Vous êtes sur la page 1sur 6

Object 1

5 secrets pour activer votre glande pinéale:


votre troisième oeil
16 août 2015 de Stefano 19 commentaires

René Descartes a décrit la glande pinéale comme «le principal


siège de l’âme». Vous avez peut-être déjà entendu parler de
cette glande comme étant le troisième oeil.
Il s’agit d’une petite glande endocrine de la forme d’une pomme de pin qui se trouve au centre du
cerveau, au même niveau que les yeux. Le cerveau est composé d’un hémisphère droit et d’un
hémisphère gauche et il est parfaitement symétrique, à l’exception de cette glande qui est
unique. Dans l’Égypte ancienne, la glande pinéale était considérée comme une porte unissant des
dimensions différentes. Le troisième oeil permettrait en effet aux gens de transcender la dimension
matérielle pour avoir accès à des niveaux de conscience supérieurs. La glande pinéale était
représentée en Égypte par l’oeil d’Orus.
Elle est présente dans plusieurs cultures différentes comme un symbole lié au pouvoir.
Selon certains auteurs, elle est représentée dans la Rome catholique par une pomme de pin.

Object 2
Il existe une vaste symbologie liée à la glande pinéale utilisée par les élites qui, pendant les siècles,
auraient su se servir de ses pouvoirs.

Elle nous permettrait, en fonctionnant correctement, de vivre pleinement notre développement


spirituel, de vibrer à des fréquences plus élevées. La méditation deviendrait alors beaucoup plus
profonde. Elle nous donnerait une plus grande liberté d’action dans le monde physique et matériel
dont nous faisons partie et je suis très intéressé par cela car c’est une porte pour découvrir notre
plein potentiel, et apporter plus de bien-être dans nos vies.
La glande pinéale ressemble vraiment à un oeil; elle a la même forme et les mêmes tissus. Elle
possède un tissu rétinien composé de photorécepteurs exactement comme les yeux et elle est
connectée au cortex visuel du cerveau. Elle a même un corps vitré comme l’oeil. Dans notre corps,
chaque élément a une fonction bien précise. Alors cette glande au centre de notre cerveau qui
ressemble tant à un oeil, elle devrait servir à voir quoi ?
Il semblerait que la façon dont nous pensons et nous nous sentons soient fortement influencées par
la glande pinéale. En tant que producteur de la mélatonine (l’hormone du sommeil), la qualité et la
durée de notre sommeil sont liées à la capacité de la glande pinéale à produire cette hormone. Cette
petite glande régule les rythmes circadiens (un rythme circadien est un rythme biologique d’une
durée de 24 heures) et les rythmes veille-sommeil qui déterminent les niveaux d’hormones, les
niveaux de stress et la performance physique. Activez votre glande pinéale peut vous aider afin de
réguler votre humeur, votre sommeil et votre niveau d’énergie.
Plusieurs recherches ont démontré que la glande pinéale à tendance à se calcifier dans les sociétés
modernes et à arrêter de fonctionner correctement.
Ce phénomène serait dû, entre autres, au fait que les fluorures (composés chimiques du fluor)
s’accumulent dans la glande pinéale plus que dans tout autre glande et amènent à la formation
de cristaux de phosphate. À cause de l’action de ces derniers, la glande pinéale réduit son efficacité
et produit moins de mélatonine, ce qui perturbe les rythmes veille-sommeil. Certaines recherches
démontreraient que la calcification de la glande pinéale accélèrerait le développement sexuel des
enfants, et tout particulièrement des filles.
Il est alors nécessaire de réduire les fluorures pour améliorer son état de santé, en commençant par
ne pas utiliser de dentifrice à base de fluor et éviter de boire de l’eau du robinet. Il est par exemple
possible d’utiliser du dentifrice aux herbes et de boire de l’eau filtrée.
Si vous avez été exposé au fluor, votre glande pinéale a probablement un certain niveau de
calcification qui l’empêche de fonctionner correctement.

