Vous êtes sur la page 1sur 88

RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON

Paix-Travail-Patrie Peace-Work-Fatherland
********* *********
UNIVERSITÉ DE YAOUNDE I UNIVERSITY OF YAOUNDE I
********* *********
ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE NATIONAL ADVANCED SCHOOL OF
POLYTECHNIQUE DE YAOUNDE
ENGINEERING OF YAOUNDE
*********
*********
DÉPARTEMENT DES GÉNIES ÉLECTRIQUE
ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DEPARTMENT OF ELECTRICAL AND
TELECOMMUNICATIONS ENGINEERING

PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC


PRODUCTION DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Mémoire de fin d’études

Présenté et soutenue par :

NKOLO EDENE Eric

En vue de l’obtention du :


Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie Électrique

Sous la Supervision de :


Pr. NDZANA Benoît

Devant le jury composé de :

Président : PEMHA Élisabeth Maitre de conférences UY1


Rapporteur : NDZANA Benoît Maitre de conférences UY1
Examinateur : MBINKAR Edwin Chargé de cours UY1

ANNÉE ACADÉMIQUE 2020/2021

Mémoire soutenu le 30 Septembre 2021


PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

DÉ DICACE

À
Mes parents bien aimés

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option


Génie Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric i
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

REMERCIEMENTS
Ce travail a pu être accompli par la grâce de Dieu, à travers laquelle j’ai rencontré des
personnes qui ont contribué à l’aboutissement de ce labeur et envers lesquelles je serai
toujours reconnaissant.

 Pr PEMHA Élisabeth : pour m’avoir fait l’honneur de présider ma soutenance.


 Pr NDZANA Benoît, mon encadreur académique et directeur de l’IUT BOIS de
MBALMAYO. Je voudrais lui exprimer ma très profonde gratitude pour sa simplicité,
pour ses conseils et son dévouement incontestable pour la réussite de ma formation et
celle de mes camarades dans le métier de génie électricien.
 Dr MBINKAR Edwin : pour m’avoir fait l’honneur d’examiner ce travail.
 Pr Remy ETOA, directeur de l’École Nationale Supérieur Polytechnique, pour
l’accompagnement académique qu’il nous offre.
 L’ingénieur FARIS OTTO Eric, mon encadreur professionnel pour sa disponibilité,
ses orientations, sa rigueur, son insistance, sa patiente, ses encouragements et par-
dessus tous ses précieux conseils qui ont pleinement contribué à l’aboutissement de ce
travail. Je ne saurais assez lui exprimer ma profonde gratitude.
 L’ingénieur JEAN Jacques mon Co-encadreur pour m’avoir accueilli dans son
unité et pour ses conseils tout au long de ma période de stage.
 Mon oncle Mr ALAIN Bélibi pour son immense soutient qu’il m’a apporté tout au
long de ces années de formation.
 Mes parents Mr .NKOLO Yves et Mme ABOUEM Marceline, mes frères et sœurs
pour leur amour et soutient inconditionnels à mon égard.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option


Génie Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric ii
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

GLOSSAIRE

Liste des abréviations

Pdc Pouvoir de coupure


ANSI American National Standards Institute
Pdf Pouvoir de fermeture
BPN Bobine de Point Neutre
BT Base Tension
HTA Haute tension A
HTB Haute tension B
CEI Commission Électrotechnique Internationale
PED Production d’énergie décentralisée
RIE Réseau Isolé Est
CCR Centre de conduite du réseau
IACM Interrupteur aérien à commande manuelle
RPD Réseau Public de distribution

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option


Génie Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric iii
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

RÉ SUMÉ
La construction et la conception des ouvrages de distributions électriques n’a connu que
peu d’évolution jusqu’à récemment (quelques décennies).La libéralisation du marché de
l’électricité a eu pour effet la modification de la façon dont sont exploités les ouvrages de
distributions. Le raccordement de la production décentralisée sur le réseau de distribution
modifie la circulation des flux de puissance et doit donc nécessairement et systématiquement
être pris en compte par les plans de protections des réseaux de distributions dans le soucis de
maintenir l’intégrité du réseau en terme de sélectivité de ses protections .Toutefois le
développement actuel des technologies numériques facilite la mise en œuvre des principes de
protection directionnelle qui , à défaut d’être nouveaux , sont de plus en plus utilisés dans les
réseaux de distributions. Notre travail consiste à déterminer, compte tenu du plan de
protection contre les court-circuits entre phases, le type de protections ampérométriques à
installer (classique ou directionnelle) ainsi que les plages de réglages des protections pour les
réseaux de distributions HTA équipés d’une production décentralisée. Ainsi, une
méthodologie a été mise sur pieds afin de dégager les principales étapes d’une étude de plan
de protection. La mise en application de cette méthodologie s’est faite sur le départ D32
FOUMBOT, départ issu du poste source de Bafoussam dont la longueur de l’ossature
principale avoisine les 100Km où sera raccordée très prochainement une production
décentralisée à travers le projet <<ÉLECTROMÉCANIQUE FOUMBOT. >>. Les résultats
obtenus qui étaient le dimensionnement des protections nous ont permis déjà de valider la
conformité du raccordement de cette production décentralisée à Mfoumban mais également de
paramétrer le système de protection du départ en conformité avec les recommandations de la
NFC 13-100.

Mots clés : libéralisation du marché de l’électricité, production décentralisée, réseau de


distribution, plans de protections, protection directionnelle, protection classique.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option


Génie Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric iv
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

ABSTRACT
Until recently (a few decades), the construction and design of electrical distribution
structures has changed little. The liberalization of the electricity market has had the effect of
changing the way in which the structures are operated of distributions. The connection of
decentralized generation to the distribution network modifies the circulation of power flows
and must therefore necessarily and systematically be taken into account by the protection
plans of the distribution networks in order to maintain the integrity of the network in terms of
selectivity of its protections. However, the current development of digital technologies
facilitates the implementation of directional protection principles which, although they are not
new, are increasingly used in distribution networks. Our work consisted in determining,
taking into account the phase-to-phase short-circuit protection plan, the type of amperometric
protection to be installed (conventional or directional) as well as the protection adjustment
ranges for MT distribution networks equipped with decentralized production. Thus, a
methodology was set up in order to identify the mains stages of a study of a protection plan.
The implementation of this methodology was done on the D32 FOUMBOT departure,
departure from the source substation of Bafoussam whose length of the main framework is
close to 100km where a decentralized production will be connected very soon through the
project << ELECTROMECANIQUE MFOUMBAN >>. The results obtained, which were the
dimensioning of the protections, have already enabled us to validate the conformity of the
connection of this decentralized production to Mfoumban but also to configure the outgoing
protection system in accordance with the recommendation of NFC 13-100.

Keywords: liberalization of the electricity market, decentralized production, distribution


network, protections plan, directional protection, conventional protection

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option


Génie Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric v
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

LISTE DES FIGURES

Figure 1 : Architecture du réseau à un niveau de tension...........................................................4


Figure 2 : Architecture du réseau à deux niveaux de tension.....................................................5
Figure 3 Illustration d’un système électrique (Google, 2017)....................................................9
Figure 4 : Structure arborescente d'un réseau HTA simple antenne [1]...................................10
Figure 5 : Architecture d’un réseau HTA en boucle ouverte [5]..............................................10
Figure 6 : Architecture d'un réseau HTA avec source de production locale [5].......................11
Figure 7 : Types de court-circuit [5]........................................................................................12
Figure 8 : Fonctionnement d’une sélectivité chronométrique..................................................16
Figure 9 : Fiabilité d’une protection [5]....................................................................................18
Figure 10 : Association de protection [5].................................................................................19
Figure 11:Constitution d’un système de protection..................................................................19
Figure 12 : Séquence de ré enclenchement rapide....................................................................21
Figure 13 : Déclenchement intempestif des départs saints [10]...............................................25
Figure 14 : Aveuglement de la protection du départ [10].........................................................26
Figure 15 : Raccordement en départ mixte [4].........................................................................26
Figure 16 : Raccordement en départ direct. [4]........................................................................27
Figure 17 : Arbre de décision pour le choix d’une protection de découplage [2]....................30
Figure 18 : Gabarit de tension à respecter pour les installations supérieur à 5MW [2]............31
Figure 19 : séquence direct d’un défaut triphasé......................................................................44
Figure 20 : Séquence direct et inverse d’un défaut biphasé......................................................46
Figure 21 : Schéma simplifié du D32 Foumbot........................................................................47
Figure 22 Court-circuit triphasé sur le jeu de barre du départ..................................................52
Figure 23 :Court-circuit triphasé au niveau du point de raccordement....................................54
Figure 24 :Court-circuit triphasé au point le plus impédant de l’installation HTA du
producteur.................................................................................................................................56
Figure 25 :Court-circuit biphasé en bout de ligne....................................................................58
Figure 26 : schéma unifilaire du poste source de Bafoussam...................................................69
Figure 27 : schéma d’exploitation du D32 Foumbot................................................................70

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option


Génie Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric vi
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 : Tableau comparatif des différents régimes de neutre [1].......................................14


Tableau 2 : Les types de protections de découplage [2][10]....................................................29
Tableau 3 : plan de protection proposé.....................................................................................37
Tableau 4 : Liste des fonctions de protections..........................................................................37
Tableau 5 : Tableau récapitulatif des courants de court-circuit................................................60
Tableau 6 : Réglage de la protection à maximum de courant de poste de livraison.................61
Tableau 7 : Réglage de la protection à maximum de courant de poste source.........................63
Tableau 8 : Protection de découplage H.5................................................................................64
Tableau 9 : Paramètre du réseau Amont...................................................................................71
Tableau 10 : Caractéristique du transformateur HTB/HTA.....................................................71
Tableau 11 : caractéristiques de l’ossature principale du D32 Foumbot..................................72
Tableau 12 : Paramètre de l’alternateur synchrone...................................................................73
Tableau 13 : Paramètre du transformateur élévateur BT/HTA...............................................73
Tableau 14 : Paramètre de la ligne de raccordement................................................................73
Tableau 15 : Liste des fonctions de protections......................................................................74

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option


Génie Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric vii
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

SOMMAIRE

REMERCIEMENTS...................................................................................................................ii

GLOSSAIRE ……………………………………………………………………………..iii

RÉSUMÉ ……………………………………………………………………………..iv

ABSTRACT ……………………………………………………………………………...v

LISTE DES FIGURES..............................................................................................................vi

LISTE DES TABLEAUX........................................................................................................vii

CHAPITRE I : CONTEXTE, PROBLÉMATIQUE ET GÉNÉRALITÉS..........................3

I.1 CONTEXTE...............................................................................................................4

I.1.1 Situation actuelle des réseaux de distribution ruraux camerounais......................4

I.1.2 La production décentralisée au Cameroun..............................................................6

I.1.3 Description du D32 FOUMBOT et du projet de raccordement d’une production


décentralisée à FOUMBAN................................................................................................6

I.1.4 Nécessité d’un nouveau système de protection......................................................7

I.2 GÉNÉRALITÉS.........................................................................................................8

I.2.1 Réseau électrique....................................................................................................8

I.2.2 La protection des réseaux HTA............................................................................15

I.2.3 Généralité sur la PED............................................................................................22

I.3 PROBLÉMATIQUE.................................................................................................32

CHAPITRE II MÉTHODOLOGIE.....................................................................................33

II.1 PLAN DE PROTECTION CONTRE LES DÉFAUTS D’ISOLEMENTS..............34

II.1.1 Élaboration du système de protection selon les recommandations de la NFC 13-


