Vous êtes sur la page 1sur 6

LE REGIME TIR

Source : chambre de commerce et d’industrie de Tunis


LE REGIME TIR

La convention relative au transport international de marchandises sous le couvert des carnets TIR a
été établie en 1959 sous l’égide de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe.
L’IRU (International Road Union), fondée le 23 mars 1948 à Genève, s’est portée garant international
du système TIR en collaboration avec 151 Associations nationales adhérentes dans 68 pays dont la
Tunisie.
Le régime TIR a été mis en vigueur par la CCITUNIS le 24 juillet 1992.

Objectifs et avantages :

Le Régime TIR a été conçu pour faciliter au maximum le mouvement des marchandises sous scellés
douaniers dans le transport international. Il fournit aux pays de transit la garantie requise pour couvrir
les droits et taxes de douane exigibles. Il cherche à atteindre un équilibre entre les responsabilités des
autorités douanières et celles de la communauté commerciale internationale.
Le Régime TIR offre les avantages suivants aux différents acteurs contribuant à la circulation
internationale des marchandises en transit :
1- Pour le commerce international
• Il diminue les coûts du transport en réduisant les formalités et les retards dans les opérations de
transit;
• Il facilite les mouvements de transit par le biais de contrôles et de documents normalisés ;
• Il encourage, par voie de conséquence, le développement des échanges internationaux.
2- Pour le secteur du transport
• Les marchandises traversent les frontières internationales avec un minimum d'ingérence;
• Les retards et les coûts du transit sont réduits
• Les documents sont simplifiés et normalisés;
• Les dépôts de garantie douaniers aux frontières traversées ne sont plus nécessaires.
3- Pour les autorités douanières
• Les droits et taxes douaniers exigibles au cours des opérations de transit international sont garantis
jusqu'à concurrence de 50.000 USD;
• Les transporteurs ayant une connaissance suffisante en matière de la Convention TIR, de transport
international et des régimes de transit, sont autorisés à utiliser les Carnets TIR. Ceci augmente la
sécurité du système.
• La nécessité d'effectuer un contrôle physique des marchandises en transit est moindre.
• Le système facilite les contrôles douaniers et simplifie la documentation douanière.
• L'utilisation de postes de dédouanement intérieurs pour l'exportation et l'importation permet une
répartition plus efficace du personnel douanier.
Champ d'application géographique: (Zone Afrique)

Principes du régime TIR:

Le Régime TIR est un régime de transit douanier international pour le transport des marchandises par
route. Il est basé sur 5 principes fondamentaux.
Les Cinq piliers du Régime TIR sont :

1- Sécurité des véhicules ou des conteneurs : les marchandises sont transportées dans des
véhicules ou des conteneurs agréés par la Douane avant utilisation. Cet agrément doit être confirmé
tous les deux ans.
2- Chaîne de garantie internationale : dans l'éventualité d'une irrégularité, les droits et taxes sont
garantis par une chaîne de garantie internationale tout au long du transport.
3- Carnet TIR : les marchandises doivent être accompagnées d'un Carnet TIR, document de contrôle
accepté par les autorités douanières des pays de départ, de transit et de destination.
4- Reconnaissance mutuelle des contrôles douaniers : les mesures de contrôle prises dans le
pays de départ doivent être acceptées par les pays de transit et de destination.
5- Accès contrôlé : pour les associations nationales émettrices et garantes, l'accès au Régime TIR
est autorisé par les autorités douanières compétentes. Pour les transporteurs, cette autorisation est
délivrée par les autorités douanières nationales ainsi que l'association nationale.
Pour plus d’informations consultez le Net– http://www.iru.org

Pièces constitutives pour l’admission au Régime TIR:

1- Informations sur l’Entreprise


- Raison sociale de l’Entreprise
- Adresse permanente
- N° d’enregistrement ou autre N° d’identification de l’Entreprise
- Date d’enregistrement
- Nom complet et date de naissance de tous les Directeurs ou Associés
- N° de téléphone
- N° de téléfax
- Adresse email
- Nombre de véhicules et de remorques exploités en trafic international

2- Coordonnées bancaires
- Raison sociale et adresse,
- N° de téléphone
- Personne de contact

