Vous êtes sur la page 1sur 5

La parole aiguisé concernant celui qui ne rend pas mécréant l'apostat

du cheikh Abou 3abdrahmane Soultan Ibn Badjad Al 3outaybi rahimahoullah.

Cette petite rissala répond aux ambiguitées contemporaines concernant le fait de s'abstenir de
faire la takfir de celui dont il est établi la mécréance.
En effet, aujourd'hui, le takfir malgrès le fait qu'il soit un jugement islamique légale,beaucoup
s'abstiennent de son application.
Ce qui les empêche de mettre en pratique ce jugement au sujet des apostats de notre époque
comme l'explique et le detail le cheikh dans cette épitre tourne autour de quatres ambiguitées:

1°) le fait que des chouyoukh émettent des fatwa dans lesquelles ils disent que les apostats
contemporains sont musulmans et interdisent leur takfir

2°)le fait que le takfir ne peux pas s'etablir sur une personne precise et determinée

3°)le fait qu'il faut leur etablir la preuve car celle-ci n'a pas été établie sur eux

4°)le fait qu'ils sont ignorant donc ils sont excusés par l'ignorance

Au nom d'Allah le Tout Misericordieux le Très Misericordieux

introduction:

louange à Allah le Seigneur des mondes,et que la prière et la paix soient sur
notre prophète et modèle Mouhammad sur lui les meilleurs prières et
salutations,ceci dit:

Il m'est parvenu que certains parmi les jeunes ont été touchés par quelques
ambiguitées et les questions et excuses se trouvent dans l'abstension du
takfir des apostats de notre époque,et ce qui est étonnant c'est qu'ils
savent que ces apostats sont tombés dans la mecréance par divers portes.

Je me suis alors resolu en demandant l'aide à Allah et en plaçant ma


confiance en Lui à leurs montre les preuves et les arguments afin de leur
eclaircire la verité,et c'est Allah Le guide au chemin de la droiture.

Et je demande à Allah exalté soit-il que cette épitre que j'ai compilé
d'après les paroles des gens de science soient un eclaircissement clair pour
eux.
Et je demande à Allah de nous accorder la sincérité dans les paroles et les
actes et qu'il nous maintienne fermement sur le tawhid jusqu'à ce qu'on Le
rencontre.

Ils s'abstiennent de faire leur takfir pour quatre raisons:

1)car ils ont des savants qui leurs font des fatwas leur autorisant cela
2)ils ne mécroient pas de mannière individuelle,ceci est le sujet du takfir de l'individu precis
3)car la preuve ne leur a pas été établie,ceci est le sujet de l'etablissement de la preuve
4)car ils sont ignorant,et ceci est le sujet de l'excuse par l'ignorance

1ère ambiguitée:

la réponse à cette ambiguitée a deux aspects:

premièrement:

Si les savants leur émettent une fatwa leur permettant la mecreance[1] alors les savants sont
des mécreants apostat avant eux,et certes Allah le très haut a informé dans le Qor-an dans
plusieurs endroits du châtiment du suiveur de ses ancêtres et que les suiveurs seront avec les
suivis et qu'ils debatteront en enfer et que les suiveurs diront:

Puis, lorsque tous s’y retrouveront, la dernière fournée dira de la première : « Ô notre
Seigneur! Voilà ceux qui nous ont égarés : donne-leur donc double le châtiment du feu » - Il
dira : « A chacun le double, mais vous ne savez pas » » (Sourate 7 - verset 38) traduction
approximative
Et : « Et quand ils se disputeront dans le Feu, les faibles diront à ceux qui s’enflaient
d’orgueil : « Nous vous avions suivis : Pourriez-vous nous préserver d’une partie du Feu ? » -
Et ceux qui s’enflaient d’orgueil diront : « En vérité, nous y voilà tous » - Allah a déjà rendu
Son Jugement entre les serviteurs » (Sourate 40, verset 47-48)

