Vous êtes sur la page 1sur 23

El Watan

Arts & lettres


RENCONTRE Le roman posthume
de Mohamed Dorbhan
Il sera bien là
LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Samedi 21 mai 2011 Lire le supplément en pages 11, 12, 13, 14, 15 et 16

N° 6256 - Vingt et unième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com

ARMES LIBYENNES AUX MAINS D’AL QAÎDA

Les pays du Sahel en


état d’alerte maximum

LIRE
L’ARTICLE DE

PHOTO : AFP
ZINE CHERFAOUI
EN PAGE 3

HOMMAGE À CLAUDINE CHAULET DISCOURS DU PRÉSIDENT AMÉRICAIN BARACK OBAMA

LA CITOYENNETÉ ENTRE SATISFACTION ET DÉCEPTION


● L’Union européenne
CHEVILLÉE et le Quartette
applaudissent
À LA TERRE ● Israël en colère
■ Un colloque international s’est tenu jeudi et les Palestiniens
dernier au Cerist (Ben Aknoun) en hommage à
Claudine Chaulet, haute figure de la résistance
attendent des actes
anticoloniale et éminente universitaire. concrets
■ Agée aujourd’hui de 80 ans, Claudine ● Damas et Téhéran
Chaulet a formé des générations de sociologues voient que la politique
PHOTO : B. SOUHIL

qui sont venus nombreux lui témoigner leur


américaine dans la
PHOTO : DR

reconnaissance et leur affection.


LIRE LE COMPTE RENDU
région n’a pas changé.
DE MUSTAPHA BENFODIL EN PAGES 4 ET 5 LIRE EN PAGE 9
PUBLICITÉ
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 2

L’ACTUALITÉ

YOUCEF EL KHATIB. Commandant de la Wilaya IV historique

«La Révolution n’a jamais été


l’affaire d’un seul homme»
Le colonel Youcef El Khatib, commandant de la plein de choses qui se passaient sur
son territoire. Il ne pouvait pas connaî-
Wilaya IV historique, commente dans cet entretien, tre personnellement toutes les person-
qu’il a bien voulu nous accorder, la récente nes qui activaient. Donc, il n’avait
qu’à demander des informations sur
polémique opposant Yacef Saâdi à Louisette Mme Ighilahriz à ses proches compa-
Ighilahriz, ainsi que le tollé soulevé par les gnons, pour s’informer sur son passé.
déclarations de l’ancien président, Ahmed Ben Bella, Elle a souffert des tortures infligées
par les parachutistes.
sur l’histoire de la Révolution.
Propos recueillis par lective, mais jamais une affaire d’un L’ouverture des archives de la
M’hamed Houaoura seul homme comme le prétend Ben guerre détenues par la France
Bella. A cette époque-là, je dois vous devrait peut-être lever une grande
Pouvons-nous avoir vos impres- avouer que j’étais un jeune étudiant et partie des équivoques et des contre-
sions à propos des récentes déclara- n’étais pas adhérent à un parti politi- vérités ?
tions de Ben Bella sur son parcours que. Ces six hommes historiques, qui
personnel et l’histoire de la Révolu- avaient la charge de préparer et de Personnellement, j’ai hâte de
tion en général ? déclencher la guerre de Libération découvrir les archives afin de connaî-
nationale, avaient souffert du zaïmis- tre tous les détails de notre Révolu-
Si vous voulez m’entraîner dans me. Toutes les décisions du Congrès tion. Ces archives se trouvent à Vin-
un terrain miné par la politique, je ne de la Soummam avaient d’ailleurs été cennes (France). Nous avons deman-
vous répondrai pas. Maintenant pour prises à l’issue d’un débat franc, dé le rapatriement de ces archives
l’intérêt de la Révolution, je vous d’une manière démocratique, dans relatives à l’histoire de notre pays aux
affirme, à mon tour, que les seuls l’intérêt de l’Algérie et de son peuple. présidents Mitterrand, Chirac et
Algériens qui avaient conçu, préparé La gestion collective de la Révolution Sarkozy. En vain. Au nom de notre
et déclenché la Révolution en 1954 était le principe fondamental du fondation, nous avons sollicité le pré-
sont des personnalités historiques déjà Congrès de la Soummam, il n’y avait sident Sarkozy et l’ambassadeur de
connues. Il s’agit de Ben Boulaïd, pas de zaïm. Personnellement, je crois France en Algérie pour le même sujet,
Didouche, Bitat, Ben M’hidi et Krim. fermement à ce principe fondamental notamment dans ce qui est en rapport

PHOTO : H. LYÈS
Tous les cinq se sont mis d’accord jusqu’à aujourd’hui. avec la Wilaya IV. Vous savez, pour
pour installer Boudiaf au poste de accéder à ces archives, des déroga-
coordinateur. Ali Mellah était à la tête Au sujet de la polémique entre tions sont exigées. En Algérie, des
du sud du pays qui n’était pas consi- Louisette Ighilahriz et Yacef Saâdi, archives existent. Au temps du prési-
déré comme étant une région lors du quel commentaire faites-vous ? dent Zeroual, j’avais pu moi-même en
déclenchement de la Révolution. Je consulter certaines. depuis la base jusqu’à l’échelle suprê- accaparés par des soldats français qui
sais qu’il y avait un contact avec le Je dirais que ce n’est pas le me de la Wilaya IV historique, de les gardent à ce jour dans leurs archi-
trio du Caire (Egypte). Ben Bella, moment d’étaler en public tous ces Ne craignez-vous pas que ces bureaucrates. En effet, nous avons ves. L’intérêt de notre fondation est de
l’un des représentants du MTLD à malentendus. Je trouve que Yacef archives, une fois révélées, puissent toujours rédigé nos rapports men- recueillir tous les témoignages des 8
l’étranger et faisant partie de ce trio, Sâadi a eu tort de faire de telles décla- donner à découvrir des vérités lour- suels, en application des décisions du régions qui composaient la Wilaya IV
avait été informé. Mais je réitère que rations. En ma qualité de commandant des, dont les conséquences ne pour- Congrès de la Soummam. Nous avi- historique (Bouira, Boumerdès, Blida,
seuls les six hommes historiques sont de la Wilaya IV historique, je pourrai raient peut-être pas être assumées ? ons immortalisé des faits dans ces Tipasa, Aïn Defla, Médéa, Tissems-
les responsables du déclenchement de dire qu’un tel homme, je ne le connais documents, afin que notre comman- silt, Chlef), mais surtout analyser et
la guerre de Libération nationale. pas. Néanmoins, je m’informerai Pour ma part, je vous dirais que la dement puisse être informé de toutes corriger tous les témoignages que
Je reviens à propos de ce que je auprès des personnes qui avaient France coloniale avait toujours traité, nos actions à travers l’ensemble du nous avons pu recueillir et qui ont
disais, la Révolution et le déclenche- côtoyé cet homme durant la guerre de pendant la guerre, les moudjahidine territoire de la Wilaya IV. Hélas, beau- marqué l’histoire de la Révolution
ment de la guerre de Libération natio- Libération nationale. Yacef Saâdi a qui activaient à tous les niveaux de coup de documents ont été détruits dans notre wilaya. C’est mon devoir
nale étaient une affaire de gestion col- commis une erreur, car il ignorait responsabilité des centres de décision, dans des incendies et d’autres ont été de patriote. M. H.

MECHTRAS (TIZI OUZOU) BÉJAÏA

Marche contre les kidnappings La protestation


● Les habitants de Beni Douala ont appelé à une autre grève générale, mais qui se tiendra
cette fois-ci au chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou demain.
reprend à l’université
es enseignants, des étudiants de la coordination locale (CLE) et des
ls étaient plusieurs milliers de person- à ceux qui ont enlevé Hadj Ali (l’otage, kidnappings», «Halte à l’insécurité»,
D travailleurs de l’université de Béjaïa ont observé, jeudi dernier, un
I nes à battre le pavé, hier, au chef-lieu
de la commune de Mechtras (36 km au
ndlr) de renoncer à leur plan et le ren-
dre à sa famille qui l’attend. Ali est une
scandaient les manifestants. La popula-
tion de cette région de la Kabylie n’a
rassemblement pour appeler à «un changement immédiat de la gestion
de l’université». «Le changement est un préalable à tout apaisement et
au redressement de la situation et à la réhabilitation de la pédagogie
sud de Tizi Ouzou) pour exiger la libé- vieille personne, de surcroît malade. pas omis d’exprimer sa solidarité à la et de la recherche», affirment les initiateurs de ce sit-in qui s’est tenu
ration de Hammour Ali, 71ans, proprié- Nous avons besoin d’hommes comme famille Bilek, de Beni Douala, qui vit devant la bibliothèque du campus Targa Ouzemour.
taire d’une marbrerie enlevé samedi lui ; un opérateur économique qui fait l’angoisse suite au rapt de leur fils Mou- Cet appel au changement avait été lancé, la semaine dernière, lors
dernier près de son domicile. Initiée par vivre 20 familles grâce à son activité.» rad, un jeune homme de 18 ans, en cap- d’une conférence de presse animée conjointement par des enseignants
la coordination des comités de villages Le relayant, un autre citoyen enchaî- tivité depuis 10 jours. «Nous partageons qui venaient de se réunir en assemblée générale, des étudiants du CLE
des localités de Mechtras et celle de ne : «Ali doit être libéré sans condition, le même sentiment que nos concitoyens et des délégués des travailleurs.
Maâtkas, d’où est originaire la victime, nous n’allons pas céder au chantage. de Beni Douala, notre cause est com- Un appel qui a été également revendiqué dans une pétition signée
cette manifestation est la première d’une C’est à l’Etat d’assumer ses responsabi- mune», déclare un représentant des vil- par 300 enseignants. Tour à tour, les professeurs Aït Saïdi et Aïssat
série d’actions envisagées pour réclamer lités.» Intervenant, un jeune a estimé, lageois. D’ailleurs, des contacts sont ont qualifié la situation prévalant à l’université de Béjaïa de «grave».
la libération de l’otage. Défiant la peur, avant d’appeler à maintenir la mobilisa- actuellement en cours entre les deux «L’administration rectorale tourne le dos aux revendications des en-
les citoyens se sont donné rendez-vous tion jusqu’à la libération de l’otage, que coordinations de villageois afin d’envi- seignants, des étudiants et des travailleurs liées à l’amélioration des
au stade communal de Mechtras d’où «ces bandits continuent à s’en prendre sager une action commune pour dénon- conditions de travail qui se sont fortement dégradées», dénoncent les
s’est ébranlée la marche pour aboutir, aux entrepreneurs. A ce rythme, ce sont cer l’insécurité qui gangrène la vie conférenciers. Ces derniers réclament notamment une «gestion démo-
une heure plus tard, devant le siège de la tous les hommes d’affaires de la région sociale et économique de la Kabylie. A cratique de l’université» et exigent «la restauration des normes péda-
brigade de Gendarmerie nationale, au qui vont partir et nous n’aurons plus de ce propos, les habitants de Beni Douala gogiques», dont notamment «la souveraineté des jurys de délibération
centre-ville. Sur place, une délégation a travail. Veulent-ils nous chasser de nos ont appelé à une autre grève générale, et des comités pédagogiques».
été constituée pour rencontrer le chef de villages ?» Il est 10h30. La marche s’est mais qui se tiendra cette fois-ci au chef- M. Aïssat a également dénoncé «le blocage des œuvres sociales» et «la
la brigade et lui transmettre les préoccu- ébranlée sous une pluie battante, mais lieu de la wilaya de Tizi Ouzou demain. centralisation à outrance de la gestion de l’université». Autre grief des
pations de la population au sujet de l’in- sans décourager les marcheurs. Une La famille Bilek souhaite le soutien et conférenciers à l’adresse de leur administration : «Des équipements
sécurité dans la région. Saisissant cette véritable marrée humaine longe le che- l’implication de tout un chacun puisque scientifiques acquis à coups de milliards ne sont pas fonctionnels, faute
opportunité lors du rassemblement, un min de wilaya qui traverse la localité de nul n’est à l’abri dans la région. de maintenance.» Cherif Lahdiri
manifestant déclare : «Nous demandons Mechtras. «Libérez Ali», «Halte aux Nordine Douici
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 3

