Vous êtes sur la page 1sur 9

REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE Année Académique : 2018-2019

UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL

EXPOSE DE FINANCE :
LE BESOIN EN FONDS DE
ROULEMENT NORMATIF

EXPOSANTS : PROFESSEUR :
M.WAWAYOU
ADOPO Cédric

AGBAN Anne-Patrick

BAKAYOKO Abdoulaye

BOYA Ntonan Ben Boris

0
INTRODUCTION
Le cycle d’exploitation d’une entreprise est l’ensemble des opérations successives qui vont de
l’acquisition des matières premières, marchandises, fournitures jusqu’à l’encaissement du prix
de vente des produits ou des services vendus.
Dans le temps, il existe un décalage entre les opérations d’encaissement et de décaissement,
cela va donc obliger l’entreprise à chercher le financement de son cycle d’exploitation ; d’où la
notion de besoin de financement d’exploitation.
En outre, un projet de lancement de nouveau produit, de modification de la politique de
stockage, de changement de la politique financière ou celle de crédit à la clientèle agit sur le
besoin en fond de roulement de l’entreprise. Par conséquent les dirigeants doivent prévoir ce
besoin de financement d’exploitation qui dépend de :
 La durée d’écoulement des stocks ;
 La durée du crédit consenti aux clients ;
 La durée du crédit obtenu des fournisseurs ;
 L’évolution des autres éléments tels que : la TVA, le salaire, les charges sociales.
Dans le souci d’éviter les difficultés de trésorerie, le gestionnaire d’entreprise prévoit le besoin
de financement d’exploitation sur la base d’une norme qui est le chiffre d’affaire hors taxe d’où
le concept de besoin de financement d’exploitation normatif ou BFE moyen.
Pour évaluer le B.F.E normatif, deux méthodes s’imposent :
 La méthode de temps d’écoulement ou méthode des experts comptables ;
 La méthode de comparaison des flux.
Nous aborderons ces deux méthodes dans les lignes qui suivent.

1
I) Détermination du besoin de financement d’exploitation
normatif

1) la méthode de temps d’écoulement ou méthode des experts


comptables
Cette méthode consiste à déterminer le besoin de financement d’exploitation normatif en
fonction de la durée d’écoulement et du coefficient de structure. Pour cela les trois hypothèses
suivantes s’imposent aux experts :
 le chiffre d’affaires de l’entreprise est régulièrement réparti sur la durée de l’exercice ;
 le besoin de financement normatif est directement proportionnel au chiffre d’affaires
HT : BFE Normatif = K × CAHT
 chaque poste du besoin de financement d’exploitation est directement proportionnel au
chiffre d’affaire hors taxe ;
Dans ces conditions, cette méthode exprime toutes les composantes du besoin de financement
en fonction de deux facteurs : la durée moyenne d’écoulement (TE) et le coefficient de
structure (CS) ou ratio de structure. BFE = stocks + créances – dettes
Exprimons ce BFE en jours de CAHT
BFE Stocks créances Dettes
× 360 = × 360 + × 360 − × 360
CAHT CAHT CAHT CAHT
Chacune de ces composantes s’exprime en fonction de TE et CS
Stock Stock CAMV
× 360 = × 360 ×
CAHT CAMV CAHT

ELEMENTS TEMPS D’ECOULEMENT : TE COEFFICIENT DE


DU BFE STRUCTURE : CS
Stock de 𝑆𝑡𝑜𝑐𝑘 𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛 × 360 𝐶𝐴𝑀𝑉
marchandises 𝐶𝐴𝑀𝑉 𝐶𝐴𝐻𝑇