Et : « Et si tu pouvais voir quand les injustes seront debout devant leur Seigneur, se renvoyant
la parole les uns aux autres ! Ceux que l’on considérait comme faibles diront à ceux qui
s’enorgueillissaient : « Sans vous, nous aurions certes été croyants» - Ceux qui
s’enorgueillissaient diront à ceux qu’ils considéraient comme faibles : «Est-ce nous qui vous
avons repoussés de la bonne direction après qu’elle vous fut venue ? Mais vous étiez plutôt des
criminels » - Et ceux que l’on considérait comme faibles diront à ceux qui
s’enorgueillissaient : «C’était votre stratagème, plutôt, nuit et jour, de nous commander de ne
pas croire en Allah et de Lui donner des égaux » - Et ils cacheront leur regret quand ils verront
le châtiment. Nous placerons des carcans aux cous de ceux qui ont mécru, les rétribuerait-on
autrement que selon ce qu’ils œuvraient ? » (Sourate 34, versets 31-33)

Et ceci est une information de la part d'Allah et une mise en garde concernant le fait que les
suivis et les suiveurs seront associés dans le châtiment et que leur suivi ne leur servira à rien,et
Allah a clairement dit cela lorsqu’Il dit : « Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la
vue du châtiment, les liens entre eux seront bien brisés ! Et les suiveurs diront : « Ah ! Si un
retour nous était possible ! Alors nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués ! » -
Ainsi Allah leur montra leurs actions ; source de remords pour eux ; mais ils ne pourront pas
sortir du Feu » (Sourate 2 - versets 166-167)

Et il est authentifié que le Prophète a dit : « Celui qui invite à l’égarement, aura sur lui le
même pêché que tous ceux qui l’auront suivi, sans que cela ne diminue leur pêché en quoi que
ce soit »

Et Allah dit : « Ils ont pris leur rabbins et leurs moines pour seigneurs en dehors d’Allah … »
(Sourate 9 - verset 31) – Or, les rabbins sont les savants, et les moines sont les serviteurs
ignorants.
Et Tirmidhi et d'autres ont rapporté d'après 3Ady Ibn Hatim qu'il a entendu le Prophète
sallallahou 3alayhi wa salam reciter ce verset « Ils ont pris leur rabbins et leurs moines pour
seigneurs en dehors d’Allah … » alors je lui dit "nous ne les adorons pas!" il me dit "ne
rendent ils pas illicite ce qu'Allah a rendu licite alors vous le rendez illicite,et ils rendent licite
ce qu'Allah a rendu illicite alors vous le rendez licite?" je lui dis "mais si" il me dit "alors c'est
ceci l'adoration que vous leurs vouez"

Deuxiémement:

Et si vous dites que les savants qui sont chez les gouverneurs ne disent pas la vérité et qu'ils
transigent et se taisent,alors ils sont transigeant,ils revettent le vrai par le faux,ils sont égarés
egareurs,et tu n'as pas d'autre choix que c'est deux aspects dont le moins pire est amère.

Et si ces savants que vous defendez leurs permettent d'adorer les statues et invoquer autre
qu'Allah que direz vous?Ne sont-ils pas des mécréants?Biensur que si,alors pourquoi vous
faites la difference entre cette mécréance et entre celle de celui qui gouverne avec des lois
forgées,qui aide et secours les croisés contre nos frères les monothéistes en afghanistan et qui
interdit le djihad dans le sentier d'Allah.

Et il t'incombe également de t'abstenir du takfir de l'ensemble des tawaghit de notre époque,et


il n'y a pas un taghout sans qu'il y est autour de lui de protecteurs parmi les moines et les
rabins qui lui embellissent sa mécréance et sa transgression(toughyane),et ceci est parmi le
plus grand egarment,ainsi suffisent les preuves mentionnées precedemment pour celui pour qui
Allah veut la vérité.

Et il convient aussi de savoir que les tatars, qu'a rendu mecreant ibn kathir en ramenant le
conscensus à ce sujet, avaient des moufti,des juges et des imam,de même pour les banou
3oubayd avaient leurs juges,leurs moufti et ils priaient le vendredi,les prières en groupe,et
malgrès cela les savant sont unanime concernant leur mecreance et leur apostasie et
l'obligation de les combattre et que leur pays était un pays de guerre(bilad harb),et l'histoire est
remplie d'histoire similaire et jamais les savant ne se sont abstenu de leur takfir malgrès
qu'autours d'eux il y avaient des savants du mal.