100. ………………………………………………………………………………….34

II.1.2 Philosophie de réglage des protections contre les défauts d’isolements.............34

II.1.3 Étude des paramètres de défauts.........................................................................34

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option


Génie Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric viii
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

II.1.4 Réglage concret des fonctions de protections et des temporisations selon la


NFC-13.100......................................................................................................................34

II.2 PLAN DE PROTECTION COMPLÉMENTAIRE..................................................35

CHAPITRE III : APPLICATION, RÉSULTAT ET COMMENTAIRE..............................36

III.1 PLAN DE PROTECTION CONTRE LES DÉFAUTS D’ISOLEMENTS..............37

III.1.1 Élaboration du système de protection.................................................................37

III.1.2 Philosophie de réglage des protections...............................................................38

III.1.3 Étude des courants de court-circuit et application..............................................41

III.1.4 Réglage des fonctions de protections..................................................................60

III.2 PLAN DE PROTECTION COMPLÉMENTAIRE..................................................63

III.3 CONCLUSION PARTIEL....................................................................................64

CONCLUSION GÉNÉRALE ET PERSPECTIVES................................................................67

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option


Génie Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric ix
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

INTRODUCTION GÉ NÉ RALE
Les réseaux électriques sont considérés comme des infrastructures hautement critiques pour
notre société. À l’origine, ces réseaux ont été construits suivant une organisation verticale dans
laquelle les transferts d’énergies suivent le schéma dit de haut en bas : production- transport -
distribution. Ils sont donc exploités de manière centralisés. Ainsi, la majeure partis de la
production électrique est engendrée par les centrales de grande capacité de production telles que
les centrales hydrauliques, thermiques, nucléaires, etc. Ensuite, l’énergie électrique produite est
acheminée vers les centres de consommations très souvent sur des grandes distances et à travers
une structure du réseau hiérarchique, de la très haute tension, à la moyenne tension puis à la
basse tension [3].
Toutefois, l’ouverture du marché de l’électricité a créé un cadre favorable pour l’apparition et le
développement des plus petits producteurs, qui se connectent au réseau électrique de façon
décentralisée. Les sources décentralisées de petites tailles (la limite est <12MW [8]) se
connectent en général au réseau de distribution, car elles consistent à générer localement de
l’énergie au plus près des centres de consommation et donc destinée à être transportée sur de
courtes distances. Cette insertion a pour vocation de réduire la dépendance du réseau local vis-
à-vis du réseau de transport et d’apporter une solution à la problématique d’accroissement de la
demande en énergie et d’éviter l’achat et l’installation de nouveaux équipements comme les
lignes et les transformateurs. Elle peut aussi servir au besoin locaux en charge ou surcharge et,
de ce fait, réduire les pertes, le coût de transport et de distribution et augmenter la qualité de
service. Elle contribue également à l’amélioration du plan de tension et au soulagement des
lignes de distributions.
Malgré les multiples avantages que revêt l’insertion de la production décentralisée sur le réseau
de distribution, celle-ci présente néanmoins des aspects négatifs. En effet les réseaux de
distributions ont été conçus pour fonctionner radialement de sorte que les flux d’énergies se
dirigent des niveaux de tensions supérieurs vers les clients situés sur les départs [3]. La
réalisation du système de protection repose sur le principe que le courant de défaut passe dans un
seul sens de la source principale vers le défaut. Le recours à la PED de type machine tournante
par exemple apporte une difficulté supplémentaire sur le plan de protection. Ces générateurs
dans leur conception et leur mode de régulation peuvent fournir entre cinq et huit fois leur
courant nominal en situation de défaut et provoquer ainsi un fonctionnement inadéquat des
protections.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 1
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

L’objectif de ce mémoire est de proposer un plan de protection adéquate pour les départs ruraux
HTA équipés d’une production décentralisée et de l’appliquer sur un départ réel à savoir le D32
FOUMBOT, départ issus du poste source de Bafoussam. Pour ce faire notre travail se subdivise
comme suite :
 Notre premier chapitre intitulé CONTEXTE, PROBLÉMATIQUE ET
GÉNÉRALITÉS débute par le contexte de notre travail ou nous présenterons la fragilité du
système de protection en milieu rural, puis viennent les GÉNÉRALITÉS où nous présentons
les notions fondamentales permettant de cerner notre travail et enfin nous terminons par un
énoncé de notre problématique.
 Dans le deuxième chapitre qui s’intitule MÉTHODOLOGIE il est question pour nous de
proposer la démarche que nous allons mettre en œuvre pour protéger notre départ.
 Enfin notre dernier chapitre intitulé APPLICATION, RÉSULTAT ET
INTERPRÉTATION où il sera question pour nous d’appliquer la démarche présentée
dans notre méthodologie à la suite de quoi nous dégagerons nos différents résultats, puis
nous analyserons et interprèterons ces résultats.
 Nous terminerons par une conclusion, rendant compte du travail effectué et des
résultats obtenus.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 2
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

CHAPITRE I : CONTEXTE, PROBLÉ MATIQUE ET


GÉ NÉ RALITÉ S.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 3
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

I.1 CONTEXTE

I.1.1 Situation actuelle des réseaux de distribution ruraux


camerounais.
Les réseaux ruraux HTA camerounais se distinguent d’abord par leur niveau de tension. Celle-
ci est de 30 kV (figure 1) contrairement à la zone urbaine ou elle est fixée à 15kV.Cependant il
est à noter aussi qu’il y’a des localités rurales alimentées en 02 niveaux de tensions (figure 2),
c’est-à-dire que la tension HTA du poste source qui est de 15kV, est élevée ensuite par un
transformateur élévateur. L’architecture ici est radiale ou arborescente avec très peu de points de
manœuvres.

Figure 1 : Architecture du réseau à un niveau de tension

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 4
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 2 : Architecture du réseau à deux niveaux de tension

Les réseaux ruraux sont sujets à de nombreux problèmes qui sont:


 Les départs sont hyper longs et alimentent des charges sur des distances de plusieurs
dizaines de Km.
 L’absence de plan de reconfiguration efficace du réseau ne permet pas de reprendre les
charges en cas de perte de l’alimentation principale.
 L’environnement est très souvent hostile rendant difficile les opérations de
maintenance.
 La longueur des départs entraine des conséquences inévitables sur la qualité de l’onde
de tension en bout de ligne occasionnant la réduction de la vie des transformateurs, les
surcharges de ligne.
 Un autre aspect à prendre en compte est que dans ces réseaux on note la cohabitation
entre les lignes triphasées et monophasées. Le monophasé permet de réduire le cout de
construction des lignes HTA mais cela accentue les déséquilibres de tensions.
 Enfin l’absence de ligne supplémentaire accentue les surcharges des lignes.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 5
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

I.1.2 La production décentralisée au Cameroun.

La production décentralisée s’oppose à la centralisation du système énergétique. Celle-ci est


encore marginale au Cameroun. Néanmoins avec la libéralisation du marché de l’électricité on
assiste de plus en plus à une intégration des énergies renouvelables telles que le solaire
principalement au Nord Cameroun dans le réseau de distribution.
La production décentralisée présente plusieurs avantages pour un pays comme le Cameroun.
Celui-ci est un pays très riche en matière première. Le deuxième pays d’Afrique avec le plus
gros potentiel hydroélectrique estimé à quelque 23GW. Le Cameroun regorge de plusieurs
sources d’énergie notamment l’hydraulique, le solaire, la Biomasse et bien d’autres.

I.1.3 Description du D32 FOUMBOT et du projet de raccordement


d’une production décentralisée à FOUMBAN.

Le poste source de Bafoussam est alimenté par deux lignes HTB et par la centrale thermique
de Bafoussam (figure 33).Parmi les lignes HTB l’une provient du poste de Bamenda
(225Kv/90Kv) et l’autre du poste de Nkongsamba (225Kv/90Kv).Le poste comporte quatre
transformateurs dont deux en parallèles .Le transformateur N01 de puissance 36MVA alimente
trois départs en 30Kv (D32 FOUMBOT, D33 BANGANTE et D31 MBOUDA).
Le D32 FOUMBOT est un départ 30kV issu du poste de Bafoussam. Ce départ dont
l’ossature principale atteint presque les 100 Km fait face à plusieurs difficultés liées notamment
à la qualité de l’onde de tension en bout de départ, les surcharges prolongées de la ligne sont
notamment dû au courant en régime permanent appelé par le départ. Pour pallier à ce problème
l’entreprise ENEO à travers le projet dénommé  «ÉLECTROMÉCANIQUE FOUMBAN » à
entreprit de raccorder une production décentralisée d’une puissance de 1.5 MVA de type
hydroélectrique dans la ville de FOUMBAN situé à quelques 69.5 Km du poste source. Cette
intégration devrait permettre de renforcer le réseau , améliorer le plan de tension en bout de ligne
et plus loin améliorer la qualité de service à la clientèle. Toutefois plusieurs craintes subsistent à
savoir :

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 6
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Ce projet qui vise à injecter 1.5 MVA dans la ville de Foumban aura-il des
répercussions néfastes sur les protections placées en tête de départ du D32 Foumbot.
 Réduira-t-il la sensibilité des protections du départ de FOUMBOT ce qui perturberait
grandement le réseau.

I.1.4 Nécessité d’un nouveau système de protection.

Lorsqu’un départ déclenche pour cause de défaut, le poste source informe le CCR pour
signaler qu’un départ a été mis hors tension. À ce moment le CCR informe à son tour le
gestionnaire du départ pour le signaler de la présence d’un défaut dans sa zone de surveillance.
Viens ensuite une recherche dichotomique du défaut qui consiste à ouvrir successivement les
IACM et à fermer le disjoncteur départ jusqu’à ce qu’on est localisé le défaut.
La difficulté avec cette philosophie de recherche du défaut est qu’elle dépend fortement de
l’écoulement descendant de l’énergie dans les réseaux de distributions. Un déclenchement
intempestif peut très vite devenir problématique pour l’exploitant du départ en défaut et rallonger
la durée de recherche de défaut dans la zone.
L’une des plus grande cause d’interruption en milieu rural reste fortement liée à la recherche
de défaut. La recherche de défaut peut s’étendre sur plus de trois semaines [3].Avec un
environnement pas toujours accessible du fait que dans la zone rurale la nature reprend
facilement ses droits même en dessous des lignes, il n’est pas aisé de venir à bout d’un défaut.
Aussi il est crucial que le système de protection fonctionne normalement c’est-à-dire pas de
déclenchement intempestif de sorte de minimiser la durée de recherche du défaut.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 7
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

I.2 GÉNÉRALITÉS

I.2.1 RÉSEAU ÉLECTRIQUE

I.2.1.1 Système électrique vertical.


Le système électrique est un système complexe constitué de l’ensemble production-
transport-distribution.

▪ La production : L’ensemble des sources de production d’un réseau électrique constitue


son parc de production. Ici, l’élément principal est l’alternateur ; il produit de l’énergie
électrique à partir des sources mécaniques ou thermiques. Une fois produite, l’énergie
doit être transportée jusqu’aux consommateurs.

