08-016), recherche de
moisissures (NF ISO 7698). Une analyse de la capacité antioxydante a aussi été faite en
induisant un stress oxydatif in-vivo chez des souris wistar. Le stress a été induit de deux
façons : physique et chimique. Le stress physique a été induit chez les rats en les faisant nager
2h par jour dans un cylindre (150 cm de diamètre, 50 cm de hauteur) rempli d’eau à 75 %. Le
complément alimentaire nommé FMP16 dissout dans de l’empois d’amidon à 0,01 %, leur a
été administré en 3 doses différentes 500 mg/kg, 1000 mg/kg, 1500 mg/kg par voie
orogastrique. Le stress chimique a été induit par administration de 5 doses successives par
voie orogastrique de 2 g/kg d’éthanol 30 % et d’une dose de 750 mg/kg de paracétamol, 12 h
après la dernière dose d’éthanol. Au préalable, durant les 21 premiers jours, le complément
alimentaire FMP16 dissout dans de l’empois d’amidon à 0,01 %, leur a été administré en 3
doses différentes 500 mg/kg, 1000 mg/kg, 1500 mg/kg. Le stress a été induit durant les 3
derniers jours du traitement. Vingt quatre heures (24 h) après la dernière dose, les animaux
ont été anesthésiés et sacrifiés et des analyses ont été faites sur le sérum et sur l’homogénat de
foie. Le logiciel SPSS statistics 20,0 a été utilisé pour le traitement des données par un
coefficient de sécurité de 95 %.

Les résultats ont montré que les conditions de culture de cette étude sont favorables à la
domestication de Pleurotus ostreatus. Le mycélium pur de Pleurotus ostreatus est obtenu : 7
jours d’incubation à 25 °C, sur le milieu de culture Potatoes dextrose agar. La production du
blanc de semis est obtenue sur des grains de maïs à 25 °C avec un taux d’humidité entre 50 et
55 % dans le phytotron à l’obscurité après 15 jours d’incubation. Les carpophores de

3
Pleurotus ostreatus sont obtenus après ensemencement du blanc sur un substrat de paille
d’arachide mélangé au son de riz. Le mycélium envahit le substrat après 15 jours d’incubation
à 25 °C à l’abri de la lumière. Les primordiaux se développent en présence d’une luminosité
de 600 W et la première récolte est faite 15 jours après l’apparition des primordiaux. Les
résultats ont donné des teneurs élevées en macronutriments principalement en protéines
35,08±0,22 g/100g, glucides totaux 14,28±1,85 g/100g, lipides totaux 22,70±0,07 g/100g, les
fibres brutes 20,95±2,01 g/100g et les cendres 6,98±0,47 g/100g. L’énergie était 401,78±5,80
kcal/100g de matière sèche. Parmi les minéraux, le potassium était le plus abondant
1568,83±13,32 mg/100g, puis le phosphore 318,55±0,44 mg/100g, le calcium 284,33±1,88
mg/100g, et le magnésium 253,14±0,61 mg/100g, le moins abondant était le cuivre avec
0,53±0,01 mg/100g La valeur nutritive du FMP16 satisfait plus de 50% des besoins
journaliers recommandés. Aucun germe pathogène n’y a été décelé. Il y a eu la présence de
flavonoïdes et de tanins et l’absence d’alcaloïdes et de saponiosides (à l’état de traces). Les
résultats des analyses sur la capacité antioxydante ont montré que le produit a une bonne
capacité antioxydante car baisse les valeurs des lipides peroxydés et augmente celles de la
catalase et du glutathion cellulaire (p<0,05). Aussi, on a constaté une baisse du taux de
cholestérol total et du LDL-Cholestérol chez tous les groupes ayant reçu le FMP16. La baisse
des activités des transaminases sériques et de la créatinine a aussi été notée mais sans une très
grande différence significative. Le FMP16 ne présente aucun effet sur les taux de l’albumine
et de la testostérone. Les doses de 500 et de 1000 mg/kg ont donné les meilleurs résultats
(p<0,05). Ces résultats nous permettent d’appuyer les études antérieures sur les effets
thérapeutiques de Moringa oleifera et Pleurotus ostreatus. Ils permettent d’envisager la
disponibilité prochaine sur le marché d’un complément alimentaire très riche en nutriments
essentiels pouvant participer dans la lutte contre la malnutrition mais aussi dans la prévention
des maladies métaboliques.

