Vous êtes sur la page 1sur 13

Université Mohamed Premier

Ecole Nationale des Sciences Appliquées


Oujda – Maroc
Devoir Surveillé : DSP
Vendredi 22 Janvier 2016 1h30
ème
Filière : GEII 5 Année : 2015-2016

I- Questions de cours (sans documents)


1- Expliquer le traitement DMA, Discuter ces avantages et ces inconvénients par rapport
à un autre type de traitement.
2- Résumer les caractéristiques d’un DSP
3- Expliquer la différence entre un buffer linéaire et un buffer circulaire
4- Compléter la fonction d’interruption en C qui permet de calculer la fonction d’un filtre
RIF d’ordre N, en utilisant un buffer circulaire. Le tableau h[N] et la valeur de N sont
déjà déclarée dans le fichier bs2700.cof .
//FIR.c
#include "bs2700.cof" //fichier de la liste des coefficients
#include "dsk6713_aic23.h"
Uint32 fs=DSK6713_AIC23_FREQ_8KHZ;
short yn = 0 ; // la sortie de la fonction filtre
short x[N] ; // buffer
interrupt void c_int11 ()
{
// à completer
return; }
void main()
{ comm_intr(); }

II- Questions pratiques : Implémentation d'un filtre à échos multiples


On désire implémenter en C un filtre d'écho à échos multiple dont l'équation est :

y(n) = x(n) + G0 x(n-d0) + G1 x(n-d1)

Ce filtre est appliqué à un signal de fréquence d'échantillonnage fe = 8kHz.


Ses coefficients sont: G0 = 0.75 G1 = 0.25
Les retards exprimés en seconde sont: D0 = 0.5 s D1 = 1.5 s

1- Donner l'expression et la valeur des retards d0 et d1 en nombre d'échantillons,


associés respectivement aux retards D0 et D1 en secondes.
2- Faire le schéma bloc de ce filtre (en faisant apparaître les éléments gain, retard,
addition). Est-ce un filtre à réponse impulsionnelle finie ou infinie (RIF ou RII) ?
3- Ecrivez le programme C correspondant à l’implémentation du filtre sur le Kit
DSK6713.
Université Mohamed Premier
Ecole Nationale des Sciences Appliquées
Oujda – Maroc
Devoir Surveillé : DSP
Jeudi 26 Novembre 2015 1h30 sans documents
Filière : GEII 5ème Année : 2015-2016

I- Questions de cours

1. Expliquez la différence entre l’architecture Harvard et von Neuman. Laquelle est


préférée pour les DSP classiques, et pourquoi ?

2. Les microprocesseurs d’usage général disposent habituellement de mémoire cache.


Qu’est ce qu’une mémoire cache ? A quoi sert ?
3. Expliquer le principe de la quantification logarithmique. Dans quel contexte la
rencontre-t-on et pourquoi ?
4. Donner la définition du format Qk. Rappeler quelle est la dynamique d'un entier non
signé codé (en complément à 2) sur N bits. En déduire la dynamique d'un réel codé au
format Qk sur N bits signés.

II- Exercice : Représentation numérique


1. Le calcul d'un filtre RIF d'ordre N
N 1
y ( n)   h( k ) x ( n  k )
k 0

Le signal x(n-k) ainsi que les coefficients h(k) sont codés sur 16 bits signés.
Sur combien de bits est codé leur produit ? A quel intervalle appartient-il ?
On dispose d'un accumulateur 40 bits signés, qui accumule les produits h(k)x(n-k)
sans aucun décalage préalable.
Quel est l'ordre maximum Nmax du filtre RIF sans risque de saturation ?

2. Pour les entiers donnés, écrivez les représentations binaires 8 bits signées
correspondant à chacun des formats suivants : (SA) signe et valeur absolue, (C1)
complément à 1, (C2) complément à 2. (Présenter sous la forme d'un tableau, précisez
lorsque la représentation n'est pas possible).
(a) 0 (b) 255 (c) 128 (d) -128

3. Pour les nombres rationnels suivants, écrivez le mot binaire 8 bits signé au format Q5
qui l'approxime le mieux, en précisant si la représentation est exacte ou approchée:
(a) -0.5 (b) 2.1 (c) 0.01 (d) -3
4. Dans la représentation binaire en virgule flottante en précision finie sur N bits, les
nombres sont représentés par une mantisse M et un exposant E ; M et E représentent la
valeur x : x=M.2E

