Vous êtes sur la page 1sur 236

FICHES OUTILS CM2

FICHES OUTILS
MODULE 1
FICHE OUTILS

ANNEXE
Les règles de graphisme
Pour bien me repérer sur mon cahier
Une ligne horizontale Une colonne verticale

Un carreau Un interligne

Une ligne Un nœud

Pour bien écrire


Les lettres minuscules

Les lettres majuscules

Les chiffres

Les signes de ponctuation


"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 103


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
Liste des mots invariables à étudier

ANNEXE
Point Mémo
Pour étudier ces mots :
- je dois les lire à plusieurs reprises ;
- je dois les écrire avec puis sans modèle plusieurs fois ;
- je les écris sous la dictée de mon accompagnateur.

hier
hors
afin
ici
ailleurs
jadis
ainsi
jamais
alors
jusque
après
Module 1 Module 5 jusqu’à
assez
là-bas
à travers
la plupart
au‑dessous
loin sans
au‑dessus
sauf
aujourd’hui
selon
si
auparavant
auprès longtempsor
aussi lorsque tandis que
aussitôt maintenantsouvent
autant maissurtout
Module 2 Module 6
autour malgrémieux
autrefois moinsnaguère
avant néanmoinssinon
beaucoup sitôtsoudain
bientôt
cependant
certes parce que parfois
chaque parmipartout
chez pendantpeut-être
combien plusplusieurs
Module 3 Module 7
comme plutôtpour
contre tanttard
d’abord tellementtôt
davantage toujours
debout
dorénavant pourquoipourtant
durant pourvu que près
enfin presquepuisque
ensuite quandque
entre quelquefois tout à coup
Module 4 Module 8
envers rienquelquefois
et toutefois
exprès trèstrop
guère versvoici
"

hélas voilàvolontiers
Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 105
FICHE OUTILS – FRANÇAIS

L'alphabet phonétique

ANNEXE
Ces tableaux ne donnent pas toutes les graphies (manière d’écrire), mais permettent de comprendre
le son produit par le signe de l’alphabet phonétique international.

Les sons voyelles

J'entends [a] [@] [e] [ø] [œ] [è]


Je vois Une Des pâtes petit Un peu La peur La
patte fenêtre
J'entends [e] [i] [o] [u] [ô] [y]
Je vois Le pré Une Un Une Une rose Une puce
citrouille arrosoir loupe

Les voyelles nasales

J'entends [ã] [ï] [ö] [ü]


Je vois Un panda Un grain Un Le
mouton parfum

Les sons consonnes

J'entends [b] [s] [k] [d] [f] [g] [Â] [l] [m]

Je vois bien suivre escargot dans fort grand jupe plus moulin

J'entends [n] [] [p] [r] [c] [t] [v] [z] []

Je vois La lune cogner papa pour chapeau table voir raser parking

Les semi-voyelles

J'entends [j] [wæ] [y]


Je vois Le travail La voiture L'huile

Un son est écrit entre crochets : [e] est le son fait par un é.
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 107


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

Outils pour écrire : les tableaux de verbes conjugués

ANNEXE
Voici des fiches titrées en fonction des temps de l’indicatif.
Elles devront être complétées au fur et à mesure de l’année avec les verbes les plus courants et
ceux que tu rencontreras dans les différents modules.
Tu peux choisir des couleurs en fonction des temps, des personnes, des codages pour les termi-
naisons. Tu dois t’approprier cet outil pour réussir à te repérer rapidement et mémoriser plus
facilement.
Certains exercices de conjugaison peuvent être réalisés directement sur ces fiches. (exemple :
Module 5 semaine 3 atelier 7, « Conjugue les verbes suivants au futur simple »).
Ces fiches outils doivent être une aide lors des séances d’écriture et de réécriture.

LE FUTUR Temps simple

AVOIR ÊTRE ALLER

J’aurai
Tu auras
Il, elle, on aura
Nous aurons
Vous aurez
Ils, elles auront
FINIR MORDRE
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 109


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
L’IMPARFAIT Temps simple
ANNEXE

AVOIR ÊTRE ALLER

J’avais
Tu avais
Il, elle, avait
Nous avions
Vous aviez
Ils, elles avaient

FINIR MORDRE

110 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
LE PRÉSENT Temps simple

ANNEXE
AVOIR ÊTRE ALLER

J’ai
Tu as
Il, elle, on a
Nous avons
Vous avez
Ils, elles ont

FINIR MORDRE
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 111


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
LE PASSÉ SIMPLE Temps simple
ANNEXE

AVOIR ÊTRE ALLER

J’eus
Tu eus
Il, elle, on eut
Nous eûmes
Vous eûtes
Ils, elles eurent

FINIR MORDRE

112 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
LE PASSÉ COMPOSÉ Temps composé

ANNEXE
AVOIR ÊTRE ALLER

J’ai eu
Tu as eu
Il, elle, on a eu
Nous avons eu
Vous avez eu
Ils, elles ont eu

FINIR MORDRE
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 113


"

ÉVALUATION DE POÉSIE

(1) Non atteint (2) Partiellement atteint (3) Atteint

Modules 1 2 3 4 5 6 7 8 9
1. PRÉSENTATION. J’ai un joli cahier.

Je recopie correctement la poésie, sans erreur.


Je m’applique, je respecte la présentation de l’auteur
ainsi que les majuscules et la ponctuation.
J’illustre mon poème, le dessin est en rapport avec le
texte et je fais toujours un fond au crayon de couleur.
2. MÉMORISATION. Je connais le poème par cœur.

Je connais le titre et le nom de l’auteur.

Je connais le poème par cœur.

Je n’hésite pas, je n’oublie rien.

3. DICTION. Je suis compris par les récepteurs.


Je parle à voix haute, ma diction est claire et je mets
le ton.
J’articule correctement et je prends mon temps.

Je marque la ponctuation.
Je module le volume et le rythme de ma voix pour créer
des effets.
4. MAINTIEN. Je prends et je donne du plaisir.

Je suis concentré(e), je me tiens correctement.

Je regarde mon miroir, j’ai des expressions du visage.


J’accompagne mon texte d’une gestuelle, d'une
théâtralisation.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 117


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
Texte n° 1 – « Le Yaillouille »

Grille d’évaluation de la lecture à voix haute

Grille d’évaluation élève

NOM Prénom : Texte 1 Texte 2 Texte 3 Texte 4 Texte 5 Texte 6 et 7


_______________________ __________ __________ __________ __________ __________ __________
Date : Date : Date : Date : Date : Date :
__/__/__ __/__/__ __/__/__ __/__/__ __/__/__ __/__/__
Déchiffrer les mots :
Je lis les mots sans hésiter
et sans me tromper.
Être audible :
Les autres m’entendent quand
je lis.
Articuler :
Je prononce les mots
correctement.
Maitriser le débit :
Je lis les mots ni trop vite, ni
trop lentement.
Maitriser sa respiration :
Je prends le temps de respirer.
Respecter la ponctuation (1) :
Je respecte les pauses et les
arrêts.
Respecter la ponctuation (2) :
Je marque les interrogations et
les exclamations.
Respecter les liaisons :
Je lie des mots entre eux.
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 119


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
Outils pour écrire un texte descriptif : le portrait
Voici des banques de mots et d’expressions pour enrichir ton vocabulaire lors de la description
d’un personnage dans un récit.

Banque de mots pour le visage


Visage : n.m. Face de l’homme, partie antérieure de la tête, figure.
Quelques synonymes : figure, face, frimousse, binette, minois, trogne, tronche.
Sa forme : rond, ovale, allongé, carré, long, poilu, anguleux, joufflu, maigre, étroit, massif, bouffi.
Son teint : mat, hâlé, bronzé, blafard, terne, pâle, coloré, blême, cadavérique.
Les cheveux  : frisés, raides, crépus, ondulés, bouclés, en brosse, épais, fins, touffus, rares, drus,
courts, longs, mi-longs, lisses, hérissés, hirsutes, ébouriffés, rebelles, en désordre, clairsemés, plats,
élégamment coiffés, sales, gras, propres, (calvitie, chauve…).
Les couleurs des cheveux : blanc, blond, brun, châtain, chenu, mordoré, noir, poil de carotte, poivre et
sel, roux, gris.
Le front : droit, oblique, rond, bombé, fuyant, haut, bas, ridé, lisse, bosselé, étroit.
Les yeux  : bridés, en amande, globuleux, immenses, petits, saillants, pétillants, exorbités, malins,
sombres, brillants, éteints.
La couleur des yeux : bleu, gris, noir, vert, noisette.
Les sourcils : bien dessinés, relevés, touffus, arqués, cassés, tombants, broussailleux, fournis.
Le regard : fuyant, perçant, vide, vif, franc, pénétrant, profond, rêveur, hautain, méprisant.
Le nez : aquilin, busqué, camus, droit, en trompette, retroussé, parfait, écrasé, tombant, allongé, aplati,
large, crochu.
Les lèvres  : charnues, lippues, épaisses, minces, serrées, gourmandes, bien dessinées, étroites,
pulpeuses, tristes, commissures relevées, commissures tombantes, bec-de-lièvre.
Le menton : pointu, gras, fuyant, proéminent, rond, massif, volontaire, carré, puissant, en galoche, double.
L’oreille : étroite, large, lobe allongé, lobe presque absent.
Autres caractéristiques : les cils, la barbe, le bouc, la moustache, les joues, les paupières, les tempes,
les mâchoires, les dents, le port de lunettes.

Expressions associant un verbe à une partie du corps humain


bouger le petit doigt cligner des yeux
froncer les sourcils hausser les épaules
gonfler les muscles grincer des dents
lever la main pencher la tête
plier les genoux poser les fesses
tendre la main tirer la langue
tourner la tête …
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 121


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
Adjectifs qualifiants soit le visage, soit l’allure, soit le regard
ANNEXE

adorable différent gros


ordinaire
affable difforme hagard
pâle
affreux distingué hâlé
pensif
agacé dodu haut
petit
âgé doux hautain
posé
agile droit hilare
puissant
agressif dur humain
profond
ahuri effaré immense
rabougri
aimable effilé impavide
raide
allègre élancé imposant
rasé
allongé élégant inhumain
ravisant
amène équilibré innocent
réfléchi
ami empâté interloqué
renfrogné
amical énergique irrité
répugnant
angélique énorme joli
rêveur
angoissé enthousiaste laid
ridicule
autoritaire étonné large
rond
bas étrange las
rougeâtre
bizarre étroit long
saillant
blême faible loyal
sale
bon fanfaron luisant
sec
boudeur faraud madré
sévère
bourru faux maigre
simple
buriné ferme malin
soigné
calme féroce marri
sombre
chaleureux fin massif
souffreteux
charnu fort menaçant
souple
chétif fou mince
superbe
chic fourbu minuscule
svelte
clair frêle misérable
terne
coquin frimeur mûr
tiré
cordial furieux musclé
trapu
corpulent gai mutin
triste
coupable géant mystérieux
vertueux
court généreux naïf
vif
craintif grand narquois
violent
crasseux grassouillet niais
vulgaire
délicat gris noble
vrai
dépassé grognon nu

Mots dont le radical est le nom d’une partie du corps humain


s’accouder corsage embouchure jambière
s’adosser corset embrasser manuel
affronter cuissarde encolure oreiller
s’agenouiller digital enjamber piétiner
col doigté s’entêter ventriloque

122 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
Outils pour écrire un portrait d’un Enfant Étrange

ANNEXE
Caractère Noms Adjectifs Expressions
hypocrite ; mensonge ;
ruse ; comédien ;
hypocrite ; faux ; menteur ; Être trop poli pour être
Le flatteur
faux-jeton ; complimenteur, sournois ; honnête
lèche-bottes
Être un gros mangeur. Faire
gloutonnerie ; goinfrerie ; glouton ; goinfre ;
Le gourmand ripaille. Avoir une faim de
boulimie, festin ; ogre boulimique
loup.
lâcheté ; démission ; dégonflé ; froussard ;
Le lâche Être une poule mouillée.
désertion ; fuite traitre ; faible
emporté ; violent ;
agressif ; querelleur ;
Être rouge de colère. Être
Le coléreux irritable ; susceptible ;
rendu fou furieux.
énervé ; fâché ; enragé ;
irrité
fainéant ; flemmard ; Être partisan du moindre
Le paresseux fainéantise
inactif ; oisif ; flegmatique effort.
cruel ; dur ; féroce ; êÊtre méchant comme une
Le méchant cruauté ; dureté ; férocité
brutal ; malfaisant teigne
malappris ; malotru ; Être un grossier
indélicatesse ; goujaterie ;
L’impoli rustre ; goujat ; mufle ; personnage. Être un ours
effronterie ; grossièreté
effronté ; grossier mal léché
coriace ; obstiné ; tenace ;
obstination ; ténacité ; inflexible ; résolu ;
Le têtu Être têtu comme une mule.
détermination intraitable ; déterminé ;
buté

sage ; honnête ; droit ; Rester de marbre. Avoir


Le vertueux moralité
intègre une bonne moralité.

Être mort de peur. Être


mort de trouille ; avoir une
peur bleue. Être dans ses
crainte  ; panique  ; petits souliers. Être blanc
craintif ; poltron ; froussard ;
Le peureux angoisse  ; inquiétude  ; comme un linge.
trouillard ; angoissé
épouvante ; terreur

Le naïf innocence ; aveuglement ;


naïveté ; crédulité innocent ; candide ; Être le dindon de la farce.
simplet ; niais ; crédule Se faire pigeonner.

Le coquet S’arranger avec soin. Être


élégant ; soigné ; mignon ; beau comme le jour. Être
séduction ; élégance ; soin
séduisant beau comme un astre. Être
joli comme un cœur
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 123


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
Outils pour construire l’image mentale d’une œuvre

ANNEXE
1- Observe bien l’un des deux tableaux du recueil, choisis celui que tu préfères et réponds mentalement aux
questions suivantes tout en observant la reproduction du tableau :

- les éléments représentés :


Que reconnais-tu ? (Objets, paysages, personnes…)
Où sont-ils placés dans le tableau ?

- les couleurs utilisées :


Nomme les couleurs que tu vois, regarde les lumières.
Où et pour quoi sont-elles utilisées dans le tableau ?

- les formes générales :


Sont-elles plutôt arrondies, pointues, enroulées, parallèles, floues … ? Y a t-il des mouvements ?
Où se trouvent-elles dans le tableau ?

- les sensations ressenties lors de l’observation :


Sensation de chaleur / de froid ? de bien-être / d’oppression ?
Sensation de joie / de peine ?

- les odeurs :
Des parfums, des odeurs produites par des objets ou des personnes ? ...

- les bruits :
Des voix, des bruits des choses ou des personnes ou de la nature, du silence... ?

2- Voici maintenant une banque de mots et d’expressions pour enrichir ton vocabulaire lors de la description
d’une œuvre pour pouvoir mémoriser les différents éléments qui la constituent (construire une image
mentale). Tu peux la compléter.

Expressions permettant d’organiser un paysage

en bas
au milieu de
à droite en contrebas
au premier plan
à gauche en deçà
au deuxième plan
à l’arrière-plan en direction de
au sommet
à l’extérieur en face
autour sur la ligne d’horizon
à l’intérieur en haut
dans tout près
au bord de entre
dans un angle un peu au loin
au-delà ici
de chaque côté sur le sol
au-dessous de là
de l’autre côté …
au-dessus de là-haut
de-ci, de-là
au fond par-dessus
derrière
au haut de sous
devant
au loin sur
d’un bout à l’autre
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 125


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
Outils pour écrire un poème descriptif

ANNEXE
Voici quelques extraits de poèmes et textes descriptifs. Lis-les avec attention en essayant de repérer les descriptions
(paysages, lieux, personnes, climats…). Fais-toi une image mentale de ce que tu lis (représente-toi les images évo-
quées par les mots).
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 127


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Pour réussir une description, il est nécessaire :


✪ de nommer successivement et très précisément chaque partie de l’objet décrit (paysage, lieu,
animal, personne…) en le rendant de plus en plus « visible » :
-ce que je vois : les formes, les reliefs, la végétation, les couleurs, le ciel, les habi-
tations, les présences humaines, animales…
-ce que j’entends : les bruits naturels (vent, pluie...), ceux venant des hommes
(voix, cris, chants...), ceux venant des choses (voitures, chaises...)…
-ce que je sens : les odeurs, les parfums, les effluves…
-ce que je touche : la texture, la douceur, la rugosité….
-ce que je goute : le fruit de l’arbre, l’eau du ruisseau, les saveurs…
✪ d’exprimer les sentiments, les émotions, les impressions ressenties devant l’objet décrit :
-ce que j’éprouve : sentiment de bien-être, de détente, d’apaisement, d’oppres-
sion, d’angoisse…
-ce que je ressens : immensité, désolation, petitesse, charme…

Comment fonctionne la description ?


- le narrateur présente l’objet décrit à la 3e personne du singulier ;
- l’écrivain utilise le présent, ou le couple passé composé/imparfait et plus rarement le
passé simple ;
- pour préciser, présence d’expressions : au bord de …, un peu plus loin…, en face… ;
- les objets peuvent être personnifiés par des verbes ; on peut leur prêter des actions
(« des grands placards cachaient l’argenterie » ; « un grand fauteuil s’allongeait paresseuse‑
ment »…) ;
- il est préférable de varier les verbes. Afin d’éviter les nombreux « il y a » et les verbes
« être » et « avoir », il faut chercher des synonymes ;
- employer des adjectifs précis pour dégager l’impression générale (« la chambre était
glaciale ») ;
- utiliser des comparaisons (« comme une forteresse ») et des métaphores (« l’amour, sel de
la vie… »).

Banque de mots : adjectifs qualifiant le paysage


Abandonné, accueillant, admirable, agréable, ancien, animé, anonyme, apaisant, aquatique,
aride, calme, chaleureux, charmant, clairsemé, coloré, désert, désespérant, désolé, dynamique,
écrasant, froid, gigantesque, glacial, grandiose, lunaire, magnifique, mélancolique, morne,
obscur, oppressant, pauvre, pittoresque, quelconque, reposant, romantique, rural, sale, sauvage,
sinistre, sordide, surpeuplé, verdoyant, vide, violent…

128 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
Grille d’écriture d’un poème descriptif

Oui, c’est … Non

J’ai mis un titre.

J’ai parlé de son physique.


•  Allure générale
• Visage
•  Vêtements et accessoires

J’ai parlé de son caractère.

J’ai décrit quelques attitudes.

J’ai décrit une ou des actions.

Je maitrise les usages de la langue :


•  Mon texte est cohérent.
•  J’ai mis les points et les majuscules.
•  J’ai fait deux paragraphes.
•  Mes phrases sont correctes.
•  Mon texte est à l’imparfait.
•  Le lexique est varié.

Le plan est formé :


1.  Description de l’enfant étrange.
2.  Raconter ce qui lui arrive.

J’ai nommé mon personnage de


différentes façons.
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 129


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
Dessin de « L’arbre »
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 131


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
Texte n° 2 « Le Yaillouille »

Texte n° 3 « Le Yaillouille »
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 133


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
Grille d’écriture d’un article du dictionnaire
Règles à respecter Oui Non
Respect de la consigne
Respect de la présentation
Cohérence de la production
Orthographe
Soin, écriture
Originalité

« Univers »

Extrait de Le Petit Violon de Jean-Claude Grumberg (avec un sourire à faire dresser les cheveux sur la tête)

La légende pour coder le texte


Légende (exemple de codage)

Mot : Mots accentués


Syllabe : Syllabes scandées
: ralentir (début et fin)
: accélérer (début et fin)
: de moins en moins fort
(d) : doucement
: de plus en plus fort
(f) : fort
/ : les arrêts courts
// : les arrêts longs
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 135


"

J’ai pensé à… Poème 1 Poème 2 Poème 3 (optionnel)

oui non oui non oui non

Écrire au présent.

Faire une description ordonnée.

Situer les objets du décor les uns par rapport aux autres.

Utiliser une seule fois les expressions « il y a », « on voit ».

Préciser ce que je vois, ce que j’entends, ce que je touche,


ce que je sens ou ressens.

Écrire deux vers qui riment (au moins).

Écrire une comparaison.

Écrire une métaphore.

Écrire un champ lexical.

À chaque fois que j’écris :

J’écris lisiblement en sautant des lignes.

Je place correctement les points et les majuscules.


Grille d’écriture d’un poème descriptif

J’accorde le verbe avec son sujet.

J’accorde l’adjectif avec le nom.

Je distingue : a/à ; et/est ; on/ont ; son/sont ; é/er.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 137


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
Grammaire - Je retiens Le sujet du verbe GRAM M1 ‑1.
Qu’indique le sujet ? Dans une phrase, le sujet indique de qui ou de quoi on parle. Il
répond à la question « Qui est‑ce qui… ? » ou « Qu’est‑ce qui… ? ».
Comment le repère‑t‑on ? Pour repérer le sujet, on l’encadre par « c’est… qui » ou « ce sont…
qui ».
Quels mots utilise‑t‑on ? Le chien aboie devant sa niche. C’est le chien qui aboie devant sa niche.

Où est placé le sujet ? Le sujet est en général placé devant le verbe. Il peut être après le
verbe (souvent dans les phrases interrogatives et parfois dans les
phrases affirmatives) :
Que fait le chat ? Sous le ciel volent les hirondelles.
Quelles sont les natures du
Le sujet peut être de différentes natures :
sujet ?
– Un nom propre : Kaa est un serpent redoutable.
– Un groupe nominal : Les serpents rampent silencieusement.
– Un pronom : (je, tu, nous, tous, certains, on… ) : Nous adorons aller
voir les girafes.
– Un verbe à l'infinitif : Sauter amuse beaucoup les kangourous.

Orthographe - Je retiens Le son [ã] ORTHO M1 ‑1.


Comment le son [ã] s’écrit-il ? Le plus souvent, le son [ã] peut s’écrire [an], [am], [en] ou [em].
Pour connaitre la bonne écriture, il faut chercher des mots de la
même famille :
Un plan, un planeur, planer…
Quelques aides supplémentaires :
Quand s’écrit‑il en ou em ? Le son [ã] s’écrit toujours [en] ou [em] en début de mots quand il
s’agit d’un préfixe :
rouler – enrouler ; porter – emporter.
Quand s’écrit‑il ant ? Le son [ã] à la fin des verbes s’écrit [ant] lorsque le verbe est
précédé du mot en et indique que l’action se passe en même temps
qu’une autre action : il parle en mangeant.
Quand s’écrit‑il ent ? Le son [ã] s’écrit [ent] à la fin des noms formés à partir d’un verbe :
changer – un changement ; et à la fin des adverbes formés à partir
d’un adjectif féminin : lente – lentement.
Pour quels mots le son Le son [ã] s’écrit aussi avec la graphie [aon] pour quelques mots :
[ã] s’écrit-il aon ? un faon, un paon, un taon…
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 139


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Grammaire du verbe - Je retiens Trouver le verbe GRAM M1-2.

Le verbe est généralement le mot de la phrase qui indique


l’action de cette phrase. Il y a aussi des verbes d’état qui
indiquent l’état de son sujet : être, sembler, paraitre, rester,
devenir, avoir l’air…

Pour trouver ce verbe, on change le temps de la phrase. Le


verbe est le seul mot qui change de forme.

Exemple : La pluie tombe. La pluie tombera.

On peut aussi mettre la phrase à la forme négative ; le verbe est le mot qui est encadré par les deux
mots de la négation. Attention, cela ne marche pas toujours.

Exemple : La pluie tombe. La pluie ne tombe pas. La pluie n’est pas tombée.

Dans une phrase verbale, c’est le verbe qui indique si les événements ont lieu au passé, au présent ou
au futur. En effet, la terminaison change selon le moment de l’action.

Lexique - Je retiens L’organisation d’un article du dictionnaire LEXI M1-1.

Chaque mot est suivi :

- de sa prononciation entre crochets en alphabet phonétique ;

- de sa nature grammaticale : n pour nom, v pour verbe, adj pour


adjectif… ;

- d e son genre, s’il s’agit d’un nom : m pour masculin,


f pour féminin ;

- de son origine (l’étymologie) entre parenthèses : lat pour latine,


gr pour grec, ar pour arabe… ;

- d’une définition, parfois illustrée d’un exemple en italique. Il peut y avoir plusieurs définitions numérotées
si le mot a plusieurs sens.

Le dictionnaire peut aussi apporter d’autres renseignements sur le mot : synonyme (syn), niveau de
langue (fam pour familier ou litt pour littéraire), expressions au sens figuré…

Tous ces sigles ou abréviations sont expliqués en introduction du dictionnaire. À toi de t’y reporter si tu
vois des abréviations que tu ne comprends pas.

140 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
Grammaire - Je retiens Les types de phrases GRAM M1 ‑3.
Combien de types de phrases ? Il existe quatre types de phrases :
Quels sont les types de «  Les phrases déclaratives permettent de donner une information
phrases ? ou une opinion. Elles se terminent par un point.
Exemple : J'ai mangé mon repas.
Que permettent-elles ? «  Les phrases interrogatives (injonctures) permettent de poser une
question. Elles se terminent par un point d’interrogation. Elles se
construisent en plaçant le sujet après le verbe ou en commençant
par est‑ce que.
Exemples : À quelle heure partons‑nous ? Est‑ce que tu as fini ta leçon ?
Par quoi la phrase se «  Les phrases impératives (injonctions) permettent de donner un
termine -t-elle pour chaque ordre ou un conseil. Elles se terminent par un point, le verbe est
type ? conjugué à l’impératif.
Exemple : Ferme la porte.
«  Les phrases exclamatives permettent d’exprimer un sentiment,
une émotion. Elles se terminent par un point d'exclamation.
Exemple : Quel adorable petit chat il a ! Le type exclamatif peut
s'ajouter à un autre type de phrase.
Exemple : Ferme vite la fenêtre ! Cette phrase est impérative et
exclamative.

Grammaire - Je retiens. Les cinq classes (nature) des mots variables GRAM M1–4.
Les mots appartiennent à des classes grammaticales.
La nature du mot détermine la classe grammaticale d'un mot. Quel que soit son rôle dans la phrase,
la nature du mot ne change pas.
Exemple : 1. Ces chevaux sont beaux. Qu'il soit sujet ou complément, le mot
2. Théo aime les chevaux. } « chevaux » reste un nom.

Le nom Il désigne une personne, Il y a les noms communs et les noms propres.
un animal, un objet, une Le nom propre prend toujours une majuscule.
notion. Ma fille s'appelle Julie.
Ma tante habite Paris.
Le verbe Il sert le plus souvent à Le verbe se conjugue.
exprimer une action. Le chat mange une souris.
Le chat mangeait une souris.
Le déterminant Il précède le nom et Le choix du déterminant est important. Tu peux
permet de déterminer le changer le sens d’une phrase en changeant juste
genre et le nombre. le déterminant.
Je veux un bonbon.
Je veux ce bonbon.
L'adjectif Il apporte des précisions L’adjectif s’accorde avec le nom qu’il qualifie.
qualificatif sur le nom, on dit qu’il Ma robe est bleue.
qualifie le nom. Mon pull est bleu.
Le pronom Il remplace le nom ou le Théo donne un bonbon à son copain.
groupe nominal.
Il le lui donne.
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 141


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Grammaire du verbe - Je retiens. Le présent et le futur de l’indicatif GRAM M1–5.


Qu’exprime le présent ? Le présent de l’indicatif exprime un fait qui se passe au moment où il
est dit ou écrit. On utilise aussi le présent dans les histoires ou pour
raconter un fait réel passé ou pour exprimer un fait vrai tout le temps,
habituel, répétitif.
Qu’exprime le futur ? Le futur de l’indicatif exprime un fait qui va se dérouler plus tard, dans
l’avenir.
Quelles sont les Au présent de l’indicatif, les verbes du 1er groupe ont les terminaisons
terminaisons du 1er Gr ? suivantes : e – es – e – ons – ez – ent.
Quelles sont les
terminaisons du 2e et du 3e Au présent de l’indicatif, la plupart des verbes du 2e et du 3e groupe
Gr ? ont les terminaisons suivantes : s – s – t – ons ‑ ez – ent.
D’autres verbes ? Quoi Au présent de l’indicatif, les auxiliaires et certains verbes du
faire ? 3e groupe dont aller ont une conjugaison particulière. Pour les
connaitre, il faut les apprendre grâce aux tableaux de conjugaison.
Quelles sont les Au futur de l’indicatif, les terminaisons sont les mêmes pour tous les
terminaisons du 2e et du 3e verbes : rai – ras – ra – rons – rez – ront.
Gr ?

Grammaire - Je retiens. Les accords dans le groupe nominal GRAM M1-6.


Comment peut être le nom ? Un nom est rarement tout seul, il peut être commun ou propre. On
trouve devant lui un déterminant et il a une majuscule s’il est propre.
On peut trouver aussi d’autres mots, avant et après le nom.
Quelles sont les Les mots qui accompagnent le nom s’accordent en genre et en
particularités des mots qui nombre avec le nom.
l’accompagnent ?
Exemple : La petite fille (fille : genre féminin et nombre singulier) ; les
mots qui accompagnent fille s’accordent en genre et en nombre : le
déterminant la et l’adjectif qualificatif petite.
Qu’est‑ce qu’un GN ? Le nom (commun ou propre) et les mots qui l’accompagnent forment
ce qu’on appelle le groupe nominal (Que l’on note souvent GN).
Quel est le mot le plus Dans un GN, le nom est le mot le plus important. On dit qu’il est
important dans le GN ? le noyau. On peut aussi dire qu’il est le chef de groupe.
Exemple : la grande maison blanche
dét. le noyau
Quels mots ne peut-on pas Dans un GN, on peut facilement supprimer certains mots. Mais, il
supprimer dans le GN ? n’est pas possible de supprimer le nom ou son déterminant. La suite
Pourquoi ? de mots n’aurait plus de sens.

142 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
Littérature - Je retiens. La mythologie LITT M1 –1.
Qu’est‑ce qu’un mythe des origines ?
C’est une histoire, un mythe, avec des dieux, qui explique comment
sont apparus les saisons, les hommes, les animaux…
Dans toutes les religions, il y a des mythes, on peut y croire ou pas.
Déméter → origine des saisons.
Zeus → origine des hommes.

Orthographe - Je retiens. Les homophones grammaticaux ORTHO M1‑2.

et Conjonction de coordination. Peut-être remplacé par et puis. Sinbad et son porteur viennent.

est Verbe être. Peut être remplacé par était. Sinbad est un voyageur.

son Adjectif possessif. Peut être remplacé par ses. Son visage respire la force.

sont Verbe être conjugué. Peut être remplacé par étaient. Ses ennemis sont nombreux.

on Pronom personnel. Peut être remplacé par il. On jalouse cet aventurier.

ont Verbe avoir conjugué. Peut être remplacé par avaient. Ils ont peur du naufrage.

à Préposition. Il habite à Bagdad.


Cet homme illustre a un
a Verbe avoir conjugué. Peut être remplacé par avait.
pouvoir.
Préfère-t-il la mer ou son
ou Conjonction de coordination. Peut être remplacé par ou bien.
pays?
où Adverbe ou pronom relatif. Indique un lieu ou un moment. Où part-il donc?

Grammaire du verbe - Je retiens. La phrase verbale GRAM M1‑7.