Stock de 𝑆𝑡𝑜𝑐𝑘 𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛 𝑑𝑒 𝑀𝑃 × 360 𝐶𝐴𝑀𝑃𝐶


matières 𝐶𝐴𝑀𝑃𝐶 𝐶𝐴𝐻𝑇
premières
Stock en cours 𝑆𝑡𝑜𝑐𝑘 𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑢𝑟𝑠 × 360 𝐶𝑜û𝑡 𝑑𝑒 𝑝𝑟𝑜𝑑. 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑢𝑟𝑠
de production 𝐶𝑜𝑢𝑡 𝑑𝑒 𝑝𝑟𝑜𝑑. 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑢𝑟𝑠 𝐶𝐴𝐻𝑇
Stocks de 𝑆𝑡𝑜𝑐𝑘 𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛 𝑑𝑒 𝑃𝐹 × 360 𝐶𝑃𝑃𝐹𝑉
produits finis 𝐶𝑃𝑃𝐹𝑉 𝐶𝐴𝐻𝑇
Clients (𝑐𝑟é𝑎𝑛𝑐𝑒𝑠 + 𝐸𝐴𝑅 + 𝐸𝐸𝑁𝐸 − 𝐴𝐴 𝑜𝑏𝑡𝑒𝑛𝑢) × 360 𝐶𝐴𝑇𝑇𝐶
(créances) 𝐶𝑃𝑃𝐹𝑉 𝐶𝐴𝐻𝑇
TVA 15 jours + délai de paiement 𝑇𝑉𝐴 𝑑é𝑑𝑢𝑐𝑡𝑖𝑏𝑙𝑒 𝑠𝑢𝑟 𝑎𝑐ℎ𝑎𝑡𝑠
déductible sur 𝐶𝐴𝐻𝑇
achat

2
Fournisseurs (𝑑𝑒𝑡𝑡𝑒𝑠 + 𝐸𝐴𝑃 − 𝐴𝐴 𝑎𝑐𝑐𝑜𝑟𝑑é) × 360 𝐴𝑐ℎ𝑎𝑡𝑠 𝑇𝑇𝐶
(dettes) 𝐴𝑐ℎ𝑎𝑡𝑠 𝑇𝑇𝐶 𝐶𝐴𝐻𝑇
TVA collectée 15 jours + délai de paiement 𝑇𝑉𝐴 𝑐𝑜𝑙𝑙𝑒𝑐𝑡é𝑒 𝑠𝑢𝑟 𝑣𝑒𝑛𝑡𝑒𝑠
sur ventes 𝐶𝐴𝐻𝑇
Salaires 15 jours + délai de paiement 𝑆𝑎𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑛𝑒𝑡
𝐶𝐴𝐻𝑇
Charge sociale 15 jours + délai de paiement 𝐶ℎ𝑎𝑟𝑔𝑒𝑠 𝑠𝑜𝑐𝑖𝑎𝑙𝑒
𝐶𝐴𝐻𝑇

Le calcul du BFR normatif se calcule à l’aide du tableau suivant :

TE × CS
Postes du bilan TE CS Emplois Ressources
Clients 30 jours 1,2 36
Fournisseurs 30 jours 0,6 18
… … … … …
TOTAUX ∑emplois ∑Ressources

𝐂𝐀𝐇𝐓
BFR normatif = BFR en jours de CAHT ×
𝟑𝟔𝟎
Si emploi ˃ Ressources, il existe un besoin en fonds de roulement
Si emploi ˂ Ressources, il existe une ressource en fonds de roulement

2) la méthode de comparaison des flux


L’évaluation du besoin de financement d’exploitation par cette méthode nécessite :
 La structure du coût de production ;
 Les temps de financement d’exploitation en vue de déterminer les coûts décaissés ;
 Les délais de règlement des coûts issus de la production ;
 La période référence des coûts. Dans ces conditions le besoin de financement est égal
à:

BFE = Besoin de financement du cycle d’exploitation


+ Besoin dû au crédit-client
- Ressources induites par le crédit fournisseur.

a) Le besoin dû à l’exploitation est évalué selon le mécanisme de l’avance


de trésorerie.
Pour une entreprise industrielle, le cycle d’exploitation part de l’achat de matières premières
(MP) jusqu’à l’encaissement du prix des produits finis vendus.