Pour une représentation sur N Bits, la mantisse M est exprimée sur m bits, et l’exposant E sur
e bits, avec N=m+e 0.5  M  1

La mantisse et l’exposant sont exprimés en complément à 2

La mantisse est écrite avant l’exposant : M E

Prenons l’exemple de représentation en virgule flottante sur 8 bits avec m=5 et e=3

Remplir le tableau suivant :

Représentation binaire
Valeur réelle
Mantisse M Exposant E

00110 011

10110 110

7/4

-7/4

FIN DU SUJET
Université Mohamed Premier
Ecole Nationale des Sciences Appliquées
Oujda – Maroc
Devoir Surveillé : DSP
Mercredi 16 Janvier 2013 1h15
ème
Filière : GEII 5 Année : 2012-2013

I- Questions de cours
1- Expliquer la méthode du pipeline disponible pour certains DSP
2- Indiquer quelles particularités d’architecture permettent à un processeur DSP de
calculer un échantillon de sortie d’un filtre RIF d’ordre N en (presque) N temps de
cycle.
II- Questions pratiques : Signal carré

La fréquence d’échantillonnage est fs=16 KHz.


1- Injecter un signal carré de fréquence f= 1KHz sur l’entrée de la carte DSK6713, et
tracer la FFT du signal. Relever les 4 premières valeurs dans un ordre croissant (f1,
f2, f3, f4) de fréquences des raies.
2- Réaliser un filtre passe haut de fréquence de coupure égal à 2Khz
3- Injecter un signal carré de fréquence f= 1KHz sur l’entrée de la carte DSK6713 et
commenter le résultat.
Université Mohamed Premier
Ecole Nationale des Sciences Appliquées
Oujda – Maroc
Devoir Surveillé : DSP
Mercredi 16 Janvier 2013 1h15
ème
Filière : GEII 5 Année : 2012-2013

I- Questions de cours
1- Expliquer la méthode du pipeline disponible pour certains DSP
2- Indiquer quelles particularités d’architecture permettent à un processeur DSP de
calculer un échantillon de sortie d’un filtre RIF d’ordre N en (presque) N temps de
cycle.
II- Questions pratiques : Signal carré

La fréquence d’échantillonnage est fs=16 KHz.


1- Injecter un signal carré de fréquence f= 1KHz sur l’entrée de la carte DSK6713, et
tracer la FFT du signal. Relever les 4 premières valeurs dans un ordre croissant (f1,
f2, f3, f4) de fréquences des raies.
2- Réaliser un filtre passe haut de fréquence de coupure égal à 2Khz
3- Injecter un signal carré de fréquence f= 1KHz sur l’entrée de la carte DSK6713 et
commenter le résultat.
Université Mohamed Premier
Ecole Nationale des Sciences Appliquées
Oujda – Maroc
Devoir Surveillé : DSP
Jeudi 15 Novembre 2012 1h15 sans documents
Filière : GEII 5ème Année : 2012-2013

I- Questions de cours
1. Expliquez la différence entre l’architecture Harvard et von Neuman. Laquelle est
préférée pour les DSP classiques, et pourquoi ?
2. Les microprocesseurs d’usage général disposent habituellement de mémoire cache.
Qu’est ce qu’une mémoire cache ? A quoi sert ?
3. Expliquer le principe de la quantification logarithmique. Dans quel contexte la
rencontre-t-on et pourquoi ?
4. Donner la définition du format Qk. Rappeler quelle est la dynamique d'un entier non
signé codé (en complément à 2) sur N bits. En déduire la dynamique d'un réel codé au
format Qk sur N bits signés.

II- Exercice : Représentation numérique


1. Le calcul d'un filtre RIF d'ordre N
N 1
y ( n)   h( k ) x ( n  k )
k 0
Le signal x(n-k) ainsi que les coefficients h(k) sont codés sur 16 bits signés.
Sur combien de bits est codé leur produit ? A quel intervalle appartient-il ?
On dispose d'un accumulateur 40 bits signés, qui accumule les produits h(k)x(n-k)
sans aucun décalage préalable.
Quel est l'ordre maximum Nmax du filtre RIF sans risque de saturation ?

2. Expliquez à quoi correspond en binaire le passage d'un entier 16 bits à un entier 32


bits (extension de bits), dans le cas non-signé (SXM=0) et dans le cas signé (SXM=1).
Expliquez le passage inverse (réduction de bits) dans les deux cas, lorsqu'il y a
saturation (OVM=1).
Pour chacun des quatre cas évoqués, donnez le code C correspondant.

