Vous êtes sur la page 1sur 116

5.

Les différentes types d’Architecture de


Système d’Exploitation
 Multiprogrammation (Multiprogramming, 1965 – 1970):

L’introduction des circuits intégrés dans la constructions des machines a permis


d’offrir un meilleur rapport coût/performance.

L’introduction de la technologie des disques a permis au système d’exploitation de


conserver tous les travaux sur un disque, plutôt que dans un lecteur de cartes
(Arrivée des unités disques à stockage important et introduction de canaux d’E/S).

L’idée était alors, pour pallier aux inconvénients du traitement par lots, de maintenir
en mémoire plusieurs travaux ou jobs prêts à s’exécuter, et partager efficacement les
ressources de machine entre ces jobs.
5.Les différentes types d’Architecture de
Système d’Exploitation
Le principe de spooling:

L’arrivée sur le marché des unités de disques (et des tambours


magnétiques à des prix abordables).
Les jobs sont lus et stockés sur un disque au fur et à mesure de leur
soumission aux opérateurs : C’est la notion de SPOOLING (Simultatneous
Peripheral Operation On-Line).
Le SPOOL consiste à créer des fichiers-disque qui correspondent aux jobs
soumis et qui sont utilisés par le moniteur au moment de l’exécution, à la
place des supports d’informations lents.
5.Les différentes types d’Architecture de
Système d’Exploitation
oExemple de multiprogrammation:

Pour les deux jobs A et B:

On suppose qu’on a seul périphérique d’E/S


5.Les différentes types d’Architecture de
Système d’Exploitation
• Système monoprogrammé
5.Les différentes types d’Architecture de
Système d’Exploitation
• Système multiprogrammé:
5.Les différentes types d’Architecture de
Système d’Exploitation
• Temps partagé (Time Sharing, 1970-):
C’est une variante du monde multiprogrammé où le temps CPU est
distribué en petites tranches appelées quantum de temps.

L’objectif est d’offrir aux usagers une interaction directe avec la machine
par l’intermédiaire de terminaux de conversation, et de leur allouer le
processeur successivement durant un quantum de temps, chaque machine
à lui tout seul.

Il peut aussi contrôler le job qu’il a soumis directement à partir du terminal
(corriger les erreurs, recompiler, resoumettre le job, … )
COMPOSANTS D’UN SYSTÈME
D’EXPLOITATION
oPlusieurs SE modernes possèdent les composant suivants:
Gestion de processeurs.
Gestion mémoire principale.
Gestion mémoire auxiliaire.
Gestion du système d’entrée/sortie.
Gestion des fichiers.
Gestion de protection.
Gestion de réseaux
Système d’interpréteur de commande.
CLASSIFICATION DES SE
o Selon les services rendus:
Système mono tâche: A tout instant, un seul programme est exécuté. Un autre programme ne
démarrera –sauf conditions exceptionnelles- que lorsque le premier sera terminé.

Multitâche : Capacité du système ) pouvoir exécuter plusieurs processus (i.e. programme en cous
d’exécution) simultanément (système multiprocesseurs) ou en pseudo-parallélisme (système en
time sharing).

Multi-utilisateurs: Capacité du système à pouvoir gérer un ensemble d’utilisateurs simultanément


les mêmes ressources matérielles. Un SE ne possédant pas cette fonctionnalité est dit mono-
utilisateur.

Systèmes temps réel: Un système à temps réel est utilisé quand il existées exigences impérieuses
de temps de réponse pou le fonctionnement d’un processeur ou pour le jeu de données.
CLASSIFICATION DES SE
oSelon leur architecture
Système centralisés (traditionnels): L’ensemble du système est
entièrement présent sur la machine considérée. Les machines
éventuellement reliées sont vue comme des entités étrangère
disposant elles aussi d’un système centralisé.
Système distribués (répartis): Une tendance récente dans les système
informatiques consiste à répartir le calcul entre plusieurs processeurs.
A l’opposé des système centralisés, dans les système répartis on ne
partage pas de mémoire ou d’horloge. Les processeurs communiquent
entre eux à travers des lignes de communication, comme des bus
rapides ou des lignes téléphoniques.
CLASSIFICATION DES SE
oSelon leur capacité à évoluer:
Système fermés (ou prioritaire): Quand on veut rajouter des
fonctionnalités à un système fermé, il faut remettre en cause sa
conception et refaire une archive (système complet). C’est le cas
d’UNIX, MSDOS.
Système ouverts: Il est possible de rajouter des fonctionnalités et des
abstractions sans avoir à respecter le système et même sans avoir
arrêter sur une machine. Cela implique souvent une conception
modulaire basée sur le modèle « client/serveur ». Cela implique aussi
une communication entre systèmes, nécessitant des modules
spécialisés.
CLASSIFICATION DES SE
oSelon l’architecture matérielle qui les supporte:

Architecture monoprocesseur (time sharing ou multiprogrammation).

Architecture multiprocesseurs (parallélisme).


AUTRE CALSSIFICATION DES OS
oOS temps partagé: garantir le partage équitable du temps processeur et
des ressources dans le but de maximiser le temps de traitement et de
réduire le temps de réponse moyen
oOS temps réel : garantir les temps de réponse
o Systèmes à contraintes souples/molles: Systèmes accepte des variations minimes de
temps de réponse ( Système multimédia )
o Système à contrainte dures: gestion stricte du temps pour conserver l’intégrité du
système (déterminisme logique et temporel et fiabilité)
oOs embarqué: OS prévus pour fonctionner sur des machines de petite
taille, (PDA ou des appareils électroniques autonomes: sondes spatiales,
robot, ordinateur de bord, etc.), possédant une autonomie réduite :
gestion avancée de l’énergie + ressources limitées.
Allumer et éteindre son ordinateur
1. Allumer son matériel
La première chose à faire avant de pouvoir utiliser votre ordinateur est bien
sûr de l’allumer.

Pour celà, appuyer sur le bouton de votre machine.