3
En effet, pour une vente au comptant et le besoin de financement dû aux matières premières,
l’entreprise engage dans le cycle d’exploitation une quantité totale de matières première
correspondant à la durée de stockage des matières, à la durée du cycle de transformation et à la
durée de stockage des produits finis. Par conséquent, l’entreprise doit disposer de ressources
suffisantes pour financer « T » périodes de matières premières. L’entreprise avance donc « T »
fois le coût de matières premières, selon la durée de la période de référence.
La période de référence est le plus petit temps par rapport auquel le délai de stockage ou de
transformation est défini.
MECANISME DE L’AVANCE DE TRESORERIE

Stockage de matières premières Stockage en cours Stockage de produits finis

4 mois pour stockage de MP 3 mois transformation 2 mois stockage PF


Engagement du coût de matière sur 9 mois
Engagement des coûts liés à la transformation sur 5 mois
Engagement des frais liés aux produits finis sur 2 mois
Si la structure du coût de revient comporte les charges ci-dessus, les besoins due à l’exploitation
sont :

Financement des MP = C1 × T1
Financement des frais de fabrication = C2 × T2
Financement des frais de stockage = C3 × T3
Financement des frais de distribution = C4 × T4

TOTAL = ∑Ci × Ti = X
Avec Ci, le coût des différentes charges dans la composition du coût de production.

b) Besoin dû au crédit client


Ce besoin est égal au total des coûts multiplié par le délai du crédit-client T (T exprimé en
période de référence).
Besoin dû au crédit-client = T × ∑Ci = Y

c) Les ressources induites par l’exploitation

4
Ces ressources sont constituées des crédits obtenus des fournisseurs. Ces crédits diminuent le
besoin de financement de l’exploitation.
Le montant total des ressources est :
Crédit fournisseur = C1 × T’1
Crédit lié aux frais de fabrication = C2 × T’2
Crédit lié aux frais de stockage = C3 × T’3
Crédit lié aux frais de distribution = C4 × T’4
TOTAL =Z
Ressources induites = ∑Ci × T’i = Z
En définitif :
 Besoin de financement d’exploitation = X + Y – Z
 Ce BFE est le besoin exprimé par l’exploitation pour 1 franc de chiffres d’affaires par
période d’observation.

II) Décomposition du BFE normatif en partie fixe et partie


variable
Dans la plupart des entreprises, l’hypothèse qui stipule que les postes du besoin de financement
d’exploitation sont proportionnels au chiffre d’affaires hors taxe n’est pas vérifiée, en ce sens
que certains postes comportent des éléments fixes (indépendant du CAHT). Dans ces
conditions, le postes du BFE nécessitent les traitements suivants :
 Décomposer les postes en partie fixe et en partie variable ;
 Traiter la partie variable en l’exprimant en fonction de TE et CS ;
 Evaluer la partie fixe proportionnellement à la durée d’écoulement du poste ;
De façon générale, les postes concernés par ce traitement sont :
 Fournisseurs (dette) : les achats ont soit les éléments qui varient proportionnellement au
CAHT, soit les éléments restent fixes (constantes) quand le CAHT varie.
 Frais de personnel : il existe des éléments fixes ou des éléments variables.
 TVA : les montants déductibles sont fixes ou variables selon que les achats varient ou
restent fixes ;
 Les stocks : il y a des parties fixes et des parties variables.
Après avoir effectué le traitement ci-dessus, on obtient un BFE composé de deux parties :
 Une partie fixe c’est-à-dire indépendante du niveau d’activité ;
 Une partie variable proportionnelle au CAHT.

BFE Normatif = k × CAHT + C (constante).

5
III) Applications

1) Méthode de comparaison des flux


La société OTAZ exploite des magasins de grandes surfaces. Elle obtient auprès de ses
fournisseurs un crédit moyen de 60 jours (D1).
Quant aux :
- Clients, les règlements s’effectuent au comptant ;
- Stocks, ils tournent 24 fois l’année (durée du cycle d’exploitation = 15 jours)
- Autres frais, le crédit est d’un mois. Ces frais sont engagés au moment des achats (D2).
La structure du prix de revient pour 1 F de vente est la suivante :
- Coût d’achat : 0,80
- Autres frais : 0,10
- Amortissement : 0,05
- Marge : 0,05
TAF : déterminer le besoin de financement d’exploitation