3. Pour les entiers donnés, écrivez les représentations binaires 8 bits signées
correspondant à chacun des formats suivants : (SA) signe et valeur absolue, (C1)
complément à 1, (C2) complément à 2. (Présenter sous la forme d'un tableau, précisez
lorsque la représentation n'est pas possible).
(a) 0 (b) 255 (c) 128 (d) -128

4. Pour les nombres rationnels suivants, écrivez le mot binaire 8 bits signé au format Q5
qui l'approxime le mieux, en précisant si la représentation est exacte ou approchée :
(a) -0.5 (b) 2.1 (c) 0.01 (d) -3
5. Dans la représentation binaire en virgule flottante en précision finie sur N bits, les
nombres sont représentés par une mantisse M et un exposant E ; M et E représentent la
valeur x : x=M.2E
Pour une représentation sur N Bits, la mantisse M est exprimée sur m bits, et l’exposant E sur
e bits, avec N=m+e 0.5  M  1
La mantisse et l’exposant sont exprimés en complément à 2
La mantisse est écrite avant l’exposant : M E
Prenons l’exemple de représentation en virgule flottante sur 8 bits avec m=5 et e=3
Remplir le tableau suivant :
Représentation binaire
Valeur réelle
Mantisse M Exposant E
00110 011
10110 110
7/4
-7/4
FIN DU SUJET
Université Mohamed Premier
Ecole Nationale des Sciences Appliquées
Oujda – Maroc
Devoir Surveillé : DSP
Jeudi 17 Novembre 2011 1h sans documents
Filière : GEII 5ème Année : 2011-2012

I- Question de cours

1. Donner quelques exemples des plates formes matérielles pour le traitement numérique
du signal. Donner leurs avantages et inconvénients
2. L'échantillonnage et la quantification sont les deux facteurs principaux d'erreur lors du
traitement numérique de signaux analogiques. Expliquer pour chacun d'eux comment
éviter ou minimiser leurs effets.
3. Donner la définition du format Qk. Rappeler quelle est la dynamique d'un entier non
signé codé (en complément à 2) sur N bits. En déduire la dynamique d'un réel codé au
format Qk sur N bits signés.
4. Donner la représentation en binaire 8 bits signés des entiers +7 et -7 en :
signe et valeur absolue, complément à 1, complément à 2.

II- Arithmétique

1. Pour les nombres rationnels suivants, écrivez le mot binaire 8 bits signé au format Q7
qui l’approxime le mieux, en indiquant si la représentation est exacte ou approchée :
(a) 0.5 (b) 1.0 (c) -1.0 (d) 1/3 (e) -1/3
2. Combien d’entiers 8 bits signés peut-on accumuler sans risque de dépassement, si l’on
dispose d’un accumulateur de B bits en tout ? Justifiez.
Application : Quelle doit être la taille minimale de l’accumulateur pour pouvoir accumuler au
moins 64 entiers 8 bits signés ?
3. Dans la représentation binaire en virgule flottante en précision finie sur N bits, les
nombres sont représentés par une mantisse M et un exposant E ; M et E représentent la valeur
x: x=M.2E
Pour une représentation sur N Bits, la mantisse M est exprimée sur m bits, et l’exposant E sur
e bits, avec N=m+e 0.5  M  1
La mantisse et l’exposant sont exprimés en complément à 2
La mantisse est écrite avant l’exposant : M E
Prenons l’exemple de représentation en virgule flottante sur 8 bits avec m=5 et e=3
Remplir le tableau suivant :
Représentation binaire
Valeur réelle
Mantisse M Exposant E
01010 001
10000 101
-5/16
π
FIN DU SUJET
A. EL MOUSSATI DS DSP GEII5
Université Mohamed Premier
Ecole Nationale des Sciences Appliquées
Oujda – Maroc
Rattrapage : DSP
Vendredi 11 Février 2011 1h15
ème
Filière : GEII 5 Année : 2010-2011
I- Questions de cours
1- A quoi sert une mémoire cache
2- Résumer les caractéristiques d’un DSP