[1]avertisssement:nos paroles concernent la mécréance autour de laquelle il y a unanimité et


concerne les sujets apparents qui sont nécessairement connus de la religion et nos paroles ne
sont pas dans les sujets subtiles.
écrit par

Abou 3Abdrahmane Al Athary


le 25/10/1422

Cheykh Soulaymân ibn ‘Abdallah a dit dans Dourar As-Saniyya, volume 8 page
160, 161 :

‫ ما حكمه؟‬،‫ فإن كان ما يقدر من نفسه أن يتلفظ بكفرهم وسبهم‬:‫وأما قول السائل‬
‫ أو يقر بأنهم كفرة هم‬،‫ ل يخلو ذلك عن أن يكون شاكا ً في كفرهم أو جاهل ً به‬:‫فالجواب‬
‫ ل أقول إنهم‬،‫ غيرهم كفار‬:‫ أو يقول‬،‫ ولكن ل يقدر على مواجهتهم وتكفيرهم‬،‫وأشباههم‬
‫ وسنة‬،‫ بينت له الدلة من كتاب الله‬،‫كفار; فإن كان شاكا ً في كفرهم أو جاهل ً بكفرهم‬
‫ فإنه كافر بإجماع‬،‫ فإن شك بعد ذلك أو تردد‬،‫رسوله صلى الله عليه وسلم على كفرهم‬
‫ ول يقدر‬،‫ وإن كان يقّر بكفرهم‬.‫ فهو كافر‬،‫ على أن من شك في كفر الكافر‬:‫العلماء‬
‫ن‬ ْ َ ‫دوا ل‬
ُ ِ ‫و ت ُد ْه‬ ّ َ‫ }و‬:‫ ويدخل في قوله تعالى‬،‫ فهو مداهن لهم‬،‫على مواجهتهم بتكفيرهم‬
‫ أقول‬:‫ وإن كان يقول‬.‫ وله حكم أمثاله من أهل الذنوب‬،[9 :‫ن{ ]سورة القلم آية‬ َ ‫فَي ُد ْه ُِنو‬
‫ إذ ل واسطة بين الكفر‬،‫ فهذا حكم منه بإسلمهم‬،‫ ول أقول هم كفار‬،‫غيرهم كفار‬
‫ أو‬،‫ فإن لم يكونوا كفارا ً فهم مسلمون; وحينئذ فمن سمى الكفر إسلمًا‬،‫والسلم‬
ً ‫ فيكون هذا كافرا‬،‫ فهو كافر‬،‫سمى الكفار مسلمين‬.

« Quant à la question : S’il n’est pas capable de lui-même prononcer leur apostasie
ni de les rabaisser, quel est son statut ? La réponse est que cette personne ne peut
qu’être dans l’une de ces situations :

- Qu’il doute de leur mécréance ou l’ignore.

- Qu’il avoue qu’eux et leurs semblables sont mécréants, mais il n’est pas capable de
les affronter et de les juger mécréant.

- Qu’il dise : D’autres que ceux-là sont mécréant, mais je ne dis pas que ceux là sont
mécréant.

S’il doute de leur mécréance ou ignore leur mécréance, on lui expose alors les
preuves du Livre d’Allah et de la sounna du messager, que la Paix et le salue d’Allah
soient sur lui, puis s’il doute encore après cela ou hésite, c’est un mécréant à
l’unanimité des savants selon laquelle celui qui doute de la mécréance du mécréant
est mécréant.

S’il avoue leur mécréance, mais n’est pas capable de les affronter et de les juger
mécréants, c’est qu’il transige, et Allah a dit « Ils aimeraient bien que tu transiges
avec eux afin qu’ils transigent avec toi. » Sourate 68 verset 9, il aura alors le statut
des pécheurs.
S’il dit « D’autre que ceux là sont mécréants, mais je ne dis pas que ceux là sont
mécréants » Il les a donc jugé musulman, car il n’y a aucun intermédiaire entre
l’islam et la mécréance : s’ils ne sont pas mécréant c’est qu’ils sont musulman. De
ce faite, il a donné à l’islam le nom de « mécréance » et donna aux mécréant le nom
de musulman, et c’est donc un mécréant. ».