Vous êtes sur la page 1sur 9

Physique - chimie 2eme année Sciences Mathématiques

Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat


Session normale : 2017
KACHICHE MUSTAPHA -Madariss MARIA - TEMARA page 1

- Chimie - www.chtoukaphysique.com
Partie I :
1- Détermination du pKA du couple HCOOH / HCOO − par dosage :
1-1- Equation chimique de la réaction du dosage : HCOOH ( aq ) + HO − ( aq ) → HCOO − ( aq ) + H 2O ( l )
1-2- * Détermination graphique du volume VBE versé à l’équivalence : VBE = 20mL.
* Calcul de la concentration C : On applique la relation à l’équivalence :
V 20
C.VA = CB .VBE ⇒ C = C B . BE A.N : C = 0,1. = 0,04mol.L−1
VA 50
1-3- Vérification de p = 80% :
- Expression de p :
macide nac . M ( HCOOH ) nac M ( HCOOH ) M ( HCOOH )
p= = = . ⇒ p = C 0.
msolution ρsol.V V d .ρ eau d .ρ eau
Vs
Or d’après la relation de dilution : C 0.V 0 = C.Vs ⇒ C 0 = C.
V0
Vs M ( HCOOH ) 1000 46
Finalement : p = C . A.N : C = 0,04 × × = 0,8 = 80%
V0 d .ρ eau 2 1,15 × 1000
1-4- * Détermination de l’espèce prédominante :
- Lorsque VB =16mL alors pH = 4,4.
- Dressons le tableau d’avancement :

Equation de la réaction HCOOH ( l ) + HO − ( aq ) → HCOO − ( aq ) + H 2O ( l )


Avancement
Etat du système Quantités de matière (mol)
x(mol)
Etat initial 0 C.VA CB .VB 0 0
Etat
X C.VA − x CB .VB − x x x
intermédiaire
Etat équivalence xE C.VA − xE CB .VB − xE x = xE x = xE

En se servant de ce tableau ; on obtient pour x < xE:


[ ]
C .V − x
* HO − = B B
V
[ ] Ke
⇒ x = C B .VB − HO − .V = CB .VB − − pH .(VA + VB )
10
−14
10
A. N : x = 0,1 × 16.10−3 − −4, 4 × (50 + 16).10−3 ≈ 1,6.10−3 mol
10
[ −
* HCOO = =
x
] 1,6.10−3
V (50 + 16).10 −3
≈ 2,42.10 mol. L−1
−2

C.VA − x 0,04 × 50.10−3 − 1,6.10−3


* [HCOOH ] = = −3
≈ 6.10−3 mol. L−1
V (50 + 16).10
[ ]
On remarque que HCOO − f [HCOOH ] , donc l’espèce prédominante est HCOO − .
* Déduction du pK du couple HCOOH / HCOO − :
A

pK A = − Log ( K A ) = − Log (
[H O ]× [HCOO ])
3
+ −

[HCOOH ]
www.physique-lycee.c.la m.k1957@hotmail.com
www.chtoukaphysique.com
Physique - chimie 2eme année Sciences Mathématiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2017
KACHICHE MUSTAPHA -Madariss MARIA - TEMARA page 2

10−4, 4 × 2,42.10−2 −4
www.chtoukaphysique.com
A. N : pK A = − Log ( ) = − Log (1,61 . 10 ) ≈ 3,8
6.10−3
2- Détermination du pKA du couple HCOOH / HCOO − par conductivité :
2-1- Equation chimique de la réaction entre HCOOH et l’eau :
HCOOH ( aq ) + H 2O ( l ) → HCOO − ( aq ) + H 3O + ( aq )

2-2- Expression de l’avancement final xf :


Equation de la réaction HCOOH ( l ) + H 2O ( l ) →
← HCOO − ( aq ) + H 3O + ( aq )
Avancement
Etat du système Quantités de matière (mol)
x(mol)
Etat initial 0 C.V1 en excès 0 0
Etat
X C.V1 − x en excès x x
intermédiaire
Etat final Xf C.V1 − x f en excès xf xf

