Vous êtes sur la page 1sur 5

la règle « écris comme tu parles» avec son symétrique « parle comme tu E rreurs que l'on rencon t re souvent

écris». Il faudrait établir sur cette base une nouvelle o rth o qr ao h e plus A u debut, nombreux furen t ceu xquiont
,
pertinente, dont la littérature a besoin. vu dans la Nouvelle Typographie un nou~
Certes une telle révolution de l'orthographe et de l'écriture ne se réalise veau formalisme. Cela signifie que, parmi
pas du jour au lendemain, mais son temps viendra, assurément. Consciem- les résultats de la nouvelle conception
ment ou non, l'évolution culturelle, et chacun d'entr·e nous, y participe. C'est typographique, ils ont choisi les formes
ainsi que l'écriture de demain ne p o ur r a pas être !'oeuvre d'un individu mais les plus frappantes - cercles, ti·iangles,
seulement d'un collectif.
filets gras-, c'est-à-dire les formes
Il est significatif que l'un des meilleurs livres récents sur la langue, l'écri- géométriques, pour les employer comme
ture et l'or·thographe n'ait pas été écrit pas un artiste ou un philologue mais auparavant les ornements. Les «foi·mes
par un ingénieur: Langue et écriture de W. Porstmann. C'est un ouvrage élémentaires de d c or » - une contra-
é

incontournable pour quiconque s'intéresse à ces questions. d.Iction


. . fonde1·ies
en soi - que certaines
La Nouvelle Typographie juge souhaitable la suppression des capitales, il de caractères ont comme1·cialisées sous
est vrai, mais cette revendication n'est pas absolue. Cependant, elle est
différents noms, n'ont fait que pr·opager
un jalon, au même titre qu'u_ne conception plus pertinente de l'orthographe,
ce malentendu. Ces formes géométriques
vers le but que nous poursuivons: une conception imperturbable de la typo-
e· 1 ementa1res,
• .
auxquelles nous aimerions
,
graphie qui soit conforme aux conditions et aux exigences de notre temps.
réduire toute forme (d'où le recours a des
ronds plutôt qu'à des astérisques dans
Ce .
1 ivre],
.
doivent avoir cepen d a nt ' si tant
.
est qu'on les emploie, une sium• f'i c a t i on
fonctionnelle: elles doivent donc souligner
les mots ou les groupes de mots du texte GI
ou bien se justifier par l'harmonie de la E
for·rne générale, Au lieu de quoi, on trouve J:,
GI
aujourd'hui encore une configuration
C
Purement récréative, pseudo-constructive, CU
· , oppose complètement a· I' 8 ssence de
quis Cl
C
la Nouvelle Typographie. ce
L'annonce ci-contre est un exemple carac-
t er1st1que
· · · de ce pseudo-cons t r uctivisme
e ncore Ires
- r , o ar du. La f orme n edécoule,
é

P as d, un processus nature 1 mai·sa existe


comme idée avant d'être composée, Cette
annonce, ce n'est plus de la typographie
rnais de la peinture avec des lettres; des
formes emp1·untées à des travaux typogr·a-
Phiques valables mais comprises s up e":
fIcI· e Il ement, sont' appl1quees
. • d e manière

Jan TSCHICHOLD: Affiche typographique pour un concert. Noir et r gratuite. La publicité d'entr·eprise bicolore
ouge sur argent.
qui est sur cette page offre un exemple 117
116
et on q e utiliser- ces formes - elles sont étrangères à noti'e ternps
une erreur· u d' ..
'°""""
Mauvaisl
Fcr'mo ·_
üh]ec1·ivo t1p~.fi1'emrnen1
C. p Pq oc
ne Ce _
devniit · • O m C loySC q .. , dOC S
I ',' q O ,cc, OS pM rl sot à 1 '°'
app1'ofor1~inM1_s un 0xarn0.n t~è~ La i·u t t on s rnag1ner un aviateur' portant une pleine barbe?
O 1
total
emcm s
1'l~vèle . Pus
. quelle e typog _ ion d'une typogr·aphie en positif (noir sur fond blanc) à une
x apo 51T
corTcspon upel'f1cielle P. • St p ceg ,t, ,-e,e,,e b I ac ch, soc foc d oo I cl, d 'ab ccd q tl h sée
rnl cl Pas ,t ne raph1e en . 'f ( .
lc~-10.l1 _ cle la le\ir/u texte f-',u publicitai1·es, apparaît aussi parfois dans des ti'avaux
la "',P01ries du 1~10~· ~)1:1 a taules ar des g1·aphistes
Cütît1nuilé l d~. a l11'e d
for·1r1e, c u lexte. C , ._a11s
s cle la . er'la1ne
cornprises . Peinture ab s VI
ciellernent PlJl'ernent su sal~e, HEFT
dans Cett. ont été r-éuti~e1_ l1~
01·~1phiquee1 ~~mPosilion ;~ees
ce n' . ' 11c11s la YPo~
est Pas de la .
Pe1nlur'e !