Voici 5 façons de décalcifier votre glande pinéale :

1. Sortir et être exposé à la lumière du soleil


Object 3

L’exposition, directe ou indirecte, à la lumière du soleil semblerait pouvoir activer la glande pinéale
en l’amenant à produire de la sérotonine. La sérotonine est un neurotransmetteur qui est responsable
de l’humeur et qui augmente le niveau d’énergie.
Beaucoup d’auteurs conseillent même de regarder rapidement le soleil à l’aube ou au couché du
soleil, lorsque l’intensité de la lumière est la moins forte. Ceci aiderait aussi à activer la glande
pinéale, mais cela comporte bien évidemment des risques pour la santé des yeux. Personnellement,
je ne le pratique pas.

2. Dormir dans l’obscurité


Il est d’autre part important d’être dans l’obscurité lorsque le soleil se couche car, à partir de ce
moment-là, la glande pinéale commence à produire de la mélatonine et cesse de produire de la
sérotonine. Pour cela, il suffit de réduire le niveau d’exposition à la lumière électrique après le
couché du soleil.
De plus, dormir dans l’obscurité la plus complète est très important. Un environnement sombre
vous assure que votre glande pinéale produit suffisamment de mélatonine pour vous permettre un
profond et reposant sommeil. La lumière des téléphones portables, tablettes, ordinateurs et
télévisions avant d’aller dormir stimule la sérotonine en trompant votre glande pinéale qui se
comporte alors comme s’il s’agissait de la lumière du jour, ce qui dérange ainsi les rythmes veille-
sommeil.

3. Méditer
La glande pinéale répond aux signaux bio-électriques qui sont libérés par le cerveau lorsqu’on
Object 4

pratique la méditation. Là aussi certains praticiens affirment pouvoir diriger consciemment de


l’énergie vers cette glande hautement sensible. La méditation est l’art de maîtriser son esprit à
travers le développement de sa propre conscience. L’inconscient est responsable de 95% de nos
pensées, et notre conscient de seulement 5%. Alors, il est important d’apprendre à connaître et
maîtriser son mental afin de pouvoir l’influencer positivement vers la direction où nous voulons
aller.
Pendant la méditation, on cherche à relaxer l’esprit en focalisant notre attention et notre conscience
sur le calme intérieur. Dans cet état, nous nous permettons d’arrêter le flux de nos pensées et nos
préoccupations et d’être simplement en paix le temps que dure de la méditation. L’objectif de la
personne qui médite est de ne pas faire attention aux pensées qui surviennent, mais de les regarder
sans s’identifier à elles. À travers cette pratique, nous améliorons la maîtrise que nous avons sur
notre inconscient et pouvons devenir plus conscient des programmes mentaux indésirables que nous
avons et qui pourraient être en train de tourner automatiquement en boucle. En progressant dans la
méditation, l’esprit acquiert de plus en plus de clame intérieur, la tension due à la quantité excessive
de pensées est réduite et la glande pinéale peut alors fonctionner avec plus d’énergie et être plus
réceptive.

4. Jeûner
Qu’avaient en commun Jésus, Moïse, Bouddha et Socrate ? Réponse : ils pratiquaient le jeûne. Il
semblerait que cette pratique soit une des meilleures façons d’augmenter la clarté mentale et de
rajeunir le cerveau, le corps et l’esprit. Le système digestif est constamment bombardé d’aliments
que nous mangeons tout au long de la journée et il est donc toujours en fonctionnement, en train de
récupérer sur les aliments à éliminer et les nouveaux à digérer. Dans cet état de constante digestion,
notre corps n’a pas la possibilité de se reposer et de se désintoxiquer comme il faudrait. Quand nous
jeûnons, nous enlevons un poids énorme sur notre organisme qui peut alors libérer d’énormes
quantités d’énergie. Comme le corps n’est plus occupé à éliminer de nouvelles toxines, il peut alors
éliminer celles qui s’étaient accumulées dans l’organisme. Au cours d’un jeûne, le corps va éliminer
tout ce qui n’est pas nécessaire à son fonctionnement. Le plus grand bénéfice que retire le cerveau
lorsqu’on pratique le jeûne est la désintoxication qui a lieu au cours de cette période.