N’oubliez pas non plus d’allumer l’écran si celui-ci est séparé


de votre unité centrale !
2. Chargement du système d’exploitation

Une fois votre machine allumée, l’ordinateur démarre et le système


d’exploitation (Windows …) commence à s’exécuter.
Un premier écran noir (écran de Boot) apparait vous affichant
des informations souvent un peu trop techniques qui vous
indiquent tous les composants matériels détectés et testés. Ne
vous en occupez pas !
Le chargement du système d’exploitation peut prendre en général
entre 30 secondes et 1 à 2 minutes.

Mais, si vous avez un disque SSD, le chargement de l’OS ne prendra


que 10 secondes seulement !
3. Connexion d’une session utilisateur

L’écran suivant apparait ensuite, vous invitant à vous connecter à


un des comptes utilisateur disponibles sur l’ordinateur.
Sélectionnez un de ces comptes utilisateur puis saisissez le mot
de passe associé (s’il y en a un).
Une session utilisateur est alors lancée et votre bureau
Windows apparait à l’écran.

Si aucun compte utilisateur n’a été créé, vous arriverez directement


sur le bureau Windows.
Comment éteindre son ordinateur

Comment éteindre son ordinateur


Pour éteindre proprement son ordinateur avec Windows, il vous
faut cliquez sur le bouton situé dans le coin gauche en
bas de votre écran. Le menu Démarrer apparait.
Cliquez ensuite sur le bouton et sélectionnez
l’option Eteindre
Attention : ous ne devez pas éteindre votre ordinateur en appuyant
sur le bouton matériel de votre machine !
Éteindre l’ordinateur en ligne de Commande
• Première étape : ouvrir l’invite de commande pour taper les
commandes de shutdown
• Si vous souhaitez utiliser le cmd.exe pour saisir les commandes de
Shutdown Windows, vous avez le choix entre deux manières de
procéder :
• Accéder avec un clic de la souris, et taper « cmd »
• Accéder par un raccourci clavier, et taper « cmd »
Éteindre l’ordinateur
3.Appuyez sur la touche Entrée, ou cliquez sur « Ouvrir » avec la souris.
Comme le montre cette copie d’écran, vous disposez de plusieurs options.
Vous pouvez lancer l’invite de commande avec des droits restreints, ou
« l’exécuter en tant qu’administrateur ». Cette dernière option permet
d’exécuter cmd.exe avec des droits d’accès étendus. Seule condition :
l’attribution des droits d’administrateur doit avoir été clairement définie dans
le compte d’utilisateur avec lequel l’utilisateur s’est identifié en lançant
Windows.
Accéder « au cmd » par un raccourci clavier

Accéder « au cmd » par un raccourci clavier


Si vous préférez utiliser votre système d’exploitation avec les
raccourcis, sachez que vous pouvez accéder à l’invite de
commande de la façon suivante :
1.Appuyez simultanément sur les touches [Windows] + [R] (la
touche Windows du clavier est celle qui représente le logo
Windows).
2.Tapez les lettres « cmd dans le champ de recherche qui s’ouvre,
validez avec Entrée, ou cliquez sur « OK ».
Le shutdown par l’invite de commande CMD :
comment utiliser cette ligne de commande
• Les deux méthodes permettent d’ouvrir l’invite de commande dans
une fenêtre à part, et dans laquelle vous pourrez taper la commande
shutdown de votre choix :
La ligne de commande de Windows peut gérer plusieurs
codes de shutdown. Pour ce faire, vous devrez préciser les
paramètres et les commutateurs en respectant
scrupuleusement la syntaxe.
Par défaut, la syntaxe est la suivante :
shutdown /Commutateur

Les commandes shutdown sont composées de la


commande principale « shutdown » complétée au besoin
par des paramètres, appelés aussi « commutateurs ». Ces
derniers déterminent par exemple si le système doit être
arrêté (/s) ou redémarré (/r). Il est possible de combiner
plusieurs commutateurs.
Les principales commandes Shutdown par CMD

• Nous vous proposons ci-dessous un tableau avec les principales


commandes shutdown de Windows pouvant être exécutées à l’aide
de l’invite de commande.

shutdown /s Le PC s’arrête immédiatement


shutdown /a Annule la demande d’arrêt
shutdown /r Provoque un redémarrage de
l’ordinateur
shutdown /l La session en cours est fermée
shutdown /f Arrêt forcé : provoque la fermeture
forcée des applications en cours (sans
prévenir l’utilisateur)
Les commandes mentionnées ci-dessus fonctionnent directement,
sans précision particulière. Les procédures de shutdown plus
élaborées nécessitent une syntaxe plus compliquée. Voici quelques
exemples :
shutdown /s /t 20 Le PC local s’éteindra au bout de 20 secondes (la
temporisation « /paramètre t » est une variable)
shutdown /r /m \\Nom de l’ordinateur Redémarrage d’un PC distant (il peut être
judicieux de préparer une telle opération :
attribution des droits d’accès pour le contrôle à
distance, modification des paramètres du pare-
feu)
shutdown /r /m \\Nom de l’ordinateur /c Redémarrage à distance d’un PC (le message
„Commentaire“ inscrit derrière le paramètre c apparaît dans une
fenêtre bleue, sur l’écran du PC distant)
Exemple : redémarrage du PC local après 20 secondes
L’ordinateur local est redémarré après 20 secondes à partir du compte de
l’utilisateur. Le compte de l’utilisateur s’appelle « Peter » :
FICHIERS ET DOSSIERS
• La différence entre fichier et dossier
La première notion à acquérir est la différence entre un dossier et un fichier
 Un dossier est une sorte de classeur dans lequel on range divers fichiers.
 Un fichier, c'est un ensemble de données considérées comme étant une
unité. Il peut être de tout type : un document en traitement de texte, un
logiciel, une image, une chanson ...
Chaque fichier porte un nom suivi d'une "extension".
 Le nom permet d'identifier plus facilement un fichier et de le retrouver dans
une liste.
 L'extension est une suite de lettres accolées au nom. Elle permet de savoir
de quel type de fichier il s’agit et avec quel programme l’ouvrir. Par exemple,
une lettre enregistrée dans le traitement de texte Word aura une extension
".docx", une image peut être ".gif", ".jpg", ".png", ...
FICHIERS ET DOSSIERS
Parfois, l'extension est masquée par le système d'exploitation. Pour
afficher les extensions :
Dans Windows 7 :
• Dans l’explorateur, cliquez sur « Outils » dans le menu supérieur
(appuyez sur la touche « Alt » si vous ne le voyez pas) et
sélectionnez "Option des Dossiers".
• Dans l’onglet « Affichage », décochez la case « Masquer les
extensions des fichiers dont le type est connu »
Dans Windows 8 et 10 :
• Dans l’explorateur, cliquez sur l’onglet « Affichage » du ruban.
• Cochez l’option « Extensions de noms de fichiers ».
Quelques exemples d’icônes
Les icônes des dossiers et des fichiers sont différentes. Les dossiers
ressemblent plutôt à des fardes :

Sur votre écran, vous voyez directement la différence entre les


dossiers et les fichiers :
Il est crucial d'être attentif au classement des fichiers dans son
ordinateur. Pensez que quand ils deviendront nombreux, vous ne
retrouverez plus rien !!

