Vous êtes sur la page 1sur 6

ACIDO-BASICITE

I. SELON BRONSTED
Acide de Espèce capable de céder H–Cl ; H2SO4 ; Propriété
Bronsted un proton H+ ; il y a donc amine primaire et secondaire ; thermodynamique
dans la structure une alcool ; RCOOH … qui se « mesure » grâce
liaison polarisée à une échelle de pKA ;
Base de Espèce capable de capter Amine ; alcool ; eau ; ion voir ci-dessous.
Bronsted un proton H+ grâce à un hydroxyle ; ion amidure … A connaître
doublet libre

H+ RCO2H NH4+ H2O ROH RC≡CH RNH2 RH


- - - - -
H2O RCO2 NH3 HO RO RC2 RNH R-
0 5 9 14 16-18 22 33 40-50

Classer les acides de Brondsted du plus fort au plus faible :

Classer les bases de Brondsted de la plus forte à la plus faible :

II. SELON LEWIS


Acide de Lewis Espèce possédant dans sa AlCl3 ; BF3 ; H+ Propriété
structure un atome pouvant capter thermodynamique
un doublet d’électrons (souvent qui se « mesure »
grâce à une lacune) aussi…
Base de Lewis Espèce capable de céder un Amine ; alcool ; eau ; ion Peu utilisé
doublet d’électrons (souvent hydroxyle ; ion amidure …
doublet libre)

Écrire la formule de Lewis de AlCl3 et H+ :


donnée : Z(H) = 1 ; Z(Al) = 13 et Z(Cl) = 17

Écrire la formule de Lewis de OH– :

On constate que l’acidité de Lewis est une notion plus large que celle de Brönsted.

1
ÉLECTROPHILIE et NUCLÉOPHILIE

Électrophile Espèce possédant dans sa Propriété cinétique


structure un atome pouvant R–X qui se mesure avec une
capter un doublet d’électrons et constante k.
créer une liaison covalente C=O par exemple
En général un bon
Se repère par : nucléophile est une
* une lacune espèce chargée et peu
* une charge partielle δ+ donc volumineuse.
chercher les liaisons polarisées

Composé pauvre en électrons


Nucléophile Espèce capable de céder un Amine ; alcool ; eau ; ion
doublet d’électrons pour créer hydroxyle ; ion amidure …
une liaison covalente

Se repère par :
* un doublet libre
* un doublet π (double liaison)

Composé riche en électrons

Chercher les sites électrophiles dans :


* méthanol * éthanoate d'éthyle
* méthanal * éthanamide
* l'ion NO2+ * l'ion H+
* 1-chloropropane

Chercher les sites nucléophiles dans :


* méthanol
* l'ion HO–
* éthanol
* éthanamine

On constate que toute base de Brönsted est aussi un nucléophile.

2
OXYDO-RÉDUCTION

Oxydant Espèce capable de capter un ou Liste classique en chimie Propriété


plusieurs électrons inorganique thermodynamique
Réducteur Espèce capable de céder un ou Connaître l’échelle relative qui se mesure avec E°.
plusieurs électrons ci-dessous pour la chimie Il faut connaître
organique l’échelle relative ci-
dessous.

alcane Halogéno-alcane Aldéhyde Acides carboxyliques et dérivés… Dioxyde de carbone


Alcool Cétone Ester
Amine Cétal Amide
Chlorure d’acide
Alcène Alcyne Nitrile
0 monovalente divalente trivalente tétravalente

fonctions de plus en plus

Oxydants usuels :
Forts Doux
Cr2O72– / Cr3+ en milieu acide
MnO4– / Mn2+ en milieu acide MnO4– / MnO2
Réactif de JONES = CrO3 dans H2SO4 Réactif de SARRET= CrO3 dans pyridine

Écrire la demi-équation électronique


Respecter le schéma type : ox + ne– + H+ = red + H2O
en équilibrant dans l'ordre : ox et red puis O puis H+ puis les charges

Réducteurs : AlLiH4 réducteur fort (employé dans THF)


NaBH4 réducteur doux chimiosélectif des aldéhydes et des cétones (employé dans EtOH)

Chaîne d’oxydation des Composés oxygénés


Alcool primaire → Aldéhyde → Acide le choix de l’oxydant permet de s’arrêter à l’aldéhyde
Alcool secondaire → Cétone
Alcool tertiaire

Chaîne de réduction
Acide carboxylique et Ester → Alcool primaire si AlLiH4 rien sinon
Aldéhyde ou Cétone → Alcool primaire ou secondaire si NaBH4 ou AlLiH4

3
LES SOLVANTS

Quand une molécule est-elle Polaire ?


• Il faut regarder si elle possède des liaisons polarisées
• Il faut aussi que ∑ µliaisons + ∑ µdoubletslibres ≠ 0
liaisons doubletslibres

Exemple : CH4 est apolaire car pas de liaisons polarisées


CO2 est apolaire car il y a 2 liaisons polarisées mais un centre de symétrie
CH3–CO–CH3 est polaire
H2O est polaire (en toute rigueur ne pas oublier les doublets libres !)

Quand une molécule est-elle Protique ?


On regarde si elle est acide de Brönsted.

Solvant protique Eau, alcool,


Possède un « bon pôle positif » Solvate bien les anions
(donc forcément polaire) acide carboxylique…
Solvant polaire aprotique Etheroxyde, acétone… Possède un « bon pôle négatif Solvate bien les cations
Solvant apolaire Alcane, CCl4

Classer les solvants :


eau, éthanoate d'éthyle, éthanol, acétone (ou propanone), éther, THF (ou tétrahydrofurane), dichlorométhane,
cyclohexane

4
APPROCHE MÉCANISTIQUE

I Regarder le carbone fonctionnel


• Tétraédrique : réaction de SUBSTITUTION
ou ELIMINATION si un groupe nucléofuge est présent (à la suite d’une AN)
• Plan ou linéaire : réaction d’ADDITION
• Aromatique : cas particuliers

Dessiner ou nommer des fonctions qui vont réagir selon une réaction de substitution :

Dessiner ou nommer des fonctions qui vont réagir selon une réaction de addition :

II Analyser sa charge partielle


• Le C fonctionnel est Électrophile : attaque nucléophile
• Le C fonctionnel est Nucléophile : attaque électrophile

III Regarder le carbone adjacent (appelé α ou β selon les cas)


Réaction d’ELIMINATION s’il possède un H acide

IV Regarder aussi les conditions opératoires pour savoir si le mécanisme est ionique
ou radicalaire

On en déduit la quasi-totalité des mécanismes usuels :


Substitution nucléophile – β-élimination
Addition nucléophile – addition électrophile
Substitution électrophile aromatique
Substitution radicalaire
Addition radicalaire

5
EXERCICE
Justifier dans les exemples suivants les termes addition, élimination et trouver les sites
électrophile, nucléophiles...

Addition électrophile :
CH2=CH2 + Br2 → CH2Br–CH2Br CH2=CH2 + HBr → CH3–CH2Br

Addition nucléophile :
N
AN
O C N ?
O

Addition nucléophile + élimination :


O
O
O Et AN O E
Et Et-O ?
O OH
H-O
OH

base forte
Br + HBr
β-Élimination :

H
H
PhO H I
Ph-O I
H H
Substitution nucléophile : H

Les flèches courbes


Elles démarrent sur un
Elles finissent sur un

Vous aimerez peut-être aussi