Lorsqu’une phrase contient un verbe, c’est une phrase verbale.
Exemple : Des bateaux naviguent depuis longtemps dans mon cœur.
Le verbe indique si les événements ont lieu au présent, au passé ou au futur.
Sa terminaison change selon le moment de l’action.
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 143


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
ANNEXE

Nombres et calculs  Je retiens. Représenter les grands nombres NOM M1 ‑ 1.

Classe des milliards Classe des millions Classe des mille Classe des unités
C D U C D U C D U C D U

Dans un grand nombre, les chiffres sont groupés par trois à partir de la droite. Afin de les lire plus
facilement, on laisse un espace tous les trois chiffres : ces espaces délimitent les différentes classes.

Nombres et calculs  Je retiens. Représenter les grands nombres NOM M1 ‑ 2.

Classe des milliards Classe des millions Classe des mille Classe des unités
C D U C D U C D U C D U
4 5 4 3 4 6 1 8

45 434 618 est l’écriture du nombre en chiffres, chaque classe est séparée par
un espace.
Quarante-cinq-millions-quatre-cent-trente-quatre-mille-six-cent-dix-huit
est l’écriture en lettres.
Je dois faire la différence entre le chiffre des unités de millions qui est 5 et le
nombre des unités de millions qui est 45.

Géométrie  Je retiens. Perpendicularité et parallélisme GEOM M1‑1.

Deux droites qui se coupent en formant un angle droit sont perpendiculaires :


(D1) est perpendiculaire à (D2). On écrit : (D1) ⊥ (D2).
Des droites qui ne se coupent jamais sont parallèles : (D2) est parallèle à (D3).
Deux droites perpendiculaires à une même troisième droite sont parallèles.
Si (D1) est perpendiculaire à (D2) et si (D1) est perpendiculaire à (D3) alors (D2) est parallèle à (D3).
On écrit : si (D1) ⊥ (D2) D2 D3
et si (D1) ⊥ (D3)
D1
alors (D2) // (D3)

144 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
Nombres et calculs  Je retiens. Composer, décomposer les grands nombres NOM M1 ‑ 3.
On peut s’aider du tableau pour représenter les grandes nombres.
On lit : 27 milliards 458 millions 162 mille 524 ; on écrit : 27 458 162 524.

Classe des milliards Classe des millions Classe des mille Classe des unités
C D U C D U C D U C D U
2 7 4 5 8 1 6 2 5 2 4
D’où la décomposition par classe :
27 458 162 524 = (27 x 1 000 000 000) + (458 x 1 000 000) + (162 x 1 000) + 524

Grandeurs et mesures  Je retiens. Connaitre les unités de longueur MES M1‑1.


Toutes les unités de mesure sont regroupées dans le tableau ci-dessous.
Pour passer d’une unité de mesure à une autre, je dois faire une conversion.
Les unités de mesure se déterminent à partir du mètre (m) et du kilomètre (km).
1 m = 10 dm = 100 cm = 1 000 mm 1 km = 10 hm = 100 dam = 1 000 m

kilomètre hectomètre décamètre mètre décimètre centimètre millimètre


km hm dam m dm cm mm
1 0 0 0
1 0 0 0
0 4 5 6 0 0 0
Je peux écrire l’égalité suivante :
0,456 km = 4,56 hm = 45,6 dam = 456 m = 4 560 dm = 45 600 cm = 456 000 mm

Nombres et calculs  Je retiens. Comparer, ranger des nombres entiers NOM M1‑4.
Pour comparer des nombres entiers:
• on compte le nombre de chiffres qui les composent : le plus grand nombre est celui qui a le plus de
chiffres : 34 678 000 > 9 999 999 ;
• si le nombre de chiffres est le même, on compare chaque chiffre en commençant par la gauche :
80 743 456 > 80 713 879, car le chiffre des dizaines de millions (8), des millions (0) des centaines de
mille (7) est le même ; il faut aller aux dizaines de mille : ici 4 > 1.
Donc : 80 743 456 > 80 713 879.

Nombres et calculs  Je retiens. Encadrer des grands nombres entiers NOM M1‑5.

unité juste avant < … < unité juste après : 33 674 < 33 675 < 33 676
dizaine juste avant < … < dizaine juste après : 33 670 < 33 675 < 33 680
centaine juste avant < … < centaine juste après : 33 600 < 33 675 < 33 700
millier juste avant < … < millier juste après : 33 000 < 33 675 < 34 000

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 145


FICHE OUTILS – HISTOIRE-GÉOGRAPHIE
ANNEXE

Histoire  Je retiens. De la IIe à la IIIe République HIST M1‑1.


À partir de 1848, deux régimes se succèdent : la IIe République et le Second Empire. La IIIe République
est proclamée en 1870. Mais, c’est après une période mouvementée appelée Commune et après une
tentative de retour à la monarchie qu’elle s’installe définitivement.
De nombreuses lois républicaines donnent alors plus de libertés aux Français comme la liberté de la
presse en 1881.

Histoire  Je retiens. La République fête ses 100 ans HIST M1‑2.


En 1892, la France est une République, elle fête le centenaire de la première République proclamée en
1792 pendant la Révolution française.
Pour ce centenaire, une grande fête est organisée avec des défilés, des cortèges, des chars. On y chante
la Marseillaise, l’hymne national depuis 1879.

Géographie  Je retiens. Se déplacer en ville à bicyclette GEO M1‑1.

En ville, pour des petits trajets, nous pouvons nous déplacer


à pied mais aussi à vélo. Ces moyens de transport respectent
l’environnement, ils ne polluent pas et ne consomment que notre
propre énergie, ils sont économiques. Se déplacer à vélo permet
sur de courtes distances de gagner du temps et permet aussi de
rester en bonne santé. Les villes, petit à petit, aménagent des pistes
cyclables, certaines proposent même des vélos en libre service.

Géographie  Je retiens. Se déplacer en zone rurale GEO M1‑2.


En zone rurale comme en zone urbaine, on a besoin de se déplacer. Les
distances à parcourir sont souvent plus grandes dans les espaces ruraux
qu’en ville. La voiture est le moyen de transport privilégié à la campagne,
elle permet de circuler facilement.
Les moyens de transport en commun sont peu nombreux en zone rurale,
mais parfois des ramassages scolaires en bus sont mis en place et des
commerces itinérants circulent de village en village.

146 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1


FICHE OUTILS – HISTOIRE
Histoire   Je retiens. Je me repère dans le passé M1 S1 A3.

ANNEXE
e
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 147


FICHE OUTILS – SCIENCES

ANNEXE
Devenir un bon scientifique
Étape 1  : Pour comprendre le monde qui t’entoure, tu dois te poser des
questions. C’est ce que font les chercheurs.
Exemple : Pourquoi la glace des pôles fond ?
Étape 2 : Tu vas imaginer une solution : tu vas émettre une hypothèse.
Exemple : Je pense que la glace fond aux pôles à cause du changement climatique.
Étape 3 : Pour essayer de vérifier tes hypothèses, tu vas réaliser différentes
activités : des expériences, des observations, des recherches, etc.
Étape 4  : Ensuite, tu écris un compte rendu en indiquant les résultats obtenus ou en schématisant tes
observations.
Tu vérifies si ces résultats confirment ou ne confirment pas ton hypothèse. Tu émets une nouvelle hypothèse
et tu la testes à nouveau et ainsi de suite.
Étape 5 : Enfin, tu rédiges ta conclusion et tu compares avec les informations des livres ou des documents
à ta disposition.

Comment organiser un compte rendu d’expérience ?


Le compte rendu d’expérience va résumer l’expérience afin de ne pas oublier d’éléments importants.

Compte rendu
1.  Le titre (sous forme de question) : _______________________________________________
2.  Hypothèse à vérifier : __________________________________________________________
3.  Schéma de l’expérience :

4.  Résultat obtenu : ______________________________________________________________


5. Conclusion : __________________________________________________________________
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 149


FICHE OUTILS – SCIENCES
Fiche d’expérience

ANNEXE
DATE : __________________________

1‑ Le problème que l’on se pose :


_____________________________________________________________________________

2‑ L’hypothèse que l’on va vérifier : ce que je pense et ce que je veux vérifier :


_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________

3‑ L’expérience qui permet de vérifier l’hypothèse :

Explications : Schéma :
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________

4‑ Les résultats de l’expérience : ce que j’ai observé :


_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________

5‑ Les conclusions : mes hypothèses sont‑elles justes ?


_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 151


FICHE OUTILS – SCIENCES

ANNEXE
Sciences  Je retiens. La diversité de la matière - SCI M1-1.
La matière est diverse : elle est présente sous différente forme, vivante ou inerte, naturelle ou
fabriquée par l’homme. La matière est classée en famille en fonction de ses propriétés : les métaux,
les verres, les plastiques, la matière minérale (l’eau, l’air et les roches) et la matière organique
(matière produite pas les êtres vivants).

Sciences  Je retiens. Les trois états de l’eau SCI M1‑2.


L’eau se trouve sous trois états physiques :
- état solide : glace, verglas, neige…
- état liquide : pluie, lac, océans…
- état gazeux : vapeur d’eau qui est invisible dans l’atmosphère.

Température 0 °C 100 °C

Les changements d’états de l’eau.


- Lorsque l’eau atteint une température de 100 °C, elle bout : c’est l’ébullition. Des bulles de
vapeur d’eau (et non des bulles d’air) apparaissent à l’intérieur du liquide.
- L’eau se transforme en vapeur quand elle est chauffée par le soleil : c’est l’évaporation. La
vitesse d’évaporation dépend de trois facteurs :
§ La température
§ La surface de contact avec l’air
§ L’aération du lieu
- Lorsque l’eau atteint une température d’environ 0 °C, elle passe de l’état solide à l’état liquide.
C’est la fusion. La température de fusion dépend de la présence de corps dissous dans l’eau et
de la pression atmosphérique.
Dissolution : disparition apparente de constituants dans un solvant.
Exemple : le sel dans l’eau
"

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 153


FICHE OUTILS – SCIENCES
Sciences  Je retiens. L’eau sur Terre SCI M1-3.
ANNEXE

La quantité totale = la masse d’eau sur Terre ne varie pas :


97,2 % de l’eau sur Terre est de l’eau salée (océans) donc non potable. La masse moyenne de sel dans
un litre d’eau de mer est de 30 g (300 g dans la mer morte !).
2,8 % de l’eau est de l’eau douce qui n’est pas toujours potable. Elle est essentiellement présente
sous forme de glace, mais on la trouve sous forme de vapeur et de liquide.
Les spécialistes prévoient une élévation du niveau des océans à cause du changement climatique. Il
ferait « gonfler » les océans : l’eau chaude occupe plus de volume que l’eau froide, phénomène de
dilatation thermique.
Certaines régions du globe seraient inondées et l’avancée d’eau salée dans les terres réduirait la
qualité et la quantité d’eau douce.
Volume, V : place occupée par de la matière dans l’espace ; son unité est le mètre cube (m3) ou le litre
( 1 L= 1000 mL). On peut utiliser une éprouvette graduée pour le mesurer.
Masse, m : grandeur physique qui caractérise une quantité de matière ; son unité est le gramme
(1 000 g = 1 kg). On utilise une balance pour mesurer une masse. Attention à ne pas dire le poids !!!

Sciences  Je retiens. Les mélanges SCI M1-4.


- L’élément mélangé avec l’eau reste visible à l’œil nu : mélange hétérogène.
Pour séparer les constituants, on peut utiliser les techniques :
o La filtration : on utilise un tamis, une passoire, un filtre à café…pour séparer un liquide et
un solide (eau et sable).
o La décantation consiste à laisser tomber au fond du récipient les constituants solides ou
liquides non solubles du mélange (eau et huile ou farine).

- L’élément mélangé avec l’eau ne peut plus être distingué à l’œil nu : mélange homogène.
§ Un solide est soluble s’il se dissout dans un liquide pour donner une solution qui
reste homogène.
§ Deux liquides sont miscibles lorsqu’après agitation leur mélange reste homogène.
o L’évaporation : les liquides s’évaporent. À la fin, il ne reste que les constituants solides
dans le récipient. On peut accélérer le phénomène en chauffant le mélange (eau et sel).

Si on mélange certaines substances, de nouveaux produits peuvent apparaitre. Ces produits


peuvent être très dangereux. Toujours bien lire les étiquettes et éviter les mélanges hasardeux.

154 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1


FICHE MATÉRIEL – ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

ANNEXE
Mon autoportrait

1 2
Albrecht DÜRER Francisco GOYA
Autoportrait, 1498 Autoportrait, 1815

3 4
Lucian FREUD Chuck CLOSE
Autoportrait, 1985 Autoportrait, 1968

Mon autoportrait photographié

1 2
Chuck CLOSE Fortunato DEPERO
Autoportrait en Autoportrait, 1915
9 parties, 1979

3
Arnulf RAINER
Autoportrait, 1969

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 155


FICHE MATÉRIEL – ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

ANNEXE
S’identifier avec des objets

Tony CRAGG 1 ARMAN, 1992 2 Marc GERENTON 3 Robert RAUSCHENBERG 4


Autoportrait, 1970 Autoportrait robot Autoportrait Autoportrait, 1967

Se raconter

1 2
Raymond QUENEAU Pierrick SORIN
Photomatons, 1927 Une vie bien remplie,
1994

3
Annette MESSAGER
Mes vœux (fragments
de son corps), 1999

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 157


FICHE MATÉRIEL – EPS
Mon suivi de course

ANNEXE
« Prise de pulsations » à réaliser lors de chaque séance :

Séance 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Au repos
Après l'effort

Fiche 1re phase

Lors de la séance 1 :

J'ai réussi à tenir _____ minutes.

J’ai effectué environ _____ mètres.

J’étais essoufflé(e) : ❑ oui ❑ non.

Séance 2 Séance 3 Séance 4 Séance 5 Séance 6 Séance 7


Contrat 3x3 3x4 3x5 2x7 2x7 15
J'ai réussi.
Je n'ai pas réussi.
❑ oui ❑ oui ❑ oui ❑ oui ❑ oui ❑ oui
J'étais essouflé(e).
❑ non ❑ non ❑ non ❑ non ❑ non ❑ non

Fiche 2e phase

Séance 8 9 10 11 12
Je pense mettre _____ min.
J’ai mis _____ min.
❑ oui ❑ oui ❑ oui ❑ oui ❑ oui
Je suis essoufflé(e).
❑ non ❑ non ❑ non ❑ non ❑ non

Séance 8 9 10 11 12
Temps de passage aux 100 m
Temps de passage aux 200 m
Temps de passage aux 500 m
Temps de passage aux 1 000 m
Temps de passage aux 1 400 m
Temps d’arrivée aux 1 600 m

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 159


FICHES OUTILS
MODULE 2
FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
Grammaire ‑ Je retiens Les phrases simples ou complexes GRAM M2‑1.
Lorsqu’une phrase verbale ne contient qu’un seul verbe conjugué, on dit que c’est une phrase simple.
Exemple : Julien rouvrit les yeux.
Certaines phrases ont plusieurs verbes conjugués. On les appelle des phrases complexes.
Chaque verbe est le verbe d’une proposition.
La chandelle brûlait toujours mais l’infirmerie était déserte.
Proposition 1 Proposition 2

Les propositions sont séparées par des signes de ponctuation ou bien elles sont reliées entre elles par
des mots de liaison : et, mais, qui, que, parce que, lorsque, quand…
Quand Julien apprit la nouvelle, il tomba dans les pommes.

Ortographe ‑ Je retiens Les sons c ou qu ; g ou gu ORTHO M2‑1.


s’entend [s] • devant e, i ou y : la recette – la cible – un cylindre
• devant a, o, u si on lui ajoute une cédille : menaçant – une leçon – reçu
s’entend [k] • avant a, o, u : calculer – la correction – aucun
c
• devant une consonne : une crainte – la clef
• à la fin de certains mots : donc – un bouc
est muet • à la fin de certains mots : un croc – un banc

s’entend [g] • devant a, o, u : un galopin – le gouter – aigu


• devant e, i, y en utilisant le gu : une guimauve – longue
g
s’entend [Â] • devant e, i ou y une gifle – un gyrophare
• devant a, o, u en utilisant le ge : l’orangeade – un pigeon

Lexique ‑ Je retiens Emprunts et sigles LEXI M2‑1.


Dans la langue courante, on observe une réduction de certains mots.
On peut utiliser – l’abréviation télévision > télé – publicité > pub
– ou bien le sigle (ou acronyme), groupe de lettres initiales.
Exemple : Électricité de France > EDF Cours Moyen > CM

Lecture ‑ Je retiens Les textes injonctifs LECT M2‑1.


Dans certains textes injonctifs (recette de cuisine, notice de montage, mode d’emploi, consignes
d’exercices…), les opérations doivent être effectuées dans un ordre obligatoire : l’ordre chronologique.
Souvent, les différentes étapes sont numérotées ou marquées par des tirets.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 127


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
Grammaire ‑ Je retiens Les compléments de phrase GRAM M2‑2.
ANNEXE

Que fait‑il ? Le complément de phrase complète le sens de la phrase. Il informe


sur :
Il informe sur quoi ? – Le lieu où se déroule l’évènement. Il répond à la question : où ?
Les plus belles roses poussent au Kenya.
– Le temps ou le moment où a lieu un évènement. Il répond à la
question : quand ?
Les pêches murissent l’été.
– La manière dont se fait l’action. Il répond à la question : comment ?
J’écris sur mon cahier avec un grand soin.
Quelles sont ses natures ? Le complément circonstanciel peut être de différentes natures :
–  Un groupe nominal : L’hiver, le soleil se lève tard.
– Un groupe nominal prépositionnel  : Les informations sont alar‑
mantes dans les journaux.
– Un pronom personnel (en, y) : Je viens de Marseille et j’y retourne le
mois prochain.
–  Un adverbe : Je joue souvent au basket.
–  Une proposition : Quand le raisin est mûr, les vignerons vendangent.
Est‑il essentiel dans la Le plus souvent, le complément circonstanciel est un complément
phrase ? non essentiel que l’on peut déplacer à l’intérieur de la phrase ou
supprimer.
Il pleut en automne. – En automne, il pleut. – Il pleut.
Avec certains verbes comme aller, le complément circonstanciel
n’est ni déplaçable ni supprimable : Je vais à Paris.

Orthographe ‑ Je retiens Les homophones grammaticaux ORTHO M2‑2.


•Q
 uel est un déterminant interrogatif ou exclamatif qui s’accorde en genre et en nombre avec le nom
qu’il détermine.
Exemples : Quel enfant sage ! – Quelle méchante femme !
Quelles sont les raisons de sa colère ?
•Q
 u’elle est formé de la conjonction qu’ et du pronom elle. Pour ne pas se tromper, il faut essayer de
remplacer elle par il.
Exemples : Il préférait qu’elle en finisse au plus vite. → Il préférait qu’il en finisse.
• À la forme négative, le ne devient n’ devant les verbes qui commencent par une voyelle. On a parfois
tendance à oublier ce n’ parce qu’on ne l’entend pas toujours à l’oral.
Exemples : Derrière la porte, on entend la voix de Madame Mac’Miche. → forme affirmative
On n’entend plus la voix de Madame Mac’Miche. → forme négative

128 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
Grammaire du verbe ‑ Je retiens Le présent de l’impératif GRAM M2‑3.
Le présent de l’impératif sert à dire des ordres, des conseils ou des interdictions.
À l’impératif présent, il n’existe que trois personnes. C’est un mode impersonnel qui se conjugue sans
pronom sujet.
1er groupe 2e groupe 3e groupe
Deuxième personne du singulier prépare choisis prends
Première personne du pluriel préparons choisissons prenons
Deuxième personne du pluriel préparez choisissez prenez

Lorsque l’impératif est suivi des pronoms en ou y à la 2e personne, on ajoute un s pour l’oreille :
vas‑y – manges‑en.
Certains verbes sont irréguliers.
faire vouloir savoir aller être avoir
fais veuille sache va sois aie
faisons veuillons sachons allons soyons ayons
faites veuillez sachez allez soyez ayez

Écriture ‑ Je retiens L’ordre chronologique des textes injonctifs ECRIT M2‑1.


Dans certains textes injonctifs (recette de cuisine, notice de montage, mode d’emploi, consignes
d’exercices...), les opérations doivent être effectuées dans un ordre obligatoire : l’ordre chronologique.
Souvent, les différentes étapes sont numérotées ou marquées par des tirets.

Lexique ‑ Je retiens Le sens des mots LEXI M2‑2.


Un verbe peut prendre des sens différents selon sa construction. Par exemple, le verbe « passer » peut
prendre le sens de rejoindre quand il est suivi de la préposition dans, et le sens de traverser quand il est
construit avec la préposition par.
Pinocchio passa dans le camp des garnements → rejoignit le camp des garnements.
Pinocchio passe par des moments difficiles → traverse des moments difficiles.

Grammaire ‑ Je retiens Les formes de phrases GRAM M2‑4.


Combien de formes ? Il existe deux formes de phrases :
Quelle forme ? La forme affirmative : le verbe indique que l’action a lieu. J’achète un
Qu’indique le verbe ? nouveau sac à dos.
Quelle forme ? La forme négative : le verbe est accompagné d’un adverbe qui indique
Qu’indique le verbe ? que l’action n’a pas lieu. Le peintre ne termine pas son travail.
Comment exprime‑t‑on la Différents adverbes expriment la négation : ne … pas, ne … personne,
négation ? ne … plus, ne … jamais, ne … rien, ne … guère, ne … ni … ni… et bien
d’autres encore.
Où se placent les adverbes ? Ces adverbes encadrent le verbe si le temps est simple.
Il ne prend jamais de petit‑déjeuner.
Ces adverbes encadrent l’auxiliaire si le temps est composé.
Il n’a rien mangé depuis ce matin.
Quels sont les types de Chaque type de phrase (déclarative, interrogative, impérative ou
phrases ? exclamative) peut s’écrire à la forme affirmative ou négative.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 129


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
Orthographe ‑ Je retiens Le pluriel des noms ORTHO M2‑3.
ANNEXE

Comment fait‑on le pluriel Le pluriel des noms se fait généralement en ajoutant un s au nom
des noms ? singulier : un orage → des orages ; le jardin → les jardins.
Ceux terminés par –eu, au, Le pluriel des noms qui se terminent par eu, au et eau au singulier se
eau ? fait en ajoutant un x : un cheveu → des cheveux.

Exceptions ? Sauf : des landaus, des pneus, des bleus, des lieus, des émeus.
Par quoi se terminent les Pour les noms terminés par s, x ou z au singulier, il n’y a pas de
noms au singulier ? changement au pluriel : un repas → des repas ; un vieux → des vieux.
« s » marque-t-il toujours du La lettre s à la fin des mots n’est pas toujours la marque du pluriel :
pluriel ? tu nages (verbe) ; ailleurs (mot invariable).

Grammaire du verbe ‑ Je retiens Les modes infinitif ou impératif GRAM M2‑5.


Il existe plusieurs façons de donner une injonction. On utilise le plus souvent le présent de l’impératif
(notamment à l’oral) ou l’infinitif (à l’écrit pour une recette de cuisine, un règlement…).
Dans un même texte, il ne faut pas mélanger les différents temps ou modes de l’injonction.

Lexique Lexique ‑ Je retiens Le champ lexical LEXI M2‑3.


Le champ lexical est un ensemble de mots autour d’une même idée, d’un même thème.
Exemple → champ lexical de la maladie
– Tais‑toi, casse‑pieds de crabe ! Tu ferais mieux de sucer deux pastilles de lichen pour guérir ton
mal de gorge. Va plutôt te mettre au lit et tâche de transpirer.

130 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
Nombres et calculs ‑ Je retiens Les opérations NOM M2‑1.
Pour effectuer des additions ou des soustractions en les posant, il faut bien aligner le chiffre des unités
sous le chiffre des unités, le chiffre des dizaines sous le chiffre des dizaines, etc.
Pour les soustractions, il faut placer le plus grand des deux nombres en haut  ; ne pas oublier les
retenues.
Rappel : les retenues peuvent être écrites dans l’addition au‑dessus du nombre à additionner, dans la
soustraction à côté des chiffres du nombre d’en haut et du nombre d’en bas.
Exemple :
1 1
3 5 7 5 2 
5  4  5
1 1
+  8  2  3  9 –   1 1 1 9  3  9
1 1 8 1 4 0  6  0  6
Je vérifie que mon résultat est vraisemblable en calculant un ordre de grandeur.

Nombres et calculs ‑ Je retiens Les opérations NOM M2‑2.


L’addition est l’opération que l’on effectue pour rassembler plusieurs parties inégales et trouver une
somme.
La soustraction est l’opération que l’on effectue pour retrancher une partie d’un tout et trouver une
différence.

Grandeurs et mesures ‑ Je retiens Les conversions MES M2‑1.

kilo­ hecto­ déca­ déci­ centi­ milli­


tonne quintal gramme
gramme gramme gramme gramme gramme gramme
t q kg hg dag g dg cg mg

1 0 0 0

1 0 0 0

✪ Les unités de masse se déterminent à partir du gramme (g).


✪ Le décigramme, le centigramme, le milligramme sont ses sous‑multiples.
✪ Le décagramme, l’hectogramme, le kilogramme sont ses multiples.
✪ Il existe une unité 100 fois plus grande que le kilogramme : le quintal.
✪ L’unité 1 000 fois plus grande que le kilogramme est la tonne.

Il n’y a pas de nom pour l’unité 10 fois plus grande que le kg : ne pas oublier la case dans le tableau !
Pour s’aider dans les conversions, il faut utiliser le tableau proposé dans « Je sais déjà ».

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 131


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
Espace et géométrie ‑ Je retiens Se repérer ESP M2‑1.
ANNEXE

Les plans et les cartes sont souvent quadrillés afin de repérer une case avec ses
coordonnées.
Le premier signe indique la colonne verticale, le deuxième signe indique la ligne
horizontale. Le lieu recherché se trouve à l’intersection de cette colonne et de
cette ligne.
Sur une carte, le Nord se trouve toujours en haut de la feuille et le Sud en bas.

Grandeurs et mesures ‑ Je retiens Les durées MES M2‑2.


Une année compte 365 jours. Un jour se divise en 24 heures.
Tous les 4 ans, on compte 366 jours, c’est une année Dans la journée, on mesure
bissextile. les durées en heures, minutes,
Une année comprend 12 mois de différentes durées : secondes.
• 30 jours pour avril, juin, septembre, novembre ; 1 heure = 60 minutes
• 31 jours pour janvier, mars, mai, juillet, août, octobre, 1 minute = 60 secondes
décembre ;
• 28 jours pour février (ou 29 jours pour une année bissextile).

Nombres et calculs ‑ Je retiens Multiplier par 10, 100... CALC M2‑1.


Pour calculer correctement un produit, je dois connaitre par cœur les tables de multiplication.
Pour multiplier un nombre entier par 10, 100, 1 000, il suffit de placer un, deux, trois zéros à la droite
de ce nombre.
Exemple : 72 x 10 = 720 72 x 100 = 7 200 72 x 1 000 = 72 000
C’est 72 dizaines = 720 C’est 72 centaines = 7 200 C’est 72 mille = 72 000

Géométrie ‑ Je retiens Les quadrilatères GEOM M2‑1.


Un quadrilatère est un polygone à 4 côtés. Le rectangle, le carré et le losange sont des quadrilatères
particuliers.
Le rectangle a ses côtés opposés de même longueur, 4 angles droits et ses diagonales de même
longueur.
Le carré a ses côtés de même longueur, 4 angles droits. Ses diagonales sont perpendiculaires et de
même longueur.
Le losange a ses 4 côtés de même longueur et ses diagonales perpendiculaires.

132 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
Nombres et calculs ‑ Je retiens Calculer un produit par décomposition CALC M2‑2.
Pour multiplier un nombre entier par un nombre à un chiffre, on peut utiliser une décomposition.
Exemple : Pour calculer 525 x 4 on écrit 525 = 500 + 20 + 5
525 x 4 = (500 x 4) + (20 x 4) + (5 x 4)
525 x 4 = 2 000 + 80 + 20
525 x 4 = 2 100
On peut également poser l’opération.
12
525
x    4
2100
4 x 5 unités = 20 unités ; on écrit 0 (unité) et on retient 2 dizaines ;
4 x 2 dizaines = 8 dizaines, on ajoute la retenue 8 + 2 = 10, on écrit 0 (dizaine) et on retient 1 centaine ;
4 x 5 centaines = 20 centaines, on ajoute la retenue 20 + 1 = 21, on écrit 21 centaines.

Nombres et calculs ‑ Je retiens La calculatrice CALC M2‑3.


• On utilise la calculatrice pour des calculs longs et complexes.
• Certaines touches ont une fonction particulière : elles permettent d’effectuer des suites
de calculs en mémorisant les résultats intermédiaires.

Nombres et calculs ‑ Je retiens La calculatrice CALC M2‑4.


Pour résoudre un problème :
• Je lis attentivement l’énoncé.
• Je réponds successivement à chaque question.
• J’écris les opérations en ligne puis je les effectue.
• Je rédige la réponse.
• Je vérifie les résultats avec la calculatrice.

Grandeurs et mesures ‑ Je retiens Convertir des durées MES M2‑3.


Pour transformer des heures en minutes, je dois multiplier les heures par 60.
Exemple : 3 h = 3 x 60 = 180 min.
Pour transformer des minutes en secondes, je dois multiplier les minutes par 60.
Exemple : 5 min = 5 x 60 = 300 sec.
Un instant, c’est un moment précis dans le temps.
Une durée, c’est le temps qui s’écoule entre deux instants.
Pour calculer une durée, j’additionne les heures entre elles et les minutes entre elles.
Exemple : 5 h 45 min + 4 h 20 min = 9 h + 65 min = 9 h + 1h + 5 min = 10 h + 5 min

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 133


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
Espace et géométrie ‑ Je retiens Construire un carré GEOM M2‑2.
ANNEXE

Le carré, le losange et le rectangle sont des quadrilatères particuliers. Pour les construire avec
précision, je dois utiliser la règle, l’équerre ou le compas.
On peut les construire en utilisant les propriétés de leurs angles ou de leurs côtés.
Exemple de construction pour un carré :

        

Grandeurs et mesures ‑ Je retiens Soustraire des durées MES M2‑4.


Pour soustraire des durées, on dit aussi soustraire des nombres sexagésimaux, il faut parfois les
convertir quand les opérations sont impossibles.
Exemple :
  17 h   72 min

– 1 h +  60 min
  18 h 12 min   18 h   12 min
– 15 h 40 min – 15 h   40 min
= =  2 h   32 min
IMPOSSIBLE 12<40

Nombres et calculs ‑ Je retiens Choisir la bonne opération CALC M2‑5.


Je cherche un tout quand je calcule le total de plusieurs parties.
Si ces parties sont égales, je les multiplie.
Exemple :
Le prix à payer pour 4 livres à 12 € est 48 €. 4 x 12 = 48
Si ces parties sont inégales, je les additionne.
Exemple :
Le prix à payer pour un livre à 12 €, un stylo à 3 € et un cahier à 5 € est 20 €. 12 + 3 + 5 = 20

Je cherche une partie quand je calcule ce qui reste d’un tout.