- Expression de la conductivité de la solution (S) : σ = λH O + × H 3O + + λHCOO − × HCOO − (1)


3
[ ] [ ]
[
- En se servant du tableau : H 3O + = HCOO − = ] [ ] xf
V1
( 2)

xf σ .V1
- (1) et (2) donnent : σ = (λH O + + λHCOO − ). , qui conduit à : x f =
3
V1 λH O
3
+ + λHCOO −

2-3- Taux d’avancement final ԏ :


σ .V1
x λ + + λHCOO − σ
τ = f = H 3O ⇒τ =
xm C.V1 (λH O + + λHCOO − ).C
3

0,1
A. N : τ = ≈ 0,062 = 6,2%
(3,50.10 + 5,46.10−3 ) × 0,04.103
−2

2-4- Expression du pKA du couple HCOOH / HCOO − :

pK A = − Log ( K A ) = − Log (
[H O ]× [HCOO ])
3
+ −

[HCOOH ]
[ −
avec HCOO = H 3O ] [ +
] = τ .C et [HCOOH ] = C − [H 3O + ] = C.(1 − τ )
τ 2 .C 0,0622 × 0,04
pK A = − Log ( ) A. N : pK A = − Log ( ) ≈ 3,79
1 −τ 1 − 0,062

Partie II :
1- La proposition juste est : b) Le temps de demi-réaction diminue en utilisant un catalyseur.
2- * Equation chimique de la réaction entre l’acide méthanoïque et le propan-1-ol :

www.physique-lycee.c.la m.k1957@hotmail.com
www.chtoukaphysique.com
Physique - chimie 2eme année Sciences Mathématiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2017
KACHICHE MUSTAPHA -Madariss MARIA - TEMARA page 3

www.chtoukaphysique.com
* Le composé organique formé est : méthanoate de propyle.
3- L’état d’équilibre n’est pas encore atteint à t1:
- A t1, la quantité de matière d’acide restante est nr(acide) = m/M = 6,9/46 = 0,15mol.


Equation de la réaction acide + alcool ← ester + eau
Avancement
Etat du système Quantités de matière (mol)
x(mol)
Etat initial 0 n1 = 0,2 n2 = 0,2 0 0
Etat
X1 à t1 0,2 − x1 0,2 − x1 x1 x1
intermédiaire
Etat final Xf 0,2 − x f 0,2 − x f xf xf

- D’après ce tableau : nr ( acide) = 0,2 − x1 = 0,15 ⇒ x 1 = 0,05mol


- On a aussi xmax = 0,2mol et x f = τ . xmax = 0,67 × 0,2 = 0,134mol
- On remarque que x1 = 0,05mol < x f = 0,134mol
- On conclue que l’état d’équilibre n’est pas encore atteint à t1.

- Physique -
LES ONDES :
1- Diffraction d’une lumière monochromatique :
c 3.108
1-1- La proposition juste est : c) ν = = ≈ 4,739.1014 Hz.
λ 633.10−9
1-2- Expression de la largeur a :
l/2 l λ
- D’après la figure1 ; on a : θ ≈ tan(θ ) = = et θ =
D 2. D a
−9
2.λ . D 2 × 633.10 × 1,5
- On en déduit que : a = A.N : a = −2
≈ 558.10−7 m = 55,8µm
l 3,4.10
λ 0,633
1-3- * Ecart angulaire : θ = = = 1,13.10−2 rad
a 55,8
* Largeur de la tache centrale :
l'
θ ≈ tan(θ ) = ⇒ l ' = 2.D.θ A. N : l ' = 2 × 3 × 1,13.10−2 = 0,068m = 6,8cm
2D
2- Etude de la radiation émise par le laser :
2-1- Calcul de l’énergie du photon :
6,63.10−34 × 4,739.1014
E = h.ν A. N : E = ≈ 1,96eV
1,6022.10−19
2-2- Détermination des niveaux d’énergie En et Ep :
En − E p = 1,96eV ⇒ En = E p + 1,96eV
Si p = 1 : E1 = 18,37eV alors En = E1 + 1,96eV = 18,37 + 1,96 = 20,33eV (n ' est pas un niveau d ' énergie)