▪ Le transport : le transport de l’énergie est assuré par un réseau avec un niveau de


tensionU ≥50 kV : On parle de Haute Tension B (HTB) selon la norme CEI 71. Ce réseau
est principalement constitué des postes électriques d’interconnexions des sites de
production (HTB/HTB), des postes répartition (HTB/HTB), et des postes de
transformations ou postes sources (HTB/HTA). Ici, l’élément principal est le
transformateur, qui permet d’élever ou d’abaisser la tension.

▪ La distribution : Elle prend sa source d’énergie dans les postes de transformation et


permet de desservir des postes de répartition, puis des postes de distribution à travers un
niveau de tension 1 kV ≤U < 50 kV  : on parle de Haute Tension A (HTA) selon la norme
CEI 71. Les postes de distribution permettent d’alimenter directement les ménages à
travers un réseau Basse Tension (BT) avec un niveau de tension 50 V ≤U <1 kV   selon la
norme CEI 364 et NF C 15-100.

La figure suivante illustre le schéma représentatif d’un système électrique.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 8
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 3 Illustration d’un système électrique (Google, 2017)

I.2.1.2 Le réseau électrique hta


Le choix de l’architecture des réseaux HTA est fait sur la base d’un compromis technico-
économique entre l’exigence de la qualité de l’énergie fournie, la maitrise des surtensions, la
simplicité d’exploitation et le coût de l’ouvrage.

On distingue essentiellement les types d’architectures suivants :

 Réseau à architecture radial


Ces réseaux peuvent être en simple ou double antenne, en double dérivation ou en double
alimentation avec double jeu de barres. La figure ci-dessous présente la structure arborescente
d’un réseau en simple antenne.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 9
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 4 : Structure arborescente d'un réseau HTA simple antenne [1]

 Réseau à architecture boucle.


Ces réseaux peuvent être en boucle ouverte ou boucle fermée. La figure présente le schéma d’un
réseau en boucle ouverte.

Figure 5 : Architecture d’un réseau HTA en boucle ouverte [5]

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 10
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Ici, on peut distinguer des groupes de production locale (centrale de production injectant
en HTA) et groupe de production de remplacement (groupe électrogène dans des
industries ou ménages). La figure suivante présente le schéma d’un réseau avec groupe
de production locale.

Figure 6 : Architecture d'un réseau HTA avec source de production locale [5]

I.2.1.3 Définition et analyse des défauts


La plupart des défauts dans les réseaux de distribution sont provoqués par la foudre pendant un
orage. Des surtensions dues à la foudre causent l'amorçage d'un arc électrique dans le réseau.
Mais des objets à proximité du conducteur (branches d'un arbre, oiseaux, etc. ....) peuvent
également réduire la distance d'isolation de l'air et provoquer de cette manière l'amorçage d'un
arc électrique. Une autre cause fréquente de défaut est la détérioration d'un isolateur qui peut
entraîner un défaut dû au pouvoir d'isolation affaibli. Une autre cause de défaut plus rare vient
des conducteurs rompus ou des lignes tombées à terre. Pour les câbles, les défauts sont situés,
dans la plupart des cas, dans une boîte de jonction défectueuse.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 11
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Typologie et analyse des défauts

En fonction du nombre de conducteurs affectés :

- Monophasé
Il s’agit d’un défaut entre une phase et la terre (figure c)

- Biphasé
Il s’agit d’un défaut entre deux phases par l’intermédiaire de la terre ou non (figure b et d).

- Triphasé
Il s’agit d’un défaut entre trois phases par l’intermédiaire de la terre ou non(figure a).

Figure 7 : Types de court-circuit [5]

En fonction de la localisation du défaut :

- Défaut simple
 Le courant de retour via la terre locale passe toujours dans l’impédance de mise à la
terre du neutre, si elle existe ;

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 12
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Le courant de défaut di ou triphasé reste circonscrit aux conducteurs actifs au siège


du défaut.

- Défaut double
Les défauts doubles à la terre résultent généralement d’une évolution des tensions du réseau
suit à un premier défaut monophasé simple :

 Un second défaut affecte l’une des deux phases non intéressées par le premier défaut;
 Ce second défaut n’a pas lieu au même endroit que le premier.

I.2.1.4 Régime de neutre.

Le régime de neutre défini la manière dont le neutre est mise à la terre. Il détermine l’un des
deux critères contradictoires à savoir : Réduire le niveau de surtension dans le réseau ou réduire
l’intensité de courant de défaut à la terre. Il existe différents types de mises à la terre [1]:
- Neutre isolé (cas du Japon)
- Neutre mis à la terre par une impédance de compensation du courant capacitif résiduel du
réseau (en Europe du Nord et de l’Est)
- Neutre mis à la terre par une impédance limitatrice, résistance ou réactance (En France)
- Neutre mis directement à la terre et non distribué (Au Cameroun, en Angleterre)
- Neutre mis directement à la terre et distribué (en USA, Canada, Australie)

 Tableau comparatif des régimes de neutres

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 13
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT
Tableau 1 : Tableau comparatif des différents régimes de neutre [1]

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 14
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

I.2.2LA PROTECTION DES RÉSEAUX HTA

INTRODUCTION
Les différentes parties des réseaux électriques peuvent être le siège d’un nombre d’incidents
qui sont dus en général à l’apparition de défaut. Lorsqu’un défaut se produit sur un élément du
réseau électrique, il est indispensable de mettre hors tension la partie du réseau en défaut afin
de limiter les dégâts que l’arc électrique peut causer.

I.2.2.1 Système de protection

 Définition
C’est un dispositif de surveillance continue de l’état électrique du réseau. Il est destiné à
donner des ordres de mise hors tension du circuit de ce réseau, siège d’un fonctionnement
anormal ou d’un défaut lorsque les grandeurs électriques qui l’alimentent franchissent un seuil
prédéterminé.

 Rôle d’un système de protection


Ces systèmes de protection permettent d’éviter les conséquences des incidents qui peuvent
être dangereuses pour les personnes et pour le matériel. Pour cela, ils doivent pouvoir :
- Assurer la protection des personnes contre tout danger électrique,
- Limiter les contraintes thermiques, diélectriques et mécaniques auxquelles est soumis le
matériel,

 Qualité d’un système de protection


Pour qu’un système de protection accomplisse convenablement sa mission, il doit présenter
les qualités suivantes ;

 Rapidité : Les court-circuits sont des incidents qu’il faut éliminer le plus vite possible,
c’est le rôle des protections dont la rapidité de fonctionnement est une qualité
prioritaire.
Le temps d’élimination de défaut comprend deux composantes principales :

 Le temps de fonctionnement des protections (quelques centaines de


millisecondes).

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 15
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Le temps d’ouverture des disjoncteurs, avec les disjoncteurs modernes


(SF6 ou à vide), ces derniers sont compris entre une et trois période.
 Sélectivité : C’est une capacité d’un système de protection à faire la distinction entre
les conditions pour lesquelles une protection doit fonctionner de celle où elle ne doit
pas fonctionner.
La sélectivité chronométrique est généralement celle qui est la plus utilisée.

Sélectivité chronométrique.
Cette sélectivité associe une notion de temps à la grandeur contrôlée qui est le courant : une
temporisation est affectée volontairement à l’action de la protection ampérométrique.

Figure 8 : Fonctionnement d’une sélectivité chronométrique.

Ainsi sur la figure (8), le court-circuit représenté est vu par toutes les protections A et B. La
protection temporisée A ferme ses contacts plus rapidement que celle installé en B. Après

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 16
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

l’ouverture du disjoncteur B suite à un court-circuit, la protection en A qui n’est plus sollicité


revient à sa position de repos. La différence des temps de fonctionnement minimale ∆T entre les
deux protections est appelé intervalle de sélectivité et vaut au moins 200ms.

Nous avons également d’autres sélectivités.

- La sélectivité Ampérométrique : Elle permet de surveiller une section du réseau et est


réglé avec un seuil de valeur inférieure à la valeur de court-circuit minimal du défaut
le plus éloigné de la section, et supérieur à la valeur maximale du courant de court-
circuit provoqué par un défaut situé dans la section avale.
- La sélectivité Logique : Elle est basée sur un échange d’informations logiques entre
protections successives, pour supprimer les intervalles de sélectivité et donc réduire
les retards de déclenchement des protections proches de la source d’alimentation.
- La sélectivité directionnelle : Elle est sensible au sens d’écoulement du courant
- La sélectivité différentielle : Elle compare les courants aux deux extrémités du
tronçon et ne réagit qu’aux défauts internes à la zone couverte.
- Les sélectivités combinées : Elles sont la mixture de plusieurs des sélectivités.

 Sensibilité : La protection doit fonctionner dans un domaine très étendu de courant de


court-circuit entre :
- Le courant de court-circuit qui est fixé par le dimensionnement de l’installation et
donc est parfaitement connu.
- Un courant minimal dont la valeur est très difficile à apprécier et qui correspond à un
court- circuit se produisant dans des conditions souvent exceptionnelles.
La notion de sensibilité d’une protection est fréquemment utilisée en référence au
courant de court-circuit le plus faible pour lequel la protection est capable de
fonctionner.
 Fiabilité : Les définitions est les termes proposés ici, dans la pratique sont largement
utilisé au plan international.
 Une protection a un fonctionnement correct lorsqu’elle émet une réponse à un
court-circuit sur le réseau en tout point conforme à ce qui est attendu.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 17
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 A l’inverse, pour un fonctionnement incorrect, elle comporte deux aspects:


- Le défaut de fonctionnement ou non-fonctionnement lorsqu’une protection, qui
aurait dû fonctionner, n’a pas fonctionné.
- Le fonctionnement intempestif, qui est un fonctionnement non justifié, soit en
l’absence de défaut, soit en présence d’un défaut pour laquelle la protection n’aurait
pas dû fonctionner.
 La fiabilité d’une protection, qui est la probabilité de ne pas avoir de
fonctionnement incorrect (éviter les déclenchements intempestifs), est la
combinaison de :
- La sûreté : qui est la probabilité de ne pas avoir de défaut de fonctionnement.
- La sécurité : qui est la probabilité de ne pas avoir de fonctionnement intempestif.

Figure 9 : Fiabilité d’une protection [5]

On peut améliorer la fiabilité en associant plusieurs protections, mais, comme on peut


le voir sur la figure II.4, sûreté et sécurité sont deux exigences contradictoires.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 18
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 10 : Association de protection [5]

 Constitution d’un système de protection


Un système de protection est constitué :
-D’un organe de mesure ou d’une chaîne de mesure.
-D’un organe de traitement et d’élaboration des ordres de commande.
-D’un organe de signalisation de l’exécution de l’ordre de commande.

Figure 11:Constitution d’un système de protection.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 19
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

I.2.2.2 Plan de protection du réseau HTA.

 Introduction
Généralement, les protections sont destinées à la détection et à l’élimination des défauts
d’isolement de toute nature (monophasé et polyphasé).Elles reposent toutes essentiellement sur
le principe des protections ampérométriques. Elles visent à éliminer l’élément défectueux parmi :
Le tronçon de départ, le jeu de barre, Le transformateur HTA/BT. Le plan de protection HTA
peut être structuré comme suit :

La protection des départs [5].