Si ces parties sont inégales, je soustrais la partie que je connais du tout.
Exemple :
Le prix à payer pour un livre est 12 €. J’ai 50 € dans mon portemonnaie.
L’argent qu’il me restera après mon achat est 38 €. 50 – 12 = 38

134 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2


FICHE OUTILS – HISTOIRE

ANNEXE
Histoire ‑ Je retiens La colonisation à la fin du XIXe HIST M2‑1.
À la fin du XIXe siècle, la France s’implante dans des territoires d’outre-mer en Afrique, en Asie et en
Océanie.
Elle se constitue ainsi un important empire colonial où les populations travaillent pour fournir à la
métropole les matières premières indispensables à son industrie. Les colons ouvrent des écoles, des
centres de soins et imposent leurs idées et leurs valeurs.

Histoire ‑ Je retiens L’école au temps de Jules Ferry (1) HIST M2‑2.


En 1882, Jules Ferry ministre de l’ _______________ _______________ rend l’école
_______________ pour tous les garçons et les filles âgés de 6 à 13 ans. L’école de la République a
la volonté de réduire l’_______________ _______________ _______________ . Même les enfants les
plus pauvres pourront ainsi aller à l’école, car l’enseignement est maintenant _______________ pour
tous.
Les progrès furent spectaculaires, au début du XXe siècle, la majorité des Français savaient lire et écrire.

Histoire ‑ Je retiens L’école au temps de Jules Ferry (2) HIST M2‑3.


Autrefois, la plupart des enfants travaillaient dans les champs, à la mine ou à l’usine. Adultes, faute
d’être allés à l’école, ils continuaient souvent le même métier épuisant et mal payé.
En France, par les lois de 1881 et 1882, Jules Ferry a rendu l’instruction gratuite, laïque et
obligatoire.
Même les enfants les plus pauvres ont pu aller à l’école. Tous les garçons et toutes les filles âgés
de 6 à 13 ans devaient être scolarisés. Les progrès furent spectaculaires, la majorité des Français
savaient lire et écrire à la fin du XIXe siècle.
La laïcité est toujours un grand principe de l’école française : n’importe quel enfant peut aller à l’école
quelle que soit sa religion, l’école laïque ne s’occupe pas de l’éducation religieuse.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 135


FICHE OUTILS – GÉOGRAPHIE
ANNEXE

Géographie ‑ Je retiens Se déplacer au quotidien dans un autre lieu du monde : New York
GEO M2‑1.
Pour se déplacer les New‑Yorkais utilisent principalement les transports en commun.
Les bouchons, le prix des parkings, les nombreux péages découragent l’usage de la voiture.
Les trois principaux modes de déplacement dans cette grande ville sont : le taxi jaune, le métro et le
bus de ville.

Géographie ‑ Je retiens Se déplacer au quotidien dans un autre lieu du monde : New York
GEO M2‑2.
Comme dans les grandes villes françaises, le Citibike permet aux New-Yorkais de se déplacer à vélo
(Vélib en France).
En plus des trois principaux modes de déplacement que sont le bus, le taxi et le métro, nous trouvons
dans New York le téléphérique et le water taxi.
Chacun de ces différents moyens de transport a des avantages et des inconvénients.

Géographie ‑ Je retiens Se déplacer au quotidien dans un autre lieu du monde : New Delhi
GEO M2‑3.
À New Delhi, les déplacements sont difficiles, les véhicules sont nombreux et les embouteillages
fréquents.
Les habitants s’y déplacent à pied, en vélo, en scooter, en bus, en voiture, mais un moyen de
transport typique est aussi utilisé : le rickshaw. Ce dernier est soit à pédale (le vélo‑rickshaw), soit à
moteur (l’auto‑rickshaw).
En Inde, tout le monde roule à gauche et non à droite comme en France.

136 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2


FICHE OUTILS – SCIENCES

ANNEXE
Sciences ‑ Je retiens La composition de l’air SCI M2‑1.
Quand on dit qu’un verre est vide, c’est qu’il ne contient ni liquide, ni solide. Mais il contient quand
même de l’________________________________ .
À température ambiante, l’air est un gaz invisible. Il est présent autour de nous dans les espaces qui
nous paraissent vides.
L’air est un mélange de plusieurs substances dont les deux principaux constituants sont :
___________________________________________________________________________________ .

Sciences ‑ Je retiens L'atmosphère SCI M2‑2.


Les planètes du système solaire possèdent une atmosphère, sauf Mercure. Mais, la Terre est la seule
à posséder une atmosphère riche en dioxygène 21 %, ce qui nous permet de respirer.
L’atmosphère de la Terre a d’autres utilités :
- elle filtre les rayons ultraviolets qui sont extrêmement dangereux pour les êtres vivants.
- elle protège la Terre des météorites ou autres objets extraterrestres.
Lorsqu’un objet rentre dans l’atmosphère, généralement avec une grande vitesse, il brûle (1 500 °C
et 2 500° C) en rentrant en contact avec l’air : frottements. Très bien pour les météorites mais plus
ennuyeux pour les engins spatiaux. Ces engins sont donc équipés d’un bouclier thermique, utilisant
des matériaux résistant à la chaleur : matériaux composites, résines, carbone, céramique, divers
produits chimiques… (Tu trouveras des vidéos sur Internet de rentrée dans l’atmosphère).
- elle régule la température sur la Terre par le phénomène d’effet de serre. Les principaux gaz
à effet de serre sont le dioxyde de carbone et la vapeur d’eau. L’effet de serre est accentué par
les activités de l’homme : transports, industries, agriculture intensive… d’où un phénomène de
réchauffement climatique : l’atmosphère et les océans.

L'épaisseur de l'atmosphère terrestre est de 1 500 km, les 50 premiers kilomètres contenant 99,9 %
de son volume global.

Sciences ‑ Je retiens Le traitement des déchets SCI M2‑3.


Nous n’avons qu’une seule Terre et nous en sommes tous responsables. Pour mieux l’aider, chacun
d’entre nous peut commencer par bien gérer son univers immédiat. En triant les déchets ménagers,
je permets à ma commune de valoriser les déchets recyclables. Voici quelques déchets ménagers que
l’on peut recycler : ____________________________________________________________________
___________________________________________________________________________________ .

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 137


FICHE OUTILS – EMC
Donner l’alerte

ANNEXE
Alerter le 15 (ou le 112 numéro européen)

Évaluation des actions à réaliser Effectuée Non effectuée

J’ai vérifié qu’il n’y a pas d’adulte près de moi.

J’ai bien utilisé le téléphone.

J’ai donné mon nom.

J’ai bien dit où je me trouvais.

J’ai donné mon adresse (si j’étais à la maison).

J’ai expliqué ce que je voyais.

J’ai écouté ce qu’on me disait.

J’ai attendu qu’on me dise de raccrocher.

J’ai bien fait attention à la qualité de l’articulation et la


clarté du message.

J’ai été précis dans les informations que j’ai données.

J’ai bien précisé la partie du corps concernée.

J’aurais été capable de dire s’il le fallait : « Je n’ai pas


compris », « Pouvez‑vous répéter SVP ? ».

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 139


FICHE OUTILS – EMC

ANNEXE
EMC ‑ Je retiens Les actions à réaliser face à un traumatisme et face à une brûlure EMC M2‑1.

Face à un traumatisme Actions à réaliser

Pour éviter un sur-accident, je dois éloigner l’objet qui a causé l’accident.

Pour ne pas aggraver la blessure, je dois éviter de déplacer la victime.

Pour éviter une douleur encore plus forte, je dois conseiller au blessé de ne pas bouger.

je dois couvrir la personne avec un vêtement ou


Pour réchauffer la personne,
une couverture.

Pour rassurer la personne, je dois parler avec le blessé.

Pour alerter, je dois prévenir un voisin, appeler le 15 ou le 112.

Face à une brûlure Actions à réaliser

je dois éloigner ou supprimer ce qui a provoqué


Pour éviter un sur-accident,
la brûlure.

je dois faire ruisseler de l’eau du robinet sur la


Pour refroidir la zone brûlée,
blessure pendant au moins 5 minutes.

Pour alerter, je dois prévenir un voisin, appeler le 15 ou le 112.

je dois couvrir la personne avec un vêtement ou


Pour réchauffer la personne,
une couverture.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 141


FICHE OUTILS – EMC
EMC ‑ Je retiens Les actions à réaliser face à un saignement abondant et face à une
ANNEXE

personne inconsciente mais qui respire EMC M2‑2.

Face à un saignement abondant Actions à réaliser

Pour éviter un sur-accident, je dois éloigner l’objet tranchant.

Pour arrêter le saignement, je dois appuyer sur la plaie à travers un plastique.

Pour éviter que la personne ne fasse un malaise


je dois parler à la victime.
et pour la rassurer,

je dois couvrir la victime avec un vêtement ou une


Pour réchauffer la personne,
couvertiure.

je dois prévenir un adulte, appeler ou faire


Pour alerter,
appeler le 15 ou le 112.

Quand une personne est inconsciente mais


Actions à réaliser
qu’elle respire

je dois protéger la victime, par exemple en


Pour éviter un sur-accident,
signalant l’accident aux usagers de la route.

je dois poser des questions simples ou donner


Pour voir si la personne est inconsciente,
des ordres simples comme « serre‑moi la main ».

je dois écouter la respiration, sentir son souffle


Pour observer la ventilation, ou encore regarder la poitrine de la victime
pendant 5 à 10 secondes.
je dois basculer prudemment la tête en arrière et
Pour éviter l’asphyxie,
mettre la victime sur le côté.

EMC ‑ Je retiens Face à un risque majeur EMC M2‑3.


Face à une inondation, si les délais sont insuffisants je dois rejoindre une zone en _______________ .
En cas de tempête, si je n’ai pu être évacué, il me faut rejoindre un bâtiment en _______________ et
surtout m’éloigner des _______________ .
Si la terre tremble quand je suis à l’intérieur d’un bâtiment, je me mets près d’un mur, d’une colonne
porteuse ou sous des _______________ solides.
Face à un nuage toxique si je suis à l’intérieur d’un bâtiment, je dois fermer les portes et les fenêtres
et _______________ les ouvertures, les aérations.

142 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2


FICHE MATÉRIEL – ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

ANNEXE
Autoportrait et montage

René MAGRITTE Raymond DEPARDON Escher Norman


L’Heureux Donateur, Correspondance, Miroir ROCKWELL
1966 1980 Triple autoportrait,
1960

Autoportrait et mise en scène

Production d’élève Michelangelo Merisi Yevonde


da Caravaggio Autoportrait
Le Caravage

Autoportrait et symbolisme

Jean‑Pierre Ben Grotte de Pech Merle


RAYNAUD Look at me Main
Autoportrait

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 143


FICHE MATÉRIEL – EPS

ANNEXE
Jeu du damier
PRÉNOM :  POINTER/TIRER

1re phase : Pointer 2e phase : Tirer


JEU N°  JEU N° 

Nbre de points Nbre de points


Nbre de lancers Nbre de lancers
TOTAL
Nbre de points
Nbre de lancers

Jeu des rectangles


PRÉNOM :  POINTER DISTANCE

Boule réussie = X
boule courte = ↓
boule longue = ↑

10 LANCERS TOTAL % DE RÉUSSITE


réussies 10
1 Passage
er courtes : %
longues :

réussies 10
2e Passage courtes : %
longues :

réussies 10
3e Passage courtes : %
longues :

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 145


FICHE MATÉRIEL – EPS

ANNEXE
Jeu des routes
PRÉNOM :  POINTER DIRECTION

Boule réussie = X
boule courte = ←
boule longue = →

10 LANCERS TOTAL % DE RÉUSSITE


réussies 10
1er Passage courtes : %
longues :

réussies 10
2e Passage courtes : %
longues :

réussies 10
3e Passage courtes : %
longues :

Jeu des cercles


PRÉNOM :  POINTER DISTANCE
DIRECTION
Boule réussie = X

10 LANCERS TOTAL % DE RÉUSSITE


réussies 10
1er Passage courtes : %
longues :

réussies 10
2e Passage courtes : %
longues :

réussies 10
3e Passage courtes : %
longues :

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 147


FICHES OUTILS
MODULE 3
Outil pour écrire : les sentiments et les émotions

SENTIMENTS ET ÉMOTIONS NOMS ADJECTIFS VERBES ET EXPRESSIONS

Content
Se réjouir
Le plaisir Heureux
Être comblé de joie
LA JOIE La gaieté Enchanté
Rire
Le bonheur Réjoui
S’amuser
Radieux

Le chagrin
La souffrance Souffrir
Triste
La douleur Éprouver de la peine
Peiné
LA PEINE Le désespoir Pleurer
Malheureux
La nostalgie Avoir du chagrin
Désespéré
La déception Être attristé
La mélancolie

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 103


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
FICHE OUTILS – FRANÇAIS
Grille d’écriture d’un récit

ANNEXE
ANNEXE
Oui Non
Éléments du récit (tu peux donner quelques
exemples)

J’écris mon texte en me mettant « dans la peau »


du cycliste, j’utilise le pronom personnel « je ».

J’ai évoqué les décors visuels (paysages qui


défilent, spectateurs au bord de la route…) et
sonores (bruit du vent/vitesse dans les oreilles,
bruit des roues sur l’asphalte, bruit des spectateurs
qui encouragent…).
Outil  : aide‑toi des images mentales que tu peux
créer dans ta tête : mets‑toi bien à la place du cycliste
et décris les sensations que tu ressens lorsque tu
fais du vélo.

J’ai évoqué les sensations et sentiments ressentis


par le cycliste tout au long de l’épreuve (envie de
réussir, fatigue, inquiétude, peur, joie…).
Outil  : fiche pour écrire  «  les sentiments et les
émotions » en annexes.

J’ai décrit le passage du virage dangereux


Outil  : fiche pour écrire «  connecteurs de temps/
rupture » en annexes.

J’ai vérifié les règles de grammaire (accords


dans les GN et sujet/verbe) et d’orthographe
(dictionnaire).

J’ai vérifié les règles de la conjugaison (temps des


verbes et pronoms personnels).

Je m’applique pour copier au propre dans mon


cahier d’écrivain le texte définitif.

Reprends les points pour lesquels tu as répondu « non » afin d’enrichir et de compléter ton
écrit.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 105


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
Outil pour écrire : les connecteurs de temps

ANNEXE
ANNEXE
Tu as lu et appris « Je retiens » les connecteurs de temps LECT M1-2.
Tu vas pouvoir créer ton outil pour t’aider à écrire tout au long de l’année.
Les connecteurs de temps sont répertoriés en plusieurs familles ci-dessous.
Tu vas pouvoir compléter cette liste au fur et à de tes lectures et écritures.
Connecteurs logiques Connecteurs de fin

À partir de ce jour
Depuis ce jour

Maintenant
Pour finir…
Désormais
C’est pourquoi

Donc
Ainsi

Car
Connecteurs de

Tout à coup

Pourtant
rupture

Aussitôt
Soudain

Quand
Mais
d’enchainement

En même temps
Connecteurs

Le lendemain
Lorsque
D’abord

Ensuite

Après
Alors
Enfin
Puis
Et
Il y a bien longtemps
commencement
Connecteurs de

En ce temps-là

À cette époque
Il était une fois

Autrefois

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 107


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Grammaire – Je retiens L’imparfait GRAM M3‑1.
L’imparfait de l’indicatif permet de décrire les lieux, les personnages ou d’exprimer des faits répétés
ou habituels dans le passé.
Les terminaisons de l’imparfait pour les verbes des 1er et 3e groupes sont : ‑ais ; ‑ais ; ‑ait ; ‑ions ; ‑iez ;
‑aient alors que les verbes du 2e groupe se terminent par ‑issais ; ‑issais ; ‑issait ; ‑issions ; ‑issiez ;
‑issaient.

danser aller avoir être faire venir pouvoir

je dansais j’allais j’avais j’étais je faisais je venais je pouvais

tu dansais tu allais tu avais tu étais tu faisais tu venais tu pouvais

il dansait il allait il avait il était il faisait il venait il pouvait

nous dansions nous allions nous avions nous étions nous faisions nous venions nous pouvions

vous dansiez vous alliez vous aviez vous étiez vous faisiez vous veniez vous pouviez

ils dansaient ils allaient ils avaient ils étaient ils faisaient ils venaient ils pouvaient

Orthographe ‑ Je retiens Le pluriel des noms en eau, au et ail ORTHO M3‑1.


On forme généralement le pluriel des noms en ajoutant un ‑s au nom singulier. Pour les noms terminés
par s, x ou z, il n’y a pas de changement.

Noms terminés au singulier par :


‑al ‑ail ‑ou ‑eu, ‑au, ‑eau
PLURIEL ‑aux ‑ails ‑ous ‑eux, ‑aux, ‑eaux
baux, coraux, bijoux, cailloux,
bals, chacals,
émaux, travaux, choux, genoux, bleus, pneus,
EXCEPTIONS carnavals, festivals,
vitraux, vantaux, hiboux, joujoux, landaus, sarraus
régals, récitals
soupiraux poux

Orthographe ‑ Je retiens On / Ont ORTHO M3‑2.


Si on peut être remplacé par il, alors c’est un pronom et s’écrit on.
Si ont peut être remplacé par avaient, alors c’est un verbe et s’écrit ont.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 109


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Écriture ‑ Je retiens La structure d’un récit ECRIT M3‑1.


Un récit comprend au moins trois parties :
–  l’introduction, c’est‑à‑dire la situation de départ,
–  un problème, cela correspond à un évènement imprévu et sa résolution,
–  la conclusion, c’est‑à‑dire la situation finale.
Dans certains récits, cette structure peut se répéter plusieurs fois.

Orthographe ‑ Je retiens Les accords de l’adjectif qualificatif ORTHO M3‑3.


L’adjectif qualificatif s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte
qu’il soit :
• épithète → J’ai rencontré des sorcières ravissantes.
• apposé (séparé du nom par une virgule) → Ravissantes, les sorcières se préparaient
pour le bal.
S’il qualifie deux noms au singulier, l’adjectif se met au pluriel. Le nom masculin
l’emporte toujours sur le nom au féminin.
→ Des mages et des sorcières élégants se pressaient à l’entrée du bal.
Les adjectifs de couleur restent invariables lorsqu’ils sont composés de deux mots (bleu clair) ou
lorsqu’ils sont tirés d’un nom (comme noisette, marron) sauf pour les adjectifs suivants : rose, mauve
fauve, pourpre et écarlate.
Les capes rouge sang des vampires leur donnent un bon teint.
Les sorcières ont les cheveux roses.

Orthographe ‑ Je retiens in/im ORTHO M3‑4.


Un préfixe peut changer en fonction de la première lettre du radical. Le préfixe in‑ (qui exprime la
négation) devient im‑ devant m, b et p ; il‑ devant l et ir‑ avant r.
légal – illégal
mobile – immobile
régulier – irrégulier

110 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Écriture ‑ Je retiens Les personnages parlent ECRIT M3‑2.
Pour que le récit soit plus vivant, les personnages peuvent parler. Il faut
cependant respecter quelques règles.
Chaque fois qu’un personnage prend la parole, on doit mettre un tiret, on peut
également ouvrir et fermer des guillemets. « ….. ».
Les personnages s’expriment souvent au présent.

Orthographe ‑ Je retiens Les familles de mots ORTHO M3‑5.


Les mots construits à partir d’un même mot forment une famille de mots.
peintre – peinture – peinturlurer – pinceau – pictural – dépeindre
Les mots d’une même famille sont formés à partir d’une partie commune : le radical auquel on ajoute
un préfixe (avant le radical) et/ou un suffixe (après le radical).
vol – voler – volatile – volailler – envol – survoler
Parfois, le radical peut subir des modifications : peinture/pictural.

Grammaire ‑ Je retiens L’imparfait de l’indicatif : Imparfait 3 GRAM M3‑2.


Attention à certaines difficultés, notamment pour les verbes en ‑ier, ‑yer, ‑cer et ‑ger.

nous pliions – vous balayiez – je plaçais – je plongeais

Grammaire ‑ Je retiens L’accord sujet verbe GRAM M3‑3.


Le verbe s’accorde toujours en nombre et en personne avec le sujet.
Ex : Les arbres restent secs toute l’année.

C’est le nom‑noyau du groupe nominal qui impose l’accord du verbe.

Ex : Les trainées de brouillard flottent dans l’air silencieux.

Le sujet peut aussi être placé après le verbe ou séparé du verbe par un pronom complément (les, la,
le…).
Ex : En son milieu reposent trois orangers. Je les soigne.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 111


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
ANNEXE
FICHE Beebot
Fiche Beebot

Aide l'abeille à butiner les fleurs et à faire du miel dans la ruche.

Mes déplacements

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 113


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Nombres et calculs ‑ Je retiens Les fractions 1 CALC M3‑1.

Une fraction est un nombre qui s’écrit Numérateur (N)


Dénominateur (D)

5
(cinq neuvièmes).
Ici, N = 5 et D = 9 ; la fraction s’écrit :
9
Le numérateur N indique le nombre choisi de parts égales.
Le dénominateur D indique le nombre total de parts égales dans une unité.

Grandeurs et mesures ‑ Je retiens Le périmètre MES M3‑1.


Le périmètre d’une figure est la longueur de son contour. Il s’exprime avec une unité de mesure de
longueur (mètre, centimètre…).

Nombres et calculs ‑ Je comprends Technique opératoire de la multiplication en ligne.


Voyons comment multiplier 54 par 13 sans poser l'opération.
1. Je décompose un des nombres pour faire apparaitre des nombres faciles à multiplier:
13 = 10 + 3
Je peux donc écrire et calculer plus facilement :
54 × 13 = 54 × 10 + 54 × 3
54 × 13 = 540 + 54 × 3
2. Je décompose l’autre nombre pour faire apparaitre des nombres faciles à multiplier :
54 = 50 + 4
Je peux donc écrire et calculer plus facilement:
54 × 13 = 540 + 50 × 3 + 4 × 3
54 × 13 = 540 + 150 + 12
54 × 13 = 690 + 12
54 × 13 = 702

Nombres et calculs ‑ Je retiens Les fractions 2 CALC M3‑2.


On peut utiliser les fractions pour désigner des longueurs.
Le segment doit être gradué en parties égales.
Pour trouver la fraction qui correspond à la mesure, il suffit de compter en combien de parties égales
le segment est partagé (chiffre du dénominateur) et d’écrire en numérateur le nombre de parties à
parcourir jusqu’au point choisi.

0 1 2 3

1 3 2 5 3
2 4 2 4 2
2 1 6
(ou ) (ou ) (ou )
4 1 4

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 115


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
ANNEXE

Nombres et calculs ‑ Je retiens Comparer des fractions CALC M3‑3.


Je peux comparer des fractions avec l’unité 1 :
Si le numérateur est supérieur au dénominateur, la fraction est supérieure à 1.
Si le numérateur est égal au dénominateur, la fraction est égale à 1.
Si le numérateur est inférieur au dénominateur, la fraction est inférieure à 1.

Grandeurs et mesures ‑ Je retiens Calculer un périmètre MES M3‑2.


Pour calculer le périmètre de figures particulières, je peux utiliser des formules.
Périmètre du carré :
𝒫 = côté x 4
Périmètre du rectangle :
𝒫 = L x 2 + l x 2 ou bien 𝒫 = (L + l) x 2

Nombres et calculs ‑ Je retiens Écrire les fractions CALC M3‑4.


On peut écrire une fraction supérieure à 1 sous la forme de la somme d’un nombre entier et d’une
fraction inférieure à 1. Par exemple :

9 4 4 1
= + +
4 4 4 4

1
= 1 + 1 +
4
1
= 2 +
4

Nombres et calculs ‑ Je retiens Encadrer une fraction par 2 entiers CALC M3‑5.
Pour encadrer une fraction par 2 nombres entiers consécutifs, il faut donc chercher, dans
la table de multiplication du dénominateur, les deux multiples qui encadrent le numérateur.
Attention, quand le numérateur est plus petit que le dénominateur, la fraction est comprise entre 0 et 1.

116 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3


FICHE OUTILS – HISTOIRE

ANNEXE
ANNEXE
Histoire ‑ Je retiens Une invention révolutionnaire HIST M3‑1.
À partir du milieu du XIXe siècle, l’utilisation de machines à vapeur permet le développement de grandes
usines transformant considérablement la vie et le travail des hommes.
Cette invention est à l’origine de la première révolution industrielle.

Histoire ‑ Je retiens La révolution des transports HIST M3‑2.


Au XIXe siècle, la révolution industrielle s’accompagne d’une révolution des transports. L’âge industriel
voit l’apparition de nouveaux modes de transport qui permettent des déplacements plus sûrs et plus
rapides :
• le train, qui marche à la vapeur, est cinq fois plus rapide qu’une voiture tirée par des chevaux ;
• les navires à vapeur remontent les fleuves et sillonnent les océans.
Grâce à ces différents moyens de transport, les échanges commerciaux s’améliorent et les déplacements
humains se multiplient.

Histoire ‑ Je retiens La révolution du charbon HIST M3‑3.


Le charbon et la machine à vapeur ont permis d’accroitre la puissance des machines. Des locomobiles
ont fait leur apparition dans les campagnes, facilitant le travail mais également en obligeant des
paysans à venir chercher du travail en ville, c’est l’exode rural.
Le charbon est la matière première dont a besoin la machine à vapeur pour fonctionner. Son extraction
des mines se fait dans des conditions de travail très difficiles. Des enfants travaillent dans ces mines.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 117


FICHE OUTILS – GÉOGRAPHIE
ANNEXE

Géographie ‑ Je retiens Les modes de transport : la voiture GEO M3‑1.


La voiture est le mode de déplacement le plus utilisé en France. Les autoroutes
sont larges, à plusieurs voies, à sens unique et elles permettent d’éviter la
traversée des villes.
La voiture a aussi beaucoup d’inconvénients  : elle est dangereuse (il y a
beaucoup d’accidents), elle pollue et il y a souvent des embouteillages qui font
perdre du temps. Mais, une solution existe pour limiter le nombre de voitures
sur les routes et donc pour limiter les accidents, les embouteillages et la pollution : le covoiturage.
Le réseau autoroutier français s’étend et de nouvelles autoroutes (Bordeaux‑Lyon par exemple) ont été
ouvertes.

Géographie ‑ Je retiens Comment se déplacer ? GEO M3‑2.


Il existe plusieurs moyens pour trouver son itinéraire : une carte routière, un site Internet ou un GPS.
Toutes les routes portent un nom qui commence par une lettre (A ou E pour Autoroute, N pour route
Nationale et D pour route Départementale). Les distances sont toujours indiquées en kilomètres.

Géographie ‑ Je retiens Se déplacer en train GEO M3‑3.


Le train est un autre moyen de déplacement en France. Chaque région possède son réseau ferré, les
TER (trains express régionaux), et ce réseau est complété par des bus.
Le TGV (train à grande vitesse) relie les grandes villes françaises et sur certaines lignes, il peut rouler
jusqu’à 300 km/h.
Les LGV (lignes à grande vitesse) se développent partout en Europe, et il est possible de voyager en TGV
vers les Pays‑Bas, la Belgique, l’Allemagne, la Suisse et l’Italie.
L’Eurostar permet de relier Paris à Londres en passant par le tunnel sous la Manche.

118 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1


FICHE OUTILS – SCIENCES

ANNEXE
ANNEXE
Sciences et technologie ‑ Je retiens La transformation du mouvement SCI M3‑1.
Le système de treuil permet de transformer un mouvement.
Il transforme un mouvement circulaire en un mouvement rectiligne que subit l’objet fixé au bout de la
ficelle.
Ce système de treuil est utilisé par les grues pour faire monter et descendre leur charge.
Le système bielle‑manivelle est aussi un système de transformation du mouvement. Il permet de
transformer un mouvement rectiligne en mouvement circulaire ou l’inverse.
C’est le système de fonctionnement des moteurs à explosion des automobiles.
L’être humain a besoin d’énergie pour vivre, se chauffer, se déplacer, etc… Il la puise dans des sources
d’énergie : aliments, bois, charbon, pétrole, gaz, vent, eau…
L’énergie peut prendre différentes formes : l’énergie de mouvement, musculaire, électrique, thermique,
chimique, lumineuse…
Une conversion d’énergie est une transformation d’une forme d’énergie en une autre forme d’énergie.
Chaine d’énergie d’une voiture électrique :

Énergie électrique Énergie thermique

Batterie Moteur électrique Milieu extérieur (air)

Énergie de mouvement

Sciences et technologie ‑ Je retiens La clepsydre SCI M3‑2.


La clepsydre est un exemple de mécanisme qui utilise la transmission et la
transformation du mouvement pour fonctionner.
Dans ce cas, le mouvement rectiligne (translation) de la crémaillère est
transmis à la roue dentée pour donner un mouvement circulaire (rotation) à
l’aiguille de l’horloge.

Sciences et technologie ‑ Je retiens Les poulies et les engrenages SCI M3‑3.


Avec des poulies, lorsque la courroie est droite, les roues tournent dans le même sens. Lorsqu’elle est
croisée, les roues tournent en sens inverse.
Le sens de rotation des roues d’un ensemble d’engrenages est facilement déterminé en comptant le
nombre de roues dentées.
Si ce nombre est pair, la dernière roue menée tourne dans le sens inverse de celui de la roue menante.
Si ce nombre est impair la dernière roue menée tourne dans le même sens que la roue menante.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 119


FICHE MATÉRIEL – SCIENCES
Sciences et technologie ‑ Je retiens Le fonctionnement d’un objet technique SCI M3‑4.
ANNEXE

Les hommes créent, fabriquent des objets techniques pour répondre à des besoins. Ces objets évoluent
en fonction des innovations technologiques. Exemple : la chaine
La fonction d’usage répond à la question « À quoi l’objet sert‑il ? » Exemple : se déplacer sur deux roues.
La fonction d’estime répond à la question « Qu’est‑ce qui me plait ou pas sur l’objet ? » Les gouts et
les couleurs différent entre les êtres humains : couleurs, formes, design…
La fonction ou les fonctions techniques permettent de remplir la fonction d’usage. Exemple : la fonction
technique « diriger » permet au vélo de fonctionner.
Parfois, il existe plusieurs solutions techniques pour une fonction technique. Exemple : Pour freiner, on
a des freins à patins ou à disques.

Sciences et technologie ‑ Je retiens Le fonctionnement d’un objet technique 1 SCI M3‑5.


Le principe de fonctionnement permet de comprendre comment l’objet technique remplit sa fonction
d’usage ou une fonction technique. Il peut être décrit à l’aide d’un schéma ou/et d’un texte.
Description de la fonction technique « transmission du mouvement » pour un vélo :
Lorsque l’on passe les vitesses sur un vélo, la chaine change de pignon ou de plateau.
Le braquet est le nombre de tours de roue effectués en un tour de pédalier. Celui‑ci change en fonction
des vitesses. Plus le braquet est petit, plus la distance parcourue est réduite.
Plus le braquet est grand, plus la distance parcourue est importante.
Si je pédale à la même cadence (nombre de tours de pédale par minute), lorsque j’augmente le braquet,
la vitesse de mon vélo augmente. Lorsque je diminue le braquet, la vitesse de mon vélo diminue.

Sciences et technologie ‑ Je retiens Le fonctionnement d’un objet technique 2 SCI M3‑6.


Le braquet permet d’adapter l’effort du cycliste en fonction du relief. En montée, plus le braquet
diminue, plus l’effort devient faible et le pédalage plus facile.
Sur le plat ou en descente, le cycliste peut utiliser un grand braquet, car l’effort fourni est normal ou
faible et il peut ainsi rouler plus vite.