L’ACTUALITÉ

ARMES LIBYENNES AUX MAINS D’AL QAÎDA RÉFORMES POLITIQUES


Les consultations
Les pays du Sahel en débuteront
aujourd’hui
’est aujourd’hui que la commission Bensalah
C
état d’alerte maximum
lacés sous la menace direc- d’explosifs». Avant leur neutrali-
entamera la série de consultations en vue d’éla-
borer les réformes politiques initiées par le président
Bouteflika. Les pourparlers débuteront donc en l’ab-
sence des partis de l’opposition. Cette commission,
composée en sus du président du Sénat, Abdelkader

P te d’Al Qaîda au Maghreb


islamique (AQMI), l’Algé-
rie, le Mali, le Niger et la Mauri-
sation, les deux terroristes présu-
més n’avaient pas hésité à tuer
quatre personnes, dont un colonel
Bensalah, des conseillers du Président, du général à
la retraite, Mohamed Touati, et de Mohamed Ali Bou-
ghazi, se chargera de préparer une esquisse des réfor-
mes à soumettre au Parlement avant la fin de l’année,
tanie ont décidé de donner un et un soldat de l’armée tunisien-
coup d’accélérateur à leur coopé- ne. La question de la circulation notamment une nouvelle mouture de la loi électorale,
ration sécuritaire. C’est ainsi des armes n’est pas le seul pro- et la loi sur les partis politiques. Pour la révision de la
qu’après la réunion, le 29 avril blème qui taraude l’esprit des Constitution, rendez-vous est pris après les législati-
dernier à Bamako, des chefs gouvernements des pays de la ves d’avril 2012. Pour rappel, le Front des forces
d’état-major de leurs armées, région. Des sources médiatiques socialistes (FFS) et le Rassemblement pour la culture
l’Algérie, le Niger et la Maurita- nigériennes et tchadiennes très et la démocratie (RCD) ont décidé de boycotter ces
nie, ont dépêché, hier, leurs crédibles soutiennent que plu- consultations jugées sans grande importance et
ministres des Affaires étrangères sieurs centaines de leurs conci- vouées à sauver le système.
dans la capitale malienne pour toyens, dont la plupart sont d’an- Les consultations portent notamment sur la révision
peaufiner avec leur homologue ciens rebelles, sont allés combat- de la Constitution et des lois suivantes : le régime
malien leur politique commune tre aux côtés du colonel El Gued- électoral ; la loi sur les partis ; la loi relative à la
en matière de lutte contre le ter- dafi. Et nos contacts se sont mon- représentation des femmes dans les assemblées
rorisme et coordonner leurs trés plus que persuadés que «ces élues ; la loi sur les cas d’incompatibilité avec le
actions sur le terrain. Cette réu- mercenaires reviendront au pays mandat parlementaire ;- le mouvement associatif ; la
loi sur l’information et le code de wilaya.
PHOTO : D. R.
nion, placée sous le thème «Sécu- avec des armes et de l’argent et
rité et développement» a officiel- qu’ils seront tentés par la reprise L’instance de consultations sur les réformes politi-
lement pour objectif de faire le des hostilités avec les autorités ques, indique un communiqué rendu public hier, s’at-
point de la situation sécuritaire centrales qu’ils accusent de les tellera scrupuleusement et fidèlement à donner la
Des militaires maliens en patrouille possibilité à toutes les parties consultées d’exprimer
dans le Sahel et de la coopération avoir oubliés». En un mot, à Nia-
régionale, un an après celle tenue dire que les pays de la région pas hésité à signaler le «transfert» mey et à N’djamena, l’on craint leurs avis et propositions dans le respect des constan-
à Alger en mars 2010. La déci- remettent en cause la légitimité de stocks d’armes hors de la fortement que la crise libyenne ne tes de la société algérienne et des éléments constitu-
sion de ces 4 pays de donner la des revendications de l’opposi- Libye. Lesquels stocks d’armes serve de catalyseur aux rebellions tifs de l’identité nationale, qui demeurent au-dessus
priorité au dossier de la lutte anti- tion libyenne. Pas du tout. seraient arrivés dans la région du locales. La remarque vaut égale- de toute considération. Il s’agira, poursuit le commu-
terroriste dans leur coopération Concrètement, Alger, Niamey, Sahel. «Il est exact aujourd’hui ment pour le Mali, un pays où niqué, de parvenir à une vision nationale globale qui
s’explique, pour une large part, Nouakchott et Bamako redoutent qu’un certain nombre d’armes AQMI tente actuellement d’ex- soit le reflet, à travers les lois qui seront révisées et le
par les «nouveaux défis sécuritai- surtout que les groupes djihadis- sont sorties de Libye. Où sont-el- ploiter la situation sociale diffici- projet de révision de la Constitution, des points de
res» induits par le conflit libyen, tes qui y activent mettent à profit les arrivées ? On ne le sait pas le que traversent les populations vue et propositions de la majorité du peuple. Une fois
surtout que le Niger et l’Algérie la situation de grande confusion précisément. En revanche, nous du Nord pour recruter de nou- ces consultations achevées avant fin juin, l’instance
partagent de longues frontières qui règne actuellement en Libye avons un certain nombre d’infor- veaux djihadistes. établira à l’intention du président de la République le
avec ce pays. pour s’alimenter en armes et en mations qui nous disent que cer- Et c’est certainement dans la rapport final détaillé de toutes les consultations, reflé-
Pour contrer la menace, le chef de munitions. A ce propos, il n’est tains stocks d’armes seraient perspective de soustraire ces tant fidèlement tous les avis et propositions. Sur la
la diplomatie malienne, Soumey- pas inutile de rappeler que la crise arrivés dans la région du Sahel populations des griffes des terro- base de ce rapport, précise le communiqué, le chef de
lou Boubèye Maiga, a souligné, à libyenne, avec ses multiples (…) ce qui n’est pas sans nous ristes d’Al Qaîda que les autorités l’Etat instruira le gouvernement d’élaborer les projets
l’ouverture de cette réunion d’une inconnues, intervient dans un inquiéter», avait-il déclaré à la algériennes viennent d’accorder de loi sus-cités qui seront soumis au Parlement lors
journée, «la nécessité pour les contexte régional déjà marqué par chaîne de télévision TV5, à Radio un don de dix millions de dollars de sa session d’automne. Il importe de souligner que
quatre pays du Sahel (…) de for- une inquiétante dégradation de la France Internationale et au jour- au gouvernement malien. Cette l’instance de consultations n’est pas une commission
mer et de mobiliser dans les dix- situation sécuritaire. Pour preuve, nal français Le Monde. enveloppe est destinée au finan- de dialogue, mais une instance que le président de la
huit prochains mois des effectifs cinq Occidentaux (quatre Fran- cement de projets de développe- République a chargé de conduire les consultations sur
de 25 000 à 75 000 hommes dans çais et une italienne), dont on n’a LE SAHEL, UNE VÉRITABLE ment conjointement retenus au les profondes réformes qu’il a initiées. Compte tenu
la lutte contre le terrorisme et la que très peu de nouvelles, sont POUDRIÈRE profit de Gao, Kidal et Tombouc- de l’importance de ces consultations historiques,
criminalité transnationale», avant détenus depuis septembre 2010 L’élimination, mercredi dernier, tou, trois régions particulièrement l’instance invite l’ensemble des partis, des personna-
d’appeler à «plus d’unité et d’ef- par Al Qaîda au Maghreb islami- dans la localité de Rouhia, située travaillées au corps par AQMI. lités nationales et la société civile à y participer et à
ficacité (…)». Abondant dans le que. La ressortissante italienne a à 200 km à l’ouest de Tunis, par Mais aussi louable soit cette ini- saisir cette occasion pour assurer le succès de cette
même sens, le ministre délégué été, quant à elle, enlevée le les forces de l’ordre tunisiennes tiative algérienne, tous ceux qui initiative importante en vue de contribuer à l’édifica-
algérien chargé des Affaires afri- 2 février dernier dans les environs de deux individus, «fortement connaissent bien le Sahel diront tion de l’Algérie de demain, rappelle le communiqué.
caines et maghrébines, Abdelka- de Djanet. suspectés d’appartenir à Al qu’il faudra encore plusieurs Eu égard à l’importance que revêtent ces consulta-
der Messahel, a affirmé que «les Quoi qu’il en soit, ces craintes ne Qaîda», concourt aussi à prendre actions comme celles-là pour bar- tions pour l’opinion publique, et pour en garantir la
défis qui nous interpellent nous paraissent pas exagérées et encore au sérieux les inquiétudes rer durablement la route à Al transparence totale, l’instance a ouvert le champ à la
imposent une évaluation conti- moins fantaisistes. Pas plus loin ambiantes. Surtout celles émises Qaîda. Néanmoins, c’est déjà une presse nationale et étrangère accréditée afin de suivre
nuelle des situations et une plani- que la semaine dernière (le 15 par les pays du Sahel membres de bonne chose que les pays de la l’opération de près. Elle réservera également un espa-
fication de plus en plus pointue et mai ), le ministre français de la la «coalition antiterroriste» mon- région aient enfin pris conscience ce qui permettra à chaque invité de faire, au terme de
une coordination plus efficace de Coopération, Henri de Raincourt, tée par l’Algérie. Pour rappel, les que la lutte contre le terrorisme chaque rencontre, une brève déclaration à la presse
nos actions». dont le pays est pourtant engagé deux hommes abattus, dont la implique aussi que l’on prenne en s’il le souhaite. Mohamed Ali Boughazi a été nommé
Evoquer la question de la sécurité dans l’application de la résolution nationalité n’est pas encore charge les attentes des popula- porte-parole de l’instance de consultations sur les
au Sahel ne veut toutefois pas 1973 du Conseil de sécurité, n’a connue, «portaient des ceintures tions. Zine Cherfaoui réformes politiques, conclut le communiqué. R. N.