3- Le dossier juridique
Pour les personnes physiques ou morales ; ce dossier doit comporter :
- Une copie des Statuts de l’Entreprise (pour les personnes morales)
- Une copie du Registre de Commerce (datant d’au moins trois mois)
- Quittance de l’impôt de l’année écoulée
- Une copie de la carte d’identité nationale du premier responsable
- Une copie de(s) certificat(s) d’agrément de(s) véhicule(s) routier(s) de l’Entreprise délivré(s) par
l'Agence Technique des Transports Terrestres.
- Un pouvoir de signature (procuration) à tout autre représentant que celui légal de l’Entreprise sur
papier à en-tête commerciale indiquant ainsi sa responsabilité à détenir le carnet TIR et d’accomplir
les formalités douanières nationales et étrangères.

4- Garanties
Avant l’émission de tout Carnet TIR ordinaire, une garantie d’admission de 5.000 US$ l’équivalent en
Dinars tunisiens doit être déposée. Pour l’obtention de Carnets TIR pour marchandises « à haut risque
», une garantie supplémentaire de 50.000 US$ l’équivalent en Dinars tunisiens doit être déposée. Le
montant des garanties doit être déposé en espèce ou par virement bancaire à la CCI de Tunis.
Dans le cas où le candidat satisfait aux conditions susmentionnées, la CCI Tunis devra se conformer
aux dispositions de la Phase II de l’Annexe 9 de la Convention TIR en transmettant le Formulaire Type
d’Habilitation, aux Autorités douanières tunisiennes pour approbation de la candidature d’admission
au Régime TIR.
Le Formulaire Type d’Habilitation (FTH) doit faire l’objet d’une demande aux Autorités douanières
tunisiennes dont les informations suivantes :

• Numéro d’identification individuel et unique du candidat pour l’admission au Régime TIR,


attribué par la CCI de Tunis ;
• Nom (s) et adresse (s) de la (des) personne (s) ou de l’Entreprise ;
• Point de contact (personne physique autorisée à fournir aux Autorités douanières tunisiennes
et à la CCI de Tunis des renseignements sur le Régime TIR) avec indication complète des
numéros de téléphone, de fax et de courrier électronique ;
• Numéro du Registre du Commerce ou N° du permis de transports internationaux ;
• Retrait d’habilitation précédent (le cas échéant), y compris la date, la durée et la nature de ce
retrait.

Une fois la candidature approuvée par la Autorités douanières tunisiennes, le candidat signe deux
exemplaires de la Déclaration d’Engagement.
Il conserve un exemplaire et renvoie le second à la CCI de Tunis pour inclusion dans son dossier TIR.
Il reçoit par ailleurs un exemplaire du Manuel du Titulaire avec accusé de réception mentionnant qu’il
a bien pris connaissance des règles qui s’y trouvent et s’engage à s’y conformer.
Questions courantes et Réponses
à propos du TIR:

Question : Où puis-je me procurer un Carnet TIR ?


Réponse : Pour obtenir un Carnet TIR, vous devez déposer une demande de candidature au guichet
du Centre des Formalités de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis pour votre admission
au Régime TIR conformément :
• aux dispositions des conditions de candidature stipulées en 2ème Partie de l’Annexe 9 de la
Convention TIR 1975
• au formulaire relatif au questionnaire de premier contact pour l’admission au Régime TIR.

Question : Combien de pays puis-je traverser en transit sous couvert d'un Carnet TIR ?
Réponse : De 2 à 10 pays. Pour une opération de transit entre deux pays, vous utiliserez un Carnet
TIR à 4 volets. Il existe également des Carnets TIR à 6, 14 ou 20 volets, qui vous permettent de
transiter respectivement par 3, 7 ou 10 pays.

Question : Quel établissement délivre le Certificat d'agrément du véhicule routier ?


Réponse : La délivrance est assurée par l’Agence Technique des Transports Terrestres qui atteste
que le compartiment de chargement du véhicule routier est conforme aux exigences de la Convention
TIR de 1975.

