Vous êtes sur la page 1sur 32

CONSULTATIONS NATIONALES SUR LES RÉFORMES POLITIQUES

Le changement par la voie pacifique

L’instance de consultations politiques natio- nales, dirigée par M. Abdelkader Bensalah, char- gé de recueillir
L’instance de consultations politiques natio-
nales, dirigée par M. Abdelkader Bensalah, char-
gé de recueillir les propositions et les vues des
partis, des personnalités nationales ainsi que les
représentants de la société civile dans le cadre du
parachèvement des réformes politiques initiées
par le Chef de l’Etat a entamé, comme annoncé,
son travail hier dans la matinée. Le parti Islah a
été la première formation à être reçue, suivie
dans l’après-midi par Mohamed Saïd, ex-candi-
dat à l’élection présidentielle de 2009.
M. Bensalah a tenu à rappeler qu'"aucun acteur
politique ne sera exclu des consultations si ce
n’est, comme l’a dit le Président de la
République, les tenants de la violence que le
peuple a bannis de la vie politique".
Pages 4-5
M. Abdelkader Bensalah :
PREMIERS À ÊTRE REÇUS
“Aucun acteur politique ne sera exclu des consultations
en dehors des tenants de la violence que le peuple
a exclus de la vie politique”
EL ISLAH :
“Pour de nouvelles
pratiques politiques
plus saines et plus
transparentes”
MOHAMED SAÏD :
“Les réformes doivent
se faire dans la sérénité”
Bouguerra Soltani et Sid Ahmed Ghozali seront reçus aujourd’hui
Ph. : A. Yacef

19 Djoumada El Thani 1432 - Dimanche 22 Mai 2011 - N°14208 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

- Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287 LA REVOLUTION PAR LE PEUPLE ET POUR LE

LA REVOLUTION PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE

EN PRÉVISION DE LA PROCHAINE TRIPARTITE

LE PATRONAT PLAIDE LA RELANCE ÉCONOMIQUE

Ph. : Archives
Ph. : Archives

Conviées à une concertation tripartite exclusivement consacrée au thème du développement de l'entreprise et de la promotion d'un climat plus pro- pice à l'investissement et à l'activité économique, les organisations patro-

nales comptent procéder, au cours de cette rencontre, à une évaluation des politiques économiques menées jusque-là et se prononcer sur toutes les

mesures susceptibles de relancer l'économie nationale.

Page 3

UNE DÉLÉGATION D’HOMMES D’AFFAIRES AMÉRICAINS À ALGER

De nouvelles pistes d’investissement

Page 7

PARTENARIAT

ALGÉRO-FRANÇAIS

Mutuellement

bénéfique

Une délégation d’hommes d’affaires français à Alger le 29 mai

Page 7

Sports

MAROC - ALGÉRIE

Sports MAROC - ALGÉRIE Une rude bataille tactique en perspective Ligue 1 (23 e J) L’ASO

Une rude bataille tactique en perspective

Ligue 1 (23 e J)

L’ASO Chlef

chute à Oran

Pages 30-31

LA PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION DE PRISE EN CHARGE DES ENFANTS ATTEINTS DU SYNDROME DE WILLIAMS ET BEUREN INVITÉE DU FORUM D’EL MOUDJAHID

Ph. : Nesrine
Ph. : Nesrine

Une pathologie encore relativement méconnue

Page 8

LAKHDAR BRAHIMI :

encore relativement méconnue Page 8 LAKHDAR BRAHIMI : “Les réformes annoncées par le Président Bouteflika

“Les réformes annoncées par le Président Bouteflika répondent aux préoccupations du peuple algérien”

Page 32

2

2 EL MOUDJAHID Météo 20° à Alger, 36° à Djanet Région Nord : Nuageux avec quelques

EL MOUDJAHID

Météo 20° à Alger, 36° à Djanet Région Nord : Nuageux avec quelques pluies rési-
Météo
20° à Alger,
36° à Djanet
Région Nord :
Nuageux avec
quelques pluies rési-
duelles la matinée sur les
régions du Centre, ces
pluies seront assez mar-
quées notamment vers
l'intérieur est.
Brumeux et nuageux
la matinée vers les
régions ouest suivis de
belles éclaircies.
La journée, les vents
seront variables 20/40
km/h avec mer peu agi-
tée.
vers les Oasis.
Ailleurs, le temps sera
généralement dégagé.
Les vents seront de
nord à nord-est 20/40
km/h avec chasse sable
locale.
Les températures
(maximales-minimales)
prévues aujourd’hui
seront comme suit :
Région Sud :
Voilé vers l'extrême
Sud et nuageux avec
quelques pluies sur le
nord Sahara, ces pluies
seront plus marquées
Alger (20°-16°),
Annaba (21°-17°),
Béchar (24°-15°), Biskra
(21°-16°), Constantine
(19°-10°), Djanet (36°-
24°), Djelfa (17°-10°),
Ghardaïa (24°-15°),
Oran (21°-17°), Sétif
(16°-10°), Tamanrasset
(35°-24°), Tlemcen (21°-
14°).

ARPT

Journée portes ouvertes, demain, au palais de la culture

A l’occasion de son 10 e anniversaire, l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications organise

une journée porte ouverte, demain, au palais de la culture Moufdi-Zakaria. Cette manifestation s’inscrit dans le

cadre de la vulgarisation des missions et rôles de l’ARPT,

à l’intention des professionnels et du public.

Aujourd’hui et demain, à 9 h, à l’hôtel Hilton

10 e édition du Symposium international de MDI

La 10 e édition du Symposium international qui traitera de la question du développement des PME algériennes de

MDI se tiendra aujourd’hui et demain à 9 h, à l’hôtel

Hilton, en présence d’une vingtaine d’experts nationaux et internationaux.

Rencontre

Rencontre tère des

tère

des

Aujourd’hui, à 8 h 30, à l’hôtel Sheraton

sur développement de la société de l’information en Algérie

Dans le cadre de la visite effectuée en Algérie de M. Jean Philippe Courtois, pré- sident de Microsoft

international, le minis-

de la Poste et des

Technologies de l’Information et de la Communication organi-

se aujourd’hui, à 8 h 30, à l’hôtel Sheraton, Club

Pins une rencontre

consacrée au dévelop- pement de la société de l’information en Algérie et aux opportunités de partenariat avec les prin- cipaux fournisseurs de solutions.

Samedi 28 mai, à 15 h, à la galerie Dar El Kenz

Exposition de l’artiste-peintre Bettina Heinen-Ayech

La Galerie Dar El Kenz abritera le 28 mai, à partir de 15 h, un vernissage de l’exposition «Couleurs d’Algérie » de l’artiste peintre Bettina Heinen-Ayech.

d’Algérie » de l’artiste peintre Bettina Heinen-Ayech. Ce matin, à 10 h Table Table ronde ronde

Ce matin, à 10 h

TableTable ronderonde sursur lala fiscalitéfiscalité dede proximitéproximité

Une table-ronde sera organisée par El Moudjahid, ce matin, à 10 h, sur la fiscalité de proximité, thème sur lequel interviendront des représentants d’institutions publiques, spécialistes et professionnels.

Demain, à 10 h

TableTable ronderonde sursur lala sécuritésécurité desdes grandsgrands projetsprojets

Une table ronde sera organisée par El Moudjahid demain à 10 h sur la sécurité des grands projets (ouvrage d’arts, site industriels…), thème sur lequel interviendront des représentants d’institutions publiques, des spécia- listes et professionnels.

128 e anniversaire de la mort de l’Emir Abdelkader Cérémonie de recueillement au cimetière d’El
128 e anniversaire
de la mort de l’Emir Abdelkader
Cérémonie de recueillement
au cimetière d’El Alia, jeudi 26 mai
La Fondation Emir Abdelkader organise jeudi 26 mai, à 10 h, une cérémonie
de recueillement à la mémoire de l’Emir Abdelkader, au cimetière d’El Alia,
à l’occasion des 128 e anniversaire de sa mort.

25 mai, à Tiaret

Journée d’étude sur le code des marchés publics

L’Association générale des entrepre- neurs algériens organise le 25 mai, à la wilaya de Tiaret, une journée d’étude sur «le code des marchés publics et le pro-

gramme national de réhabilitation des PME des secteurs de bâtiment, TP et hydraulique».

Aujourd’hui, à 10 h, au journal Minbar El Koraa

Rencontre avec le directeur du transport d’Oran

M. Talha Khaled directeur du Transport d’Oran sera l’invité du forum des citoyens, qui se déroule au siège du

journal Minbar El Koraa, aujourd’hui, à 10 h.

NedjmaNedjma

«« OneOne »» l’offrel’offre quiqui vava changerchanger votrevotre vievie !!

Une fois de plus, Nedjma frappe très fort, en lançant sur le marché « One ». Une offre aux avantages multiples et irrésistibles qui va révolu- tionner votre façon de com- muniquer. En effet, pour seulement 4.000 DA par mois, vous bénéficiez d’appels à 0 DA sans aucune limite vers Nedjma pendant la journée (de 6 h à 18 h), de tarifs exception-

nels vers Nedjma entre 18 h et 6 h (1 DA par unité d’appel) et des tarifs encore plus

Pour communiquer au-delà de 4.000 DA, il vous suffit de rechar- ger le montant désiré (par carte de recharge ou Storm) et vous pourrez bénéficier des mêmes tarifs. Pour payer le for- fait mensuel, il suffit de recharger via carte de recharge ou Storm dans tous les points de vente. «One» de Nedjma, une offre unique en son genre !

vente. «One» de Nedjma, une offre unique en son genre ! incroyables vers les autres réseaux,

incroyables vers les autres réseaux, à savoir (2 DA par unité d’appel) 24h/24. En plus, les SMS sont à 2 DA vers tous les réseaux nationaux.

Du 23 au 24 mai, à l’hôtel El Riadh Sidi Fredj

Colloque international sur l’intelligence économique et le knowledge management

Du 23 au 24 mai se tiendra, à l’hôtel El Riadh Sidi Fredj, la cinquième édition du colloque international sur l’intelligence écono- mique et le Knowledge management (IEMA – 5) ayant pour thème «De la société des savoirs à l’éco- nomie de l’intelligence : les méthodes et les outils pour cerner, optimiser et relever les défis de la mondialisa- tion et de la globalisation» organisé par NT2S Consulting Inc. (Network Technology Security and asset management solution).

Du 23 au 29 mai, à l’hôtel Dar Diaf Bouchaoui

9 e rencontre

arabo-

européenne

La 9 e rencontre arabe-euro- péenne sera organisée sous le haut patronage du Président de la République du 23 au 29 mai, sous le slo- gan « jeunesse, dialogue, négociation et entente» à l’hôtel Dar Diaf Bouchaoui, Alger. L’ouverture officielle aura lieu le 24 mai à 14 h.

Demain, à 15 h, au siège de la wilaya

Conférence de presse du directeur de l’hydraulique

Dans le but d’informer les citoyens sur les pro- grammes de la wilaya en termes de développement, une conférence de presse est prévu demain, à 15 h au siège de cette dernière en présence du directeur de l’hydraulique et des tra- vaux publics. Cette confé- rence sera animée par les directeurs de l’hydraulique, de l’économie de l’eau et des travaux publics.

Nation

3

EL MOUDJAHID

TRIPARTITE

Le patronat plaide la relance économique

C onviées à une concertation triparti- te exclusivement consacrée au thème du développement de l'en-

treprise et de la promotion d'un climat

plus propice à l'investissement et à l'acti- vité économique, les organisations patro- nales comptent procéder, au cours de cette rencontre, à une évaluation des politiques économiques menées jusque-là et se pro- noncer sur toutes les mesures susceptibles de relancer l'économie nationale. Le président de la Confédération nationale du patronat algérien (CNPA),

M. Naït Abdelaziz Mohamed Saïd, a affir-

mé que son organisation compte présenter une contribution à la tripartite, prévue le 28 mai, portant une évaluation des réformes menées dans le secteur écono- mique, et des propositions de nouvelles mesures de soutien à l'investissement national créateur de richesses et d'emploi. "Nous sommes en train de travailler sur un mémorandum qui sera soumis à la réunion tripartite restreinte", a-t-il dit à l'APS. Le premier responsable de la CNPA a souligné que sa Confédération axera son intervention lors de la tripartite sur les mesures à même d'améliorer l'envi- ronnement de l'entreprise et instaurer un climat propice aux affaires et à l'investis- sement. M. Naït Abdelaziz a précisé, à ce propos, que la CNPA mettra sur la table des discussions la règle dite des 49/51

relative à l'investissement étranger et la question du crédit documentaire (Credoc), instauré par la LFC 2009 comme seul moyen de paiement des importations. Une mesure très contestée par les opé- rateurs économiques publics et privés en

raison des lourdeurs enregistrées dans les opérations d'importation."La CNPA sug- gérera l'allègement de la procédure voire la suppression du Credoc pour le secteur économique productif", a-t-il affirmé. Selon lui, la CNPA ne veut pas remettre en cause l'instauration du Credoc, mais compte proposer d'autres alternatives telles que "la remise documentaire" ou "le crédit fournisseur" comme modes de paie- ment alternatifs. Le président de la Confédération géné- rale des entrepreneurs algériens (CGEA),

M. Habib Yousfi, a indiqué, pour sa part,

que son organisation fera des propositions allant dans le sens de l'"action profonde" que l'Etat compte engager en direction de l'entreprise nationale, publique et privée, pour appuyer son développement. M. Yousfi a fait savoir, à ce titre, que sa Confédération tiendra un conclave à Oran le 23 du mois pour "donner la parole à tous les opérateurs affiliés à la CGEA afin de leur permettre de faire leurs proposi- tions". Il a estimé, en outre, que la tripar- tite du 28 mai constitue "une occasion de faire une évaluation des politiques écono- miques et notamment des mesures de régulation contenues dans la loi de finances complémentaire 2009". L'association des femmes algériennes chefs d'entreprises (SEVE) considère que

la tenue de la tripartite restreinte est "plus que d'actualité" pour discuter de la mise en œuvre de réformes de fond pour encou- rager l'investissement et accompagner le développement des entreprises. "Nous allons passer en revue les orienta- tions économiques adoptées jusque-là et discuter des moyens d'arriver à la réunion des conditions optimales pour libérer les initiatives à travers l'amélioration de l'en- vironnement de l'entreprise", a déclaré la présidente de la SEVE, M me Ouzerout

Yasmina.

Elle a mis l'accent, à ce titre, sur la l'importance de déterminer et de mettre en

sur la l'importance de déterminer et de mettre en M. Naït Abdelaziz Mohamed Saïd, pré- sident

M. Naït Abdelaziz Mohamed Saïd, pré- sident de la Confédération nationale du patronat algérien (CNPA)

de la Confédération nationale du patronat algérien (CNPA) M m e Ouzerout Yasmina, présidente de la
de la Confédération nationale du patronat algérien (CNPA) M m e Ouzerout Yasmina, présidente de la

M me Ouzerout Yasmina, présidente de la SEVE

(CNPA) M m e Ouzerout Yasmina, présidente de la SEVE M. Réda Hamiani, président du Forum

M. Réda Hamiani, président du Forum des chefs d'entreprises (FCE)

président du Forum des chefs d'entreprises (FCE) M. M'henni Abdelaziz, président de la CIPA Abdelaziz, a

M. M'henni Abdelaziz, président de la CIPA

Abdelaziz, a soutenu que "le moment est

venu pour se mobiliser autour de l'entre- prise, réhabiliter le dialogue et la concer- tation entre les parties pour venir à bout des obstacles à l'origine du blocage d'une réelle relance". La CIPA a, ainsi, invité les membres de son conseil national pour se réunir en vue de "contribuer à l'analyse passée, présente et future de l'entreprise algérienne". Lors de la réunion du Conseil

des ministres du 2 mai dernier, le Président de la République avait chargé le gouvernement de convier rapidement ses partenaires économiques et sociaux à une

concertation tripartite exclusivement consacrée aux voies et moyens de soutenir le développement de l'entreprise écono-

mique. Les conclusions de cette concerta- tion et des chantiers dont elle pourrait convenir, seront mises en œuvre au cours de cette année.

d'achat du personnel de la protection civi- le et introduira le bonheur dans toutes les familles de la protection civile". La direction générale de la protection civile a exprimé, à cette occasion, son sou- hait de poursuivre le dialogue "lancé ces derniers mois dans le respect des lois et règlements y afférent", un dialogue que la DG veut poursuivre également "dans la sérénité tout en se mobilisant et en restant vigilant".

