Vous êtes sur la page 1sur 9

CONTRÔLE DE GESTION N°1 – COMPTABILITE ANALYTIQUE

Séquence pédagogique N°4 – Le coût complet

Le coût complet est constitué par la totalité des charges directes et indirectes. Il s’applique aux
éléments du coût d’un produit ou d’une activité, et ce depuis l’achat des matières jusqu’à la vente
des produits.

Il propose une démarche hiérarchique selon le processus de production du produit :


approvisionnement, production et distribution.

I- Exemple de référence :

L’entreprise SOCOMAR fabrique deux produits T1 et T2 obtenus à partir d’une matière unique M,
dans un seul atelier de production. Les produits obtenus sont stockés avant la vente.

Les données suivantes sont relatives au mois de Mai N :

1- Tableau de répartition des charges indirectes :

Charges Total Centres auxiliaires c Centres principaux


indirectes Administ° Entretien Approv° Production distribution
T.R.P 222 000 26 000 17 000 12 000 144 000 23 000
Rep. Sec :
Administration -100% 10% 20% 40% 30%
Entretien 20% -100% - 60% 20%
Nature d’UO Kg de M H MOD 100 DH de
acheté ventes

2- Stocks au 1er Mai :


- Matière première M : 8 000 kg à 3.40 DH/Kg
- Produit fini T1 : 500 unités à 86 DH l’une

3- Achats du mois :
- Matière première M : 24 000 kg à 3.45 DH/Kg

4- Consommation du mois :
- T1 : 12 000 kg de M
- T2 : 10 000 kg de M

5- Main d’œuvre directe :


- T1 : 3 150 heures
- T2 : 2 850 heures
- Taux horaire : 30 DH.

6- Production :
- T1 : 3 000 unités
- T2 : 2 000 unités

7- Ventes du mois :
- T1 : 2 500 unités à 100 DH l’une
- T2 : 1 200 unités à 125 DH l’une
8- Stocks réels au 31 Mai :
BOUMENJEL SAID 1
CONTRÔLE DE GESTION N°1 – COMPTABILITE ANALYTIQUE

- M : 9 000 kg
- T1 : 1 000 unités
- T2 : 801 unités

Noté bien : les sorties sont évaluées au CMUP avec cumul du stock initial

9- Autres informations

Les charges de la comptabilité générale s’élèvent à 524 800 DH dont 60 000 DH de charges non
incorporables, 82 800 DH de matières premières et 180 000 DH de main d’œuvre directe. Par ailleurs,
les charges supplétives s’élèvent à 20 000 DH

Travail à faire :

1- Présentez le schéma de production


2- Complétez le tableau de répartition des charges indirectes
3- Calculez le coût d’achat de M et présentez son inventaire permanent de stocks
4- Calculez les coûts de production de T1 et T2 et présentez leurs inventaires permanents de stocks.
5- Calculez les coûts de revient de T1 et de T2
6- Déterminez les résultats analytiques des deux produits.

II- Le schéma de production :

1- Définition :

Le schéma de production décrit l’ensemble du processus grâce auquel l’entreprise produit un bien ou
service. Ainsi on distingue principalement 5 étapes :

- L’approvisionnement des matières premières et consommables ;


- Le stockage de ces matières
- La production des produits finis et intermédiaires
- Le stockage de ces produits
- La distribution des produits finis.

2- Application :

Désignons par :

- Cercle : matière première


- Triangle : inventaire permanent de stocks
- Rectangle : atelier de production
- Carré : produit fini ou intermédiaire

T1
M Atelier
IP IP
p
T2
IP

III- La détermination des charges indirectes et leur répartition entre les centres d’analyse.

BOUMENJEL SAID 2
CONTRÔLE DE GESTION N°1 – COMPTABILITE ANALYTIQUE

1- Définition

Contrairement aux charges directes qui sont affectés aux coûts sans calcul préalables, Les charges
indirectes nécessitent une imputation aux coûts selon une clé de répartition.

A chaque période de calcul des coûts, la démarche est la suivante :

- Détermination des charges incorporées : charges de la CG – charges non incorporables + charges


supplétives.
- Distinction des charges directes et des charges indirectes ;
- Construction du tableau d’analyse des charges indirectes.

Ensuite on détermine la nature, le nombre et le coût des unités d’œuvre des sections principales qui
permettent cette imputation des charges indirectes aux coûts : d’achat, de production et de revient.