Question : Les marchandises peuvent-elles être chargées et déchargées en plus d'un endroit ?
Réponse : Oui, les marchandises peuvent être chargées et déchargées en plus d'un endroit
(chargement ou déchargement partiel), pour autant que le nombre total de bureaux de douane de
chargement et de déchargement ne dépasse pas 4.

Question : Les douanes peuvent-elles exiger la présentation de documents douaniers spécifiques,


comme le carnet de passage Carnet ATA, pour couvrir l'importation temporaire d'un véhicule routier
voyageant sous couvert de la procédure TIR ?
Réponse : Non.

Question : Un seul Carnet TIR peut-il couvrir des marchandises transportées par un ensemble
tracteur remorques ?
Réponse : Oui, l'ensemble tracteur remorques est fait de véhicules attelés qui, sur la route, sont
considérés comme une seule unité.

Question : Les marchandises transportées dans divers conteneurs par le même moyen de transport
peuvent-elles être couvertes par divers Carnets TIR ?
Réponse : Oui, pour autant que chacun des conteneurs soit agréé conformément aux dispositions de
la Convention TIR et que le bureau de douane de départ donne son accord.

Question : Que faire en cas de problèmes avec un transport TIR ?


Réponse : Cela dépend de la nature du problème. La pratique a démontré que les conducteurs de
chargements sous TIR s'adressent habituellement à leur propre direction, c'est-à-dire au titulaire du
carnet TIR. Le titulaire contacte l'association émettrice. L'association émettrice contacte l'IRU, qui
contacte à son tour l'association nationale garante du pays où a eu lieu le problème en vue de le
résoudre. Cette assistance peut comprendre, par exemple, des informations sur l'obtention d'un
conseil juridique compétent.

Question : Les camions dont le compartiment de chargement est bâché peuvent-ils transporter des
marchandises sous couvert de Carnets TIR ?
Réponse : Oui, en vertu de la Convention TIR, les véhicules bâchés sont autorisés à transporter des
marchandises sous le couvert d'un Carnet TIR, pour autant que les caractéristiques du compartiment
de chargement soient conformes aux dispositions de la Convention TIR relatives aux conditions
techniques d'agrément des véhicules routiers. Les véhicules et les conteneurs à rideaux coulissants
sont admis depuis le 12 juin 2001 (voir les annexes 2 et 7 à la Convention TIR pour les conditions
d'agrément, disponible à la CCI de Tunis).
Question : Comment le suivi de marchandises voyageant sous le couvert d'un Carnet TIR est-il
assuré lorsqu'une partie du trajet s'effectue par voie maritime ou ferroviaire ?
Réponse : Le Carnet TIR peut être utilisé pour les transports routiers en transit dont une partie
s'effectue par mer ou par rail. Le Carnet TIR est suspendu sur le tronçon maritime ou ferroviaire du
trajet. Le contrôle du Carnet TIR a lieu de nouveau au premier bureau de douane où les marchandises
reprennent la route dans un pays avec lequel une opération TIR peut être établie.

Question : Les douanes peuvent-elles exiger des garanties supplémentaires pour le véhicule routier
TIR ?
Réponse : Non, Certains pays exigent un carnet de passage en douane pour les véhicules routiers
TIR qui rentrent à vide après livraison d'une cargaison sous couvert d'un Carnet TIR. Il est conseillé
aux transporteurs de s'informer à l'avance des exigences particulières des pays qu'ils entendent
traverser auprès de la CCI de Tunis.

Question : Peut-on transporter des marchandises diverses dans le même camion, dont certaines sont
couvertes par un Carnet TIR et d'autres ne le sont pas ?
Réponse : L'ensemble des marchandises transportées dans un même compartiment de chargement
couvert par un Carnet TIR sont couvertes par la garantie du Carnet TIR, qu'elles soient ou non
énumérées dans ce Carnet.

Question : Quelle est l’utilité du Carnet TIR dans le cas d’un transit dans plusieurs pays de l’Union
européenne ?
Réponse : Suite à la réunification des Parties européennes Contractantes à la Convention TIR
formant une union douanière et économique, l’UE peut être considérée comme un seul territoire
douanier. De ce fait, le Titulaire du Carnet TIR procédera aux mêmes formalités effectuées dans le
cas d’un seul pays de transit