La protection des départs est composée de deux types de protections : l’EPAMI (Ensemble
des Protections Autonomes à Maximum d’Intensité), et l’EPATR (Ensemble des Protections
Autonomes de Terre Résistante).
- La protection EPAMI est utilisée pour détecter les surintensités monophasées,
biphasées ou triphasées. Elle est composée de deux relais de phase Rephi et d’un
relais homopolaire Rh. Le seuil de réglage du relais Rephi est 0.8*Iccbi, avec Iccbi le
courant de court-circuit biphasé apparaissant au point de départ pour lequel
l’impédance de court-circuit est la plus grande. Le relais Rh est réglé à 1.2* le courant
capacitif du départ. On choisit une marge de 20% pour que la protection ne se
déclenche pas intempestivement.
- La protection EPATR protection à temps dépendant (ou à temps inverse) permet
de traiter de façon sélective les défauts à la terre non détectés par les protections
ampérométriques à temps constant et évite le recours au dispositif de recherche de
terre. Elle est d’autant plus rapide que l’intensité du courant de défaut est élevée.
Grâce à un relais à temps inverse, le départ en défaut déclenche avant les autres
départs. On obtient donc la sélectivité.
- Sur les réseaux aériens, plus des trois quarts des défauts sont dits fugitifs, c'est-à-
dire qu’ils disparaissent lors de la mise hors tension de la partie en défaut. La ligne
peut donc être réalimentée sans l’intervention d’un opérateur. Afin de limiter la durée
de coupure des clients au minimum, des automatismes de reprise de service (ré-
enclenchement) ont été mis en place sur les départs HTA.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 20
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Sur les départs aériens du réseau HTA français, on peut trouver un disjoncteur
commandé par un dispositif de ré-enclenchement triphasé. Lorsqu’un, deux ou trois
des courants concernés dépassent la consigne correspondant à un seuil déterminé, ce
disjoncteur va réenclencher automatiquement en respectant les séquences indiquées
dans la Figure ( ) et la Figure ( ).

Figure 12 : Séquence de ré enclenchement rapide.

Les ré-enclenchements normaux s’organisent comme suit :


 Un premier cycle rapide enchaîne une attente de 150 ms et une ouverture
pendant 300ms. Il permet d’éliminer l’ensemble des défauts fugitifs soit près
de 80 % des défauts. Si à la fermeture, le défaut est toujours présent, on
attaque alors le deuxième cycle dit : « lent ».
 Ce deuxième cycle enchaîne, lui, une attente de 500ms en position fermée
puis le disjoncteur s’ouvre pour une période de 15 à 30 secondes. La majorité
des défauts semi-permanents s’éliminent ainsi. Si le défaut persiste après la
fermeture qui termine le cycle lent, on en fait un troisième à la suite duquel
ne persistent que les défauts permanents qui doivent alors être éliminés par
l’ouverture définitive du disjoncteur.
Sur les départs souterrains, 100% des défauts sont permanents, par suite de la
nature de l’isolant solide. Dans ce cas un système ré enclenchement est
inutile.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 21
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

I.2.3 GÉNÉRALITÉ SUR LA PED


 Introduction
Les PED consistent en l’aménagement d’installations de productions de faibles puissances [une
dizaine de MVA pour les plus puissantes] à proximité des centres de consommations. Celles-ci
se distinguent des unités centralisées par le fait qu’elles sont le plus souvent raccordées au réseau
de distribution, et par leurs petites tailles [2].La loi française (arrêté du 17 Mars 2003) limite la
puissance des installations raccordées au réseau HTA à 12MVA, alors que la norme IEE 1547
sur l’interconnexion des ressources dispersées au réseau électrique ne s’applique qu’aux sources
d’une puissance inferieur à 10MVA.

I.2.3.1 Les diffèrent types de PED

 En fonction du type d’énergie utilisée.


 ÉNERGIE RENOUVELABLE : Les principales technologies de l’énergie
renouvelable sont [4] : l’hydraulique, l’éolien, la géothermie, l’hydrolienne, le solaire
photovoltaïque, le solaire thermique, la biomasse et déchets et la marémotrice.
 ÉNERGIE NON RENOUVELABLE : Les principales technologies sont le thermique à
flamme (avec turbine à vapeur), les turbines à gaz et les moteurs atmosphériques
(moteurs diesel), ainsi que l’hydrogène piles à combustibles produisant directement
de l’électricité à partir d’hydrogène et d’oxygène par réaction inverse de l’électrolyse
de l’eau.
 COGÉNÉRATION : C’est une technique permettant de récupérer la chaleur produite
par toute microcentrale électrique proche de bâtiments en fonctionnant à haute
température

 En fonction du mode de régulation


Pour les PED de type machine tournante (machine synchrone, ---) il existe deux types de
régulation ;

 RÉGULATION DE TENSION (AVR) est capable de maintenir la tension de la


machine constante. Ce régulateur est souvent utilisé pour les générateurs de quelques
dizaines à quelque centaine de MVA dans le réseau de transport ou, par les
générateurs fonctionnant en réseau séparé. Le principe est de régler la tension via

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 22
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

l’excitation de la machine. En sous excitation, la machine réagit comme une


inductance en absorbant de la puissance réactive induisant ainsi un baisse de la tension
des réseaux. A l’inverse lorsqu’elle est surexcitée, elle fournit de la puissance réactive
induisant une augmentation de la tension du réseau.
 RÉGULATION DU FACTEUR DE PUISSANCE (Power factor : Pf/VAR) est capable
de maintenir le facteur de puissance ou la puissance réactive constante. Ce régulateur
est très souvent utilisé par les PED ou les générateurs connectés au réseau de
distribution de quelques KVA à quelques MVA. Ce système de régulation (Pf/VAR)
est bien adapté pour les PED, en particulier celle de petite puissance.

Pour les PED utilisant une interface d’électronique de puissance (onduleur) pour leur
connexion au réseau, nous avons :
 RÉGULATION EN TENSION OU MODE P/V : Dans ce mode, la commande de
l’onduleur est créée pour fixer au nœud de connexion la tension et la puissance active
de consigne. La tension au point de connexion est contrôlée par injection ou
absorption de puissance réactive.
 LA RÉGULATION DE PUISSANCE OU MODE P/Q : Dans ce mode, la commande
de l’onduleur est créée pour fixer au nœud de la connexion les puissances actives et
réactives de consigne. Ce modèle de régulation est très similaire au mode P/V. Une
boucle de régulation en courant génère la commande de l’onduleur et fixe la
puissance au nœud de connexion de la PED via les courants produits sur le réseau.

I.2.3.2 Impact de la PED sur le réseau de distribution

 Impact sur le plan de protection monophasé [10]


L’impédance de mise à la terre du neutre du réseau HTA de distribution est unique et placée au
poste source. Les PED connectées au réseau HTA ne doivent pas comporter de liaison à la terre
du point neutre HTA même par une impédance de grande valeur telle que celle présentée par un
générateur homopolaire. Une telle liaison amènerait en effet à une dégradation et des
perturbations du plan de protection.
Les installations PED ne participent donc pas au courant de défaut. Il n’y a aucune perturbation
engendrée sur le plan de protection du réseau dans le cas de défaut monophasé.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 23
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Impact sur le plan de protection polyphasé


Lorsqu’un défaut apparaît sur un départ MT, le distributeur doit, pour des raisons de sécurité,
éliminer ce défaut en ouvrant le disjoncteur du départ. Assurant ainsi la mise hors tension du
défaut. Dans le cas de défauts fugitifs sur un réseau aérien, une mise hors tension très courte
(0.3s) est suffisante pour éliminer le défaut et permettre le succès d’un cycle de ré
enclenchement rapide. La présence d’une installation de production ne doit pas perturber le
fonctionnement du plan de protection du distributeur en sensibilité et en sélectivité lors d’un
défaut sur le départ auquel elle est raccordée, l’installation de production doit se découpler
pour ne pas maintenir sous tension le défaut : c’est le rôle de la protection de découplage.

 Influence de la PED sur la sensibilité et la sélectivité du plan de


protection
Lorsqu’un défaut se produit sur un départ, les groupes de production participent à
l’alimentation du défaut. Cette injection de courant peut altérer la sélectivité et la sensibilité
des protections existantes de deux manières :

 déclenchement intempestif d’un départ sain,


 aveuglement de la protection du départ en défaut.

 Déclenchement intempestif des départs sain [10]

Considérons le schéma de la figure (24) d’alimentation par une sous station du réseau d’une
charge par la liaison 2 et la connexion à la sous station par la liaison 1 d’une unité de
production décentralisée. Ces deux liaisons sont chacune protégées par un disjoncteur contre
les surintensités (protection ampère métrique) comme c’est l’usage. En effet, tout défaut
survenant sur un départ MT doit être éliminé par ouverture du disjoncteur de départ. Dans cet
exemple extrêmement simple le disjoncteur de la ligne 1 peut débrancher intempestivement
cette ligne en cas de défaut sur la ligne 2, car le courant du générateur lors de ce défaut peut
être supérieur au seuil de protection. Ceci pour autant que la puissance des unités de
production décentralisée soit importante et arrivera d’autant plus que le défaut soit proche du
poste. La sélectivité de la protection est ainsi mise en défaut. Les seuils de protection doivent
donc être revus pour que seule la ligne en défaut soit déconnectée.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 24
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 13 : Déclenchement intempestif des départs saints [10]

 Aveuglement de la protection Départ [10]

Lorsque la production décentralisée est loin du poste source HT/MT et qu’un défaut apparaît
sur une dérivation proche de la centrale, il peut arriver que l’impédance de la ligne entre le poste
source et le défaut devienne très importante devant l’impédance entre la centrale et le défaut ; On
observe alors une diminution du courant de défaut injecté au niveau du poste
source par rapport au cas où la centrale n’est pas en fonctionnement (Figure 5). Il peut donc
arriver que la protection au niveau du poste source ne détecte plus dans un premier temps le
défaut

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 25
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 14 : Aveuglement de la protection du départ [10]

I.2.3.3 Intégration des PED sur le réseau de distribution [2]

 Type de raccordement.
Deux types de configuration de raccordement sont envisagés :

 Raccordement en départ mixte


Le raccordement à un départ existant auxquels des consommateurs et éventuellement
des producteurs sont déjà raccordés.

Figure 15 : Raccordement en départ mixte [4]

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 26
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Raccordement en départ direct


Le raccordement au poste source le plus proche via un départ nouvellement créé pour
le nouvel utilisateur.

Figure 16 : Raccordement en départ direct. [4]

 Condition technique de raccordement.


Le raccordement au réseau de distribution HTA d’unités de productions décentralisées doit
respecter certaines contraintes technique et impose également des aménagements dans le réseau
pour assurer un fonctionnement correct de ce dernier, qui n’ont pas à l’origine été conçus et
développé pour accueillir des unités de productions. Des précautions sont ainsi à prévoir par des
raccordements afin de conserver le bon déroulement du fonctionnement du réseau. Ces règles
sont des prescriptions techniques de conception et de fonctionnement : la protection, la puissance
d’installation, la perturbation de la fréquence et la tension [3].

 La protection de découplage

 Rôle de la protection de découplage

La protection de découplage est régie par la norme C 15 100 qui s’applique à toute
installation de production connecté au réseau de distribution. Il n’y a aucune spécification quant
au type de l’installation.

