Vous êtes sur la page 1sur 8

Chapitre 1: Notions fondamentales

Sommaire

1 Chapitre 1 : Notions fondamentales. ................................................................................... 1

1.1 Etats et caractéristiques macroscopiques des états de la matière. ............................... 1

1.2 Changements d’états de la matière. ............................................................................. 1

1.3 Notions de la matière. .................................................................................................. 2

1.3.1 Atome, molécule. ................................................................................................. 2

1.3.2 Unités. .................................................................................................................. 3

1.4 Loi pondérale. .............................................................................................................. 4

1.4.1 La loi de la conservation de masse. ...................................................................... 4

1.4.2 La réaction chimique. ........................................................................................... 4

1.4.3 Aspect qualitatif de la matière. ............................................................................. 5

1.4.4 Aspect quantitatif de la matière. ........................................................................... 6

Dr. Benosmane A. Page 0


Chapitre 1: Notions fondamentales

1 Chapitre 1 : Notions fondamentales.


Introduction:
Ce premier chapitre rappelle les lois fondamentales de la chimie et de la
théorie atomique. Les savants en mettant en évidence les lois pondérales de la
chimie, La matière est constituée de particules élémentaires : les atomes.
Actuellement, il y a 118 espèces d’atomes connues. Elles diffèrent par leurs
structures et leurs masses.
La matière se trouve sous forme de mélanges (homogène ou hétérogène) de
corps purs. Un corps pur est caractérisé par ses propriétés physiques
(température de fusion, température d’ébullition, masse volumique, etc…) ou
chimique.

1.1 Etats et caractéristiques macroscopiques des états de la


matière.
A l’échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène,
soit une phase gazeuse, liquide ou bien solide.
- Solide : Les molécules de la matière sont fortement liées les unes aux autres
et caractérisé à l'échelle macroscopique par un volume et une forme déterminés.
Ex : métaux, verre, sable…..
- Liquide : Les molécules sont faiblement liées, elles peuvent se déplacer les
unes par rapport aux autres. Ex : eau, lait………
- Gaz : Les molécules sont très éloignées les unes des autres (dispersée), elles
se déplacent grâce à l’agitation thermique, en un mouvement désordonné.
Ex : air, O2 , H2…….
 il existe un quatrième état moins courant, le plasma, dans lequel certains
électrons sont libres par l’ionisation de la matière et ils ne sont plus attachés à un
atome ou à une molécule. Ex : flammes, foudre…….

1.2 Changements d’états de la matière.


Le passage de la matière de l’état solide à l’état liquide se fait par
fusion, de l’état liquide à l’état gazeux par vaporisation et de l’état solide à l’état

Dr. Benosmane A. Page 1


Chapitre 1: Notions fondamentales

gazeux par sublimation. Ces transformations sont illustrées par la figure 1.1
ci-dessous:

Sublimation

Fusion Vaporisation

SOLIDE LIQUIDE GAZ

Liquéfaction
Solidification
(Condensation liquide)

Condensation solide

Figure 1.1: Changements d’états de la matière

1.3 Notions de la matière.

1.3.1 Atome, molécule.


- Atome : C’est la plus petite de corps qui puisse participer à la formation
d’une molécule
- Molécule : C’est un ensemble d'atomes (au moins deux) identiques ou
non, unis les uns aux autres par des liaisons chimiques tout en conservant les
propriétés de la matière. On distingue trois types des molécules:
- - Molécules monoatomiques : Ces molécules sont à l'état gazeux, ce sont les
sept gaz nobles : hélium (He), néon (Ne), argon (Ar), krypton (Kr), xénon (Xe),
radon (Rn) et oganesson(Og).
- - Molécules diatomiques : Sont des molécules constituées uniquement de
deux atomes, de même ou de différents éléments chimiques Ex : H2, O2, CO………
- - Molécules polyatomiques : Sont des molécules constituées plus de deux
atomes, de même ou de différents éléments chimiques Ex : O3, H2SO4………….

Dr. Benosmane A. Page 2


Chapitre 1: Notions fondamentales

1.3.2 Unités.
- Mole (n): C’est la quantité de matière d’un système contenant autant
d’entités élémentaires qu’il y a d’atomes dans 12 gramme de carbone (12C); son
symbole est « mol ».