M. Habib Yousfi, président de la Confédération générale des entrepre- neurs algériens (CGEA)

place un cadre législatif "solide" qui inci-

te les opérateurs étrangers à investir en

Algérie et les entreprises nationales à l'amélioration de leur compétitivité. Le président du Forum des chefs d'en- treprises (FCE), M. Réda Hamiani, a affir- mé que son organisation, invitée pour la

première fois à la tripartite, allait axer ses propositions, sur la création de l'emploi et

le développement du secteur privé dans

les prochaines années. Relevant la néces- sité d'"éviter d'orienter les débats sur les mesures habituelles qui concernent l'in- vestissement, le secteur bancaire et la fis-

calité", le président du FCE a invité, les entreprises "à se prononcer sur toutes les mesures susceptibles de relancer l'em- ploi". M. Hamiani a estimé, par ailleurs, qu'il

y avait de la part des pouvoirs publics "une bonne orientation et une capacité d'écoute, ainsi qu'une pré-disposition méthodologique à associer les partenaires

et à revoir le contenu des politiques éco-

nomiques". Lors de cette rencontre, on va relever, a-t-il précisé, "la différence entre

les décisions prises par les autorités et leur application en termes d'exécution, de délais, de simplification et de ce qui est prévu initialement". Pour lui, un grand effort devrait être fait pour que les lois et règlements adoptés soient au bénéfice de

la population, des jeunes et des chefs d'en-

treprises. De son côté, la Confédération

des industriels et producteurs algériens

(CIPA) veut une participation "effective"

et souligne que la tripartite constitue une

occasion pour le patronat privé afin de se prononcer sur les politiques économiques

à mener, à l'avenir, pour soutenir l'entre- prise algérienne. Le président de la CIPA, M. M'henni

PROTECTION CIVILE

Le régime indemnitaire accepté et signé

La même source qualifie la signature du régime indemnitaire de la protection civile de "juste récompense à la noble mission de protection et de sécurité des personnes, des biens et du patrimoine national et à l'en- semble des soldats du feu dont le dévoue- ment et le professionnalisme ont été maintes fois cités au plan national et inter- national". Il est également souligné que "cette très nette augmentation de salaire viendra conforter sensiblement le pouvoir

L e régime indemnitaire alloué aux agents de la protection civile a fait l'objet d'acceptation et de signature

"par la plus haute instance de l'Etat", a indiqué hier, un communiqué de la direc- tion générale de la protection civile. Le communiqué précise que "ce très important texte vient compléter le statut des agents de la protection civile et conso- lider les acquis principaux du secteur".

SÉISME - PRÉVENTION Près de 70 observatoires pour le suivi de l’activité sismique en cours de réalisation en Algérie

P rès de 70 projets d’observatoires pour "le suivi de l’activité sismique" sont en cours de réalisation en Algérie, a indiqué hier le

directeur général du Centre de recherche en astro- nomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), M. Abdelkrim Yellès. "Ces projets sont appelés à renfoncer quelque 80 stations similaires actuellement opérationnelles sur le territoire national", a précisé M. Yellès dans son allocution lors d’une journée d’étude et d’in- formation, tenue à Boumerdès à l’occasion du 8 e anniversaire du séisme du 21 mai 2003. Il a ajouté que ces investissements participent de la politique de l’Etat visant à "appuyer les efforts du CRAAG, en vue d’une meilleure maîtri- se et compréhension de ce phénomène naturel complexe ", afin "d’en prévenir et réduire “autant que possible” les dommages matériels et humains". "Les avancées réalisées par le CRAAG, ces dernières années, nous ont permis de relever que ce phénomène (séisme) s’étend particulièrement sur toute la bande de la zone est-ouest du pays en passant par le centre, où il est enregistré près d’une centaine de secousses/jour ", a-t-il fait savoir. C’est sur la base de ces "faits scientifiques", que les efforts se concentrent, a encore souligné M. Yellès, en vue de redessiner "le schéma d’amé- nagement urbain du pays, en l’orientant vers les zones des hauts plateaux, considérées comme étant loin du périmètre sismique défini plus haut". Il a ajouté que ce souci procède d’une "volonté de faire une économie de frais de constructions onéreux, au niveau des zones classées à risque sis- mique (de niveau 3), comme c’est la cas du littoral du pays. M. Belazougui Mohamed, directeur géné- ral du Centre national du génie sismique(CGS), a fait, pour sa part, un historique des différents séismes ayant frappé l’Algérie, avant de souligner l’impératif de "tirer les leçons qui s’imposent du séisme de mai 2003, et de prendre en compte toutes les données disponibles en la matière dans des cartes sismiques, "afin de ne plus répéter les mêmes erreurs dans nos constructions", a-t-il sou- haité. Il insisté, dans ce sillage, sur l’importance de "responsabiliser l’acte de délivrance du permis de construction à tous les niveaux ", parallèlement à l’impératif d’investir dans la réalisation de "constructions durables, solides et sécurisées", car on "ne le répétera jamais assez", a-t-il soutenu. "Ce n’est pas le séisme qui tue, mais le défaut de qualité des constructions", a-t-il fait observer. Partant de ce constat, ce responsable a appelé "au développement de la qualité des constructions par un développement de la qualité de la forma- tion, qui doit englober toutes les parties agissantes dans cet acte ". Une série de communications sur ce thème a été animée à la faveur de cette journée d’étude à laquelle ont pris part un représentant du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, ainsi que de nom- breux experts et représentants de bureaux d’études, associations et organismes divers concernés.

Signature d’un accord de partenariat entre le groupe SIM et le groupe français Sanders

U n accord de partenariat a été signé hier

Semoulerie Industrielle de la Mitidja

(SIM) et le groupe français Sanders, spécialisé

dans l’agroalimentaire. L'accord porte sur la réalisation d’une unité de fabrication et de distribution d’aliments de bétail hautement élaborés (bovins, ovins, volailles) à Aïn Defla sur un terrain d’une superficie de 20.000 m 2 appartenant au groupe SIM. Cette unité qui entrera en production en 2013 produira 100.000 tonnes d’aliments de bétail/an. En plus de la fourniture des aliments de bétail, cet accord prévoit également un accom- pagnement technique qu'offre SIM Sanders à ses clients pour une meilleure optimisation des élevages. Le P-DG du groupe SIM, M. Abdelkader Tayeb Ezzeraimi et celui du groupe Sanders, M. Eric Philippe, ont paraphé les documents y afférents.

à Blida entre le groupe algérien privé

Lévénement

4

1 re journée des
1
re
journée
des

EL MOUDJAHID

consultations nationales

Premier à être reçu

El Islah propose des mécanismes basés sur de « nouvelles pratiques politiques plus saines et plus transparentes »

• Après près de deux heures de rencontre, le mou- vement El Islah a qualifié de « fort intéressants » les débats qui ont eu lieu tôt dans la matinée.

Accompagné de quatre membres de la direction de son mouvement, le président d'El-Islah, M. Djamel Benabdessalam, a en effet été reçu, hier, par l'Instance de consultations sur les réformes politiques. Cette rencontre, qui augure du début d’une longue série de consultations politiques, est animée par M. Abdelkader Bensalah qui la dirige, assis- té par MM. Mohamed Touati et Mohamed Ali Boughazi, conseillers à la présidence de la République. M. Benabdesslam, qui s’est exprimé à l’issue de sa rencontre avec les membres de l'Instance de consultations sur les réformes politiques, a affirmé que la délégation de son mouvement « a remis un document à l'Instance conte- nant des propositions d'El Islah pour parachever les réformes politiques et des mécanismes sérieux et pra- tiques pour atteindre cet objectif ». Selon lui, les propositions remises aux membres de l’Instance ont été initiées afin de « parachever les réformes politiques ». Pour ce, M. Benabdesslam a préconisé la mise en place de « méca- nismes viables » afin de mettre en place de « nou- velles pratiques politiques

plus saines et plus transpa- rentes » Qualifiant ses proposi- tions de « pratiques », le pré- sident d’El Islah s’est dit convaincu que son mouve- ment doit participer à « cet effort national » et cela afin de concrétiser les objectifs du peuple algérien. Selon lui,

« il est plus que temps de réa-

liser ces réformes et de sortir le pays de sa situation actuel-

le, ainsi que l'édification d'un Etat fort, démocratique et social dans le cadre des principes de l'Islam ». Il a affirmé, à ce propos, qu’El- Islah a élaboré des propositions « concrètes et réalistes » pour aboutir à davantage d'efficacité dans ces consultations. Très à l’aise face à la presse, M. Benabdesslam qui

a promis davantage de détails

les prochains jours, sur la « feuille de route » qu’il a proposée, a expliqué néan- moins que ses principales suggestions se résument en la mise en place de « méca- nismes pratiques relatifs à la forme du dialogue et ses étapes, en plus de garanties pour sa réussite ». Dans ce contexte, Il pré- cisera que son mouvement a également émis des proposi- tions autour de l'ensemble des lois appelées à être amen- dées, ainsi que d'autres lois qui ne sont pas au menu des consultations, comme c’est le

cas pour le code communal. Un code dont le représentant d’El Islah demande « l’abro- gation pure et simple, parce qu’il ne répond pas à la vision qu’on devrait se faire d’un pareil texte » (sic). Néanmoins il faut signa- ler que vendredi dernier, depuis M'sila, M. Benabdes- slam avait déclaré que son

parti comptait jouer un « rôle actif » lors de ces consulta- tions et réitéré l'opposition d'El Islah à l'idée d'une Assemblée constituante comme point de départ pour les réformes politiques. Cette Constituante ferait « reculer l'Algérie », selon lui, puisque les fondements

de l'Etat existent déjà et sont puisés dans la Déclaration du 1 er Novembre qui consacre « une Algérie démocratique et sociale dans le cadre des préceptes de l'Islam ». Rappelons que M. Ab- delkader Bensalah avait indi- qué, à l'ouverture des concer- tations avec la délégation d'El-Islah, qu' « aucun acteur politique ne sera exclu des consultations si ce n'est, comme l'a dit le Président de

la République, les tenants de la violence que le peuple a bannis de la vie politique ». Il faut dire que l'Instance de consultations sur les réformes politiques « n'est pas une commission de dia- logue », mais une instance chargée par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, de « conduire » cette concertation, comme avait tenu à le préciser le premier communiqué de cette structure. Cette instance recueillera ainsi « l'ensemble des idées, opinions et visions » sur ces réformes des partis et person- nalités consultés, précise le communiqué. Rappelons également que l'Instance de consultations sur les réformes politiques a adressé des invitations aux partis agréés, et le processus est en cours pour les person- nalités nationales et les acteurs de la société civile. Amel Zemouri

Abdelkader Bensalah :

« Peut-on avoir meilleures garanties que celles données par le Chef de l’Etat lui-même ? »

Le message est on ne peut plus clair : « Aucun acteur politique ne sera exclu des consultations, en dehors des tenants de la vio- lence que le peuple a exclus de la vie politique ». C’est en ces termes que le prési- dent de l’Instance de concertation sur les réformes politiques, M. Abdelkader Bensalah, a ouvert les portes du dia- logue à l’ensemble des composantes politiques de la société algérienne.

M. Bensalah, qui venait

d’inaugurer par là, la série

de rencontres qu’il doit tenir durant les prochaines semaines, a commencé avec la délégation du mouve-

ment d’El-Islah, conduite par son secrétaire général, M. Djamel Ben Abdesslam,

M. Bensalah a affirmé

qu’ « aucune limite n’est posée au champ de la concertation, si ce n’est le respect des constantes nationales et des compo- santes de notre identité ». S’adressant aux person- nalités indépendantes et partis politiques de tous bords, invités à cette consultation, il assurera également, qu’ « aucun pro- jet de texte ne vous sera imposé », précisant que tous les tenants et aboutissants de ce dialogue seront com- posés intrinsèquement, de « leurs vues, analyses, commentaires, suggestions et propositions que sortiront les éléments du projet de révision de la Constitution et les amendements qui seront apportés aux textes législatifs, objet de la réfor- me ». Pour M. Bensalah, ces garanties ne sont pas le fruit du hasard. «Il s’agit d’une traduction de l’enga- gement solennel pris par le

Président de la République, dans son intervention lors du Conseil des ministres du 2 mai dernier». Selon lui, le Président a clairement affirmé que « les lois qui seront révisées ainsi que le projet de révision de la Constitution refléteront les vues et propositions qui auront été démocratique- ment exprimées par la majorité » a-t-il indiqué, soulignant : « Peut-on avoir meilleures garanties que celles données par le Chef de l’Etat lui même ? ». Le représentant du Président de la République a assuré que, pour sa part, l’Instance va transmettre « loyalement et fidèle- ment » toutes les opinions et propositions qui seront for- mulées. « D’ailleurs, nous avons sollicité, pour ceux qui le souhaiteraient, un mémorandum consignant la position de leur formation politique sur tous les aspects des réformes qu’ils voudraient aborder ». Partant du principe que « le train de réformes glo- bales » lancé par le Chef de l’Etat procède d’une conviction profonde que le développement institution- nel du pays permet aujour- d’hui « de consolider les acquis et d’aller de l’avant dans le processus de démo- cratisation », M. Bensalah estimera que celui-ci procè- de également d’une volonté résolue « de prendre en charge les aspirations du peuple algérien à une meilleure gouvernance, à davantage de justice socia- le, à l‘élargissement des

espaces de liberté

M. Bensalah a souligné, à cette occasion, que ces concertations entraient dans le cadre du « parachè-

».

vement de l’entreprise du renouveau national après la restauration de la paix et la relance de l’économie ». Tout en se référant à la situation prévalant dans la région où, selon lui, sont en train de « s’opérer des mutations importantes, par- fois tragiques, mettant en

péril la souveraineté et l’unité nationale », il a esti- mé que « le peuple algé- rien, qui suit ces événe- ments, avait lui-même des revendications en termes d’approfondissement de la démocratie et de meilleure gouvernance ». Il a rappelé, à ce pro- pos, que le Président de la République avait reconnu que ces revendications sont

« légitimes ». « Dans sa sagesse, le peuple algérien a opté pour un changement profond, mais un changement par la voie pacifique », a résumé M. Bensalah.

Aussi, selon lui, la contribution de tous, partis politiques, personnalités nationales, société civile, «est impérative », a-t-il encore affirmé, ajoutant :

« il faut réussir ce change-

ment dans la paix et la concorde et faire de l’année du 50 e anniversaire de l’in- dépendance nationale, l’an- née du renouveau démocra- tique ». Enfin, M. Bensalah n’a pas omis de remercier, « au nom du Chef de l’Etat », toutes les personnalités

ayant répondu à l’invitation, invitant « les partis poli- tiques à contribuer au débat sur les réformes préconi- sées, dont l’enjeu premier n’est autre que l’avenir de notre pays ». A. Z.

Bouguerra Soltani, président du MSP, et Sid Ahmed Ghozali

Deux autres rendez-vous attendus aujourd’hui

Deux personnalités natio- nales, l’un est un homme poli- tique, Sid Ahmed Ghozali qui succéda en 1991, à Mouloud Hamrouche, au poste de Premier ministre, l’autre, Bouguerra Soltani, professeur universitaire, ministre et prési- dent du MSP, sont attendues aujourd’hui à El Mouradia par les trois membres de l’Instance de consultations politiques nationales sur les réformes politiques. Sid Ahmed Ghozali a pour rappel occupé de hautes fonctions au sortir de l’indé- pendance nationale. L’ingénieur de l’école des Ponts et Chaussées a dirigé Sonatrach de 1966 à 1977 avant d’être nommé, en 1977, ministre de l’Industrie et de l’Energie. De 1988 à 1989, Sid Ahmed Ghozali, natif de Tighennif, a été ministre des Finances puis ministre des Affaires étrangères jusqu’en

1991 avant de succéder à Mouloud Hamrouche au poste de Premier ministre après l’an- nulation des élections législa- tives. Sid Ahmed Ghozali pré- sente, en 1999, sa candidature à l’élection présidentielle puis à celle de 2004. Bouguerra Soltani, natif de Tébessa, diplômé en littérature arabe, a effectué des études supérieures en sciences de l’in- formation tout en préparant un doctorat d’Etat avant d’exercer des fonctions de professeur universitaire de 1980 à 1994. Bouguerra Soltani a échappé à une tentative d’assassinat en 1994, près de son domicile. En 2003, il succède à feu Mahfoud Nahnah au poste de président du MSP et forme avec le FLN et le RND, l’Alliance présiden- tielle autour du programme

national. Houria Akram

Mohamed Saïd

« Les réformes doivent se faire dans la sérénité »

Le coup d’envoi des consultations sur les réformes politiques préconi- sées par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a été donné hier, au siège de la Présidence de la République. Ce rendez-vous important dans la vie politique du pays et auquel le Chef de l’Etat accorde une attention toute particulière, a pour finalité de pro- mouvoir les assises institutionnelles de notre système politique, d’engager l’Algérie sur la voie du renforcement de son processus démocratique, de traduire dans le fond et dans la forme les aspirations légitimes du peuple algérien, de concrétiser les principes de la bonne gouvernance, les espaces de liberté du champ politique. Comme l’avait souligné hier, M. Abdelkader Bensalah, dans sa décla- ration liminaire, il s’agit d’ « un par- achèvement de l’entreprise de renou- veau national après la restauration de la paix et de la relance de l’écono- mie ». Ce grand chantier, qui mobilise l’ensemble des forces politiques et sociales, est donc la traduction d’un engagement ferme et solennel pris par le Chef de l’Etat, dans le cadre de son intervention, lors du Conseil des

ministres, le deux mai dernier. Il a assuré que les lois seront révisées ainsi que le projet de révision de la Constitution qui reflèteront les vues et les propositions dont il est garanti une prise en charge dans un esprit démo- cratique. Les balises des consultations sont établies, faut-il le rappeler, dans un souci constant de n’exclure aucun acteur politique des consultations si ce n’est, comme l’a dit le Président de la République, les tenants de la violence que le peuple a congédiés de la vie politique. Aucune limite n’est posée au champ de la consultation du point de vue des analyses et commentaires, des propositions dont sortiront les élé- ments du projet de révision de la Constitution et les amendements qui seront apportés aux textes législatifs, pierre angulaire de la réforme. M. Abdelkader Bensalah, prési- dent du Conseil de la nation, respon- sable de l’instance appelée à diligen- ter les consultations, assisté de ses collaborateurs, en l’occurrence les deux conseillers à la Présidence, MM. Mohamed Touati et Mohamed Ali Boughazi, a reçu hier dans l’après-midi, une personnalité natio-

nale, à savoir Mohamed Saïd. A l’is- sue de son audience par l’instance chargée des consultations, M. Mohamed Saïd a fait une brève décla- ration devant la presse écrite et audio-

visuelle. Il a fait savoir qu’il a trans- mis ses propositions et souligné son insistance sur la prise en considération de deux conditions essentielles quant à la réussite des consultations. Il s’agit d’abord de la volonté poli- tique sincère qui doit prévaloir dans le succès des réformes qui doivent être en phase avec les aspirations du peuple.