WASHINGTON AUX NATIONS ARABES


Promettre des réformes ne suffit plus
es Etats-Unis auront pour politique de promouvoir la réfor- l’homme dans la région MENA au sein du département d’Etat. «d’opportunités» pour les populations locales. «Il s’agit de
L me à travers la région et d’appuyer les transitions vers la
démocratie.» Dans son discours adressé, jeudi, aux nations du
«Les réformes promises doivent aboutir, mais ce qui est aussi
important pour nous est la manière dont elles sont élaborées et
commerce, et non pas d’aides. Il s’agit d’investissements et non
pas d’assistanat», souligne toutefois Mme Wittes. Une écono-
Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA), le président des appliquées», explique Mme Wittes. Car il est impératif que le mie saine et efficiente ne saurait cependant pas prospérer si elle
Etats-Unis, Barack Obama, a fait des réformes l’un des leitmo- processus de changement politique soit «inclusif». Un proces- est gangrenée par la corruption, ou encore si la gestion des
tivs de la politique étrangère de son administration. Toutefois, sus auquel doivent impérieusement être associés la société civi- affaires publiques se fait sans transparence. «S’il faut payer un
l’annonce de réformes, aussi ambitieuses qu’elles soient, ne le ainsi que l’ensemble des acteurs politiques «pacifiques», qui pot de vin pour monter une affaire, puis payer pour la garder et
suffit plus. «Le président Abdelaziz Bouteflika a, dans son dis- doivent tous avoir voix au chapitre et un rôle à jouer dans ce continuer de travailler. S’il faut payer pour chaque contrat,
cours à la nation, esquissé quelques intentions de mener d’im- processus. «Le leader qui donne ces engagements doit les faire alors il est difficile d’obtenir une affaire prospère, apte à déga-
portantes réformes politiques. Mais nous attendons de voir suivre d’un dialogue profond avec son peuple. Et nous sommes ger des profits, à croître et à créer de l’emploi. C’est une ques-
l’exécution sur le terrain de ces promesses», estime Tamara à la recherche de ce type d’initiative dans la région. C’est tion de dignité pour les citoyens, mais aussi un réel frein à
Wittes, secrétaire adjointe pour les affaires du Proche-Orient au d’ailleurs un processus que nous nous engageons à soutenir», l’économie», commente la secrétaire d’Etat. Raison pour
département d’Etat américain. La diplomate a pris part, depuis ajoute la secrétaire d’Etat. Mais cet appui n’est pas uniquement laquelle l’administration «s’engage à coopérer avec la société
Washington, à un Webchat, conférence interactive durant engagé dans le domaine des réformes politiques et des change- civile, les citoyens et même les gouvernements, afin d’enrayer
laquelle elle a répondu aux questions de la presse de la région ments démocratiques. ce phénomène, et ainsi aider à l’instauration de normes de
MENA, au sujet de l’allocution du président Obama. Mme Wit- Il concerne aussi l’importance d’un soutien en faveur d’une transparence, via, par exemple, des organisations internationa-
tes coordonne les politiques de démocratie et des droits de croissance économique significative ainsi que la création les», affirme Mme Wittes. Ghania Lassal
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 4 El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 5

L’ACTUALITÉ L’ACTUALITÉ
UN ÉMOUVANT HOMMAGE LUI A ÉTÉ RENDU SOUS L’ÉGIDE DU CERIST

a salle de conférences du Centre de recherche


CLAUDINE CHAULET OU LA CITOYENNETÉ CHEVILLÉE À LA TERRE
(les fellahs). Claudine a cherché les un regard comme pour vous élire à La troisième et dernière session de algériens. Daho Djerbal s’indigne dans
L sur l’information scientifique et techni-
que (Cerist) à Ben Aknoun ne pouvait conte-
nir le public venu fort nombreux jeudi dernier ren-
paysans sur le terrain, là où ne les dé-
finissent pas les textes.» La sociologue
met l’accent sur l’importance accordée
une famille dont on ne connaissait pas
les contours, une famille élective, et
cela vous installait dans une certaine
ce colloque-hommage, présidée par
l’économiste Naceur Bourenane, sera
dédiée à la question de la citoyenneté
la foulée sur le terrible sort qui est fait à
un militant de la première heure comme
Félix Collosi : «Félix Collosi était
dre hommage à une haute figure de la résistance aux acteurs et leur singularité dans empathie.» «Nous, nous voulions chan- proprement dite, dans la vie et l’œuvre un compagnon d’armes de Fernand
anti-coloniale doublée d’une intellectuelle et uni- l’élaboration de stratégies de vie pour ger le monde. On était imprégnés du de Claudine Chaulet. Gauthier Devil- Yveton. Il a été arrêté en novembre
versitaire d’une exigence exceptionnelle : Claudi- parer aux politiques arrêtées en haut mythe de la paysannerie porteuse de la llers, sociologue belge qui enseigna à 1956 et condamné aux travaux forcés
ne Chaulet. Aux bras de son éternel Pierre, elle lieu. Elle insistera en l’occurrence sur Révolution algérienne. Mais le réel, il l’université d’Alger de 1969 à 1972, à perpétuité. Il ne sera libéré que le 26
reçoit une avalanche de louanges, de témoignages la famille comme lieu de convergence fallait l’analyser, il fallait enquêter sur s’intéresse au «Pouvoir politique et mai 1962. Le 11 novembre 1962, le
et autres marques d’affection à tour de bras, si bien des solidarités sociales face aux dé- le terrain.» Submergé par l’émotion au la question agraire». Le conférencier gouvernement l’envoie en Bulgarie
que le petit amphithéâtre du Cerist se révéla bien faillances de l’Etat. Fatma Oussedik moment d’évoquer le rôle de Claudine fera remarquer d’emblée l’importance avec d’autres étudiants.
exigu pour contenir tant d’émotion et d’éloges. prévient néanmoins que «la famille ne Chaulet comme figure emblématique que prendra la question paysanne dans Le 19 juin 1965, l’UNEA à laquelle
D’illustres figures historiques, convient-il de le peut plus continuer à porter les fardeaux de l’implication des intellectuels dans la le contexte de la guerre de Libération il appartenait a pris position contre le
souligner, ont fait le déplacement pour honorer de la société». Elle constate au passage Révolution algérienne, ses yeux s’em- nationale : «Par l’ampleur de l’expro- coup d’Etat. L’ambassadeur d’Algérie
les Chaulet : Abdelhamid Mehri, Réda Malek, les un affaiblissement du patriarcat, une buent, son débit s’arrête net. priation foncière, la colonisation fait à Sofia l’a alors déchu de sa nationa-
moudjahidates Louisette Ighilahriz, Annie Steiner, nucléarisation accrue de la structure fa- La salle, «contaminée», le lui rend de la question agraire un enjeu majeur lité», rapporte le conférencier. «Il faut
Claudine Chaulet
Salima Bouaziz, Alice Cherki, Evelyne Lavalette, miliale, une progression de la mobilité, d’une salve d’applaudissements. Tayeb de l’émancipation nationale», dit-il. Il noter que conformément au code de
pour ne citer qu’elles. Signalons également la pré- «y compris sur le mode harraga», et un «Claudine Chaulet : encadrement et Kennouche, enseignant et chercheur relèvera à son tour que «la révolution la nationalité, les militants d’origine
sence de Mohammed Mechati, du commandant morcellement du patrimoine familial. transmission des savoirs». Nadji Safir au Cread, abordera, lui, l’expérience de agraire est une réforme par le haut pure- européenne devaient faire une demande
Azzeddine et de Mohamed Harbi qui donnera une Etablissant un lien «tellurique» entre rendra grâce à Mme Chaulet de l’avoir la «thaoura ezziraîtya» non sans truffer ment étatique sans aucune consultation d’acquisition de la nationalité, et ils
conférence à l’occasion (lire encadré). Et comme paysannerie et citoyenneté à la suite initié au métier de sociologue. «Je lui son exposé de force envolées lyriques, de la paysannerie». «Pour Boumediène, pouvaient en être déchus à n’importe
les organisateurs de cette excellente initiative, à de Claudine Chaulet, Fatma Oussedik dois en particulier de m’avoir inculqué toujours en hommage à Mme Chaulet. le véritable développement agricole ne quel moment.
savoir le Cerist, le Crasc et le Cread, voulaient dira : «Claudine Chaulet nous a appris l’importance de l’enquête de terrain. Il faut dire que la révolution agraire, précède pas l’industrie mais procède de Pourtant, quand ils se sont engagés dans
faire les choses en grand, l’hommage a été conçu comment ce qui paraît spontané peut C’est ainsi qu’à l’été 1968, j’ai sillonné si chère à Boumediène, constitue un l’industrie», résume Gauthier Devillers. la Révolution, on ne leur a pas exigé de
d’abord comme une journée du savoir, avec toute être découpé, observé et analysé. Com- la Mitidja sous sa direction», témoigne- matériau de choix dans le corpus de demande spécifique. Felix Collosi a
la rigueur qui sied à l’accoucheuse de sociologues t-il. Chérif Benguergoura abondera LES MILITANTS EUROPÉENS :