Mots clés : Moringa oleifera, Pleurotus ostreatus, complément alimentaire, capacité


antioxydante, nutrition

4
Publication issue de la thèse

- Kane F C, Tounkara L S, Kimassoum D, Guewo-fokeng M, Diop T A,


Mbacham W F, Nutritional value of a dietary supplement of Moringa
oleifera and Pleurotus ostreatus, African Journal of Food Science,
Vol.11(6) pp 171-177, (2017).
No Article : BB993F264289

5
Références bibliographiques

1. Abrams DI, Couey P, Shade BS, Kelly ME, Elias NK and Stamets P, Anti-
hyperlipidemic effects of Pleurotus ostreatus (oyster mushrooms) in HIV-infected
individuals taking antiretroviral therapy, BMC Complementary and Alternative
Medicine, 11-60, (2011).
2. AOAC, Official Methods of Analysis, Association of Official Analytical
Chemists, Inc, 17th edition, Washington D.C., USA, 2000-2200, (2002)
3. Boubekri C, Etude de l’activité antioxydante des polyphénols extraits de Solanum
melongena par des techniques électrochimiques, Doctorat en sciences spécialité
Chimie, Université Mohamed Khider – Biskra, Faculté des Sciences exactes, des
sciences de la nature et de vie, République Algérienne Démocratique et Populaire,
176 pages, (2014).
4. FAO (Food and Agriculture Organisation), The State of food insecurity in the
world. Internationals goals 2015 hunger reduction: uneven progress, 27-51,
(2015).
5. Farooq Anwar, Sajid Latif, Muhammad Ashrafand Anwarul Hassan Gilani,
Moringa oleifera: A food plant with multiple medicinal uses. Phytotherapy
Research, 21: 17–25, (2007).
6. Haleng J, Pincemail J O, Defraigne C, Charlier J P, Chapelle, Le stress
oxidant, Revue Médicale de Liège, 62 : 10 : 628-638, (2007).
7. Jayakumar T, Thomas PA, Geraldine P, Protective effect of an extract of the
oyster mushroom, Pleurotus ostreatus, on antioxidants of major organs of aged
rats, Experimental Gerontology Journal, 42: 183–191, (2007).
8. NF EN ISO 6579, Norme Française EN ISO 6579, Microbiologie des aliments -
Méthode horizontale pour la recherche des Salmonella spp. 2-27, (2002).
9. NF ISO 21527-2, Norme française ISO 21527-2, Microbiologie des aliments –
Méthode horizontale pour le dénombrement des levures et moisissures – Partie 2:
Technique par comptage des colonies dans les produits à activité d'eau inférieure
ou égale à 0,95, (2008).
10. NF ISO 16649-2, Norme Française ISO 16649-2, Microbiologie des aliments -
Méthode horizontale pour le dénombrement des Escherichia coli B-glucuronidase

6
positive - Partie 2: Technique de comptage des colonies à 44 °C au moyen de 5-
bromo-4-chloro-3-indolyl B-D-glucuronate, (2001).
11. NF V08-060, Norme Française V08-060, Microbiologie des aliments -
Dénombrement des coliformes thermotolérants par comptage des colonies
obtenues à 44 °C, (2009).
12. NF V08-061, Norme Française V08-061, Microbiologie des aliments -
Dénombrement en anaérobiose des bactéries sulfito-réductrices par comptage des
colonies à 46 °C. 5-11, (2009).
13. Okwulehie IC, Judith U and Okorie DO, Chemical composition and nutritional
value of mature and young fruiting-bodies of Pleurotus Pulmonarius produced on
Andropogon gayanus straw and Khaya ivorensis sSawdust, IOSR Journal
Pharmacology and Biology Sciences, 72-77, (2014).
14. Sholapur HPN, Patil BM , Pharmacognostic and phytochemical investigations
on the bark Moringa oleifera Lam, Indian Journal of Natural Products and
Resources, 4(1): 96-101, (2013).
15. WHO (World Health Organisation), Report on the global situation of non-
communicable diseases, (2010).
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs355/fr/. Consulté le 24/06/2016
16. WHO (World Health Organisation), Qu’est ce que la malnutrition ? (2016)
http://www.who.int/features/qa/malnutrition/fr/ consulté le 28 janvier 2017.
17. Wichi HP, Enhanced tumor development by butylated hydroxyanisole (BHA) from
the prospective of effect on forestomach and oesophageal squamous epithelium.
Food Chemical Toxicology, 26:717–723, (1988).
18. Zhang Y, Tao H, Zhou H, Zhang Y, Jin G, Yang Y, Anti-diabetic effect of
polysaccharides from Pleurotus ostreatus in streptozotocin-induced diabetic rats,
International Journal of Biological Macromolecules, 83: 126–132, (2016).

Vous aimerez peut-être aussi