Vous êtes sur la page 1sur 11

Correction Examen Blanc

QCM (15 points)


1. Le coefficient de Poisson a une valeur typiquement comprise entre :
a) 0 ≤ ν ≤ 1
b) 0.5≤ ν ≤ 1
c) -1 ≤ ν ≤ 0.5
d) -1 ≤ ν ≤ 1
2. Un essai de relaxation des contraintes est généralement pratiqué
a) à déformation totale constante
b) à déformation viscoplastique constante
c) à contrainte constante
d) à force constante
3. Un atome est constitué de :
a) Electrons et Protons
b) Protons et Neutrons
c) Electrons et Neutrons
d) Electrons, protons et neutrons
4. La masse d’un atome est égale a :
a) Celle des protons
b) Celle des neutrons
c) Celle des électrons
d) Celle du noyau

5. On Considère l’atome de Phosphore de symbole 31


15P, Quelle est le nombre de nucléons et celui
des protons
a) A=15 ; Z=31
b) A =16 ; Z = 31
c) A=31 ; Z =15
d) A=31 ; Z = 16
6. Sachant que la charge élémentaire électrique est de 1.60*10-19 C. Quelle est la charge electrique
du noyau de Phosphore
a) 2.4*10-18C
b) 4.96*10-18C
c) 2.56*10-18C
d) Aucune des réponses mentionnées
7. Les métaux sont de bons conducteurs de
a) Chaleur
b) Electricité
c) Aucune des réponses mentionnées
d) Réponse (a) et (b)
8. Le son se propage dans
a) Dans le vide
b) Dans les solides
c) Dans les fluides
d) Réponse (b) et (c)
9. L’oreille humain perçoit des sons dont la fréquence est de
a) ≤20 Hz
b) ≥20 KHz
c) 20 Hz ≤ f ≤20 kHz
d) Aucune des réponses
10. La célérité d'une onde sonore :
a) Dépend du milieu de propagation.
b) Ne dépend pas du milieu de propagation
11. Les sons ayant une fréquence supérieure à 20 kHz sont appelés :
a) sons purs.
b) sons complexes.
c) infrasons.
d) ultrasons.
12. La quantité de chaleur Q (en J) reçue par un corps est donnée par la relation :
a) Je ne sais pas
b) Q = ΔU = m × c × (tf - ti)
c) Q = ΔU = m × c × (ti - f)
d) Q = - ΔU = m × c × (tf - ti)
13. En incorporant à un métal un ou plusieurs autres métaux ou des éléments non métalliques, on
forme des :
a) composite
b) alliage
c) Composition
d) alliance
14. Les matériaux fragiles se caractérise par une rupture :
a) Soudaine et Brutale
b) Progressive
c) Ne se rupture pas
15. Un corps visqueux présente une déformation
a) Elastique
b) Récupérable
c) Permanente
d) Ne se déforme pas

Exercice 1 (15 points)


Un appartement est équipé d’un lave-vaisselle. Une résistance électrique est utilisée pour chauffer
de l’eau. Sur le manuel d’utilisation, les caractéristiques suivantes sont décrites :
Fusible : 10 A
Puissance de chauffage : 1 200 W
Puissance de rinçage : 200 W
1) Un courant électrique d’une intensité de 12 A peut-il alimenter le lave-vaisselle ? Justifier. (5
points)
2) Le lave-vaisselle est programmé sur le cycle « vaisselle fragile ». (10 points)
Le chauffage a une durée de 30 minutes et le rinçage de 15 minutes.
Calculer, en kWh, la consommation d’énergie :
- Au cours du chauffage ;
- Au cours du rinçage ;
- Au cours du cycle ;

Correction
1) P = U x I donc I = P/U
La puissance maximale est absorbée par le chauffage, soit Pmax = 1200 W.
Et la tension du réseau est de : U = 230 V
Donc : I = Pmax/U = 1200/230 ≈ 5,2 A
Un courant de 12 A suffi donc pour alimenter l'appareil.
2)P(chauffage) = 1200 W et t(chauffage) = 30 min = 0,5 h
E(chauffage) = P(chauffage) x t(chauffage) = 1200 x 0,5 = 600 Wh = 0,6 Wh
P(rinçage) = 200 W et t(rinçage) = 15 min = 0,25 h
E(rinçage) = P(rinçage) x t(rinçage) = 200 x 0,25 = 50 Wh = 0,05 kWh
E(cycle) = E(chauffage) + E(rinçage) = 0,6 + 0,05 = 0,65 kWh
Exercice 2 (10 points)
1. Calculer la quantité de chaleur nécessaire pour élever la température de 300 litres d’eau de 20 à
100°C. Exprimer le résultat en Joule, kilojoule, kilowattheure.
Cm = 4,18 Kj/kg °C
2. Calculer la masse d’huile pouvant être chauffée de 15 à 150°C par une quantité de chaleur de
2kWh. En déduire le volume.
Cm = 1,25 Kj/kg °C
Masse volumique de l’huile : 0,9 kg. l-1