120 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3


FICHE MATÉRIEL – SCIENCES
Le système roue dentée ‑ crémaillère

ANNEXE
ANNEXE
Découpe les engrenages.

Le système de transmission

Pignon Chaine

Plateau

Pédale

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 121


FICHE MATÉRIEL – SCIENCES

ANNEXE
ANNEXE

Mots  : chaine – rayon – pédales – selle – pignon ‑ freins arrière – commande de freins – guidon –
dérailleur arrière – pneumatiques – cadre – pédalier

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 123


FICHE OUTILS – EMC
EMC ‑ Je retiens L’estime de soi EMC M3‑1.

ANNEXE
ANNEXE
Avoir une bonne estime de soi, c’est : bien se connaitre, savoir reconnaitre ses réussites, être fier (ou
fière) de soi quand on fait de son mieux, se sentir important(e) pour ses amis et les adultes autour de soi,
se sentir capable de réussir des choses nouvelles.
Quand j’ai une bonne estime de moi, j’aime ce que je vois de moi, j’ai une bonne opinion de moi‑même, je
me sens bien dans ma peau, je suis capable d’oser prendre des risques pour créer, apprendre, essayer
des choses nouvelles.
L’estime de soi se construit et peut se travailler.

EMC ‑ Je retiens La violence EMC M3‑2.


Il n’existe pas une, mais des violences.
Elles peuvent s’exercer sur des personnes, mais aussi sur d’autres êtres vivants et parfois même sur
des objets matériels. Les violences peuvent être physiques lorsqu’elles entrainent une blessure ou
une douleur pour le corps de la victime. On parle de violences verbales quand ce sont des mots qui
blessent. Les violences peuvent aussi être morales quand la victime se sent dénigrée, rabaissée et
non respectée.

EMC ‑ Je retiens Tous humains, tous différents EMC M3‑3.


À l’exception des vrais jumeaux, tous les êtres humains ont des corps différents. La couleur de la peau,
celle des yeux, la taille, le poids, le sexe (masculin ou féminin) changent d’une personne à l’autre.
Certaines personnes sont handicapées  : elles sont alors diminuées physiquement, mentalement ou
intellectuellement par rapport aux personnes «  ordinaires  ». En France, cela leur donne droit à des
compensations pour pouvoir vivre leur vie avec les mêmes chances que les autres. Par exemple, un
enfant a droit à un fauteuil roulant pour pouvoir se déplacer comme tout le monde. Il a aussi le droit de
venir à l’école pour apprendre comme tous les enfants de son âge.
Au‑delà de ces différences, nous sommes toutes et tous des êtres humains avec beaucoup de possibilités.
Chacun a le droit d’être respecté et d’avoir les mêmes chances de réussir ce qu’il entreprend que tous
les autres.

EMC ‑ Je retiens La France, pays des libertés EMC M3‑4.


En France, chacun est libre d’avoir une religion ou de ne pas en avoir.
Tout le monde peut avoir les opinions de son choix.
On peut les exprimer et les faire valoir tant qu’elles n’attaquent pas injustement une personne ou un
groupe de personnes. Par exemple, il est interdit par la loi de tenir publiquement des propos racistes ou
antisémites.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 125


FICHE OUTILS – ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES
ANNEXE

Arts plastiques ‑ Je retiens Les assemblages selon Pablo Picasso AV M3‑1.


La Tête de taureau est une œuvre de Pablo Picasso réalisée en 1942. Elle est exposée au musée Picasso
à Paris.
Pablo Picasso a souvent créé des assemblages d’objets. Pour lui, un guidon est aussi une paire de
cornes. Quand il l’assemble à une selle de vélo, il crée cette tête de taureau que nous identifions tout de
suite mais en continuant à distinguer chaque objet assemblé.

Arts plastiques ‑ Je retiens Les assemblages selon Marcel Duchamp AV M3‑2.


Conçue en 1913 par Marcel Duchamp, cette Roue de bicyclette est la première du
genre.
Marcel Duchamp fait entrer l’objet du quotidien dans l’univers de l’art et donne
naissance à ce qu’il appelle le « ready‑made » (déjà fait).
Le « ready‑made » consiste à exposer un objet déjà tout fait et revendiqué comme
œuvre d’art par l’artiste du seul fait de l’avoir choisi. Ici, la Roue de bicyclette n’est
pas tout à fait un vrai ready‑made puisque l’artiste y est intervenu en fixant la roue
de vélo sur le tabouret qui lui sert donc de socle.

Arts plastiques ‑ Je retiens Les assemblages contemporains AV M3‑3.


Monsieur BMX est un artiste de street art. Le street art est un mouvement artistique contemporain qui
regroupe toutes les formes d’art réalisé dans la rue ou dans des endroits publics. Diverses méthodes
sont utilisées par les artistes de street art : graffiti, pochoir, affiche, mosaïque, stickers ou installations.

126 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3


FICHE MATÉRIEL – ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Tête de taureau de Pablo Picasso

Projet histoire des arts ‑ Je retiens Le Voleur de bicyclette HIST‑ARTS M3‑1.


Le Voleur de bicyclette est un film italien de Vittorio de Sica tourné en 1948, juste après la fin de la
Deuxième Guerre mondiale. Ce film appartient à la période du néo‑réalisme italien, c’est‑à‑dire qu’il
est proche du réel. Les scènes sont tournées en décors réels, avec des acteurs non professionnels et
une caméra très proche de ce qu’elle filme. Le film est triste, sombre et dur, mais il est porté par le
regard d’un enfant, Bruno, qui finalement offre l’espoir à la fin.
Nous découvrons dans ce film l’Italie d’après‑guerre et une réalité sociale avec la difficulté de trouver
du travail.

Projet histoire des arts ‑ Je retiens Wadjda HIST‑ARTS M3‑2.


Wadjda (2012) est le premier film réalisé par une femme saoudienne. Haifaa Al‑Mansour propose un
récit classique qui s’approche du documentaire et nous montre une image de la société saoudienne à
travers le regard d’une enfant. Elle filme la ville, la vie quotidienne et les relations personnelles comme
Vittorio de Sica dans le Le Voleur de bicyclette. Elle se rapproche donc du néo‑réalisme : Wadjda n’est
pas une jeune fille imaginaire, mais elle représente toutes les jeunes filles saoudiennes.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 127


FICHES OUTILS
MODULE 4
FICHE OUTILS – FRANÇAIS
Grille d’écriture d’un texte documentaire
ANNEXE

(semaine 1 – atelier 2 ‑ activité 1 – le 1er jet


semaine 1 – atelier 7 – activité 1 pour le 2e jet)

Pour t’aider à finaliser ton texte.

Oui
Eléments du texte (tu peux donner Non
quelques exemples)

Je donne un nom à l’animal bizarre.

J’indique son lieu de vie.

Je décris une caractéristique physique (un élément


de son corps) et j’indique son utilité dans l’habitat
ou le mode de vie de l’animal bizarre.

Je décris une deuxième caractéristique physique


(un élément de son corps) et j’indique son utilité
dans l’habitat ou le mode de vie de l’animal bizarre.

J’explique son comportement (dangerosité et/ou


son régime alimentaire et/ou ses habitudes de
chasse ou de cueillette, etc.

J’écris mon texte au présent de l’indicatif.

POUR LE 2e JET (semaine 1 – Atelier 7 – activité 1)

J’ai vérifié les règles de grammaire (accords


dans les GN et sujet/verbe) et d’orthographe
(dictionnaire).

J’ai vérifié les règles de la conjugaison (temps des


verbes et pronoms personnels).

Je me suis appliqué(e) pour copier au propre dans


mon cahier d’écrivain le texte définitif.

Reprends les points pour lesquels tu as répondu « non » afin d’enrichir et de compléter
ton écrit.
92 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4
FICHE OUTILS – FRANÇAIS
Grille d’écriture d’un récit

ANNEXE
ANNEXE
(module 4 – semaine 3 – atelier 2 ‑ activité 1)

Pour t’aider à finaliser ton récit du Voyage avec Ulysse aide‑toi de cette grille d’écriture et des outils en
annexes auxquels elle fait référence.

Oui
Eléments du récit (tu peux donner Non
quelques exemples)

J’écris mon texte en me mettant « dans la peau »


du compagnon d’Ulysse, j’utilise le pronom
personnel « je ».

J’ai évoqué les décors visuels (paysages qui défilent


et/ou monotonie de la mer…) et sonores (bruit du
vent/bruit de la vitesse dans les oreilles à bord
du bateau, bruit des vagues, bruit des rameurs…).
Outil : aide‑toi des images mentales que tu peux
créer dans ta tête : mets‑toi bien à la place d’un
voyageur et décris les sensations que tu ressens.

J’ai évoqué les sensations et sentiments ressentis


par le voyageur tout au long de l’aventure (envie de
réussir, fatigue, inquiétude, peur, joie…).
Outil : fiche pour écrire  « Les sentiments et les
émotions » en annexes du module 3.

J’ai décrit le pays découvert (paysages, rencontres,


dangers, délices…).
Outil : fiche pour écrire « Connecteurs de temps/
rupture » en annexes du module 3.

Pour le 2e jet (la réécriture au propre)

J’ai vérifié les règles de grammaire (accords


dans les GN et sujet/verbe) et d’orthographe
(dictionnaire).

J’ai vérifié les règles de la conjugaison (temps des


verbes et pronoms personnels).

Je me suis appliqué(e) pour copier au propre dans


mon cahier d’écrivain le texte définitif.

Reprends les points pour lesquels tu as répondu « non » afin d’enrichir et de compléter
ton écrit.
Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4 93
FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Je retiens L’imparfait des verbes irréguliers GRAM M4‑1.

Pour conjuguer des verbes à l’imparfait, on conserve le radical du verbe auquel on


ajoute les terminaisons : ‑ais, ‑ais, ‑ait, ‑ions, ‑iez, ‑aient.
Mais, certains verbes ont une conjugaison irrégulière à l’imparfait et leur radical
change. C’est le cas des verbes :
Voir : Je voyais, tu voyais, il/elle voyait, nous voyions, vous voyiez, ils/elles voyaient.
Prendre : Je prenais, tu prenais, il/elle prenait, nous prenions, vous preniez, ils/elles
prenaient.
Faire : Je faisais, tu faisais, il/elle faisait, nous faisions, vous faisiez, ils/elles faisaient.

Je retiens Le champ lexical LEXI M4‑1.

Le champ lexical d’un texte correspond à l’ensemble de mots qui sont en lien avec le thème du texte.
L’intérêt de constituer et de repérer un champ lexical permet lorsqu’on lit un texte de mieux comprendre
son thème.
Lorsque l’on écrit, constituer un champ lexical permet d’enrichir, d’améliorer son texte avec de
nouveaux mots.

Je retiens Le passé simple de l’indicatif GRAM M4‑2.

Le passé simple présente les actions principales qui se sont déroulées à un moment précis.

Les terminaisons du passé simple : 1er groupe : ‑ai ; ‑as ; ‑a ; ‑âmes ; ‑âtes ; ‑èrent / 2e groupe : ‑is ;
‑is ; ‑it ; ‑îmes ; ‑îtes ; ‑irent / 3e groupe : ‑us ; ‑us ; ‑ut ; ‑ûmes ; ‑ûtes ; ‑urent ou encore ‑is ; ‑is ; ‑it ;
‑îmes ; ‑îtes ; ‑irent mais aussi ‑ins ; ‑ins ; ‑int ; ‑înmes ; ‑întes ; ‑inrent.

danser aller avoir être faire venir vouloir

je dansai j’allai j’eus je fus je fis je vins je voulus

tu dansas tu allas tu eus tu fus tu fis tu vins tu voulus

il dansa il alla il eut il fut il fit il vint il voulut

nous dansâmes nous allâmes nous eûmes nous fûmes nous fîmes nous vînmes nous voulûmes

vous dansâtes vous allâtes vous eûtes vous fûtes vous fîtes vous vîntes vous voulûtes

ils dansèrent ils allèrent ils eurent ils furent ils firent ils vinrent ils voulurent

94 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Je retiens Le sujet et le prédicat GRAM M4‑3.

Une phrase est constituée de deux éléments : un groupe sujet (c’est‑à‑dire de qui ou de quoi l’on parle)
et un groupe verbal que l’on appelle aussi prédicat.

Le prédicat permet de donner des informations sur le sujet ; des informations sur ce qu’il est ou sur ce
qu’il fait. Il répond à la question « Qu’est‑ce qu’on dit du sujet ? ».
Le prédicat est formé par un verbe et ses compléments.

Exemple :

De qui parle t‑on ? On dit qu’elle

Romane aime jouer au badminton

Sujet Prédicat

Le groupe sujet et le prédicat ne peuvent pas être déplacés ou supprimés.

Je retiens Le son [è] ORTHO M4‑1.

Le son [è] peut s’écrire de plusieurs façons.

Avec : in, im, ain, ein, en, aim


Voici quelques exemples :

Avec « ain » : train, main, demain, terrain, vilain, bain, certain, soudain…
Avec « aim » : faim, daim…
Avec « ein » : peinture, ceinture, frein, plein, éteindre…

Je retiens Le complément du verbe GRAM M4‑4.

Le complément du verbe fait partie du prédicat. C’est un mot ou un groupe de mots qui complètent le
verbe.

Le complément du verbe peut être :

« Un verbe infinitif :
Exemple : Clara adore lire.

« Un pronom :
Exemple : Youssef les a mangés.

« Un nom propre :
Exemple : Romane appelle Léa.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4 95


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
ANNEXE

Je retiens Placer un point dans un graphique PROB M4‑1.


Pour placer un point dans un graphique, j’ai besoin de connaitre ses
coordonnées :
• l’une horizontale ;
Exemple : les jours de la semaine (dans le graphique de la semaine 1, atelier 1).
• l'autre verticale.
Exemple : le nombre de journaux vendus.
Tu peux ensuite tracer une courbe en reliant les points du graphique.

Je retiens Poser la multiplication CALC M4‑1.

Pour calculer un produit comme 543 × 24, il faut poser l’opération suivante :

543
× 24
• calculer d’abord (543 × 4) 2172
• calculer ensuite (543 × 20) = 543 × 2 × 10 + 10860
(à ce moment on s’intéresse aux dizaines)
13032

• Pour effectuer les multiplications, il faut connaitre par cœur les tables de multiplication.
• Il est utile de connaitre des égalités comme :
5 × 20 = 100 4 × 25 = 100 8 × 125 = 1 000

Je retiens Placer une fraction entre deux nombres entiers CALC M4‑2.

• Pour placer une fraction entre deux nombres entiers qui se suivent, je dois traduire les nombres
entiers en fractions décimales et simplifier les fractions comme dans l’exemple :

28 20 30
Exemple : 2< < 3  car  2 = et   3 =
10 10 10

20 28 30
< <
10 10 10

• Tu peux aussi placer les fractions sur la droite numérique.

3 10
Exemple : 0< < 1  car  1 =
10 10

96 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Je retiens Comparer des angles MES M4‑1.

Voici un angle.

Voici les 2 côtés de l’angle.


Voici son sommet.

Pour comparer des angles, on peut les décalquer puis les superposer.

Les angles plus petits que l’angle droit sont des angles aigus.

Les angles plus grands que l’angle droit sont des angles obtus.

Angle aigu Angle droit Angle obtus

Je retiens La division CALC M4‑3.

La division est l’opération qui permet de trouver :

«   le nombre de parts.
75 = (8 × 9) + 3 ou 75 ÷ 8 = 9 et il reste 3

Dividende = (diviseur × quotient) + reste D d q r


Ici, le quotient est approché.

«   La valeur d’une part.


117 = (9 × 13) + 0 ou 117 ÷ 9 = 13

Ici, le quotient est exact (il n’y a pas de reste).

Je retiens Écrire une fraction sous la forme d’un entier et d’une fraction inférieure à 1
CALC M4‑4.

456
«   Le trait de fraction équivaut aux deux points de la division ; ainsi peuvent s’écrire 456 ÷ 100
100
56
ce qui fait 4,56 ou bien 4 + .
100

16 10 6 6
«   = + =1+
10 10 10 10

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4 97


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
ANNEXE

Je retiens Poser la division CALC M4‑5.

Voici la disposition de la division.

«   Le nombre déposé à gauche s’appelle le dividende.


«   Le nombre déposé à droite s’appelle le diviseur.
«   Le résultat s’appelle le quotient.
«   Le nombre qui figure en bas à gauche s’appelle le reste.
Dividende Diviseur

Quotient

Reste

Je retiens Associer diverses désignations d’un nombre décimal CALC M4‑6.


Un nombre décimal est un nombre qui peut s’écrire sous la forme d’une fraction décimale ou d’une
écriture à virgule.

Exemples :

17 7 328 28 5 5
= 1,7 = 1 + = 3,28 = 3 + = 0,005 = 0 +
10 10 100 100 1 000 1 000

Je retiens Le sens de chaque chiffre dans un nombre décimal CALC M4‑7.


Dans un nombre décimal à virgule, les chiffres à gauche de la virgule correspondent à la partie entière
(unités, dizaines, centaines) et les chiffres à droite de la virgule correspondent à la partie décimale
(dixièmes, centièmes, millièmes).

Centaines Dizaines Unités Dixièmes Centièmes Millièmes

1 2 3, 4 6 2

Remarque : pour écrire les nombres décimaux correctement, on enlève les zéros inutiles.

Exemples : 0,7800 s’écrit 0,78


0102,050 s’écrit 102,05

Attention : ne pas supprimer les zéros intercalés entre d’autres chiffres !

Exemples : 24,08 et 9,007

98 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4


FICHE OUTILS – HISTOIRE

ANNEXE
ANNEXE
Histoire ‑ Je retiens Le travail à la mine HIST M4‑1.
Avec l’invention et l’utilisation de la machine à vapeur, les besoins en charbon sont de plus en plus
importants en France et dans l’Europe. Au XIXe siècle, le charbon représente la principale source
d’énergie. Ce charbon est extrait des mines.
Dans les mines à charbon, la vie quotidienne des ouvriers est très dure. Le travail est difficile et peut
être très dangereux. Les femmes et les enfants travaillent également à la mine. Le salaire des mineurs
est très faible et ne leur permet pas de vivre convenablement.

Histoire ‑ Je retiens Le travail en atelier au XIXe siècle HIST M4‑2.


Au XIXe siècle, certains travaux qui demandaient de la précision comme la dentelle, la couture ou le
tissage étaient faits dans des ateliers.
C’étaient souvent des membres de la même famille qui travaillaient chez eux au profit d’un patron.
Le patron apportait le fil à tisser et revenait récupérer les tissus fabriqués par les ouvriers.
Ils étaient payés en fonction du nombre de tissus fabriqués. Le salaire était faible, les obligeant à
travailler énormément et rapidement y compris la nuit parfois.

Histoire ‑ Je retiens Le travail à l’usine au XIXe siècle HIST M4‑3.


Peu à peu, certains patrons ont rassemblé les ouvriers dans des usines
pour qu’ils travaillent sur des machines.
Ces usines sont de grands bâtiments dans lesquels travaillent plusieurs
centaines d’ouvriers. Ils travaillent en moyenne onze heures par jour
pour un salaire très bas.
Les femmes et les enfants doivent travailler pour faire vivre leur famille.

Histoire ‑ Je retiens Travailler dans un grand magasin HIST M4‑4.


Au milieu du XIXe siècle apparaissent les grands magasins. On peut
y trouver de nombreux articles, contrairement aux boutiques
spécialisées. Les grands magasins révolutionnent le monde du
commerce et de la vente.
De nouveaux métiers se créent comme magasiniers, caissiers,
livreurs, vendeurs… Les conditions de travail ne sont pas faciles et
le chômage est présent. Certains propriétaires de grands magasins
protègent leurs employés et leur offrent des avantages comme la
cantine gratuite, l’assistance médicale, une pension de retraite. Certains employés sont même logés
au‑dessus du magasin. Avec ces avantages, l’employeur peut garder un contrôle et l’obéissance
des employés.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4 99


FICHE OUTILS – GÉOGRAPHIE
ANNEXE

Je retiens GEO M4‑1.


En France ou en Europe, on peut se déplacer en avion pour aller
d’une grande ville vers une autre grande ville. C’est notamment un
moyen pour se déplacer dans les départements et les territoires
d’outre‑mer.
Ce moyen de transport est très rapide mais il faut aussi compter
lors d’un voyage en avion le temps pour se rendre à l’aéroport, le
temps pour enregistrer les bagages, passer la sécurité et pour
récupérer les bagages.

Je retiens GEO M4‑2.


L’aéroport de Paris‑Charles‑de‑Gaulle, situé à Roissy, près de Paris, est le plus grand aéroport
français.
Il occupe le deuxième rang en Europe, le septième au niveau mondial. Il dispose de toutes les connexions
possibles : autoroute, train, RER, etc.
Son poids économique est considérable (700 entreprises).
Mais, les riverains dénoncent les nuisances sonores, les risques de crash et l’importante pollution
atmosphérique.

Je retiens GEO M4‑3.


Lorsque je voyage, je dois choisir le mode de transport le plus approprié pour le trajet que je dois
effectuer.
Je dois regarder le temps du trajet, le cout et également la pollution dégagée par ce moyen de transport
(émissions de gaz à effet de serre calculées en kg équivalent CO2 par personne).

100 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4


FICHE OUTILS – GÉOGRAPHIE
Vue aérienne de l’aéroport

ANNEXE
ANNEXE
Pistes de décollage et d’atterrissage – Hall K – Navettes gratuites – Gare TGV – Parking n° 3 – Terminal 2C

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4 101


FICHE OUTILS – EMC

ANNEXE
ANNEXE
EMC ‑ Je retiens L’esclavage_1 EMC M4‑1.
L’esclavage place une personne sous la dépendance absolue d’un maitre (ou d’une maitresse) qui peut
en disposer comme si cette personne était un objet, donc l’acheter ou la vendre.
L’esclave doit obéir à son maitre (ou à sa maitresse) et ne peut jamais décider pour lui‑même.
L’esclavage est interdit par la Déclaration universelle des droits de l’homme, mais il continue à exister
sous diverses formes, notamment dans les pays les plus pauvres où des enfants et des adultes n’ont
pas d’autre choix pour survivre. Il est important de lutter, encore aujourd’hui, contre ces pratiques
indignes de l’homme, notamment en réduisant l’extrême pauvreté.
Voici quelques exemples de droits dont les enfants disposent :
– le droit à la non discrimination : les garçons et les filles ont les mêmes droits quelle que soit leur
origine ou celle de leurs parents
– le droit d’être soigné
– le droit à l’éducation
– le droit à la liberté de penser, de religion
– le droit à la protection de ta vie privée
– le droit d’être protégé(e) contre les mauvais traitements : la négligeance, l’abandon, l’exploitation, les
violences physiques et morales…

EMC ‑ Je retiens L’esclavage_2 EMC M4‑2.


L’esclavage est une pratique très ancienne.
À partir du XVIIe siècle, des marchands ont acheté des esclaves en Afrique et les ont revendus à des
colons européens en Amérique, aux Antilles et dans d’autres colonies.
En 1848, la France a aboli définitivement l’esclavage dans ses colonies.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4 103


FICHE OUTILS – SCIENCES
ANNEXE

Je retiens Les critères morphologiques SCI M4‑1.


Les êtres vivants ont des différences morphologiques appelées critères morphologiques. Exemple : la
chèvre possède des cornes, le cheval n’en possède pas. En observant ces critères, on peut différencier les
animaux mais aussi les rassembler dans des groupes ayant les mêmes critères.

Je retiens Classer les êtres vivants SCI M4‑2.


Les scientifiques classent les êtres vivants en fonction de ce qu’ils ont. Par exemple, un chat a des
oreilles, des poils, etc. Ce sont des critères, caractères ou attributs.
Les scientifiques rassemblent les animaux qui se ressemblent.
Ils observent les caractères visibles à l’extérieur de l’animal comme les poils ou les plumes mais
aussi les caractères à l’intérieur d’eux comme le squelette.

Je retiens La classification SCI M4‑3.


Les scientifiques regroupent les animaux qui ont les mêmes caractéristiques, puis ils nomment chacun
de ces groupes. C’est ainsi qu’ils font de la classification.
Les animaux regroupés dans un même groupe possèdent un ancêtre commun qui possédait les
caractéristiques de ce groupe.
Les êtres vivants sont donc en évolution.

Je retiens De la fécondation à l’accouchement SCI M4‑4.


Au cours du rapport sexuel, le pénis de l’homme dépose des spermatozoïdes dans le vagin de la femme.
Si ces spermatozoïdes rencontrent un ovule produit par la femme, il peut être fécondé. On l’appelle
alors un œuf. Cet œuf se fixe dans l’utérus. Il devient un embryon dans une poche remplie de liquide
qui le protège et est en liaison avec la maman par le cordon ombilical. Il devient ensuite un fœtus. Neuf
mois plus tard, la naissance a lieu lors de l’accouchement : on dit que le bébé vient au monde.

Je retiens L’accouchement SCI M4‑5.


Après neuf mois de grossesse, le fœtus est prêt à naitre. Il sort du ventre de la maman au cours de
l’accouchement. L’accouchement dure généralement quelques heures.
Dès que le bébé est sorti, il pousse des cris qui permettent à l’air de rentrer pour la première fois
dans ses poumons. Il est encore relié au placenta par le cordon ombilical. Le médecin le coupe et une
cicatrice se formera : c’est le nombril.
Le placenta est expulsé quelques minutes plus tard.

104 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4


ANNEXE
ANNEXE
FICHE MATÉRIEL – SCIENCES

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4 105


trompes (deux)
Les organes reproducteurs

__________ (deux) où sont


fabriqués les __________
______________
_____________
______________
clitoris
_____________
_____________ orifice urinaire
FICHE OUTILS – ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Je retiens TITRE MUS M4‑1.
Une variation est une transformation, une adaptation d’un air ou d’une mélodie. François Adrien
Boieldieu est un compositeur français : il a écrit une série de variations sur « Au clair de la lune » dans
un opéra qui s’intitule Les Voitures versées.
De nombreux compositeurs ont utilisé des mélodies de chansons ou de danses traditionnelles dans
leur musique en les arrangeant.
Dans les extraits, nous avons entendu une voix d’homme assez haute (une voix de ténor) et une voix de
femme assez aigüe (une voix de soprano).

Au clair
France
de la lune

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 4 107


FICHES OUTILS
MODULE 5
FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Lecture – Je retiens Le dialogue LECT M5‑1.

Dans un texte narratif, le dialogue permet de rapporter les paroles des personnages. Il se caractérise par
une mise en page particulière. Les deux points (:) et les guillemets (« ») annoncent parfois le dialogue.
Le tiret (–) indique le changement d’interlocuteur. On revient à la ligne pour chaque changement de
personne.

Grammaire du verbe – Je retiens Le passé composé (1) GRAM M5‑1.

Le passé composé est un temps composé du passé, très utilisé dans les articles de journaux. Dans un
récit, il s’emploie avec l’imparfait et présente les actions principales.
Il est formé de l’auxiliaire avoir ou être au présent suivi du participe passé du verbe.
Exemples : Le coureur a savouré sa victoire.
La nouvelle de son abandon est tombée ce matin.

Lexique – Je retiens Les suffixes avec le son « sion » LEXI M5‑1.

Les mots se terminant par le son « si » peuvent s’écrire : tion / sion / ssion / sion
/ xion. Cependant, la finale en ‑tion est de loin la plus fréquente. On l’utilise après
les voyelles (sauf le e) et après certaines consonnes comme c, p, n ou r.

habitation – compétition – émotion – diminution – affection – adoption –


tension – portion

Lecture – Je retiens Aller à la chasse aux mots intéressants LECT M5‑2.

Lors de la lecture d’un texte, chasser les mots intéressants permet d’enrichir son
lexique et mieux lire. Pour cela, tu vas utiliser la méthode suivante. En lisant ton
texte, tu rencontreras des mots qui te frapperont ou que tu ne connaitras pas, alors
tu les écriras dans un tableau avec deux colonnes « j’aime ce mot » et « je ne connais
pas ce mot ». Recherche alors dans un dictionnaire les mots que tu ne connais pas
et ajoute un synonyme. Change dans le texte le mot par son synonyme puis relis ton
texte. Réutilise les mots trouvés, surtout ceux que tu aimes, dans tes écrits.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 123


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Grammaire – Je retiens Les adverbes GRAM M5‑2.

Les adverbes jouent des rôles très différents. Ils peuvent modifier ou préciser le sens :
• d’un verbe ➝ Les ouvriers travaillent lentement.
• d’un adjectif qualificatif ➝ Riquet a eu une très bonne idée.
• d’un autre adverbe ➝ Riquet a assez vite compris que le chantier durerait.
• d’une phrase. On peut alors le déplacer. ➝ Aujourd’hui, le canal sert de réservoir d’eau.

Les adverbes sont des mots invariables : les enfants aiment bien les jeux de société.

Les adverbes peuvent apporter des précisions concernant :


– le lieu : ici, là, ailleurs, loin…
– le temps : hier, aujourd’hui, demain, longtemps, souvent, toujours, quelquefois…
– la manière : vite, bien, mal, lentement, heureusement…
– la quantité : assez, beaucoup, peu, très…
– et même la négation : ne… pas, ne… jamais…

Un adverbe peut être composé de plusieurs mots. On parle alors de locutions adverbiales : ne… pas,
de temps en temps, de plus en plus, par ailleurs, par contre, sans cesse…

Les adjectifs terminés en –ent forment des adverbes en –emment :


négligent ➝ négligemment

Les adjectifs terminés en –ant forment des adverbes en –amment :


brillant ➝ brillamment

Lecture – Je retiens Les propositions incises LECT M5‑3.

Dans un dialogue, les paroles des personnages sont souvent accompagnées de propositions incises
contenant des verbes du dialogue, qui nous renseignent sur la façon dont les personnages parlent.
Les verbes du dialogue sont parfois complétés par des adverbes, des adjectifs qualificatifs ou des
propositions en –ant.

Orthographe – Je retiens Les adverbes en ‑ment ORTHO M5‑1.

Les adverbes en ‑ment se construisent le plus souvent à partir de l’adjectif au féminin.


correct ➝ correcte ➝ correctement doux ➝ douce ➝ doucement

Cependant, lorsque l’adjectif se termine par ‑é, ‑u, ‑i, l’adverbe est généralement formé à partir de
l’adjectif au masculin.
vrai ➝ vraiment / absolu ➝ absolument aisé ➝ aisément

Les adjectifs terminés en ‑ent forment des adverbes en ‑emment.


prudent ➝ prudemment décent ➝ décemment

Les adjectifs terminés en ‑ant forment des adverbes en ‑amment.


vaillant ➝ vaillamment abondant ➝ abondamment

124 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Grammaire du verbe – Je retiens Le passé composé (2) GRAM M5‑3.

Quand le passé composé est formé avec l’auxiliaire être, le participe passé s’accorde avec le sujet.

Exemples : je (Sébastien) suis entré, je (Marion) suis entrée


il est entré, elle est entrée
ils sont entrés, elles sont entrées

Avec l’auxiliaire avoir, le participe passé ne s’accorde pas avec le sujet.


ils ont mangé, elle a dévoré

Certains verbes se conjuguent soit avec l’auxiliaire avoir, soit avec l’auxiliaire être :
Elle a monté le jouet. Elle est montée en haut du col.