La protection de découplage a pour but de déconnecté l’installation du réseau en cas de


défaut sur celui-ci et ainsi protéger le réseau et l’installation. Ses  principales fonctions doivent
permettre de détecter les défauts suivant :

 Réseau séparé sans défaut (fonctionnement en ilotage)

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 27
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Défaut HTA à la terre


 Défaut entre phase pour la HTA
 Risque de faux couplage
 Défaut sur le réseau HTA amont, lorsque le raccordement de l’installation conduit à
ce que la somme des puissances maximales actives des installation de production
raccorder sur un poste HTB/HTA devienne importante (>12MW)

 Constitution de la protection de découplage

Les protections de découplage utilisent les critères suivant portant sur la tension délivrée
à l’installation par le RPD :

 Maximum de tension homopolaire (ANSI 59N)


 Maximum de tension composé (ANSI 59)
 Minimum de tension composé (ANSI 27)
 Maximum de fréquence (ANSI 81H)
 minimum de fréquence (ANSI 81L)

 Différents types de protection de découplage en HTA

Différents types de protections de découplage des productions décentralisées raccordées


sont présentés sur le tableau suivant [10][2] :

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 28
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Tableau 2 : Les types de protections de découplage [2][10]

 Critère de choix d’une protection de découplage

La figure suivante présente un organigramme permettant de définir le type de protection de


découplage à mettre en place selon la puissance de l’installation et le type de départ (aérien,
souterrain ou départ dédié) []

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 29
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 17 : Arbre de décision pour le choix d’une protection de découplage [2]

Les installations de production de puissance supérieurs à 5Mw connectés en HTA doivent


également rester connecté et en fonctionnement lors de l’apparition d’un creux de tension au
borne de l’installation défini par le gabarit présenté sur la figure [2].

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 30
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 18 : Gabarit de tension à respecter pour les installations supérieur à 5MW [2]

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 31
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

I.3 PROBLÉMATIQUE
Lors de l’intégration d’une production décentralisée, la circulation des flux de puissance
bidirectionnelle, peut conduire à des conséquences néfastes sur le réseau public de distribution
notamment l’aveuglement de la protection et le déclenchement intempestif des départs saints. Or
la fonction d’un système de protection devrait toujours être celle de détecter et d’éliminer de
façon rapide et sélective tout défaut survenant sur le réseau pour lequel il a été conçu.
Aussi, un autre aspect que nous devons prendre en compte est celui des conditions électriques
au point de raccordement. En effet, les PED pour pouvoir fonctionner de facon optimale doivent
injecter leur énergie dans certaines conditions fixées par la norme NFC 13 100.
La question qui nous vient à l’esprit est la suivante : << Comment donc renforcer le système
de protection tenant compte de l’ingestion de la production décentralisée afin que celui si
réponde aux deux préoccupations susmentionnées ? >> .
Ce travail consistera donc à redéfinir un plan de protection basé sur des prescriptions
techniques solides qui permettront non seulement d’assurer la protection de l’installation de
production décentralisée raccordée sur le réseau de distribution mais aussi de ne pas perturber le
plan de protection du poste source.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 32
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

CHAPITRE II MÉ THODOLOGIE
INTRODUCTION
Dans cette partie, nous présenterons , la solution proposée face à la problématique évoquée plus
haut à savoir renforcer le système de protection tenant compte de l’ingestion de la production
décentralisée afin que celui si réponde à deux principales préoccupations qui étaient détecter et
éliminer tout défaut survenant sur le réseau et découpler la PED en cas de mauvaises conditions
au point de raccordement. Ce plan de protection s’applique aux réseaux HTA de type ruraux
c’est-à-dire sans point de manœuvre avec mise à la terre par résistance limitatrice.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 33
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Notre plan de protection se décomposera essentiellement en deux aspects qui sont :

- Un plan de protection contre les défauts d’isolements.


- Un plan de protection complémentaire.

II.1 Plan de protection contre les défauts d’isolements.


La protection contre les défauts d’isolement peut se décomposer en six étapes.

II.1.1 Élaboration du système de protection selon les recommandations de la


NFC 13-100.
Dans cette partie il s’agit pour nous de déterminer de façon optimale où seront disposés les
appareils de coupures, les relais de protection ainsi que les fonctions de protections qui seront
implémentée par ces relais en conformité avec les recommandations de la NFC 13-100.

II.1.2 Philosophie de réglage des protections contre les défauts d’isolements.


Cette partie est très importante car l’électricité est quelque chose de normée. Il sera donc
question pour nous de déterminer quels seront les éléments à prendre en compte pour le réglage
ou le paramétrage de nos protections dans un ordre qui ira de la protection la plus en aval à la
protection la plus en amont sur le réseau objet de l’étude.

II.1.3 Étude des paramètres de défauts.


Dans le calcul des courants de court-circuit nous devons développer trois aspects :

- La modélisation des principaux éléments du réseau indispensable pour obtenir les


différents paramètres voulu.
- Un recueil de données qui vont nous permettre d’appliquer la modélisation défini
précédemment et la mise au point d’un schéma simplifié.
- Le calcul proprement dit des paramètres de défauts.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 34
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

II.1.4 Réglage concret des fonctions de protections et des temporisations


selon la NFC-13.100.
La dernière partie quant à elle va consister à proposer des valeurs de réglages qui vont
dépendre des plages de valeurs admissibles par la norme et puis finalement de fixer les
temporisations là encore fixé par la norme. Le réglage des relais de protection défini le seuil de
réglage des courants et la temporisation de l’ensemble des relais de protection. Elle établit ainsi
le système de coordination des protections du réseau. Les réglages des relais doivent prendre en
compte les modes de fonctionnements normal et dégradé du réseau.

II.2 Plan de protection complémentaire.


Le plan de protection complémentaire doit permettre de palier aux insuffisances du plan de
protection contre les défauts d’isolements. Il consistera en l’adjonction de fonction de protection
supplémentaire indispensable à la protection de notre réseau en conformité avec la NFC 13-100.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 35
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

CHAPITRE III : APPLICATION, RÉ SULTAT ET


COMMENTAIRE.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 36
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

III.1 Plan de protection contre les défauts d’isolements.


III.1.1 Élaboration du système de protection
La norme NFC 13-100 préconise pour les installations équipées d’une production
décentralisée de placer un dispositif de coupure (cellules disjoncteurs) sur les départs du poste
source et à l’entrée de chaque source de production décentralisée de manière à pouvoir
découpler (déconnecté) celle-ci du réseau public de distribution en cas d’incident sur le réseau.
Pour la commande de ces organes de coupures, la norme NFC 13-100 recommande la mise en
place d’un relais à maximum de courant dont le réglage nous renseigne sur la conformité de
l’installation.
Le tableau [3] ci-dessous présente le plan de protection proposé

Tableau 3 : plan de protection proposé.

Emplacement Cellule disjoncteur Détecteur de défauts

OUI
Poste source NON
(sur tous les départs)

Poste de livraison ou point de


OUI NON
raccordement

OUI (lignes aériennes)


Ligne et Câble NON
jugé problématique..

Le tableau suivant quant à lui présente la liste des fonctions de protections.

Tableau 4 : Liste des fonctions de protections.

Poste de livraison
Type de défaut Fonction Départ HTA ou point de
raccordement.

PROTECTION À MAXIMUM DE 50/51 ? OUI


Mémoire de COURANT
fin d’étudePHASE
en vue de l’obtention
du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 37

PROTECTION À MAXIMUM DE
Électrique
67 ? NON
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
COURANT DIRECTIONNELLE

PROTECTION À MAXIMUM DE 50/51N OUI NON


COURANT RÉSIDUELLE.
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

III.1.2 Philosophie de réglage des protections.

III.1.2.1 Réglage de la protection à maximum de courant phase (50/51) du poste


de livraison.
 Rôle.

La protection du poste de livraison par un relais ampérométrique a pour vocation de


fonctionner pour tous les défauts affectant l’installation de production décentralisée et de ne pas
fonctionner pour les défauts affectant le réseau public de distribution. La présence d’une
installation de production couplée au réseau n’affecte pas les courants de défaut monophasé
HTA, mais elle modifie la valeur et la circulation des défauts polyphasés.

 Réglage.

Quatre grandeurs doivent être prises en compte pour déterminer le choix et le réglage de la
protection :

 I B: sommes des courants des appareils susceptibles d’être mis sous tension par le
réseau (presque toujours les transformateurs)

 I M : courant maximale susceptible d’être injecté sur le réseau HTA en régime permanent
par la production décentralisée

 I ccbi : courant biphasée au point le plus impédant de l’installation HTA du client,


machine de production couplée.

 I cctriG: courant de court-circuit triphasé maximale injecté par la production décentralisée


100ms après l’apparition d’un défaut immédiatement en amont de la protection du point
de livraison. Pour une machine synchrone, il s’agira de considérer le régime transitoire
après défaut.

Le réglage du relais de phase doit vérifier conditions suivantes :

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 38
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

▪ I r< 0.8 I ccbi : condition essentielle de sécurité. (III.1)

▪ I r< 5 I B  : évite dans la mesure du possible des déclenchements injustifiés à la mise


sous tension. (III.2)

▪ I r ≥ 1.3 I M   : évite les déclenchements injustifiés en régime permanent. (III.3)

▪ I r ≥ 1.3 I cctriG : évite les déclenchements injustifiés lors d’un défaut polyphasé franc
sur le réseau HTA. (III.4)

Lorsque les quatre conditions sont simultanément remplies, on prendre :

I r=¿ Max {5 I B;1.3 I M  ; 1.2 I cctriG} avec une temporisation de 200ms [10] (III.5)

 cas particuliers

 1.2 I cctriG >0.8 I ccbi (III.6)

Le réglage impératif qui est de 0.8 I ccbi présente un risque de déclenchement intempestif en cas
de défaut polyphasé sur le réseau de distribution.

 1.3 I M >0.8 I ccbi (III.7)

Ce cas est très peu probable, mais il est impératif de privilégié un réglage à 0.8 I ccbi et d’alerter
les clients du risque de déclenchement intempestif.

 5 I B >0.8 I ccbi (III.8)

Dans ce cas il faut adopter un réglage à 0.8 I ccbi

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 39
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

III.1.2.2 Poste source.

 Réglage de la protection de départ.

 Protection contre les défauts polyphasés (ANSI 50/51).

Trois Grandeur électrique doivent être prises en compte pour déterminer le choix et le
réglage de la protection.

 I p : courant de transit maximale en régime permanent (en schéma de secours usuel)
sur le départ.
 I ccbi: courant de transit maximal en régime permanent (en schéma de secours usuel) au
niveau de la protection départ lors d’un défaut biphasé sur le départ. L’ensemble des
installations de production desservi par le départ est couplé au réseau.
 I cctriG: courant de court-circuit maximale au niveau de la protection départ lors d’un
défaut triphasé situé immédiatement en amont de la protection départ. L’ensemble des
installations de production desservis par le départ et son secours usuel est couplé au
réseau. La valeur étant calculée toujours en considérant la réactance transitoire dans le
cas d’une machine synchrone.

Le réglage I r du relais de phase doit vérifier les conditions suivantes :

I r< 0.8 I ccbi : condition essentielle de sécurité (III.9)

I r ≥ 1.3 I p : évite les déclenchements injustifiés en régime permanent. (III.10)

I r ≥ 1.2 I cctriG : évite les déclenchements intempestifs lors d’un défaut triphasé en amont.
(III.11)

I r est temporisé à 500ms [1]

Cas particuliers pouvant poser problème.