PHOTO : M. SALIM
ment passer d’un rapport d’identité à l’experte en sociologie rurale qu’est ainsi été dépossédé de sa nationalité en
qu’est le professeur Chaulet. Pas moins de dix un rapport de citoyenneté en partant dans le même sens en insistant sur «le Claudine Chaulet. «Nous étions ani- UNE INGRATITUDE D’ÉTAT 1968 et il n’a pas été réhabilité à ce jour.
communications ont été prévues à cet effet, avec de la terre. Car en déconstruisant ce primat du terrain, pas seulement pour més d’un même idéal socialiste. Mais L’historien Daho Djerbal prend le relais Quand un responsable lui a demandé
un riche panel à la clé, des professeurs de renom se lieu, on peut aller vers la citoyenneté s’informer sur une population mais grâce à sa vigilance, nous avons ras- avec un exposé fort pertinent : «Nation de lui restituer sa carte d’identité et son
succédant à la tribune, et rivalisant de sollicitude à en révélant les forces particulières qui aussi pour se mettre à sa place» Madjid semblé avec la ténacité des fourmis, et société : appartenance et appropria- passeport algériens, il a refusé en rétor-
l’endroit de celle qui fut et qui restera à jamais leur Mme Chaulet recevant les hommages de Abdelhamid Mehri et Réda Malek y sont à l’œuvre. C’est une citoyenneté Merdaci qui étrenne son intervention une information riche mais qui ne sera tion». Il mettra ainsi le doigt sur une quant : «Ces documents, je les ai gagnés
mentor et leur bienveillante «matriarche». Loin construite au plus près du sol.» par deux beaux vers de la poésie po- malheureusement jamais exploitée to- terrible ingratitude d’Etat : le code de la avec mon sang. Il est hors de question
d’être un cérémonial mondain et guindé, cela pre- D’abord celle des anciens compagnons de lutte en compagnie de qui elle a défraîchi «épistémolo- Claudine Chaulet et la production du savoir, prési- pulaire (malouf ?), s’appesantira sur
des Chaulet. Et puis, les collègues et les disciples giquement» tant et tant de campagnes, redonnant dée par Slimane Bedrani, verra les interventions de talement», regrette Tayeb Kennouche nationalité de 1963 qui montre si peu de que je vous les remette !» L’homme
nait les accents d’une fête familiale tant les pré- L’ENQUÊTE COMME VIATIQUE le charisme de Claudine Chaulet : «Sa qui déplore, en passant, la dissolution reconnaissance envers les «moudjahi- sera divorcé de sa femme, renié par sa
sents semblaient former une grande famille. Une de l’infatigable arpenteuse des plaines de la Miti- sa dignité à une paysannerie bafouée et réduite à Fatma Oussedik et de sa collègue Cherifa Hadjidj. présence, appuie-t-il, était dans le re-
dja qui ont hérité de sa passion du monde rural, et l’état de bourgades informes et sans histoire(s) Fatma Oussedik se penchera sur «les structures Pour sa part, Chérifa Hadjidj enchaîne en 1975 du Centre de recherche en so- dine européens» qui ont farouchement famille. Il a épousé une Algérienne et
«famille élective» comme dirait Madjid Merdaci. par une enquête fort intéressante sur gard, la posture, elle portait sur vous ciologie rurale créé par Mme Chaulet. combattu pour l’indépendance de notre malgré cela, il est toujours privé de sa
ensevelies sous une tonne de clichés. familiales, comme lieux de résistance des acteurs
sociaux». Evoquant sa grande complicité avec les modèles de consommation des pays, et qui eurent tout le mal du monde nationalité algérienne !» A la fin du col-

Mohamed Harbi et les ÉLOGE DE LA PAYSANNERIE


Sous le titre générique Claudine Chaulet et la
conquête de la citoyenneté, le colloque est char-
celle qui fut sa directrice de recherche au Cread,
Fatma Oussedik dira : «Claudine vous reçoit chez
elle, elle met sa bibliothèque à votre disposition.
Algériens, un sujet non loin du ter-
rain de recherche de Claudine Chaulet
dans la mesure où cela nous renvoie à
Claudine Chaulet : à se faire reconnaître comme Algériens.
«D’ailleurs, j’ai été frappé tout à l’heu-
re de voir l’agent de sécurité dire de
loque, Pierre Chaulet a rejoint la tribune
pour renouveler son pacte d’amour à
son éternelle Claudine. «Je suis son étu-

«volte-face» de Ben Bella penté en trois séances. En guise d’introduction, le


professeur Nouria Benghabrit-Remaoun du Crasc
Non seulement elle transmettait mais elle par-
tageait aussi, et toute sa famille partageait avec
«l’alimen/terre». Pour Chérifa Hadjidj,
le modèle culinaire algérien est loin
«Je suis très émue» notre amie Evelyne Lavalette «hadhik
el gaouriya» (cette Française)», confie
diant depuis 56 ans», lance-t-il avec son
humour pétillant. Avant d’ajouter : «Ce
(Oran) a, notamment, souligné la pertinence des elle.» Et de poursuivre : «Claudine m’a appris à d’avoir rompu avec la cuisine tradi- Dans une déclaration concise à El Watan, Claudine Chaulet s’est dit
Daho Djerbal. Passant en revue l’évolu- qu’elle m’a appris dans la pratique,
interrogations posées par Claudine Chaulet dans regarder l’Algérie, les campagnes algériennes. Le tionnelle, même si la cuisine fast-food «très émue» par l’hommage qui lui a été rendu. «C’est quelque chose
tion des concepts de «citoyenneté» et de c’est la parité. Une parité réelle, de tous
onvié à participer à ce colloque en hom- ture. Il s’adresse aux délégués et leur dit : je
C mage à Claudine Chaulet, l’éminent
historien Mohamed Harbi choisit d’apporter
vous présente Mahsas qui a fait la prison avec
moi. Il n’a de leçon à recevoir de personne.»
ses travaux, et qui ont constitué autant de jalons
pour la recherche anthropologique et sociologique
monde rural, ce n’était plus seulement ce lieu où
s’exécutaient les stratégies définies à Alger mais
et autres «McM’hadjeb» ont envahi
massivement nos palais. Elle note chez
qui m’émeut beaucoup, surtout venant de la part de mes anciens
étudiants», confie-t-elle. Des marques d’affection et de reconnaissance
«nationalité» depuis le Congrès musul-
man de 1936 jusqu’à l’indépendance,
les jours, et une complicité complète.
Cette parité dans les ménages, c’est
dans notre pays. La première séance, intitulée : un espace où se réalisaient leurs stratégies à eux la femme algérienne qui préside tra- qui ne pouvaient, en effet, la laisser indifférente, elle qui a formé des
l’historien s’attarde sur la position des la base de la citoyenneté. Il faut qu’on
son témoignage sur le congrès constitutif de la Le climat s’envenime : «On s’appuie essen- ditionnellement aux fourneaux, trois ulémas ainsi que celle de Ferhat Abbas apprenne dans les ménages algériens
Fédération nationale des travailleurs de la terre tiellement sur les délégués (…) Ils étaient un générations de chercheurs durant sa longue carrière universitaire.
moments gastronomiques : «La cuisine «Je suis un peu mes étudiants et je suis optimiste pour l’avenir de
et du PPA-MTLD. Il note que dans la à considérer les femmes. Après, les
(FNTT), qui a eu lieu en décembre 1964, et qui peu effrayés parce que la veille du congrès, d’où elle vient, la cuisine de la ville où charte de la Soummam, le sujet est enfants seront élevés sur une bonne
s’est trouvé au cœur d’une sournoise opération ils ont été placés dans un endroit particulier la sociologie en général», ajoutera-t-elle avec un sourire généreux.
elle habite, et la cuisine contempo- Signalons qu’au terme du colloque qui lui a été consacré, des cadeaux
frontalement abordé en s’interrogeant base. Les nôtres, nous les avons élevés
de remise en cause de la politique autoges- à Rocher Noir et surveillés par des cadres du raine ». La 2e séance réunira un panel sur le statut à accorder à celles et ceux dans la liberté. C’est important pour la
tionnaire. Cet épisode se révélera, en outre, ministère de l’Agriculture. Ensuite, Boucharfa honorifiques ont été offerts à Mme Chaulet des mains, notamment de
de quatre intervenants autour de Nouria Fatma Oussedik et de Mohamed Harbi. M. B.
qui se sont engagés dans le combat formation du citoyen.»
