Vous êtes sur la page 1sur 10

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON

****** ******
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT MINISTRY OF HIGHER EDUCATION
SUPERIEUR ******
****** UNIVERSITY OF MARO UA
UNIVERSITE DE MAROUA ******
****** NATIONAL ADVANCED SCHOOL
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE OF ENGENEERING OF MAROUA
POLYTECHNIQUE DE MAROUA ******
****** DEPARTMENT OF RENEWA BLE
DEPARTEMENT DES ENERGIES ENERGIES
RENOUVELABLES ******
******

TRAVAIL PERSONNEL DE
L’ETUDIANT
UE : SELECTION DES MATERIAUX

THEME : CONCEPTION ET CRITERES DE CHOIX DU SILICIUM POUR LA


FABRICATION DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES

Présenté par :
TCHUINDJANG KWATCHIE DIMITRI VALDES (18A0582P)
Elève-Ingénieur en 4e année Energies renouvelables option SOLAIRE

Enseignant : Dr. BABE COLBERT Année académique : 2021/2022

1
INTRODUCTION

Alors que la production d’électricité à base de systèmes photovoltaïques connaît une


nette progression suite à la mise en place de tarifs d’achat de l’énergie photovoltaïque, il est
légitime de se poser la question sur les caractères « écologique, rendement, coût» de ce mode
production d’électricité. Ceci renvoie d’une part aux matériaux utilisés pour la fabrication de
ces panneaux solaires (étude comparative sur les diffèrent matériaux utilisés) et d’autres part
sur les processus utilisés pour la transformation de ces différents matériaux. C’est dans cette
optique que notre travail portera sur la conception du silicium utilisé pour la fabrication des
panneaux solaires (silicium solaire) puis de mettre en exergue les critères de choix du silicium.

2
I. PROCEDE DE FABRICATION DES MODULES SOLAIRES
Afin de bien comprendre les impacts sur l’environnement qu’occasionnent les
systèmes photovoltaïques, il est nécessaire de présenter leur processus de fabrication. On y
retrouve les étapes suivantes :

Etape 1 : Elaboration du silicium de grade solaire à partir du silicium métallurgique, lui-même


obtenu à partir de quartz.

Etape 2 : Cristallisation de ce silicium solaire pour former des plaques.

Etape 3 : Transformation de ce silicium cristallisé en composant actif pour devenir une cellule
photovoltaïque.

Etape 4 : Assemblage des cellules photovoltaïques en module photovoltaïque.

Etape 5 : Groupement de plusieurs modules pour réaliser un système photovoltaïque

La figure 1 présente l’enchaînement de ces étapes.

Figure1 : Chaine d’étapes pour la fabrication d’un module solaire

3
I. PROPRIETES DU SILICIUM
Le silicium est un élément chimique de la famille des cristallogènes , de symbole Si et de
numéro atomique 14. C’est l’élément le plus abondant sur la terre (25,7 % ) après
l’oxygène(27,6 %). Il n’existe pas à l’état libre mais sous forme de composés : sous forme de dioxyde
silice (dans le sable, le quartz, la cristobalite, etc.) ou de silicates (dans les feldspaths, la
kaolinite, etc.). C'est un faible conducteur d'électricité. Il est quasiment insoluble dans l'eau.
Il est attaqué par l'acide fluorhydrique (HF) ou un mélange acide fluorhydrique/acide nitrique
(HNO3) en fonction de la phase.
En tant que semi-conducteur, le silicium est aussi l'élément principal utilisé pour la
fabrication de cellules solaires photovoltaïques.

1. PROPRIETES CHIMIQUES

Propriétés atomiques de l'élément

Masse atomique 28,0855 ± 0,0003 u

Rayon atomique (calc) 110 pm (111 pm)

Rayon de covalence 111 ± 2 pm2

Rayon de van der Waals 210 pm

État d’oxydation +1, +2, +3, +4

Électronégativité (Pauling) 1,90

Oxyde amphotère

4
2. PROPRIETES THERMO-ELECTRIQUE

Propriétés physiques du corps simple

État ordinaire solide diamagnétique

Autres allotropes Silicène

Masse volumique 2,33 g·cm-3 (25 °C)

Système cristallin Cubique diamant

Dureté 6,50

Couleur gris foncé

Point de fusion 1 414 °C

Point d’ébullition 3 265 °C

Énergie de fusion 50,55 kJ·mol-1

Énergie de vaporisation 384,22 kJ·mol-1

Volume molaire 12,06×10-6 m3·mol-1

Pression de vapeur 4,77 Pa

Vitesse du son 8 433 m·s-1 à 20 °C

Chaleur massique 700 J·kg-1·K-1

5
Conductivité électrique 2,52×10-4 S·m-1

Bande interdite à 300 K 1,12 eV

Conductivité thermique 148 W·m-1·K-1

Le silicium est un semi-conducteur, sa conductivité est particulièrement inférieure à celle des


métaux, raison pour laquelle l’on procède la plus part du temps au phénomène de dopage (qui est le
fait d’ajouter des atomes ou impuretés à un élément intrinsèque en vue d’augmenter sa conductivité
eélectrique)