II- Arithmétiques
1. Pour les nombres rationnels suivants, écrivez le mot binaire 8 bits signé au format Q6
qui l’approxime le mieux, en indiquant si la représentation est exacte ou approchée :
(a) 0.25 (b) 2.0 (c) -1.0 (d) 2/5 (e) -1/5
2. Dans la représentation binaire en virgule flottante en précision finie sur N bits, les
nombres sont représentés par une mantisse M et un exposant E ; M et E représentent la valeur
x: x=M.2E
Pour une représentation sur N Bits, la mantisse M est exprimée sur m bits, et l’exposant E sur
e bits, avec N=m+e 0.5  M  1
La mantisse et l’exposant sont exprimés en complément à 2
La mantisse est écrite avant l’exposant : M E
Prenons l’exemple de représentation en virgule flottante sur 8 bits avec m=5 et e=3
Remplir le tableau suivant :

Représentation binaire
Valeur réelle
Mantisse M Exposant E
11010 011
0.3125
-1/3
√2

II- Questions pratiques : Implémentation d'un filtre à échos multiples


On désire implémenter en C un filtre d'écho à échos multiple dont l'équation est :
y(n) = x(n) + G0 x(n-d0) + G1 x(n-d1) + G2 x(n-d2)
Ce filtre est appliqué à un signal de fréquence d'échantillonnage fe = 24 KHz.
Ses coefficients sont: G0 = 0.21 G1 = 0.24 G2 = 0.15
Les retards exprimés en seconde sont: D0 = 0.107 s D1 = 0.131 s D2 = 0.175 s

1- Donner l'expression et la valeur des retards d0, d1 et d2 en nombre d'échantillons,


associés respectivement aux retards D0, D1 et D2 en secondes.
2- Faire le schéma bloc de ce filtre (en faisant apparaître les éléments gain, retard,
addition). Est-ce un filtre à réponse impulsionnelle finie ou infinie (RIF ou RII) ?
3- Ecrivez le programme C correspondant à l’implémentation du filtre sur le Kit
DSK6713 (écrivez juste la partie entre la lecture de l’échantillon x(n) et l’écriture de
y(n))
Université Mohamed Premier
Ecole Nationale des Sciences Appliquées
Oujda – Maroc
Examen Pratique: DSP & Conception numérique des Circuits
Samedi 18 Juin 2011 1 heure
Filière : GTR 4ème Année : 2010-2011

Questions pratiques : Implémentation d'un filtre à échos multiples


On désire implémenter en C un filtre d'écho à échos multiple dont l'équation est :

y(n) = x(n) + G0 x(n-d0) + G1 x(n-d1) + G2 x(n-d2)

Ce filtre est appliqué à un signal de fréquence d'échantillonnage fe = 8kHz.


Ses coefficients sont: G0 = 0.5 G1 = 0.25 G2 = 0.125
Les retards exprimés en seconde sont: D0 = 0.5 s D1 = 1. s D2 = 1.5 s

1- Donner l'expression et la valeur des retards d0, d1 et d2 en nombre d'échantillons,


associés respectivement aux retards D0, D1 et D2 en secondes.
2- Faire le schéma bloc de ce filtre (en faisant apparaître les éléments gain, retard,
addition). Est-ce un filtre à réponse impulsionnelle finie ou infinie (RIF ou RII) ?
3- Réaliser sur le kit DSK6713 l’application du filtre à échos multiples.
Université Mohamed Premier
Ecole Nationale des Sciences Appliquées
Oujda – Maroc
Devoir Surveillé : DSP
Vendredi 26 Novembre 2010 1h sans documents
Filière : GEII 5ème Année : 2009-2010
I- Questions de cours

1. Quelles sont les contraintes dans le cahier des charges pour choisir un DSP.
2. Donner quelques exemples des plates formes matérielles pour le traitement numérique
du signal. Donner leurs avantages et inconvénients
3. Donner la formule du rapport signal sur bruit pour une quantification uniforme.
4. Expliquer le principe de la quantification logarithmique. Dans quel contexte la
rencontre-t-on et pourquoi
II- Arithmétique
1. Pour les entiers suivants, écrivez le(s) mot(s) binaire(s) 8 bits signé(s) correspondant
dans les 3 formats suivants : (SA) signe et valeur absolue, (C1) complément à 1, (C2)
complément à 2. (Présenter sous la forme d’un tableau).
(a) 0 (b) 119 (c) -1 (d) -16
2. Pour les nombres rationnels suivants, écrivez le mot binaire 8 bits signé au format Q7
qui l’approxime le mieux, en indiquant si la représentation est exacte ou approchée :
(a) 0.5 (b) 1.0 (c) -1.0 (d) 1/3 (e) -1/3
3. Combien d’entiers 16 bits signés peut-on accumuler sans risque de dépassement, si
l’on dispose d’un accumulateur de B bits en tout ? Justifiez.
Application : Quelle doit être la taille minimale de l’accumulateur pour pouvoir accumuler au
moins 128 entiers 16 bits signés ?
4. Dans la représentation binaire en virgule flottante en précision finie sur N bits, les
nombres sont représentés par une mantisse M et un exposant E ; M et E représentent la valeur
x: x=M.2E
Pour une représentation sur N Bits, la mantisse M est exprimée sur m bits, et l’exposant E sur
e bits, avec N=m+e 0.5  M  1
La mantisse et l’exposant sont exprimés en complément à 2
La mantisse est écrite avant l’exposant : M E
Prenons l’exemple de représentation en virgule flottante sur 8 bits avec m=5 et e=3
Remplir le tableau suivant :
Représentation binaire
Valeur réelle
Mantisse M Exposant E
01010 011
10000 100
-3/8
π