www.physique-lycee.c.la m.k1957@hotmail.com
www.chtoukaphysique.com
Physique - chimie 2eme année Sciences Mathématiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2017
KACHICHE MUSTAPHA -Madariss MARIA - TEMARA page 4

Si p = 2 : E2 = 18,70eV alors En = E2 + 1,96eV = 18,70 + 1,96 = 20,66eV = E6 ( c' est le niveau d ' énergie 6)
L’émission de la radiation rouge émise par le laser est due au passage de l’atome du Néon Ne
du niveau d’énergie E6 = 20,66eV au niveau d’énergie E2 = 18,70eV.

L’ELECTRICITE :
1- Charge d’un condensateur et sa décharge dans un conducteur ohmique :
1-1- Montrons que C = 20nF :
- On sait que la charge q du condensateur est liée à la tension uAB entre ses bornes A et B
par la relation : q = C. u AB
- D’après la figure2, q est une fonction linéaire du temps et C représente le coefficient
directeur de la droite :
∆q 0,02.10−6
C= = = 2.10−8 F = 20nF
∆u AB 1
1-2- Durée Δt nécessaire pour que uAB = 6V c.à.d q = 0,12µC (figure2):
q(t ) 0,12.10−6
On q(t ) = I 0.∆t ⇒ ∆t = A. N : ∆t = = 1,2 s
I0 0,1.10−6
1-3-1- Equation différentielle vérifiée par la tension uAB(t) :
D’après la figure ci-contre : u AB = uR
q dq
En respectant les conventions : u AB = et uR = − R.i avec i =
C dt
du AB 1 dq 1 1 u du AB 1
Alors : = . = . i = .( − AB ) ⇒ + . u AB = 0
dt C dt C C R dt RC
1-3-2- Recherche de U0 et de R :
- La solution est de la forme : u AB (t ) = U 0 .e −α .t
- On aura : ln(u AB ) = ln U 0 − α . t
- D’après la figure3 ; ln U 0 = 2,5 ⇒ U 0 = e 2,5 = 12,2V
- (- α) représente le coefficient directeur de la droite de la figure3 :
∆ ln(u AB ) 2,5 − 0
α= − =− −5
= 5.104 s −1
∆t 0 − 5.10
du du
- u AB (t ) = U 0 .e −α .t ⇒ AB = −α .u AB ⇒ AB + α .u AB = 0
dt dt
- En identifiant cette dernière équation avec l’équation différentielle ; on déduit que :
1 1
α= donc R = A. N : R = 1 ≈ 103 Ω
RC α .C 5.104 × 20.10−9
1-3-3- Détermination de la date t1 :
1 1
Ee(t1 ) = 0,37 Ee(0) ⇒ .C.u AB 2
(t1 ) = 0,37 × .C.u 2AB (0)
2 2
2 − 2αt1 ln(0,37)
⇒ u AB (t1 ) = 0,37 × U 0 ⇒ U 0 .e
2 2
= 0,37.U 0 ⇒ t1 =
2
− 2.α

www.physique-lycee.c.la m.k1957@hotmail.com
www.chtoukaphysique.com
Physique - chimie 2eme année Sciences Mathématiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2017
KACHICHE MUSTAPHA -Madariss MARIA - TEMARA page 5

ln(0,37)
A. N : t1 = = 9,94.10−6 s ≈ 10 µs
www.chtoukaphysique.com
− 2 × 5.10 4

2- Décharge du condensateur dans une bobine :