Résolution :

Besoin dû à l’exploitation Besoin dû au crédit client


Financement achat = 0,8 × 1 = 0,8 Financement crédit-client = 0,8 ×0 = 0
Financement autres frais = 0,10 ×1 = 0,10 = 0,1 ×0 = 0
TOTAL = 0,9 TOTAL =0
(règlement au comptant)

Les ressources induites Le besoin de financement d’exploitation


Crédit sur achat = 0,8 × 4 = 3,2 BFE = 0,9 + 0 – 3,4 = - 2,5
Crédit sur autres frais = 0,1 × 2 = 0,2 BFE = -2,5 × 15 = -37,5 jours CAHT.
TOTAL = 3,4 Pas de besoin

2) Méthode des experts comptables


La SARL OTOYAMA, une entreprise commerciale prévoit pour l’année une activité normale
qui peut être résumée de la façon suivante :

6
Durée Echéance de condition règlement
 Stock de marchandises : 30 jours  TVA le 20 du mois (TVA = 18%)
 Crédit accordé aux clients : 60 jours  Personnel le 5 du mois
 Crédit obtenu des fournisseurs : 45 jours  Charge sociale le 15 du mois
EXPLOITATION ANNUELLE
 CAHT : 820 000
 Achat de marchandises HT : 410 000

Frais divers : 260 000


Salaire net : 120 000
Cotisation sociale : 54 000
Autres frais : 36 000
Amortissement : 50 000

TAF : calculer le besoin de financement en fonds de roulement

Résolution :

ELEMENTS DU TEMPS COEFFICIENT DE STRUCTURE :


BFE D’ECOULEMENT : CS
TE
Stock de marchandises 30 jours de 𝐶𝐴𝑀𝑉 410 000
= = 0,5
consommation 𝐶𝐴𝐻𝑇 820 000
Clients (créances) 60 jours de CATTC 𝐶𝐴𝑇𝑇𝐶 410 000 × 1,18
= = 1,18
𝐶𝐴𝐻𝑇 820 000
TVA déductible sur 15 +20 = 35 jours de 𝑇𝑉𝐴 𝑠𝑢𝑟 𝑎𝑐ℎ𝑎𝑡𝑠 410 000 × 0,18
achat TVA = = 0,09
𝐶𝐴𝐻𝑇 820 000

Fournisseurs (dettes) 45 jours d’achat TTC 𝐴𝑐ℎ𝑎𝑡𝑠 𝑇𝑇𝐶 410 000 × 1,18
= = 0,59
𝐶𝐴𝐻𝑇 820 000
TVA collectée sur 15 + 20 = 35 jours de 𝑇𝑉𝐴 𝑠𝑢𝑟 𝑣𝑒𝑛𝑡𝑒𝑠 820 000 × 0,18
ventes TVA = = 0,18
𝐶𝐴𝐻𝑇 820 000
personnel 15 + 5 = 20 jours de 𝑆𝑎𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑛𝑒𝑡 120 000
= = 0,146
salaires 𝐶𝐴𝐻𝑇 820 000
cotisation sociale 15 +15 = 30 jours de 𝐶ℎ𝑎𝑟𝑔𝑒𝑠 𝑠𝑜𝑐𝑖𝑎𝑙𝑒 54 000
= = 0,065
cotisation sociale 𝐶𝐴𝐻𝑇 820 000

Calculons le BFR normatif :

7
TE × CS
Postes du bilan TE CS Emplois Ressources
Stock de marchandises 30 jours 0,5 15
Clients 60 jours 1,18 70,8
TVA déductible sur 35 0,09 3,15
achat 45 0,59 26,55
Fournisseurs 35 0,1 6,30
TVA collectée sur 20 0,146 2,92
ventes 30 0,065 1,95
Personnel
Cotisation sociale
TOTAUX 88,95 37,72

Le BFE normatif est égal :


- En jour : 88,95 – 37,72 = 51,23 jours de CAHT
- En francs : (820 000 × 51,23) / 360 = 116 690 F

Vous aimerez peut-être aussi