Lexique – Je retiens Les verbes du dialogue LEXI M5‑2.

Dans un dialogue, les répliques sont souvent accompagnées de verbes qui nous renseignent sur la façon
de parler des personnages ou les sentiments qu’ils expriment. Ils évitent la répétition du verbe dire.
bégayer / marmonner / maugréer / soupirer / vociférer / rugir / ajouter /répéter / s’étonner /
s’inquiéter / questionner / répliquer / contester / supplier
Ces verbes se placent :
– avant la réplique : Lapoigne répondit : « Il est tard, je dois rentrer ! »
– après la réplique : « Il est tard, je dois rentrer ! » répondit Lapoigne.
– ou même au milieu de la réplique : Il est tard, répondit Lapoigne, je dois rentrer !

Lecture – Je retiens Les didascalies dans le dialogue du théâtre LECT M5‑4.

Un texte de théâtre est écrit selon des codes très précis. Les phrases en italique
ainsi que le nom des personnages, le numéro des actes et des scènes servent à
mettre en scène la pièce. Ces informations qu’on appelle didascalies ne sont pas
déclamées sur scène par les comédiens.

Orthographe – Je retiens Les désinences en –é, ‑er, ‑ait, ‑aient ORTHO M5‑2.

Pour repérer les désinences en ‑é (‑ai, ‑éé, ‑és, ‑ées) et celle qui s’écrit ‑er, tu peux utiliser un verbe du
3e groupe que tu substitueras aux verbes qui te posent un problème.

• é marque le participe passé dans la conjugaison du passé composé ou employé seul.


Les journalistes ont envoyé leurs articles. ➝ Les journalistes ont reçu leurs articles.

• er marque l’infinitif qu’on trouve après un verbe conjugué et après une préposition.
Il veut envoyer la dépêche. ➝ Il veut recevoir la dépêche.

• ait/ais/aient marquent l’imparfait.


Les journalistes envoyaient les dépêches. ➝ Les journalistes recevaient les dépêches.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 125


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Grammaire du verbe – Je retiens Le participe GRAM M5‑4.

Les verbes du 1er groupe ont des participes passés en ‑é : mangé, hurlé, rédigé.
Les verbes du 2e groupe ont des participes passés en ‑i : rougi, fini.
Les verbes du 3e groupe ont des participes passés en :
‑i : souri, cueilli ‑is : pris ‑it : dit ‑t : fait, craint ‑u : venu, vu
Le participe présent se forme en ajoutant ‑ant au radical du verbe. Il est invariable.
Espérant un scoop, les journalistes campent devant l’hôtel.

Lexique – Je retiens Le discours direct et indirect LEXI M5‑3.

Dans un dialogue, les paroles peuvent être rapportées au style direct, telles qu’elles sont censées être
prononcées, sans être modifiées par celui qui les rapporte. Elles sont alors détachées du reste de la
phrase par deux points ou un tiret et les phrases sont grammaticalement indépendantes.
‑ Jérôme, viens tout de suite, cria Amed.
Dans le discours indirect, c’est le narrateur qui rapporte les paroles qui dépendent grammaticalement
du reste de la phrase. Les marques typographiques ont également disparu, les pronoms personnels et
les temps utilisés sont souvent modifiés.
Amed ordonna à Jérôme de venir tout de suite.
On utilise des verbes qui rapportent des paroles. Ils sont nombreux et donnent des indications sur la
façon de parler.
Exemples : ordonner, crier, proposer, confirmer, murmurer, dénoncer…

Lexique – Je retiens Les niveaux de langue LEXI M5‑4.

Il existe trois niveaux (ou registres) de langue, selon la personne à qui l’on s’adresse.
• Le registre familier : le vocabulaire est relâché, abrégé et les règles de grammaire ne sont pas
toujours respectées.
Exemple : Faut pas piquer cette bagnole !
• Le registre courant : le vocabulaire est usuel et les règles de grammaire sont respectées.
Exemple : Il ne faut pas voler cette voiture !
• Le registre soutenu : le vocabulaire est recherché et les règles de grammaire maitrisées.
Exemple : Il ne faut pas dérober ce véhicule !

126 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
  À détacher et à coller dans le cahier 

ANNEXE
ANNEXE
Lecture – Labyrinthe.

Étiquettes données :

puissant protecteur admiratif apeuré dominateur

stupéfait vénération piété fierté contentement

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 127


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
  À détacher et à coller dans le cahier 

Écriture – Grille de réécriture « écrire un dialogue »

ANNEXE
ANNEXE
Grille de réécriture d’un dialogue
Vérifie et corrige les éléments suivants. Valide par oui ou non
J’ai encadré les paroles des personnages par des guillemets.
J’ai ajouté un tiret en début de ligne pour indiquer qu’un nouveau
personnage parle.
J’ai fait varier les verbes qui indiquent qu’un personnage parle.
Je suis allé à la ligne à chaque fois qu’un nouveau personnage parle.
J’ai fait parler les personnages avec le langage qui convient à la situation
et à chaque personnage.

  À détacher et à coller dans le cahier 

Tableau de l’enquête – Labyrinthe

Une démarche Un compte rendu

On observe un tableau qui présente Thésée


Situation‑problème après sa victoire sur le Minotaure. Il y a onze
personnages présents mais un seul se détache.
Question :
Pose une question.
Qu’est‑ce qui attire le plus le regard sur Thésée ?
Hypothèses :
Hypothèse 1 : Le regard des personnages
Formule une hypothèse.
Hypothèse 2 : La posture des personnages
Hypothèse 3 : La couleur des personnages
Vérification
Choisis une hypothèse et donne trois
arguments pour la justifier.
Propose une expérience pour vérifier
ton hypothèse. – _____________________________________
– _____________________________________
– _____________________________________
Observe et interprète tes résultats expérimentaux Observations et interprétations :
Pour observer : Si tu veux décrire tes observations,
utilise « je constate que… » ou « j’observe que… ». Hypothèse n°
Tu peux exprimer la condition avec SI. – _____________________________________
Pour interpréter : Si tu veux utiliser tes – _____________________________________
connaissances pour interpréter l’expérience, tu peux
exprimer la cause avec « car » ou « parce que ». – _____________________________________

Conclus en répondant à la question posée – _____________________________________


Pour conclure : Si tu veux conclure, utilise « je – _____________________________________
conclus que… ». Tu peux exprimer la conséquence
avec « donc ». – _____________________________________

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 129


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Nombres et calculs – Je retiens Diviser par un nombre à deux chiffres NOM M5‑1.

1.  Pour éviter des erreurs, on peut chercher le nombre de chiffres au quotient :
Exemple : 18 × 1 = 18
18 × 10 = 180
18 × 100 = 1 800
180 < 1 254 < 1 800 ou 18 × 10 < 1 254 < 18 × 100 (encadrement du dividende)
Le quotient est compris entre 10 et 100, il aura donc 2 chiffres.

2.  Il faut aussi vérifier si le reste est supérieur au diviseur ou non : il doit être inférieur au diviseur.

3.  Pour vérifier que l’opération est juste, on écrit l’égalité et on refait le calcul :
1 254 = (69 × 18) + 12

Nombres et calculs – Je retiens Comparer et ranger des nombres décimaux (1) NOM M5‑2.

• Pour comparer des nombres décimaux, je compare d’abord la partie entière :

17,58 < 32,4 car 17 < 32

• Si les parties entières sont identiques, je compare dans l’ordre d’abord les
dixièmes, puis les centièmes, puis les millièmes.

17,58 < 17,6 car 5 < 6


17,582 < 17,59 car 8 < 9
17,583 < 17,584 car 3 < 4

Nombres et calculs – Je retiens Comparer et ranger des nombres décimaux (2) NOM M5‑3.

On peut encadrer un nombre décimal entre deux entiers consécutifs :

17 < 17,58 < 18

On peut aussi encadrer un nombre décimal entre deux nombres décimaux :

4,6 < 4,62 < 4,7 5,4 < 5,43 < 5,5

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 131


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
ANNEXE

Nombres et calculs – Je retiens Additionner et soustraire des nombres décimaux NOM M5‑4.

Pour effectuer une addition ou une soustraction de nombres décimaux, je dois :

• aligner les virgules ;


• aligner les chiffres comme je l’ai appris pour les nombres entiers : chiffre des unités sous chiffre des
unités, chiffre des dizaines sous chiffre des dizaines, chiffre des dixièmes sous chiffre des dixièmes etc. ;
• commencer les calculs par la droite ;
• ne pas oublier les retenues ; les retenues fonctionnent comme dans les opérations avec les nombres
entiers ;
• ne pas oublier d’écrire la virgule au résultat sous les autres virgules ;
• pour certaines soustractions, ajouter une virgule et des zéros pour compléter les écritures avant de
calculer.

Nombres et calculs – Je retiens Les axes de symétrie de figures simples GEOM M5‑1.

Le rectangle : Le losange : Le carré :

4 angles droits. 2 axes de symétrie. 4 angles droits.


Le grand côté s’appelle 4 côtés égaux. 4 côtés égaux.
la longueur (L). 4 axes de symétrie.
Le petit côté s’appelle
la largeur (l).
2 axes de symétrie.
Des côtés égaux deux à deux.

Nombres et calculs – Je retiens Additionner et soustraire des nombres décimaux, trouver un ordre
de grandeur NOM M5‑5.

La recherche de l’ordre de grandeur du résultat d’un calcul avec des nombres décimaux permet
d’obtenir rapidement une réponse approchée et de contrôler le résultat exact.

Exemple :
pour trouver l’ordre de grandeur de la somme 48,43 + 52,965, il faut chercher le nombre le plus proche de
48,43 : c’est 48 ; puis le nombre le plus proche de 52,965 : c’est 53.
On ajoute 48 et 53, ce qui fait 101.
Cet ordre de grandeur permet de contrôler le résultat exact qui est 101,395.

132 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Géométrie – Je retiens Les axes de symétrie de figures simples GEOM M5‑2.

Quand on peut superposer deux figures en pliant le long d’une droite, on dit qu’elles sont symétriques
par rapport à cette droite.
La droite est appelée axe de symétrie.

Géométrie – Je retiens Construire une figure symétrique par rapport à un axe GEOM M5‑3.

A A1 Pour tracer le symétrique d’une figure, on la reproduit


à égale distance de l’axe de symétrie mais de l’autre
côté. Les deux figures doivent être identiques, en miroir,
c’est‑à‑dire qu’elles sont superposables par pliage.
Pour chaque point, la distance entre le point et l’axe de
B symétrie doit être identique de chaque côté de l’axe de
B1
symétrie.
C C1

Nombres et calculs – Je retiens Multiplier un nombre décimal par un nombre entier NOM M5‑6.

Exemple : 23,16 × 8 = 185,28 Pour multiplier un nombre décimal par un nombre


entier, il faut :
23,16
×8 • calculer l’opération comme s’il n’y avait pas de virgule ;
________ • reporter la virgule au résultat de façon à avoir le
même nombre de chiffres après la virgule que dans
185,28
le nombre décimal de départ.

Dans certains cas, il faudra enlever les zéros inutiles.

Exemple : 48,025 × 36 = 1 728,900 = 1 728,9

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 133


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
ANNEXE

Nombres et calculs – Je retiens Multiplier par 10 – 100 – 1 000 NOM M5‑7.

Quand on multiplie un nombre décimal par 10 :


• le chiffre des unités devient le chiffre des dizaines.
• le chiffre des dixièmes devient le chiffre des unités, etc. Cela revient à décaler la virgule d’un rang
vers la droite.
Exemple : 0,26 × 10 = 2,6
Quand on multiplie un nombre décimal par 100 :
• le chiffre des unités devient le chiffre des centaines.
• le chiffre des dixièmes devient le chiffre des dizaines, etc. Cela revient à décaler la virgule de deux
rangs vers la droite.
Exemple : 57,685 × 100 = 5 768,5
0,26 × 100 = 26 (je supprime la virgule)
Quand on multiplie un nombre décimal par 1 000 :
• le chiffre des unités devient le chiffre des milliers.
• le chiffre des dixièmes devient le chiffre des centaines, etc.
Exemple : 57,685 × 1 000 = 57 685 (je supprime la virgule)
0,26 × 1 000 = 260 (je n’ai pas assez de chiffres, je complète par les zéros nécessaires).

Nombres et calculs – Je retiens Multiplier par 0,1 – 0,01 – 0,001 NOM M5‑8.

Pour multiplier un nombre entier par 0,1 ; 0,01 et 0,001 on met une virgule à 1, 2 ou 3 rangs vers la
gauche, pour avoir le même nombre de chiffres après la virgule que dans 0,1 ; 0,01 ou 0,001.
On écrit un ou plusieurs zéros selon les besoins.
Exemples : 53 × 0,1 = 5,3
53 × 0,01 = 0,53
53 × 0,001 = 0,053

134 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Géométrie – Je retiens Construire une figure symétrique par rapport à un axe GEOM M5‑4.

Pour tracer le symétrique d'une figure par rapport à une droite, on peut utiliser le quadrillage.
• On imagine le pliage et on compte le nombre de carreaux entre les points et l'axe de symétrie.
• On reporte ces mesures de l'autre côté de l'axe. Après avoir placé tous les points, il ne reste plus qu'à
les relier pour former la figure symétrique à la première.

Nombres et calculs – Je retiens Résoudre des problèmes NOM M5‑9.

Pour résoudre les problèmes, on est amené à faire un ou plusieurs calculs qui ne sont pas directement
demandés : ce sont des calculs intermédiaires avant d’arriver à la solution finale.
• Il faut bien lire l’énoncé du problème.
• Il faut trouver les différentes opérations qui vont mener à la solution.
• Il faut faire attention aux opérations, bien aligner les chiffres dans les additions et soustractions et les
virgules dans les nombres décimaux.
• Pour rédiger la solution d’un problème, il faut expliquer chaque opération en faisant une phrase
courte.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 135


FICHE OUTILS – HISTOIRE
ANNEXE

Histoire – Je retiens ‑ La Seconde Guerre mondiale, les premières phases du conflit HIST M5‑1.

À partir de 1938, Hitler, un dictateur allemand, s’empare par la force de territoires d’Europe. Souhaitant
réunifier son pays, il envahit la Pologne en 1939. La France et la Grande‑Bretagne réagissent et
déclarent la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939. Mais, en mai 1940, les troupes allemandes
envahissent la France.

Histoire – Je retiens L’occupation et la collaboration en France HIST M5‑2.

En 1940, après l’avancée de l’armée allemande, la France est battue


et le maréchal Pétain demande l’armistice. Le pays connait alors
un régime de collaboration avec l’Allemagne. La France doit fournir
nourriture et matériel de guerre, des Français sont envoyés dans
des usines allemandes. Le maréchal Pétain apporte son aide à
l’arrestation de nombreux Juifs et Tziganes.

Histoire – Je retiens La Résistance en France HIST M5‑3.

À l’appel du général de Gaulle le 18 juin 1940, des mouvements de résistance s’organisent en France.
Les résistants refusent l’armistice et luttent contre les Allemands en vivant dans la clandestinité. En
1943, Jean Moulin, président du Conseil national de la résistance unifie la Résistance française.
Les résistants vont jouer un rôle essentiel dans la libération de la France.

136 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5


FICHE OUTILS – GÉOGRAPHIE

ANNEXE
ANNEXE
Géographie – Je retiens L’utilisation d’Internet GEO M5‑1.

Internet est un immense réseau qui relie des ordinateurs, des tablettes et des
smartphones du monde entier. Internet a été créé dans les années 1980 et mis à la
disposition du grand public dans les années 1990. Pour se connecter au réseau il faut une
connexion par câble, par wifi ou encore un réseau mobile comme la 4G.
Internet permet de chercher un grand nombre d’informations partout dans le monde, à
tout moment.

Géographie – Je retiens Les moteurs de recherche GEO M5‑2.

Internet permet de chercher des informations partout dans le monde. Pour cela, nous devons utiliser
un navigateur et un moteur de recherche, il en existe plusieurs. Internet nous habitue à avoir une
quantité d’informations disponibles tout le temps.

Géographie – Je retiens La messagerie électronique GEO M5‑3.

Internet permet également d’envoyer des messages. Pour cela, il nous faut une
messagerie électronique, appelée aussi boite mail. Nous devons connaitre l’adresse
mail de notre destinataire pour lui faire parvenir notre message.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 137


FICHE OUTILS – SCIENCES
ANNEXE

Sciences – Je retiens Les paysages et les risques naturels SCI M5‑1.

Lorsque l’on découvre un paysage, on peut décrire les reliefs, les êtres vivants et les roches.
Selon la nature des roches, l’altitude et le climat (quantité d’eau et température) la formation des
reliefs peut être différente ainsi que le peuplement : l’ensemble des animaux et des végétaux présents.
Ces modifications des roches sous l’effet de l’eau de la pluie, de la neige ou de la glace se produisent
pendant des millions d’années.
La Terre possède des activités internes et externes qui se traduisent par des phénomènes dangereux
pour les populations : les risques naturels.
Internes : tremblements de Terre (séismes), volcanisme.
Externes : inondations, tempête, feux, sécheresse, tsunami, avalanches, submersion.
Pour se protéger de ces risques, l’homme utilise des moyens techniques : dispositifs d’alerte (sirène)
et de protection (bâtiments renforcés).

Sciences – Je retiens La structure interne de la Terre et les seismes SCI M5‑2.

La terre se compose d'un noyau (au centre) qui produit de la chaleur et de l'énergie, d'un manteau
inférieur et d'un manteau supérieur et d'une croute (à l'extérieur) qui ressemble à un puzzle de plaques.

Notre Terre a une histoire. Il y a des millions d’années, la croute terrestre ne présentait pas le même
visage. Les déplacements des plaques formant cette croute ont permis à la Terre de présenter les
continents actuels.
C’est grâce aux forces de convection engendrées par la chaleur du noyau que ces mouvements de
plaques sont possibles. Ces mouvements ont une force suffisante pour entrainer la constitution
de chaines montagneuses.
Ces mouvements continuent aujourd’hui. Là où les plaques s’affrontent ou se séparent, des collisions
et des tremblements de terre ont souvent lieu.
Afin d'enregistrer les tremblements de terre ou séismes, l'homme utilise un sismographe qui permet
d'avoir un sismogramme qui témoigne des secousses brutales et brèves du sol. Les phénomènes
sismiques peuvent entrainer des dégâts humains et matériels importants.

138 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5


FICHE OUTILS – SCIENCES

ANNEXE
ANNEXE
Sciences – Je retiens Les volcans SCI M5‑3.

La Terre se compose d’un noyau (au centre) qui produit de la chaleur et de l’énergie, d’un manteau et
d’une croute (à l’extérieur) qui ressemble à un puzzle de plaques. Les volcans permettent à la Terre
d’évacuer cette chaleur.

On distingue les volcans aériens et les volcans sous‑marins.


La plupart des volcans aériens et sous‑marins se trouvent à l’endroit où des plaques bougent : elles
s’écartent ou elles glissent les unes sur les autres.

Mais, il existe aussi des volcans au milieu de certaines plaques, des volcans de points chauds (une
réserve magmatique dans le manteau).
Ces phénomènes ont fait de nombreuses victimes et en feront encore.

Un volcan entre en éruption lorsque la chambre magmatique


« déborde » de magma et/ou de gaz. Le gaz monte à la surface
et emporte avec lui le magma visqueux ou solide.
Un édifice volcanique peut avoir différentes formes :
– un cône avec un cratère rond (le Stromboli et le Semeru sont
des volcans gris ou explosifs),
– un dôme ou point chaud (Hawaï ou l’ile de la Réunion ont des
volcans rouges ou effusifs),
– une fissure (volcan sous‑marin).
Le chemin du magma : 
magma (réservoir magmatique à 100 km de profondeur environ) → chambre magmatique → cheminée
→ volcan (cône/fissure) → gaz (en surface).

1 Magma
5 2 Chambre magmatique
4
3 Gaz
4 Lave

2 5 Pentes du volcan

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 139


FICHE OUTILS – SCIENCES

Pour réussir l’expérience : les mouvements de convection


ANNEXE

Un modèle de la convection avec de l’huile colorée


Durée : 57 sec. à 2 min.

Pour notre montage, nous avons pris :

Matériel
• un bécher 100 mL ;
• de la craie rouge : compter 1/16 à 1/8 de craie
pour colorer 20 mL d’huile ;
• de l’huile de tournesol (100 mL) ;
• un trépied ;
• unebougie chauffe- plat.

1 Broyer la craie dans un mortier pour obtenir une poudre et la mettre dans le bécher.
2 Ajouter 20 mL d’huile et mélanger. L’huile doit rester très (s’il y a trop de craie, l’huile trop épaisse ne
montera pas : on observera au mieux un vague bombement, quelques bulles qui s’échappent et on pourra
deviner un d’huile qui remonte mais non coloré).
3 Ajouter délicatement 80 mL d’huile en faisant glisser le long de la paroi de façon à avoir deux phases bien
séparées.
4 Laisser reposer au moins deux heures.
5 Placer le bécher sur le trépied et placer la bougie juste dessous.
Important : La craie doit juste colorer l’huile mais sans lui faire perdre sa

-MST-TE-WB--
140 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5
FICHE MATÉRIEL – SCIENCES
Le planisphère des volcans calmes et explosifs

ANNEXE
ANNEXE
  À détacher et à coller dans le cahier 

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 141


FICHE OUTILS – EMC

ANNEXE
ANNEXE
EMC – Je retiens Les principes et les valeurs de la République française EMC M5‑1.

La devise de la République française est : Liberté, Égalité, Fraternité.


Ces trois mots figurent sur les bâtiments publics à partir de 1880. Ils représentent des valeurs très
importantes que nous devons tous respecter en France.
Le Parlement représente tout le peuple et s’assure que la loi soit la même pour tous partout en France.
C’est pour cela que l’on dit que la République est indivisible.
En France, en 1905, a été décrétée la séparation entre l’État et les religions. Chacun peut avoir la
religion qu’il souhaite ou ne pas en avoir, chacun peut exprimer librement ses idées à condition de
respecter celles des autres et de respecter la loi. C’est pour cela que l’on dit que la République française
est laïque.

EMC – Je retiens La France une démocratie EMC M5‑2.

La France est une démocratie. Le pouvoir appartient au peuple. Pour exercer ce pouvoir, chaque
citoyen a le droit de voter. Les citoyens élisent des représentants qui prennent des décisions en
leur nom.
Pour pouvoir voter, il faut : être français (sauf pour les élections municipales où les résidents
citoyens de l’Union européenne peuvent voter), être majeur (avoir plus de 18 ans) et être inscrit sur
les listes électorales. Lors d’une élection, des candidats sont en compétition pour se faire élire. Les
électeurs s’informent et font leur choix Iibrement : celle ou celui qui obtient le plus de voix est éIu(e).
En France, les citoyens votent pour élire le président de la République, les députés, les conseillers
municipaux, les conseillers généraux (pour chaque canton du département), les conseillers
régionaux et les députés au Parlement européen.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 143


FICHE OUTILS – EMC
ANNEXE

EMC – Je retiens L’organisation de la France EMC M5‑3.

La France compte environ 36 000 communes, 101 départements et


18 régions.
À chacun de ces niveaux, les citoyennes et les citoyens élisent des
représentants (maire, conseillers départementaux et régionaux) qui
organisent la vie quotidienne.
Les impôts locaux, les subventions de l’État et de l’Union européenne
permettent aux conseils municipaux, généraux et régionaux
d’exercer leurs responsabilités.

EMC – Je retiens La Constitution EMC M5‑4.

Dans un état démocratique, la Constitution est la règle qu’un peuple se donne à lui‑même.
C’est la cinquième fois que les citoyens français adoptent une Constitution qui fonde une République.
La Constitution organise et permet la séparation des pouvoirs exécutif, judiciaire et législatif.
Toutes les lois doivent respecter la Constitution.

EMC – Je retiens L’élaboration de la loi EMC M5‑5.

Les lois sont proposées par le gouvernement ou par les députés ou encore par les sénateurs.
Les députés et les sénateurs débattent et votent la loi.
Si une majorité est d’accord, la loi est publiée et mise en application par le gouvernement.

144 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5


FICHE MATÉRIEL – ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Arts plastiques – Je retiens Les graphismes ARTS M5‑1.

L’idée de trace est liée aux notions de passage, de mémoire, de temps et de présence.
Écriture, image, signe, souvenir… toute activité laisse sa trace. Les interroger revient à questionner
le sens du monde.

Fabriquer une étiquette


Découpe l’étiquette ci-dessous en suivant le cadre violet (le plus fin).
Écris le titre que tu as choisi, soigneusement avec une majuscule bien dessinée dans le
cadre central (partie encadrée en gras).
Enduis l’envers (sans tracé) de colle, puis replie l’étiquette en suivant les pointillés et en
insérant un cure-dent.
Place l’ensemble dans une tranche de bouchon de liège ou de bougie de table dont tu auras
enlevé la mèche.
Tu obtiendras une étiquette originale.

Chevouillum-grenalis Titre original noté avec soin

Cure-dent

Tranche de bouchon de liège


ou petite bougie de table
(sans mèche)

Étiquette à découper

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 145


FICHE MATÉRIEL – EPS
Je fais le point sur mes acquis d'artiste.

ANNEXE
ANNEXE
Coche les items qui te semblent acquis.

Dans ces premières situations d’expression que j’ai vécues.

Je suis arrivé à faire passer un message Je ne suis pas arrivé à faire passer
(sentiment, état, humeur,…). de message.

J’ai pris en compte le spectateur Je n’ai pas pris en compte le spectateur.


en cherchant à lui faire comprendre,
en le surprenant, en l’émouvant.

J’ai pris en compte mon partenaire, Je n’ai pas pris en compte mon partenaire.
j’étais parfois en relation avec lui.

J’accepte la critique, les différences Je refuse la critique.


d’interprétation.

Je diversifie mes déplacements, J’ai du mal à trouver des idées pour


mes expressions. faire varier mes déplacements, pour
transmettre des expressions.

Je réalise mes productions dans le monde Je réalise des productions dans un monde
réel. imaginaire, étrange, extraordinaire.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 147


FICHE OUTIL – PROJET

ANNEXE
ANNEXE
Projet – Je retiens Le roman policier PROJ M5‑1.

Le roman policier pose les mêmes questions – qui, quoi, où, quand, pourquoi, comment – que tout
autre récit. Il n’a pas de structure de récit spécifique.
Cette structure peut donc être :
linéaire : récit et histoire se déroulent en même temps ;
alternée : côté coupable, côté enquête ;
à rebours : le crime est connu dès le départ.
L’histoire est traduite en phrases simples, courtes, se rapprochant du langage
parlé, parfois cru et donne la primauté à l’action. La violence est parfois très
présente.

Il existe trois types de romans policiers :


le roman à énigme : elle est résolue par déduction ;
le roman à suspense : menace, attente et poursuite en sont les composantes (le crime va‑t‑il
être commis ? la victime sauvée ?) ;
le polar noir : il met en cause la société, la vie des cités, la nuit.

  À détacher et à coller dans le cahier 

Présentation exposé ‑ PROJ M5‑2.

Les grands personnages du roman policier

Nom du personnage :

Lieu de naissance :

Date de naissance :

Nom du créateur du personnage :

Lieu où il résout ses enquêtes :

Œuvre(s) dans lesquelles il est le personnage :

Le ou les assitants du personnage :

Les éléments importants à savoir à propos de ce personnage :

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 149


FICHES OUTILS
MODULE 6
FICHE MATÉRIEL – FRANÇAIS
« Brumes » de Bruno Castan

ANNEXE
ANNEXE
narrateur Cornélis progresse lentement sur un canal, poussant la plate avec une
perche. Brume laiteuse de pleine lune... Soudain, assez haut devant
lui, la déflagration d’un mousquet.

_____________________ une voix.- Ho ! Du canal !... Qui va sur l’eau ?... Arrêtez et présentez-
vous, ou bien nous vous coulons !

Cornélis immobilise sa plate.

_____________________ Cornélis.- Je suis un citoyen de cette ville... Cornélis Pieters,


armateur !... J’avais la grande maison sur le port !...

_____________________ la voix.- Vous aviez ! Vous n’avez plus !... Que voulez-vous, Pieters ?

_____________________ Cornélis.- Je demande la permission d’entrer dans la ville!

_____________________ la voix.- Couvre-feu... On n’entre pas !

_____________________ Cornélis.- J’ai un navire au port. Je viens prendre possession de


mes marchandises !

narrateur Un temps.

_____________________ la voix.- Vous n’avez plus de marchandises, Pieters ! Tout a été saisi
par vos créanciers, et le navire avec ! Demi-tour et disparaissez !
Cette fois, mes hommes ne tireront pas en l’air !

_____________________
Cornélis.- Mais… mais je vais me perdre dans ce brouillard, monsieur
l’officier !

_____________________ la voix.- Eh oui !... Au large !

narrateur Cornélis actionne sa perche dans l’autre sens, et glisse lentement dans
la brume qui s’épaissit, s’éloignant de la ville… Parfois, la plate s’échoue
ou heurte un talus : Cornélis se retrouve les quatre fers en l’air... À
part ces menus accidents, le silence est épais, entrecoupé parfois de
grands claquements d’ailes : un canard surpris s’envole lourdement
au ras de l’eau pour se poser plus loin… Cornélis glisse lentement,
sursautant à chaque bruit.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 117


FICHE MATÉRIEL – FRANÇAIS
_____________________ Cornélis.- Les vampires !... Les charognards !... Les rats !... Ils
ANNEXE

m’auraient mangé mon chapeau sur la tête !...

narrateur Qui va là?… Non, rien... Cette fois, tu es fini, Cornélis...


Pourquoi m’avoir donné l’espoir de cette lettre ?... Brigands !...
Assassins !.. .
Mes pauvres enfants !... Je vous laisserai donc cette cabane sur la
lagune… et tes anguilles...
Ma pauvre Bernardine, tu ne survivras pas longtemps à cette
misère… Après ce dernier coup, le désespoir t’emportera, avec tes
rêves de grandeur...

Mon Béranger tiendra, lui… Il s’enfoncera peu à peu dans la vase…


Il deviendra une bête solitaire, oubliant tout langage humain...
Ma pauvre petite Belle ! Ma pauvre chérie !... Ton père indigne t’aura
condamnée à devenir une Mariette... à te dessécher au service de
ton lourdaud de frère... Malheureux Cornélis !... Je suis perdu, perdu
dans ce brouillard… Égorgeurs !... Vampires!... Tais-toi, Cornélis,
ne provoque pas les âmes torturées qui errent dans leur suaire de
brume...
Là ! Cette forme sur l’eau !... Ele approche !... Un fantôme de noyé...
Pitié, monsieur le fantôme, je ne suis qu’un vieil homme presque
mort de froid avec trois orphelins à charge... Il est passé…
Avance, Cornélis, avance... Tu es le seul vivant dans cette mort
blanche... vivant et perdu... perdu entre la nuit et l’eau… bientôt
dévoré par les goules, les larves... bientôt pourrissant dans la vase...
dépecé par les crabes... les anguilles... Qu’est-ce que c’est ?... Rien,
plus jamais rien... Tu es perdu, Cornélis, perdu. À quoi bon serrer
cette perche ?... Laisse-toi glisser dans l’eau noire, ce sera ton
dernier bruit... et tu oublieras tout. Les âmes égarées n’ont plus
ni froid ni peu...
Ha !... Là !... Des yeux !... Des yeux qui brillent ou… ? Des yeux ou
des lumières ?... Non, des lumières... du feu... des hommes… des
maisons...

