Vous êtes sur la page 1sur 4

Questionnaire d'auto-évaluation stage puits 1/2

ENTOURER LA REPONSE EXACTE

1. RISQUE DE COLLAPSE
1. Sur un puits non équipé en gas-lift et dont l'EA1 est plein d'eau, il y a risque de collapse du :
tubing casing

2. La mise en gas-lift d'un puits augmente le risque de collapse du :


tubing casing Pourquoi ? ......................................................

3. Le risque de collapse du tubing d'un puits non équipé en gas-lift est :


permanent uniquement au démarrage si l'EA1 est plein d'eau

4. Sur un puits équipé de dummys et dont le packer fuit, y a t-il risque de collapse du casing ?
oui non

5. Sur un puits en gas-lift, le risque de collapse du casing dépend de la cote du point d'injection ?
oui non

6. Pour un puits en gas-lift, citer les 3 cas ou le risque de collapse du casing est maximal :
1. .......................... 2. .......................... 3. ..........................

7. Sur un puits en gas-lift "orange" peut-on décomprimer à 0 l'espace annulaire 1 ?


non oui Si oui, à quelles conditions ?

8. Sur un puits en gas-lift "rouge" peut-on décomprimer à 0 l'espace annulaire 1 ?


non oui Si oui, à quelles conditions ?

9. Sur un puits en gas-lift "orange" ou "rouge" dont le niveau liquide EA1 baisse, y a t-il risque de
collapse du casing si je respecte les consignes de pression EA1 et EA2 de la fiche puits ?
oui non

10. La pression EA1 d'un puits "orange" ou "rouge" chute sous sa consigne, que dois je faire ?
1. .......................... 2. .......................... 3. ..........................

2. ERUPTIVITE

1. Sur arrêt gas-lift, un puits semi-éruptif se tue ?


oui non

2. Un rocking peut permettre de redémarrer un puits non éruptif ?


oui non

3. Sur un puits à fort Indice de Productivité, la différence de pression exercée sur le gisement est
forte ? oui non

4. Le gas-lift permet toujours d'augmenter le débit d'huile d'un puits semi-éruptif ?


oui non
Correction du questionnaire puits 1/2

1. RISQUE DE COLLAPSE
1. Sur un puits non équipé en gas-lift et dont l'EA1 est plein d'eau, il y a risque de collapse du :
tubing

2. La mise en gas-lift d'un puits augmente le risque de collapse du :


casing Pourquoi ? baisse du niveau liquide EA1

3. Le risque de collapse du tubing d'un puits non équipé en gas-lift est :


au démarrage si l'EA1 est plein d'eau (aumentation de PEA1 sur effet thermique)

4. Sur un puits équipé de dummys et dont le packer fuit, y a t-il risque de collapse du casing ?
oui (la baisse du niveau liquide EA1 peut entrainer le collapse du casing)

5. Sur un puits en gas-lift, le risque de collapse du casing dépend de la cote du point d'injection ?
non (il dépend de la cote du niveau liquide de l'EA1)

6. Pour un puits en gas-lift, citer les 3 cas ou le risque de collapse du casing est maximal :
1.PEA1 < consigne 2. PEA2 > consigne 3. perte du niveau liquide EA1

7. Sur un puits en gas-lift "orange" peut-on décomprimer à 0 l'espace annulaire 1 ?


oui seulement si : cote niveau liquide EA1 à l'orifice et Pression EA2 à 0 bars

8. Sur un puits en gas-lift "rouge" peut-on décomprimer à 0 l'espace annulaire 1 ?


non

9. Sur un puits en gas-lift "orange" ou "rouge" dont le niveau liquide EA1 baisse, y a t-il risque de
collapse du casing si je respecte les consignes de pression EA1 et EA2 de la fiche puits ?
oui (les consignes sont calculées pour un niveau liquide EA1 à l'orifice)

10. La pression EA1 d'un puits "orange" ou "rouge" chute sous sa consigne, que dois je faire ?
1.fermer le puits 2 prévenir le CM 3.décomprimer EA2 à 0 bars

2. ERUPTIVITE

1. Sur arrêt gas-lift, un puits semi-éruptif se tue ?


non

2. Un rocking peut permettre de redémarrer un puits non éruptif ?


non (non éruptif = assistance en continu pour produire)

3. Sur un puits à fort Indice de Productivité, la différence de pression exercée sur le gisement est
forte ? non IP = Q/(Pg-Pf)

4. Le gas-lift permet toujours d'augmenter le débit d'huile d'un puits semi-éruptif ?


non (il y a un Gas Liquid Ratio optimum; trop de gaz augmente les pertes de charge par friction)
Questionnaire d'auto-évaluation stage puits 2/2
ENTOURER LA REPONSE EXACTE

3. PUITS EN GAS-LIFT
1. Lorsque la température du puits augmente, la pression d'ouverture de la vanne de décharge :
augmente diminue ne change pas

2. Sur arrêt gas-lift la pression EA1 chute et se stabilise à quelle pression ?


...............................................................................................................