M. Mohamed Saïd n’anticipe pas

sur ce qu’escompte le pouvoir, a-t-il

indiqué, mais il se dit en revanche à l’écoute des citoyens dont il se fait l’écho des revendications.

Le peuple recherche la liberté, la justice, la sécurité et les conditions d’une existence digne. Il se dit partisan de réformes qui s’accomplissent dans la sérénité et non pas dans la précipitation.

M. Mohamed Said estime que les

consultations sont de bon augure et

peuvent donner l’opportunité de renouer avec notre passé glorieux.

M. Bouraïb

Lévénement

5

EL MOUDJAHID

sur les réformes politiques

Les tenants de la violence exclus

D’emblée M. Bensalah, ès qualités, se fait un point d’honneur à rappeler les principes

directeurs devant régir les consultations avec la classe politique et les personnalités natio- nales, à l’initiative du Président de la République «aucun acteur politique ne sera exclu des consultations en dehors des tenants de la violence». Voilà qui a le mérite d’être clair et de lever toute ambiguïté dans la volonté politique affichée au plus haut niveau de don- ner la parole à tous les acteurs politiques qui se projettent et s’inscrivent dans une pers- pective partagée de bannir toute forme de violence du champ social et politique. Mieux,

M. Bensalah affine et précise sa pensée en allant encore plus loin dans ses engage-

ments: «Aucun projet de textes ne vous sera imposé». Offrant ainsi toute la marge et la latitude voulue à ses partenaires d’émettre tous les avis, suggestions et propositions à même d’enrichir le débat hors toute considération subjectiviste. Et de rappeler alors à l’assistance les «engagements solennels» pris le 2 mai dernier par le Chef de l’Etat en Conseil des ministres ; comme il se fera fort de relever un autre aspect fondamental en

insistant sur le fait que «ces consultations entrent dans le cadre du parachèvement de l’en- treprise de renouveau national après la restauration de la paix et la relance de l’écono- mie». En somme une dialectique qui participe d’un développement intégré et harmonieux et répond, partant, aux principales aspirations populaires qu’il s’agit de capter et devan-

cer. Au lieu de se confiner dans une posture attentiste que ne manqueront pas d’exploiter

les tenants du chaos et du désordre social…Tandis que le peuple, lui, aura affiché son «entière disponibilité» pour un changement pacifique. Et à partir du moment où se déga- ge un véritable consensus entre les deux parties au dialogue, prélude à l’ancrage définitif de ce modus vivendi dans les mœurs nationales et que tout le personnel impliqué dans le débat politique en a pris de la graine, c’est tout le pays qui pourra aspirer à en récolter tous les subsides de cette chora apprivoisée et intériorisée une bonne fois pour toutes. A. Zentar

• Ce ne sont pas moins de dix-sept

organes de la presse étrangère (écrite et audiovisuelle) ainsi que l'ensemble des représentants de la presse nationale qui ont été accrédités pour assurer la cou- verture médiatique des consultations.

• L’accréditation, tous azimuts, de la

presse étrangère ainsi que de la presse nationale vient conformément aux directives du Président de la

République, qui a insisté sur la « trans- parence » devant présider à ces consul- tations et sur la nécessité de « suivre l'opération de près ». • Membre de l’Instance consultative, M. Mohamed Ali Boughazi a également été nommé son porte-parole.

• Le président du mouvement d'El-

Islah, M. Djamel Benabdessalam, a été le premier invité à être reçu par

l’Instance chargée d’entamer les consul- tations politiques.

• Il a été suivi par M. Mohand

Oussaid Belaid, plus connu sous le nom de Mohamed Saïd, candidat à l'élection présidentielle de 2009, en sa qualité de

Autour de l’ouverture des consultations politiques

personnalité politique nationale.

• Un mémorandum consignant la

position des formations politiques reçues, sur tous les aspects des réformes qu’ils voudraient aborder, a été mis à la

disposition de ceux qui le souhaiteraient.

• Pour la commodité de la consulta-

tion, M. Bensalah a suggéré à ses invités d’évoquer d’abord la révision constitu-

tionnelle et ensuite les textes législatifs, objet de la consultation

• Un espace, où trône une large estra-

de avec un pupitre, a été réservé pour permettre à chacun des invités de faire

une brève déclaration à la presse s'il le souhaite.

• Pour ce qui concerne les médias,

une large salle dotée de toutes les com- modités (Internet, téléphone, fax) a été spécialement installée pour la presse.

• Les rencontres prévues, au nombre

de deux par jour, (une le matin, une

l’après-midi) devraient durer une heure et demie à deux heures. A . Z.

Le PT remettra demain son mémorandum

Le Parti des travailleurs sera reçu demain par la Commission chargée de mener les consultations sur les réformes avec les partis politiques et personnalités natio- nales, sous la présidence de M. Abdelkader Bensalah, ira au ren- dez-vous avec un mémorandum comprenant ses propositions. La secrétaire générale, Mme Louisa Hanoune, se rendra à la Présidence accompagnée de quatre membres de la direction de son parti déclare privilégier la révision de la Constitution, en tant que loi fondamentale, avant les autres lois portant sur les partis politiques, la loi électorale et le code de l’infor- mation. Ainsi, le mémorandum qui sera remis à la commission com- prend notamment des propositions du parti sur la révision de la Constitution déjà élaborées en 2006 et qui ont été actualisées. «La révision de la Constitution est un préalable à toutes les réformes qui devront suivre le projet du Président de la République», a sou- ligné, Mme Louisa Hanoune, lors d’un point de presse animé vendre-

di. Cela dit, la formation de Mme Hanoune soumettra également des propositions sur chacune des autres lois concernées par les réformes à savoir le régime électoral, les par- tis politiques, la place de la femme dans les assemblées élues, le mou- vement associatif, le code de wilaya et la loi sur l’information Le porte-parole du parti, M. Djeloul Djoudi, affirme que les six commissions qui ont travaillé sur les différentes lois soumises à dis- cussion ont remis leurs rapports, vendredi, au bureau politique pour finaliser les propositions apportées. Convaincue de la nécessité d’aboutir à une assemblée consti- tuante, la secrétaire générale du PT a maintes fois réitéré, lors de ses dernières sorties médiatiques, sa demande d'élections législatives anticipées en vue de corriger ce qu’elle qualifie de «faux départ de

1963».

Hamida B.

FNA

Moussa Touati confirme sa participation

Réunion de 9 partis au siège du PRA

Le siège du Parti du renouveau algérien (PRA), à El Mouradia, a abrité hier après-midi la deuxième rencontre de concertation entre 9 partis politiques, en prévision des consulta- tions nationales pour les réformes politiques, annoncées dernièrement par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. Représentés par leurs principaux leaders, en l’occurrence M me Chalabia Mahdjoubi (MJD), Dr Ali Zeghdoud (RA), M. Abderrahmane Akif (MNND), M. Taleb Mohamed Cherif (PNSD) et (FND) de M. Saci Mabrouk, M. Omar Bouacha (Mouvement El Infitah), M. Mohamed Hamouma (RPA), Dr Yacine Lekal (FNIC) ainsi que M. Kamel Bensalem (PRA), ces partis ont, à l’unanimi- té, souligné l’importance de ces réformes poli- tiques afin de bâtir l’Algérie de l’avenir, ainsi que leur volonté d’y participer pleinement, à travers une somme d’idées et de propositions pour réviser la Constitution, la loi électorale et celle des partis politiques, le code de l’infor- mation et autres textes de loi. Intervenant à cette occasion, M. Kamel Bensalem, SG du PRA, a indiqué que cette rencontre se tient en vue d’examiner et d’approfondir les consulta-

tions entre les partis sur les réformes poli- tiques, en précisant que chaque formation poli- tique a constitué des commissions spécialisées

pour plancher sur les textes de lois à revoir, et

partant, faire des propositions concrètes pour améliorer l’exercice démocratique en Algérie. Dans ce contexte, M. Bensalem a précisé que la décision du Président de la République de procéder aux réformes et d’y veiller personnel- lement, a instauré un climat de confiance et de sérénité, nous incitant à œuvrer concrètement et qualitativement à la réalisation de ce projet pour être au niveau des aspirations du peuple. Il a ajouté qu’au PRA, le travail des commis- sions techniques est réalisé à 80%, malgré le peu de temps accordé. C’est le cas des autres partis, ou presque, a déclaré le SG du PRA, en souhaitant que la concertation entre les partis se poursuive et se développe davantage afin de contribuer à la consolidation des réformes. Il a conclu ses pro- pos en fixant rendez-vous à l’ensemble des partis présents pour samedi prochain afin de poursuivre leurs efforts de rapprochement de leurs vues et propositions. Au cours de cette rencontre, les représen- tants des partis politiques ont ensuite pris la parole, chacun en ce qui le concerne, en vue d’exprimer son avis sur les réformes politiques annoncées par le Président de la République, sans oublier de faire part de nombre de propo- sitions qu’ils comptent présenter à cet égard. Mourad A.

Le Front national algérien (FNA) partici- pera au dialogue sur les réformes politiques où il défendra notamment le choix du régime parle- mentaire dans le cadre des propositions concer- nant la révision de la Constitution, a fait savoir, hier, le président du FNA, M. Moussa Touati, lors du point de presse qui a suivi le meeting qu’il a animé au cinéma Sierra Maestra à Alger. M. Touati a estimé que la chaise vide n’a jamais réglé les pro- blèmes, relevant que le changement se fera de l’intérieur et non de l’extérieur. Il a insisté sur la nécessité que la presse assiste à ces consultations afin que le peuple soit informé fidè- lement de ce qui se dira lors de ces rencontres. A une question sur la proposition que son parti compte présenter, s’agissant du type de régime présidentiel, semi-présidentiel ou parlementaire, M. Touati s’est dit favo- rable du régime parle- mentaire, notant que tout ce qui est nouveau est meilleur que l’an- cien. Il a tenu à souli- gner que le peuple est souverain dans ses choix et c’est au peuple qu’il appartient de choisir le sytème de gouverne- ment qui lui convient. Ces choix pourront s’ex- primer à travers un réfé- rendum dans le cadre de la Charte nationale. Il est impératif de restituer le pouvoir aux institutions élues, de sorte que le peuple aura le pouvoir de relever de ses fonctions un

membre de l’Exécutif qui ne serait pas à la hauteur. Le président du FNA dira qu’il est pour une opposition paci-

fique qui œuvre au redressement de la situa- tion. Le FNA a comme préoccupation centrale l’édification de l’Algérie et au cœur de ses priorités il y a l’émancipation de l’homme mais égale- ment la préservation des acquis et réalisations, notamment le tissu industriel qui a subi de graves préjudices du fait de la mauvaise gestion

et des dérives qui ont eu

lieu. Evoquant la liberté d’expression, M. Touati

a estimé que le pouvoir

de la presse est un pou- voir sacré quand il est exercé honorablement et il y a lieu par consé- quent d’affranchir les professionnels de l’in- formation des menaces de sanctions pénales qui pèsent sur eux. A une question sur la défini- tion du rôle de l’armée dans la Constitution, M. Touati s’est dit pour une clarification du rôle de l’armée dans la loi fon- damentale, notant que l’armée est l’émanation du peuple et elle est au service du peuple et de

lEtat. M. Brahim

Le FLN fera connaître ses propositions le 4 juin prochain

C’est le 4 juin prochain que le Front de libération nationale fera connaître ses posi- tions officielles et ses propositions finales concernant les réformes politiques globales initiées par le Président de la République. C’est en effet lors de la réunion du comité central du parti, prévue à cette date, que le parti, présidé par M. Belkhadem, cautionnera et adoptera les propositions et les enrichisse- ments apportés par les commissions installées par le parti à cet effet aux textes devant subir des révisions. Il faut comprendre ainsi que le FLN figurera parmi les dernières formations politiques à être reçues et entendues dans le cadre des consultations par l’équipe de

Abdelkader Bensalah. « Cela nous donnera le temps de peaufiner et de bien réfléchir aux propositions que nous allons soumettre au débat », dira M. Si Affif, membre du bureau politique du parti. Concernant la polémique qui alimente actuellement la scène parlemen- taire et qui oppose les présidents des deux chambres et particulièrement les propos émis par le porte-parole du RND, M. Si Affif esti- me qu’« il s’agit là de surenchère politique et que ce n’est pas la première fois que cette per- sonne pique le secrétaire général du parti, qui préfère opter pour la sagesse » Farida Larbi

Le Parti Ahd 54 ne participera pas aux consultations

En prévision des consultations nationales sur les réformes politiques avec les personnalités et les acteurs politiques de la scène nationale, le parti Ahd 54 qui a convoqué son bureau national, lors d’une réunion tenue avant-hier sous la prési- dence de Fawzi Rebaïne, président de la formation, à l’effet d’examiner la situation politique nationale pour décider des suites à donner à l’initiative politique nationale. Quand bien même, le parti Ahd 54 qui considère, entre autres proposi- tions, tout à fait logique l’ouverture des consultations politiques relatives aux réformes politiques, tant elle donne à toutes les sensibilités politiques nationales, le droit de s’exprimer leurs positions et de développer leurs opinions sans distinction, le secrétariat national du parti a décidé de ne pas prendre part aux consultations, comme cela a été précisé dans un com- muniqué transmis aux rédactions.

Houria A.

Nation

6

EL MOUDJAHID

11 E SALON DE L'AGRICULTURE

Le machinisme agricole en vedette

M oissonneuses-batteuses, tracteurs, arracheuses de pomme de terre, et autres

matériels agricoles et d'élevage ont été les produits phares lors de la

11 e édition du Salon international de l’élevage et du machinisme agricole (Sipsa-Agrisim 2011), qui

a pris fin hier à Alger. La superfi-

cie totale du salon a atteint cette année 11 000 m² dont 8 000 m² sont occupés par les machines agricoles (tracteurs, aratoires, semoirs) et des équipements d’élevage, notamment bovin et avicole. Sur la base de l’engouement constaté déjà l’année dernière pour les équipements agricoles méca- niques, les exposants nationaux et étrangers sont venus en force à ce salon pour offrir le meilleur de leurs matériels aux éleveurs et agriculteurs, qui s’intéressent de plus en plus à un produit de quali- té leur permettant de gagner du temps et d’augmenter leurs rende- ments. Responsable des ventes au niveau d’une société de montage de matériel agricole, Miloud Tifrit

a affirmé à l’APS que la demande

pour ses produits augmente de plus en plus, et ce, depuis l’année 2009. « L’année dernière, mon matériel s’est vendu avant sa sortie du port, ce qui a créé un manque au niveau de nos points de vente », a indiqué ce jeune responsable, qui expose des tracteurs d’une puissance allant de 30 à 90 che- vaux et différents matériels d’ac- compagnement (aratoire, remor- que, citerne). Cette entreprise, qui fait le montage d’un matériel importé de l’Inde, a décidé, selon