TECHNISCHE

1~1~\ 1LJ1~
1.JAHRGANG1925

du m,
eme
Pas ét. Qenre. Là
1 e Pensé , aussi
conf·ece; I' · Oen a,eg,·ett
a maltraite Partir d, u on at une f orme préét b
te '' et des , ' lie, eopedlclelle, qol Ce
La co uvert ense1nbl es era au s s:. l'abs on art1c u 1 ation logique et qui donc
accablant ure cle revueon apparence f ednce de contraste des couleurs qui
totale a . Une forme reproduite a e et terne
Comb
, vec ce, eu: est qui
e lice, , oc Prétend et,·e
_sur tla page sui~ante lou cc Il un e,emPI"
essentiel s insinue r1nsèqueme echn1que mais est en contradiction
1Perd d t e c h n: q u e. Cet secte qoe ,oOS
' , e "Ceet ,ne r SCheecf,
ic1 Parto ut ~ untn ela
t
ex1g
dout a
'"ces 1 , 0
1nte t·
1 · ,
1
'°'
e que I
' bell r
ai-tific' 1· -
" ,te q u .i pesse , cete
• , d
' Le mol« Revue»
Mauvais! esl I0,-rné de ca1·acIè1·es dilricilen1ent lisibles el compliques à prn·
dui,·e: ulilisation absul'cle, pu, e,nenl déco1·ative de 101 mes absl1'8ileS, auxquelles
p . utrement reelle s quand
n t1ale
. ,· L' 1maginat·
e orme 'qui. ensuite, trop souvent.
I s'ajoute la croix de lilels g,-as-111aig,-es I.e lond blanc du papier· ne joue aucun rôle
o u1squ e I' ceuvr dans I a Pei i 1 s ag·t1 de mett ion d oit s , epanouir
. sur la base clans cet a,·, ange,nent. L'ense,nble est un malonl•,ndu complet des inlentions de la
chn con state a e n'e s t Pass n 1 ure : I 'imagin re. en f orme la réalité. (Il en va Nouvelle Typog,•aphie. Celle-ci ne p,-opose pas un a1·1·ange111enl de lorn1es déco,·a·
lises 111ais une concoplion, elle ,·asse,nble les élé111ents du 1exte. qui cloivenl appa-
er ' t extura
. fussi souvent Oumi se à un b at1on
, t n' Y connaît pas de lirn1teS
.
I aitre sous les 101 mes les plus si111plos, on un tout 1,a,.,noniel'IX
118 , raktur) da emploi de 5 u pratique.)
1
119
n s la t YPograph·caractè res historiques
. (schwaba-t
ie cont emporaine. Pourtant. c'eS
Purem ent PHOTOG
On déb RAPHIE ET TYPOGRAPHIE
valeur une
sauve
typogra h'
P ique
Partie irn s, S i elle .
;,,,,lé:,' ~: 1
' ,S
1
'"' a ,,;;1;q oc de la ph otoQ cap h ;, dep"; s qo'elle a été
est j ·1u s tifir' 5 Prendre , s peintres furent les prernieI·s à l'attaquer pour ensuite com-
Purement' f n' est PasP0I'tante
nt, ce le d ' un rnot) , iee p ar la logique (mettre en
t e• ris t i q u
I
18
d01'm e I es. 11 necas · L e mot est, 1 n y , a r . n à objecter. Mais I e PI u eoco,,
a soole,é
le ,
qu elle ' "'
n'"t • ;as P""' oc< ""' '°'""'"'""sédeoSS, Aojcocd' h";
' act s ,ff,ootecl sce q" el qoes pcohlémOS qo'elle
e n reserv
. e la N ouvell Tse ju st1fie· pas den gené ra 1 coupé pour des raisons ' s I1Isto1'iens d I' ,
8
L a camp e . b I anche sont
e YP agraphie C e vo i r d ans ce procédé une carac· d '"" , b s, _ es acfotes d" i;,ce '"; déc;,,,, se cocc 1, dcoll de r,;co pactte
1 0 1
à d coite d'
osIt1o " a lleeo. très b elles et
· e pcn. d a " t , es 1,g
. nes ; dépe"daotô 1 a fo,·meeauP"'livre» · Ils se I. '"''·1·""' pac le p cetec
, .
do e1,.age ,. oe ectce
estheltQ
r· une ee, qu]1 en gen. 1 . Qraphiq ernent graphique et fortement matérialisée du caractè1•e typo-
esulte un . verticale d 01'donne d era tres efficaces,
c o mposit'inte r I ettrag . onné e, est b' es blo cs tantôt à gauche, tan°
t"! 1; gcm, P"" do <PI ast;q"' » ma; s ploc sopoef;,;el de 1,
'"";
. ueetlec ""''" •
lo ngtempsion, c e qui. rép'
e rr r gui 1er et ien souv ent une forme factice, Il en
é • techniq e.,_Ce faisant, ils insistent sur l'apparence extérieu1·e des deux
I I
M "'. Pec · ete f"acheose a const't ' "''· oc f o r c e de hioCS d e é