3. Plus j'augmente le débit de gaz injecté et plus le puits produit ?


oui non

4. A chaque fois que l'on suspecte la présence de liquide au dessus des vannes gas-lift, il faut
suivre la procédure de démarrage initial en gas-lift :
oui non Pourquoi ? ...................................

5. Après le redémarrage et stabilisation du puits, je peux réduire le débit gaz injecté ?


oui non

6. Sur un puits semi-éruptif je peux essayer un redémarrage tubing ouvert, pour gagner du temps ?
oui non

7. Pour redémarrer en gas-lift un puits à fort Indice de Productivité j'utilise la procédure :


tubing ouvert tubing fermé Pourquoi ? ...................................

8. Quel paramètre dois-je regarder en premier pour détecter une instabilité du puits ?
pression tête température tête pression EA1

9. - Je constate que le puits produit par bouchon, quelles sont les 2 actions correctives à réaliser ?
1. ....................................... 2. ..........................................
- Si le point d'injection est à 2000 mètres la réaction de la modification sera visible :
immédiatement après 30 minutes après 2 heures
- Si le puit bouchonne encore au bout de 3heures, je ferme le puits et le redémarre selon la
procédure "tubing fermé" : oui non

10. Citer 4 causes possibles d'instabilité du puits :


1. .......................... 2. .......................... 3. ..................... 4. .....................

11. Quelle précaution faut il prendre avant de passer sur test un puits en gas-lift : .........................

12. Quels paramètres faut-il obligatoirement enregistrer pendant le test : ......................................

13. Quelles sont les 5 conditions à vérifier pour que la mesure du niveau liqu. EA1 par décompression
soit exploitable : 1...................; 2.................; 3...................; 4....................; 5...................

14. Quelles sont les 5 conditions à vérifier pour que la mesure du niveau liquide EA1 par compression
soit exploitable : 1...................; 2.................; 3...................; 4....................; 5...................
Correction du questionnaire puits 2/2

3. PUITS EN GAS-LIFT
1. Lorsque la température du puits augmente, la pression d'ouverture de la vanne de décharge :
augmente (la pression de l'azote dans le soufflet augmente avec la température)

2. Sur arrêt gas-lift la pression EA1 chute et se stabilise à quelle pression ?


à la pression qu'il y a dans le tubing à la cote de l'orifice (s'il n'y a pas de fuite EA1/tubing au-dessus)

3. Plus j'augmente le débit de gaz injecté et plus le puits produit ?


non (il y a un optimum)

4. A chaque fois que l'on suspecte la présence de liquide au dessus des vannes gas-lift, il faut
suivre la procédure de démarrage initial en gas-lift :
oui (pour préserver les vannes GL qui ne sont pas faites pour circuler de l'eau)

5. Après le redémarrage et stabilisation du puits, je peux réduire le débit gaz injecté ?


oui (une fois le puits démarré, le besoin en gaz pour le maintenir en production est réduit)

6. Sur un puits semi-éruptif je peux essayer un redémarrage tubing ouvert, pour gagner du temps ?
oui (mais la stabilité du puits après démarrage est moins garantie)

7. Pour redémarrer en gas-lift un puits à fort Indice de Productivité j'utilise la procédure :


tubing fermé (démarrage plus sûr, pour ces puits très sensibles aux variations de pression)

8. Quel paramètre dois-je regarder en premier pour détecter une instabilité du puits ?
température tête (paramètre le plus représentatif du débit du puits)

9. - Je constate que le puits produit par bouchon, quelles sont les 2 actions correctives à réaliser ?
1augmenter le débit gaz injecté (Qcritique orifice) 2 duser en tête de puits
- Si le point d'injection est à 2000 mètres la réaction de la modification sera visible :
après 30 minutes (vitesse moyenne d'écoulement dans le tubing = 2m/s)
- Si le puit bouchonne encore au bout de 3heures, je ferme le puits et le redémarre selon la
procédure "tubing fermé" : oui

10. Citer 4 causes possibles d'instabilité du puits :


1 pb vannes GL 2 pb injection surface (FV) 3 mauvais redémarrage 4 pb puits (dépots, LCT)

11. Quelle précaution faut il prendre avant de passer sur test un puits en gas-lift :
Vérifier que le puits est stable (Ttête, Ptête, PEA1 stables depuis au moins 3 heures)
12. Quels paramètres faut-il obligatoirement enregistrer pendant le test :
Ttête, PEA1, Qliquide, Qgaz, (Ptête, QGI si possible)
13. Quelles sont les 5 conditions à vérifier pour que la mesure du niveau liqu. EA1 par décompression
soit exploitable : 1 QGI fiable; 2 PEA1 précise; 3 relevé de mesure précis
4 mesure toujours réalisée à même PEA1 et Ttête; 5 QGI avant mesure proche du Qcritique
14. Quelles sont les 5 conditions à vérifier pour que la mesure du niveau liquide EA1 par compression
soit exploitable : 1 QGI fiable; 2 PEA1 précise; 3 relevé de mesure précis; 4 mesure toujours
réalisée à même PEA1 et Ttête; 5 pas de communication EA1 / tubing pendant mesure

Vous aimerez peut-être aussi