- Nombre d’Avogadro (NA) : C’est le nombre d’entités contenus dans


une mole NA = 6,023 1023 entités (atomes, ions, molécules….)

- Unité de masse atomique (uma): Par définition: Cette unité de masse


adaptée à l’étude des objets microscopiques est définie comme étant le douzième de
la masse de l’atome de carbone (12C): on postule qu’un atome réel qui pèse
1,99625.10-26 kg correspond à12 uma exactement:

1 =1 = (12C)= . = 1,6605402. 10

= 1.6605402. 10

- Masse molaire (M): La masse molaire est la masse que pèse une mole d'une
espèce exprimée en g.mol-1. Cette espèce peut être un atome ou bien une
molécule :
- - Masse molaire atomique: la masse d'une mole d'atomes
-1 -1
Ex : MH=1 g.mol , MO= 16 g.mol .
-- Masse molaire moléculaire : la somme des masses molaires atomiques
des atomes qui constituent la molécule Ex : M(H2O) = 2.MH + MO = 18 g.mol-1.

- Volume molaire (Vm): Le volume molaire est le volume occupé par une
mole de substance : Vm = / .
- - Cas des liquides : acide sulfurique H2SO4 Vm = 53,5 cm3 /mol
- - Cas des Gaz : une mole de gaz occupe un volume de 22,414 litre,
Vm= 22,414 l/mol dans les conditions normales de température et de pression
(CNTP) T=0°C, P= 1 atm.

Dr. Benosmane A. Page 3


Chapitre 1: Notions fondamentales

 Exemple : Calcul le nombre de moles (n) et le nombre


d’atomes dans une masse m= 0,2 kg de dioxyde d’azote.
La masse molaire : MNO2=MN + 2MO = 14 + 2.16= 46g/mol
. .
 Le nombre de moles : nmoles= = = . .

 1mole de dioxyde d’azote contient NA des molécules NO2 donc :


1mol → NA=6,0231023 molécule NO2
4.348 mol → nmolécule nmolécule = 26.188 . 1023 molécules NO2
Suivant la structure de NO2 on voit que : 1 molécule de dioxyde d’azote contient
1 atome de N et 2 atomes de O, donc
 natome N = nmolécule NO2 =26.188 . 1023 atomes (N)
 natome O = 2. nmolécule NO2 = 2. 26.188.1023 = 52.376. 1023 atomes (O).

1.4 Loi pondérale.


Les plus importantes des lois pondérales sont :
- La loi de la conservation de masse (LAVOISIER 1783).
- La loi des proportions définies (PROUST 1801).
- La loi des proportions multiples (DALTON-BERZELIUS 1808).

1.4.1 La loi de la conservation de masse.


C’est la plus connue des lois pondérales de la chimie « Rien ne se perd, rien
ne se crée, tout se transforme »(LAVOISIER). Elle indique qu'au cours de toute
expérience, y compris si elle implique une réaction chimique La masse des
produits formés est égale à la masse des réactifs consommés.

1.4.2 La réaction chimique.


Une réaction chimique consiste en une rupture des molécules initiales avec
réarrangement différent des atomes, formant des molécules nouvelles soit de façon
spontanée, soit suite à un apport d'une quantité d'énergie (chaleur, flamme, ...):
- Les corps qui réagissent entre eux pour disparaître sont appelés réactifs.
- Les corps qui sont formés au cours de la réaction sont appelés produits.
- L’écriture d’une réaction s’est exprimée par une équation chimique:
+ → +
, , , sont appellés les coef icients stœchiométriques.

Dr. Benosmane A. Page 4


Chapitre 1: Notions fondamentales

1.4.3 Aspect qualitatif de la matière.

1.4.3.1 Corps purs, mélanges.


- Un corps pur est un corps constitué d’une seule sorte d’entité chimique
(atome, ion ou molécule). Un corps pur est soit un élément (corps pur simple Ex:
Cu, Fe, H2, O2 …) soit un composé (constitué de plusieurs éléments Ex: H2O,
NaOH……).
- Un mélange est constitué par des molécules différentes qui coexistent
simultanément. Les mélanges sont soit Homogène (Ex: l’eau et le sel…) soit
Hétérogène (possède deux ou plusieurs phases distinctes Ex: l’eau et l’huile…).