Vous pouvez adopter plusieurs techniques : rangement par types de


fichiers (toutes vos photos dans un même dossier, toutes les chansons
dans un dossier musique, ...) ; rangement par thème (vacances à la mer,
échanges de courriers avec le plombier, ...) ou encore par date (famille
2010, factures 2010, ...). Quel que soit votre choix, vos dossiers sont
généralement classés dans un dossier principal appelé "Mes
documents" ou "Documents".
L’explorateur permet de naviguer dans l’arborescence de votre
ordinateur. Par défaut (sur Windows 7, 8 et 10), une icône «
Explorateur Windows » est présente dans la barre des tâches.

Si ce n’est pas le cas, vous


pouvez le trouver en tapant «
explorateur » dans la zone de
recherche de la barre des
tâches. Pour aller plus vite,
vous pouvez également l’ouvrir
via le raccourci « Touche
Windows + E ». La fenêtre de
l’explorateur est divisée en
plusieurs parties :
Le ruban

L’onglet « Partage » permet, comme son nom l’indique, de partager


des éléments via le réseau et par mail. Il contient également des
options comme Imprimer, Graver sur disque… L’onglet « Affichage »
est très utile, car il permet par exemple de modifier l’affichage des
icônes. N’hésitez pas à tester pour choisir l’affichage qui vous convient
le mieux. Vous pouvez également choisir la manière dont sont triés les
éléments (par nom, par date de création ou de modification…)
Astuce : Dans la partie supérieure
du ruban, la barre d’outils Accès
rapide affiche des raccourcis vers les
options fréquemment utilisées.
Cliquez sur la petite flèche située à
droite pour paramétrer cette barre.
La barre d’adresse
Sous le ruban, la barre d’adresses (2) permet de visualiser l’arborescence
du dossier dans lequel on se trouve, car elle indique le chemin parcouru
pour accéder au dossier. Exemple :

À gauche du chemin, des flèches permettent de naviguer. Vous pouvez


ainsi revenir dans le dossier précédemment visité. Vous pouvez
également naviguer en cliquant directement sur une partie du chemin.
Dans l’exemple ci-dessus, vous pouvez cliquer sur « Documents » pour
arriver rapidement à Mes documents.
À droite du chemin, un champ permet d’effectuer une recherche, ce qui
peut être utile quand vous êtes dans un dossier avec beaucoup de
fichiers. Lorsque vous faites une recherche, un onglet « Recherche »
s’affiche. Celui-ci permet d’affiner les résultats.
3. et 4. Le volet de navigation et la partie centrale
À gauche, le volet de navigation (3) vous permet de voir l’arborescence
de votre ordinateur. Il contient également quelques raccourcis (Bureau,
Téléchargements, Images, Disque C…).
Dans l’exportateur de Windows 10, il y a également un raccourci vers
OneDrive, qui permet de stocker vos données en ligne. En savoir plus
Lorsque vous cliquez sur un dossier, son contenu s’affiche dans la partie
centrale de l’explorateur (4)
L’Explorateur Windows 7 Si vous ne voyez pas la même interface pour
l’explorateur, c’est probablement que vous n’avez pas la même version de
Windows. Voici par exemple à quoi ressemble l’explorateur sous
Windows 7. Le principe reste le même, seules quelques différences sont à
noter :
Dans l’explorateur de Windows 7, la Barre d’adresse (1) se situe dans la
partie supérieure. Elle affiche le chemin effectué pour arriver à un
dossier. À sa gauche, les flèches permettent de naviguer. À sa droite,
comme dans l’explorateur de Windows 8 et 10, le champ Recherche.
Sous la barre d’adresse se trouve la Barre d’outils (2). C’est ici la plus
grande différence avec l’explorateur de Windows 8 puisqu’il n’y a plus de
ruban, seules quelques options sont affichées. Si vous voulez effectuer
une opération sur élément, il faudra alors faire un clic droit dessus, un
menu déroulant affichera alors les options disponibles. Cliquez sur la
petite flèche en regard du bouton Affichages pour modifier la taille
des icônes. À gauche, le Volet de navigation (3) vous permet de naviguer
dans l’arborescence de votre ordinateur. En cliquant sur un élément, son
contenu s’affiche dans la Partie centrale (4).
Enfin, dans la partie inférieure de la fenêtre, le Volet d’informations (5)
permet de visualiser les propriétés du fichier sélectionné (ex. : taille,
auteur, date de modification…)
Astuce. Une autre barre d’outils existe, mais n’est pas toujours affichée.
Pour cela, cliquez sur la touche « Alt » de votre clavier. Vous verrez ainsi
des options d’affichage, d’édition…
Créer un dossier
Vous pouvez créer autant de dossiers que vous le souhaitez et même
créer des dossiers dans les dossiers de manière à optimiser votre
classement.
Dans Windows 8 et 10, cliquez sur Nouveau dossier dans l’onglet
Accueil du ruban.
Créer un dossier
Dans Windows 7, cliquez sur Nouveau dossier dans la Barre d’outils.

Vous pouvez également faire un clic droit dans une zone blanche
de l’explorateur et sélectionner Nouveau > Dossier.
Une fois le dossier créé, « Nouveau dossier » apparait en blanc sur
fond bleu. Vous pouvez alors taper le nom que vous désirez.
Pour renommer un dossier ou fichier existant, faites un clic droit dessus et
sélectionnez l’option « Renommer ».