II. CRITERES DE CHOIX DU SILICIUM


Les cellules solaires sont fabriquées à base des matériaux semi-conducteurs. Un semi-
conducteur est un matériau qui a les caractéristiques électriques d'un isolant, mais pour lequel
la probabilité qu'un électron puisse contribuer à un courant électrique, quoique faible, est
suffisamment importante. En d'autres termes, la conductivité électrique d'un semi-
conducteur est intermédiaire entre celle des métaux et celle des isolants.
Les principaux semi-conducteurs sont le germanium (Ge), le silicium (Si), le sélénium (Se),
les composés binaires : arséniure de gallium (GaAs), antimoniure d'indium (InSb), phosphure
de gallium (GaP) et phosphure d'indium, ainsi que les composés ternaires(Le séléniure de cuivre-
indium (CuIn(Se)2, ou CIS), ) et quaternaires(Le séléniure de cuivre, d'indium et de gallium).
Propriétés Silicium Germanium Sélénium
Masse volumique (g·cm-3 )à(25 °C) 2,33 5.323 4.79
Chaleur massique5(J·kg-1·K-1) 700 320 320
Conductivité électrique(S·m-1) 2,52×10-4 1.45 1.0 *10−4
Conductivité thermique(W·m-1·K-1) 148 59.9 2.04
Module de Young(GPa) 185 89.6 10

Tableau comparatif des propriétés de quelques semi-conducteurs


En raison de leur rendement de conversion élevé, ce type de cellule solaire (le Germanium)
est principalement employé dans les panneaux solaires des satellites spatiaux. Généralement, le
Germanium (Ge) est appliqué dans la couche inférieure, en raison notamment de sa grande facilité
de fabrication.

D’autres matériaux sont aussi expérimentés pour fabriquer les cellules solaires, avec pour
substrat de base le silicium monocristallin. Malgré des résultats encourageants, certains se révèlent
trop coûteux et ne sont donc pour l’instant pas compatibles avec un marché à la recherche de
panneaux solaires à faibles coûts. C’est le cas par exemple des matériaux III-V, en référence à la place
des éléments utilisés dans le tableau périodique, comme le GaAs (Arséniure de gallium).

La grande conductivité thermique des matériaux utilisés pour la fabrication des cellules
solaires contribue grandement à baisser le rendement électrique de la cellule. En effet, une grande

6
conductivité thermique du matériau engendra une augmentation élevée de la température
dépendant de la température ambiante et cela va diminuer le rendement de la cellule solaire.

Le module de Young caractérise la résistance du matériau aux chocs mécaniques ce qui


est également une caractéristique cruciale dans la sélection d’un matériau.

 PRISE DE POSITION
Le silicium est le plus utilisé pour les raisons suivantes :

 Sa grande conductivité électrique ;


 DIsponibilité
 Son module de Young peut monter jusqu'à 185 GPa ce qui est assez proche de l'acier
(200 GPa) donc à une grande résistance mécanique aux chocs ;
 Sa résistance élastique est également très intéressante : plus de 5000 MPa, ce qui est
presque 30 fois plus élevé que l'acier ;
 Sa masse volumique lui assure un poids bien inférieur à l'acier, et enfin
 Sa résistance à la corrosion : son mécanisme de protection passive le protège contre
bien des produits chimiques, acides comme basiques.
Au sein du silicium, on distingues différent d’autres technologies. Les différentes
technologies les plus utilisés pour la fabrication des cellules au silicium sont comparées
dans le tableau suivant :
Technologie Monocristallin Polycristallin Amorphe

Rendement 16 à 24 % 14 à 18 % 9 à 12%

Aspect Uniforme Hétérogène Noir

Coût Cher Moins cher que le Le moins cher


monocristallin

Le tableau suivant présente les différentes technologies classées par ordre décroissant de
rendement de conversion photovoltaïque :

7
8
CONCLUSION
Le silicium est le matériau semi-conducteur le plus utilisé commercialement, du fait de ses bonnes
propriétés(électriques, mécaniques, thermiques), et de son abondance naturelle même s'il existe
également des dizaines d'autres semi-conducteurs utilisés, comme le germanium, l'arséniure de
gallium ou le carbure de silicium.

9
REFERENCE BIBLIOGRAPHIQUE
 Dr. TCHOFFO HOUDJI Etienne, Cours modélisation des systèmes d’Energie Solaire
photovoltaïque.
 https://fr.wikipedia.org/wiki/cellules solaires
 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00235643,propriétés thermoélectriques et
thermiques des semi-conducteurs.

10

Vous aimerez peut-être aussi