2-1- Equation différentielle vérifiée par la tension uR0(t) :
- D’après la loi d’additivité des tensions entre A et B : − u AB = uR0 + ub
- En respectant les conventions :
q di dq uR
u AB = ; uR0 = R0 .i et ub = r.i + L. avec i = = 0
C dt dt R0
q di di q
Alors : − = uR0 + r.i + L. ⇒ L. + uR0 + r.i + = 0
C dt dt C
2 2
d i duR0 di 1 dq L d uR0 r duR0 1
L. 2 + + r. + =0⇒ . 2
+ (1 + ). + .uR = 0
dt dt dt C dt R0 dt R0 dt R0 .C 0
2-2-1- Détermination de la valeur de r :
Lorsqu’on insère le générateur en série pour entretenir les oscillations électriques ; alors
l’équation différentielle vérifiée par la tension uR0(t) devient :
2
L d uR0 r K duR0 1
. 2
+ (1 + − ). + .uR = 0
R0 dt R0 R0 dt R0 .C 0
r K
La tension uR0(t) est sinusoïdale, cela impose (1 + − ) = 0 ⇒ K = R0 + r ou r = K − R0
R0 R0
A.N : r = 20 − 12= 8Ω
2-2-2- Recherche de L et de Ucmax :
- L’énergie magnétique Em représentée dans la figure5 est périodique de période Te = 0,25ms
- La tension sinusoïdale uR0(t) est de période T = 2⨯Te = 0,5ms
T2
- On a la relation : T = 2.π . L.C ⇒ L = 2
4π .C
−3 2
(0,5.10 )
A.N : L = ≈ 0,312 H
4 × 10 × 20.10−9
- L’énergie du circuit se conserve au cours du temps : ET = Em + Ee = 1µJ ; et d’après la
1 2 × 10−6 2 × 10−6
figure5 ; .C.U c2max = 1µJ = 10−6 J donc U c max = = = 10V
2 C 20.10−9
3- Réception d’une onde électromagnétique :
3-1- La proposition juste est : d) Dans une antenne réceptrice, l’onde électromagnétique
engendre un signal électrique de même fréquence.
3-2- Pour recevoir l’onde de fréquence N0 ; il faut :
1 1
N0 = A. N : N 0 = ≈ 0,04.106 Hz = 40kHz ce qui est le cas
2.π . L0 .C0 −
2.π . 0,781.10 × 20.10
3 − 9

www.physique-lycee.c.la m.k1957@hotmail.com
www.chtoukaphysique.com
Physique - chimie 2eme année Sciences Mathématiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2017
KACHICHE MUSTAPHA -Madariss MARIA - TEMARA page 6

3-3- Pour avoir une bonne détection d’enveloppe : www.chtoukaphysique.com


- Première condition : Fp >> f s est verifiée car 40kHz >> 4kHz
- Deuxième condition doit être vérifiée : T p << τ < Ts , avec τ = R.(C + C0 )
1 1 1 1
⇒ << C + C x < ⇒ − C << C x < −C
R.F p R. f s R.F p R. f s

1 1
A.N : − 20.10 −9 << C x < − 20.10 −9 ⇒ 5.10 −9 F << C x < 230.10 −9 F
10 × 40.10
3 3
10 × 4.10
3 3

⇒ C x ∈ [5nF ;230nF ]

LA MECANIQUE :
PARTIE I : Etude du mouvement de chute de deux corps
1- Etude de la chute d’un corps avec frottement :
1-1- Equation différentielle du mouvement vérifiée par la composante vAy :
- Système à étudier : {corps(A)}
→ →
- Repère d’étude R (O ; i , j ) supposé galiléen ;
- Bilan des forces extérieures :