Remarque : Il n’est pas


nécessaire d’être dans
l’explorateur pour créer un
dossier.
Lorsque vous créez un
nouveau fichier (dans Word
par exemple) et que vous
l'enregistrez, vous avez la
possibilité de créer
directement des dossiers.
La corbeille
Que ce soit sur Windows 7, 8 ou 10, la corbeille est affichée par défaut sur
le bureau. Lorsque vous supprimez un fichier ou dossier, celui-ci est
envoyé dans la corbeille. Tant que vous n’avez pas vidé votre corbeille, le
fichier n’est pas supprimé définitivement de votre ordinateur.

Supprimer un fichier/dossier
Si vous avez envoyé un élément par erreur à la corbeille :
1. Ouvrez la corbeille en double-cliquant sur son icône sur le bureau.
2. Faites un clic droit sur l'élément supprimé par erreur et sélectionnez
l'option "Restaurer".
3. L’élément quittera la corbeille et retournera à son emplacement qui
était le sien avant d’être supprimé.
Pour gagner de la place sur votre ordinateur et éviter de le surcharger
inutilement, il est conseillé de vider régulièrement la corbeille.
1. Ouvrez la corbeille en double-cliquant sur son icône sur le bureau.
2. Dans le menu supérieur, cliquez sur le bouton "Vider la corbeille". (A
partir de la version 8 de Windows, cette option est dans l’onglet «
Gestion »)
Autre solution : quand vous êtes sur le bureau, faites un clic droit sur
l’icône de la corbeille et sélectionnez l’option « Vider la corbeille ».
Attention, car cette option ne permet pas de visualiser son contenu
avant de tout supprimer.

Attention, une fois que vous videz la corbeille, vous ne pouvez plus
récupérer ce qui était dedans. Il est donc conseillé de consulter le
contenu avant la suppression.
Une fois que vous avez vidé la corbeille, vous pouvez constater que
son icône est modifiée. Vous pouvez ainsi directement voir si votre
corbeille contient des éléments.
Noms de fichiers et répertoires, DOS
Les fichiers et les répertoires ont des noms qui à l’époque du DOS
avaient le format 8.3 Huit caractères suivis d’un point et de maximum
trois caractères d’extension. Ces restrictions ont disparu depuis
Windows 95. Les espaces sont même autorisés dans les noms qui
peuvent désormais être longs mais ces espaces sont toujours mal
interprétés par les commandes du DOS.
Le répertoire racine (root), celui qui est à base du disque n’a pas
vraiment de nom. On le désigne par le caractère back-slash ‘\’.
Le nom complet d’un fichier est son nom précédé du chemin complet
qui permet de le retrouver depuis le répertoire racine.
Les attributs des fichiers
Les attributs sont des informations qui sont enregistrées avec le nom du
fichier.
R read only Lecture seule. Protégé contre toute modification
Caché ou plus exactement “ masqué ” car il est tout de
H hidden
même possible de demander leur affichage. ( DIR /a )
S system Attribut réservé à certains fichiers sensibles
A archive Attribut pour organiser les sauvegardes.

Cet attribut se positionne dès qu’on modifie le fichier.


Les commandes de sauvegarde peuvent l’effacer dès que la sauvegarde est
accomplie.
Ces attributs sont visibles sous Windows dans les propriétés des fichiers
accessibles par un clic droit sur le nom du fichier, choisir ensuite la rubrique “
Propriété ” dans le menu contextuel.
Opérations sur les répertoires
Les commandes les plus importantes relatives aux répertoires sont les
suivantes :
MD (Make Directory);
PATH;
D (Current Directory),
JOIN;
TREE;
DELTREE (Delete tree)/ERASE;
SUBST;
CHDIR;
MOVE;
XCOPY.
Accéder aux répertoires
Pour accéder à un répertoire ou à un sous-répertoire, il suffit de taper
la commande "CD" ou "CHDIR" suivie du nom du répertoire, ou du
sous-répertoire, cible.
Syntaxe : C:\>CD[Nom du répertoire cible]
L’invite devient : C:\ [Nom du répertoire courant]>
Si l'on veut accéder à des sous-répertoires, il faut soit accéder au
répertoire père jusqu'aux répertoires fils, pas à pas, en exécutant la
commande CD avec la syntaxe précédente, soit accéder aux répertoires
fils directement en tapant tous les répertoires (répertoire père, les
sous-répertoires intermédiaires et le sous-répertoire cible) sur une
seule ligne de commande de la manière suivante :
C :\>CD\[Nom répertoire père]\[Nom sous-répertoire ]\........\[Nom
sous-répertoire cible]
Pour passer d'un répertoire courant au répertoire parent, il faut :
C:\[Nom de répertoire courant]>CD..

Si l'on se trouve dans des sous-répertoires et que l'on veuille en


sortir pour accéder directement au répertoire racine du disque
dur ou de la disquette, il suffit de taper la commande suivante :
C:\[Répertoire/sous-répertoire courant]>CD\

Pour passer d'un répertoire à un autre sans passer par le


répertoire racine, tapez la commande de la manière suivante :

C:\[Nom de répertoire courant]>CD\[Nom de répertoire cible]


fficher le contenu des répertoires et leur arborescence ?
Pour afficher le contenu d'un répertoire, il faut se servir de la commande "DIR" et de
ses commutateurs. Par contre, pour visualiser l'arborescence d'un répertoire, il faut
utiliser la commande "TREE" et ses commutateurs.
La commande DIR
Pour afficher le contenu du répertoire racine d'un disque dur, tapez la commande
comme suit :
C:\>DIR
Le commutateur /P permet d'afficher la liste des fichiers et répertoires écran par écran
en appuyant à chaque fois sur n'importe quelle touche du clavier.
C:\>DIR/P
Le commutateur /W permet, quant à lui, d'afficher sur toute la largeur de l'écran en
cinq colonnes.
C:\>DIR/W
La commande TREE

Pour obtenir l'arborescence d'un répertoire, utilisez la commande TREE.