1.4.3.2 Solutions.
Une solution est un mélange homogène de deux ou plusieurs constituants.
(en phase liquide, gazeuse, ou solide).

- Le solvant est toute substance liquide qui a le pouvoir de dissoudre


d’autres substances.
- Le soluté est une espèce chimique (moléculaire ou ionique) dissoute dans un
solvant. Le solvant est toujours en quantité très supérieure au(x) soluté(s).
- Ce mélange homogène (solvant + soluté) est appelé solution aqueuse si le
solvant est l’eau.

- La dilution : C’est obtenir une nouvelle solution (solution fille) moins


concentrée que la solution initiale (solution mère), en ajoutant du solvant. Au
cours d’une dilution la quantité de matière de l’espèce chimique dissoute ne varie

pas : nmère = nfille (conservation du masse).

- La dissolution : C’est un processus par lequel un soluté incorporé dans un


solvant (on dit que le soluté est dissous) forme une solution :

msolution = msolvant + msoluté


- La solubilité : Concentration maximale d’un soluté qui est dissoute dans un
solvant donné, à une température donnée. On appelle la solution qui se forme alors
solution saturée.

Dr. Benosmane A. Page 5


Chapitre 1: Notions fondamentales

-- Solution insaturée : Solution qui contient un soluté à une


concentration inférieure à sa solubilité.
-- Solution sursaturée : Solution dans laquelle la concentration de
soluté est temporairement supérieure à sa solubilité.

1.4.4 Aspect quantitatif de la matière.

1.4.4.1 Les concentrations.


Les concentrations sont des grandeurs avec unités permettant de déterminer la
proportion des solutés par rapport à celle du solvant, selon la nature de l’unité
choisie, on distingue:
- La molarité (C): Exprime le nombre de mole du soluté (n) par le volume
de la solution(V) exprimé en litres.
n é
C= mol/l
V
- La molalité (M): Exprime la quantité de soluté contenue dans 1kg de
solvant.
n é
M= mol/kg
m
- La normalité (N): Représente le nombre de mole d’équivalents (ou
équivalents-grammes) de soluté par litre de solution (éq.g/l).
né .
N= éq. g/l
V

L’équivalent-gramme correspond à la quantité d’une substance capable


d’échanger une mole de corps actifs (H+ , OH- , e-).

Nous pouvons convertir de molarité (C) en normalité (N) en utilisant l'équation suivante:

N = C . néq

Pour définir la mole d’équivalent nous distinguons deux types de réactions:


- Echange de proton réaction acide-basique :
- - Un acide cède les ions H+
- - Une base cède les ions OH-

Dr. Benosmane A. Page 6


Chapitre 1: Notions fondamentales

La normalité d’une solution acide (basique) est le nombre de mole d’ion H+


(OH-) liberer par 1 litre de solution
- Echange d’électron réaction d’oxydoréduction:
- - Un oxydant fixe des électrons (e-)
- - Un réducteur libère des électrons (e-)
La normalité d’une solution oxydante (réductrice) est le nombre de mole
d’électrons (é-) fixé (libéré) par 1 litre de solution

1.4.4.2 Le pourcentage d‘une solution.


- La fraction massique (W%): Indique la masse de substance pour 100g de
solution. Il s‘agit d‘une comparaison poids–poids
( )
Wi% =

. 100.

- La fraction molaire (Xi): Indique le rapport entre le nombre de moles et


le nombre total de mole de la solution.
( )
Xi =

1.4.4.3 Masse volumique, la densité.


- La masse volumique (ρ): Elle exprime la masse d'un certain volume
de solution. Elle est notée ρ (« rhô ») et déterminée par la relation :
( )
ρ=
()

- La densité (d): Le rapport de sa masse volumique à la masse volumique


d'un corps pris comme référence. Pour les liquides et les solides, le corps de
référence est l'eau pure et dans le cas de gaz ou de vapeur, le corps de référence
gazeux est l'air.

Dr. Benosmane A. Page 7

Vous aimerez peut-être aussi