M. Tifrit, de constituer des stocks pour répondre à la demande crois- sante des agriculteurs. La même entreprise, dont les produits sont très demandés, pos- sède déjà 30 points de vente et concessionnaires au niveau natio- nal, a-t-il ajouté. « Il y a un besoin énorme de matériel agricole en Algérie », a indiqué pour sa part Mourad Abdennebi, manager dans une société nationale d’importation de

manager dans une société nationale d’importation de matériel agricole de Chine, de Turquie, d’Italie et de

matériel agricole de Chine, de Turquie, d’Italie et de France. Pour lui, la culture de l’agricul- teur algérien « s’améliore » de façon remarquable. « L'agriculteur aujourd’hui est attiré par les nou- veaux modèles de machines, plus rapides, plus fiables, économiques et surtout confortables» pour l'ex- ploitant, a-t-il précisé. Pour lui, l’engouement exprimé cette année

pour le matériel agricole est « sans précédent ». Cette demande s’ex- plique par « une production natio- nale limitée », et les facilités de paiement qu’offrent les différents dispositifs d’accompagnement aux agriculteurs mis en place par l’Etat dans le cadre de l’Agence natio- nale de soutien à l’emploi de jeunes (Ansej) et la Caisse natio- nale d’aide au chômage (CNAC). Les exposants auront noté éga- lement la demande exprimée par les agriculteurs concernant les arracheuses de pomme de terre, un matériel très demandé en raison de l’augmentation des superficies, la hausse des rendements et le manque de main-d’oeuvre. L’acquisition de ces petites machi- nes très utiles tant pour l’arrachage que pour la plantation de pomme de terre ne coûte pas cher, et les agriculteurs peuvent les acheter directement sans passer par un cré- dit, affirment plusieurs vendeurs. Gilbert Masson, fabricant de maté- riel d’élevage, notamment avicole,

a souligné de son côté « l’évolu- tion » du secteur avicole en Algérie, tant sur le plan production que sur celui de la qualité des pro- duits. Pour l’élevage des poules pondeuses par exemple, « les éle- veurs sont au top des techniques modernes », a affirmé cet indus- triel présent sur le marché algérien depuis plus de 30 ans. Les capacités de production ont également « énormément évolué », passant de 40 000 poules il y a quelques années à plus de 500 000 actuellement, selon M. Masson. Toutefois, beaucoup reste à faire en termes d'infrastructures d'élevage dont beaucoup ne répondent pas aux normes requises, selon ce fournisseur d'équipements de production et d’élevage avicole. Par ailleurs, plusieurs fabricants proposent même des formations à leurs clients pour leur apprendre com- ment monter et entretenir leurs usines. « Dès que nous avons constaté que les éleveurs commen- çaient à s’intéresser à la foire et à l’agriculture en général, nous avons décidé de prendre en charge leur formation à travers des pro- grammes que propose le ministère de l’Agriculture et du Développement rural via les insti- tuts techniques », a indiqué un fabricant d’équipement d’élevage avicole. Les équipementiers de fabrication d’aliments de bétail

sont également au rendez-vous lors de ce Salon professionnel. Certains proposent le montage de toute une unité de production d’aliments de bétail en granulés. Selon Riad Sebaï, manager dans une société représentant des firmes étrangères, l’activité de production d’aliments de bétail enregistre depuis 2005 un véri- table engouement auprès des éle- veurs. Une trentaine d’unités de pro- duction avicole ont été installées depuis 2001, a t-il affirmé. Même ambiance au niveau de l’élevage bovin, où c’est pratique- ment la ruée vers les matériels de traite, de stockage de lait et des équipements des étables. « Nous avons remarqué chez les éleveurs algériens que la taille de leurs cheptels commence à aug- menter à plus de 20 vaches, d’où l’importance de s’équiper en moyens adéquats pour avoir un produit de qualité », a relevé un exposant français, premier constructeur mondial de matériel tubulaire d’élevage bovin. Le manque de main-d’œuvre qualifiée pour la gestion des étables peut être remplacé par les équipements modernes qui offrent le confort et l’autonomie aussi bien aux animaux qu’à l’éleveur. Une demande accrue s’est affi- chée également pour les cuves de stockage réfrigérantes et les citernes pour la collecte de lait cru, soulignent des vendeurs et expo- sants de matériels d'élevage bovin. Pour le ministre de l’Agriculture et du Développe- ment rural, M. Rachid Benaïssa, l’esprit de modernisation de l’agri- culture est « en train de s’incruster chez les créateurs de richesses (éleveurs, agriculteurs et indus- triels ». Ouvert mercredi au Palais des expositions, le 11 e SIPSA- Agri’sim, qui a réuni 350 expo- sants dont 190 étrangers représen- tant 27 pays, est devenu un ren- dez-vous annuel incontournable pour les professionnels du matériel agricole, qu'ils soient producteurs ou utilisateurs.

INTEMPÉRIES

7 blessés et 27 têtes de cheptel perdues

Les fortes pluies qui se sont abattues ces dernières 48 heures ont causé quelques dégâts matériels dans certaines wilayas du pays, apprend-on auprès de la cellule de communica- tion de la Direction générale de la Protection civile. A Alger, on relève l’effondrement à Cheraga d’un mur de soutènement, à l’intérieur d’une villa, au lieu-dit «Superette Opéra » alors que dans la wilaya de Blida, un véhicule léger s’est renversé sur l’autoroute de Beni Tamou vers Chiffa, occasionnant des blessures à 7 per- sonnes qui ont été évacuées vers l’hôpital Feroudja. En outre, la RN 01 reliant Blida à Médéa a été rendue difficile à la circulation suite aux chutes de pierres à hauteur du premier tunnel. A Khenchela, on signale des infiltra- tions d’eaux pluviales à l’intérieur de quelques habitations, au lieu-dit «El M’rigued», commu- ne de Ouled Rechache. Par ailleurs, à Sebt (Tiaret), une femme âgée de 45 ans a été emportée par la montée rapide des eaux de l’oued R’hiou. Son corps sans vie a été repêché par les éléments de la Protection civile. L’on notera par ailleurs, la perte de 27 têtes d’un cheptel tandis qu’à Bouira, on enregistre à Djebaihia l’effondrement partiel d’une habita- tion construite en toub, au lieu-dit «Chaâbet Lakhra Ben Haroune». S.A.M.

TIZI-OUZOU : ANNONCÉE POUR AUJOURD’HUI

Une grève générale contre les kidnappings

U ne grève générale devrait paralyser

aujourd’hui le chef-lieu de wilaya

de Tizi-Ouzou en signe de protesta-

tion contre les kidnappings, dont sont vic- times actuellement le jeune Bilek Mourad (18 ans), frère d’un modeste entrepreneur, et le vieux Hammour L’Hadj Ali, gérant d’une marbrerie, enlevés respectivement le 11 et le 14 du mois courant à Béni Aissi et Mechtras, par des groupes armés. Cette énième action de mobilisation en faveur de la libération du jeune Bilek Mourad en cap- tivité depuis 13 jours est l’œuvre des comi- tés de village de la daïra de Béni Douala déterminés à maintenir la pression sur les auteurs de ce rapt jusqu’à la libération sain et sauf et sans paiement de rançon de Mourad. Pour amener la population et les commerçants de la ville des Genêts et des autres localités de la wilaya à adhérer mas- sivement à cette grève baptisée « Tizi- Ouzou ville fantôme », des milliers d’af- fiches ont été placardées depuis vendredi dernier dans tous les quartiers, cités et vil- lages de Tizi-Ouzou. Le phénomène des kidnappings est devenu un sérieux problè- me pour les opérateurs économiques de la

région qui ne se sentent plus en sécurité. La persistance de ce phénomène donnera un coup dur à l’investissement économique privé qui est déjà presque inexistant dans la région et entravera d’une manière quasi certaine la réalisation de l’ambitieux pro- gramme de développement local dont a bénéficié la wilaya où l’action de dévelop- pement, confrontée à d’autres contraintes aussi bien objectives que subjectives, peine à connaître une cadence susceptible de per- mettre au moins le lancement en réalisa- tion des projets importants et stratégiques inscrits à l’indicatif de cette wilaya. La mobilisation citoyenne contre les kidnap- pings est certainement bénéfique, mais il n’en demeure pas moins que la vigilance des services de sécurité tous corps confon- dus restera le seul rempart contre ces acti- vités criminelles qui deviennent de plus en plus menaçantes, aussi bien à l’encontre des chefs d’entreprise et autres patrons qu’au développement local qui ne peut connaître l’essor souhaité dans ces condi- tions d’insécurité, persistent et signent des observateurs locaux.

Bel. Adrar

FLN

Les redresseurs reviennent à la charge

L a crise qui secoue le Front de libération nationale (FLN)

depuis un moment est passée hier à une vitesse supérieure par la tentative, de la part des redresseurs, d’envahir le siège du parti. En effet, une centaine de militants menée par les

initiateurs de la contestation,

à savoir MM. Kara, Goudjil,

Boukerzaza et Abada s’étaient présentés dans la matinée avec l’intention, selon M. Si Afif, membre du bureau politique, « d’être les auteurs d’effractions et

d’envahissement du siège ». Propos démentis par les contestataires qui affirmaient vouloir juste lire un communiqué a l’intérieur des bâtiments du parti et discuter de la situation avec le secrétaire général du FLN. Le communiqué en question appelle la direction du parti

à l’application du règlement,

à la révision de l’opération de restructuration des organes du parti qui a

commencé il y a quelques mois, ainsi que la principale revendication des redresseurs, en l’occurrence le départ du bureau politique. Les forces de sécurité ont dispersés les

« perturbateurs ».

Pourquoi avoir choisi ce

premier jour des consultations avec les formations politiques en perspective des réformes

pour tenter une telle action ? M. Si Affif estime que cette tentative des redresseurs ne fait que les éloigner de plus en plus de la ligne du parti.

« Ils n’ont qu’à

démissionner et à faire valoir leurs idées car on ne peut être à l’intérieur du parti et faire de l’opposition », dira M. Si Affif qui ajoutera que « ce n’est pas une action dans la rue qui fera partir le secrétaire général du FLN ». Le parti prendra-t-il des sanctions à l’égard des cadres du FLN initiateurs de cette action de fronde ? M. Si Affif affirme que la question sera discutée au sein du bureau, seul habilité

à décider, et si besoin est, le

secrétaire général peut saisir

la commission de discipline. Toutefois, notre interlocuteur précisera que M. Belkhadem a opté pour la sagesse et ne veut pas être la cause de l’exclusion de l’un des cadres du parti. Rappelons que les activités de certains des meneurs de la contestation ont été gelées et que seul le congrès est à même de décider d’une éventuelle exclusion. Farida Larbi

Economie

7

EL MOUDJAHID

UNE DÉLÉGATION D’HOMMES D’AFFAIRES AMÉRICAINS À ALGER

De nouvelles pistes d’investissement

Le brut en baisse et les matières premières en hausse

L es cours des matières pre- mières, qui avaient bien démarré la semaine, ont ter-

miné sur une note mitigée, sur le sillage des cours du brut, avant de limiter leurs gains les jours sui- vants. Le pétrole se repliait en fin de semaine, pâtissant d'un raffer- missement du dollar dans un mar- ché nerveux et toujours hanté par les incertitudes sur la demande après de mauvais indicateurs améri- cains. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet s'échangeait à 110,92 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, contre 112,59 une semaine plus tôt. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin, se négociait à 97,41 dollars contre 98,13 dollars sept jours plus tôt. Les cours des matières pre- mières alimentaires ont connu des fortunes diverses sur un marché volatil et nerveux, le sucre se raffer- missant sur fond d'inquiétudes sur l'offre, le cacao accélérait son repli, tandis que le café peinait à trouver une direction. Sur le Liffe de Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en août valait 620,70 livres sterling vendredi contre 609 livres le ven- dredi précédent. Sur le NYBoT- ICE américain, la livre de sucre brut pour livraison en juillet cotait 22,15 cents contre 21,83 cents la semaine précédente. Le cours du café a pâti de mouvements spécula- tifs alimentés par les fluctuations du

dollar, la tonne de robusta pour livraison en juillet sur le Liffe de Londres, valait 2.565 dollars ven- dredi contre 2.510 dollars sept jours auparavant. Sur le NYBoT-ICE, la livre d'arabica pour livraison en juillet cotait 264,80 cents à New York

contre 275,50 cents. Les cours cacao ont accentué leur repli cette semaine, sur le Liffe

de Londres, la tonne de cacao pour

livraison en juillet valait 1.835 livres sterling vendredi contre

1.881 livres la semaine précédente.

Sur le NYBoT-ICE américain, le contrat pour livraison en juillet valait 2.936 dollars la tonne contre

3.042 dollars. Les prix du blé, du

maïs et du soja ont fortement bondi cette semaine à Chicago alors que les investisseurs s'inquiétaient de

l'impact sur les cultures d'une météo peu favorables, dissipant l'ef- fet de prévisions de stocks plus importants. Le boisseau de blé (environ 25 kg) pour livraison en juillet a clôturé vendredi à 8,0650 dollars sur le Chicago Board of Trade, contre 7,2775 dollars en fin

de semaine précédente.

Le contrat de maïs à échéance identique est monté à 7,5950 dol-

lars, contre 6,82 dollars une semai-

ne plus tôt. Le boisseau de soja pour livrai-

son en juillet s'est établi à 13,8025 dollars contre 13,2950 dollars. Les cours de l'or et de l'argent ont de nouveau été malmenés cette semaine, chutant fortement en milieu de semaine avant de rebon- dir promptement dans des marchés

en proie à une forte volatilité, sus-

pendus aux fluctuations du dollar et

victimes de prises de bénéfices. Sur le London Bullion Market, l'once d'or a terminé vendredi à 1.491 dollars contre 1.506 une semaine auparavant. Le métal gris a terminé vendredi à 34,80 dollars l'once contre 36,20 dollars sept jours auparavant. Les cours des métaux industriels échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont connu des fortunes diverses cette semaine, finissant la semaine sur une note robuste bénéficiant de l'affaiblissement temporaire du

billet vert, tombé vendredi en début d'échanges européens à son niveau

le plus faible depuis près de 10

jours face à l'euro. Sur le LME, la tonne de cuivre

pour livraison dans trois mois s'échangeait à 9.040 dollars vendre-

di contre 8.825 dollars la tonne le

vendredi précédent, l'aluminium valait 2.526,75 dollars la tonne

contre 2.600 dollars, le plomb valait

2.486 dollars la tonne contre 2.325

dollars, l'étain valait 28.175 dollars

la tonne contre 29.100 dollars, le

nickel valait 23.485 dollars la tonne contre 24.600 dollars, et le zinc

valait 2.169 dollars la tonne contre

2.168 dollars.

Soucieux de diversifier leurs sources, les Américains s’intéressent de plus en plus à l’Algérie, où l’horizon de l’investissement s’éclaircit davantage à la faveur de la reconstruction et de l’ambitieux programme présidentiel pour la période

2010/2014.

d’évaluation est également pro- grammée à la fin de la visite, au ministère des Affaires étrangères, nous a indiqué le directeur général du Conseil d’affaires algéro- américain (USABC), M. Smail Chikhoune. «Des entrevues sont prévues avec les ministères de l’Industrie, des Tic, des Ressources en eau, de l’Habitat, de l’Energie et des Transports, pour examiner les opportunités d’investissement dans ces secteurs et faire des propositions au gouvernement algérien», a-t-il expliqué. Ces dernières années, l’Algérie est devenue une destination incontournable pour les investisseurs en quête de marchés nouveaux et rentables. En plus d’un climat des affaires favorable, le pays recèle un potentiel humain qu’on ne peut pas trouver ailleurs. Cette délégation s’intéressera sans doute aux opportunités d’inves- tissement qu’offre le marché algérien en dehors du secteur de l’Energie. Cette mission écono- mique, organisée par l'ambassade algérienne et le Conseil d'affaires algéro-américain (USABC), est composée de sociétés américaines activant dans les secteurs de l’hydraulique, la construction et

l’habitat, l’énergie, les tech- nologies de l’information et de la communication, l’agroalimen- taire, les transports. Le programme de cette mission économique prévoit la tenue de rencontres entre ces opérateurs américains avec les responsables du secteur économique national, ainsi que des réunions bilatérales à Alger et à Oran avec les membres de la communauté d’affaires algérienne des secteurs public et privé, et avec des responsables des organismes économiques dont l’Agence nationale de développe- ment des investissements (ANDI), de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie, du Forum des chefs d’entreprise, de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie. En outre, un séminaire sera également organisé sur les opportunités d’investissement en Algérie. Les relations de coopération économique et commerciale entre l’Algérie et les Etats-Unis ont atteint ces dernières années un niveau appréciable à la faveur d’un échange intense de visites d’hommes d’affaires de part et d’autre.

Farid B.