L'arborescence du répertoire racine du disque dur s'effectue en tapant :
C:\>TREE
Et pour l’afficher écran par écran, tapez la commande comme suit :
C:\>TREE |MORE
Créer un répertoire
La création de répertoires s'effectue à l'aide de la commande "MD" ou
"MKDIR" avec la syntaxe suivante :
C:\>MD [Nom de répertoire]
La création d'un sous-répertoire s'effectue de la même manière que
pour un répertoire, il suffit de rendre l'invite dans le répertoire courant
où l'on veut introduire un sous-répertoire.
Exemples :
La création du répertoire MUSICAL sur le disque dur (comme sur une
disquette) s'effectue de la manière suivante :
C:\>MD MUSICAL
Pour créer les sous-répertoires, par exemple, DIALLO et KOUYATE,
dans le répertoire PERSONNES, il faut d'abord y accéder en tapant :
c:\Users\X320\Desktop\PERSONNES
Ensuite, créez les sous-répertoires un à un comme suit :
c:\Users\X320\Desktop\PERSONNES>MD DIALLO Puis
c:\Users\X320\Desktop\PERSONNES\DIALLO >KOUYATE
Pour accéder à l’un de ces sous-répertoires, il suffira, à partir du
répertoire courant
MUSICAL, de taper la commande CD tel que vu précédemment.
Supprimer ou effacer un répertoire
Un répertoire ne peut être supprimé qu'à partir du répertoire père
directement ascendant.
La commande RD ne peut supprimer un répertoire que si ses répertoires
fils et tous ses fichiers sont eux-mêmes supprimés au préalable.
Syntaxe : c:\Users\X320\Desktop> [Nom de répertoire]
La commande ERASE, quant à elle, permet d'effacer les répertoires, les
sous-répertoires et tous les fichiers. C'est pour cela qu'elle est suivie,
après son exécution, d'un message de confirmation d'effacement. La
commande ERASE peut également permettre d'effacer tous les
répertoires se trouvant sur une unité disque, il suffit de taper :
c:\Users\X320\Desktop> ERASE *.*
Exemple : supposons que l'on veuille supprimer un sous-répertoire de
DIALLO, par exemple, KOUYATE. Il faut, bien entendu, se trouver dans le
répertoire courant DIALLO.
Ensuite, tapez la commande comme suit :
c:\Users\X320\Desktop\PERSONNES\DIALLO > ERASE KOUYATE
Avec la commande RD, il vous faudra accéder au sous-répertoire KOUYATE
et effacer tous ses fichiers. Vous devrez ensuite revenir au répertoire père,
DIALLO, pour supprimer le sous-répertoire KOUYATE :
c:\Users\X320\Desktop\PERSONNES\DIALLO > RD KOUYATE
Renommer un répertoire ?

• Un répertoire ne peut être renommé qu'à partir du répertoire père.


Pour renommer un répertoire ou un sous-répertoire, il faut utiliser la
commande MOVE suivie du nom du répertoire qu'on veut changer et
du nouveau nom désiré.
La syntaxe est la suivante :
• C:\>MOVE [Ancien Nom de répertoire] [Nouveau Nom de
répertoire]
• Exemple :
Pour renommer le répertoire DIALLO en SYLLA, tapez la commande, à
partir du répertoire racine, comme suit :
c:\Users\X320\Desktop\PERSONNES>MOVE DIALLO SYLLA
Il existe toutefois une autre manière de renommer un répertoire. Il
faut utiliser, après la commande MOVE, l’unité disque et la
destination de l’ancien nom suivies de l’unité disque et la destination
du nouveau nom de répertoire, en respectant la concordance.
Exemple :
Pour renommer le répertoire CLASSIC du répertoire principal
MUSICAL en CLASIQUE, et l'invite en cours étant celle du répertoire
racine, tapez :

C:\>MOVE C:\MUSICAL\CLASSIC C:\MUSICAL\CLASIQUE


Présentation du Bureau Windows 10
Le bureau Windows 10 est l’écran que vous voyez au démarrage de
l’ordinateur. Il s’agit du premier écran que vous rencontrez au
démarrage de votre ordinateur après avoir potentiellement saisi votre
mot de passe.
Le bureau se compose :

• 1 d’une zone de travail,


• 2 d’un menu « Démarrer »,
• 3 de Cortana, l’assistant Windows 10,
• 4 du gestionnaire de tâches,
• 5 d’une barre de tâches,
• 6 de la barre de notification,
• 7 Du bouton retour au bureau Windows 10.