Correction
1. La quantité de chaleur nécessaire pour porter 300 l d’eau (soit 300 kg d’eau) de 20 à 100°C est
:
Q = m x cm x (tf – ti) = 300 x 4.18 x (100-20) = 100 320 000 j soit 100 320 Kj
En kWh : Sachant que 1 kWh correspond à 3600 kJ, 100320 kJ correspond à : 100320 / 3600 =
27.87 kWh
2. La masse d’huile pouvant être chauffée de 15 à 150 °C par 2 kWh est de :
Q = m x Cm x (tf – ti) donc m = Q/ Cm (tf / ti)
Sachant qu’1 kWh est = à 3600 Kj alors Q = 2 kWh est = à 2 x 3600 = 7200 Kj
m = Q/ Cm (tf / ti) = 7200/ 1,25 (150 – 15) =42,67 kg
Sachant qu’1 litre pèse 0,9 kg, alors 42,67 kg correspond à un volume de 42,67/0,9 = 47,4 litres
Exercice 3 (20 points)
Vous vous promenez dans les bois et un moustique vient à passer. En vol, il agite ses ailes 800 fois
par seconde
1. Quelle est la fréquence de battement des ailes ?
2. Quel est le temps qui s’écoule entre 2 battements d’ailes successifs ?
3. Quelle est la longueur d’onde associée à cette fréquence ?
Le moustique émet un bruit omnidirectionnel d’une puissance de 2 nW.
4. Quel est le niveau de puissance du moustique ?
L’insecte vient voleter dans votre oreille à une distance de 1 cm de votre tympan.
5. Quel est le niveau de pression acoustique mesure au niveau du tympan ?
La bestiole s’éloigne. Sachant que le bruit de fond du foret à 800 Hz est de 30 dB et que le pouvoir
de discrimination de l’oreille humaine est de 1 dB :
6. Calculer la distance à partir de laquelle le bruit de l’insecte n’est plus perçu

Correction
1. la fréquence de battement des ailes est de 800 Hz
2. Le temps qui s’écoule entre 2 battements d’ailes successifs est :
T = 1/ fr = 1/ 800 = 0.00125 s = 1.25 ms
3. La longueur d’onde associée à cette fréquence est de λ= c/f = 340 / 800 = 42.5 cm
4. Le niveau de puissance du moustique est de
−9
𝑊 2 ∗ 10
𝐿𝑤 = 10 ∗ log ( ) = 10 ∗ log ( ) = 33 𝑑𝐵
𝑊0 10−12

5. 𝐿𝑝 = 𝐿𝑤 − 10 ∗ log (4𝜋𝑟 2 ) = 33 − 10 ∗ log(4 ∗ 𝜋 ∗ 0.012 ) = 62 𝑑𝐵

6. 𝐿𝑝 = 𝐿𝑤 − 10 ∗ log (4𝜋𝑟 2 ) = 31 𝑑𝐵

• 33 − 10 log (4 ∗ 𝜋 ∗ 𝑟 2 ) = 31 𝑑𝐵
• -10 log (12.57*r2) = 31 -33 = -2
• Log (12.57 * r2) = 0.2

10log (12.57*r^2) =100.2
• 12.5*r2 = 1.58
r = 0.355 m

Exercice 4 (20 points)


On réalise à la température 20°C un essai de traction sur une éprouvette d’un alliage de titane «
l’inconel 718 » qui est un superalliage réfractaire (caractérisé par des excellentes propriétés
mécaniques à hautes températures) et qui est souvent utilisé pour la fabrication des disques de
turbine dans les moteurs d’avions. Cette éprouvette est caractérisée par les dimensions suivantes :
section circulaire S0 de diamètre initial D0=12 mm, la longueur initiale de référence L0 = 40 mm.
Le résultat brut de cet essai 𝐹 = 𝑓(Δ𝐿) est présenté dans le tableau suivant :
Q1- On demande de tracer la courbe brute de traction (Force-déplacement)

Q2- Compléter le tableau suivant, puis tracer la courbe :

Ϭ ε

On se basant sur la courbe de traction, calculer :


Q3- La valeur du module d’Young E (en GPa) ?
Q4- La limite proportionnelle d’élasticité Re0,2% (en MPa) ?
Q5- La limite conventionnelle d’élasticité Re (en MPa) ?
Q6- La résistance à la traction Rm (en MPa) ?
Q7- La valeur de la déformation permanente A (en %) après rupture de l’éprouvette ?
Correction
1.