L’ économie algérienne est

sur la voie de la reprise,

et le gouvernement

envoie une série de signaux positifs à l’endroit des investisseurs désireux de se faire une place sur le marché. Les opportunités d’affaires existent en Algérie, et il y a de l’argent à gagner dans plusieurs créneaux. Des hommes d’affaires (une trentaine au total) de grandes entreprises américaines de divers secteurs d’activités économiques, arrivés hier après-midi à Alger, pour une visite d’une semaine, vont entamer ce matin une série de rencontres avec plusieurs ministères, avant de se rendre à Oran, pour une visite du 24 au 26 mai, où des rencontres avec des opérateurs économiques natio- naux sont prévues. Une réunion

PARTENARIAT ALGÉRO-FRANÇAIS

Mutuellement bénéfique

Une délégation d’hommes d’affaires français à Alger le 29 mai prochain

P rès de 540 entreprises dont 380 algé- riennes et 160 françaises prendront part à un forum qui se déroulera les 30 et 31

mai à Alger (Hilton). Organisée par Ubifrance en étroite collaboration avec le comité d'orga- nisation algéro-français regroupant les autori- tés algériennes, dont le ministère de l'Industrie, de la PME et de la Promotion de l'investissement (MIPMEPI), le ministère du Commerce, le ministère des Affaires étran- gères algérien et la mission économique Ubifrance Algérie et avec le concours d’autres organismes et associations professionnelles, cette rencontre s’inscrit dans le sillage des tra- vaux d’approche menés depuis le début de l’année par le ministre algérien de l’Industrie et J-P Raffarin, l’ancien Premier ministre français et conseiller spécial du président Sarkozy, chargé du dossier économique algé- ro-français. Aussi, le forum qui se situe dans la perspective de la 44 e FIA d’Alger, verra la participation du ministre de l'Industrie, de la Petite et Moyenne entreprise et de la

Promotion de l'investissement, Mohamed Benmeradi, et le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, pour la partie algérienne, et, du côté français, le secrétaire d'Etat fran- çais aux Affaires européennes, M. Pierre Lellouche, et l'ancien Premier ministre, séna- teur chargé du suivi du dossier économique entre les deux pays, M. Jean-Pierre Raffarin ainsi que le DG d'Ubifrance, M. Christophe Lecourtier, répond à la volonté des autorités des deux pays quant à dynamiser les relations économiques bilatérales. Basée sur le principe « gagnant-gagnant », la rencontre devra, ainsi, contribuer à favoriser « l’émergence de nou- veaux partenariats générateurs de valeur ajou- tée, l’objectif étant de valoriser le potentiel du secteur privé et de participer ainsi au dévelop- pement économique de l’Algérie, grâce à l’in- vestissement et à la création d’emplois » note un communiqué d’Ubifrance. Il est indiqué, d’autre part, que plusieurs projets suivis par de grands groupes français devraient, prochai- nement, favoriser des accords de partenariat

au profit de PME françaises. Cet événement prévoit des rencontres « B to B », d’ateliers thématiques et d’un village expert réunissant tous les acteurs français et algériens chargés du développement international des entre- prises. Entre autres secteurs concernés, l’agriculture et l’agro- industries, l’artisanat, le BTP, le commerce et la distribution, l’éner- gie, l’environnement et l’eau, les équipements et prestations pour l’industrie, la santé, la pharmacie et équipements médicaux, les ser- vices (financiers, formation, juridiques, édu- cation, immobiliers), les TIC, le tourisme, les transports et l’automobile. Au programme des deux journées, également, une table ronde sur l'investissement, animée par M. Mansouri, DG de l'Andi, sur le thème : oppor- tunités et priorités d'investissement et un ate- lier thématique qui portera sur «les Partenariats publics-privés. La 2 e journée sera consacrée, par ailleurs, à un second atelier sur «La formation et le transfert de savoir-faire». D. Akila

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales Direction des Moyens Généraux, des Infrastructures et de la Maintenance Sous-Direction des Infrastructures et de l’Equipement Palais du Gouvernement,Avenue Docteur Saadane Tel : 021 /73 /23/ 40 *** Fax : 021 /71/64/97

MISE EN DEMEURE

-Vu le marché n° 15/2010 du 06/01/2011 -Vu l’ordre de commencement des travaux inscription sous le n° 132 en date du 17/01/2011. -Vu l’envoi n°495 du 21/02/2011 où il a été demandé à l’entreprise de renforcer le chantier en moyens humains. -Vu l’envoi n° 563 du 02/03/2011 où il a été demandé à l’entreprise pour la deuxième fois de renforcer le chantier en moyens humains. -Vu les différents procès-verbaux de chantier où il a été signalé le retard dans l’exécution des travaux par rapport aux délais contractuels. -Vu le rapport n° 470 du 13/ 03/2011 du bureau d’études chargé du suivi des travaux où il a été signalé le retard dans l’exécution des travaux.

El Moudjahid/Pub

L’Entreprise Travaux Bâtiment ZEGUELLI Abdelkrim - TCE, dont le siège social est situé à , S.N.T.P III Groupe D. N°18 El Hamiz Alger, titulaire du marché n°15/2010 relatif à la réalisation des travaux de réfection des blocs sanitaires du Palais du Gouvernement, est mise en demeure de renforcer, de redynamiser le chantier en moyens humains (ouvriers qualifiés) et de remédier à toutes les carences constatées dans un délai de huit (08) jours à compter de la première parution de la présente mise en demeure dans les quotidiens nationaux. Passé ce délai, des mesures seront prises à l’encontre de l’entreprise conformément aux clauses du marché et des procédures légales en vigueur.

ANEP Nº 856139 du 22/05/2011

Nation

8

EL MOUDJAHID

Forum
Forum

La présidente de l’Association de prise en charge des enfants atteints du syndrome de Williams et Beuren invitée d’El Moudjahid

Une pathologie encore relativement méconnue

L a présidente de l’Association de prise en charge des enfants atteints du syndrome de Williams

et Beuren, M me Faiza Medad, était l’invi- tée du Centre de presse d’El Moudjahid. La présidente de l’Association souhaitait faire part de ses activités pour assister les enfants malades, d’une maladie qui atteint le cerveau et nécessite donc une assistance particulière. M me Faïza Medad était accompagnée de praticiennes dans le domaine de l’or- tophonie, de psychologues qui ont fait part des conditions de prise en charge des enfants. C’est une filière qui exige encore la présence de spécialistes et dans laquelle, notent les intervenants, la société civile doit jouer un grand rôle. Les prati- ciennes ont relevé qu’il s’agit d’une pathologie qui nécessité un dépistage précoce, c’est le meilleur moyen de pou- voir prévenir. L’association assure la prise en char- ge d’environ 300 enfants sur le territoire national. La présidente se félicite de l’assistan- ce des institutions publiques, ministère de la Santé, ministère de la Solidarité nationale celui de la Jeunesse et des Sports, le ministère de la Culture. «Nous trouvons auprès de ces institutions, une aide précieuse». L’association reçoit par ailleurs une subvention de la part de l’Etat. Elle est, selon la présidente, en quête d’un local pour abriter toutes ses activités, et pour les élargir également. Le problème essentiel qui se pose est de favoriser l’intégration des enfants dans leur environnement, leur assurer l’instruction et les préparer à la vie d’adulte. L’association souhaite développer des périodes d’apprentissage, susciter des vocations. Actuellement, des activités ludiques permettent aux enfants de s’exercer à la musique, au dessin, à la lecture, à la

Ph. : Nesrine
Ph. : Nesrine

M me Faiza Medad, présidente de l’Association de prise en charge des enfants atteints du syndrome de Williams et Beuren

céramique.Il s’agit d’une maladie, notent les praticiennes, qui nécessite de la part des éducateurs, une attention par- ticulière à porter à l’enfant. La coordina- tion à assurer avec le milieu familial est d’une extrême importance est-il noté. Aider l’enfant à se prendre en charge, lui faire prendre conscience de ses capacités à agir, est capital pour la mise en confiance. Tout cet effort est consenti pour faire en sorte que l’enfant ne soit pas isolé, qu’il sente autour de lui une attention de son entourage et un encouragement dans le cadre des activités qui lui sont offertes. M me Medad note que dans ce cadre, les activités de loisirs ont leur utilité. Elles contribuent à l’intégration de l’en- fant dans son environnement. La présidente de l’association avoue qu’au départ, les parents d’enfants malades sont désemparés face à la situa-

tion qu’ils vivent. Il y a donc déjà une prise en charge psychologique à ce stade et d’initiation à la prise en charge. Le témoignage de mamans de malades, présentes lors de la rencontre, est éloquent à ce sujet. Toutes témoi- gnent beaucoup de reconnaissance aux responsables de l’association pour leur avoir permis de surmonter l’épreuve face à la découverte de la maladie de leur enfant, découverte que certaines mamans qualifient de choc. Il faut beaucoup de patience en la matière, déclare la présidente de l’asso- ciation, qui souhaite que ces enfants puissent accéder à des institutions édu- catives spécialisées car il y va de leur avenir, dit-elle. Pour ce qui la concerne, l’association fait ce qu’elle peut au service de ces

enfants. Tahar Mohamed Al Anouar

128 e ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE L'EMIR ABDELKADER

Colloque national à Mascara

A l'occasion de la célébration du 128 e anniversaire de la mort de l'Emir Abdelkader, bâtisseur du 1 er Etat algérien moderne, la wilaya s'apprête à

célébrer l’événement avec faste et ferveur à la dimen- sion de cette grande personnalité de l’épopée héroïque de la lutte dans sa lutte héroïque contre l'occupant peuple Pour la commémoration de cette date historique, la maison de la Culture Abi Ras Ennaciri de Mascara abrite les 23 et 24 de ce mois un important colloque national sous le haut patronage du ministère des Moudjahidine et en étroite collaboration avec la fonda- tion de l'Emir Abdelkader avec le concours de la wilaya de Mascara Les travaux de ce regroupement seront animés par d'eminents chercheurs, penseurs et professeurs univer- sitaires venus des quatre coins du pays, nous a informé le responsable de la cellule de communication de la wilaya de Mascara . «L'Emir, homme de l'epée, du chapelet et de la plume», c'est sous ce thème que seront articulés les interventions des conférenciers qui se relayeront deux jours durant sur la dimension de l'humanisme, du sou- fisme théologique et du combat de la personnalité de l'Emir Abdelkader. La cérémonie d'ouverture de ce colloque sera rehaussée par la presence d'illustres figures et hôtes d'honneur conviés à cet important colloque qui auront à decouvrir durant leur sejour dans la capitale de l'Emir tous les vestiges et sites archéologiques datant de l'époque de l'Emir comme son palais de justice et le poste de commandement restaurés et preservés soi- gneusement au cœur de la ville de Mascara ainsi que les remparts à Sidi Kada, son lieu de naissance à El Guetna et l'arbre d'Eddardara à Ghriss au pic duquel les tribus de Hachem lui firent acte d'allégeance La région de Beni Chougrane vivra donc au cours de ces deux journées, de fête et de recueillement. A. Ghomchi

BENHAMADI À BORDJ BOU ARRÉRIDJ

Le cyber Rif pour favoriser l’accès à l’internet

Un timbre imprimé à l’occasion.

L’ Association des anciens joueurs de la ville de Ras El Oued a organisé du 17 au 20 du mois en cours des festivités pour célébrer la fête des étudiants,

l’anniversaire de la mort du Cheikh El-Ibrahimi et la journée des télécommunications. Ces festivités ont été ponctués hier, par la visite du ministre des Postes de Télécommunications M. Moussa Benhamadi qui a inauguré une exposition sur les acquis de son secteur. Cette exposition qui a eu lieu au siège de l’ACTEL de Ras El Oued retrace les développements des télécommunications en Algérie avec une présentation du matériel utilisé à chaque période, l’évolution du nombre d’abonnés et l’accès offert à une large frange de la popula- tion que ce soit pour le téléphone fixe, le sans fil ou l’Internet. Justement le ministre a insisté sur la nécessité d’offrir ces services aux habitants des villages pour mettre fin à leur enclavement. Grâce à cette ouverture, ils ne seront plus iso- lés a déclaré M. Benhamadi qui a annoncé le lancement de l’opération cyber Rif. Cette opération qui a débuté jeudi à titre symbolique dans

la wilaya de Médéa permettra de vulgariser l’accès à l’Internet dans le mode rural a ajouté le membre du gouver- nement qui a précisé que des véhicules outillés du matériel nécessaire sillonneront les villages du pays. Pour symboliser cette orientation, un timbre représentant des villageois devant un micro-ordinateur a été rendu public. Le ministre l’a signé officiellement hier, au siège même de l’ACTEL de Ras El-Oued qui compte parmi ses abonnés plusieurs villageois qui bénéficient du téléphone en atten- dant l’Internet. Le ministre qui était accompagné du wali de Bordj Bou- Arréridj s’est déplacé ensuite à Ouled Braham village natal du cheikh Ibrahimi où une exposition évoquant la vie du cheikh a été prévue.

F. D.

SANTÉ OCULAIRE

“Les efforts de traitement et de prévention seront renforcés”

déclare M. Ould Abbès

L es efforts de lutte

dans le domaine de

la santé oculaire

L es efforts de lutte dans le domaine de la santé oculaire sont appelés à «se

sont appelés à «se pour- suivre» et à «se renforcer» dans le cadre du plan national de lutte contre la cécité évitable, a souligné hier à Alger, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospita- lière, M. Djamel Ould Abbès. Dans ce plan, en cours de finalisation, le ministère a décidé de faire

de la promotion de la santé oculaire une «partie intégrante» des services de santé de base, par le «développement de l'éducation sanitaire et le dépistage précoce de ces pathologies», a indiqué M. Ould Abbès dans une allocution au premier symposium de l’Association algérienne de lutte contre la cécité (AALC). Le ministre a souligné, à l'occasion, le rôle «incontour- nable» de la société civile dans la promotion de la santé oculaire, exprimant l'intérêt et l'appui de son département au mouvement associatif pour atteindre cet objectif. Sur le thème de la rencontre, à savoir «La réhabilitation de la basse vision», il a précisé que celle-ci figurait parmi les «priorités» du secteur, et «nécessite un véritable appui, notamment en matière de prévention, de formation des orthoptistes et d'organisation des prestations». M. Ould Abbès a rappelé, en outre, que l'Algérie qui a souscrit à l'Initiative mondiale Vision 2020, «droit à la vue», par la signature de la Déclaration mondiale de soutien en 2009, s'est engagée à lutter contre la cécité évitable en vue de

son élimination d'ici à l'horizon 2020. Le ministre a signa-

lé une augmentation de fréquence de certaines affections

«cécitantes» comme la cataracte, le glaucome, la rétinopa- thie diabétique et les maculopathies. «Cette situation nous interpelle sur la nécessité de renforcer les actions de pré- vention des facteurs de risques des maladies non transmis-

sibles tels que le diabète, l'hypertension et le tabagisme»,

a souligné encore le ministre. L'Algérie s'est attachée à

relever le niveau de la santé oculaire en s'appuyant sur l'«enquête nationale sur les maladies oculaires pouvant entraîner une cécité», réalisée en 2010, et qui a permis de disposer d'indicateurs «fiables» pour l'élaboration du pro- gramme national de lutte contre la cécité évitable, a-t-il indiqué. Il s'agit également du renforcement en infrastruc- tures d'ophtalmologie de trois établissements hospitaliers spécialisés (Oran, Tiaret et Biskra), et des services d'oph- talmologie dans 13 CHU, un établissement hospitalier uni-

versitaire et trois établissements hospitaliers, et 43 établis- sements publics hospitaliers, a ajouté M. Ould Abbès. Outre le renforcement en équipement, il a parlé du renfor- cement de la ressource humaine, tout en signalant que l'Algérie disposait actuellement d'un millier d'ophtalmo- logues exerçant à travers le territoire national et qu'en 2010, près d'une quarantaine de spécialistes ont été affec- tés, dans le cadre du service civil, dans les Hauts Plateaux

et le Sud.

REVALORISATIONS SALARIALES

Les non-voyants attendent un geste des pouvoirs publics

L’ Organisation nationale des aveugles algériens, tout en saluant les efforts consentis par les pou- voirs publics pour la prise en charge de cette fran-

ge de la société, constate avec «amertume» que les tra- vailleurs des établissements spécialisés d’enseignement des jeunes aveugles et déficients de la vue sont les «seuls» parmi ceux des autres secteurs à ne pas avoir bénéficié des

revalorisations salariales auxquelles ont eu droit les autres fonctionnaires. Le président de la section de Chéraga de l’ONAA, qui nous a rendu visite à la rédaction, indique que son organisation n’a eu que des «promesses» de la part du ministère de la Solidarité nationale pour régler ce cas.

Il profite de cette occasion pour lancer un appel «pressant»

aux plus hautes autorités du pays pour qu’elles prennent en considération les revendications «légitimes» de ces travailleurs à travers notamment la mise en œuvre des dif- férents régimes indemnitaires. «Cependant, notre démarche ne doit en aucun cas être interprétée comme une tentative d’immixtion dans les affaires du gouvernement», tient à préciser Ali Rabhi qui affirme qu’un sentiment de «désarroi» et de «frustration» s’est installé dans l’esprit des travailleurs concernés et dont les conséquences pour- raient être «négatives» sur leur rentabilité. «Il faut savoir que cette frange reste très fragile et fébrile, notamment les enfants et les jeunes, et qu’elle vit des moments difficiles», ajoutera-t-il encore en se disant convaincu que l’unique moyen pour ces jeunes de réaliser une «intégration» socia- le parfaite repose sur leur éducation et leur instruction. «Pourtant, la mission de ces fonctionnaires est à caractère éducatif et pédagogique, au même titre que les enseignants des autres secteurs», signale Ali Rabhi. Présidée par M. Ahmed Taleb, l’Organisation nationale des aveugles algé- riens a pour tâches essentielles d’œuvrer pour le «bien- être» et la «prospérité» des personnes non voyantes et déficientes de la vue.

