Vous êtes sur la page 1sur 4

J.

M -La fonction Exponentielle - 2bac PC

0.1 La fonction exponentielle népérienne


Propriétées élémentaires
On sait que la fonction logarithme népérienne ln est une bijection de ]0, +∞[ vers R, donc elle admet une
fonction réciproque de R vers ]0, +∞[.
Définition 0.1.1. La fonction réciproque de la fonction logarithme népérienne est appellée
la fonction exponentielle népérienne (ou la fonction exponentielle) et est notée par :exp.
Remarque 0.1.1. .
• La fonction ln est une bijection de R∗+ vers R :

(∀β ∈ R)(∃!α ∈ R∗+ ); β = ln(α )

• D’après la définition, on a :

(∀ x ∈ R)(∀ y ∈ R∗+ )( y = exp( x) ⇐⇒ x = ln( y))

• exp(0) = 1 et exp(1) = e car ln(e) = 1 et ln(1) = 0.


Proposition 0.1.1. .
La fonction exp est une bijection de R vers R∗+ . 
 exp( x) > 0 ∀x ∈ R
La fonction exp est continue et strictement croissante sur R. On a : ln(exp( x)) = x ∀ x ∈ R .
exp(ln( x)) = x ∀ x ∈ R∗+

Remarque 0.1.2. .
• Comme la fonction exp est strictement croissante sur R, alors pour tout nombres réels x et y on a :
exp( x) = exp( y) ⇐⇒ x = y et exp( x) < exp( y) ⇐⇒ x < y.
Applications
1) Résoudre dans R les équations suivantes :
 3x + 1   1
2
exp(− x ) = exp et exp x + 2 = e2 .
2
x−5 x
2) Résoudre dans R les inéquations suivantes
! : !
1 1
exp(− x2 ) > exp(− x) et exp ≤ exp − 12 .
x+7 ( x + 7)2
La courbe représentative de la fonction exp
Comme la fonction exp est la réciproque de la fonction ln, alors la courbe représentative de exp est la
symétrique de la fonction ln par rapport à la première bissectrice ( y = x).

.
Propriétées algébriques
Proposition 0.1.2. Pour tout nombres réels x et y on a : exp( x + y) = exp( x) × exp( y).
Preuve 1. .
Remarque 0.1.3. .
La fonction exponentielle népérienne transforme les sommes en des produits, et en utilisant un raisonnement par
récurrence, on prouve la proposition suivante :
Proposition 0.1.3. .
Pour tout n ∈ N∗ , et pour tout nombres réels x1 x2 x3 ...... et xn , on a :
 k=n  k=n
exp ∑ xk = ∏ exp( xk )
k=1 k=1

De la proposition 2 on en déduit la proposition suivante :


Proposition 0.1.4. .
Soient x et y deux nombres réels, et soit r un nombre rationnel (r ∈ Q), on a :
1 exp( x)
1) exp(− y) = 2) exp( x − y) = 3) exp(rx) = (exp( x))r .
exp( y) exp( y)
Preuve 2. .
Autre écriture de la fonction exponentielle népérienne
On a : exp(1) = e, le nombre e est l’image de 1 par la fonction exp, d’où (∀r ∈ Q) : exp(r) = [exp(1)]r = er .
On prolonge cette écriture sur R c’est à dire que (∀ x ∈ R) :; exp( x) = e x .
Par conséquent toutes les propriétées précédentes seront :
1) (∀ x ∈ R), (∀ y ∈]0, +∞[) : e x = y ⇐⇒ x = ln( y) 2) (∀ x ∈ R) : ln(e x = x et (∀ x ∈]0, +∞[) : eln(x) = x.
1 a−b ea
2
3) (∀( a, b) ∈ R )(∀r ∈ Q) : e a + b a b −
=e e e = a ea = b era = (e a )r .
e e
4) (∀( a, b) ∈ R2 ) : e a = eb ⇐⇒ a = b 5) (∀( a, b) ∈ R2 ) : e a > eb ⇐⇒ a > b.
Exercice 1. .
• Résoudre dans R les équations suivantes : e x−2 = 2 et e2x − 3e x + 2 = 0.
2
• Résoudre dans R les inéquations suivantes : e x −x > 1 et e3x+1 − 3e2x+1 + e x+1 < 0.
La dérivée de la fonction exponentielle népérienne
Puisque la fonction ln est dérivable sur ]0, +∞[ et sa dérivée ne s’annule pas sur ]0, +∞[, alors la fonction
exponentielle népérienne est dérivable sur R.
1 1
On a : ∀ x ∈ R (e x )0 = 0 x = = ex .
ln (e ) 1
ex
Proposition 0.1.5. .
La foction qui à x 7−→ e x est dérivable sur R et (∀ x ∈ R) : (e x )0 = e x . Si u est une fonction dérivable sur un
intervalle I, alors la fonction x 7−→ eu(x) est dérivable sur I et :