1 eqc pl ,si;
uesd1mr' "es"..o"' a leo es Y""''
les cl; chés ce wa; cet pas, p"
ables d sonn ne I·end rnent d es erreurs identifiées depuis . daas la ,,,,, coofocm es ao n,ce, Cette '"'" obrect;oc c'est g oéee fo cdée
8
3 es f ra 1 ce1;1, P:mee od'" f;c de compte, l'aototyp;e se d;,;se ec d';ccornbeableC
Pagnent ne· autes cornm I es principes d 1 o "'" c ints de trarne , cc qo,· I' appaeecte ,o ca ,a cteee typogea p 1 ;;qoe
m erIte
· • des tcess aIrement
• t es en son no e a N ouvelle Typographie resPon-
s · ·
YPogr aphes él out n ouveau rn. Ces f ourvo1ernents
• qui accom - SOctoot
T , . es " oot cepecdaol po em péeh ee qqe I a photogeaP h ;e,
abor ant I , exp rnouvem
. ent ne peuvent amoindrir . 1e es théori ,
Sa gce ,;'es la g" ecce, fasse ,me ,otcée tttomPhale da as le 1 ;o,e ;mp,; mé
ressIon t yp oqr aphiqu e de notre temps,
ique P e vertu ' d'ord re purement pratique . est d''etre un proce'd,e rneca-
,
n
ma,,,, ,ermettant
la " , f "'·1 emect ph,s fadlemect ec tcot cas q"' '°"'
pcoeede, •
le 11cm,I P od "'''°"
f, del e d'"" ohj et La photo est dS"'° oe ,rn atlet bol
' """n t_specifiq . " d ' cet,, epoqqe. qo'oc ce peot ptos ,mag;cec
. ,oc
1
fa;te
b p,,· , : '.°''
d'; mages de l'homme modecce est p,;,,,;pat,meet sa1;s-
[pact1cq • " " "" et les ma,a,;ces photo-;llostcé" 1 a pobl; c ;té de p,esse
1
e pl"' ierernent a meet - · cet· ce) et pacfo; s a,,ss; I 'am ch e P" bl ,c,twe
• • • qt,1;
· se
1

denorme
, ' enplusl a P h oto. Ce grand besoin de bonnes photographies .. a fait
France rnent
t pr ogi, esser la technique et l'art photog1·aph1ques;
. .11 Y a en
Qt1a 1 ;i; ed. en Arn···
",q"' des ph otog ,a phes po bi;,;ta; ces et de mode qq,,. '"
Fïnisson
He"";; epmeot de combceq• ,,;,tees (Pad" pa,cl Ootetbtldqe, O'Ne;il,
SChérna/-en avec eyer R ne, caIonI, Luigi Diaz; Amérique: Sheeler, le baron de
~,·,·,eme11/ques ! les règles gen-Hue S . .
des
M rep
, alf St einer,
· Ellis,
. etc.], Il y a aussi la production
. remarquable
C.16 d'une schémzitique