2- Application 

- Détermination des charges incorporées :

Charges de la CAE = 524 800 – 60 000 + 20 000 = 484 800 DH

- Détermination des charges indirectes :

Charges indirectes = 484 800 – 180 000 – 82 800 = 222 000 DH

- Tableau de répartition des charges indirecte :

Eléments Charges Sections auxiliaires Sections principales


indirectes Administ° Entretien Approvis° Atelier Distribut°
T.R.P 222 000 26 000 17 000 12 000 144 000 23 000
Administ -30 000 3 000 6 000 12 000 9 000
Entretien 4 000 -20 000 0 12 000 4 000
T.R.S 0 0 18 000 168 000 36 000
Nature d’UO Kg de MP H MOD 100 DH de
acheté ventes
Nombre d’UO 24 000 6 000 4 000
Coût d’UO 0.75 28 9

Calculs justificatifs :

- Prestation réciproque :

 Administration = 26 000 + 0.2 Entretien


 Entretien =17 000 + 0.1 Administration

Administration = 26 000 + 0.2 (17 000 + 0.1 Administration)

Administration = 26 000 + 3 400 + 0.02 Administration

Administration – 0.02 Administration = 29 400

0.98 Administration = 29 400

BOUMENJEL SAID 3
CONTRÔLE DE GESTION N°1 – COMPTABILITE ANALYTIQUE

Administration = 29 400 / 0.98

Administration = 30 000 DH

Entretien = 17 000 + (0.1 * 30 000)

Entretien = 17 000 + 3 000

Entretien = 20 000 DH.

- Nombre d’unité d’œuvre :

 Approvisionnement : achat de 24 000 kg


 Production : Utilisation de 3 150 H pour T1 et 2 850 H pour T2. Donc 6 000 H
 Distribution :

(2 500 * 100) /100 + (1 200 *125) /100

= 2 500 + 1 500

= 4 000 billets de 100 DH l’un.

IV- Le coût d’achat des matières et leurs inventaires permanents de stocks

1- Le coût d’achat

a- Définition

Le coût d’achat représente tous ce qu’a couté l’achat des marchandises et des matières jusqu’au
moment de leur mise en stocks.

Le coût d’achat est constitué de :

- Le prix d’achat hors taxe récupérable. Les taxes non récupérables sont à la charge de l’entreprise
donc elles font partie du coût d’achat.
- Les frais autre que le prix d’achat : il s’agit de l’ensemble des charges notamment :
 Les frais accessoires d’achat : charges payées à des tiers comme le transport et les commissions
avant l’arrivée des matières à l’entreprise.
 Les frais accessoires d’approvisionnement : charges indirectes qui concernent la mise en stock
des matières et des fournitures.

b- Application

Eléments Quantité Prix unitaire Montant


Prix d’achat 24 000 3.45 82 800
Section approvisionnement 24 000 0.75 18 000
Total 24 000 4.20 128 000

2- L’inventaire permanent de stocks des matières :

BOUMENJEL SAID 4
CONTRÔLE DE GESTION N°1 – COMPTABILITE ANALYTIQUE

a- Définition

Il permet de connaitre à tout moment les stocks des matières en valeur et en quantité, grâce à la
tenue systématique des comptes de stocks.

Il permet aussi de déterminer le stock comptable ou théorique, de le comparer au stock réel et de


déterminer s’il y a des différences d’inventaire : malis ou bonis.

Eléments Débit Eléments Crédit


Qté PU MT Qté PU MT
Stock initial Sortie
(Vente)
Entrée
(Achat° Stock final réel

Différence d’inventaire

Total débit Total crédit

Les entrées correspondent aux achats des matières alors que les sorties correspondent à leur
consommation.

b- Application

Eléments Débit Eléments Crédit


Qté PU MT Qté PU MT
Stock initial 8 000 3.40 27 200 Consommation 22 000 4 88 000
- T1 12 000 4 48 000
Entrée 24 000 4.20 100 800 - T2 10 000 4 40 000
(Achat)
Stock final réel 9 000 4 36 000
Différence d’inventaire* 1 000 4 4 000
(Malis)
Total débit 32 000 4 128 000 Total crédit 32 000 4 128 000

Différence d’inventaire :

Stock final comptable = stock initial + Entrée – sortie

= 8 000 + 24 000 – 22 000 = 10 000

Différence d’inventaire = stock final réel – stock final comptable

= 9 000 – 10 000 = - 1 000 (Malis).

V- Le coût de production des produits fabriqués et leur inventaire permanent de stocks.

BOUMENJEL SAID 5
CONTRÔLE DE GESTION N°1 – COMPTABILITE ANALYTIQUE

1- Le coût de production

a- Définition

Le coût de production est l’ensemble des dépenses liées à la transformation des matières en produits
intermédiaires, des produits semi finis et des produits finis.

Il est constitué des charges directes et des charges indirectes.