fortement symptomatique des luttes idéologi- est venu avec un revolver à la main, au vu et au Benghabrit-Remaoun sous le thème : libérateur sans être «génétiquement» Mustapha Benfodil
ques qui tiraillaient la toute jeune République su de tout le monde, et les a menés au congrès.
algérienne. Dressant un état des lieux du mou- Il y avait un décalage total entre le discours
vement syndical post-1962, Mohamed Harbi et les interventions des délégués et la com- PIERRE CHAULET, À PROPOS DES DERNIÈRES DÉCLARATIONS DE BEN BELLA
dira : «La guerre terminée, la recomposition mission qui va sortir du congrès.» A partir de
du mouvement syndical va se faire dans une
grande confusion». Et de souligner l’opacité
qui caractérisait la préparation de ce fameux
congrès de la FNTT. «Les non-syndiqués
là, s’engage un bras de fer entre le groupe de
Hocine Zehouane et le clan rival qui se solde
par un clash. «Ce congrès était révélateur des
ambiguïtés de Ben Bella, de ses volte-face.
«Après 90 ans, on devrait s’arrêter de parler !»
imbécile, mais enfin, il le prouve maintenant, et cela. A titre d’exemple, Malika Rahal a fait un très
étaient admis à participer à la désignation des On va assister dans la presse à des offensives Propos recueillis par en vieillissant, il se caricature. C’est incroyable bon livre sur Boumendjel (Ali Boumendjel, une
délégués. Par le truchement des cadres techni- tous azimuts des tenants du conservatisme et Mustapha Benfodil d’avoir dit des choses pareilles. J’estime que c’est affaire française, une histoire algérienne, ed. Bar-
ques et des employés du ministère de l’Agricul- des étatistes. Les socialistes autogestionnai- très grave, d’autant plus qu’il n’y a pas de recher- zakh, 2011, ndlr). Il y a par ailleurs une nouvelle
ture, le ministre (Ahmed Mahsas, ndlr) faisait res avaient en leur sein surtout des laïcs. Ils Comment avez-vous vécu personnellement che historique. Certes, il y a des recherches histo- génération d’historiens français qui sort du triangle
main basse sur la Fédération des travailleurs étaient accusés d’anti-arabisme, d’anti-isla- cet hommage ? Il y avait beaucoup d’émotion riques qui sont faites ici et ailleurs, mais elles ne magique Gallissot et autres… Il y a une fille qui a
de la terre et pouvait s’assurer une majorité au misme et surtout d’athéisme. La campagne n’est-ce pas ? sont pas mises en valeur. Maintenant, beaucoup de réalisé un travail sur le cinéma et la photo pendant
congrès de l’UGTA», relève Harbi. Le groupe commençait donc contre la gauche. Et comme Je pense que c’est bien que, pour une fois, on gens croient que le bouquin de Courrière, c’est ça la guerre de Libération, et qui a fait une thèse re-
favorable à l’autogestion contre-attaque. «Zer- Ben Bella considérait l’Islam comme le ciment rende hommage à un travail intellectuel. Parce l’histoire. [Yves] Courrière était un agent des servi- marquable. Donc, il y a des jeunes historiens qui
dani saisit la Commission d’orientation. Déci- normatif de la société, il s’est montré plus qu’habituellement, on les accuse [les intellectuels] ces français. Il était journaliste et était engagé pour font de bonnes choses. C’est valable aussi bien
sion est prise de faire barrage à l’étatisation de sensible aux pressions de ses amis qui instru- de ne rien dire ou de ne rien faire. Et c’est impor- faire de l’action psychologique. Il a réalisé un beau pour les chercheurs algériens que pour la jeune
l’autogestion et au projet de prise en main de mentalisaient la religion, qu’aux intérêts du tant de rappeler qu’il y a des intellectuels qui ont scoop sur les plans publicitaire et financier avec ses école historique française qui permet d’échapper à
l’UGTA. On fait alors réunir tous les membres monde ouvrier dont il se réclamait en catimini. travaillé pendant la Révolution et après, et qui bouquins. Son propos, c’était de prouver que le but Stora et compagnie.
du Comité central qui se réclamaient plus ou Le résultat, on le connaît…», conclut Harbi. continuent de travailler. de de Gaulle, c’était de donner l’indépendance à Ont-ils lancé de nouvelles pistes de recherche,
moins d’une orientation de gauche, qui étaient Au cours du débat, l’historien précisera : «Il De voir autant de jeunes chercheurs formés l’Algérie. C’est quand même un peu beau. Et beau- de votre point de vue ?
tous partisans d’une Algérie laïque, et qui faut savoir que l’occupation spontanée des par Mme Chaulet dans la salle, la transmission coup de gens ont marché dans cette combine. C’est Non, il s’agit simplement de regarder les choses
n’avaient pas accepté que l’enseignement co- terres après l’indépendance est un mythe. Les est là… incroyable, incroyable… L’embêtant, c’est que tout sans a priori subjectif, conditionné par l’histoire
Ça fait plaisir. L’essentiel maintenant est que ce Pierre Chaulet
ranique soit introduit dans l’école. Nous étions gens s’appropriaient ces terres comme un bu- le discours de réhabilitation du colonialisme fran- personnelle ou familiale. Ce qu’il y a d’important,
pour une formule qui favorisait la diffusion de tin. Des moudjahidine ont expulsé les ouvriers travail continue. Les communications scientifiques M. Chaulet, ces polémiques qui surgissent çais devient la vérité. Ça c’est quelque chose que je c’est de recueillir les témoignages des gens en
la civilisation musulmane en ce qu’elle avait agricoles originels. A Skikda par exemple, on qui sont faites prouvent bien qu’il y a des gens qui de temps à autre, comme la dernière sortie de n’admets pas. veillant à ne pas prendre ces témoignages pour de
de vivant, et non pas de la tradition morte.» On a découvert que tous les ouvriers agricoles ont continuent à réfléchir. Nous, nous avons fini notre M. Ben Bella, permettent-elles une meilleure Justement, pensez-vous que le métier d’his- l’histoire. Le témoignage de Ben Bella, c’est un
prend dès lors la mesure des conflits idéologi- été expulsés de la plaine et les tribus s’en sont course. connaissance de l’histoire de la Révolution, torien est convenablement pris en charge chez témoignage, c’est une façon de voir les choses. Il
ques, comme nous le disions, qui faisaient rage emparées. J’ai dit à Ben Bella que la formule On accable beaucoup les élites intellectuelles, selon vous ? nous ? Les jeunes historiens sont-ils suffisam- ne peut pas être le seul à interpréter l’histoire. C’est
entre les différents clans. «Nous avons décidé n’était pas viable, et que si on veut que le pays surtout dans la conjoncture que nous vivons. Je trouve ça catastrophique, parce qu’elles ment outillés d’après vous pour faire correcte- dommage que la fonction présidentielle se soit
de déclencher une campagne d’information ne soit pas en proie à des entités tribales, il fal- Qu’est-ce que cela vous inspire ? relaient la propagande française qui consiste à ment leur travail ? abaissée à ce niveau-là. Enfin, le président du FMI
pour dénoncer les jeux de l’ombre.» «Dès lait créer des coopératives avec de petites par- Ça, c’est la logomachie du pouvoir politique. démonétiser la Révolution algérienne pour montrer Il y a des historiens qui travaillent bien comme s’abaisse à bien plus…C’est humain, mais je crois
l’ouverture du congrès, le président Ben Bella celles, mais Mahsas a refusé cette formule.» Quand il y a de l’indigence intellectuelle au pou- que finalement, il n’y a pas eu de révolution. Cela Daho Djerbal. Il y a des gens qui ont une bonne qu’après 90 ans, on devrait s’arrêter de parler. Je ne
apporte sa caution au ministre de l’Agricul- M. Benfodil voir, il est de bon ton de critiquer les élites intel- rejoint également le discours du FIS et de tous les formation intellectuelle et qui sont capables de faire dis pas 80 parce que j’ai 80 ans moi-même… M. B.
lectuelles. révisionnistes. Ben Bella, on savait que c’était un
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 6