* Poids du corps : P
→ →
* Force de frottement fluide : f = − k . v A
→ → →
- 2ème loi de newton : P + f = m. aG
- Projection de cette relation vectorielle sur l’axe Oy : Py + f y = m.a y (*)
dv Ay
- Expressions : Py = − P = − m. g , f y = − k . v Ay et a y = .
dt
dv Ay
- La relation (*) devient : − m. g − k . v Ay = m.
dt
dv Ay 1 m
- Finalement l’équation différentielle est : + . v Ay + g = 0 avec τ =
dt τ k
1-2- * Détermination de la constante ԏ:
On trace la tangente à la courbe à l’instant t=0 (voir la figure2) ;
on trouve : ԏ = 0,1s
* Déduction de k :
m m 0,5
τ = ⇒ k= A. N : k = = 5 kg .s −1
k τ 0,1
1-3- Détermination de la vitesse vAy (ti) à l’instant ti :
- La formule d’Euler s’écrit : vi = vi −1 + ai −1.∆t (1)
1 dv Ay
- L’équation différentielle donne : . (v Ay )i −1 = −( )i −1 − g ⇒ vi −1 = − τ .( g + ai −1 ) (2)
τ dt

www.physique-lycee.c.la m.k1957@hotmail.com

www.chtoukaphysique.com
Physique - chimie 2eme année Sciences Mathématiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2017
KACHICHE MUSTAPHA -Madariss MARIA - TEMARA page 7

- En portant (2) dans (1) ; on aura l’expression : vi = − [τ . g + ai −1.(τ − ∆t )]


- A.N : vi = − [0,1 × 10 − 4,089 × (0,1 − 0,01)] ≈ − 0,632m.s −1
2- Etude du mouvement du projectile :
2-1- Etablissement des équations horaires :
- Système à étudier : {corps(B)}
→ →
- Repère d’étude R (O ; i , j ) supposé galiléen ;

- Bilan des forces extérieures : Poids du corps : P
→ →
- 2ème loi de newton : P = m. aG
- Projection de cette relation vectorielle sur les axes Ox et Oy :
 dv
 ax = x = 0
 x
P = m.a  0 = m . a dt
 P = m.ax ⇒ − m. g = m.ax ⇒  dv
 y y  y
a y = y = − g
 dt
- Par intégration, et en tenant compte des conditions initiales (t=0) , on obtient:
v x = v0 . cos(α )
v = − g . t + v . sin(α )
 y 0

- Par intégration, et en tenant compte des conditions initiales (t=0) , on obtient:


 x B (t ) = v0 . cos(α ).t
 y (t ) = − 1 g . t 2 + v . sin(α ).t + h
 B 2
0 P

 x B (t ) = 20. cos(α ).t


- A.N :  y (t ) = − 5.t 2 + 20. sin(α ). t + 1,8
 B
2-2- Expressions des coordonnées du sommet S :
dy dy dt v
- Au sommet S, on =0 ⇒ × = 0 ⇒ y = 0 ⇒ v y (tS ) = 0 ( v x = v0 cos(α ) ≠ 0)
dx dt dx vx
v . sin(α )
- v y (tS ) = − g. tS + v0 . sin(α ) = 0 ⇒ tS = 0 ; où tS est l’instant de passage de GB par S ;
g
- En portant tS dans les expressions x(tS) et y(tS) ; on obtient alors :
 v0 . sin(α )  v0 2 .sin(2.α )
x (
 B S t ) = v0 . cos(α ).  xS =
 g  2. g
 2 ⇒
1  v
 y B (t S ) = − g .  0 . sin(α )   v . sin(α )  v
y = 0
2
. sin 2
(α )
 
 + v 0 . sin(α ). 