Ici ? Je suis devenu fou... Non, ce sont bien des lumières… Avance,
malheureux... tu es sauvé.

Il avance dans la brume vers les lumières qui se précisent. La brume


s’entrouvre comme un portail de soie. Il saute à terre et se retrouve à
l’entrée d’une riche demeure.

118 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Grammaire – Je retiens Les degrés de l’adjectif et de l’adverbe GRAM M6‑1.

Il existe différents degrés pour exprimer la qualité d’un adjectif ou d’un adverbe qui permettent
d’introduire des nuances de sens.

✪ Le comparatif permet d’exprimer une qualité en la comparant. Cette comparaison peut avoir
plusieurs nuances :
–  L’égalité : l’adverbe aussi se place avant l’adjectif.
Exemple : Ratapoil est aussi rapide qu’un chat.
–  La supériorité : l’adverbe plus se place avant l’adjectif.
Exemple : Ratapoil est plus malin qu’un chat.
–  L’infériorité : l’adverbe moins se place avant l’adjectif.
Exemple : Ratapoil est moins malin qu’un chat.

✪ Le superlatif exprime une qualité à l’extrême. On distingue le superlatif :


–  Absolu : l’adverbe se place avant l’adjectif.
Exemple : Ratapoil est extrêmement malin.
–  Relatif : on situe la qualité par rapport à un ensemble.
Exemple : Ratapoil est le plus surprenant des rats.

✪ II existe quelques formes irrégulières : pire, meilleur, moindre, mieux.

Lecture – Je retiens Les formes et les rimes des poèmes LECT M6‑1.

Un poème peut prendre des formes diverses : poème en vers libres, sonnet, calligramme, acrostiche,
haïku, fable…
La rime dans un poème consiste à faire correspondre des sons identiques à la fin des vers. Lorsque les
rimes se suivent (a, a), on dit que ces rimes sont plates. Lorsque les rimes alternent les sons (a, b, a,
b), on appelle ces rimes des rimes croisées. Quand les rimes apparaissent sous la forme (a, b, b, a), on
dit que ces rimes sont embrassées.

Orthographe – Je retiens Les phonèmes [s] et [z] ORTHO M6‑1.

La lettre « s » se prononce parfois [s] et parfois [z].


– On entend [s] si « s » est au début des mots (exemples : un savon, sur, un saut) et si « s » est entre
deux consonnes et une voyelle (exemples : la piscine, absent).
– On entend [z] si « s » est entre deux voyelles (exemples : une fraise, un hasard) et si on fait des
liaisons (exemples : entre bons amis, chez elle, entre deux amis).
– Il y a d’autres façons d’écrire [s] : « c » (une cerise), « ç » (la leçon), « t » (l’addition), « x » (dix),
« sc » (la scie). Il y a d’autres façons d’écrire [z] : « z » (le bazar, la pizza).

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 119


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Grammaire du verbe – Je retiens Les temps composés (1) GRAM M6‑2.

Il existe quatre temps composés de l’indicatif. Ils sont formés à partir de l’auxiliaire être ou avoir
conjugué à un temps simple suivi du participe passé du verbe conjugué.

À chaque temps simple correspond un temps composé.

TEMPS SIMPLES TEMPS COMPOSÉS


Passé composé → auxiliaire au présent + participe passé
Présent →
L’homme a épuisé les ressources.
Futur antérieur → auxiliaire au futur + participe passé
Futur simple →
L’homme aura épuisé les ressources.

Quand le temps composé est formé avec l’auxiliaire être, le participe passé s’accorde avec le sujet.

Exemple : il est monté – elles étaient entrées – elle sera devenue

Lexique – Je retiens Le champ lexical du poème LEXI M6‑1.

Quand il écrit, le poète dresse un inventaire de mots. Il rassemble ainsi des mots qui peuvent évoquer le
même thème (il construit le champ lexical) ou des mots qui présentent des ressemblances phoniques
(assonances, allitérations, paronymes).

Lecture – Je retiens Le poète joue avec la langue LECT M6‑2.

Le poète joue avec les mots, avec leur sens comme avec leurs sonorités. Il crée des images, en utilisant
parfois des comparaisons, des groupes nominaux, des prépositions (par exemple : avec) qui aident à se
représenter ce qu’il veut dire.
Le poème est souvent disposé en strophe. Chaque strophe peut comporter un nombre
de vers différents.

Le poète utilise différentes techniques pour rythmer son poème :


– la longueur des vers ;
– la disposition des rimes ;
– la ponctuation ;
– la répétition des sonorités.

Tous ces jeux sur la langue expriment des sensations, des émotions, des questions sur soi et sur le
monde qui nous entoure ; ils incitent au rêve.

120 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Langage oral – Je retiens L’enchainement des répliques au théâtre ORAL M6‑1.

Dans les pièces de théâtre, il y a souvent plus de signes de ponctuation que dans les récits. Les auteurs
s’en servent pour indiquer aux comédiens sur quel ton interpréter les textes :
Les points d’interrogation indiquent un échange de questions/réponses. Plus les questions et les
– 
réponses sont courtes, plus le rythme de l’échange (dialogue) est rapide, le ton est vif.
Les points d’exclamation soulignent la force des sentiments des personnages.
– 
Les points de suspension marquent une hésitation, un silence.
– 

Le texte dans les scènes de théâtre se compose :


– de répliques,
– du nom du personnage devant sa réplique,
– d’indications pour jouer.

Grammaire – Je retiens L’adjectif attribut et apposé GRAM M6‑3.

L’adjectif apposé est séparé du nom qu’il qualifie par une virgule.

Exemple : Sensibles, les récepteurs captent la lumière.

L’adjectif attribut fait partie du groupe verbal. Il est relié au nom qu’il qualifie par un verbe d’état (être,
paraitre, sembler, devenir, avoir l’air, passer pour…).

Exemple : Les yeux sont fragiles.

L’adjectif qualificatif, apposé ou attribut, comme l’adjectif épithète, s’accorde en genre et en nombre
avec le nom qu’il qualifie.

Lecture – Je retiens Les sonorités dans la poésie LECT M6‑3.

La poésie aime jouer avec les sons autant que le sens. L’allitération est la répétition de consonnes
identiques et l’assonance celle de sons voyelles.
Parfois, ces homophonies (mêmes sons) s’amusent à imiter ce qui est représenté : on parle alors
d’harmonie imitative.
–  Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? (Racine) = allitération en « s » pour évoquer les
serpents.
– 
Chaque tour de la roue en son cours triomphant. (Vigny) = assonance en « ou » qui épouse la rondeur
de la roue.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 121


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Orthographe – Je retiens Le participe passé (1) ORTHO M6‑2.

Le participe passé est utilisé dans la construction de formes verbales comme le passé composé, mais
il peut également être employé seul. Il fonctionne alors comme un adjectif qualificatif et il s’accorde en
genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie.

Exemple : Salies par le liquide noir, les otaries sont nettoyées par les bénévoles.

« Salies » complète le nom « otaries », féminin pluriel, donc terminaison : ‑ies.

Grammaire du verbe – Je retiens Les temps composés (2) GRAM M6‑4.

Le plus‑que‑parfait est un temps composé. Il se forme avec l’auxiliaire avoir ou être conjugué à
l’imparfait et le participe passé du verbe conjugué.

TEMPS SIMPLE TEMPS COMPOSÉ


Plus‑que‑parfait → auxiliaire à l’imparfait + participe passé
Imparfait →
L’homme avait épuisé les ressources.

Le plus‑que‑parfait s’emploie dans le système de temps imparfait/passé simple ou imparfait/passé


composé pour marquer des actions plus anciennes que celles exprimées à l’imparfait, au passé simple
ou au passé composé.

Lexique – Je retiens Les mots polysémiques LEXI M6‑2.

Un même mot peut avoir plusieurs sens.

Exemple : Ce port abrite des bateaux de plaisance. – Le port du casque est obligatoire.

Dans une phrase, pour savoir quel sens du mot est utilisé, il faut repérer les mots qui sont autour,
c’est‑à‑dire tenir compte du contexte.

Exemple : L’air de cette chanson ne me revient pas. → air → mélodie


Il prend souvent un air méchant. → air → apparence

Le mot peut être utilisé dans des disciplines différentes :

Exemple : Un sommet en géographie – un sommet en mathématiques.

Lecture – Je retiens Les haïkus LECT M6‑4.

Le haïku est un poème japonais, écrit traditionnellement verticalement, destiné à faire partager une
émotion à travers des mots simples. Il fait souvent référence à la nature et aux saisons. Les 17 syllabes
qui le composent sont disposées sur trois lignes (5/7/5), sans rimes.

122 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Orthographe – Je retiens Les mots commençant par ap, ac, af, ef et of ORTHO M6‑3.

Les mots commençant par ac‑ prennent généralement deux c.

Exemples : accueil – accompagner – accumulation – accrocher…

Les mots commençant par ap‑ prennent généralement deux p.

Exemples : appareil – appeler – appuyer – apprendre – appliquer – apprenti.


Exceptions : apercevoir, apaiser, aplatir, aplanir, apitoyer, apostropher…

Cependant, les mots commençant par ac‑ ou ap‑ et n’ayant pas de verbe dans leur famille s’écrivent
généralement avec une seule consonne.

Exemples : académie – acrobate – acacia – acajou – acompte…


Exemples : aplomb – apéritif – apocalypse.

Les mots commençant par af‑, ef‑, of‑ s’écrivent toujours avec deux f.

Exemples : affection – affluent – effacer – effort – officiel – offenser.


Exceptions : Afrique, africain, afin

Langage oral – Je retiens La pièce de théâtre ORAL M6‑2.

Une pièce de théâtre est un texte écrit pour être joué :


– Seules les paroles des personnages sont dites. Ce sont des répliques.
– Devant chaque réplique, on trouve le nom du personnage qui parle en majuscule ou dans un
caractère différent.

Grammaire – Je retiens L’attribut du sujet GRAM M6‑5.

L’attribut du sujet apporte une information sur le sujet de la phrase. Il est relié au sujet par un verbe
d’état comme être, devenir, demeurer, rester, paraitre…
L’attribut du sujet ne peut pas être supprimé ni déplacé : Ce magasin parait fermé.

L’attribut du sujet peut être de différentes natures :


– Un adjectif qualificatif : Maman est satisfaite.
– Un nom propre : Mon frère se nomme Samuel.
– Un groupe nominal : Ton père semble une personne sympathique.
– Un verbe à l’infinitif : Mon souhait est de réussir.
– Un pronom : Il était déjà champion du monde et il le reste.

L’attribut du sujet s’accorde en genre et en nombre avec son sujet.


Les lumières de la ville demeurent éteintes après vingt‑trois heures.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 123


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Lecture – Je retiens Les calligrammes LECT M6‑5.

Un poème exprime les émotions, les joies et les douleurs d’une personne.
Le calligramme est une forme poétique qui permet au poète de jouer avec la page
et de dessiner son poème. Les lettres, les mots et les vers sont disposés par le
poète pour évoquer le thème. Ils accentuent l’idée lorsque les lignes deviennent
un dessin. C’est le poète français Guillaume Apollinaire (1880‑1918) qui a inventé
ce mot en contractant les mots calligraphie et idéogramme. Du grec kalos (beau) et
gramma (écriture, lettre), le calligramme est ainsi l’art d’écrire en beauté.

Orthographe – Je retiens Le participe passé (2) ORTHO M6‑4.

Le participe passé, employé avec l’auxiliaire avoir, s’accorde avec le complément du verbe (COD :
complément d’objet direct) si celui‑ci est placé avant le verbe.

Exemple : Les espèces que les braconniers ont exterminées sont nombreuses.
Complément du verbe (COD) → On les a toutes recensées.

Lexique – Je retiens sens propre et sens figuré LEXI M6‑3.

Le sens propre d’un mot correspond à son sens premier, le plus simple, le plus courant.

Exemple : Le bagagiste pèse les valises des voyageurs.


→ mesure le poids des valises.

Le sens figuré d’un mot correspond à un sens imagé. Il est aussi très souvent employé dans des
expressions toutes faites utilisées dans un langage plutôt familier.

Exemple : Le poète pèse le poids de ses mots à l’écriture de chaque vers.


→ réfléchit aux conséquences du choix de ces mots.

Exemple : Donner un coup de collier.


→ faire un effort.

L’emploi du sens figuré peut être drôle : J’ai pris mes jambes à mon cou.

Cette expression, amusante si on imagine la scène (si on prend au sens propre), signifie que l’on se met
à courir très vite pour fuir quelqu’un ou quelque chose.

Lecture – Je retiens Les calligraphies ECRIT M6‑3.

Sais‑tu ce que signifie calligraphie ou calligraphier : il s’agit de l’art de bien écrire, dans le sens de
dessiner de belles lettres.

124 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Langage oral – Je retiens Mettre en scène et jouer une réplique de théâtre ORAL M6‑3.
Pour mettre en scène et jouer une réplique de théâtre :
– J’utilise différents tons selon les indications du texte.
– Je tiens compte des sonorités pour rythmer la réplique.
– Je prévois des gestes pour accompagner mes paroles et mes déplacements face au public.
– J’explique avec mes mots et/ou dessins l’histoire que j’ai imaginée dans ma tête.

Lecture – Je retiens La fable animalière LECT M6‑6.

La fable animalière est un petit récit versifié qui vise à instruire,


à donner un enseignement. On tire une moralité d’une courte
histoire qui met en scène des animaux qui se comportent à peu près
comme des hommes. En réalité, l’auteur se moque avec charme des
imperfections de la nature humaine.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 125


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
ANNEXE

Nombres et calculs – Je retiens Une fraction c’est… NOM M6‑1.

Dans une fraction, le trait signifie « diviser ». Si je divise le numérateur par le dénominateur, j’obtiens
un nombre décimal ou un entier.

Grandeurs et mesures – Je retiens Mesurer des périmètres en utilisant une formule MES M6‑1.

4,5 cm

Le périmètre d’un polygone est la longueur de son contour.


1,5 cm Pour mesurer son périmètre, on additionne les longueurs
2 cm de ses côtés.
4 cm

P  = 4,5 + 2 + 4 + 1,5 = 12 cm

On peut également calculer le périmètre de polygones particuliers en utilisant des formules.

Périmètre du carré
P  = côté x 4 P  = 2,5 x 4 = 10 cm

2,5 cm

2 cm Périmètre du rectangle
P  = (longueur + largeur) x 2 P  = (2 + 3,5) x 2 = 11 cm
3,5 cm

Grandeurs et mesures – Je retiens Les aires MES M6‑2.

Pour mesurer l’aire d’une figure, on utilise les unités du système métrique.
L’unité de surface est le mètre carré (m²) qui correspond à un carré de 1 m de côté.
On peut exprimer les aires avec des multiples ou des sous-multiples du m².

Mesures d’aires plus grandes Mesures d’aires plus petites


que le mètre carré que le mètre carré
kilomètre hectomètre décamètre mètre décimètre centimètre millimètre
carré carré carré carré carré carré carré
km² hm² dam² m² dm² cm² mm²

126 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Espace et géométrie – Je retiens Reproduire des figures complexes GEOM M6‑1.

Pour reproduire une figure géométrique complexe, je cherche les


différentes figures qui la composent et je réfléchis à l’ordre dans lequel
je vais les tracer.
Je n’oublie pas de nommer tous les points s’il y en a.
Pour que ma figure soit précise, j’utilise la règle, l’équerre, le compas et
un crayon toujours bien taillé.

Nombres et calculs – Je retiens Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000 NOM M6‑2.

Pour diviser un nombre entier ou décimal par 10, 100 ou 1  000, je cherche quel est le nombre de
dizaines, de centaines, de milliers, contenus dans le nombre et je place la virgule au bon endroit.
Exemples : 6 483 ÷ 10 = ?
Dans 6 483, le nombre de dizaines est 648 et il reste 3 unités.
J’écris 6 483 ÷ 10 = 648,3
6 483 ÷ 100 = ?
Dans 6 483, le nombre de centaines est 64 et il reste 83 unités.
J’écris 6 483 ÷ 100 = 64,83
Dans 6 483, le nombre de milliers est 6 et il reste 483 unités.
J’écris 6 483 ÷ 1 000 = 6,483
Pour diviser un nombre décimal par 10, 100 ou 1 000, je déplace la virgule de 1, 2, 3 rangs vers la gauche
(cela correspond au nombre de zéros contenus dans 10, 100 et 1 000) et si c’est nécessaire, je place des
zéros au début de l’écriture du nombre.
Exemples : 24,8 ÷ 10 = 2,48 24,8 ÷ 100 = 0,248 24,8 ÷ 1 000 = 0,0248

Grandeurs et mesures – Je retiens Convertir des aires (1) MES M6‑3.

Le système métrique des unités d’aires est différent de celui des unités de longueurs : chaque unité
d’aire est 100 fois plus grande que la précédente, depuis le mm2 jusqu’au km2.

1 km2 = 100 hm2 1 hm2 = 100 dam2 1 dam2 = 100 m2

1 m2 = 100 dm2 1 dm2 = 100 cm2 1 cm2 = 100 mm2

Voici le tableau de conversion des mesures d’aires :

km2 hm2 dam2 m2 dm2 cm2 mm2


1 0 0
1 0 0
1 8 4 2 0 0

Exemple : 18,42 m2 = 1 842 dm2 = 184 200 cm2

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 127


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
ANNEXE

Grandeurs et mesures – Je retiens Convertir des aires (2) MES M6‑4.

Pour mesurer la surface des champs ou des terrains, on utilise


parfois les ares ou les hectares.
1 are = 100 m²
1 hectare = 10 000 m²

Mesures d’aires plus grandes que le mètre Mesures d’aires plus petites que le
carré mètre carré
hectomètre décamètre
kilomètre mètre décimètre centimètre millimètre
carré carré
carré carré carré carré carré
hm² dam²
km² m² dm² cm² mm²
hectare are

1 0 0 0 0

Grandeurs et mesures – Je retiens Mesurer des aires en utilisant des formules MES M6‑5.

Les aires sont des surfaces. L’unité de surface est le mètre carré (m2).
On peut les exprimer avec des multiples ou des sous‑multiples de cette unité.

Pour calculer l’aire d’un carré, on multiplie la mesure du côté par la mesure du côté, ce qui donne la
formule :

Aire du carré = côté x côté A=cxc

Pour calculer l’aire d’un rectangle dont les dimensions sont L pour la longueur et l pour la largeur, on
multiplie la mesure de la longueur par la mesure de la largeur, ce qui donne la formule :

Aire du rectangle = Longueur x largeur A=Lxl

128 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Espace et géométrie – Je retiens Tracer des figures GEOM M6‑2.

Pour tracer une figure géométrique, en respectant un programme de construction, je dois :


– faire tout ce qui est demandé sur le même dessin et avec précision,
– lire attentivement les consignes et les réaliser dans l’ordre sans oublier une étape,
– faire attention au vocabulaire utilisé : point, segment, droite, diagonale, perpendiculaire…

Grandeurs et mesures – Je retiens Calculer une aire avec des mesures d’unités différentes MES M6‑6.

Je sais déjà
Pour trouver l’aire d’un carré, on multiplie la mesure du côté par elle‑même.
A=cxc
Pour trouver l’aire d’un rectangle, on multiplie sa longueur par sa largeur.
A=Lxl

Mais, attention, pour que le résultat soit exact, je dois multiplier des nombres qui sont donnés dans
la même unité.

6 cm Par exemple, pour trouver l’aire de ce rectangle,


il te faut d’abord convertir toutes les données
dans la même unité. Si je souhaite obtenir mon
résultat en cm², je vais convertir 30 mm en cm.
30 mm 30 mm = 3 cm

A = L x l = 6 x 3 = 18 cm²

L’aire de ce rectangle est 18 cm².

Nombres et calculs – Je retiens Diviser un décimal par un entier NOM M6‑3.

Quand on divise un nombre décimal par un nombre entier, on partage


6, 5 2 5
les unités, puis, après avoir placé la virgule au quotient, on partage les
dixièmes, puis les centièmes, puis les millièmes, etc. – 5  0 0, 2 6
Quand le dividende est plus petit que le diviseur, le quotient commence 1 5 0
par 0…
– 1 5 0
On barre la virgule du dividende et on compte l’opération.
0 0
Exemple : 6,5 ÷ 25 =

5, 1 2 5 2 5
Attention  : à chaque fois qu’on abaisse un chiffre du nombre à
diviser (le dividende), on doit écrire un chiffre au résultat (le quotient). – 5  0 0, 2 0 5
Si le nombre obtenu après avoir abaissé un chiffre est plus petit que 1 7 5
le diviseur, alors on doit écrire un zéro au quotient avant d’abaisser un
autre chiffre. – 1 7 5

Exemple : 5,125 ÷ 25 = 0 0

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 129


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
ANNEXE

Espace et géométrie – Je retiens Construire une figure symétrique par rapport à un axe GEOM M6‑3.

La symétrie par rapport à une droite est un moyen de reproduire une figure en miroir.
Pour reproduire un polygone par symétrie axiale, on a besoin d’une règle, d’une équerre et d’un compas.
Pour tracer le triangle A’B’C’ symétrique du triangle ABC par rapport à la droite (D), je trace les 3 droites
perpendiculaires à (D) qui passent par les points A, B et C.

C
B’

A’

C’

Je reporte ensuite avec un compas ou une règle graduée les distances entre la droite (D) et les points
A,B,C de l’autre côté de l’axe de symétrie (D).
Je place ainsi les points A’, B’ et C’. Il ne me restera plus qu’à relier ces nouveaux points pour former
le nouveau polygone.

130 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6


FICHE OUTILS – HISTOIRE

ANNEXE
ANNEXE
Histoire – Je retiens ‑ La Seconde Guerre mondiale, le conflit devient mondial HIST M6‑1.

En décembre 1941, les États-Unis entrent en guerre suite à l’intervention japonaise contre Pearl
Harbor ; le conflit devient mondial. Les batailles s’engagent sur terre, sur mer et dans les airs. Les
États-Unis, la Grande-Bretagne et l’U.R.S.S. s’opposent aux forces de l’Axe constituées par l’Allemagne,
l’Italie et le Japon.

Histoire – Je retiens ‑ La victoire des puissances alliées HIST M6‑2.

En février 1943, les Russes remportent une victoire importante sur l’Allemagne à Stalingrad. Le
6 juin 1944 les troupes américaines et britanniques débarquent en Normandie. L’Allemagne capitule
le 8 mai 1945. Les 6 et 9 août 1945, deux bombes atomiques sont lâchées sur les villes japonaises
d’Hiroshima et de Nagasaki. Le Japon capitule le 15 août 1945.

Histoire – Je retiens ‑ Le bilan de la guerre HIST M6‑3.

Ce conflit aura été d’une extrême violence, le bilan de la Seconde Guerre mondiale est très lourd :
50 millions de morts et de nombreuses villes dévastées. 6 millions de juifs et un quart de la population
des Tziganes d’Europe ont été assassinés dans des camps.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 131


FICHE OUTILS – GÉOGRAPHIE
ANNEXE

Géographie – Je retiens - Un réseau inégal GEO M6‑1.

Pour mettre Internet en place, de gigantesques travaux ont été nécessaires. Il a fallu relier les différents
continents, les différentes régions du monde avec d’immenses câbles sous‑marins. Le réseau reste
inégal : à certains endroits il n’existe pas encore, à d’autres, il fonctionne mal ou lentement. En France,
la métropole et tous les territoires d’outre‑mer sont connectés à Internet, mais nombre de lieux n’ont
pas le haut débit.
L’inégalité entre les pays en matière d’accès à Internet est une réalité. Certains atteignent des records
de connectivité comme l’Islande avec 96 % d’habitants connectés, mais dans d’autres pays à peine 1%
de la population a accès à Internet.

Géographie – Je retiens - Un équipement inégal en France GEO M6‑2.

Un habitant sur cinq en France ne possède ni


ordinateur, ni tablette, ni smartphone. C’est le
cas des personnes les moins riches qui n’ont
pas les moyens d’en acheter un et de nombreuses
personnes âgées qui ne savent pas utiliser
l’informatique. Au total, environ 10 millions de
personnes sont exclues d’Internet en France.

Géographie – Je retiens - Un équipement inégal dans le monde GEO M6‑3.

Le monde compte trois milliards d’internautes. La plupart vivent dans les régions riches de la planète.
En revanche, quatre milliards de personnes n’ont pas accès à Internet parce qu’elles n’ont pas
d’ordinateur, qu’il n’y a pas de réseau, qu’elles ne peuvent pas payer un abonnement ou encore qu’elles
ne savent pas lire. Elles vivent dans les régions pauvres, notamment en Amérique du Sud et en Afrique.

132 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6


FICHE MATÉRIEL – SCIENCES
La silhouette d’un homme

ANNEXE
ANNEXE

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 133


FICHE MATÉRIEL – SCIENCES
Le schéma du tube digestif

ANNEXE
ANNEXE
  À détacher 

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 135


FICHE MATÉRIEL – SCIENCES
Le schéma de l’appareil digestif du lapin

ANNEXE
ANNEXE
  À détacher 

     

Le schéma de l’appareil digestif humain

  À détacher 

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 137


FICHE OUTILS – SCIENCES

ANNEXE
ANNEXE
Sciences – Je retiens - L’alimentation humaine SCI M6-1.

Les aliments que nous mangeons proviennent soit des animaux (l’élevage), soit des végétaux (la
culture).
Une alimentation variée est nécessaire pour être en bonne santé. Il faut manger en quantité suffisante
pour couvrir les dépenses énergétiques de la journée ; celles-ci varient considérablement en fonction
de l’âge, du sexe et de l’activité pratiquée.
La culture  : activité humaine consistant à faire pousser des plantes pour répondre aux besoins
alimentaires.
Besoins énergétiques : énergie nécessaire pour le fonctionnement de l’organisme.

Sciences – Je retiens - La digestion et l’absorption SCI M6‑2.

Dans la bouche, les aliments sont broyés par les dents et imprégnés de salive fabriquée par les glandes
salivaires. Après la déglutition, (= l’action d’avaler), les aliments vont ensuite dans un tube d’environ
30 cm de long, l’œsophage. Ils arrivent en quelques secondes dans une poche très élargie : l’estomac.
Dans l’estomac, les aliments sont longuement brassés grâce aux contractions des parois et subissent
l’action des sucs digestifs. Les aliments sont ainsi peu à peu transformés en bouillie.
Les aliments progressent ensuite dans un tube long de 8 m de long, l’intestin grêle, où ils subissent
l’action de différents sucs digestifs provenant du foie, du pancréas et de la paroi de l’intestin. La digestion
s’achève ainsi dans l’intestin grêle. C’est à ce niveau que les nutriments quittent le tube digestif et
passent dans le sang qui les transporte jusqu’aux organes. C’est l’absorption.
Les aliments non digérés forment les excréments, ils cheminent lentement dans le gros intestin avant
d’être évacués au niveau de l’anus. C’est dans le gros intestin que l’eau est récupérée par le corps.
La digestion, c’est la transformation des aliments en nutriments. Au niveau de l’intestin grêle, les
nutriments sont absorbés par le sang qui les transportent jusqu’aux organes pour leur donner de
l’énergie.

1 2

4
5
6
7

8
9

1 : bouche ; 2 : les glandes salivaires ;


10 3 : l’œsophage ; 4 : le foie ;
5 : la vésicule biliaire ; 6 : l’estomac ;
7 : le pancréas ; 8 : l’intestin grêle ;
9 : le gros intestin ; 10 : l’anus.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 139


FICHE OUTILS – SCIENCES
ANNEXE

Sciences – Je retiens - Les chaines alimentaires SCI M6‑3.

Les végétaux produisent de la matière organique (feuilles, fleurs…) à partir de la matière minérale
(eau, sels minéraux, dioxyde de carbone) prélevée dans leur milieu : ce sont des producteurs primaires.
Les animaux produisent leur propre matière à partir de matière minérale et de matière organique
provenant d’autres êtres vivants : ce sont des producteurs secondaires.
Les régimes alimentaires :
Certains consomment des végétaux : ce sont des phytophages ou végétariens.
Certains consomment des animaux : ce sont des zoophages ou carnivores.
Certains consomment des animaux et des végétaux : ce sont des omnivores.
Une chaine alimentaire indique le trajet de la nourriture depuis la plante jusqu’au dernier carnivore.
feuille → ver → oiseau → chat.
La flèche signifie « est mangé par ».
Une chaine alimentaire commence toujours par un végétal. Si les végétaux disparaissent, c’est toute
la chaine alimentaire qui disparait. Plusieurs chaines alimentaires qui se mêlent forment un réseau
alimentaire.

Le sol est un milieu de vie qui abrite de nombreux êtres vivants : animaux, végétaux et bactéries.
Ils sont appelés des décomposeurs ; leurs activités permettent d’enrichir le sol en matière minérale
indispensable aux végétaux.

Végétaux Ver Oiseau Chat

Producteur Phytophage Zoophage Zoophage


primaire et décomposeur ou carnivore

140 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6


FICHE OUTILS– EMC

ANNEXE
ANNEXE
Sciences – Je retiens - Les procédés permettant de conserver les aliments SCI M6-4.

Les micro-organismes sont des bactéries ou des champignons microscopiques. Certains permettent
de préparer des aliments (levure de boulanger), tandis que d’autres les rendent non consommables. On
prend alors des mesures d’hygiène pour qu’ils ne contaminent pas les aliments.
Ainsi, la propreté de l’environnement dans lequel sont préparés les aliments doit être maximale.
On peut chauffer les aliments pour détruire les micro-organismes : c’est la pasteurisation.
On peut aussi conserver les aliments au froid (réfrigérateur ou congélateur) pour éviter la multiplication
de micro-organismes.
Le plus souvent, les micro-organismes ne peuvent pas se multiplier dans un aliment si celui-ci
est trop sec, très acide ou très sucré (confiture).

EMC – Je retiens - L’égalité entre les filles et les garçons, la mixité à l’école EMC M6‑1.

Le sexisme est une façon de penser qu’un sexe est supérieur à l’autre. Le
sexisme est une attitude qui considère que les droits d’égalité et de liberté pour
les garçons et pour les filles ne sont pas les mêmes. Souvent, on pense que le
sexe masculin est supérieur au sexe féminin : c'est un stéréotype. La société ne
tolère pas ces pensées qui sont punies par la loi.

EMC – Je retiens - Les principes d’égalité entre les femmes et les hommes EMC M6‑2.

En France depuis la fin du XIXe siècle, plusieurs lois ont permis aux filles et aux femmes de devenir
l’égal de l’homme. Elles peuvent maintenant, par exemple, au même titre que les hommes, gérer leurs
biens, voter, poursuivre des études, travailler et ouvrir un compte sans avoir l’accord de leur mari.
De nos jours en France, une femme possède exactement les mêmes droits qu’un homme. Les lois sont
là pour affirmer et construire cette égalité entre les hommes et les femmes.
Par exemple, les femmes ont le droit de vote depuis 1944.

EMC – Je retiens - Le respect des autres et le soin de l’environnement EMC M6‑3.