 1.3 I p > 0.8 I ccbi (III.12)
Cette situation peut apparaitre dans les cas de raccordement .Prendre un réglage à 0.8 I ccbi
est inacceptable du fait des déclenchements injustifiés de tous les clients desservis par le départ.
D’autres solutions de raccordement doivent être envisagées.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 40
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 1.3 I cctriG >0.8 I ccbi (III.13)


On est confronté à un risque de déclenchement intempestif en cas de défaut polyphasé sur un
départ voisin. La solution à préconiser consiste en l’adjonction d’une protection directionnelle à
maximum de courant de phase à la protection à maximum de phase existante.
La valeur à adopter résulte d’un compromis entre les risques de déclenchement intempestif et
de destruction des matériels.
L’exploitation conduit à avoir un coefficient de sécurité de 1.3
 1.3 I P (régime normal) < I r (III.14)
o
La sécurité conduit à avoir :
 I r<0.8 I ccbi (III.15)
Le compromis doit être établi en fonction des conditions spécifiques locales.

 Protection contre les défauts phase-terre (50/51N) [1][8]

Lorsqu’un départ est le siège d’un défaut monophasé, son relais homopolaire est traversé par un
courant I ro qui varie en fonction de la résistance du défaut, de l’impédance de mise à la terre du
neutre HTA, de la tension HTA et de la capacité homopolaire du réseau.

L’intensité de réglage I ro doit être le plus faible possible afin de détecté les défauts dont la
résistance est la plus grande possible.

Le réglage ne peut être inférieur à 6% du calibre des transformateurs de courants en raison de la


saturation de ces derniers lors des ré enclenchements.

En outre, le réglage I ro doit être supérieur à la valeur du courant résiduel 3 I o du départ


lorsqu’un défaut franc apparait sur un autre départ ( I ro étant la valeur du courant avant
application des rapports de transformations des transformateurs de mesure)

o I ro >k∗( 3 I o ) (k = 1.5) (III.16)

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 41
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

III.1.3 Étude des courants de court-circuit et application.

III.1.3.1 Modélisation des équipements de notre réseau.

 Le réseau amont
Comme ce réseau « amont » est à une tension différente de celle du réseau étudié, on définit
commodément l’impédance du réseau amont ramené à la tension du réseau.

U 2n
Z ccc = (III.17)
amont
S cc

 Le réseau aval
Le réseau aval est souvent constitué par des charges qui consomment un courant
électrique appelé courant de service. Ce courant de service (de quelques ampères à quelques
dizaines d’ampères pour le réseau HTA) est négligeable devant le courant de court-circuit.

Vu cette négligence, le réseau aval ne sera pas considéré pour le calcul des courants de
court-circuit.

 Les lignes

Z cc = √ R + X (III.18)
2 2
ligne

La résistance linéique d'un conducteur de section S est donnée par les expressions
approximatives suivantes:

18.5
Cuivre R=
S

30
Aluminium R=
S

33
Almélec R=
S

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 42
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

36
Aluminium acier R=
S

S section en mm2

La valeur de la réactance linéique par phase est approximativement :


• 0,4 Ω pour les lignes aériennes ;
• 0,1 Ω environ pour les câbles souterrains
(Une valeur plus précise sera fournie par le distributeur ou trouvée sur les catalogues des
constructeurs en fonction du type du câble).
Remarque : La réactance homopolaire est égale à trois fois la réactance directe.

 Les transformateurs
Les impédances de court-circuit directes des transformateurs avec et sans changeur de prise en
charge peuvent être calculées à partir des valeurs assignées du transformateur comme suit:

U 2n
Z cc =𝑼𝒄𝒄(%) ∗ (III.19)
T
100∗SnT

 Les machines synchrones


L’impédance est calculée en considérant la réactance transitoire qui intervient généralement
50ms après l’apparition du défaut.

U 2n
Z cc =𝑿′𝒅(%) (III.20)
PD
100∗S cc

III.1.3.2 Méthode de calcul des courants de court-circuit et application.

 Hypothèse de calcul
Le calcul des valeurs maximales et minimales des courants de court-circuit repose sur les
simplifications énumérées ci-dessous. [Norme CEI 60909.0]

a) le réseau considéré est radial et sa tension ne dépasse pas 550KV, limite donnée
par la norme CEI909-0 ;

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 43
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

b) pendant la durée du court-circuit, le nombre de phases concernées n’est pas


modifié : un défaut triphasé reste triphasé, de même un défaut phase terre reste
phase terre ;
c) pendant la durée du court-circuit, les tensions qui ont provoqué la
circulation du courant et l’impédance du court-circuit ne changent pas d’une
façon significative ;
d) L’impédance des transformateurs est rapportée au changeur de prise en position
moyenne.
e) les résistances d’arc ne sont pas prises en compte ;
f) le courant de service est négligé.

 Court-circuit triphasé symétrique initiale

 Hypothèse de calcul.

Le calcul du courant de court-circuit triphasé initial repose sur les simplifications suivantes :

▪ Le facteur de tension C max pour le calcul des courants de court-circuit maximaux


doit être appliqué : C max=1.1
▪ Tenir compte de la contribution de chacune des sources qui débitent sur le défaut.

 ''
Calcul du court-circuit symétrique initial ( I K ) [9]

En général, il provoque les courants les plus importants. Son calcul est donc indispensable
pour choisir le matériel (intensités et contraintes électrodynamiques maximales à supporter).

La méthode de calcul est simple en raison du caractère symétrique du court-circuit.

Le courant de court-circuit à la même valeur dans chaque phase, on peut donc faire un calcul en
utilisant un schéma monophasé équivalent du réseau amont au court-circuit

Le schéma équivalent d’un défaut triphasé est :

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 44
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 19 : séquence direct d’un défaut triphasé

Il suffit donc simplement de connaitre la valeur de l’impédance directe minimale des sources
jusqu’au point de défaut pour pouvoir le déterminer.

La valeur du courant de court-circuit triphasé est alors :

E
 I cctriG =C max √ 3 Z (III.21)
d

 Calcul du courant capacitif I c0 [1][9]

Pratiquement on s’intéresse à la relation existant entre le courant de court-circuit et le


Courant homopolaire.
On a :

 V= Z*I (III.22)
Io
 V= (III.23)
wc0 L

Avec

Co: capacité linéique entre un conducteur et la terre

L : distance entre le poste source et le point le plus éloigné du départ.

D’où

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 45
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Io=V*w*Co*L (III.24)

Comme les trois capacités sont en parallèle alors les courants s’ajoutent et on aura :

 3Io =3*V*W*Co*L =√ 3*U*W*Co*L (III.25)

D’où

 3Io=√ 3*U*W*Co*L (III.26)

 Court-circuit biphasé isolé.

Il correspond à un défaut entre deux phases, alimenté sous une tension composée √ 3∗E
L’intensité I cc débitée est alors inférieure à celle du défaut triphasé.
bi

Le schéma de la séquence de défaut est la suivante :

Figure 20 : Séquence direct et inverse d’un défaut biphasé.

Le courant biphasé qu’on trouve lors d’un biphasé entre les phases 2 et 3 par exemple est le
suivant :

j∗√ 3∗E
 I cc 1=−I cc 2= (Z + Z ) (III.27)
d i

Or nous avons :
 Z d=Z i (III.28)
D’où on obtient :

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 46
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

j∗√ 3∗¿ E
 I cc 1=−I cc 2= ¿ (III.29)
2∗Z d

III.1.3.3 Recueils des données et mise en place du schéma simplifié

 Recueil de données sur le réseau.

Les différents paramètres de notre réseau sont donnés en Annexe.

 Schéma simplifié de notre réseau.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 47
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 21 : Schéma simplifié du D32 Foumbot.

III.1.3.4 Application du calcul des courants de court-circuit.

 Calcul des impédances.


 Impédance du réseau Amont.
 Ramont ≅ 0

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 48
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT
2
Un
 X HT B=
S cc

302
 X HTB =
800

 X HTB =¿1.125Ω

 Z HTB = j∗1.125Ω

 Impédance du transformateur HTB/HTA.


 RT ≅ 0

2
Un
 X T =Ucc
S nT

2
0.15∗30
 XT =
36

 X T =¿ 3.75Ω

 ZT = j∗3.75 Ω

 Impédance de la ligne entre le poste source et la point de raccordement (calcul de ZPC).


o Résistance
 R PC =Rd ∗LPA + R d ∗L AB + Rd ∗LBC
PA AB BC

18.5 33 33
 R PC = ∗2.7+ ∗40+ ∗( 69.5−42.7 )=0.416+14.12+9.45
120 93.5 93.5

 R PC =0.416+14.12+9.45=24 Ω

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 49
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 R PC =24 Ω

o Réactance
 X PC =X d ∗L PA + X d ∗L AB + X d ∗LBC
PA AB BC

 X PC =0.1∗2.7+0.4∗40+0.4∗(69.5−42.7)=¿

 X PC =27 Ω

o Impédance
 Z PC =( 24 + j∗27 ) Ω

 Impédance entre le point de raccordement et l’extrémité de la ligne (impédance ZCF).


 Résistance
 RCF =R d ∗LCE + R d ∗L BF
CE BF

33 33
 RCF =¿ ∗6.8+ ∗22
93.3 54.6

 RCF =¿ 2.4+13.3

 RCF =¿ 15.7 Ω

 Réactance

 X CF =¿ 26.8*0.4=10.72

 ZCF =¿ 15.7 + j 10.72

 Impédance minimale entre l’installation de production décentralisée et le point


raccordement.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 50
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Machine synchrone.
U 2n
 X S= X ' d
Sn pd

cos ( phi )∗U 2n


 X S= X ' d
Pn

2
0.20∗0.9∗30
 X S=
1.385

 X S=116.97 Ω

 Z S= j∗116.97 Ω

 Impédance du transformateur BT/HTA.


2
U ∗U
 X T ' = cc n
S nT '

2
30
 X T ' =0.12
3.150

 X T ' =34.286 Ω

 ZT ' = j∗34.286 Ω

 Impédance de la ligne de raccordement ligne (CD) (Impédance ZCD).


o Résistance

33
 RCD = ∗7=4.
54.6

 RCD =R d ∗LCDCD

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 51
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 RCD=4.2Ω

o Réactance
 X DC = X d ∗L PC
DC

 X DC =0.4∗7=2.8

 X DC =2.8 Ω

 Z PC =( 4.2+ j∗2.8 ) Ω

 Calcul des courants de court-circuit.

Dans cette partie nous allons déterminer les courants maximaux en 02 points à savoir en tête de
départ et au niveau du point de raccordement .Il sera question pour nous de calculer à chaque fois
les contributions de chacune des sources.

Courant de courts-circuits maximaux.

 Court-circuit triphasé en P

o Schéma du défaut.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 52
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 22 Court-circuit triphasé sur le jeu de barre du départ.

Contribution du poste source.


La valeur de la contribution du poste source est :

c∗U n
 I cc 1=I d 1 = 3∗( Z + Z )
tri
√ amont T

A.N:

1 .1∗30000
 I c c =I d 1 = 1 .73∗ j∗( 1 .125+3 . 75 )
triG

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 53
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 | I cc |= 3.913198 kA
triG

Contribution de la production décentralisée.


nCmax∗U
 I CC 2=Id 2= 3 (Z + Z +Z +Z )
tri
√ s T ' CD PC

o
A.N:
1. 1∗33000
o I CC 2=Id 2=
tri
1 . 73∗¿ ¿
1. 1∗30000
o I CC 2=I d 2=
tri
32. 4 + j 165 .626
o I CC 2=194,1 A
tri

 Court-circuit triphasé en C.

o Schéma du défaut.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 54
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 23 :Court-circuit triphasé au niveau du point de raccordement

Contribution du poste source.


