Vous êtes sur la page 1sur 1

Le contrat de vente

Dahir (9 ramadan 1331) formant Code des obligations et des contrats

1-Définition
 Art 478 : la vente est un contrat par lequel l’une des parties transmet la propriété d’une chose ou d’un droit à l’autre
contractant contre un prix que ce dernier s’oblige à lui payer.
 Art 487 : le prix de vente doit être déterminé.
 Art 489 : lorsque la vente à pour objet des immeubles, droit immobiliers ou autre chose susceptible d’hypothèque
elle doit être faite par écriture ayant date certaine.
2-Les effets du contrat de vente
 Art 491 : l’acheteur acquiert de plein droit la propriété de la chose vendue, dès que le contrat de vente est parfait
par le consentement des parties.
 Art 493 : dès la perfection du contrat de vente, l’acheteur doit supporter l’impot, les contributions et toutes autres
choses qui grèvent de la chose vendue sauf s’il y a stipulation contraire. En outre la chose vendue est au risque de
l’acheteur même avant la délivrance sauf s’il y a convention collective.
 Art 496 : la chose vendue voyage au risque du vendeur jusqu’à la perfection du contrat par l’acheteur.
 Art 497 : les fruits et les légumes sur l’arbre sont au risque du vendeur jusqu’à moment de leur complète
maturation.
3-Les obligations des parties
 Le vendeur
 De la délivrance
 Art 499 : la délivrance a lieu lorsque le vendeur ou son représentant se dessaisit de la chose vendue et met
l’acquéreur en mesure d’en prendre possession sans empêchement.
 Art 509 : les frais de la délivrance sont à la charge du vendeur.
 Art 510 : les frais du courtage sont à la charge du vendeur.
 Art 511 : les frais de réception : prix de change, notaire, timbres, frais d’emballage, transport... sont à la charge de
l’acheteur.
 Art 513 : si, avant la délivrance, la chose vendue est détruite ou détériorée par la faute du vendeur, l’acheteur a le
droit de demander des indemnités correspondant à sa moins-value ou demander une chose semblable pour les
biens fongibles.
 Art 514 : si la chose est détruite avant la délivrance par la faute de l’acheteur, il est tenu de recevoir la chose telle
qu’elle est.
 De la garantie
 Art 532 : le vendeur doit assurer une possession paisible à l’acheteur ( ne pas vendre une chose qui est à la
propriété d’une autre personne) , ainsi assurer le non défaut de la chose vendue.
 Art 538 : l’acheteur qui a souffert de l’éviction totale de la chose vendue a le droit de restituer le prix payé et les
dépenses qui ont accompagné la vente, ainsi que les dommages liés à l’éviction.
 Art 544 : les parties peuvent convenir que le vendeur ne sera soumis à aucune garantie. Mais cette clause ne peut
libérer le vendeur que des dommages et intérêt et non de restituer le prix.
 Art 546 : le vendeur n’est tenu de d’aucune garantie si l’éviction a lieu par violence ou force majeure.
 Art 549 : le vendeur doit garantir les vices de la chose qui portent atteinte à son usage.
 Art 556 : l’acheteur a le droit aux dommages et intérêt au cas où le vendeur connaissait les vices de la chose vendue.
 Art 571 : le vendeur ne répond pas des vices de la chose ou d’absence de la qualité requise s’il les a déclarés avant
la vente et donc s’il stipulé qu’il ne serait tenu d’aucune garantie.
 L’acheteur
 Art 577 : l’acheteur a deux obligations principales : celle de payer le prix et celle de prendre la livraison de la chose.
 Art 577 : l’acheteur doit payer le prix par la monnaie et à la date établie au contrat.
 Art 580 : l’acheteur est tenu de prendre la livraison de la chose vendue dans le lieu et à la date fixé par le contrat.

Charnane

Vous aimerez peut-être aussi