5. Manger des aliments qui ont un effet alcalin


Il y a deux types d’aliments : ceux qui ont un effet alcalin sur l’organisme et ceux qui ont un effet
acide. Notre corps a un pH naturel qui se situe entre 7.35 et 7.45. Un pH trop acide dans le sang
cause un déséquilibre, un mal-être et, entre autres, calcifie la glande pinéale. À chaque fois que nous
mangeons un aliment qui entraîne un pH très acide, notre corps est obligé d’équilibrer en
utilisant des minéraux présents dans notre organisme pour éliminer cette acidité. Il semblerait qu’un
niveau plus élevé de croissance spirituelle passant par une complète décalcification de la glande
pinéale puisse être atteint en mangeant des aliments qui entraînent un pH alcalin. Lorsque nous
mangeons plus d’aliments alcalifiants, nous commençons à augmenter notre intuition, nos capacités
psychiques, nos rêves, notre calme, notre paix intérieure, notre bonheur, notre créativité et notre
niveau d’énergie en général.
Vous trouverez ci-dessous une liste des aliments qui ont un effet alcalin. Il y a une différence entre
le fait que les aliments soient alcalins ou acides et l’effet que ces aliments ont sur l’organisme. Par
exemple, les citrons et les oranges sont acides, mais quand notre corps les assimilent, ils ont un effet
alcalin. La liste suivante est un mixte des recherches et expériences que j’ai faites. Il y a
certainement d’autres aliments qui pourraient être consommés mais qui nous ont échappé.
L’important est de faire l’effort conscient de consommer le plus d’aliments alcalins possible. 
Liste des aliments qui ont un effet alcalin sur l’organisme :
la luzerne, les artichauts, les asperges, l’orge, la betterave, le brocoli, le chou de Bruxelles, le
Object 5

chou, les carottes, le chou-fleur, le céleri, la ciboulette, la chlorella, le chou cavalier, le


concombre, le taraxacum, l’aubergine, l’ail, les haricots verts, le chou frisé, les laminariales, le chou
rave, les poireaux, la laitue, les haricots de Lima, les champignons, la moutarde brune, le
gombo, les olives, les oignons, le panais, les poivrons, la courge, les radis, la rhubarbe , le
rutabaga, les épinards, la spiruline, les pommes de terres douces, les bettes, le navet, le cresson de
fontaine, l’herbe de blé, l’igname, les courgettes, la pomme, l’abricot, l’avocat, la banane, les
mûres, les mûres de boysen, le cantaloup, les cerises, les noix de coco, les groseilles, le pomelo, les
raisins, le melon, le kiwi, le citron, le citron vert, la mangue, la nectarine, l’orange, la papaye, la
pêche, la poire, l’ananas, les raisins secs, les framboises, les fraises, la tangerine, la tomate, la
pastèque, les amandes, le sarrasin, les châtaignes, le cumin, les graines de lin, les graines de
fenouil, les lentilles, le macadamia, le millet, les noix de pecan, les graines de courge, les graines de
sésame, le piment, la cannelle, le curry, le basilic frais, le sel de mer, la sauce soja, l’huile d’olive, la
stevia.

Les pires aliments en terme d’acidité sont les suivants :


la viande (le poisson, le poulet, la dinde…), l’alcool, les édulcorants artificiels, les tartes (les
aliments riches en sucre), le lait et les produits laitiers, la farine blanche, le sucre raffiné, les
pâtes, le sel (excepté le sel de mer)

Vous aimerez peut-être aussi