S. A. M.

Monde RÉUNION DES QUATRE PAYS DU SAHEL À BAMAKO

Le cadre de concertation et d’action institutionnalisé

9

EL MOUDJAHID

Quatre pays du Sahel décident. Le cadre de concertation et d’action entre les pays riverains du Sahel s’est élargi, hier, à Bamako avec la mise en place de nouveaux espaces de dialogue et de coopération qui pourront donner une impulsion aux projets de développe- ment et d’intégration dans la région. A l’issue de deux jours de travaux, les ministres des Affaires étrangères des quatre pays du Sahel ont procédé à une évaluation de la situation sécuritaire et une révision de l’ensemble des actions entreprises dans le cadre du suivi des décisions de la réunion d'Alger, en mars 2010, qui avait jeté les bases d'une coopération régionale intégrée en matière de paix et de stabilité dans la région sahélo-saharienne impliquée dans la lutte antiterroriste sous la coupe du comité d’état-major opéra- tionnel conjoint (Cemoc). A cet effet, les ministres ont relevé "avec satisfac- tion" le renforcement de l'efficacité de ce mécanisme, ainsi que les acquis du Cemoc, "grâce à l'engagement" de ses Etats membres et une "meilleure coor- dination" dans la lutte contre le terro- risme et la criminalité organisée dans la région. De même, ils se sont félici- tés des "progrès" réalisés dans la mise en place de l'unité de fusion et de liai- son (UFL), qui constitue, a-t-on souli- gné, un "instrument important" au ser- vice de la lutte antiterroriste et un "vecteur" de coopération et d'échanges avec les partenaires. Ils ont également exprimé leur satisfaction quant au renforcement de la coordination, aussi bien sur le ter- rain opérationnel qu'à travers la tenue de rencontres régulières d'évaluation et de planification ayant permis de "mieux cerner le champ de la menace, de définir les voies et moyens à même de renforcer et d'affiner les méca- nismes de coopération mis en place et de planifier les actions définies". Les ministres ont noté, en outre, que les récents développements surve- nus dans la région "viennent rappeler, avec force, que les situations d'instabi- lité et de conflit dans le voisinage, comportent des risques de nature à aggraver le phénomène terroriste qui demeure l'un des défis majeurs pour la stabilité, la coopération et le dévelop- pement de la région". C'est pourquoi, ils ont rappelé la responsabilité des Etats de la région dans la lutte contre ce phénomène, dans le cadre d'une approche régionale

"solidaire et coordonnée des pays du champ (Algérie, Mali, Mauritanie, Niger)". Les ministres ont, par ailleurs, sou- ligné l'importance qu'accordent leurs pays au développement, notamment dans les régions frontalières "où se sont tissés les liens séculaires entre les peuples, pour fonder une réalité histo- rique faite d'échanges et de solidarité". Les efforts nationaux, conjugués à une coopération bilatérale sont considérés comme une "réponse aux besoins légi- times des populations et aux impératifs de développement durable de tous les pays de la région". L'accent a été mis, d'autre part, sur la nécessité du renfor- cement de la coopération et l'entraide entre les institutions des quatre pays en charge des questions judiciaires, doua- nières, policières et financières, à l'ef- fet de faire face, "avec plus d'efficaci- té" à la menace terroriste et ses connexions. Les ministres ont rappelé, par la même occasion, leur "pleine adhésion" à la position africaine commune sur la criminalisation du paiement de ran- çons lié aux prises d'otages par les groupes terroristes et se sont engagés à

soutenir les démarches de l'Union afri- caine visant le renforcement de l'arse- nal juridique international. La place et le rôle du partenariat, aussi bien dans le domaine de la lutte antiterroriste que dans l'accompagne- ment des efforts de la région en matiè- re de développement, notamment pour le parachèvement ou la réalisation de projets structurants, ont été réaffirmés. De ce fait, les partenaires ont été invités à inscrire leur action dans le cadre du triptyque : formation et ren- forcement des capacités, assistance logistique et coopération dans le domaine du renseignement. Dans cet esprit, les ministres des quatre pays du Sahel ont retenu le prin- cipe d'instaurer un processus de dia- logue avec les partenaires extra-régio- naux pour examiner toutes les ques- tions liées à ce partenariat. Ils invitent, pour cela, l'Algérie à entreprendre les contacts nécessaires et à prendre les dispositions appropriées, en vue de l'organisation, à Alger, d'une première rencontre entre les parte- naires et l'Algérie, le Mali, la Mauritanie et le Niger. Synthèse M. B.

L'Algérie chargée de prendre contact avec les partenaires extrarégionaux

L' Algérie a été chargée par ses pairs de la région sahélo-saharienne,

coopèrent au sein du comité d'état-major opérationnel conjoint

(Cemoc), d'entreprendre les contacts nécessaires et les dispositions appro- priées, en vue de l'organisation à Alger d'une première rencontre entre les par- tenaires et les pays du champ (Algérie, Mali, Mauritanie, Niger). La décision a été prise vendredi à Bamako à l'issue des travaux de la réunion des ministres des Affaires étrangères de ces quatre pays, qui ont retenu le principe d'instau- rer un processus de dialogue avec les partenaires extra-régionaux pour exa- miner toutes les questions liées à ce partenariat. A cet effet, le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et afri- caines, M. Abdelkader Messahel, qui a conduit la délégation algérienne, a indi- qué dans une conférence de presse, animée conjointement avec les ministres des Affaires étrangères du Mali et du Niger, que "nos partenaires extra-régio- naux comme l'Union européenne et les Etats-Unis seront conviés à cette réunion, qui aura lieu probablement durant le dernier trimestre de l'année en cours". Il a ajouté que la démarche de lutte antiterroriste des pays du Sahel s'ins- crit dans l'approche régionale et l'action internationale en la matière, appelant, pour ce faire, à des actions "coordonnées et efficaces" pour éradiquer ce phé- nomène transfrontalier. "Nos pays (du Sahel) sont déjà passés à l'action, et il s'agit aujourd'hui de consolider le processus déjà mis en place pour faire face à la menace terroris- te et ses connexions", a-t-il souligné.

directement impliqués dans la stratégie de lutte antiterroriste et qui

Eclairage

Les frontières d’avant la guerre des Six jours

L e Président Barack Obama prévoit d´exposer

dredi prochains, au Sommet du G8. Vendredi

dernier, il avait fait un discours en ce sens à l´adresse des pays et des peuples arabes pour dire que les Etats- Unis vont aider cet ensemble à se ranger définitive- ment parmi les vraies démocraties. Il prévoit d´annoncer un véritable «Plan Marshall» pour la région. Ce plan, il sait qu´il n´a aucune chance de prospérer au sein des masses arabes qui demandent, certes, plus de liberté et de démocratie, plus d´attention à leurs problèmes sociaux, mais, surtout, plus de dignité et moins d´humiliation. Il se trouve que la plus grande humiliation ils la subissent depuis 1948, date de l´injuste partage de la Palestine par les Nations unies. C´est sur ce point que le chef de la Maison- Blanche a dû insister dans ce discours, bien reçu en Europe, qui suscite de la prudence chez les popula- tions arabes, mais qui est rejeté par Israël. Et pour cause, c´est la première fois qu´un président améri- cain parle directement du retour aux frontières de 1967. C´est-à-dire de l´application de la Résolution 242 du Conseil de sécurité qui date de plus de 40 ans déjà. Au plan diplomatique, c´est très important que le président de la première puissance mondiale, amie traditionnelle d´Israël dont elle veille sur la «sécuri- té» intervienne. Pour la première fois, le quartet (Etats-Unis, Russie, Union européenne et Nations unies) qui a rédigé la «Feuille de Route» sur la créa- tion du futur Etat palestinien vont devoir s´appuyer maintenant sur la même base pour plaider ce projet lors de la prochaine session de l´assemblée générale de l´ONU qui se tiendra à la rentrée. Sur le terrain de l´application, c´est une autre affaire, même si Obama peut compter sur l´appui ferme de l´Union européen- ne qui s´est félicitée de l´annonce par le Président américain de la nécessité d´un retour aux frontières de 1967. La formule que Obama est allée puiser dans les archives de l´ONU est importante mais non suffisan- te. Faute de pressions coercitives sur l´Etat hébreu, comme le prévoient volontiers les Américains sur la Syrie et l´Iran, pour Israël, il n´est pas question de retour aux frontières de 1967. Benyamin Netanyahou l´a dit, et détail important, depuis Washington où il s´est fait inviter au Congrès américain pour clamer haut et fort la poursuite de la colonisation en Cisjordanie, la reconnaissance, cette fois, de l´identité d´Israël, où un quart de la population est arabe, comme un Etat juif, Jérusalem sa capitale éter- nelle, son rejet du droit au retour des réfugiés de 1948 et, bien entendu de dire directement à Obama qu´il ne sera pas question des frontières de 1967 et de la res- titution du Golan annexé à la Syrie. Quelle sera la réponse de Barack Obama que Benyamin Netanyahou est allé défier chez lui, à la Maison- Blanche ? Les intentions du président américain pour une paix juste et durable au Proche-Orient sont bonnes. Certainement autrement plus honnêtes que celles de son prédécesseur, G. Bush. Le stade des intentions est dépassé. Trois décennies depuis la créa- tion de l´Autorité nationale palestinienne, la commu- nauté internationale hésite à faire le pas qu´il faut pour le règlement définitif du problème du Proche- Orient dans sa globalité, la création de l´Etat palesti- nien. Ce sera donc le statu quo avec tout ce que cela comporte comme danger d´une déflagration dans cette région où les enjeux ont pris des proportions incontrôlables.

B. H.

son projet pour le Monde arabe, jeudi et ven-

PUB

HYDRO-AMENAGEMENT S.P.A

HYDRO-AMENAGEMENT S.P.A S.G.P / E.R.G.T.HY — HYDRO-AMENAGEMENT S.P.A RN n°5 - Z. I - BP. 31

S.G.P / E.R.G.T.HY — HYDRO-AMENAGEMENT S.P.A RN n°5 - Z. I - BP. 31 ROUIBA - WILAYA D'ALGER Tél : 021 81.18.15 / 81.18.80 - Fax : 021 81.21.66 /70 — E-mail : hydroamhydro@yahoo.com

NATIONAL AND INTERNATIONAL INVITATION TO TENDERS

N°05/2011

The National Company of Hydraulic Installations "HYDRO- AMENAGEMENT "RN n 5 ZI de Rouiba - BP 31 - Province of Algiers launches a national and international invitation to tender for the acquisition of :

Plumbings included joined and bolts

The offers must arrive at the address indicated above in double envelope sealed, the outer envelope will have to be strictly anonymous and not comprise any distinctive sign, this one will bear the mention :

National and International invitation to tenders N°05/2011 DO NOT OPEN

The tenderers can withdraw the contract conditions against the payment of the sum of 10.000 DA near by :

HYDRO-AMENAGEMENT - Company by Shares Direction Generale RN n°5 - Z.I. - BP. 31 - Rouiba - Province of Algiers

El Moudjahid/Pub

The date limits discount of the offers under double sealed fold is fixed to 21 days after the first release of this present opinion of call of offers in the national dailies. The tenderers will remain committed by their offers throughout ninety (90) days as from the limiting date of deposit offers.

ANEP 845304 du 22/05/2011

10 Publicité EL MOUDJAHID
10
Publicité
EL MOUDJAHID
EPE SPA AU CAPITAL SOCIAL DE 500.000.000,00 DA CABINES SAHARIENNES AIN-M’LILA CABAM/SPA AU CAPITAL SOCIAL

EPE SPA AU CAPITAL SOCIAL DE 500.000.000,00 DA

CABINES SAHARIENNES AIN-M’LILA CABAM/SPA AU CAPITAL SOCIAL DE 500.000.000,00 DA Nº Identification Fiscale Nº 0998.0403.90876.04

APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT N° 01/B.A/D.L/2011

CABAM/spa lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour le :

“Transport de Marchandises”

Seuls les professionnels agréés peuvent soumissionner et ainsi doivent retirer

le cahier des charges contre paiement de la somme de trois mille (3000,00) Dinars

Algériens à l’adresse suivante : CABAM Route de Constantine au Secrétariat de

la Direction Logistique.

Les offres accompagnées des documents requis dans le cahier des charges

doivent être contenues dans une enveloppe anonyme extérieure portant la

mention :

“AONO Nº01/BA/DL/2011”

A déposer au :

Secrétariat de la D.G de CABAM

La date limite des offres est fixée au 09/06/2011 et l’ouverture des plis aura

lieu le même jour à 10h00 au siège de l’entreprise.

EL-Moudjahid /pub

ANEP Nº 5510 du 22/05/2011

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L’INTERIEUR ET DES COLLECTIVITES LOCALES DIRECTION GENERALE DE LA SURETE NATIONALE DIRECTION DE L’ADMINISTRATION GENERALE SOUS-DIRECTION DU BUDGET BUREAU DES MARCHES

Le Numéro d’Identification fiscale 40.800.200.300.0062

AVIS DE PROROGATION DU DELAI DE L’APPEL D’OFFRES NATIONAL ET INTERNATIONAL RESTREINT Nº 75/2010

La Direction Générale de la Sûreté Nationale, informe l’ensemble des personnes et entreprises intéressées par l’Appel d’Offres National et International Restreint Nº75/2010, ayant pour objet l’acquisition de Trois Cent (300) Télécopieurs Lasers Monochromes, avec un (01) lot de pièces de rechange, que le jour de dépôt des offres fixé initialement au dimanche 15 Mai 2011, est prorogé jusqu’au dimanche 29 mai 2011. L’ouverture publique des plis aura lieu le même jour à 13h30 mm.

El Moudjahid/Pub

ANEP N° 855221 du 22/05/2011

ENTREPRISE NATIONALE DES APPAREILS DE MESURE ET DE CONTROLE Société Par Actions au Capital Social

ENTREPRISE NATIONALE DES APPAREILS DE MESURE ET DE CONTROLE Société Par Actions au Capital Social de 1 462 825 000 DA

Société Par Actions au Capital Social de 1 462 825 000 DA AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL ET INTERNATIONAL OUVERT Nº04/2011/AMC/DE

L’Entreprise Nationale des Appareils de Mesure et de Contrôle “ENAMC” lance un avis d’appel d’offres national et international ouvert pour la fourniture de :

- Matériels pour Réseaux Informatiques.

Les soumissionnaires peuvent retirer le cahier des charges à l’adresse suivante :

EN AMC /Division Electricité Route de Batna, BP 02, EL-EULMA Wilaya de Sétif - Algérie Tél. : 213 (00) 36 87 37 60 213 (00) 36 87 32 15 Fax : 213 (00) 36 87 19 21

Les offres techniques et commerciales accompagnées de documents exigés dans le cahier des charges doivent parvenir en deux exemplaires sous double pli fermé et anonyme à l’adresse suivante :

EN AMC /Division Electricité BP 02, Route de Batna, El-EULMA,Wilaya de Sétif - Algérie

L’enveloppe extérieure devra porter obligatoirement la mention suivante :

“Offre technique et commerciale confidentielle A ne pas ouvrir” Avis d’appel d’offres national et international ouvert

Nº04/2011/AMC/DE

Les offres techniques et commerciales doivent être transmises dans un délai d’un mois (01) à compter de la date de parution du présent avis sur la presse. Toute soumission déposée après ce délai sera considérée comme nulle et non avenue. En cas d’envoi par la poste, le cachet de cette dernière fait foi. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une période de 120 jours à compter de la date de dépôt des offres technique et commerciale.

El Moudjahid/Pub

ANEP 5514 du 22/05/2011

SOCIETE DES TRAVAUX MARITIMES DE L’EST E.P.E/SOTRAMEST/SPA CAPITAL SOCIAL : 675.900.000 DA Boulevard Mohamed Seddik

SOCIETE DES TRAVAUX MARITIMES DE L’EST E.P.E/SOTRAMEST/SPA CAPITAL SOCIAL : 675.900.000 DA Boulevard Mohamed Seddik BENYAHIA BP 166 - ANNABA

Avis d’appel d’offres national et international

Nº05/DEM/DG/11

L’EPE/SOTRAMEST/SPA (Société des Travaux Maritimes de l’Est) lance un avis d’appel d’offres national et international pour l’acquisition de : PIEUX (tubes métalliques). Les soumissions doivent être constituées d’une offre technique et d’une offre financière et obligatoirement accompagnées des pièces suivantes :

Offre Technique :

L’offre technique doit obligatoirement comprendre sous peine de rejet les pièces suivantes :

- La déclaration à souscrire

- Copie des bilans des 3 dernières années publiées,

- Le présent cahier des charges dûment signé avec cachet et paraphé à chaque page;

- La fiche de renseignement du soumissionnaire dûment remplie et signée avec cachet;

- La déclaration de probité du soumissionnaire ou de ses sous-traitants dûment remplie et signée

avec cachet,

- Les références professionnelles avec attestation de bonne exécution;

- Copie du registre du commerce nouvellement légalisé;

- Extrait de casier judiciaire du soumissionnaire;

- Copie des statuts légalisés s’il s’agit d’une personne morale;

- Numéro d’identification fiscale;

- Attestation récente de solvabilité délivrée par la banque domicilaire ;

- Copie de la quittance de paiement du cahier des charges;

- Un certificat de conformité des caractéristiques techniques des pieux dûment signé avec cachet,

- Une attestation d’existence délivrée par la chambre de commerce de la localité du soumissionnaire;

- La langue française pour la présentation des soumissions et des documents d’accompagnement.

Offre Financière :

L’offre financière doit comprendre les pièces suivantes :

- La soumission

- La facture proforma en F.O.B visée avec cachet et doit indiquer la désignation, le prix unitaire du ML de pieux et le montant total F.O.B.

- Les soumissionnaires étrangers doivent libeller leur offre en monnaie (€) Euros.

Le cahier des charges peut être retiré auprès de l’Entreprise “SOTRAMEST”, Bd Mohamed Seddik BENYAHIA pénétrante Plaine Ouest ANNABA”, contre paiement d’une somme de 5.000,00 DA.