2
Δl σ
F(kN) ε
(mm) (MPa)
0 0 0 0
56.5 0.095 499.57 0.00238
113.1 0.19 1000.02 0.00475
137.6 0.232 1216.65 0.0058
139.4 0.235 1232.57 0.00588
151.3 0.5 1337.79 0.0125
155.6 1 1375.81 0.0250
161.6 2 1428.86 0.0500
165.6 4 1464.23 0.1000
165.6 6 1464.23 0.1500
163.6 8 1446.54 0.2000
3. E =1240/0.0059= 210169.49 MPa = 210.16949 GPa
4.Re0,2% = 1280 MPa (Intersection de la droite en noir avec la courbe)
5.Re = 1230 MPa (lecture graphique)
6.Rm = 1464 MPa (lecture graphique)
7. A% = 20 % (lecture graphique)
Exercice 5 (20 points)

Diagramme d’équilibre Pb-Bi:


Ci-dessous le diagramme d’équilibre binaire plomb-bismuth (Pb-Bi).
a) Donner la définition de la variance réduite
b) Sur le diagramme Pb-Bi compléter et calculer la variance pour chaque domaine ?
c) Donner les noms et les coordonnées des points de décomposition isotherme dans le diagramme
:
d) Déterminer la composition chimique des deux phases en équilibre à T=126°C pour l’alliage à
80% Bi:
e) Estimer les fractions massiques des phases en équilibre présentes à T=126°C pour un alliage de
80%-masse Bi :
f) Pour l’alliage de 50%-masse Bi, quelle est la température au-dessus de laquelle l’alliage est
entièrement liquide ?
g) Pour le même alliage, à partir de quelle température sera-t-il complètement solidifié ?
h) soit l’alliage eutectique :
h-1) qu’elle sa composition chimique ?
h-2) qu’elles sont les phases présentes à 95°C ?
h-3) qu’elle est la composition chimique de chacune de ces phases?
h-4) estimer la fraction massique de chacune de ces phases ?
i) Donner la température de fusion du bismuth (Bi) et du plomb (Pb) ?
j) Tracer en rouge le solidus et en vert le liquidus
Correction
a. 𝑉 = 𝐶 − φ + 1 ( C : paramètre variant, φ : phase)

b) Voir diagramme
c) il y a deux réactions isothermes :
• Péritectique (35.8% m Bi, 184°C)
• Eutectique (56% m Bi, 125°C)
d) À la température 126°C, l’alliage à 80%m Bi est composé de deux phases :
• Une phase solide 𝛾 (𝑥𝑃 = 99.9%𝑚 𝐵𝑖)
• Une phase liquide 𝐿 (𝑥𝑀 = 56%𝑚 𝐵𝑖)
On applique la règle de l’horizontale pour trouver la composition chimique de chaque phase (Voir
diagramme).
e) Les phases sont 𝛾 et 𝐿 dont les fractions sont déterminées par application de la règle simple des
segments inverses (voir diagramme) :
NP xp − xN 99.9 − 80
Fraction massiqueL = = = = 0.45
MP xP − xM 99.9 − 56

MN xN − xM 80 − 56
Fraction massiqueγ = = = = 0.55
MP xP − xM 99.9 − 56
f) Pour l’alliage de 50%-masse Bi, la température au-dessus de laquelle l’alliage est entièrement
liquide est 140°C
g) Pour le même alliage, à partir de 125°C il sera complètement solidifié.
h-1) la composition chimique de l’alliage eutectique est 56%m Bi
h-2) les phases présentes à 95°C sont 𝛽 + 𝛾
h-3) la composition chimique de chacune de ces phases est de :
• 𝛽 (42%𝑚 𝐵𝑖)
• 𝛾 (99.9%𝑚 𝐵𝑖)
h-4) la fraction massique de chacune des phases est :
99.9 − 56
Fraction massiqueβ = = 0.76
99.9 − 42
56 − 42
Fraction massiqueγ = = 0.24
99.9 − 42
i) la température de fusion du bismuth (Bi) est 270°C et celle du plomb (Pb) est 330°C
j) voir diagramme

Vous aimerez peut-être aussi