Vous êtes sur la page 1sur 2

FAIT PAR : LOUNES KARIMA

Le coût de qualité et les coûts cachés


Le coût de qualité
Se conformer à des critères élevés de qualité implique un coût maîtrisable de prévention et de
détection des anomalies.

La non qualité a également un coût, résultant d'une part du coût des défaillances et malfaçons
dû aux insuffisances de la prévention et d'autre part du coût indirect, difficilement mesurable,
induit par l'insatisfaction des clients.

L'élévation du coût consacré à la prévention et la détection entraînent une diminution du coût


de la non-qualité. L'entreprise devra arbitrer pour que la somme des coûts liés à la qualité soit
minimale

 Identification et calcul de cout de la qualité


Ils se décomposent en 2 catégories :
 Les coûts de prévention (CQ)
Sont dédiés à la prévention des défaillances dans l’utilisation d’un produit ou la mise en
œuvre d’un processus. Ils sont liés à tout ce qui est fait pour prévenir le retour d’un problème.
Exemple : frais relatifs à la fonction qualité, évaluation des fournisseurs, formation, audit
interne, groupe de travail, maintenance préventive, modification des produits et équipements
à titre préventif.
 Les coûts de détection (CD)
Sont générés afin de déceler la non-qualité avec la réalisation de contrôle.
Exemple : coût d'autocontrôle en production, coût d'autocontrôle en conception, frais relatifs
aux actes de contrôle en conception et industrialisation, frais imputables à la fonction contrôle
en production, coût des équipements de contrôle, coût d'entretien et d'étalonnage des
équipements de contrôle

 Calcul des coûts qualité


CQ= CQ + CD

les coûts cachés


Un coût caché est un coût qui n'a pas d'existence dans le système d'information de l'entreprise.
Par opposition aux coûts visibles qui possèdent une dénomination comptable, telle que les
charges de personnel, ces coûts cachés ont pourtant une incidence sur le résultat de
l'entreprise et son prix de revint. Et on peut dire que le coût caché est un coût que l’entreprise
supporte du fait de dysfonctionnements ou de manque de performances

 Les causes des coûts cachés :


Un coût caché est la conséquence d’un dysfonctionnement. Il est la traduction monétaire des
perturbations subies par l’entreprise et des mécanismes de régulations qu’elle met en place
pour atténuer leurs effets. On distingue :

 Dysfonctionnements dans les services: absentéisme, accidents de travail ou les arrêts de


production.
 Erreurs de gestions: mauvaise gestion de stock, surstock ou faux frais.

De ce fait, le coût invisible ou caché produit non seulement des coûts additionnels, mais
aussi des manques à gagner qualifiés de coût d’opportunité. Donc Les coûts cachés sont des
coûts nébuleux et dispersés dans toute l’entreprise, on ne trouve jamais de coûts cachés dans
un seul service. Ils se produisent fréquemment par une interaction entre plusieurs personnes et
plusieurs directions ou services. L’activité supporte des dysfonctionnements qui produisent
des pertes de temps, des défauts de qualité, un manque à produire et des ruptures de stock.
Ces coûts sont difficiles à identifiés et à évaluer, par l’entreprise, pourtant ils ont des
retombées sur le résultat de l’entreprise et constituent des ressources qui peuvent être
recyclées dans des actions de développement de l’entreprise.

 Les types des coûts cachés :


 Les coûts cachés incorporés aux coûts : ‘’Les surcharges’’
Ces coûts sont dilués dans les différentes écritures comptables de l'entreprise, et ne sont donc
pas clairement identifiés par des lignes spécifiques, c'est pour cette raison qu'ils font partie de
la catégorie des coûts cachés, On trouve les surcharges suivantes
 Les Sursalaire : utilisation inappropriée du temps professionnel en rapport avec le
coût salarial.
 Les Surtemps : temps passé à la régulation des dysfonctionnements, techniques,
relationnels ou organisationnels.
 Les Surconsommations : quantités de produits consommés en plus pour réguler les
dysfonctionnements.

 Les coûts cachés non incorporés aux coûts : ‘’Les non-produits’’


Ce sont les coûts issus d'une absence de production à cause des dysfonctionnements. Ce sont
également des temps rémunérés qui ne se traduisent pas par un produit
Telle que :
 Non-production :c’est la baisse de la production en cas de dysfonctionnement. Les
différents dysfonctionnements font que la production est plus faible par rapport à
l’objectif, d’où vient le manque à gagner qui traduit la non performance cachée.

 Les méthodes d’évaluation des coûts cachés :


 Le module social :
 Rendre évidents les dysfonctionnements dans l’atelier phosphorique.
 Répertorier les dysfonctionnements.
 Rechercher les relations et les liens de causalité existants entre les dysfonctionnements.
 Ordonner les dysfonctionnements en catégories.
 Le module organisationnel :
 Mettre en liste les régulations qui ont été mises en œuvre.
 Chiffrer les impacts des actions mises en œuvre.
 Le module financier:
 Valoriser les coûts de chacune des actions.

Vous aimerez peut-être aussi