., rn ages, >
conternp . . appré- compc; s orters-ph
d' og ca phes, gé c éea lemcct ,oeoymes, dcCI les
t
on trou·v:a1ne.
Pose sur·
la Pla:JL11
aussi Parfo·~ du cer·cle,
sa Pointe. L' 11s le car·r-e
se Cr'oit
""'"'"
·
0
unpointd ' ""' pqcemect photcg cap h ;q oe, ,oct '°""'"'
plqS f as·
des Phot'"' les i; caqes à I a qomme h ;,h, ,matée pcétecd" rnect actlst;q oes
, . . e let
n est Pas "eus s! qu est Pa1·-
cornpo,. and la c Il serait ;graphes portraitistes professionnels et des amateu1'S,
dn .
- filets
see de lilels '~ix
Qr as
'"; d, es auJourd'h "'· · ,-,g '"""
scme"t ;mposs;ble de céPOC d ce a· I' e,,ocrne
·
ensen1ble gras-maig1'es mais b"'"· N images·
0 , 'm P"· mees
· ·
de cotce épOQ ,ce pae des d e;s,CS oo d es P"· c ·
intéres ~ de filets ou autr·ec:
ce ca,.,~;'"IS». Ouellee11co,·e « lllu~ tPcod,,;, O "' " '",;ocs c; 1 e corn bce ,oft;sa cl d 'a,tlstes de qqalité pooc les
sern1.: •nt d~na?ique rése~ld~lilité que gcaod, ,, "' le temps cémsa;ce à ''"' céal;s,1;oe et leOC ceptodqchoC Uce
C Sldetsr veauer- · Ce co ac oal ,te co ,es écha,peta ;1 S;t "'> "'' ;1 la ph otoQtaPh ;,
_ette forrn , 01- Part de I' t ..
r1en à Voire SChérnati q "' roc d
U ''" '"ss, e,tcaocd ;ca; ce ce peot élce sahsfaite aqtcemect
Phique rnod av-ec la t Que n'a nsommat .
es rnoyen rnecanIques.
· · Générée par la situation soc1a · 1 e genera
· · 1e
erniste' YPogra-
5 121
120 .
i
"t
,.",
CL

à:
"'C0
:;;
0
.,;
<
z
C
-:;;
~
0
IL
uC

0
'"
gi :ë
.
0 O.
ru
L
:,
0 ,~

-~ g'
:
ru
.::: ...
0 0

0 0
0
0 ~
'"
...
ë
't

":
. ..
f
L
u

~.
. .. i.
a:
. C

): L 1: ,:;
i -~ ~ t
~ "ë Ê .Ë
0 • 0 • L •
1: iii • iii
: t i C
. ~.
~ iii

·i ~ 'i Ï C
,i 1
Ill Ill Ill
Cl) Cl) Cl)

z z z
z z z
Ill Ill Ill
3 3 3
Du fait de 1 exceptions t . outre e't1·e limitées à des lignes isolées,
a corn af· res rares qui doivenl en
Peut absol ument Position axiale au , 1. he ne t in de préserver le contraste formel avec l'antique, le caractère de notre
ou d'enc . Pas être If Jourd hui dominante, une aff c
. r e tres inh b e icace, s1 ce , d papier emps 'qu , on utilisera en toutes circonstances
uniformité a ituelle L' n est par des couleurs e e text - t neer une forme
et ennu· L s appl1cat ci , enere L e etant donné, ainsi qu'un caractere clair, on peu
atteint de 1· e but ci' ion e ce p rm crp e depasse g
E cette faç • une affiche - t être
n outre 1 _ on . - etre remarquée ne peu
I' ' a nece ·
espace d'
a
P r-dessus 1
Peut -etre,
isponible
ss1té d'
· On est c
encadrer la
composition prive d'une partie .
qu:e march e,- Para· ontraint ci' ut.·1·i s e r de plus petits corP s qui,
. de
PHOEBUS
blanc ' d e sorteau dépa
on p
eut aujourd'h .
,
qu 11 fall .
rt, on a issent
·
imprimé t
ait les déi' .
. plu s petits

