Vous êtes sur la page 1sur 3

Les ouvrières

Les ouvrières sont des femelles à l’appareil génital atrophié. L’œuf fécondé, pondu
par la reine, devient une larve à son troisième jour (il y a éclosion de l’œuf). La larve
est ensuite nourrie pendant 3 jours à la gelée royale et ensuite avec un mélange de
miel, pollen et eau. Au 10ème jour, la cellule contenant la larve est operculée. C’est
Dominique GARITAN - UIBIE – CFPPA du Robillard – octobre 2019

alors la transformation en nymphe puis en insecte. Il lui faudra 21 jours pour


atteindre sa maturité et sortir de l’alvéole.

Les glandes hypopharyngiennes situées à l’arrière de la tête des ouvrières, sécrètent


la gelée royale, servant à nourrir les jeunes larves. Elles possèdent aussi des
glandes labiales et mandibulaires, ces dernières sécrètent notamment la
phéromone d’alarme en cas de danger. Enfin, la glande de Nasanov, située entre les
deux derniers sternites de l’abdomen (partie inférieure de l’abdomen) produit une
phéromone (dont le gout fait penser à celui de la citronnelle) utilisée pour « battre le
rappel » et assurer la cohésion de l’essaim.

Page 1 / 3
Après son émergence (l’équivalent de la mise bas chez les mammifères) elles va
réaliser des tâches différentes en fonction de son âge, présentées ci-après dans un
ordre chronologique :

 nettoyage des cellules de la ruche,


 alimentation du couvain
 operculation des cellules de couvain,
 soins à la reine,
Dominique GARITAN - UIBIE – CFPPA du Robillard – octobre 2019

 soins aux ouvrières,


 alimentation des adultes,
 ventilation,
 construction et entretien des rayons,
 réception du nectar,
 stockage du pollen,
 stockage du nectar,
 gardiennage,
 butinage…

1. La nettoyeuse garde la ruche propre et en bonne santé.


Au premier jour de sa vie, l’abeille est préposée au ménage. Elle commence par
nettoyer les cellules. Le nettoyage général du fond de la ruche est effectué par des
abeilles plus âgées, entre 10 et 15 jours.

2. La nourrice s’occupe du couvain avec patience et


constance.
Quand elle atteint 5 à 6 jours, l’abeille est capable de sécréter de la nourriture pour
les larves ; elle devient alors nourrice et le reste jusqu’à l’âge de 15 jours. Les
nourrices prodiguent des soins attentifs aux larves qui sont alimentées
individuellement plus de 1 000 fois par jour et reçoivent 7 000 visites de contrôle.

3. L’architecte construit les rayons de la ruche.


La construction des rayons est un travail collectif qui demande une grande
coordination. Ils sont fabriqués par une chaîne d’abeilles qui sécrètent des écailles
de cire. Un ouvrage délicat et épuisant entrepris par des maçonnes qualifiées ayant
en général entre 5 et 20 jours, âge où la capacité de production des glandes cirières
est optimale.

Page 2 / 3
4. La ventileuse régule la température de la ruche et bat le
rappel pendant l’essaimage.
L’âge moyen des ventileuses est estimé à 18 jours, mais cette fonction est assumée
par des ouvrières de tous âges. La ventilation consiste à battre des ailes pour aérer
la ruche et contrôler ainsi sa température, son taux d’humidité et son taux de gaz
carbonique. Elle sert aussi à assécher le nectar. Lors de l’essaimage, les ventileuses
ont pour mission de battre le rappel pour permettre le regroupement de l’essaim.
Dominique GARITAN - UIBIE – CFPPA du Robillard – octobre 2019

5. La gardienne défend la ruche.


Vigile posté à l’entrée de la ruche, la gardienne protège la colonie de ses ennemis.
Elle contrôle l’identité des abeilles qui entrent dans la ruche en vérifiant leur odeur,
pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’individus d’autres colonies venus piller leurs
réserves. Les gardiennes ont entre 12 à 25 jours.

6. La butineuse est responsable de l’approvisionnement.


Vers l’âge de trois semaines, l’ouvrière peut devenir butineuse et s’envole enfin hors
de la ruche à la recherche de nectar, de pollen et d’eau, indispensables à la colonie.
Une butineuse effectue une dizaine à une centaine de voyages par jour selon la
proximité des fleurs et la durée du jour. A ce train d’enfer, elle s’épuise vite et, au
bout de quatre à cinq jours, elle meurt.

La vie de l’abeille se résume en 3 parties :


 21 jours pour obtenir un insecte à partir d’un œuf fécondé
 10 à 15 jours environ de travail aux tâches spécifiques de la ruche
 10 à 15 jours très approximatifs pour le travail de collecte du nectar, du pollen
et du gardiennage de la ruche. Elle finira sa vie au bout de 4 à 5 semaines si
rien ne lui arrive avant.

Remarque : les abeilles d’été sont plus actives que les abeilles d’hiver. Ces
dernières, pondues à partir du mois d’octobre ont une durée de vie de 5 à 6 mois.

A retenir : ce sont les jeunes abeilles qui produisent la gelée royale précieuse pour
nourrir les larves et la reine. Lors de la création de nouvelles colonies, il sera utile de
s’assurer d’avoir suffisamment de jeunes abeilles pour nourrir les larves de la
nouvelle reine, et bien sûr, la reine elle-même.

Page 3 / 3

Vous aimerez peut-être aussi