Lorsque vous ouvrez une application, la zone 1 disparaît partiellement ou


totalement derrière une fenêtre. Sauf exception particulière, la barre en
bas de l’écran reste toujours visible.
Les icônes et les fenêtres
Les icônes sont des petites images qui représentent sur un ordinateur :
• les applications,
• les dossiers,
• les fichiers,
• les photos…
Ces éléments graphiques sont fréquemment utilisés sous Windows. Par
exemple, sur le bureau Windows 10, vous aurez par défaut dans la zone
1, une icône pour représenter la Corbeille.
Dans la zone 5, vous aurez un autre type d’icône qui correspond à des
raccourcis pour accéder à des applications.
A ce stade, vous devez simplement retenir qu’il s’agit de petite image
pour représenter des éléments de votre ordinateur
Les fenêtres correspondent aux « boîtes » dans lesquelles les applications
s’exécutent. Celles-ci apparaissent dans la zone de travail du bureau (zone
1) lorsque :
• vous lancez une application,
• ouvrez un dossier,
• une image…
Par exemple, faîtes un double clic sur l’icône Corbeille du bureau et vous
verrez une fenêtre s’ouvrir.
Toutes les fenêtres possèdent en haut à droite, trois petits boutons :
• 1 - Le premier bouton sert à réduire totalement la fenêtre, celle-ci
disparaît de l’écran. Pour y accéder à nouveau vous devez cliquer sur
son icône dans la barre des tâches (zone 5).
• 2 - Le deuxième bouton permet d’agrandir la fenêtre si celle-ci n’est
pas déjà en plein écran. Dans le cas contraire, cette action réduit la
taille de la fenêtre.
• 3 - Le troisième et dernier bouton, c’est à dire la croix rouge, sert à
fermer la fenêtre.
N’hésitez pas à vous familiariser avec ces boutons, vous ne risquez rien
à ouvrir, réduire, agrandir et fermer des fenêtres.
La zone de travail
Pour faire une analogie avec la vie réelle, la zone de travail du bureau Windows
10 correspond au-dessus d’une table ou d’un bureau. C’est votre zone de
travail, vous pouvez la personnaliser à votre goût :
• Changer le fond d’écran pour mettre une photo qui vous plaît,
• Ajouter des raccourcis vers vos dossiers, applications, sites Internet
préférés…,
• Copier des documents, photos ou tout autre fichier pour y accéder
rapidement.
Les raccourcis vous permettent d’accéder rapidement aux éléments que vous
utilisez régulièrement. Par exemple, si vous visitez le site Le Coin Retraite tous
les jours, vous pouvez mettre un raccourci vers ce site sur votre bureau. De la
même manière, vous pouvez ajouter des raccourcis pour accéder à vos
comptes, vos photos…
L’icône Corbeille est présente par défaut sur votre bureau, il s’agit d’une
petit image en forme de Corbeille à papier.
Comme dans la vraie vie, essayez de garder en ordre votre bureau.
Le Menu « Démarrer »
Pour accéder au menu « Démarrer » , vous devez cliquer sur le bouton
avec un petit drapeau situé en bas à gauche de votre écran. Selon la
version de Windows 10 qui est installée sur votre ordinateur, la
présentation de celui-ci peut varier légèrement mais les fonctionnalités
qu’il propose sont les mêmes.
La partie gauche de ce menu vous propose un accès à toutes les
applications installées sur votre ordinateur. Les applications récemment
ajoutées ou les plus fréquemment utilisées sont mises en avant.
De plus, vous trouverez un accès direct à :
• L’explorateur de fichiers,
• Aux paramètres de configuration de l’ordinateur,
• La fonction d’extinction de l’ordinateur (Arrêt, Mise en veille de
l’ordinateur) …
Sur la partie droite du menu, un panneau composé de « tuiles » vous
est proposé. Celui-ci est totalement configurable, il vous permet de
mettre en avant les applications que vous utilisez le plus régulièrement.
Vous pouvez donc épingler ou détacher des applications pour
composer à votre guise votre panneau de tuiles. Les applications
les plus souvent épinglées sont :
• La boîte de messagerie,
• L’agenda,
• La météo,
• Vos applications préférées…
Cortana, l’assistant de Windows 10
Sur la gauche du menu « Démarrer » de Windows 10, vous trouvez, par
défaut, un champ de saisie qui correspond à l’assistant Cortana. Tout
nouveau sur Windows 10, Cortana est un véritable assistant personnel
qui vous permet d’effectuer des recherches sur votre ordinateur et sur
Internet. Cet outil s’avère très pratique, notamment pour les débutants,
pour chercher un menu sur l’ordinateur, retrouver un document, lancer
rapidement une application…
Pour l’utiliser, il vous suffit de saisir ce que vous recherchez dans le
champ prévu à cet effet ou mieux, si vous possédez un micro sur votre
ordinateur, commander avec votre voix ce que vous désirez.
Cortana effectue une recherche simultanément sur votre ordinateur et
sur Internet, il vous propose instantanément des résultats correspondant
à votre requête.
Cortana effectue sa recherche même à l’intérieur des documents !
Effectuer des recherches est la première fonctionnalité de Cortana, mais
l’assistant peut beaucoup plus :
• Afficher la météo,
• Composer un email que vous lui dicterez,
• Effectuer un rappel de vos rendez-vous,
• Afficher l’horaire de vos transports en commun,
• Faire des recherches plus évoluées comme rechercher les photos d’un
mois en particulier, …
Vous avez la possibilité de configurer l’affichage ou non de Cortana. Par
défaut, il s’affiche sous la forme d’un champ de saisie. Vous pouvez
également le voir apparaître sous forme d’une icône ou ne pas l’afficher
du tout.
Le gestionnaire de tâches
Cette petite icône est très pratique pour naviguer d’une application à
l’autre. Lorsque vous cliquez sur celle-ci, l’écran affiche un éventail de
toutes les fenêtres ouvertes :
Dans l’exemple ci-dessus, j’ai 2 applications ouvertes :
• Un navigateur Internet,
• Un explorateur de fichier.
Une fois sur cet écran, il me suffit de cliquer sur la fenêtre que je veux
mettre en premier plan.
Une autre option offerte par cette fonctionnalité est la possibilité
d’ouvrir un deuxième bureau virtuel, mais pour le moment vous n’en
aurez certainement pas l’utilité.
Le raccourci clavier Alt + tabulation permet également de passer
rapidement d’une application à l’autre.
La barre des tâches
La barre des tâches répertorie, sous forme d’icônes, toutes les applications
qui sont actuellement ouvertes sur votre ordinateur. Vous pouvez passer
d’une application à l’autre en cliquant simplement sur l’icône correspondant
à l’application que vous désirez voir apparaître en premier plan.
Par défaut, certaines applications sont toujours présentes sur votre barre des
tâches. On parle d’applications épinglées sur la barre des tâches. Vous
pouvez épingler ou détacher n’importe quelle application sur votre barre des
tâches. La particularité de ces icônes épinglées est que celles actives sont
surlignées par un petit liseré bleu.
Comme vous pouvez le voir sur l’image du paragraphe précédent, les icônes
du navigateur Edge et de l’explorateur de fichier sont épinglées, et comme
ces deux applications sont lancées, elles sont surlignées en bleu.
Epinglez sur votre barre des tâches les applications que vous utilisez
régulièrement, vous gagnerez ainsi du temps
La barre de notification
La barre de notification est la zone
qui se trouve le plus à droite de la
barre en bas de votre écran. Elle se
compose de différentes icônes ainsi
que d’une horloge.
Les icônes que l’on rencontre le plus
fréquemment sont :
• Une icône de réglage du son de votre
ordinateur,
• Une icône réseau qui vous permet de voir
les signaux Wifi disponibles ou indique que
vous êtes bien branchés à Internet.
• Une icône batterie pour les ordinateurs
portables.
Une icône représentant une flèche vers le haut vous permet d’accéder à
d’autres programmes. Le plus souvent il s’agit d’icônes vous permettant
de configurer des programmes que le système lance au démarrage de
votre ordinateur tel que l’antivirus, le dispositif de pointage pour le
touchpad…
Tout à droite de cette zone se trouve l’icône du centre de notification.
Lorsque Windows veut vous communiquer des informations, un petit
chiffre apparaît sur cette icône. Il peut s’agir d’information sur une mise
à jour disponible, du dernier rapport de votre anti-virus… Cette nouvelle
icône Windows 10 vous donne également accès à des éléments de
configuration rapide de votre ordinateur. Vous pouvez ainsi passer en
mode avion (plus de réseau WIFI, Bluetooth…), activer le bluetooth,
accéder au réseau en un seul clic.
Le bouton « Retour au bureau Windows 10
Ce petit bouton est très pratique lorsque vous avez beaucoup de
fenêtres d’application ouvertes. Il permet de revenir rapidement sur
la page d’accueil de Windows 10. Il se trouve tout à droite de la
barre en bas de l’écran. Pour le tester, lancez plusieurs applications
puis cliquez sur ce bouton.
Comment créer et Utiliser des Bureaux virtuelle
Si vous avez la sensation d’être noyé sous les fenêtres, nous
avons une solution : les bureaux virtuels de Windows 10. Vous
disposerez ainsi de plusieurs espaces de travail organisés avec
un seul écran.
La plupart des utilisateurs ne possèdent qu’un seul écran. Cette
configuration est bonne, mais il est probable que certains utilisateurs
se sentent limités. En effet, lorsque nous utilisons plusieurs
applications en parallèle, nous pouvons vite nous sentir dépasser
avec toutes ces fenêtres ouvertes.
Bien en entendu, il existe différentes façons de jongler entre tous ces
éléments, que se soit pour masquer, agrandir ou isoler les fenêtres.
Mais Windows 10 possède une fonctionnalité encore méconnue qui
permet d’aller beaucoup plus loin : les bureaux virtuels.
Le principe consiste à créer des espaces de travail distincts. Chaque
espace contient ses propres fenêtres et applications ouvertes. De ce
fait, l’utilisateur peut basculer de l’un à l’autre selon les besoins.
Marche à suivre pour créer des bureaux virtuels :
Cliquez sur l’icône “Affichage des tâches” dans la barre des tâches
Windows 10. Vous pouvez également utiliser le raccourci clavier
Windows + TAB.