L’ACTUALITÉ
PROMOTION IMMOBILIÈRE DÉCÈS DES
COMPATRIOTES À
Un logement vendu trois fois L’ÉTRANGER
La SAA
et le promoteur évoque une s’implique
erreur de gestion L
● Un groupe de citoyens qui, après avoir procédé à l’achat sur plan de logements grand standing
es ressortissants algériens à l’étranger
ont, désormais, la possibilité de souscrire
un contrat de rapatriement des dépouilles
pour l’inhumation en Algérie.
La direction générale de la Société algé-
auprès de la Sarl Bâtisseurs Traditionnels, s’est rendu compte que le promoteur n’avait pas de permis rienne d’assurance a annoncé officiellement la
de construire ● Le promoteur, Miloud Hadj Zoubir, se défend en parlant de complot. concrétisation de ce projet samedi au siège de
notre consulat à Bobigny en région parisienne.
itué à Aïn Benian, à l’ouest veau de l’APC de Aïn Benian, il en demeure le promoteur d’arrêter n’existent même pas, ont été, eux

S d’Alger, le projet de la rési-


dence le Grand Rocher est
prévu sur une assiette de 3870 m2
est clairement indiqué «qu’aucun
document autorisant la construc-
tion n’a été délivré» au promoteur.
les travaux. Mais trop tard, les gros
œuvres sont déjà réalisés. L’affaire
prend une autre dimension après
aussi, vendus avec des contrats de
réservation. De nombreux acqué-
reurs se retrouvent affectés dans
Cette commande de l’Etat, en discussion de-
puis plus de cinq ans, a connu cette issue en
partenariat avec la MACIF, société française
d’assurance mutuelle pour les particuliers et
qui, à l’origine, était composé Ce dernier ne possède que le plan la plainte déposée contre la Sarl des appartements déjà vendus. A les entreprises comptant plus de cinq millions
d’une vieille bâtisse appartenant d’architecture et d’assainissement, Traditionnel Bâtiment détenue par la Roseraie I, située sur le même d’adhérents.
à un certain Khaled Zerhouni, un mais au nom de Khaled Zerhouni. le même promoteur, à savoir Hadj site, les nouveaux propriétaires se Ce nouveau dispositif devra mettre fin à une
médecin résidant en France. La Au Fonds de garantie et de caution Zoubir Miloud et gérée par son fils sont joints aux contestataires pour désorganisation tragique pour les familles
vente du terrain a été effectuée mutuelle de la promotion immobi- Nassereddine, pour «escroquerie». réclamer les actes de propriété des algériennes, souvent surprises par le décès
en juillet 2009 par le proprié- lière (FGCMPI), il est clairement Après avoir payé l’ensemble des appartements qu’ils ont acheté d’un proche, et s’endettant lourdement pour
taire au profit de la Sarl Bâtisseurs indiqué que le projet en question échéances pour l’achat d’un F3, auprès du même promoteur et ce, accomplir le rapatriement de la dépouille.
Traditionnels, représentée par son n’a pas fait l’objet d’une demande un acquéreur de la résidence La depuis 2004. Des actes impossi- En effet, le coût réel d’un rapatriement de
gérant, Hadj Zoubir Miloud, en de garantie, disposition pourtant Roseraie bles à obtenir du fait des réserves corps vers l’Algérie revient à 3000 Euros en-
vertu d’une promesse de vente no- obligatoire pour tout versement II a obtenu un acte notarié délivré émises par la Protection civile pour viron, somme à laquelle il faut ajouter le billet
tariée (valable trois mois) pour un pour un achat de logement sur pour un logement affecté trois des considérations de sécurité et de l’accompagnateur qui peut être très élevé en
montant de 232 200 000 DA. Etant plans. Mieux, pour qu’un promo- autres personnes. Des mises en de- par le fait que le terrain lui-même période estivale.
donné qu’une seule partie de ce teur immobilier puisse effectuer meure de quitter ledit appartement soit hypothéqué par le promoteur «La souscription au contrat n’est assujettie à
montant a été versée, la procédure ce type de vente, il doit signer un lui ont été signifiées par huissier auprès de la BEA en contrepartie aucune condition d’âge ou de bilan de santé.
de transfert de propriété n’a pas été contrat de vente sur plan et sous- de justice, le poussant à déposer d’un prêt. Elle prend effet immédiatement avec un tarif de
achevée. crire une assurance obligatoire plainte auprès du procureur du tri- La banque a été très claire dans le 25 Euros ou 2500 DA», assure M. Amara La-
Le promoteur, après avoir intro- dénommée «attestation de garan- bunal de Bir Mourad Raïs, près la courrier qu’elle a adressé à l’un des trous, directeur général de la SAA en présence
duit des demandes de permis de tie» auprès du FGCMPI et annexé cour d’Alger, début février 2011. acquéreurs, faisant état de «l’insol- du Consul général et du consul de Bobigny
construire, lance la vente sur plan (obligatoirement) au contrat. Or, le L’instruction tarde à élucider l’af- vabilité avérée» du promoteur. et devant les représentants d’une vingtaine
de 44 logements haut standing promoteur a opté pour des contrats faire, mais l’audition des nom- Pour toutes ces raisons, les co- d’associations algériennes venues de diverses
situés dans 9 blocs de 3 étages et un de réservation dont les premiers breux témoins et des victimes propriétaires se sont organisés en régions de France pour l’événement.
autre de 2 étages devant être livrés ont été signés au mois de juin 2009 va permettre de lever le voile collectif pour attaquer en justice le Pour le directeur général-adjoint technique de
en octobre 2010. (sic !) et qui comportent tous des sur d’autres anomalies, à savoir promoteur. La première procédure la SAA, Mustapha Douakh, ce tarif forfaitaire
Le chantier démarre mais n’avance versements de 23 clients, totalisant l’existence de 46 contrats de réser- a vu son audition et celle de son fils concerne tous les âges, précisant que le contrat
pas. Les demandes de permis de 246 millions de dinars. vation pour 24 appartements qui, en tant que gérant de la Sarl Tra- d’assurance sera envoyé en ligne à l’assuré à
construire ne reçoivent pas de Pourtant, la loi stipule que les initialement, étaient au nombre de ditionnels Bâtisseurs, début mars partir d’Alger.
réponse. Fin 2010, quelques acqué- contrats de réservation n’ouvrent 23, dans un immeuble composé dernier. Il assure aussi que la prise en charge du défunt
reurs décident de retirer leur argent. pas droit au paiement. De plus, de deux sous-sol, d’un entresol, Après une confrontation avec les se fera du lieu du décès au lieu de l’inhuma-
Le promoteur refuse. juridiquement, ce genre de contrat d’un rez-de-chaussée surmonté de victimes, Miloud Hadj Zoubir est tion choisi par la famille avec le paiement du
Certains d’entre eux menacent de n’a aucune valeur, contrairement à 5 étages. Dans un premier temps, le interdit de quitter le territoire natio- billet aller/retour de l’accompagnant familial.
recourir à la justice. Ils reçoivent ceux de vente sur plans, soumis à promoteur a cédé les 2e et 3e étages nal. Une notification aux postes de Il précise que ce contrat ne concerne que les
des chèques mais… sans provi- l’enregistrement et à la publicité. (deux F4 et un F3 chacun) à quatre police est envoyée le 30 mars 2011. résidents à l’étranger.
sion. Début 2011, les travaux du Informés de ces anomalies, des ac- clients différents, avant de les ven- Vingt-quatre heures plus tard, c’est- Les visiteurs ont forcément souscrit une assu-
chantier s’accélèrent. Des blocs quéreurs ont saisi la justice. Entre dre une seconde fois à une seule à-dire le 31 mars, le mis en cause rance assujettie au visa de séjour. M. Cherif
commencent à apparaître. Au ni- temps, l’APC de Aïn Benian met personne. Les 6e et 7e étages, qui quitte le pays. Salima Tlemçani Oualid, consul de la circonscription de la Sei-
ne-Saint Denis insiste sur «le travail d’infor-
MILOUD HADJ ZOUBIR. SARL BÂTISSEURS TRADITIONNELS mation qui reste à faire sur une grande échelle
pour une sensibilisation de la communauté
algérienne à ce produit dont les avantages ne
«Je suis victime d’un complot» sont en aucune commune mesure avec le ca-
ractère modeste du tarif ».
La direction générale de la SAA a bien pris
ontacté, le promoteur Miloud Hadj Zoubir ré- collectif des acquéreurs à partir du moment «où partie. Si les acquéreurs n’avaient pas d’actes note des suggestions émises par les représen-
C cuse toutes les accusations d’escroquerie por-
tées à son encontre et préfère parler de «complot»
seuls quelques uns» parmi la quarantaine des
clients se sont «ligués» contre lui. Hadj Zoubir
enregistrés chez les notaires, ils n’auraient pas
revendu avec des promesses de vente. Il y avait
tants des associations qui ont soulevé la néces-
sité de simplifier la procédure d’inscription et
ourdi contre sa personne pour des raisons qu’il dit explique qu’il est adhérent au Fonds de garantie, sept réserves, mais il en reste une seule que la la nécessité d’avoir un interlocuteur au bout
«ignorer». Après nous avoir reçu en compagnie mais qu’il n’a pas souscrit d’assurance pour le Protection civile nous a promis de lever. du fil et adapter la procédure aux personnes
d’un de ses fils, dans son bureau de Hydra, il fait projet parce qu’il fallait un permis de construire D’ailleurs, les procédures des actes de propriété démunies qui n’ont pas accès au net.
état de son passé professionnel dans le domaine qu’il n’arrivait pas à obtenir. Pour ce qui est des sont en cours de réalisation.» S. T. R. Lourdjane
du bâtiment qui, selon lui, est riche de réalisa- clients qui veulent récupérer leur argent, le pro-
tions ; il se présente comme le doyen en la matiè- moteur affirme «qu’ils doivent d’abord signer
re. Pour ce qui est du projet du Grand Rocher à une attestation de résiliation du contrat et atten- Offre d'emploi comme
Aïn Benian, il reconnaît n’avoir qu’une promesse dre que je vende les produits pour les rembourser.
de vente pour le terrain sur lequel il devait Ils me demandent de leur signer des chèques de Mud logger (Data Engineer)
construire un ensemble de villas promotionnelles. banque, ce qui est illégal au vu de la loi». Néan- Ayant :
«Nous avons déposé le dossier pour le permis de moins, M. Hadj Zoubir reste confus à propos des • Des compétences reconnues et une expérience d'au moins cinq (05) ans dans le domaine (techniques
construire en 2009 et, 11 mois après, aucune ré- chèques sans provision remis à des acquéreurs et de géologie de forage)
ponse ne nous a été donnée. La loi stipule que la dont les copies sont en notre possession. «Ce • Formation solide en Wire line logging, Cased hole logging
réponse doit être faite dans un délai bien précis», n’est pas vrai. Je ne peux pas remettre des chè- • Assure la supervision et l'évaluation de toutes les données géologiques et minières obtenues en cours
dit-il. Au sujet de l’absence de documents néces- ques dont les montants n’existent pas dans les de forage des puits
saires dans le dossier de demande de permis de comptes de la société», précise-t-il. Il s’étonne • Corrélation à travers les puits, analyse des logs électriques, interprétation des gradients fluides de
construire, notre interlocuteur déclare : «Peut- que les gens confondent entre les deux sociétés, formation, etc.
être que c’est dû au transfert des bureaux de l’ur- Sarl Bâtisseurs Traditionnels et Traditionnel Bâti- • Rédige les logs habillés ("composite-log") des puits forés
banisme de Hussein Dey vers le quartier des Ver- ment, qu’il présente comme des «entreprises dif- • Rédaction en anglais de toute la documentation géologique du chantier (rapport géologique journa-
gers. Ils travaillent dans des conditions tellement férentes» même si elles appartiennent aux mêmes lier, Master log, Gas log Rapport des carottes, LQC de diagraphies)
difficiles qu’il se pourrait qu’ils aient perdu quel- propriétaires et sont dirigées par les mêmes per- • Maîtrise appréciable de l'outil informatique (logiciel professionnel), logiciel "Win log" de HRH
ques paperasses. Regardez, la seule APC de Hy- sonnes. Pour ce qui est de la cité Roseraie I, il re- • Salaire selon compétence, plus avantages
dra a en instance quelque 1000 demandes de vient sur l’historique de ce projet en affirmant • Cadre de travail agréable et convivial.
permis de construire.» Pour lui, les mises en de- avoir acheté ce dernier auprès du promoteur Bel-
meure pour l’arrêt des travaux sont «inexplica- hacène qui avait du mal à poursuivre les travaux. Si vous êtes intéressé par ce poste, envoyez votre CV en joignant votre numéro de téléphone et votre
bles» mais «gérables» dans la mesure où il comp- «Lorsque j’ai acheté l’affaire, j’ai sauvé plusieurs email pour vous contacter à l'adresse électronique suivante :
te «introduire une demande de régularisation de clients en faisant appel à un financement bancai-
construction». Il affirme ne pas «reconnaître» le re de 57 millions de dinars, remboursé en grande Email : oiljob.dz@gmail.com
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 7