La date limite de dépôt des offres est fixée à vingt (20) jours à compter de la première parution du présent avis dans la presse nationale ou dans le BOMOP. La validité des offres est de quatre-vingt-dix (90) jours à partir de la date limite de remise des offres. L’enveloppe extérieure devra être anonyme et ne porter que la mention suivante :

SOTRAMEST Bureau des Marchés Bd Mohamed Seddik BENYAHIA - BP 166 Annaba - Algérie AONI Nº05/DEM/DG/11 “A ne pas ouvrir”

El Moudjahid/Pub

ANEP 2285 du 22/05/2011

Régions

11

EL MOUDJAHID

7 e journées de formation en imagerie médicale de Annaba

La pathologie du foie en débat

C onsacrées aux thèmes génériques inhérents à la pathologie du foie,

des voies biliaires et du pan- créas ainsi qu’à celle du cancer du sein, les 7 èmes journées de formation en imagerie médica- le de Annaba, qui ont clos leurs travaux, hier, à l’hôtel Sabri, après deux jours de débats, ont eu le mérite de plancher sur la prise en charge de ces patholo- gies lourdes et d’ambitionner de mettre les connaissances médicales au diapason des technologies qui se dévelop- pent tous azimuts. Les travaux en mis en exergue la forte pré- valence du Cancer Hépatocellulaire (CHC) dans le monde. Les statistiques font ressortir que la pathologie tue chaque année environ 500.000 personnes. Les spécialistes soulignent l’évolution constan-

te de la maladie conséquem- ment à la progression des infections hépa- tiques virales. De ce fait il est impératif que les traitements adéquats soient vulgarisés par la mise à disposition de tous les élé- ments d’informations au profit des malades. C’est dans cette optique que les journées se veulent un espace de vulgarisation des pers- pectives qu’ouvre le développement constant de l’imagerie quant au traitement de ces pathologies et partant l’augmentation

certaine des chances de survie. C’est la problématique placée au cœur des débats de cette 7 ème édition animée par des spécia- listes de renom, qui ont si bien souligné le

des spécia- listes de renom, qui ont si bien souligné le rôle de la radiologie/imagerie médicale

rôle de la radiologie/imagerie médicale dans la lutte contre le cancer sous ses diffé- rentes formes. Au menu de cette rencontre de formation, les participants ont eu droit à quelque vingt communications de haute facture qui n’ont occulté aucun aspect inhé- rent à ces maladies très répandues de nos jours en l’occurrence les cancers du foie et du sein , tout en approfondissant la réflexion sur les voies et moyens à mettre en œuvre pour prévenir et lutter contre le Cancer hépatocellulaire qui commence à prendre de prendre de grandes proportions en Algérie. En dépit de l’absence de statis-

tique fiable, il a été unani- mement relevé que le CHC est assez fréquent sans notre pays. C’est pourquoi ont-ils également souligné qu’il est important que le dépistage s’effectue chez la population cible en l’occur- rence les porteurs de l’hé- patite B et C et les autres cirrhotiques. Dans le même sillage le traitement des tumeurs du foie par la a radiofréquence, moyen de traitement des tumeurs du foie, a été longuement débattu. Les spécialistes soulignent que cette tech- nique de radiologie inter- ventionnelle, guidée par l’imagerie (imagerie ou TDM), et associée à la chi- rurgie relèvent d’une manière significative le taux de survie dans les cas

de métastases. L’autre thème qui a été au centre des discussions et interventions aura été consacré au cancer du sein, qui prend des allures de véritable pro- blème de santé publique quand on sait que près de 9000 nouveaux cas sont enregistrés dans le pays, chaque année. Le cancer du sein demeure la première cause de morta- lité chez la femme dont l’incidence est de 50 / 100.000 femmes. De ce fait, l’unanimi- té se fait sur l’indispensable dépistage pré- coce, qui permet de réduire le taux de mor- talité d’environ 30 % des cas. S. Lamari

Campagne moissons battage à Relizane

Une prévision de 1.750.000 q toutes espèces confondues

E ssentiellement à vocation agricole, la wilaya de Relizane étant connue par sa production céréalière dans

ses basses et hautes plaines notamment, dans les régions de Mendès et Oued Slem qui est surnommé le grenier de l’Ouest. Ainsi suite aux dernières chutes de pluie durant le mois d’avril, celles-ci très bénéfiques pour les zones à grandes potentialités céréalières, la Direction des services agricole (DSA) de la wilaya Relizane tablent sur une production de plus de 1.750.000 q tout espèces confon- dus.

Dans ce sens, toutes les conditions sont réunies afin d’atteindre cet objectif où des réunions se sont faites pour le bon déroulement de l’opération moissons-bat- tage 2010 /2011 tant sur le mode organi-

PUB

sationnel que matériel. Pas moins de 277 moissonneuses-batteuses ainsi que 1.250 tracteurs et d’autres matériels aratoires en plus de 21 camions de gros tonnage (8 t et 20 t) mis en disposition par la CCLS. Concernant les aires de stockage, 9 points de collecte sont disponibles pour une capacité de 820.000 qx et sont répar- tis dans les zones de Relizane, Mendès, la CCLS de Relizane, Sidi Lazreg et Zemmora ainsi que pour celle de Oued Rhiou, Sidi M’hamed Benali et Ami Moussa . En outre la CCLS de Relizane à mis à la disposition des fellah 270.000 sacs dont 90.000 en jutes, réservés essentielle- ment pour la production des semences. Dans le domaine des lubrifiants, toutes les conditions sont prêtes et prises en charge par la Direction de l’Energie et des

Mines (DEM) qui assurera la distribution. Afin de prévoir les risques d’incen- dies, des mesures effectives sont prises par des tournures aux abords des routes et des lignes de chemin de fer et par la dis- position nécessaire du matériel de lutte contre le feu avec la mobilisation des agents de la Protection civile. Dans le but d’encourager les fellahs à livrer leur récolte à la CCLS des encoura- gements sous forme de prix de cession pour le blé dur à 4.500 DA/q, le blé tendre à 3.500 DA/q, l’orge 2.500 DA/q et l’or- ge 1.800 DA/q. Signalons que la dernière campagne moisson-battage a permis de récolter 1.788.000 q et tous les fellahs espèrent dépasser celle de l’année écoulée. M. Berraho

Gaz naturel à Bordj Bou-Arréridj

Réalisation de la conduite principale

A u cours de son passage à l’émission Rencontre de la radio locale de Bordj Bou-Arréridj, M. Mechri

Azzedine wali de la wilaya a fixé les priori- tés arrêtées pour le développement de cette dernière. Le premier dossier à prendre en charge a noté le wali est l’eau potable puisque les trois quarts de la population de la wilaya en souffrent. Une commune comme El Mehir reçoit son approvisionne- ment une fois tous les 15 jours. Les routes également doivent bénéficier d’une atten- tion particulière. Quand elles existent, ces routes sont détériorées dans plusieurs loca- lités a-t-il rappelé. Le gaz naturel est la pré- occupation de toute la population. Là où nous allons on nous le réclame. Il faut reconnaître que la région est très froid a témoigné le premier responsable de la wilaya qui termine sa liste par l’aménage- ment urbain. Même pour le chef-lieu le pro- blème se pose a-t-il indiqué.

Les priorités du développement

Mais l’urgence est au premier dossier qui a fait l’objet de plaintes des citoyens et même de commissions d’enquêtes ministé- rielles. Ces dernières ont relevé que la conduite principale qui approvisionne le chef-lieu et certaines communes est dans un état de délabrement tel que 60 pour cent de cette matière précieuse se perd dans la natu- re. Le wali qui a promis que la population notamment du chef lieu passera un été tran- quille , a précisé que les données dispo- nibles permettent d’espérer que ce défi est en passe d’être relevé. La partie la plus longue est la plus détériorée de la conduite qui lie Ain Zada à Sidi Mebarek sur 13 km est réhabilitée complètement. Celle qui reste sur 11 kilomètres est réalisée en même temps sur 6 tronçons. Pour la région ouest qui comprend surtout la daïra de Mansourah, l’étude pour le transfert des eaux du barrage de Tisseldit situé dans la wilaya de Bouira est terminée. Les procé- dures pour la passation du marché sont engagées. Pour le nord qui englobe les daï- ras de Zemmoura et Djaâfra l’étude pour son approvisionnement à partir du barrage de Tichihaf de la wilaya de Béjaia est en voie de finalisation a annoncé M. Mechri Azzedine qui a demandé aux habitants de toutes ces régions d’avoir de la patience. Leur préoccupation est prise en charge au plus haut niveau, a-t-il conclu.

F. D.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DES TRANSPORTS Etablissement National de la Navigation Aérienne

FORMATION DE CONTROLEUR DE LA CIRCULATION AERIENNE

L’ENNA organise le mois de juin 2011, un concours régional en vue d’une Formation/Recrutement de Contrôleurs de la Circulation Aérienne :

• Durée de la formation : vingt-deux (22) mois ;

• Lieu de la formation : ESDAT - Réghaïa

• Régime : internat.

Conditions d’Accès :

• Etre titulaire de l’un des diplômes suivants :

- Ingéniorat (Bac+5);

- Licence technique (système LMD)

- Master (Bac+5);

- Bac scientifique et deux années universitaires dans les filières techniques;

- Licence langue anglaise + Bac scientifique

• Etre

âgé de

26 ans maximum à la date du

El Moudjahid/Pub

concours;

• Avoir une bonne maîtrise des langues française et anglaise;

• Réussir au concours de sélection;

• Etre déclaré apte à la visite médicale de type OACI classe 3;

• Résider dans les localités environnantes des aérodromes de;

• Djanet/Hassi Messaoud/In-Guezzam/In

Amenas/Ouargla/Ilizi/Tindouf. Epreuves de concours :

• Tests de langues anglaise & française;

• Tests psychotechniques collectifs et individuels. Dossier à Fournir :

• Un (1) CV détaillé précisant le lieu de résidence,

l’adresse complète, le numéro de téléphone et l’email du candidat; • Une (01) demande manuscrite; • Copies légalisées des diplômes de : Baccalauréat + certificats scolarité des années univarsitaires. Date limite de dépôt des dossier de candidature :

30/05/2011.

Les dossiers doivent être adressés à :

Par courrier postal : Monsieur le Directeur Général de l’Etablissement National de la Navigation Aérienne 1, Avenue de l’Indépendance BP 383 Alger Gare. Par courrier électronique : cca2011@enna.dz NB : il ne sera répondu qu’aux candidatures retenues.

Visitez notre Site Web : www.enna.dz

ANEP 856222 du 22/05/2011

12 Publicité EL MOUDJAHID
12
Publicité
EL MOUDJAHID

République Algérienne Démocratique et Populaire

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE 5 e REGION MILITAIRE

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT

N°50/2011/D1/T/5°RM

Le Ministère de la Défense Nationale lance un Avis d'Appel d'Offres National Ouvert en vue de :

DOTATION DU SERVICE REGIONAL DES SPORTS MILITAIRES EN MATERIELS SPORTIFS CONSOMMABLES Les entreprises et sociétés intéressées par le présent avis peuvent se présenter au siège de la :

5° RÉGION MILITAIRE, Sis à Plateau du Mansourah - Constantine Pour retirer le cahier des charges, contre paiement de la somme de 5000.00 DA pour les sociétés de droit algérien au compte Nº008-25001-525 0000288/93 ouvert auprès de la Trésorerie Publique wilaya de Constantine. Les personnes déléguées pour le retrait du cahier des charges doivent se munir :

- d'une copié légalisée d'une pièce d'identité en cours de validité;

- d'une lettre d'accréditation, délivrée par le candidat à la soumission;

-d'une copie légalisée du registre du commerce de la société ; - d’une copie du bon de versement de la somme citée ci-dessus. Les offres comprenant les pièces et documents exigés dans le cahier des chages

devront être scindées en deux (02) parties :

1- Une offre technique comprenant les documents requis par le cahier des charges;

2 - Une offre financière commerciale comprenant les documents requis par le cahier

des charges. Les offres (technique et financière), contenues dans deux (02) enveloppes distinctes, doivent parvenir sous pli cacheté à l'adresse ci-après :

DIRECTION RÉGIONALE DES FINANCES DE LA 5° RÉGION MILITAIRE BUREAU D’ADMINISTRATION DES CAHIERS DES CHARGES

BOÎTE POSTALE N° 73 PLATEAU DU MANSOURAH - CONSTANTINE

L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention :

"Soumission" à ne pas ouvrir" Avis d'appel d'offres national ouvert N°50/2011/D1/T/5° RM Les soumissions doivent être adressées ou déposées à l’adresse indiquée ci-dessus, avant la date limite de dépôt des offres fixée à 21 jours à compter de la première date de publication. La date d'ouverture des plis et fixée dans le cahier des charges. Les soumissionnaires resteront engager par leurs offres pendant une période de 90 jours égale à celle de préparation des offres.

El Moudjahid/Pub

ANEP 854955 du 22/05/2011

République Algérienne Démocratique et Populaire

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE 5 e REGION MILITAIRE

AVIS D’APPELD’OFFRES NATIONALOUVERT N°53/2011/D4/T/5 E RM

Le Ministère de la Défense Nationale lance un Avis d'Appel d'Offres National Ouvert en vue de :

la réalisation des infrastructures (ouvrages et V.R.D) y compris la démolition de l’ancien bâti / TEXANA/ JIJEL Les entreprises et sociétés intéressées par le présent avis peuvent se présenter au siège de la :

5° RÉGION MILITAIRE, Sis à Plateau du Mansourah - Constantine Pour retirer le cahier des charges, contre paiement de la somme de 5000.00 DA pour

les sociétés de droit algérien au compte Nº008-25001-5250000288/93 ouvert auprès de la Trésorerie Publique wilaya de Constantine. Les personnes déléguées pour le retrait du cahier des charges doivent se munir :

- d'une copié légalisée d'une pièce d'identité en cours de validité;

- d'une lettre d'accréditation, délivrée par le candidat à la soumission;

- d'une copie légalisée du registre du commerce de la société ;

- d’une copie légalisée du certificat de qualification et de classification professionnelle (pour les entreprises de bâtiment et travaux publics) de catégorie 01 et plus;

- d’une copie du bon de versement de la somme citée ci-dessus. Les offres comprenant les pièces et documents exigés dans le cahier des chages devront être scindées en deux (02) parties :

1- Une offre technique comprenant les documents requis par le cahier des charges;

2 - Une offre financière commerciale comprenant les documents requis par le cahier

des charges. Les offres (technique et financière), contenues dans deux (02) enveloppes distinctes, doivent parvenir sous pli cacheté à l'adresse ci-après :

DIRECTION RÉGIONALE DES FINANCES DE LA 5° RÉGION MILITAIRE BUREAU D’ADMINISTRATION DES CAHIERS DES CHARGES

BP 73 PLATEAU DU MANSOURAH - CONSTANTINE L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention :

"Soumission" à ne pas ouvrir" Avis d'appel d'offres national ouvert N°53/2011/D4/T/5°RM Les soumissions doivent être adressées ou déposées à l’adresse indiquée ci-dessus, avant la date limite de dépôt des offres fixée à 60 jours à compter de la première date de publication. La date d'ouverture des plis et fixée dans le cahier des charges. Les soumissionnaires resteront engager par leurs offres pendant une durée de 120 jours égale à celle de préparation des offres fixées dans le cahier des charges.

El Moudjahid/Pub

ANEP 855856 du 22/05/2011

République Algérienne Démocratique et Populaire

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE 5 e REGION MILITAIRE

AVIS D’APPELD’OFFRES NATIONALOUVERT

N°51/2011/D1/T/5RM

Le Ministère de la Défense Nationale lance un Avis d'Appel d'Offres National Ouvert en vue de :

Acquisition des produits consommables et pièces de rechange informatiques pour Service Régional Informatique de l’armée/Constantine

Les entreprises et sociétés intéressées par le présent avis peuvent se présenter au siège de la :

5° RÉGION MILITAIRE, Sis à Plateau du Mansourah - Constantine Pour retirer le cahier des charges, contre paiement de la somme de 5000.00 DA pour

les sociétés de droit algérien au compte Nº008-25001-5250000288/93 ouvert auprès de la Trésorerie Publique wilaya de Constantine. Les personnes déléguées pour le retrait du cahier des charges doivent se munir :

- d'une copié légalisée d'une pièce d'identité en cours de validité;

- d'une lettre d'accréditation, délivrée par le candidat à la soumission;

-d'une copie légalisée du registre du commerce pour les grossistes et les importateurs; - d’une copie du bon de versement de la somme citée ci-dessus.

Les offres comprenant les pièces et documents exigés dans le cahier des charges devront être scindées en deux (02) parties :

1- Une offre technique comprenant les documents requis par le cahier des charges; 2 - Une offre financière commerciale comprenant les documents requis par le cahier des charges. Les offres (technique et financière), contenues dans deux (02) enveloppes distinctes, doivent parvenir sous pli cacheté à l'adresse ci-après :

DIRECTION RÉGIONALE DES FINANCES DE LA 5° RÉGION MILITAIRE BUREAU D’ADMINISTRATION DES CAHIERS DES CHARGES BP 73 PLATEAU DU MANSOURAH - CONSTANTINE

L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention :

"Soumission" à ne pas ouvrir" Avis d'appel d'offres national ouvert N°51/2011/D1/T/5 RM Les soumissions doivent être adressées ou déposées à l’adresse indiquée ci-dessus, avant la date limite de dépôt des offres fixée à 30 jours à compter de la première date de publication. La date d'ouverture des plis et fixée dans le cahier des charges. Les soumissionnaires resteront engager par leurs offres pendant une durée égale à celle de préparation des offres.