1m1ter d'
. encore du fait du ca dre
outes les affiches sur du p a
0
1
p er PALAST
une f açon ou d'une autre. C rrrre
4 B" I'°
uPapier d e couleur u1 , Isol er une aff
ANrANGSZUTCN,
h , SONNTAGS, t•• 4 &•> 1
30

t n moye n ·important· 1 enc a d rement dl C e. de ses voisines par le choix · d un .


(Pog_raph1que. , encore t1•ès ev1ent superflu. J'évoquerai plus 101n
es li q n Peu utilis - ci ffche1
ind . es en très e, e rendr·e efficace une a
uIsent des c gros cor s
1 graphie S Onlraste p ' qui car - . .
11 rythm· . eules les n s de taille cont acter1sent l'affiche typographique,
que de °uvell ra1res a . . typo-
de I 1 1 ignes t . es lois t ux reg les de l'ancienne 1
a nouvell res ép . YPograph· 1 1·on
où le e affiche t aisses et t . iques permettent l'articU a
regroup YPogr res fines L •t ·que
dont on . ement de . aphique · a construction asyme ri
1 1t ou d s l1gn renforc ure
ce qui est . ont on doit 1· es Peut êtr e son propos dans la rres
beaucou important en t _ire, Et c'est. e adapté au plus près à la façon
P plus P . res g Justeme t 1 _ . 0 ser

f ortement ,.1ntens·t et1t, qui


_ Permet
r o s corps
, ce qu I I'
n a n e c e s s. l de comP
.
è

rps
P ique as 1 _ 1 e des au typ est moins dans un co
h Ymetriq 0 n ex ograph d' ter
grande qu ue offre Pression t e aujou1·d'hui d'augmen
e I a co une va,· 11 - YPogra h' a-
11 va sans d'ire qunstIructio n sym 'teté de Poss1bii . P ique. La conception gr
1 t · 1. 1us
convienne e e car . e rique d , es ncompa1·ablement P
1 aux aff· h acter I e I a .
e romain gras ic es. On P e e Plus cl . nc1enne typographie. .
t·eres simila· ou l'Aid·ine. L eut en Coret air - I' antique - est le seu 1 q u1
caractères pe
d
ires sont .
uvent c
a exclur
a frak1
e d'e b
Ur, la te
out au 1
xtu1·a I'
P u_s envisager l'égyptienne, DER SCHRECKLICHE
es contenus [I ependant , m lée ca , italique et autr"es ca1·aC-
t' e nati etre r tr·op dff I C s
imentale paru . 0nalisme utilisés d icilement lisibles e
ne 1tali que coc Par 1 a textu . e lem ps a, aut1·e pou1· paro d'18 r·
asse Par ex era et la f ra kt u r, l'ex a I ta t ion sen -
mple, el c. l · Mais . ce sont lace- 1 s

• Les arlistes·d'avant-
dessin, _ Querr·e· 0
, e~s dUX car·actères "'x , PPOsèrent à ,
pr o~_ucl1on de telles al·fich - lr_avagant~ do I affiche ty •
de I ebauche sur la pie , es clepend de I' _n! les lor·rne POgr aphique 1
fauxd'es' rreoulelinole
compler· un résullal d
existence,
urn. Or,
s
d un ar1is1
Pusoum .
dev-. orns bien composée des affiches
e qual1t · e Cor· • client Pr'é · · 1 a
212 e Par le bi,· . se lin1i1 npeten1, ell crsemenl attirer le ,-egar·cl. ,
c rs ex.1geant d e ~u tr·acé et I e es_l. cornpliquèe par· la repr·oduction
e Cctrar-t, eur Ef-11ca Ï, ··[ ~1 JAN TSCHICHOLD: ge sur blanc-
,.. er·es Particu1· ci e est médiocre. Il esl na1 e
Affiche typographique pour le cinéma. 1927, Noir et rou 213
rers (== moins lisibles).

Vous aimerez peut-être aussi