ÉCONOMIE
IMPORTATIONS SYMPOSIUM
DU MDI-ALGER
Vers la fin du credoc ? Compétitivité
● Le crédit documentaire n’a en réalité engendré que des effets négatifs, voire de graves
nuisances, à l’économie et, plus largement, à la société algérienne.
l n’a rien apporté de bon au mandes, les ruptures d’appro- en 2010, pour, certainement, du gouvernement, qui s’est
des PME et des
I pays. Bien au contraire. De-
puis que la loi de finances
complémentaire pour l’année
visionnements et l’effondre-
ment de la parité du dinar. Les
sinistres pénuries des années
atteindre un chiffre record cette
année, durant laquelle l’Algé-
rie compte importer des quan-
montré sourd à leurs préoccu-
pations. La promesse d’assou-
plir la formule du credoc, au
territoires
2009 l’a imposé comme uni- socialistes ont refait leur appa- tités massives de céréales et de seul profit des industriels, n’a
que mode de paiement des
importations dans le but pro-
clamé de réduire le volume des
rition, et de façon très drama-
tique, quand elles affectent les
produits de première nécessité,
produits agroalimentaires.
Outres les pertes financières,
les pertes de temps et les pénu-
jamais été tenue, et c’est ainsi
qu’il a conduit, en connaissan-
ce de cause, notre économie
au menu
a dixième édition du Symposium international du MDI
achats à l’étranger et garantir
la traçabilité des transferts de
capitaux, le crédit documen-
taire n’a en réalité engendré
les médicaments vitaux et les
inputs des industries.
La presse a fait largement écho
de ces ruptures de stocks de
ries, ce sont, sans aucun doute,
les entreprises de production
qui ont payé le plus lourd tribut
à cette aberration du credoc.
droit dans le mur.
Les turbulences qui affectent
de nombreux pays arabes, et
dont l’Algérie a subi quel-
L Alger, qui se tiendra les 22 et 23 mai à l’hôtel Hilton
d’Alger, planchera sur les questions centrales du dévelop-
pement et de la valorisation des PME en vue d’une meilleure
que des effets négatifs, voire de produits pharmaceutiques dans Les unités industrielles, aussi ques ondes de choc, semblent compétitivité des territoires et secteurs concernés. Les confé-
graves nuisances, à l’économie les hôpitaux, et il serait utile bien publiques que privées, avoir ramené les pouvoirs rences et débats auxquels pendront part des universitaires de
et, plus largement, à la société d’en faire un jour le bilan en qui ont enregistré des arrêts publics à de meilleurs sen- renoms et un riche éventail d’acteurs économiques arrivent à
algérienne en général. termes de pertes en vies hu- de production prolongés, sont timents. L’aménagement du point nommé au moment où un programme ambitieux de mise
Les seules à réellement en maines. légion. credoc pour les besoins des à niveau au profit de 20 000 PME vient d’être engagé par
profiter sont les banques et Une occasion pour deman- Nombreuses d’entre elles, no- industriels serait même ac- l’Etat sans réflexion préalable sur les conditions de sa mise en
les fournisseurs étrangers, qui der des comptes à ce ou ces tamment celles qui ne dispo- quis, selon un responsable du œuvre.
ont, pour les premières, empo- «démiurges» qui ont induit le saient pas d’une confortable Forum des chefs d’entreprises L’objectif du symposium visera précisément à cerner de ma-
ché plus d’un milliard d’euros chef de l’Etat en erreur en lui surface financière, ont dû fer- dont les propos viennent d’être nière aussi précise que possible les caractéristiques et les com-
de commissions et, pour les proposant ce prétendu remède mer avec toutes les conséquen- corroborés par le ministre des pétences spécifiques de nos PME pour mieux les comprendre
seconds, une trésorerie plus miracle, pour réduire la facture ces en matière de suppressions Finances, qui s’est exprimé sur et les valoriser dans une économie émergente, comme annoncé
saine du fait du paiement cash de nos importations. d’emplois et de réduction de le sujet, à Oran, à l’occasion dans l’exposé des motifs publié par le MDI-Alger.
imposé aux importateurs al- Une facture qui n’a, du reste, production, qu’il a fallu com- d’une récente rencontre avec Cette importante rencontre donnera l’occasion aux experts
gériens. pas du tout baissé depuis la penser par des importations. les professionnels de la comp- nationaux et étrangers ainsi qu’aux chefs d’entreprises et res-
Ces derniers ont perdu sur mise en place du credoc, puis- Les chefs d’entreprise, par le tabilité, qui s’ est tenue dans ponsables d’institutions en charge de l’économie de se concer-
toute la ligne, à commencer par qu les statistiques officielles biais de leurs organisations pa- cette ville. ter sur les meilleurs voies et moyens susceptibles d’aider nos
l’assèchement de leurs tréso- des Douanes démontrent le tronales, dont, notamment, le La très prochaine tripartite PME à évoluer sainement dans leurs territoires et secteurs
reries, les surcoûts générés par contraire, celle-ci étant pas- Forum des chefs d’entreprises, constituera sans doute une respectifs.
les frais bancaires, les retards sée d’environ 40 milliards de ont, à maintes reprises, porté tribune, pour l’annoncer offi- Toutes les facettes d’activité propres à ces entreprises y seront
dans la livraison de leurs com- dollars en 2009 à 45 milliards ce grave problème à l’attention ciellement. Nordine Grim examinées dans le but de dégager le plus de visibilité quant au
mode de gouvernance qui leur convient, à la manière d’évo-
luer dans un climat des affaires peu favorables et aux moyens
PROJET DESERTEC qu’elles doivent déployer pour être plus compétitives ne serait-
ce que sur le marché local.
Participeront à ce symposium des professeurs émérites en

Yousfi réaffirme la disponibilité provenance des USA, du Canada, de France, du Maroc et bien
entendu d’Algérie. Les chefs d’entreprises et patrons d’ins-
titutions publiques (ministre de la PME, président du CNES,

de l’Algérie banquiers etc.) seront également nombreux à prendre la parole


pour donner la mesure des difficultés et des actions qui restent
à entreprendre en vue d’une possible résurrection du secteur
de la PME. N. Grim
a position bienveillante de l’Algérie développement avec les centres de recher- M. Van Son a marqué, à ce propos, son
L vis-à-vis du projet Desertec a été réi-
térée par le ministre de l’Energie et des
ches et laboratoires algériens», ajoute le
communiqué. Ce partenariat doit égale-
intérêt pour cet ambitieux programme et
a exprimé la disponibilité du consortium
Mines qui emboîte ainsi le pas au président
Abdelaziz Bouteflika dont la visite en
ment permettre à l’Algérie d’accéder aux
marchés extérieurs pour l’exportation de
à apporter sa contribution à sa réalisation,
selon le communiqué. Le groupe Sonelgaz
HAUSSE DES PRIX
Allemagne en décembre 2010 a mis un l’électricité, a souligné M. Yousfi au PDG et Desertec étudieront un projet d’accord
terme aux tergiversations officielles autour
de ce projet. Le ministre de l’Energie, qui
s’exprimait jeudi à Alger au cours d’un
de Desertec. Lors d’une présentation de la
situation du secteur de l’énergie à l’Assem-
blée populaire nationale (APN) en mars
de coopération dans ce sens. L’Algérie et
l’Allemagne ont convenu en décembre
2010 d’approfondir d’un commun accord
Le ciment
entretien avec le PDG de Desertec Indus-
trial Initiative, Paul Van Son, a affirmé
«la disponibilité» de l’Algérie à fonder,
dernier, Youcef Yousfi avait déjà déclaré :
«Des responsables de Desertec devraient
se déplacer en Algérie pour discuter» de sa
ce projet, à l’occasion de la visite d’Etat
du président Abdelaziz Bouteflika en
Allemagne.
atteint 1300 DA
avec les initiateurs de ce projet d’énergie
solaire, un partenariat à long terme, selon
un communiqué du ministère. Le ministre
réalisation, ajoutant : «Ces entreprises sont
les bienvenues si elle acceptent de produire
en Algérie les équipements», nécessaires
D’un montant de 400 milliards d’euros,
le projet initié en 2009 par une douzaine
d’entreprises, dont la majorité est alle-
à Bouira
a toutefois posé ses conditions expliquant à à cette industrie, réitérant la condition de mande, porte sur la réalisation d’un réseau a production de ciment du secteur public a enregistré une
cet effet que l’Algérie est prête «à entamer
une coopération fondée sur un partenariat
l’Algérie pour participer à cette initiative.
Au cours de cet entretien, le ministre a
de centrales solaires en Afrique du Nord
et au Moyen-Orient. Les promoteurs de
L hausse de 9% à la fin du mois d’avril dernier, selon l’agence
APS qui cite une source du Groupe industriel des ciments
à long terme intégrant impérativement la présenté à M. Van Son le programme des Desertec ambitionnent de couvrir à terme d’Algérie (GICA). Les douze cimenteries publiques ont ainsi
fabrication des équipements industriels en énergies renouvelables et de l’efficacité 15% des besoins énergétiques de l’Europe produit, du 1er janvier à fin avril 2011, près de 3,560 millions de
Algérie, la réalisation de futures centra- énergétique, lancé par l’Algérie, en met- et «une part considérable» de ceux des pays tonnes contre 3,270 durant la même période de l’année 2010, a
les solaires, la formation et la recherche tant l’accent sur ses principaux objectifs. producteurs. Z. H indiqué un responsable de ce groupe. En outre, «la production
de ciment du secteur public avait atteint 11,219 millions de ton-
AUTOROUTE EST-OUEST nes durant l’année écoulée contre 11,513 en 2009, en baisse de
3%», précise encore la même source.

15 aires de services opérationnelles Cependant, le prix du ciment connaît, depuis quelques semai-
nes, une hausse subite à travers plusieurs wilayas du pays. A
Bouira, en l’espace de quelques jours, le prix d’un quintal de

durant l’été ciment est cédé à 1300 DA sur le marché parallèle, soit une
augmentation de plus de 700 DA. Il est à préciser que le prix à
la sortie de la cimenterie de Sour El Ghozlane, filiale du groupe
ne quinzaine d’aires de de services (cafétérias, stations des stations-service en 2012. nistère des Travaux publics est
U services seront opération-
nelles cet été le long de l’auto-
d’essence, aires de repos, mo-
tels) sont conçues selon les
Le ministre a fait part égale-
ment de la réalisation de 16
en train de «booster les travaux
pour terminer les 7% restants,
ERCC, est de 600 DA le quintal.
Des promoteurs et des particuliers n’arrivent pas à admettre
cette envolée des prix. A Bouira, les différents chantiers lan-
route Est-Ouest, a indiqué jeudi normes internationales, à en autres infrastructures destinées situés essentiellement dans l’est cés, notamment dans le secteur de logement, connaissent un
Amar Ghoul, ministre des Tra- croire les propos du ministre à abriter des postes de la Pro- du pays», dira-t-il. La livrai- retard énorme en raison de la flambée des prix de ce matériau
vaux publics. des Travaux publics. Le gou- tection civile, des brigades de son de l’autoroute Est-Ouest, indispensable. Les promoteurs et autres chefs d’entreprises
Il s’exprimait lors d’une ses- vernement prévoit la réalisation la Gendarmerie nationale, et prévue en 2009 puis en janvier détenteurs de projets ont dû temporiser, voire ont été obligés de
sion du Conseil de la nation de 42 aires de services. La réa- pour l’entretien de l’autoroute. 2010, n’a pas cessé de connaître ralentir la cadence des travaux lancés.
consacrée aux questions orales. lisation et l’exploitation des ces Les travaux de réalisation de des glissements calendaires. Le Une autre catégorie est paralysée par la cherté de ce matériau,
La réalisation de ces espaces infrastructures ont été confiées l’autoroute Est-Ouest ont été coût de la réalisation de ce mé- celle des bénéficiaires des aides à 1 ‘habitat rural. Ces derniers,
concerne le tronçon Constan- au groupe Naftal. Cinq sont par ailleurs achevés à hauteur gaprojet s’élève à 11 milliards faut-il le souligner, ne sont pas prioritaires pour acquérir du
tine-Tlemcen déjà mis en cir- déjà opérationnelles. Naftal en- de 93% avant les délais contrac- de dollars, selon des estima- ciment auprès de la cimenterie de Sour El Ghozlane ; ils sont
culation, selon lui. Ces aires tamera la réalisation du reste tuels fixés, selon Ghoul. Le mi- tions officielles. R. E. obligés de se rabattre sur le marché noir. A. Fedjkhi
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 9