- Les charges directes : elles sont directement liées au coût de production notamment le coût
d’achat des matières consommées et le coût de la main d’œuvre directe.
- Les charges indirectes : ce sont les dépenses qui permettent à l’entreprise de fonctionner dans sa
globalité et qui nécessitent une répartition préalable avant leur imputation au coût de
production notamment les frais d’électricité.

b- Application :

- Coût de production de T1 :

Elément Quantité Prix unitaire Montant


Consommation de M 12 000 4 48 000
MOD 3 150 32 100 800
Frais d’atelier 3 150 28 88 200
Total 3 000 79 237 000

- Coût de production de T2 :

Elément Quantité Prix unitaire Montant


Consommation de M 10 000 4 40 000
MOD 2 850 32 91 200
Frais d’atelier 2 850 28 79 800
Total 2 000 105.50 211 000

2- L’inventaire permanent de stocks des produits

a- Définition

Il permet de connaitre à tout moment les stocks des produits intermédiaires, des produits semi finis
et des produits finis en valeur et en quantité, grâce à la tenue systématique des comptes de stocks.

Il permet aussi de déterminer le stock comptable ou théorique, de le comparer au stock réel et de


déterminer s’il y a des différences d’inventaire : malis ou bonis.

BOUMENJEL SAID 6
CONTRÔLE DE GESTION N°1 – COMPTABILITE ANALYTIQUE

Eléments Débit Eléments Crédit


Qté PU MT Qté PU MT
Stock initial Sortie
(Vente)

Entrée Stock final réel


(Production)
Différence d’inventaire

Total débit Total crédit

Les entrées correspondent à la production des produits intermédiaires, des produits semi finis et des
produits finis alors que les sorties correspondent à leur utilisation dans le cycle de production s’il
s’agit des produits intermédiaires ou à leur distribution s’il s’agit des produits finis.

b- Application

- Inventaire permanent de stocks de T1

Elément Débit Elément Crédit


Qté PU MT Qté PU MT
Stock initial 500 86 43 000 Sorties (ventes) 2 500 80 200 000
Entrée 3 000 79 237 000 Stock final 1 000 80 80 000
(Production)
Total débit 3 500 80 280 000 Total crédit 3 500 80 280 000

- Inventaire permanent de stocks de T2

Elément Débit Elément Crédit


Qté PU MT Qté PU MT
Stock initial - - - Sorties (ventes) 1 200 105.50 126 600
Entrée 2 000 105.50 211 000 Stock final réel 801 105.50 84 505.50
(Production) Bonis * -1 105.50 -105.50

Total débit 2 000 105.50 211 000 Total crédit 2 000 105.50 211 000

Stock final comptable = 2 000 – 1 200 = 800

Différence d’inventaire = 801 – 800 = + 1 (Bonis).

VI- Le coût de revient

1- Définition

Le coût de revient représente la somme des coûts d’achat et de production auxquels viennent
s’ajouter les charges de distribution et les charges d’administration.

BOUMENJEL SAID 7
CONTRÔLE DE GESTION N°1 – COMPTABILITE ANALYTIQUE

2- Application

- Coût de revient de T1 :

Elément Quantité Prix unitaire Montant


Sorties des 2 500 80 200 000
inventaires 2 500 9 22 500
Section distribution*
Total 2 500 89 222 500

*(2 500 * 100) /100 = 2 500

- Cout de revient de T2 :

Elément Quantité Prix unitaire Montant


Sorties des 1 200 105.50 126 600
inventaires 1 500 9 13 500
Section distribution*
Total 1 200 116.75 140 100

*(1 200 *125) /100 = 1 500

VII- Résultat analytique

1- Définition

C’est la différence entre le prix de vente et le coût de revient. On distingue deux cas :

- Résultat bénéficiaire si le prix de vente est supérieur au coût de revient


- Résultat déficitaire si le prix de vente est inférieur au coût de revient.

2- Application

- Résultat analytique de T1 :

Elément Quantité Prix unitaire Montant


Prix de Ventes 2 500 100 250 000
-Coût de revient 2 500 89 222 500
Total 2 500 +11 +27 500

Au niveau de la production de T1, l’entreprise a réalisé un bénéfice global de 27 500 DH et un


bénéfice unitaire de 11 DH.

- Résultat analytique de T2 :

Elément Quantité Prix unitaire Montant


Prix de Ventes 1 200 125 150 000
-Coût de revient 1 200 116.75 140 100
Total 1 200 +8.25 + 9 900

BOUMENJEL SAID 8
CONTRÔLE DE GESTION N°1 – COMPTABILITE ANALYTIQUE

Au niveau de la production de T2, l’entreprise a réalisé un bénéfice global de 9 900 DH et un bénéfice


unitaire de 8.25 DH.

BOUMENJEL SAID 9

Vous aimerez peut-être aussi