(∀ x ∈ I ) : [eu(x) ]0 = u0 ( x)eu(x)

Exemple 0.1.1. .
• Déterminer la dérivée de la fonction f dans les cas suivants :
2
a) f ( x) = e3x −x b) f ( x) = e x−x ln(x) .
Preuve 3. .
Limites Importantes
Proposition 0.1.6. .
ex ex − 1
lim e x lim e x lim lim xe x lim .
x−→−∞ x−→+∞ x−→+∞ x x−→−∞ x−→0 x
Preuve 4. .
ex ln(t)
Montrons que : lim. On pose t = e x d’où x = ln(t) et puisque lim = 0+ .
x−→+∞ x t−→+∞ t
ex t 1
Alors lim = lim = lim = +∞.
x−→+∞ x x−→+∞ ln ( t ) x−→+∞ ln ( t )
t
Exercice 2. . √
ex x  1

1) Déterminer : lim et lim et lim x e − 1 .
x
x−→+∞ x2 x−→+∞ ex x−→+∞
ex ex − 1
2) Étudier et tracer le graphe de f dans les cas suivants : f ( x) = et f ( x) = .
x ex

0.2 La fonction exponentielle de base a


Préliminaire
Soit a ∈ R∗+ − {1}. On sait que la fonction x 7−→ log a est continue et est strictement monotone sur R∗+ , donc
elle réalise une bijection de de R∗+ vers R par suite elle admet une fonction réciproque de R vers R∗+ .

Définition 0.2.1. .
Soit a un nombre réel strictement positive et différent de 1.
La fonction réciproque de la fonction Log a est appellée la fonction exponentielle de base a et est notée : exp a .

∀ x ∈ R ∀ y ∈]0, +∞[: exp a ( x) = y ⇐⇒ Log a ( y) = x


Remarque 0.2.1. .
ln( y)
∀ x ∈ R ∀ y ∈]0, +∞[: exp a ( x) = y ⇐⇒ Log a ( y) = x ⇐⇒ x = ⇐⇒ ln( y) = x ln( a) ⇐⇒ y = e x ln(a) .
ln( a)
Donc ∀x ∈ R : exp a ( x) = e x ln(a) .

Proposition 0.2.1. . 
 exp a ( x + y) = exp a ( x) × exp a ( y)
1



 exp a (− x) =


exp a ( x)
∀( x, y) ∈ R2 ∀r ∈ Q, on a : exp a ( x) .
exp a ( x − y) =


exp a ( y)




exp a (rx) = (exp a ( x))r

Autre écriture de exp a ( x)


( Log a ( a) = 1) ∀ a ∈ R∗+ − {1}

exp a (1) = a
exp a (r) = [exp a (1)]r = ar ∀r ∈ Q ∀ a ∈ R∗+ − {1}
 exp a ( x) = a x ∀ x ∈ R ∀ a ∈ R∗+ − {1}
On prolonge cette propriétée à R, donc : a x = y ⇐⇒ x = Log a ( y), ∀ x ∈ R ∀ a ∈ R∗+ − {1}
a = e x ln(a) , ∀ x ∈ R ∀ a ∈ R∗+ − {1}
 x
Étude de la fonction x 7−→ a x
Soit a ∈ R∗+ − {1}
• La fonction qui à x 7−→ a x est dérivable sur R et (∀ x ∈ R) : ( a x )0 = a x ln( a).
1èrecas : a > 1
Alors ln( a) > 0 d’où la fonction x 7−→ a x est strictement croissante sur R, et lim a x = +∞ lim a x = 0.
x−→+∞ x−→−∞
2èmecas : a < 1
Alors ln( a) < 0 d’où la fonction x 7−→ a x est strictement décroissante sur R, et lim a x = 0
x−→+∞
lim a x = +∞.
x−→−∞
1
Représentation graphique a = 2 et Représentation graphique a =
2
Remarque 0.2.2. .
On remarque que (∀ x ∈ R) 1 x = 1 par conséquent : (∀ a ∈ R∗+ )(∀ x ∈ R) : a x = e x ln(a)
Exercice 3. .
Calculer les limites suivantes : x
1 xe x a(b ) √ xe x
• lim x x • lim • lim avec 1 < a < b • lim x x . • lim .
x−→+∞ x−→+∞ 3 x x−→+∞ b( a x ) x−→0+ x−→−∞ 3 x
√  x2  1
 ln( x)  1x ex + 2
• lim x ln • lim x x • lim x2 e x − x • lim • lim x
x−→0 1+x + x−→−∞ x−→+∞ x x−→+∞ e + 1
 x−→ 1 0x
• lim x x • lim 1+ .
x−→0+ x−→+∞ x
Preuve 5.

Vous aimerez peut-être aussi