El Moudjahid/Pub

ANEP 854957 du 22/05/2011

Ministère de L’Interieur et des Collectivités Locales Direction Générale de la Sûreté Nationale Direction de L’Administration Générale Sous-direction du Budget BureaudesMarchés

Avis d’infructuosité De l’appel d’offres national et international restreint n°20/2010

La Direction Générale de la Sûreté Nationale informe l’ensemble des soumissionnaires intéressés par l’Appel d’Offres National et International restreint n°20/2010, ayant pour objet l’acquisition de Bâtons TONFA’’répartis en Deux (02) lots distincts susceptibles d’être attribués séparément à savoir :

LOT n°01 : 9. 500 Bâtons tonfa, LOT n°02 : 500 Bâtons tonfa d’entraînement Qu’il a été déclaré infructueux.

El Moudjahid/Pub

ANEP 856008 du 22/05/2011

13 EL MOUDJAHID Publicité
13
EL MOUDJAHID
Publicité

République Algérienne Démocratique et Populaire Wilaya de Constantine Direction des Travaux Publics

Avis d'Appel d'Offres National Restreint

NIF : 408015000025094

La Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Constantine, lance un avis d'appel d'offres national restreint pour les travaux de la

: Modernisation du CW16 entre Benbadis- Ouled Hababa sur 2 km Seules les entreprises qualifiées dans le domaine des travaux publics catégorie 4 (quatre) et plus peuvent soumissionner au titre du présent avis d'appel d'offres. Ces derniers sont invités à retirer le cahier des charges à compter de la date de parution du présent avis d'appel d'offres, auprès de la Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Constantine, Service de l'Exploitation et de l'Entretien Routier sise à l'adresse suivante :

Direction des Travaux Publics de Constantine 07, Rue Peshard Raymonde Tél. : 031.93.23.10 et 031.92.97.18 - Fax : 031.91.11.21 Contre la somme de 5.000,00 DA (Cinq mille Dinars Algériens) payable par chèque libellé au nom du Parc à matériels de la

Direction des travaux publics de Constantine compte O.H.B. N°301-005. Les soumissionnaires intéressés doivent satisfaire aux conditions et critères exigés dans le cahier des charges. Les offres, accompagnées des pièces réglementaires précisées dans le cahier des charges, seront présentées sous double enve- loppe scellées et distinctes. > Une enveloppe qui contiendra l'offre technique comportant les pièces suivantes :

> La déclaration à souscrire en original

> Copie de l'attestation de dépôt légal des

comptes sociaux de 2009 pour les personnes morales

> La déclaration de probité suivant modèle

ci-joint

> L'instruction aux soumissionnaires

> Les cahiers des clauses administratives

générales.

>

Les cahiers des prescriptions communes.

>

Les cahiers des prescriptions spéciales.

>

Certificat de qualification et de

classification

Publics, catégorie 04 (quatre) et plus

(activité

principale Travaux

> Le numéro de l'identification fiscale

> Le statut de l'entreprise pour les personnes

morales

El Moudjahid/Pub

> Copie du registre de commerce légalisée

> Les mises à jour de la CNAS, CASNOS et

CACOBATPH

> L'extrait de rôle apuré ou avec échéancier

> La liste des moyens matériels (joindre

obligatoirement les copies légalisées des cartes

grises)

> La liste des moyens humains à utiliser

pour le projet (joindre obligatoirement la DAS)

> L'extrait du casier judiciaire n°3 de la

personne engageant l'entreprise

> Les attestations de bonne exécution des

travaux de même nature délivrées par le maître de l'ouvrage

> Les 03 derniers bilans et les références

bancaires

> Délai de réalisation et le planning des

travaux suivant le diagramme de GANTT

> L'offre financière contiendra :

> La lettre de soumission

> Le bordereau des prix unitaires

> Le détail quantitatif et estimatif.

Les deux plis doivent être placés dans une

enveloppe extérieure anonyme, portant la mention suivante :

Direction des Travaux Publics de Constantine

-----

Avis d'Appel d'Offres National Restreint Modernisation du CW16 entre Benbadis-

Ouled Hababa sur 2 km “Soumission à ne pas ouvrir”

Le délai de préparation des offres est fixé à

21 jours à compter de la 1 re parution de l'avis d'appel d'offres dans le BOMOP ou les

quotidiens nationaux. Le dépôt des offres se fera le dernier jour de

préparation des offres de 8h00 à 11h00 au siège

de la Direction des Travaux Publics de la wilaya

de Constantine. L'ouverture des plis techniques et financiers

se fera en séance publique le jour même de la date de dépôt des offres à 11h00 au siège de la Direction des Travaux Publics de la wilaya de Constantine (2 e étage). La durée de validité des offres est égale à la

durée de préparation des offres augmentée de 03 mois.

ANEP 856198 du 22/05/2011

République Algérienne Démocratique et Populaire

Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Constantine

Avis d'Appel d'Offres National Restreint

NIF : 408015000025094

La Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Constantine lance un avis d'appel d'offres natio- nal restreint pour la :

Construction dalot reliant Mechta Djrada à Kikaya Seules les entreprises qualifiées en travaux publics ou bâtiment, de catégorie 02 deux et plus peuvent soumissionner au titre du présent avis d'ap- pel d'offres. Ces dernières sont invitées à retirer le cahier des charges à compter de la date de parution du présent avis d'appel d'offres, auprès de la Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Constantine, Service de l'Exploitation et de l'Entretien routier sise à l'adresse suivante :

Direction des Travaux Publics de Constantine 07, Rue Peshard Raymonde Tél. : 031.93.23.10 et 031.93.97.12 - Fax : 031.91.11.21 Contre la somme de (5.000,00 DA) cinq mille DA payable par chèque visé, libellé au nom du Parc à matériels de la Direction des travaux publics de Constantine compte O.H.B. N°301-005. Les soumissionnaires intéressés doivent satisfaire aux conditions et critères exigés dans le cahier des charges. Les offres, accompagnées des pièces réglemen- taires précisées dans le cahier des charges, seront présentées sous double enveloppe scellées et dis- tinctes. > Une enveloppe qui contiendra l'offre technique comportant les pièces suivantes :

> La déclaration à souscrire paraphée et signée;

> Copie de l'attestation de dépôt légal des

comptes sociaux pour les sociétés commerciales dotées de la personnalité morale de droit algérien

année 2009;

> Déclaration de probité suivant modèle

ci-joint paraphée et signée;

> L'instruction aux soumissionnaires paraphée

et signée

> Les cahiers des clauses administratives

générales;

> Les cahiers des prescriptions communes;

> Le cahier des prescriptions spéciales paraphé

et signé;

> Certificat de qualification et de classification

(Travaux Publics ou bâtiment, catégorie 02 deux et plus);

> Le numéro de l'identification fiscale (NIF);

> Le statut de l'entreprise pour les personnes

morales;

>

Copie conforme du registre de commerce

El Moudjahid/Pub

légalisée;

> Les mises à jour de CNAS, CASNOS ,

CACOBATPH;

> L'extrait de rôle apuré ou avec échéancier;

> La liste des moyens matériels (joindre obli-

gatoirement les copies légalisées des cartes grises

ou récépissé de dépôt pour matériel roulant et PV de l’huissier de justice pour matériel non roulant);

> La liste des moyens humains à utiliser pour le

projet (joindre obligatoirement la CNAS);

> L'extrait du casier judiciaire N°3 de la

personne engageant l'entreprise;

> Les attestations de bonne exécution des

travaux de même nature délivrées par le maître de l'ouvrage;

> Les 03 derniers bilans et les références

bancaires;

> Délai de réalisation et le planning des travaux

suivant le diagramme de GANTT

> Attestation de visite du site obligatoire.

Toutes les copies des pièces demandées doivent être légalisées.

financière comportant les pièces suivantes :

> La lettre de soumission

> Le bordereau des prix unitaires

> Le détail quantitatif et estimatif.

Les deux plis doivent être placés dans une enveloppe extérieure anonyme, portant la mention suivante :

Direction des Travaux Publics de Constantine

-----

Avis d'Appel d'Offres National Restreint Construction dalot reliant Mechta Djrada à Kikaya “Soumission à ne pas ouvrir” Le délai de préparation des offres est fixé à 21 jours à compter de la 1 re parution de l'avis d'appel

d'offres dans le BOMOP ou les quotidiens nationaux. Le dépôt des offres se fera le dernier jour de préparation des offres de 8h00 à 11h00 au siège de

la Direction des Travaux Publics de la wilaya de

Constantine. L'ouverture des plis techniques et financiers se

fera en séance publique le jour même de la date de dépôt des offres à 11h00 au siège de la Direction des Travaux Publics de la wilaya de Constantine

(2 e étage). La durée de validité des offres est égale à la durée de préparation des offres augmentée de 03 mois.

ANEP 856206 du 22/05/2011

>

Une

enveloppe

qui

contiendra

l’offre

République Algérienne Démocratique et Populaire Wilaya de Constantine Direction de l’Administration Locale

Avis d'Appel d'Offres National Restreint

NIF : 408015000025094

La Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Constantine, lance un avis d'appel

d'offres national restreint pour les travaux de la

:

Réhabilitation du WC09 entre les PK23+000 et PK24+000 sur 1 km. Seules les entreprises qualifiées dans le domaine des travaux publics catégorie 4 (quatre) et plus peuvent soumissionner au titre du présent avis d'appel d'offres. Ces derniers sont invités à retirer le cahier des charges à compter de la date de parution du présent avis d'appel d'offres, auprès de la Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Constantine, Service de l'Exploitation et de l'Entretien Routier sise à l'adresse suivante :

Direction des Travaux Publics de Constantine 07, Rue Peshard Raymonde Tél. : 031.93.23.10 et 031.92.97.18 - Fax : 031.91.11.21 Contre la somme de 5.000,00 DA (Cinq mille Dinars Algériens payable par chèque libellé au nom du Parc à matériels de la

Direction des travaux publics de Constantine compte O.H.B. N°301-005. Les soumissionnaires intéressés doivent satisfaire aux conditions et critères exigés dans le cahier des charges. Les offres accompagnées des pièces réglementaires précisées dans le cahier des charges, seront présentées sous doubles enveloppes scellées et distinctes. > Une enveloppe qui contiendra l'offre technique comportant les pièces suivantes :

> La déclaration à souscrire en originale

> Copie de l'attestation de dépôt légal des

comptes sociaux de 2009 pour les personnes morales

> La déclaration de probité suivant modèle

ci-joint

> L'instruction aux soumissionnaires

> Les cahiers des clauses administratives

générales.

> Les cahiers des prescriptions communes.

> Les cahiers des prescriptions spéciales.

> Certificat de qualification et de

principal Travaux

classification

(activité

Publics, catégorie 04 (quatre) et plus

> Le numéro de l'identification fiscale

> Le statut de l'entreprise pour les personnes

morales

El Moudjahid/Pub

> Copie du registre de commerce légalisée

> Les mises à jour de la CNAS, CASNOS et

CACOBATPH

> L'extrait de rôle apuré ou avec échéancier

> La liste des moyens matériels (joindre

obligatoirement les copies légalisées des cartes

grises)

> La liste des moyens humains à utiliser

pour le projet (joindre obligatoirement la DAS)

> L'extrait du casier judiciaire n°3 de la

personne engageant l'entreprise

> Les attestations de bonne exécution des

travaux de même nature délivrées par le maître de l'ouvrage

> Les 03 derniers bilans et les références

bancaires

> Délai de réalisation et le planning des

travaux suivant le diagramme de GANTT

> NB : Toutes les copies des pièces deman-

dées doivent être légalisées.

> L'offre financière contiendra :

> La lettre de soumission

> Le bordereau des prix unitaires

> Le détail quantitatif et estimatif.

Les deux plis doivent être placés dans une enveloppe extérieure anonyme, portant la mention suivante :

Direction des Travaux Publics de Constantine

-----

Avis d'Appel d'Offres National Restreint Réhabilitation du WC09 entre les PK23+000

et PK24+000 sur 1 km “Soumission à ne pas ouvrir”

La date de dépôt des offres se fera le dernier

jour de la préparation des offres de 8h00 à

11h00.

Le délai de préparation des offres est fixé à

21 jours à compter de la date de la première

parution de l'avis d'appel d'offres dans le

BOMOP ou les quotidiens nationaux. L'ouverture des plis techniques et financiers

se fera en séance publique le jour même de la date limite de dépôt des offres à 11h00 au siège de la Direction des Travaux Publics de la wilaya

de Constantine (2 e étage).

La durée de validité des offres est égale à 111 jours.

ANEP 856202 du 22/05/2011

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Travaux Publics Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Constantine

Avis d'Appel d'Offres National Restreint Nº---

NIF : 408015000025094

La Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Constantine lance un avis d'appel d'offres national restreint pour la :

Fourniture et mise en œuvre de 418 km de signalisation horizontale sur les Routes Nationales. Seules les entreprises qualifiées dans le domaine des travaux publics ou bâtiment caté- gorie 4 (quatre) et plus peuvent soumissionner au titre du présent avis d'appel d'offres. Ces der- niers sont invités à retirer le cahier des charges

à compter de la date de parution du présent avis d'appel d'offres, auprès de la Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Constantine, Service de l'Exploitation et de l'Entretien routier sise à l'adresse suivante :

Direction des Travaux Publics de Constantine 07, Rue Peshard Raymonde Tél. : 031.93.23.10 et 031.92.97.18 - Fax : 031.91.11.21 Contre la somme de 5.000,00 DA (Cinq mille Dinars Algériens) payable par chèque libellé au nom du Parc à matériels de la Direction des travaux publics de Constantine compte O.H.B. N°301-005. Les soumissionnaires intéressés doivent satisfaire aux conditions et critères exigés dans le cahier des charges. Les offres accompagnées des pièces réglementaires précisées dans le cahier des charges, seront présentées sous double enveloppe scellées et distinctes. L’offre technique proprement dite : devra contenir les documents suivants :

> La déclaration à souscrire en originale

> Copie de l'attestation de dépôt légal des

comptes sociaux de 2009 pour les personnes morales

> La déclaration de probité suivant modèle

ci-joint

> L'instruction aux soumissionnaires

> Les cahiers des clauses administratives

générales.

> Les cahiers des prescriptions communes.

> Les cahiers des prescriptions spéciales.

> Certificat de qualification et de

principal Travaux

classification

(activité

Publics, catégorie 04 (quatre) et plus

> Le numéro de l'identification fiscale

> Le statut de l'entreprise pour les personnes

El Moudjahid/Pub

morales

> Copie du registre de commerce légalisée

> Les mises à jour de la CNAS, CASNOS et

CACOBATPH

> L'extrait de rôle apuré ou avec échéancier

> La liste des moyens matériels (joindre

obligatoirement les copies légalisées des cartes grises)

> La liste des moyens humains à utiliser

pour le projet (joindre obligatoirement la DAS)

> L'extrait du casier judiciaire n°3 de la

personne engageant l'entreprise

> Les attestations de bonne exécution des

travaux de même nature délivrées par le maître de l'ouvrage

> Les 03 derniers bilans et les références

bancaires

> Délai de réalisation et le planning des

travaux suivant le diagramme de GANTT

NB : Toutes les copies des pièces deman- dées doivent être légalisées. Offre financière : devra contenir :

> La lettre de soumission

> Le bordereau des prix unitaires

> Le détail quantitatif.

Les deux plis doivent être placés dans une enveloppe extérieure anonyme, portant la mention suivante :

Direction des Travaux Publics de Constantine

-----

Avis d'Appel d'Offres National Restreint Fourniture et mise en œuvre de 418 km de signalisation horizontale sur les Routes Nationales

“Soumission à ne pas ouvrir”

La date de dépôt des offres se fera le dernier

jour de la préparation des offres de 8h00 à

11h00.

Le délai de préparation des offres est fixé à

21 jours.

L'ouverture des plis technique et financier se

fera en séance publique le jour même de la date

limite de dépôt des offres à 11h00 au siège de la

Direction des Travaux Publics de la wilaya de Constantine (2 e étage).

La durée de validité des offres est égale à la

durée de préparation des offres augmentée de

trois (03) mois .(Autrement dit 111 jours).

ANEP 856204 du 22/05/2011

14 Publicité EL MOUDJAHID
14
Publicité
EL MOUDJAHID
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME OFFICE DE PROMOTION ET

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION IMMOBILIERE DE BLIDA

Concours National d’Archicture Ouvert

N°16/2011

L'Office de Promotion et de Gestion Immobilière de Blida, sis au 02 Bd Mohamed-Boudiaf, inscrit sur le N°0991 09019187019 d'identification fiscale lance un :

Concours National d'Architecture Portant Elaboration des Etudes et Suivi des Travaux du projet 100 Logements Publics Locatifs à Ouled El Alleug, Blida au titre du programme quinquennal (2010 - 2014) Tranche 2010.

les Bureaux d'Etudes intéressés, peuvent soumissionner et retirer le cahier des charges auprès de l'office de

promotion et de gestion immobilière de Blida sis au 02. Bd Mohamed-Boudiaf contre un paiement de 1.500,00 DA.

Le Soumissionnaire présentera son Offre dans une enveloppe anonyme marron et contiendra le Dossier

Administratif.

Les offres dûment remplies doivent être, accompagnées des documents légalisés et en cours de validité exigés

par la réglementation en vigueur à savoir :

le Dossier Administratif Comprendra

a) La déclaration à souscrire ;

b) Le casier judiciaire du soumissionnaire en cours de validité ;

c) Le Numéro d'identification Fiscale ;