Le courant issu du poste source parcours les résistances représentées sur le schéma.

On déduit :

nc∗U
 I cc 1=I d 1 = 3∗( Z + Z + Z )
tri
√ amont T PC

1.1∗30000
o I cc =I d 1=
tri 1
1.73∗(14.533+ j ( 1.125+3.75+12.27 ) )

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 55
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

33000
o I cc 1=I d 1 =
tri
25.142+ j 17.145
o ¿ I cc 1∨¿ 1,1 kA
tri

Contribution de la production décentralisée.


La contribution de la production décentralisée est représentée par Id2

c∗U n
o I cc 1=I d 1 =
tri
√ 3∗( Z s +Z T ' + Z CD )

1.1∗30000
o I cc 1=I d 1 =
tri
√ 3∗¿ ¿

33000
o I cc 1=I d 1 =
tri
7.266+ j121.85

o ¿ I cc 1∨¿ 260 A
tri

Calcul des courants de court-circuits minimaux.

 Court-circuit minimal injecté par le poste source sur l’installation


HTA du producteur.
Dans notre cas ce court-circuit sera calculé au secondaire du transformateur BT/HTA.

 Schéma du défaut.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 56
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 24 :Court-circuit triphasé au point le plus impédant de l’installation HTA du producteur

Il s’agit du court-circuit au secondaire du transformateur BT/HTA. Ce courant est dû


à la contribution du poste source.

L’impédance directe entre le secondaire du transformateur BT/HTA et le poste


source est :
 Z D =Z amont +Z T + Z PC + Z CD

 Z D =( 24+ 4.2 )+ j (1.125+3.75+27+ 2.1)

 Z D =25.555+ j 31.777

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 57
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Z D =38.55Ω

- Calcul du court-circuit biphasé isolé.


Un
 I cc 2=C min
2∗Z D

30000
 I cc 2=
2∗38.55

 I cc 2=395 A

 Court-circuit en bout de ligne

Le court-circuit en bout de ligne ici représente un défaut sue le nœud F

 Schéma du défaut.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 58
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 25 :Court-circuit biphasé en bout de ligne.

Calcul du courant Id somme de Id1 provenant du départ et de Id2 provenant


de la production décentralisée.
 Impédance équivalente totale du départ :
 Z DT =(Z amont + Z T + Z PC )/¿ (Z S +Z T + ZCD )+ Z FC
'

 Z amont + Z T + Z PC =25.75+ j23.6

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 59
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Z S +Z T + Z ED =2.485+ j(2.534 +116.97+34.286)


'

 Z S +Z T + Z ED =2.485+ j 133.79
'

 Z DT =(25.75+ j23.6)/¿( 2.485+ j 133.79)+15.7+ j 10.72

 Z DT =11.0813+ j 19.50+10.2+ j 11.456

 Z DT =21.2813+ j 28.9568

 ¿ Z DT ∨¿ 35Ω
- Valeur du court-circuit biphasé en bout de ligne
Un
 I cc 2=C min
2∗Z D

30000
 I cc 2=
2∗35

 I cc 2=428.57 A

Calcul du courant Id1 injecté par le poste source


En utilisant le diviseur de tension on a :
(Z S +Z T + Z ED )
'

 I cc 2 =
postesource
(Z ¿ ¿ S+ Z T + Z PC + Z amont + Z T + Z DC )I CC 2 ¿
'

(2.485+ j 153.79)
 I cc 2 = ∗428,57
postesource
(2.485+ j 153.79+23.07+ j 29.243)

 I cc 2 postesource
=365.33 A

Valeur du courant de défaut vu par la protection de la PED


On déduit simplement par soustraction que :
I cc 2 =63.57 A
ped

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 60
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Tableau récapitulatif des courants de court-circuits.

Tableau 5 : Tableau récapitulatif des courants de court-circuit.

Courant de Contribution Court-circuit Court-circuit


court-circuit au défaut triphasé biphasé
(kA) (A)
Poste source 3.193
Jeu de barre du
poste source PED 0.194
(point p)
Poste source 1.1
Point de
PED 0.260
raccordement
(point C)
Point le plus Poste source 395
impédant
PED
(point D)

En bout de ligne Poste source 365


(point F)
PED 63

III.1.4 Réglage des fonctions de protections.

III.1.4.1 Protection du point de raccordement ou poste de livraison

 Réglage du relais à maximum de courant.


Comme vu au chapitre précédent nous devons calculer trois grandeurs pour la détermination
du réglage du relais de phase :

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 61
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

I M : Courant injecté par la PED en régime permanent dans le réseau HTA. Dans notre cas il
s’agit du courant nominal.

I ccbi : Court-circuit biphasé minimale au point le plus impédant de l’installation HTA de la


PED. Dans notre cas comme spécifié au chapitre précédant il s’agit du secondaire du
transformateur BT/HTA.

I cctriG: Court-circuit triphasé maximale après l’apparition d’un défaut immédiatement en


amont de la protection du point de raccordement

D’après le tableau [17] :

I M =¿ 28.9 A

I ccbi=395 A

I cctriG =260 A


1.3 I M =37.57 A

1.2 I cctriG =312 A

0.8 I ccbi=316 A

L’intensité de réglage I r doit vérifier la relation :

Max ( 1.3 I M ; 1.2 I cctriG ) ≤ I r < 0.8 I ccbi

Soit :

312< I r <316 A

- Ce qui entraine le réglage suivant :


 Réglage adopté : 315A (HT) Temporisation 200ms

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 62
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT
Tableau 6 : Réglage de la protection à maximum de courant de poste de livraison

Type de protections Réglage (A) Temporisation (ms)

Relais à maximum de 315A 200


courant phase.

III.1.4.2 Protection du poste source.

 Choix et réglage des protections à maximum de courant de phase.


Comme vu précédemment nous devons calculer trois grandeurs pour la détermination du type
de relais à placer dans la protection de phase :

I p: Courant de pointe ou de transit maximal du départ en régime permanent.

I ccbi : Court-circuit injecté par le poste source lors d’un défaut en bout de ligne.

I cctriG: Court-circuit maximal au niveau de la protection départ D1 lors d’un court-circuit


triphasé situé immédiatement en amont de la protection départ.

D’après le tableau [17] :

I p=¿ 155A

I ccbi = 365.33A

I cctriG =194 A


1.3 I p =¿ 201.5A

0.8 I ccbi = 292.8 A

1.2 I cctriG =232 A

 1 .2 I cctriG < 0 .8 I ccbi


Donc nous n’aurons pas besoin de relais à maximum de courant directionnel.
 La valeur du courant de réglage doit vérifier :

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 63
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

M ax ( 1.2 I cctriG ; 1.3 I p ) < I r < 0.8 I ccbi


232 A < I r <292.8 A
- Ce qui entraine le réglage suivant :

- Réglage adopté : 250A (HT) Temporisation 500ms

 Réglage du relais à maximum de courant terre à temps constant :


calcul de 3I0
 Calcul du courant capacitif

95.3∗9.8
3 I 0= + 4.8∗2,7
100

3 I 0=22.3 A

Donc : 1.5∗3 I 0=1.5∗22.3=33.45 A

D’où le réglage adopté est :

I ¿ ≥33.45 A

Nous avons arrêté le seuil de ce relais à la valeur de :

I ¿=36 A Temporisation 500ms

Tableau 7 : Réglage de la protection à maximum de courant de poste source

Type de protections Réglage (A) Temporisation (ms)

Relais à maximum de 250A 500


courant phase.
Relais à maximum de 36A 500
courant terre.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 64
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

III.2 PLAN DE PROTECTION COMPLÉMENTAIRE.


Ici le plan de protection complémentaire va consister en la mise en place d’une protection de
découplage dont le rôle a été précisé dans le précédent chapitre.
Les caractéristiques de notre départ nous ont conduit à adopter une protection de découplage de
type H.5. Les caractéristiques de cette protection de découplage sont illustrée dans le tableau
suivant :

Tableau 8 : Protection de découplage H.5

Détection des Fonction de protection Seuil de détection temporisation


incidents du réseau

Détection des Max de tension Vo 10% Vn 3000V 1.2s


défauts monophasés ANSI 59N

Détection des Min de tension U 85%Un 22.5kV 1.2s


défauts polyphasés ANSI 27

Marche en réseau Min de tension U 85%Un 22.5kV 1.2s


séparé. ANSI 27
Max de tension U 115%Un 34.5kV 0.2s
ANSI 59
Min de fréquence f 47.5Hz 100ms
ANSI 87L
Max de fréquence f 51Hz 100ms
ANSI 87H
Fort creux de Minimum de tension 100ms
tension
ANSI 25 25% Un 7500V

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 65
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

III.3 CONCLUSION PARTIEL


Le calcul mathématique des courants de court-circuit est indispensable, car il nous renseigne
sur le choix des différents éléments à intégrer dans la chaine de protection ainsi que leurs
étalonnages pour mieux protéger les équipements électriques installés en amont surtout lorsque
nous sommes en présence de plusieurs sources.
En effet les appareils de protection doivent répondre à quelques exigences telles que (la
rapidité, la précision, …), et cela pour éviter la propagation des défauts et la destruction des
équipements qui coutent très cher.

CONCLUSION GÉNÉRALE
ET PERSPECTIVES

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 66
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

CONCLUSION GÉ NÉ RALE ET PERSPECTIVES.

L’ouverture du marché de l’électricité a permis le raccordement de la production


décentralisée directement sur le réseau de distribution. De nombreux avantages techniques,
économiques justifient le développement de ce type de production parmi lesquels la production
d’énergie au plus près des consommateurs entraine de ce fait une baisse du coût de transport et
de distribution ainsi qu’une réduction des pertes en ligne en matière de planification face à une
augmentation de la charge pour l’alimentation des sites isolés.il peut être plus rentable
d’alimenter un réseau de distribution local avec des PED plutôt que de le relier à un poste
HTB/HTA. Cependant cette insertion de production décentralisée peut avoir des impacts négatifs
sur le réseau de distribution électrique notamment sur le fonctionnement de ses protections.
Le travail réalisé à travers ce mémoire a porté sur l’élaboration d’un plan de protection pour
les départs ruraux 30kV équipés d’une production décentralisée et de l’appliquer sur un départ
réel à savoir le D32 FOUMBOT.
Dans la première partie du mémoire, nous avons caractérisé l’architecture du réseau de
distribution. Ce type de réseau a une exploitation radiale ou arborescente, qui se traduit par un
transit de puissance unidirectionnel, ce qui simplifie considérablement le système de protection.
La deuxième partie du mémoire exposait les différents éléments caractéristiques d’un système
de protection ainsi que le rôle de chacun et ensuite les différentes protections mises en œuvres
dans la protection des réseaux de distributions.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 67
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Un réseau doit comporter au moins deux systèmes de protection, l'un contre les défauts entre
phases, l'autre contre les défauts à la terre. Les courants de court-circuit ont, en effet, des
valeurs très différentes selon qu'ils résultent de défauts entre phases ou de défauts entre une
phase et la terre. Dans le premier cas, le défaut n'a pratiquement aucune résistance alors que
dans le second cas, celle-ci est souvent élevée ; de plus, le régime de neutre HTA du réseau
intervient pour modifier la valeur du courant de défaut monophasé.
De la même façon, l’intégration d’une production décentralisée nécessite au moins deux types
de protections à savoir une protection contre les défauts polyphasés et éventuellement une
protection de découplage qui doit être choisi avec le plus grand soin afin d’assurer autant que
possible une bonne interaction entre le réseau public de distribution et la production
décentralisée.
Le nouveau mode de fonctionnement du réseau avec l’insertion massive de productions
décentralisées va conduire à étudier la continuité de fonctionnement des systèmes de protections
et leurs éventuelles adaptations. Parmi quelques pistes de solutions envisageables, citons :

 La modification du mode de fonctionnement des protections pour éviter le


dysfonctionnement des protections ampérométriques soit par un recours à des protections
directionnelles comme solution pour le déclenchement intempestif des départs sains, soit
par l’installation des protections de distance pour faire face à l’aveuglement des
protections.
 La conduite des réseaux aura de plus en plus recours à la production décentralisée pour
respecter les contraintes d’exploitation (par exemple respect du plan de tension). Ceci
nécessitera peut-être de déployer des protections au réseau pour permettre de conserver le
maximum de producteurs (et de charges) au lieu de faire déclencher tous le départ [11]
 Afin de mieux prendre en compte l'état du réseau en cas de défaut, une information
supplémentaire doit être transmise à la protection qui existe en tête du départ. Cette
information est le courant qui est produit par les PD. Cette information supplémentaire
peut aider pour éviter l’aveuglement des protections [11].
 La modification de la topologie des réseaux conduira à revoir le plan de protection et le
principe de sélectivité des protections, ceci devrait nécessiter la connaissance en temps
réel et l’adaptation des réglages des protections voire leur logique de fonctionnement
(capacités de fonctionner avec plusieurs algorithmes) [11]

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 68
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Bibliographie
[1]

EDF. (Février 1994). PLAN DE PROTECTION DES RESEAUX HTA_B.61-21 Principes.