Trois vignettes apparaissent à l’écran :


1.La première vignette s’intitule “Bureau 1”. Elle présente en
miniature l’écran du bureau tel qu’il est à l’heure actuelle.
2.La deuxième s’intitule “Bureau 2”. Elle correspond au bureau
virtuel que nous venons de créer. Pour l’instant, ce bureau est
encore vide.
3.La troisième vignette se nomme “Nouveau bureau”. C’est un
bouton qui permet de créer un autre bureau virtuel.
Utiliser les bureaux virtuels
Pour vous rendre sur un bureau virtuel, vous devez sélectionner un
bureau présent sur l’écran de présentation des bureaux virtuels.
Cliquons par exemple sur le bureau nommé “Bureau 2”

Le bureau apparaît avec ses icônes habituelles, mais sans aucune fenêtre
ouverte. De plus, la barre des tâches ne mentionne pas les applications
ouvertes sur le bureau 1. C’est normal ! Visuellement, c’est comme si vous
veniez d’ouvrir une nouvelle session de Windows, indépendante de la
première (ce qui n’est techniquement pas le cas).
Raccourcis clavier pour les bureaux virtuels
• Windows + Tabulation : afficher les bureaux virtuels et les
applications actives.
• Windows + Ctrl + D : ajouter un bureau virtuel.
• Windows + Ctrl + Flèche droite : basculer vers le bureau virtuel
suivant sur la droite.
• Windows + Ctrl + Flèche gauche : basculer vers le bureau virtuel
précédent sur la gauche.
• Windows + Ctrl + F4 : fermer le bureau virtuel actif.
AUTRES ÉLÉMENTS DU BUREAU DE WINDOWS

Le Bureau de Windows est composé de:


Icônes
Arrière plan
Barre des taches
Pointeur de la souris
PANNEAU DE CONFIGURATION
Le Panneau de configuration (à l’origine le panneau de
contrôle ou control panel dans les versions anglaises de
Windows) est une partie de l’interface graphique de
Windows qui permet aux utilisateurs de visualiser et modifier
les paramètres basiques du système d’exploitation, l’ajout
des périphériques…
Ouvrir le panneau de configuration
Pour ouvrir le panneau
de configuration, tapez
« panneau de
configuration » dans la
zone de recherche de la
barre des tâches de
votre ordinateur, puis
cliquez sur l’application.
Double cliquez sur le
panneau de configuration
de Windows et il s’ouvre
alors :
Le menu « Système et sécurité
Accès au menu « Système et sécurité » depuis l’accueil du panneau de
Le menu « Système et configuration. Cliquez sur le titre du menu (en vert) afin d’afficher
sécurité » permet toutes les fonctionnalités du menu :
d’afficher l’état de
votre ordinateur en
matière de sécurité et
de gérer touts les
options de sauvegarde.
Vous pouvez donc voir
rapidement ici si votre
ordinateur est protégé
ou non par un
antivirus, si le pare-feu
est activé, gérer les
sauvegardes…
Le menu « Système et sécurité » du panneau de configuration :
Exemple d’utilisation :
afficher l’état de mon
ordinateur en matière
de sécurité.
Cliquez sur « Sécurité et
maintenance » (ou sur
« Vérifier l’état de votre
ordinateur ») et
déployez l’encart
« Sécurité ». Vous voyez
alors rapidement si
vous êtes protégé par
un antivirus et par un
pare-feu.
Réseau et Internet

Le menu « Réseau et Internet » permet d’afficher l’état de


votre connexion internet et de résoudre certains problèmes
de connexion. Vous pouvez également configurer une
connexion manuellement.