Respecter l’environnement, c’est notamment :


Respecter et protéger les espèces qui vivent sur Terre.
Ne pas jeter de déchets n’importe où dans la nature.
Ne pas gaspiller l’eau en pensant, par exemple, à fermer les robinets, à
récupérer l’eau de pluie, à prendre plutôt une douche qu’un bain.
Ne pas gaspiller l’énergie en pensant, par exemple, à éteindre les
lumières et les appareils électriques en quittant une pièce, à se déplacer
à pied ou à vélo plutôt qu’en voiture, à utiliser les transports en commun.
Trier ses déchets en recyclant des emballages, mais pour recycler, il
faut d’abord trier !

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 141


FICHE OUTILS – EMC
ANNEXE

EMC – Je retiens - Manifester le respect des autres dans son langage, dans son attitude EMC M6‑4.

Un certain nombre d’attitudes réfléchies aident à mieux vivre ensemble et


permettent de respecter la liberté de chacun.
Le respect des règles collectives est indispensable pour que chacun puisse
vivre librement, en se sentant respecté et en sécurité.
Quand cela est nécessaire, il est important de rédiger des règles de politesse et
de civilité et de les respecter pour le bien de tous.

EMC – Je retiens - Développer une conscience citoyenne et sociale EMC M6‑5.

Les lois fixent les principes et les grandes règles de vie en société. Elles sont écrites et prévoient des
réponses adaptées et équitables aux infractions aux règles qu’elles définissent.
Selon les lieux, les lois et les règles qui s’appliquent peuvent changer : ce qui est interdit dans l’espace
public peut être permis dans l’espace privé.
Les convenances et les règles de politesse ne sont pas écrites comme les lois. Ce sont les habitudes de
vie et les façons de se comporter avec les autres qui les fixent. Elles dépendent de la culture de chaque
pays.
Chacun est libre, mais aussi responsable de ses attitudes.
Toutes ces règles ont un seul but : assurer la liberté, le respect et la sécurité de chacun dans le meilleur
intérêt de tous.

142 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6


FICHE OUTILS – ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Arts plastiques – Je retiens - Lire une œuvre ou un paysage ARTS M6‑1.

Pour lire une œuvre ou un paysage, il faut :


le percevoir : exprimer ses impressions et être capable de les expliciter ;
l’observer en détail et le décrire : lecture plan par plan pour aider à
la description (mise en place du lexique : ce qui est juste devant nous :
premier plan, ce qui apparait au fond : deuxième plan ou arrière‑plan...) ;
le comparer à d’autres paysages (même typologie / typologie différente) ;
l’interpréter en l’analysant (croquis, mise en relation des différents
éléments pour le définir...). Établir : ce que je vois (description : lignes,
objets, couleurs, formes…) / ce que je comprends (interprétation) ;
le comprendre (à l’issue de l’interprétation) ;
le localiser sur une carte ou définir l’origine de l’œuvre (artiste, lieu représenté ou lieu peint, date…).

Arts plastiques – Je retiens - Land art ou pas Land art ARTS M6‑2.

Le Land art est une tendance d’art contemporain anglo-saxonne et américaine qui s’est développée
dans les années 1960-1970 qui consiste à utiliser des matériaux de la nature (bois, terre, pierre, sable,
feuillage…). Ces œuvres sont le plus souvent exposées à l’extérieur et sont donc soumises à la météo.
Pour en garder une trace, il faut donc les photographier ou les filmer.
Les artistes utilisent des formes comme le cercle, le nid, la boule, la ligne ou encore la spirale.
Attention, pour qu’une forme soit une œuvre de land art, il faut qu’il y ait eu une intention artistique.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 143


FICHE MATÉRIEL – EPS
Situation de référence

ANNEXE
ANNEXE
Situation de référence

Nom : ����������������������������

Prénom : ������������������������� COURSE LANCER SAUT

Date : ����������������������������

1er essai

2e essai

3e essai

4e essai

5e essai

Moyenne

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 145


FICHES OUTILS
MODULE 7
FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Écriture – Je retiens L’incipit ECRIT M7‑1.

Le début d’un roman est appelé incipit. C’est la première phrase, le premier paragraphe ou la première
page. L’auteur est celui qui écrit le roman. Le narrateur raconte l’histoire ; il n’existe pas vraiment,
c’est un être inventé. Les personnages, dont le héros (personnage principal), agissent dans l’histoire.

Grammaire – Je retiens Le présent du conditionnel GRAM M7‑1.

✪ Le présent du conditionnel sert à exprimer un fait ou une action qui dépend d’une condition (avec si).

On peut également exprimer un souhait : Ruben voudrait être mannequin.

Une demande : Pourrais‑tu me prêter ton vélo ?

Une condition : Si elle allait vivre à Londres, Emma parlerait mieux anglais.

Condition à l’imparfait Présent du conditionnel

Une information sans certitude, un doute :


Le premier pourrait arriver dans quelques minutes.

✪ Le présent du conditionnel est formé à l’aide du radical


du verbe au futur et des terminaisons de l’imparfait : ‑ais,
‑ais, ‑ait, ions, ‑iez, ‑aient.

Attention, il ne faut pas confondre le présent du


conditionnel (je marcherais, je soufflerais) avec le futur de
l’indicatif (je marcherai, je soufflerai)

Grammaire – Je retiens Accord du verbe avec le sujet « qui » GRAM M7‑2.

Dans une proposition subordonnée relative introduite par le pronom qui, qui est le sujet du verbe et
l’accord de ce verbe se fait avec l’antécédent. II faut donc repérer le nombre de cet antécédent.

sujet du verbe « se faisait »

• C’était un léger ronronnement qui se faisait de plus en plus intense.


antécédent
• C’est toi qui as raison.
• C’est Franz et moi qui partons pour Berlin.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7 95


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Orthographe – Je retiens Les synonymes ORTHO M7-1.

Les synonymes sont des mots qui ont le même sens ou un sens très proche et qui ont la même nature
grammaticale. Ces mots peuvent être :

• des noms : ami/copain ;


• des verbes : manger/déguster ;
• des adjectifs qualificatifs : obscur/sombre ;
• des adverbes : complètement/totalement.

On utilise les synonymes afin d’éviter les répétitions ou pour enrichir le texte. Leur emploi dépend
souvent du registre de langue utilisé : courant, soutenu ou familier.

Selon le contexte, un mot peut avoir des synonymes différents.

•  Le sorcier dort d’un sommeil lourd → ...d’un sommeil profond


•  Le ciel est lourd → ...est chargé

Écriture – Je retiens Le narrateur ECRIT M7-2.

Un récit peut être raconté par un narrateur témoin des faits. Le narrateur utilise alors la 3e personne
du singulier : le narrateur dit « il ».

Parfois, le récit est écrit à la 1re personne du singulier : le narrateur dit « je ». C’est un personnage de
l’histoire, très souvent le héros ou un personnage secondaire.

Écriture – Je retiens Le point de vue du narrateur ECRIT M7-3.

L’auteur qui écrit une histoire choisit un point de vue :

– le point de vue interne : le lecteur est à l’intérieur d’un personnage.


Tout est raconté selon ce qu’il perçoit mais il ne sait pas ce que pensent
les autres personnages ;

le point de vue externe : le lecteur est à l’extérieur de tous les


– 
personnages. C’est un témoin qui raconte et décrit uniquement ce qu’il
voit ;

– le point de vue omniscient est celui d’un narrateur qui sait tout de tous
les personnages et voit tout.

96 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Grammaire – Je retiens L’attribut du sujet GRAM M7-3.

Un adjectif qualificatif, un groupe nominal peuvent apporter des renseignements sur le


sujet par l'intermédiaire d’un verbe. Cet adjectif ou ce groupe nominal exercent alors la
fonction d’attribut du sujet.

Les loups sont des bêtes voraces.


La chèvre paraît bien imprudente.

L’attribut appartient au groupe verbal et on ne peut ni le déplacer ni le supprimer.


Il s’accorde en genre et en nombre avec le sujet.
Quelques verbes seulement (ou locutions verbales) relient ainsi l’attribut au sujet. On les appelle
verbes d’état ou verbes attributifs  : être, paraître, sembler, devenir, demeurer, rester, avoir l’air,
passer pour, se montrer.

Écriture – Je retiens Le journal intime ECRIT M7-4.

Dans un journal intime, le narrateur rapporte des événements qui lui sont
arrivés, il parle de sa vie quotidienne, de ses sentiments. Le récit est écrit de
façon chronologique, au jour le jour. Parfois les récits ne sont pas réguliers, le
narrateur peut ne pas écrire certains jours.
Le texte d’un journal intime est toujours écrit à la première personne.
Il existe deux sortes de journal intime :
– Les romans dans lesquels l’auteur se met à la place d’un personnage,
imaginaire ou pas, qui écrit son journal intime. C’est le cas pour le journal d’Ilse.
– De véritables journaux intimes dans lesquels le narrateur et l’auteur sont la même personne.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7 97


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES
ANNEXE

Grandeurs et mesures – Je retiens Les unités de contenance MES M7‑1.

Les unités de contenance se déterminent à partir du litre (L).


Comme pour les mesures de longueur et de masse, un tableau t’aidera à faire les conversions.

hectolitre décalitre litre décilitre centilitre millilitre


hL daL L dL cL mL
1 0 0 0
1 0 0
4 5 6 0 0 0

Les unités 10 fois, 100 fois, 1 000 fois plus petites que le litre sont le décilitre, le centilitre
et le millilitre.
Les unités 10 fois, 100 fois plus grandes que le litre sont le décalitre et l’hectolitre.

4,56 hL = 45,6 daL = 456 L = 4 560 dL = 45 600 cL = 456 000 mL

Nombres et calculs – Je retiens Estimer un ordre de grandeur CALC M7‑1.

Il est commode, dans certaines situations, de trouver un ordre de grandeur du résultat d’une opération.
À la place du calcul exact, on effectue un calcul approché qui sera plus ou moins précis.
Pour évaluer l’ordre de grandeur d’une opération, on prend une valeur approchée simple, terminée
par un ou plusieurs zéros pour chacun des nombres, afin que le calcul puisse être effectué de tête.

Exemple : 49,5 x 98,7

49,5 est proche de 50


98,7 est proche de 100
on dit : 50 x 100 = 5 000

5 000 est un ordre de grandeur par excès du produit 49,5 x 98,7.

98 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Espace et géométrie – Je retiens Les triangles GEOM M7‑1.

Les triangles sont des polygones à 3 côtés :

• Le triangle rectangle possède un angle droit.


• Le triangle isocèle a deux côtés égaux et deux angles égaux.
• Le triangle équilatéral a trois côtés égaux et trois angles égaux.
• Les triangles qui n’ont pas de propriétés particulières sont des triangles
quelconques.

Nombres et calculs – Je retiens La vitesse moyenne CALC M7‑2.

La vitesse moyenne horaire est la distance parcourue en 1 heure.


Cette distance est exprimée en km ; l’unité de vitesse est le km/h (kilomètre-heure).
Pour calculer une vitesse, une distance ou une durée, on utilise un tableau de proportionnalité en
supposant que la distance parcourue est proportionnelle à la durée du parcours.

Nombres et calculs – Je retiens Les pourcentages CALC M7‑3.

Pour écrire un pourcentage, on utilise le symbole % qui se lit « pour cent ».


Une remise de 20 % signifie : si le prix est 100 €, la remise sera de 20 €.

Pour appliquer un pourcentage, on peut utiliser un tableau de proportionnalité.

Prix 100 € 300 € 50 €


Remise 20 € 60 € 10 €

Pour calculer un pourcentage, 20 % par exemple, je multiplie le nombre donné


par 20 et je divise ensuite le résultat par 100.

Calculer 10 % de _____________ c’est diviser par 10.

Calculer 50 % de _____________ c’est diviser par 2.

Calculer 25 % de _____________ c’est diviser par 4.

La totalité d’une quantité quelconque de référence s’exprime par 100 %.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7 99


FICHE OUTILS – HISTOIRE
ANNEXE

Histoire – Je retiens La liberté d’expression HIST M7‑1.

En France, depuis la Révolution et la Déclaration des droits de


l’homme et du citoyen, la liberté d’expression existe dans le pays.
Avant, le roi détenait tous les pouvoirs et la censure empêchait la
diffusion d’idées nouvelles.
Bien qu’elle soit inscrite dans la Constitution, la liberté d’expression
est à nouveau mise à mal sous Napoléon Ier qui rétablit la censure.
Il faudra attendre la IIIe République (1870) et les lois de 1881 pour
que la liberté d’expression soit à nouveau affirmée en France. Les
journaux se sont alors multipliés.

Histoire – Je retiens La liberté religieuse HIST M7‑2.

Pendant très longtemps, le catholicisme est la religion


officielle de l’État. L’Église pourchasse les hérétiques et les
condamne.
En 1789, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen
pose le principe de liberté religieuse. Chacun peut désormais
choisir librement sa religion. Même si Napoléon Ier privilégie
le catholicisme, ensuite, il laisse la liberté religieuse. La loi de
1905 met fin à l’alliance entre l’Église et le pouvoir. L’État est
devenu laïc. La laïcité permet à chacun de choisir ses croyances
et de pratiquer la religion de son choix, ou de n’en pratiquer
aucune.

Histoire – Je retiens La République et l’égalité HIST M7‑3.

Le droit de vote apparait en France avec la


Révolution, désormais le pouvoir appartient au
peuple. Mais, il est dans un premier temps réservé
aux hommes les plus riches.
Il faut attendre 1848 pour que le droit de vote soit
accordé à tous les hommes de plus de 21 ans quelle
que soit leur origine sociale. Pendant ce temps, les
femmes ne possèdent rien, doivent obéir à leur mari,
elles doivent avoir une autorisation pour travailler
et leurs salaires sont très bas. Elles n’ont pas le
droit de vote. Heureusement les choses évoluent.
En 1882, l’enseignement devient obligatoire pour les
filles comme pour les garçons. Il faut attendre 1944 pour que les femmes obtiennent le droit de vote.
Malgré toutes ces avancées, des inégalités continuent d’exister.

100 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7


FICHE OUTILS – GÉOGRAPHIE

ANNEXE
Géographie – Je retiens La nature en ville GEO M7‑1.

La place des espaces verts en ville est de plus en plus importante. Elle
apporte des bienfaits sur le plan social, économique, écologique mais
aussi sur la santé mentale et physique des habitants. On trouve cette
nature sous différentes formes : arbres, parterres de fleurs, pelouses,
squares, parcs et jardins, bois…
Un des objectifs de ce développement de la nature est de préserver
la biodiversité au sein des villes. De nombreux projets visent donc
à mettre en place des « trames vertes », véritables corridors qui
permettent de connecter entre elles des zones de biodiversité. À Paris,
la Petite Ceinture, ancienne voie ferrée qui servait au transport de
marchandises, est réaménagée petit à petit par les quartiers qu’elle
traverse : transport, sentiers nature, jardins partagés…

Géographie – Je retiens La nature sur les toits GEO M7‑2.


Afin de pouvoir manger des bons produits de proximité, il est possible, en ville, d’aménager les toits en
jardins potagers. Végétaliser un toit permet d’isoler l’immeuble au niveau thermique mais également
sonore et permet également de rapporter de la biodiversité en ville. Il est intéressant de semer des
légumes qui peuvent chaque année repousser seuls : épinards, roquette, salades…
Pour pouvoir manger ces légumes qui sont produits sans pesticide, il faut les rincer à l’eau ou au
vinaigre blanc pour enlever les particules fines qui se déposent.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7 101


FICHE OUTILS – SCIENCES
Sciences et technologie – Je retiens Les machines volantes SCI M7‑1.

ANNEXE
Il existe plusieurs types de machines volantes dont certaines utilisent l’air ou le vent pour se déplacer.
Une montgolfière est un ballon gonflé d’air chaud. Elle est composée d’une enveloppe, d’un filet, d’une
nacelle, d’une suspente, et d’un câble de soupape.
Les objets techniques évoluent dans le temps pour répondre au mieux aux besoins de l'homme : leur
forme, les matériaux utilisés ou les principes de fonctionnement changent.

Montgolfière Deltaplane Parapente Planeur

Sciences et technologie – Je retiens Objets techniques SCI M7‑2.

L’homme fabrique des objets techniques pour répondre à ses besoins.


Un objet technique est constitué de plusieurs composants qui réalisent chacun une fonction technique
différente. La nacelle permet de réaliser la fonction technique : accueillir les passagers et le pilote.
Pour une fonction technique, il peut y avoir plusieurs solutions techniques.
La nacelle peut être un panier en osier, en plastique, en fibre de carbone… Les montgolfières qui
permettent d’observer la cime des arbres ont une la nacelle en filet.
On peut expliquer le fonctionnement d’un objet technique avec un schéma ou un croquis souvent
légendé ou avec un texte explicatif. Le schéma doit être simple et ne représenter que les éléments
nécessaires à la compréhension du fonctionnement.
L’air chaud monte. L’air chaud fait monter la montgolfière.
On peut aussi réaliser un dessin sur un ordinateur à l’aide d’un logiciel de DAO (dessin assisté par ordinateur)
Cette modélisation 3D permet de réaliser une maquette virtuelle qui peut servir à réaliser des tests.

Sciences et technologie – Je retiens Recherche et réalisation d’un objet technique SCI M7‑3.

Pour réaliser un objet technique, on utilise la démarche de projet :


– Un besoin ou une idée émerge.
– J’établis un cahier des charges en prenant en compte les contraintes qui sont généralement liées :
humaines, techniques, économiques, sécuritaires, environnementales, esthétiques, ergonomiques…
– Je recherche une solution
– Je réalise des croquis
– Je choisis une solution
– Je lance la production de mon objet
– Je réalise un prototype (un exemplaire)
– Je le fabrique à grande échelle pour répondre au besoin.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7 117


FICHE OUTILS – EMC
ANNEXE

EMC – Je retiens ‑ La liberté d’expression EMC M7‑1.

La liberté d’expression est un droit fondamental de la


République française. Ce droit a été obtenu après la
Révolution et est noté sur la Déclaration des droits de
l’homme et du citoyen de 1789.
Mais cette liberté est parfois mise à mal et il faut rester
vigilant pour la conserver.

EMC – Je retiens La laïcité EMC M7‑2.

La laïcité fait également partie des valeurs essentielles de la République française.


Elle protège la liberté de chacun d’avoir les croyances de son choix ou de ne pas en avoir. Elle nous
permet de tous vivre ensemble dans le respect de chacun.
Dans le monde, il n’y a qu’une trentaine de pays laïques.

EMC – Je retiens L’égalité EMC M7‑3.

Il a fallu attendre la Révolution française pour que l’égalité devienne un droit et une valeur essentielle
de la République française. L’égalité assure à tous les mêmes droits et les mêmes devoirs.
Mais si l’égalité entre les hommes semble être acquise, il faut encore être attentif à ce que l’égalité
entre les filles et les garçons soit appliquée et respectée.

118 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7


FICHE OUTILS – ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES
Qualifier chacun des ciels

ANNEXE
ANNEXE
Le ciel est menaçant, électrique, orageux. Des éclairs et une masse orageuse claire illuminent
1 un paysage inhabité, pas rassurant : un champ avec des séries de poteaux alignés attirant la
foudre. (Photographie)

10

11

12

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7 119


FICHE OUTILS – ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES
Caches à évider

ANNEXE
ANNEXE
Cache 1 Cache 2

enlever cette enlever


partie grise cette partie
grise

Cache 3 Cache 4

enlever enlever cette


cette partie partie grise
grise

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7 121


FICHE OUTILS – ÉDUCATION MUSICALE

ANNEXE
ANNEXE
Éducation musicale – Je retiens Une symphonie MUS M7‑1.
Une symphonie est une œuvre écrite pour un orchestre symphonique, c’est‑à‑dire un groupe de
musiciens jouant différents instruments dans lequel on trouve toutes les familles d’instruments :
cordes, bois, cuivres, percussions.
Une symphonie comporte plusieurs mouvements.
L’extrait de Gustav Mahler est le début du troisième mouvement de sa Première Symphonie.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7 123


FICHES OUTILS
MODULE 8
FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Orthographe – Je retiens Le féminin des noms en [e] ORTH M8-1.

En général, on ajoute un e au nom masculin pour former le nom féminin correspondant.


•  un cousin → une cousine – un ami → une amie

Les noms féminins qui se terminent par le son [e] s’écrivent :


•  -ée : année, allée
•  -tié : pitié, amitié, moitié
• -té quand il s’agit d’un mot dérivé : rapide → rapidité ; responsable → responsabilité

 Attention aux exceptions dictée, montée, jetée, portée, pâtée et aux noms exprimant un contenu :
assiettée, pelletée, potée…

Les noms qui se terminent par le son [war] s’écrivent -oire au féminin : mémoire, armoire

 Attention à certains noms masculins : un laboratoire, un territoire...

Les noms qui se terminent par le son [oer] s’écrivent eur au féminin : odeur, fleur

Orthographe – Je retiens La syllabe finale des mots en [e] ORTH M8-2.

•  Au masculin, les noms se terminant par [è] s’écrivent –é.


Il existe des exceptions qu’il faut apprendre.
Exemples : Le lycée, le musée, le scarabée
•  Au féminin, les mots se terminant par [e] s’écrivent –ée.
Il existe des exceptions qu’il faut apprendre.
Exemples : la clé, l’acné
La plupart des noms féminins se terminant par [te] s’écrivent –té. Ils font souvent référence à une
qualité, une idée, ou un principe et s’écrivent –é.
Exemples : l’ égalité, la fraternité, la bonté ; la liberté…

Écriture – Je retiens Le texte documentaire ECRIT M8-1.

Certains textes ont pour but d’expliquer les choses. Leur construction obéit à des règles précises de
mise en page pour pouvoir être lisibles. Caractères gras, paragraphes, alinéas, sauts de lignes, photos,
dessins, schémas, données chiffrées contribuent à la clarté de l’explication.

Écriture – Je retiens Le sommaire ECRIT M8-2.

Un sommaire présente les rubriques ou les chapitres que l’on trouve dans un livre ou une revue, ainsi
que les pages où on peut trouver ces articles. Il est placé au début de l’ouvrage. S’il est à la fin, on
l’appelle table des matières.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8 101


FICHE OUTILS – FRANÇAIS
ANNEXE

Grammaire – Je retiens Le présent du conditionnel GRAM M8-1.

Pour rappel, le présent du conditionnel est formé du :

radical du futur et des terminaisons de l’imparfait : ‑ais, ‑ais, ‑ait, ions,‑iez,‑aient.

Verbes fréquents
Être Avoir
du 3e groupe
Je serais J’aurais Je prendrais (prendre)
Tu serais Tu aurais Tu dirais (dire)
Il, elle, on serait Il, elle, on aurait Il irait (aller)
Nous serions Nous aurions Nous pourrions (pouvoir)
Vous seriez Vous auriez Vous viendriez (venir)
Ils, elles seraient Ils, elles auraient Ils verraient (voir)
Elles devraient (devoir)

Orthographe – Je retiens L’orthographe du son [j] ORTH M8-3.

Le son [j] qui se prononce « ieu » a plusieurs graphies.


Il peut s’écrire avec : i, y, ll, il, ill.
Exemples : cahier, noyau, vanille, merveille, réveil

Si le son est à l’intérieur d’un mot :


Il peut s’écrire avec un -i- lorsque le son[j] est placé entre une voyelle et une consonne.
Exemples : panier, lumière, clairière
Il peut s’écrire avec un -y‑ lorsque qu’il est situé entre deux voyelles.
Exemples : noyau, payant, rayon, joyeux
Il peut s’écrire avec -ill‑ lorsqu’il est situé entre deux voyelles. Le -i ne se lit pas avec la voyelle
qui le précède.
Exemples : maillot (ma – illot), paille (pa – ille)
Il peut s’écrire avec -ll‑ lorsqu’il est placé après un -i.
Exemple : billet

Si le son est à la fin du mot :


Il peut s’écrire avec -il s’il est masculin.
Exemples: écureuil, fenouil, œil
Il peut s’écrire avec -ille s’il est féminin.
Exemples : abeille, pagaille, grenouille,
Il peut s’écrire avec -lle.
Exemple : bille, grille, gorille

Les mots mille, ville, tranquille font exception à cette règle.

102 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8


FICHE OUTILS – FRANÇAIS

ANNEXE
ANNEXE
Écriture – Je retiens L’index ECRIT M8-3.

L’index est une façon d’entrer dans un livre à partir de mots-clés. On donne alors les pages où l’on peut
trouver ces mots.

Écriture – Je retiens Lire un texte documentaire ECRIT M8-4.

En fonction du but de la lecture, les façons de lire peuvent varier. La lecture sélective permet de trouver
une information ponctuelle et précise alors qu’une lecture attentive permet de bien comprendre les
explications données.

Dans ces lectures, les connecteurs ont des fonctions particulières. Ils établissent un lien entre les
différentes idées.

Dans les textes documentaires, les auteurs utilisent souvent des graphiques ou des schémas permettant
de synthétiser les informations importantes.

Ils utilisent également des encadrés pour mettre en avant une information et ainsi attirer plus
rapidement l’œil du lecteur.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8 103


FICHE MATÉRIEL – MATHÉMATIQUES
Patron n° 1 : le cube

ANNEXE
ANNEXE

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8 105


FICHE MATÉRIEL – MATHÉMATIQUES
Patron n° 2 : le parallélépipède rectangle

ANNEXE
ANNEXE

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8 107


FICHE MATÉRIEL – MATHÉMATIQUES
Calculer le volume d’un pavé droit et d’un cube

ANNEXE
ANNEXE
Voici deux pavés droits :

Le parallélépipède rectangle Le cube

Pour calculer le volume d’un pavé droit (parallélépipède rectangle), on multiplie les trois dimensions
(Longueur, largeur, hauteur).
Ces dimensions doivent être exprimées dans la même unité.

V=L×l×h

Le cube est un cas particulier puisque toutes ses arêtes ont la même dimension.
Pour calculer le volume du cube, on multiplie le côté par le côté par le côté.

V=c×c×c

Unités de volume :
Un cube de 1 mètre d’arête a un volume de 1 mètre cube qui s’écrit : 1 m3.
L’unité de volume principale est le mètre cube (m3).
On utilise aussi ses sous-multiples :
•  Le décimètre cube : dm3
•  Le centimètre cube : cm3
•  Le millimètre cube : mm3

Unités de capacité :
1 dm3 = 1 litre
Pour passer d'une unité de volume à l’autre, il faut multiplier ou diviser par 1 000.
Voici le tableau de conversion que tu peux utiliser (il y a 3 chiffres par colonne).

m3 dm3 cm3 mm3


L dL cL mL

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8 109


FICHE OUTILS – MATHÉMATIQUES

ANNEXE
ANNEXE
Géométrie – Je retiens Les solides GEOM M8‑1. le cube

Tu peux décalquer les deux solides pour les reproduire.


Le cube est un parallélépipède rectangle particulier.
12 arêtes
–  Les solides sont limités par des faces.
6 faces
–  Les faces se rejoignent en formant des arêtes.
–  Les arêtes se rejoignent en formant des sommets. 8 sommets

Un polyèdre est un solide dont toutes les faces sont planes.


Ses faces peuvent avoir des formes différentes.
le parallélépipède
rectangle

Géométrie – Je retiens Agrandir ou réduire une figure géométrique GEOM M8‑2.

Agrandir ou réduire une figure, c’est :


–  Mesurer les longueurs.
–  Calculer les nouvelles mesures en multipliant ou en divisant.
–  Tracer la figure agrandie ou réduite en conservant l’aspect et les
caractéristiques de la figure : angles, directions des segments…

Géométrie – Je retiens Agrandir ou réduire une figure géométrique avec un facteur décimal
GEOM M8‑3.

Lorsque je multiplie chacune des dimensions d’une figure par un nombre décimal :
–  si ce nombre est inférieur à 1 (par exemple 0,8), je réduis la figure ;
–  si ce nombre est supérieur à 1, j’agrandis la figure.
Si je multiplie les dimensions d’une figure par 0,5, je réduis cette figure de moitié.
Toutes les dimensions sont divisées par 2.

Géométrie – Je retiens Les échelles GEOM M8‑4.


L’échelle permet de passer des longueurs réelles d’un objet aux longueurs correspondantes de sa
reproduction (maquette, plan, carte...) et inversement.
Pour trouver une échelle, on utilise un tableau de proportionnalité.
Exemple :

Mesure sur le plan (en cm) 1 5 10


Mesure en réalité (en cm) 25 000 125 000 250 000
Lorsqu’un plan est à l’échelle 1/25 000, cela signifie que :
1 cm sur le plan représente 25 000 cm (= 250 m) en réalité.
On a multiplié par 25 000 les mesures du plan.
Inversement, si on veut trouver les mesures sur le plan, on divise la dimension réelle par le nombre
donné au dénominateur de la fraction qui représente l’échelle.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8 111


FICHE OUTILS – HISTOIRE
ANNEXE

Histoire – Je retiens L’Europe à la fin de la guerre HIST M8‑1.

À l’issue de la guerre, l’Europe est ruinée. Afin de maintenir la paix,


les gouvernements créent l’Organisation des Nations unies (ONU) en
1945.
Mais l’Europe est partagée entre les États-Unis, qui ont étendu leur
influence en Europe de l’Ouest et l’Union soviétique qui influence
l’Europe de l’Est. Le mur de Berlin est le symbole de cette division
de l’Europe.

Histoire – Je retiens Les pays européens s’organisent HIST M8‑2.

Quelques années après la guerre, nait la volonté de construire une communauté européenne. Six pays
de l’Europe de l’Ouest décident de s’unir pour assurer la paix et développer l’économie européenne. C'est
la CECA*. La France et l’Allemagne se réconcilient. Le traité de Rome en 1957 fonde la communauté
économique européenne (CEE). L’Allemagne de l’Ouest, la France, les Pays-Bas, la Belgique, l’Italie
et le Luxembourg font désormais partie de la CEE.
*CECA : Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier.

Histoire – Je retiens L’Europe s’agrandit HIST M8‑3.

L'Europe des six s'est agrandie progressivement. Elle compte aujourd'hui 28 États membres. Avec le
traité de Maastricht en 1992, elle devient l'Union européenne. À l’intérieur de l’Union européenne, les
biens et les personnes circulent librement. En janvier 2002, l'euro devient la monnaie européenne et
remplace les monnaies nationales. Seuls 19 pays font partie de la zone euro.
En 2016, la décision prise par le Royaume-Uni de quitter l’Union européenne (Brexit) remet en cause la
suite de la construction et la solidité de la communauté européenne.

112 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8


FICHE OUTILS – GÉOGRAPHIE

ANNEXE
ANNEXE
Géographie – Je retiens Les écoquartiers GEO M8‑1.

Dans le but d’améliorer le cadre de vie des habitants, des communes font le choix de construire
des écoquartiers. Ces écoquartiers sont composés de logements individuels (maisons) ou collectifs
(petits immeubles), de différentes tailles, en location ou à l’achat avec également des logements
sociaux. On trouve aussi des bureaux, des entreprises, des commerces de proximité… Ils favorisent
la mixité sociale.

Géographie – Je retiens Le développement durable GEO M8‑2.

Un écoquartier est un quartier construit selon des objectifs de développement durable. Il s’agit de
protéger l’environnement en proposant des logements bien isolés et une gestion des ressources
naturelles. La mixité est importante (générations, mélange d’habitats, d’entreprises et de commerces,
mixité sociale). La qualité de vie en ville est une des priorités : nombreux équipements publics comme
des crèches, des écoles ou des lycées, commerces de proximité, espaces verts, transports en commun
et pistes cyclables.