[2] Enedis-PRO-RES_10E. (2016). Etude de la protection de découplage pour le raccordement


d'une production décentralisée HTA.

[3] ENEO. (2015-2016). Rapport d'intervention ENEO en milieu rural.

[4] Hadjsaid, N. (2010). La distribution d’énergie électrique en présence de production


décentralisée. Edition Hermes, Lavoisier.

[5] Merlin Gerin. (s.d.). Guide de la Protection.

[6] Metz-Noblat., B. d. (2002). Cahier technique Scheneider Electric18: Analyse des réseaux en
régime perturbé à l'aide des composantes symétriques.

[7] SCHNEIDER ELECTRIC. (21/01/2010). CHAPITRE G: LA PROTECTION DES


CIRCUITS .

[8] Schneider Electric. (s.d.). guide_protection des réseaux electriques.

[9] SICAP RESEAU. (2013). Protection des installation raccordés au réseau public de
distribution. SICAP Réseau-NOI-RES_13E.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 69
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

[10] N. Hadjsaid, « les réseaux électriques de distribution de la production décentralisée aux


smart grids », édition Hermes, Lavoisier, Paris, 2010.

Annexe A : Schéma unifilaire du poste de Bafoussam.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 70
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Figure 26 : schéma unifilaire du poste source de Bafoussam.

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 71
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

ANNEXE B : schéma d’exploitation du D32 Foumbot

Figure 27 : schéma d’exploitation du D32 Foumbot

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 72
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Annexe C : Paramètre du poste source

Tableau 9 : Paramètre du réseau Amont

Donnée Distributeur

Fréquence F Hz 50

Tension nominale Un Kv 30Kv

Puissance de court-circuit Sccmax MVA 800


maximale
BPN RG2 Ω 52 Ω

Tableau 10 : Caractéristique du transformateur HTB/HTA

Donnée Transformateur HTB/HTA

Fréquence F Hz 50

Puissance apparente assignée ST MVA 36

Tension primaire assigné U1 kV 90

Tension secondaire assigné U2 Kv 31.5

Couplage Dyn11

Tension, de court-circuit U cc % 15

Courant de charge I cH A 693

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 73
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

 Caractéristiques des disjoncteurs arrivée et départ issu du transformateur


N01
 Disjoncteur à extinction de l’arc dans le diélectrique SF6.
 Le tableau HTA 30KV de la rame 1 est équipé par des relais protection numériques
SEPAM S80 pour l’arrivée et les départs.
 Fabricant Schneider Electric
 Le courant nominal I n=1250 A
 Le courant de phase I ph =1200 A avec une temporisation de T = 2s, réglage du relais
protection de l’arrivée.
 Pouvoir de coupure PC = 10.5 KA
 TC =300/5A pour tous les départs 30KV

Tableau 11 : caractéristiques de l’ossature principale du D32 Foumbot

Section des câbles Nature des Longueur Réactance Capacité Limite


(mm2). câbles. des câbles direct (uF) thermique
(Km) (Ω/Km) en (A)

34.4 aérien Almelec 22 0.4 98 140

54.6 aérien Almelec 33.6 0.4 98 190

93.30 aérien Almelec 40 0.4 98 270

120 souterrains Cuivre 2.7 0.1 480 230

 Le courant de pointe du D32 FOUMBOT est I p=155 A

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 74
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

Annexe D : Caractéristique de la production décentralisée.

Tableau 12 : Paramètre de l’alternateur synchrone

Donnée Alternateur
Fréquence F Hz 50
Tension nominale Un kV 0.4
Puissance nominale Pn MW 1.385
Facteur de puissance Cos (phi) 0.9

Réactance transitoire X' d % 20

Tableau 13 : Paramètre du transformateur élévateur BT/HTA

Donnée Transformateur HTB/HTA


Fréquence F Hz 50
Puissance apparente ST MVA 3.5
assignée
Tension primaire assigné U1 kV 0.4
Tension secondaire assigné U2 kV 30
Couplage Dyn11
Tension, de court-circuit U cc % 12
Courant de charge I cH A 29

Tableau 14 : Paramètre de la ligne de raccordement

Section des câbles Nature des Longueur Réactance Capacité Limite


(mm2). câbles. des câbles direct (uF) thermique
(Km) (Ω/Km) en (A)

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 75
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

54.6 aérien Almélec 7 0.325 98 190

Tableau 15 : Liste des fonctions de protections

Code Libellé de la fonction Définition


ANSI
12 Survitesse Détection de survitesse des machines tournantes
14 Sous-vitesse Détection de sous-vitesse des machines tournantes
21 Protection de distance Détection de mesure d’impédance
21B Minimum d’impédance Protection de secours des générateurs contre les
courts-circuits entre phases
24 Contrôle de flux Contrôle de surfluxage
25 Contrôle de synchronisme Contrôle d’autorisation de couplage de deux parties de
réseau
26 Thermostat Protection contre les surcharges
27 Minimum de tension Protection pour contrôle d’une baisse de tension
27D Minimum de tension Protection des moteurs contre un fonctionnement à
directe tension insuffisante
27R Minimum de tension Contrôle de disparition de la tension entretenue
rémanente par les machines tournantes après déconnexion
de l’alimentation
27TN Minimum de tension Détection de défaut d’isolement à la terre
résiduelle harmonique 3 d’enroulements statoriques (neutre impédant)
32P Maximum de puissance Protection de contrôle de transfert maximal de
active directionnelle puissance active
32Q Maximum de puissance Protection de contrôle de transfert maximal de
réactive directionnelle puissance réactive
37 Minimum de courant phase Protection triphasée contre les minima de courant
37P Minimum de puissance Protection de contrôle de transfert minimal de
active directionnelle puissance active
37Q Minimum de puissance Protection de contrôle de transfert minimal de
réactive directionnelle puissance réactive
38 Surveillance de Protection contre les échauffements anormaux des
température de paliers paliers des machines tournantes
40 Perte d’excitation Protection des machines synchrones contre défaut ou

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 76
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

perte d’excitation
46 Maximum de composante Protection contre les déséquilibres des courants des
inverse phases
47 Maximum de tension Protection de tension inverse et détection du sens de
inverse rotation inverse de machine tournante
48 - 51LR Démarrage trop long et Protection des moteurs contre le démarrage en
blocage rotor surcharge ou sous tension réduite, et pour charge
pouvant se bloquer
49 Image thermique Protection contre les surcharges
49T Sonde de température Protection contre les échauffements anormaux des
enroulements des machines
50 Maximum de courant phase Protection triphasée contre les courts-circuits entre
instantanée phases
50BF Défaillance disjoncteur Protection de contrôle de la non-ouverture du
disjoncteur après ordre de déclenchement
50N ou Maximum de courant terre Protection contre les défauts à la terre :
50G instantanée 50N : courant résiduel calculé ou mesuré par 3 TC
50G : courant résiduel mesuré directement par un seul
capteur (TC ou tore)
50V Maximum de courant Protection triphasée contre les courts-circuits entre
phase à retenue de phases, à seuil dépendant de la tension
tension instantanée
50/27 Mise sous tension Détection de mise sous tension accidentelle de
accidentelle générateur générateur
51 Maximum de courant phase Protection triphasée contre les surcharges et les courts-
temporisée circuits entre phases
51N ou Maximum de courant terre Protection contre les défauts à la terre :
51G temporisée 51N : courant résiduel calculé ou mesuré par 3 TC
51G : courant résiduel mesuré directement par un seul
capteur (TC ou tore)
51V Maximum de courant Protection triphasée contre les courts-circuits entre
phase à retenue de phases, à seuil dépendant de la tension
tension temporisée
59 Maximum de tension Protection de contrôle d’une tension trop élevée ou
suffisante
59N Maximum de tension Protection de détection de défaut d’isolement
résiduelle
63 Pression Détection de défaut interne transformateur (gaz,

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 77
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric
PROTECTION DES DÉPARTS RURAUX RADIAUX AVEC PRODUCTION
DÉCENTRALISÉE : CAS DU D32 FOUMBOT

pression)
64REF Différentielle de terre Protection contre les défauts à la terre d’enroulements
restreinte triphasés couplés en étoile avec neutre relié à la terre
64G 100 % stator générateur Détection de défauts d’isolement à la terre des
enroulements statoriques (réseau à neutre
impédant)
66 Limitation du nombre de Protection contrôlant le nombre de démarrages des
démarrages moteurs
67 Maximum de courant phase Protection triphasée contre les courts-circuits selon le
directionnelle sens d’écoulement du courant
67N/67NC Maximum de courant terre Protection contre les défauts à la terre selon le
directionnelle sens d’écoulement du courant (NC : Neutre
Compensé)
78 Saut de vecteur Protection de découplage à saut de vecteur
78PS Perte de synchronisme Détection de perte de synchronisme des machines
(pole slip) synchrones en réseau
79 Réenclencheur Automatisme de ré-fermeture de disjoncteur après
déclenchement sur défaut fugitif de ligne
81H Maximum de fréquence Protection contre une fréquence anormalement élevée
81L Minimum de fréquence Protection contre une fréquence anormalement basse
81R Dérivée de fréquence Protection de découplage rapide entre deux parties de
(rocof) réseau
87B Différentielle jeu de barres Protection triphasée contre les défauts internes de jeu
de barres
87G Différentielle générateur Protection triphasée contre les défauts internes
d’alternateurs
87L Différentielle ligne Protection triphasée contre les défauts internes de
ligne
87M Différentielle moteur Protection triphasée contre les défauts internes de
moteur
87T Différentielle Protection triphasée contre les défauts internes de
transformateur transformateur

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur de Conception Option Génie 78
Électrique
Rédigé et soutenue par NKOLO EDENE Eric

Vous aimerez peut-être aussi