0 
 + h P + hP
 2  g   g   S
2. g
 202. sin(2.α )
 Sx = = 20. sin(2.α )
- A.N :  2 × 10
 yS = 20 . sin (α ) + 1,8 = 20. sin 2 (α ) + 1,8
2 2

 2 × 10
2-3- Détermination de l’angle α pour que GA=GB=S :
hF = y B (t S ) + y A (t S ) avec y B (t S ) = 20.sin 2 (α ) +1,8 et y A (t S ) = vlim . t S = 1 × 2.sin(α )

www.physique-lycee.c.la m.k1957@hotmail.com
www.chtoukaphysique.com
Physique - chimie 2eme année Sciences Mathématiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2017
KACHICHE MUSTAPHA -Madariss MARIA - TEMARA page 8

D’où l’équation suivante : 20. sin 2 (α ) + 2. sin(α ) − 16.7 = 0 www.chtoukaphysique.com


ayant pour solution : sin(α ) = 0,865 ⇒ α ≈ 60°

Partie II : Etude du mouvement d’un pendule pesant :


1- Expression de l’énergie potentielle de pesanteur Epp :
On sait que : Epp(z) = m.g.(z - z0) = m.g.G0H = m.g.( G0O – HO)
L L
E pp (θ ) = m. g .( − cos(θ ) )
2 2
L
= m. g . (1 − cos(θ ) ) ; 1 − cos(θ ) ≈ θ 2 / 2
2
mgL 2
⇒ E pp (θ ) = .θ
4
2- Equation différentielle du mouvement :
- Energie mécanique : Em = Ec + Epp
. mgL
1 1
Em = . J ∆ . θ 2 + .θ 2 ; J ∆ = .m. L2
2 4 3
mL2 .2 mgL 2
⇒ Em = .θ + .θ
6 4
dEm
- Pas de frottement, alors il y à conservation de cette énergie : =0
dt
.
dEm mL2 d 2 mgL d 2
= . (θ ) + . (θ ) = 0
dt 6 dt 4 dt
mL2 . .. mgL . .
⇒ .(2.θ .θ ) + .( 2.θ .θ ) = 0 (θ ≠ 0)
6 4
L .. g
⇒ .θ + .θ = 0
3 2
.. 3. g
⇒ θ + .θ = 0
2. L
3-1- Détermination de g :
- D’après le graphe de la figure2, l’énergie cinétique Ec = f(t) est une fonction périodique de
période T = 0,6s, et liée à la période T0 = 2⨯T = 1,2s
- D’après l’équation différentielle :
2. L
T0 = 2.π .
3. g
8.π 2 . L
⇒g=
3.T02

8.π 2 .0,53
A. N : g = ≈ 9,81m.s −2 .
3.1,2 2

www.physique-lycee.c.la m.k1957@hotmail.com
www.chtoukaphysique.com
Physique - chimie 2eme année Sciences Mathématiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2017
KACHICHE MUSTAPHA -Madariss MARIA - TEMARA page 9

3-2- Recherche de l’amplitude θm : www.chtoukaphysique.com


Eppmax = 9.10−3
mgL 2
⇒ .θm = 9.10−3
4
36.10−3
⇒ θm =
mgL

36.10−3
A. N : θ m =
0,1 × 9,81 × 0,53

≈ 0,26rad = 15°
3-3- Détermination de φ :
-2
- Graphiquement : Ec(t = 0) = 0,5.10 J.
- Expression de l’énergie cinétique :
.
1
Ec (t ) = . J ∆ θ 2
2
.
mL2 2
= .θ
6
2
mL2  2.π  2.π
= . .θ m  . sin 2 ( .t + ϕ )
6  T0  T0
2
m. L2  2.π 
Ec (0) = . .θ m  . sin 2 ( ϕ )
6  T0 
T0 6. Ec(0)
⇒ sin( ϕ ) =
2.π .θm m. L2
1,2 6 × 0,5.10−2
A. N : sin( ϕ ) = ≈ 0,759
2 × π × 0,26 0,1 × 0,532

⇒ ϕ ≈ 0,84 rad = 48°

www.physique-lycee.c.la m.k1957@hotmail.com
www.chtoukaphysique.com

Vous aimerez peut-être aussi