Accès au menu « Réseau et Internet » depuis l’accueil du


panneau de configuration. Cliquez sur le titre du menu (en
vert) afin d’afficher toutes les fonctionnalités du menu :
Le menu « Réseau et Internet » du panneau de configuration
Exemple d’utilisation :
afficher l’état de connexion
de mon ordinateur.
Cliquez sur « Afficher l’état et
la gestion du réseau » afin
d’afficher les connexions
établies par votre ordinateur.
En cas de problème de
connexion avec votre box,
vous pouvez cliquer ici sur
« Résoudre les problèmes »
afin d’effectuer un
diagnostique de votre
connexion. Certains
problèmes de connexion
peuvent ainsi être résolus ici
Matériel et audio

Le menu « Matériel et audio » permet de configurer la partie


matérielle de votre ordinateur. Vous pouvez ici afficher le gestionnaire
de périphériques, indispensable pour afficher l’état des différents
constituants de votre ordinateur, vous pouvez modifier les options
audio, modifier les options d’alimentation comme par exemple pour
modifier les paramètres de mise en veille de votre ordinateur ou
encore modifier la vitesse de déplacement de vote souris.
Accès au menu « Matériel et audio » depuis l’accueil du panneau de
configuration. Cliquez sur le titre du menu (en vert) afin d’afficher
toutes les fonctionnalités du menu :
Le menu « Matériel et audio » du panneau de configuration
Exemple d’utilisation : afficher
le Gestionnaire de
périphériques.
Cliquez sur « Matériel et
audio » puis cliquez sur
« Gestionnaire de
périphériques dans l’encart
« Périphériques et
imprimantes. Vous voyez alors
rapidement si votre matériel
fonctionne correctement. Si ce
n’est pas le cas, un point
d’exclamation de couleur rouge
s’affichera sur l’élément
concerné. Il vous faudra alors
par exemple mettre le pilote à
jour ou encore désinstaller le
matériel ou le périphérique
Programmes
Le menu « Programmes » permet de réparer ou de désinstaller un
programme. Il est également possible ici de définir un programme précis que
Windows doit utiliser pour ouvrir un type de fichier précis.

Accès au menu « Programmes » depuis l’accueil du panneau de


configuration. Cliquez sur le titre du menu (en vert) afin d’afficher toutes
les fonctionnalités du menu :
Le menu « Programmes » du panneau de configuration :
Exemple d’utilisation :
afficher l’ensemble des
programmes de mon
ordinateur.
Cliquez sur « Désinstaller un
programme ». Windows
affiche alors la liste de tous
les programmes installés sur
votre ordinateur. Pour
afficher les programmes qui
prennent le plus de place
sur votre ordinateur, cliquez
sur l’onglet « Taille », afin
d’effectuer un tri. Notez que
certains programmes
proposent la fonctionnalité
« Réparer ».
Comptes d’utilisateurs
Le menu « Comptes d’utilisateurs » permet d’afficher les informations
liées aux comptes. Notez que plus d’options sont disponibles en
passant par le menu « Paramètres » du menu Démarrer. Si vous
souhaitez ajouter de nouveaux utilisateurs à votre ordinateur (ajouter
de nouvelles sessions),

Accès au menu « Comptes d’utilisateurs » depuis l’accueil du panneau


de configuration. Cliquez sur le titre du menu (en vert) afin d’afficher
toutes les fonctionnalités du menu :
Le menu « Comptes d’utilisateur » du panneau de configuration :
Exemple d’utilisation :
afficher et modifier les
comptes d’utilisateur de
l’ordinateur.
Cliquez sur « Comptes
d’utilisateurs », puis sur
« Modifier le type de
compte ». Cliquez sur un
compte afin de supprimer
le compte, modifier le
nom du compte, modifier
le type de compte ou
encore ajouter un mot de
passe.
Apparence et personnalisation
Le menu « Apparence et personnalisation » permet de paramétrer
plusieurs choses liées à l’affichage. Il permet par exemple d’accéder
aux options de la barre des tâches, de modifier la taille du curseur de
votre souris, d’activer la loupe, de désactiver les touches rémanentes…
Les options d’ergonomie présentes ici sont également accessibles dans
le menu « Options d’ergonomie » du panneau de configuration.
Accès au menu « Apparence et personnalisation » depuis l’accueil du
panneau de configuration. Cliquez sur le titre du menu (en vert) afin
d’afficher toutes les fonctionnalités du menu :
Le menu « Apparence et personnalisation » du panneau de configuration :
Exemple d’utilisation :
activer la loupe.
Cliquez sur « Apparence
et personnalisation » puis
sur « Options
d’ergonomie ». Vous
pouvez alors activer la
loupe de Windows. Pour
activer la loupe, utilisez le
raccourci « Touche
Windows »+ »Bouton
Plus » (+). Pour désactiver
la loupe, utilisez « Touche
Windows »+ »Echap ».
Horloge et région
Le menu « Horloge et région » permet de définir la date, l’heure, ainsi
que des options géographiques. Aujourd’hui, les ordinateurs utilisent
la date et l’heure du réseau ou récupèrent l’information via un serveur
de Microsoft. Ce menu n’offre donc que très peu d’intérêt.

Accès au menu « Horloge et région » depuis l’accueil du panneau de


configuration. Cliquez sur le titre du menu (en vert) afin d’afficher
toutes les fonctionnalités du menu :
Le menu « Horloge et région » du panneau de configuration :
Exemple d’utilisation : modifier la date et l’heure de mon ordinateur.
Cliquez sur « Horloge et région » puis sur « Définir la date et l’heure ».
Cliquez alors sur « Changer la date et l’heure ».
Options d’ergonomie
Le menu « Options d’ergonomie » regroupe l’ensemble des
fonctionnalités d’apparence et d’utilisation liées à l’ergonomie. Il
permet par exemple d’activer la loupe, de désactiver les touches
rémanentes ou encore de personnaliser la souris. Les options
d’ergonomie présentes ici sont également accessibles dans le menu
« Options d’ergonomie » du panneau de configuration.

Accès au menu « Options d’ergonomie » depuis l’accueil du panneau de


configuration. Cliquez sur le titre du menu (en vert) afin d’afficher
toutes les fonctionnalités du menu :
Le menu « Options d’ergonomie » du panneau de configuration :
Exemple d’utilisation :
modifier la taille et la
couleur du curseur de
la souris.
Cliquez sur « Options
d’ergonomie », cliquez
encore sur « Options
d’ergonomie », puis
sur « Rendre la souris
plus facile à utiliser ».
Choisissez alors le
pointeur de souris que
vous souhaitez
obtenir.

Vous aimerez peut-être aussi