Géographie – Je retiens Vivre mieux ensemble dans un écoquartier GEO M8‑3.

Les écoquartiers permettent aux habitants de mieux vivre ensemble grâce à de nombreux
aménagements : équipements sportifs, espaces verts, lieux de rencontre. Les jeunes ont parfois accès
à un skatepark, à un city park et peuvent circuler en toute sécurité sur les pistes cyclables.
Des projets collaboratifs sont mis en place comme par exemple des jardins partagés collectifs.

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8 113


FICHE OUTILS – SCIENCES
ANNEXE

Sciences – Je retiens Un isolant SCI M8‑1.

La laine est un matériau naturel issu du mouton. Elle ne chauffe pas mais elle empêche les échanges
thermiques : c’est-à-dire de se refroidir ou de se réchauffer. Un matériau qui protège à la fois de la
chaleur et du froid se nomme un isolant thermique.
Exemples d’isolants thermiques : la laine de verre, la laine de roche, la mousse polyuréthane, le liège, la laine
animale, l’ouate de cellulose, le polystyrène…
Remarque : L’air est un très bon isolant thermique.

Sciences – Je retiens Isoler un logement SCI M8‑2.

Dans un logement, on peut isoler les murs, le toit et les fenêtres (double vitrage). En été, isoler permet
de se protéger des fortes chaleurs. En hiver, isoler permet de se protéger des grands froids. Isoler un
logement permet donc d’économiser de l’énergie en été (climatisation) et en hiver (chauffage).

Sciences – Je retiens La température du sol SCI M8‑3.

Dans le sol, l’amplitude thermique est plus faible en profondeur qu’en surface : la température y est
moins basse en hiver et moins élevée en été.
Le système qui consiste à utiliser la température du sol s’appelle la géothermie.

Sciences – Je retiens Les énergies SCI M8-4.


Les humains ont besoin d’énergie pour vivre, se chauffer… Ils trouvent l’énergie dans différentes
sources d’énergies : bois, pétrole, charbon, aliments, gaz, vent, eau, Soleil…
Parmi ces sources d’énergies, certaines sont :
–  Renouvelables, c’est-à-dire qu’elles sont inépuisables à notre échelle de vie : le vent, l’eau, le Soleil,
la géothermie…
–  Non renouvelables, elles ne peuvent se renouveler à l’échelle humaine du temps (100 ans), charbon,
pétrole, gaz, uranium… Ces énergies doivent donc être économisées.

114 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8


FICHE OUTILS – EMC

ANNEXE
ANNEXE
EMC – Je retiens L’Union européenne 1 - EMC M8‑1.

L’Union européenne compte en 2017 28 États membres qui l’ont progressivement rejointe depuis 1957.
Son but premier est de créer un espace de paix sur le continent européen.
Pour cela, l’Union européenne favorise la solidarité et les échanges entre les pays membres.
Elle repose sur des valeurs communes : l’importance du travail, la valeur de chaque personne, dont les
enfants, la démocratie et les Droits de l’homme.

EMC – Je retiens L’Union européenne 2 - EMC M8‑2.

L'Union européenne dispose :


– d'un drapeau, d'un hymne, d'une devise, d'une fête et d'une monnaie ;
–  d’institutions démocratiques pour prendre des décisions.

EMC – Je retiens L’Union européenne 3 - EMC M8‑3.

L'Union européenne représente un immense espace de plus de 4 millions de km2 et compte plus de
500 millions d'habitants.
Il existe, à l'intérieur de l'Union européenne, de nombreuses cultures, très diverses. En particulier, on
y parle plus de 50 langues.
Un des projets du Conseil de l'Europe et de la Commission européenne est d'inciter les citoyens de
l'Union à se rencontrer et à mieux se connaitre pour être « unis dans la diversité ».

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8 115


FICHE OUTILS – ARTS PLASTIQUES
J’expérimente la méthode de peinture en glacis
ANNEXE

Pour tenter à ton tour de suggérer le ciel et son reflet dans l'eau, tu vas devenir peintre en faisant un
glacis*.

«  Dans la partie supérieure de trois ou quatre feuilles de papier à dessin que tu prendras dans le
sens que tu désires (rappelle-toi : dans le sens de la hauteur, format portrait et dans le sens de la
largeur, format paysage), peins des ciels que tu vas inventer en utilisant une peinture très liquide.

«  Très vite, avant que la peinture ne sèche, tu replieras ta feuille et tu appuieras pour imprimer sur
le bas de la feuille les couleurs déposées en haut. En ouvrant, tu verras comme le reflet du ciel.

«  Laisse sécher la feuille. Pendant ce séchage, sur ton cahier, procède à des essais avec des
couleurs que tu peux attribuer à l’eau (mer, lac, rivière… ; claire, limpide, lourde et boueuse,
presque opaque…) :
– à ta peinture très liquide, ajoute suffisamment d'eau pour pouvoir laisser apparaitre le papier par
transparence ;
– varie les nuances en ajoutant de faibles quantités d’autres couleurs ;
– varie l'intensité en changeant les proportions d'eau et de peinture.

«  Quand tes trois ou quatre réalisations sont sèches, peins leur partie basse, par-dessus les couleurs
imprimées, en utilisant la technique que tu viens d'expérimenter sur ton cahier. Varie ton glacis en
fonction de ce que tu as pu observer dans tes essais, en fonction des effets de reflet, de lumière
que tu veux donner :
– tu peux appliquer la même technique à ton ciel, avec des couleurs différentes pour l'unifier si, par
hasard, il avait trop souffert lors du pliage ;
– le résultat ne sera peut-être pas partout aussi satisfaisant, n'hésite donc pas à choisir les parties
qui te plaisent ou les mieux réussies. Tu pourras les cadrer, les découper et les assembler
différemment. Tu pourras ainsi varier la proportion de ciel et d'eau dans tes productions qui
deviendront des « marines ».

Pour mieux réussir


Les peintures acryliques se prêtent bien à cet usage, à condition de bien laisser sécher la première
couche de peinture et de ne pas hésiter à utiliser une couleur vraiment très diluée d'eau.
Varie franchement tes essais en utilisant des couleurs de base radicalement différentes.
Même des couleurs sombres, diluées, peuvent donner ce phénomène de transparence.
Tu peux ne garder de tes productions qu’une petite partie. En art, la valeur ne dépend pas de la taille
de la réalisation ni du temps passé à la réaliser !

Mot pour comprendre


Glacis : il s'agit d'une méthode de peinture qui consiste à superposer
des couches transparentes de peinture les unes sur les autres pour
créer des effets différents par rapport à un simple mélange de couleurs.

116 Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8


FICHE OUTILS – ÉDUCATION MUSICALE

ANNEXE
ANNEXE
Éducation musicale – Je retiens Le jazz MUS M8‑1.
Le jazz est né au début du XXe siècle d'une rencontre et d'un mélange de peuples, de cultures, de
musiques : les chants de travail et les chants religieux des Noirs originaires d'Afrique, qui avaient été
amenés en Amérique comme esclaves, les ballades et musiques pour piano des Blancs, que les Noirs
interprétaient à leur manière… Aujourd'hui, le jazz est joué dans le monde entier, par des hommes et
des femmes de toutes les couleurs ! Toutes ces musiques ont en commun le swing (un balancement
rythmique très caractéristique…).

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8 117


CRÉDITS MODULE 1
Cahier de bord

Semaine 1 : Retour à fond l’école avec les enfants et les livres © Fotolia - Vinz et Lou © Tralalère - Jean-Marie
Gustave Le Clezio, Lullaby © Editions Folio Junior - Passe-muraille, Table avec nappe en 3D © Fotolia - La liberté
guidant le peuple, Eugène Delacroix © RMN / Hervé Lewandowski - Monogramme de St Exupéry © Association Bib-
liorare - Guide pratique « Le vélo au quotidien » © Toulouse métropole - Dernier ours polaire © Fotolia - Cahier ©
Shutterstock

Semaine 2 : Carte du monde sur l’Afrique © Fotolia - Le suffrage universel, M. L. Bosredon, avril 1848 © Musée Car-
navalet / Roger Viollet - La fille qui fixait fixait fixait, Ludovic l’enfant toxique, Tim Burton, William Morris Agency, Tous
droits réservés - Carte Transports Régionaux © Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée - Le permis cycliste pour
les enfants © 2011 EGC et associés - Rive droite du pont d’Aquitaine à Bordeaux © Fotolia

Semaine 3 : Fables mythologiques, des héros et des monstres, Michel Piquemal, Séverin Millet © Albin Michel - Af-
fiche 1792-1892 Fête du centenaire de la république française © BNF - Carte IGN, Tous droits réservés - Fernandel,
Le Schpountz, Marcel Pagnol, 1937, Tous droits réservés

Semaine 4 : Fables mythologiques, amours, ruses et jalousies, Michel Piquemal, Séverin Millet © Albin Michel

Annexes : Panda, Sirènes dessinées par des enfants, Crayons de couleur représentant des visages souriants © Shut-
terstock - Le Faunographe, Marguerite Tiberti, Stéphanie Heendrickxen © Editions Ricochet - A la promenade, in Les
Fêtes Galantes, Paul Verlaine - Le Chat II, in Les fleurs du mal, Charles Baudelaire - Capitaine Fracasse, Théophile
Gauthier - Conjugaison verbes en français © Shutterstock - Autoportrait, 1498, Düerer Albrecht, (1471-1528) / Gal-
leria Degli Uffizi, Florence, Italie © Bridgeman Images - Autoportrait, 1815, Goya Francisco José, (1746-1828) / Réal
Académie de Bellas Artes de San Fernando, Madrid, Espagne / © Bridgeman Images - Autoportrait, 1985, Freud
Lucian, (1922-2011) / Collection Privée / © Bridgeman Images - Chuck Close, Big Self-Portrait, 1967-1968 © Chuck
Close, courtesy Pace Gallery - Chuck Close, Self-Portrait/Composite/Nine Parts, 1977 © Chuck Close, courtesy Pace
Gallery - Autoportrait, 1915, Fortunato Depero © ADAGP - Autoportrait, 1969, Arnulf Rainer, Tous droits réservés
- Autoportrait avec 6 appareils ménagers, 1970, © Tony Cragg / AKG Images / ADAGP - Autoportrait robot, 1992, Ar-
man, Effets personnels sous plexiglass © ADAGP - Mangeur d’astres, photomontage numérique © Marc Gerenton
2009 - Autoportrait, 1967, Robert Rauschenberg © Adagp, Paris, 2019 - Autoportrait dans un Photomaton, vers 1929,
Raymond Queneau © Georges Meguerditchian - Une vie bien remplie, 1994 © Pierrick Sorin - Mes vœux, Annette
Messager ,1999 © ADAGP, Paris, 2019 - Chronomètre © Fotolia

Sauf mention contraire © CNED

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 1 161


CRÉDITS MODULE 2
Cahier de bord

Semaine 1 : Pierre de Rosette, Super héros © Fotolia - Entre les griffes d’Héra, Mille ans de contes – Mythologie
grecque / Milan Jeunesse / Gudule, Marie Lafrance, Aurore Petit © 2015 Éditions Milan - Carte du monde © Fotolia -
La rivière empoisonnée © Parc naturel régional des Causses du Quercy - Les colonies françaises, illustration d’un
cahier scolaire par G. Dascher, Collection privée © Archives Charmet / Bridgeman Images - Vue panoramique de
Paris en 1588, depuis les toits du Louvre, avec le pont Neuf en construction, Théodore-Joseph-Hubert Hoffbauer,
Photo © RMN-Grand Palais / Agence Bulloz - Embouteillage, Péage, Taxi à New York, Bébé non surveillé devant un
four ouvert, Petit enfant sur un toboggan, Enfant triste tombé de son vélo, Peintre tombé par terre, Nouveau message
sur smartphone © Fotolia - Photos Champs irrigués circulaires en Arabie Saoudite, Champs irrigués circulaires en
Jordanie © Yann Arthus-Bertrand - Un bon petit diable, Comtesse de Ségur © Éditions Nathan - Pinocchio, Carlo
Collodi © Folio junior / Gallimard - Scientifiques © Shutterstock.com - L’atmosphère terrestre photographiée depuis
l’espace © Nasa - Plan de la ville de Figeac © Office de Tourisme du Pays de Figeac - 1 Jour 1 Question, une copro‑
duction Milan Presse et France Télévision / « Pourquoi y a-t-il des jours plus pollués que d’autres ? » / Scénario d’Alex
Planté-Bordeneuve, réalisation et dessins de Jacques Azam © 2014 Milan Presse.

Semaine 2 : Griffon, Accident au travail © Fotolia - Le Lion de Némée, L’Hydre de Lerne, Mille ans de contes – Mythologie
grecque / Milan Jeunesse / Gudule, Marie Lafrance, Aurore Petit © 2015 Éditions Milan - « Le peuple qui a les meilleurs
écoles est le premier peuple » Jules Simon (1814-96). Photo de classe à l’école de Buigny, Les Gamaches c.1906 ©
Musée National de l’Éducation, Rouen / Archives Charmet / Bridgeman Images - Bateau-taxi à New York, Garçon
regardant sa jambe blessée, Brûlures cutanées graves sur main de femme © Fotolia - Photo de Boyan Slat, fondateur
du projet Ocean Cleanup. © Image : Page Facebook de Boyan Slat, Tous droits réservés - Maracas © Fotolia - La lune
© Nasa / Joel Kowsky - Face cachée de la lune © Équipage d’Apollo 11 / Nasa - Boîte « effet de serre » et boîte « sans
effet de serre » © Marie-Hélène Chaput.

Semaine 3 : Charpentier sciant une planche au sol, Accident de circulation © Fotolia - Les écuries d’Augias, La Ceinture
de la reine des Amazones, Mille ans de contes – Mythologie grecque / Milan Jeunesse / Gudule, Marie Lafrance, Aurore
Petit © 2015 Éditions Milan - L’enlèvement des crucifix dans les écoles de la ville de Paris © Réseau Canopé – Le
Musée National de l’Éducation - Route du sud de l’Inde © Fotolia - Apprendre à porter secours © CNDP, janvier
2007 SCEREN/CNDP - Affiche sur les déchets recyclables, Source : www.syded-lot.fr, Tous droits réservés - Déchets
ménagers recyclables et non-recyclables © Mairie de Blagnac - Affiche Je recycle mes piles © Corepile.

Semaine 4 : Incendie, Fumée toxique, Dommages suite au tremblement de terre du 24 août 2016, Voiture écrasée par
un arbre, Rues envahies par l’eau pendant une inondation © Fotolia.

Annexes : Le Petit violon, Jean-Claude Grumberg © Actes sud, 2006 - René Magritte, L'Heureux donateur, 1966,
Musée d'Ixelles © SABAM - Correspondance 1980 © Raymond DEPARDON, Tous droits réservés - Autoportrait, Main
avec sphère réfléchissante, MC Escher © M.C. Escher Company B.V. - Triple autoportrait, 1960, Norman ROCKWELL
© The Curtis Publishing Company - Petit Bacchus malade, Le Caravage © Archives Alinari, Florence, Dist. RMN /
Mauro Magliani - Autoportrait avec image d’Hécate, Madame Yevonde © Yevonde Portrait Archive - Autoportrait,
Dialogue avec l’histoire, Jean Pierre Raynaud © Jean-Pierre RAYNAUD - Look at me © Benjamin Vautier, Tous droits
réservés - Main négative noire © Patrick Cabrol / Centre de Préhistoire du Pech Merle / AKG-Image.

Sauf mention contraire © CNED

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 2 149


CRÉDITS MODULE 3
Semaine 1 : Passe‑muraille, Table en 3D, Cycliste © Fotolia ‑ Alexis de Rougé, Piège sur le tour de France © Editions
Gallimard Jeunesse + lien : www,gallimard‑jeunesse.fr sur notre site ‑ Ecolière enfant couvert son visage de ses mains
dans la salle de classe près le conseil d'administration, Milkakotka © Gettyimages ‑ Ecole enfant avec des lunettes
pouce levé, Inarik © Gettyimages ‑ Mère aider son fils de faire ses devoirs, Katarzyna Bialasiewicz © Gettyimages ‑
Le professeur crie à la petite écolière, petite fille avec un livre fermé assis à un bureau dans la salle de classe,
Sinenkiy © Gettyimages ‑ Enfants de l'école en cours d'exécution dans le couloir de l'école élémentaire, Monkey
business images © Gettyimages ‑ Elémentaire âge brimades à l'école © Gettyimages ‑ Capture d’écran « Le voleur
de bicyclette » © Vittorio de Sica ‑ Cibles, Conjugaison © Shutterstock ‑ Bateau à vapeur : un steamer (peinture de
James Miller XIX è siècle) ‑ Tête de taureau, Pablo Picasso, photo © RMN‑Grand Palais (Musée Picasso de Paris) /
Béatrice Hatala © Succession Picasso, 2017 ‑ Système solaire ‑ Bagages dans la malle de la voiture prêt à partir en
vacances ‑ Jeune joueur de hand‑ball qui saute pour marquer un but © Fotolia ‑ Capture d’écran vidéo « La tête et
les jambes », Dominique Debar, Véronique Briant, Philip Glineur, © Julianne Films (Jean‑Charles Osterero) ‑ Colliers
de perles © Fotolia ‑ Hautbois © Shutterstock ‑ Violon, Violoncelle © Fotolia ‑ Marcel la mauviette, Anthony Browne
© L’école des loisirs ‑ Les grandes étapes de l’évolution du vélo, Hélène Guétary © Lobster films ‑ Bicycle grand‑­
bihomme, Vélo © Fotolia

Semaine 2 : Capture d’écran Beebot, Tous droits réservés ‑ Horloge 8 heures précises © Fotolia ‑ Capture d’écran « Le
voleur de bicyclette » © Vittorio de Sica ‑ La gare Saint‑Lazare,Claude Monet 1877 © RMN (Musée d’Orsay) / Hervé
Lewandowski ‑ Roue de bicyclette © Succession Marcel Duchamp/ ADAGP ‑ Captures d’écran cartes © Michelin ‑
Fraise, Orange, Banane, Accident de course © Fotolia ‑ Affiche 119 © GIP Enfance en Danger, SNATED, www.allo119.
gouv.fr

Semaine 3 : Capture d’écran vidéo « C'est quoi, l'égalité entre les filles et les garçons / 1 jour 1 actu n° 21 du 21 au
27 novembre 2014 / Jacques Azam, Milan Presse et la ligue de l'enseignement © 2014 Editions Milan» ‑ Capture
d’écran « Wadjda » © Haifaa Al‑Mansour ‑ Locomobile à vapeur capable d’entraîner des engins agricoles © Fotolia ‑
Au pays noir, vers 1893 © RMN‑Grand Palais (Musée d’Orsay) / René‑Gabriel Ojéda ‑ Photographie Monsieur BMX
Tous droits réservés ‑ Clous © Fotolia

Semaine 4 : Notre Dame de Paris France, Mosquée bleue d’Istanbul © Fotolia ‑ Synagogue de Kazimierz, Krakow,
Pologne, Shevchenko Andrey © Gettyimages

Annexes : Capture d’écran Beebot, Tous droits réservés

Sauf mention contraire © CNED

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 129


CRÉDITS MODULE 4
Semaine 1 : Ulysse l’aventurier des mers, Hélène Montardre © Editions Nathan, Tous droits réservés ‑ Déclaration
des droits de l’homme et du Citoyen, Paris musée Carnavalet, Photo © RMN / Agence Bulloz ‑ Tarim le brave contre
les mille et un effets, Guillaume RIEU © L’Agence du court métrage ‑ Enfants travaillent dans une mine de charbon au
19e siècle © MEPL / Bridgeman Images ‑ Vidéo La vie des enfants dans les mines, Réalisateur : Jean‑Philippe Pollien,
Auteure : Caroline Puig‑Grenetier, Séries Notre histoire © 2014 – France Télévisions / CAP Canal / Les films de la
découverte / Big Company ‑ Une famille au contrôle de sécurité à un aéroport, Animaux de la basse‑cour, Timbre
sénégalais avec Antoine de Saint‑Exupéry, Pilote de guerre © Fotolia

Semaine 2 : Shabnam, 7 ans, esclave à domicile, Cécile Mercier © Libération ‑ Intérieur d’un atelier de Canut, Lyon,
musées Gadagne, inv. 97.3 © Musées Gadagne / Xavier Schwebel ‑ Intérieur d’une usine, 19e  siècle © Anonyme /
Collection privée / Bridgeman Images

Semaine 3 : Achat d’esclaves en Afrique en 1820 © AKG‑images ‑ L’Afrique tropicale aux XVIIe‑XVIIIe  siècles,
H. Deschamps © Centre de documentation universitaire, Tous droits réservés ‑ La galerie des soieries du grand
magasin Au Bon Marche à Paris en 1878, gravure © Tallandier / Bridgeman Images ‑ Au bonheur des dames,
l’invention du grand magasin, Sally Aitken © ZED Distribution ‑ Echographie d’un fœtus de 5 mois, Voilier © Fotolia

Semaine 4 : Enfants au travail dans une usine de brique en Colombie © J.P. Laffont / Sygma / Corbis

Annexes : Une famille qui regarde le décollage d’un avion à l’aéroport © Fotolia ‑ Illustration de différents modes de
transport © Shutterstock.com ‑ Photo aérienne de l’aéroport Paris Charles de Gaulle © François Roche

Sauf mention contraire © CNED

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 3 109


Cahier de bord

CRÉDITS MODULE 5
Semaine 1 : Péage, fusée Ariane, dictionnaires, drapeau français, république française, buste de Marianne © Fotolia -
Marche des marseillois © British library board/TDR/Bridgeman Giraudon - Cheval, singe, escargot, petit déjeuner, sherlock
© Fotolia - Paris Soir, la guerre est déclarée 4 septembre 1939 © BNF - Smartphone, antennes relais de téléphonie
mobile © Fotolia - Tablette au moyen-âge © Shutterstock - Tablette en cuisine, boussole carte et smartphone, mains de
chef d’orchestre avec des baguettes, bobine de ficelle, photo du penseur de Rodin, chien, chat, cheval, poule, vache, hôtel
de ville, ticket de caisse © Fotolia - Le fifre, 1866, Edouard Manet © RMN / Hervé Lewandowski - Fille sur une planche
à voile, miroir et tablette, enfant aux yeux bandés © Fotolia

Semaine 2 : Lion, éléphant, girafe, chameau, singe, personnes marchant en ligne, ustensiles de cuisine © Fotolia -
L’entrevue d’Hitler et Pétain le 24 octobre 1940 © Roger Viollet - Civilians queuing for food in German-occupied France
© gettyimages/Time Life Pictures - Logos Firefox et Qwant Junior © TDR - Le village de Rocamadour © Sandy Deleris -
Vélo, boîte d’allumettes © Fotolia - Conseil général, isoloir © Fotolia - Hôtel de la région PACA à Marseille 040223pvl205 /
© PHOTOPQR/La Provence/Speich Frédéric - Mairie © Fotolia - Lapin dans un chapeau © Shutterstock - Tablette de
chocolat, ciseaux et ruban © Fotolia - Orchestre philarmonique de Saint-Petersbourg © Photo P. Riou - Le Stromboli en
éruption, échelle, trois singes © Fotolia

Semaine 3 : Les nouvelles régions métropolitaines © Ministère de l'Intérieur www.interieur.gouv.fr - Carte des départements
français © carte de France.fr - Singe © Fotolia - Homme en équilibre © Shutterstock - Drapeau des jeux olympiques ©
Fotolia - Jean Moulin © Collection Claude François / Gamma Rapho - Résistance en corse, Paul Silvani, © Service historique
de la Défense, CHA-Vincennes, Fonds du Comité d’Histoire de la Seconde Guerre mondiale - Jeune fille cherchant un
livre © Fotolia - Discobole © Shutterstock - Cadenas, imagination, personnage avec bulle de dialogue, personnage en
prison, assemblée nationale, anneaux olympiques terrestres © Fotolia - Composition 1917, Piet Mondrian © Bridgeman
/ Giraudon - Système solaire, boussole, éclipse, bouton pause © Fotolia

Semaine 4 : Hémicycle de l’Assemblée Nationale © Fotolia - Thésée et le fil d’Ariane in fables mythologiques des héros
et des monstres, Michel Piquemal © Albin Michel

Annexes : Thésée vainqueur du Minotaure, Charles-Edouard Chaise © Musée des Beaux-Arts de Strasbourg © Photo
Musée de Strasbourg, A. Plisson

Sauf mention contraire © CNED

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 5 151


CRÉDITS MODULE 6
Semaine 1  : Poèmes à saute‑mouton, Jean‑Luc Moreau © Hachette ‑ Koala, horloges © Fotolia ‑ Baleine bleue
© Shutterstock ‑ L’attaque de Pearl Harbor © Keystone / Gamma Rapho ‑ Terrain de foot © Fotolia ‑ « Celui qui
entre par hasard », René‑Guy Cadou in Les biens de ce monde © Seghers ‑ Girafe, ballon de rugby, carte de crédits
© Fotolia ‑ La fête aux chansons, Michka, extrait du CD les mots magiques (les autres chansons de Michka sont à
découvrir sur le site Internet www.michka.net) ‑ Familles d’aliments © Fotolia

Semaine 2 : Deux avocats © Fotolia ‑ Les chercheuses de poux, Arthur Rimbaud ‑ Timbre d’Arthur Rimbaud © Fotolia
‑ Comptines insolites, Monique Hion © TDR ‑ Tortue, chat, chien, lapin, chat blanc © Hemera Technologies Inc,
1997‑2001 ‑ Le débarquement en Normandie © Usis/ DITE Photomonde ‑ Yann Arthus‑Bertrand, rond d’entrainement
sur l’hippodrome de Maisons‑Laffitte, Yvelines, France © Altitude ‑ Famille avec tablettes et ordinateurs, champ de
canne à sucre, travaux de construction de terrasse © Fotolia

Semaine 3 : Récolte de pommes, combi van décoré, brocante à Londres © Fotolia

Semaine 4 : Chat noir © Hemera Technologies Inc, 1997‑2001 ‑ Palmiers au‑dessus du lagon © Fotolia

Annexes : Calligramme in Soldes, Guillaume Apollinaire © Editions Fata Morgana ‑ Le grand hibou gris, couleuvre,
feuille verte, petite fille aux bras croisés, cagette de fruits, abeille sur la fleur de théier, chat roussette dans les bois,
noisettes, lapin sauvage, armada de chenilles à l’assaut des choux, mulot, merle © Fotolia ‑.

Sauf mention contraire © CNED

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 6 147


CRÉDITS MODULE 7
Semaine 1 : Max et les poissons, Sophie Adriansen, Tom Haugomat © Editions Nathan - Carte sur la liberté de la
presse © Reporters Sans Frontières - La cicatrice, Bruce Lowery © Editions J’ai Lu Jeunesse - Vendredi ou la vie
sauvage, Michel Tournier © Flammarion - Oma, ma grand-mère à moi, Peter Härtling © Pocket Junior - L’appel
de la forêt, Jack London © Gallimard Jeunesse - Comment Wang- Fô fut sauvé, Marguerite Yourcenar © Gallimard
Jeunesse - Londres © Fotolia - La liberté de la presse © Bibliothèque Nationale, Paris, France / Bridgeman Images
- Avion à hélice © Fotolia - Alfred Nakache © Germaine Chaumel, Ville de Toulouse, Archives Municipales - Affiche
Nature en ville © Mairie de Fontenay Sous- Bois - Affiche du film « Au revoir les enfants », Louis Malle © Gaumont -
La montgolfière, Momes.net © Uni-Editions - Simone Veil, Paris Match, N° 2904, 13/01/2005 - © Paris Match

Semaine 2 : Cathares sur le bûcher © Bridgeman Images - La Tempête ou l’orage, vers 1507, Italie, Venise, Galleria
dell’Accademia © Archives Alinari, Florence, Dist. RMN /Fratelli Alinari - Statue d’Anne Franck © Fotolia - Photos
représentant des scènes extraites du film « Au revoir les enfants » de Louis Malle © Gaumont

Semaine 3 : Photo extraite du film « Au revoir les enfants » de Louis Malle © Gaumont - Election française du 23 avril
1848 à Paris © Gerald Bloncourt / Bridgeman Images - Loup © Fotolia - Les très riches heures du comte de Berry,
1410-1416, Chantilly, musée Condé © RMN (Domaine de Chantilly) / René-Gabriel Ojéda -

Semaine 4 : Course marathon, Camion- citerne © Fotolia - Photo de Gustav Mahler © Tous droits réservés

Sauf mention contraire © CNED

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 7 125


CRÉDITS MODULE 8
Semaine 1 : Chat par-ci / Chat par-là, Stéphane Servant, illustré par Marta Orzel © Rouergue, 2014 - Affiche Fête
de l’Europe © Union européenne, 1995 - 2011 - Article « Sous le feu de l’éruption » Dokéo, l’Encyclopédie nouvelle
génération © Editions Nathan - L’Arbre des Nations Unies, 1947 © Eveleigh Henry (1909-99) / Collection privée /
Archives Charmet / Bridgeman Images - Manoir hanté © Fotolia - La Tempête ou l’Orage, vers 1507 © Archives Alinari,
Florence, Dist. RMN / Fratelli Alinari - Eco-quartier Andromède, Toulouse © Oppidea - Déclaration du 9 mai 1950
© Robert Schuman, Ministre des affaires étrangères et européennes - Enfants en costumes traditionnels © Fotolia

Semaine 2 : Drapeau de l’Union européenne, Billets et pièces © Fotolia - Robert Schuman, Politicien Français durant
conférence de presse, Paris, 14 novembre 1949 (b/w) photo) / Photo © AGIP / Bridgeman Images - Caille © Fotolia -
Le Parlement européen : La voix des citoyens dans l'Union européenne © Union européenne, 2017. Illustration : Jing
Zhang

Semaine 3 : Divergences au sein de l'UE © 2017 na! Dessinateur - Drapeaux européen et britannique © Fotolia -
Reflets à Versailles © Sophie Fournier - Simone Veil, Paris Match, N° 2904, 13/01/2005 © Paris Match - Autoportrait
de Léonard de Vinci, vers 1512-1515 © Bridgeman / Giraudon - Astronaute © Fotolia - Portrait équestre de Louis XIV,
Mignard Pierre, Wikimédia Licence CC - Schéma expérience sur l’énergie solaire, Ma maison, ma planète… et moi !
© Fondation La main à la pâte

Semaine 4 : Affiche Journée internationale des langues © Conseil de l’Europe - Glaces © Shutterstock - Drapeaux
des pays Européens © SGM / Bridgeman Images

Annexes : Scarabée © Fotolia - Carte Union européenne © Commission européenne

Sauf mention contraire © CNED

Cycle 3 – Niveau 2 – CM2 – Cahier de bord – Module 8 119


Sous la responsabilité du directeur du site de Toulouse
Jean‑Christophe Abadie

Chefs de projet
Sandy Deleris
René Défossez
Virginie Paillas

Coordination
Laurent Lépiné

Le CNED, site de Toulouse,


remercie les nombreuses personnes
qui ont contribué à la réussite de ce projet.
Qu’elles trouvent ici l’expression
de toute sa reconnaissance.

Vous aimerez peut-être aussi