Exercice: Accumulation de produits en virgule fixe

N 1

On désire calculer un filtre RIF d'ordre N : y ( n)   h(i ) x( n  i )


i 0
Les coefficients h(i) ainsi que les échantillons d'entrée x(i) sont codés par des entiers signés H(i) et
X(i) sur B=16 bits. Les échantillons de sortie y(n) sont également codés sur B bits.
Les calculs intermédiaires se font par contre à l'aide d'un accumulateur de B'=40 bits.

1. Quelle est la dynamique d'un produit entier P(i)=H(i)X(n-i) ?


2. Quelle est la dynamique des entiers représentables au sein de l'accumulateur ?
3. Quel est le nombre maximal Nmax de produits P(i) que l'on peut additionner dans
l'accumulateur sans risque de saturation ?

FIN DU SUJET
Université Mohamed Premier
Ecole Nationale des Sciences Appliquées
Oujda – Maroc
Devoir Surveillé : DSP
Jeudi 19 Novembre 2009 1h sans documents
Filière : GEII 5ème Année : 2009-2010
I- Questions de cours

1. Un microphone professionnel est capable de capter des signaux audio jusqu’à 20 kHz.
Quelle est la fréquence d’échantillonnage fe minimale nécessaire pour pouvoir capturer la
richesse d’un tel signal ? Justifiez.
2. L'échantillonnage et la quantification sont les deux facteurs principaux d'erreur lors du
traitement numérique de signaux analogiques. Expliquer pour chacun d'eux comment éviter
ou minimiser leurs effets.
3. Expliquer pourquoi une plateforme ASIC ou FPGA permet de faire certains
traitements (tel que le calcul d'un filtre RIF) en moins de cycles qu'un DSP. Pourquoi dans ce
cas continue-t-on à utiliser des DSP
4. Expliquer le principe de la quantification logarithmique. Dans quel contexte la
rencontre-t-on et pourquoi
II- Arithmétique
1. Pour les entiers suivants, écrivez le(s) mot(s) binaire(s) 8 bits signé(s) correspondant
dans les 3 formats suivants : (SA) signe et valeur absolue, (C1) complément à 1, (C2)
complément à 2. (Présenter sous la forme d’un tableau).
(a) 0 (b) 119 (c) -1 (d) -16
2. Pour les nombres rationnels suivants, écrivez le mot binaire 8 bits signé au format Q7
qui l’approxime le mieux, en indiquant si la représentation est exacte ou approchée :
(a) 0.5 (b) 1.0 (c) -1.0 (d) 1/3 (e) -1/3
3. Combien d’entiers 16 bits signés peut-on accumuler sans risque de dépassement, si
l’on dispose d’un accumulateur de B bits en tout ? Justifiez.
Application : Quelle doit être la taille minimale de l’accumulateur pour pouvoir accumuler au
moins 128 entiers 16 bits signés ?
4. Dans la représentation binaire en virgule flottante en précision finie sur N bits, les
nombres sont représentés par une mantisse M et un exposant E ; M et E représentent la valeur
x: x=M.2E
Pour une représentation sur N Bits, la mantisse M est exprimée sur m bits, et l’exposant E sur
e bits, avec N=m+e 0.5  M  1
La mantisse et l’exposant sont exprimés en complément à 2
La mantisse est écrite avant l’exposant : M E
Prenons l’exemple de représentation en virgule flottante sur 8 bits avec m=5 et e=3
Remplir le tableau suivant :
Représentation binaire
Valeur réelle
Mantisse M Exposant E
01010 011
10000 100
-3/8
π
FIN DU SUJET

Vous aimerez peut-être aussi