I N T E R N AT I O N A L E

DISCOURS DU PRÉSIDENT AMÉRICAIN BARACK OBAMA SYRIE


Au moins
Entre satisfaction 34 morts lors
et déception de manifestations
es forces de sécurité ont tué au moins 34 person-
● Barack Obama est pour la première fois favorable à la création d’un Etat palestinien
sur les bases des lignes de juin 1967.
L nes, dont un enfant, en ouvrant le feu hier sur
des milliers de manifestants défilant à travers
la Syrie pour réclamer la liberté et la chute du régime
’Union européenne (UE) et le Quar- de Bachar Al-Assad, selon l’AFP citant des militants

L tette applaudissent. Damas et Téheran


voient que la politique américaine dans
la région n’a pas changé, Israël en colère et
des droits de l’homme. Plus de deux mois après le
début de la révolte sans précédent, le pouvoir conti-
nue d’ignorer les appels internationaux pressants à
cesser de réprimer le mouvement, y compris celui du
les Palestiniens attendent des actes concrets.
Tels sont en résumé les réactions suscitées président américain Barack Obama, qui a demandé à
dans par le monde par le discours de jeudi son homologue syrien Bachar Al-Assad de «diriger la
dernier sur le Proche-Orient du président transition» ou de partir.
américain, Barack Obama. Discours au cours A l’appel de l’opposition pour un «vendredi de la
duquel il s’est dit pour la première fois favo- liberté» et de l’unité nationale, des milliers de person-
rable à la création d’un Etat palestinien sur nes ont manifesté, en particulier à Homs (centre), De-
les bases des lignes de juin 1967. raa (sud), Banias (nord-ouest) et Qamichli (nord). Des
Ainsi, les dirigeants européens ont salué hier manifestations ont aussi eu lieu près d’Alep, deuxième
l’intervention du président américain, esti- ville du pays, et à Damas, toutes deux jusqu’à présent
mant que les Etats-unis se sont rapprochés de globalement épargnées par les protestations. A Banias,
leur position, selon l’AFP. les manifestants portaient des branches d’olivier et
Le chef de la diplomatie européenne, Ca- des hommes ont défilé torse nu pour montrer qu’ils
therine Ashton, a «salué chaleureusement la n’étaient pas armés.
Le bilan le plus lourd a été enregistré à Homs, l’un des

PHOTO : D. R.
confirmation par M. Obama que les fron-
tières entre Israël et la Palestine devraient foyers de la contestation assiégé depuis près de deux
être fondées sur les frontières de 1967 avec semaines par l’armée, où onze personnes, dont un en-
des échanges sur lesquels les deux parties fant de 10 ans et un adolescent de 16 ans, ont été tuées
seraient d’accord, avec des frontières sûres Le président américain lors de son discours de jeudi dernier par les forces de sécurité qui ont tiré sur les manifes-
et reconnues par les deux parties», a souli- de la région qui n’accepteront rien de moins dables de juin 1967», selon un communiqué tants, selon les militants. Dix civils sont morts, dont
gné sa porte-parole, Maja Kocijancik. Cela que cela», a ajouté le même responsable. officiel. Il a souligné à ce propos que ces un adolescent de 15 ans, dans la localité de Maaret
suppose également «un Etat d’Israël dont les Pour Damas, le président américain Barack «engagements avaient reçu l’appui massif Al-Naamane près de la ville d’Idlib (ouest), également
inquiétudes en matière de sécurité sont satis- Obama n’a rien apporté de nouveau et ne fait des deux chambres du Congrès». Benjamin théâtre de manifestations, deux dans la région de De-
faites, et un accord sur les questions que nous que réaffirmer le soutien de Washington à Is- Netanyahu a catégoriquement exclu que des raa (sud), berceau de la contestation, un à Daraya, une
avons soulevées, à savoir les questions de raël. «Le discours du président américain sur «centres majeurs de population israélienne banlieue de Damas, et trois à Lattaquié (nord-ouest),
Jérusalem et des réfugiés», a-t-elle précisé. le Moyen-Orient n’offre rien de nouveau» en Judée-Samarie» se retrouvent du côté le principal port du pays, ont-ils ajouté.
Le Quartette pour le Proche-Orient a dit quant à la politique de Washington relative palestinien de la frontière, en allusion aux Des manifestations ont eu lieu aussi à Douma, près
«soutenir énergiquement» les vues expri- au processus de paix dans la région, selon principaux blocs de colonies juives en Cis- de Damas, à Jableh (ouest), Amouda et Derbassiyeh
mées par le président américain, Barack Oba- l’agence Sana. Le discours d’Obama a «réaf- jordanie. (nord-est), malgré le choix du pouvoir de tenter de
ma, sur la paix entre Israël et les Palestiniens. firmé le soutien bien enraciné et inébranlable Côté palestinien, le porte-parole du président faire taire par la force la révolte contre le régime baas-
«Avancer en prenant pour base le territoire et à la sécurité d’Israël», ajoute l’agence. Pour Mahmoud Abbas, Nabil Abou Roudeina, a siste qui dirige le pays d’une main de fer depuis plus
la sécurité» est un fondement valable pour un Damas, Obama «incite à la violence quand qualifié «l’opposition de Netanyahu à un de 50 ans.On y voit en arrière-plan deux véhicules de
accord de paix, a affirmé dans un communi- il dit qu’Assad et son régime feront face à retour aux frontières de 1967 de coup aux police garés en travers de la rue.
qué le groupe associant l’Union européenne, des défis venus de l’intérieur et seront isolés efforts d’Obama et de refus de la paix au A Hama (centre), des forces antiémeute portant cas-
la Russie, l’ONU et les Etats-Unis. Dans sa à l’extérieur s’ils échouent à adopter des Proche-Orient». ques et boucliers, de même que d’autres membres des
déclaration, le Quartette a réitéré l’appel du réformes démocratiques», a relevé la même Le porte-parole a par ailleurs condamné le forces de sécurité en tenue militaire, ont tiré sur les
groupe à «la reprise des négociations bilaté- agence. feu vert donné jeudi par une commission de manifestants, selon les images d’une vidéo. Les for-
rales directes» entre les parties. planification du ministère de l’Intérieur à la ces de sécurité ont également tiré sur la foule à Banias,
Entre-temps l’Iran a critiqué le discours ISRAËL EN COLÈRE, LES PALESTINIENS construction de 1520 nouveaux logements elle aussi assiégée. Aucun bilan n’était disponible.
du président américain. «Le désespoir, les VEULENT DU CONCRET dans deux quartiers de colonisation juive à Dans la localité kurde de Aïn Arab, près d’Alep, des
contradictions et les tromperies sont percep- Israël a rejeté jeudi l’appel du président Jérusalem-Est occupée et annexée. Pour sa centaines d’opposants ont scandé «Non à la violence,
tibles» dans le discours de Barack Obama et américain, Barack Obama, à la création d’un part, le porte-parole du mouvement islamiste oui au dialogue», «Nous voulons la liberté», alors que
«son soutien à un Etat juif montre clairement Etat palestinien démilitarisé s’étendant sur Hamas au pouvoir à Ghaza, Sami Abou Zou- dans une banlieue de Damas, Saqba, des centaines
la nature raciste de la politique des Etats- les Territoires palestiniens occupés par Israël hri, a exhorté le président américain à «ac- de manifestants ont crié «Bye-bye Bachar». La ré-
Unis», a déclaré Saïd Jalili, secrétaire du depuis juin 1967. Le Premier ministre israé- complir des actes concrets pour protéger les pression du mouvement d’opposition a fait depuis le
Conseil suprême de la sécurité nationale, en lien, Benjamin Netanyahu, a exclu aussitôt droits des Palestiniens et de la nation arabe». 15 mars au moins 850 morts et entraîné plus de 8000
charge notamment des questions stratégiques tout «retrait aux lignes de 1967». Il a ex- Abou Zouhri a en outre rejeté les appels du arrestations, selon des ONG et l’ONU. Elle a poussé
du pays. «Les Etats-Unis doivent savoir que primé l’espoir qu’Obama «réaffirmerait des président américain à reprendre les négocia- des milliers de Syriens à prendre le chemin de l’exode,
toute la terre de la Palestine appartient aux engagements» américains de 2004 qu’Israël tions de paix et à reconnaître Israël. R. I. notamment les habitants de la ville frontalière avec le
Palestiniens. C’est la demande des peuples «n’aurait pas à se retirer aux lignes indéfen- Liban, Tall Kalakh. AFP

REPÈRE

Par Mohammed Larbi


Retour aux frontières de 1967
adoptées à la suite de la guerre israélo-arabe de au processus de paix la chance qu’il mérite», par les Nations unies, bien entendu, après avoir
juin 1967, appelaient au retrait des troupes israé- les Palestiniens développent une approche qui tiré le bilan des multiples négociations. Dans
es Palestiniens connaissent, depuis jeudi, un liennes des territoires arabes qu’elles occupaient évacue toute forme de résignation, celle, bien une tribune publiée mardi par le New York Times,
L peu plus l’approche du président américain
en ce qui concerne le règlement de leur drame.
et au retour des réfugiés palestiniens. L’approche
ne se veut pas rigide, puisqu’il est question
entendu, qui les amènerait à lier leurs espoirs
aux positions des autres quant à leur drame. Ils
deux jours avant le discours du président améri-
cain, le président palestinien Mahmoud Abbas
Barack Obama, qui a dit, déjà depuis son élec- d’échange de territoires ou encore d’arrange- l’avaient fait en 1993 – sans la moindre média- se montre résolu à demander la reconnaissance
tion, qu’il était en faveur de la solution à deux ments territoriaux, souvent évoqués dans les tion, disait-on alors – pour sortir de l’impasse le de la Palestine à l’ONU en septembre, affirmant
Etats, a, effectivement, apporté une importante différents rounds de négociations, mais jamais processus de paix lancé en 1991. Cela a donné qu’«il ne faut pas y voir une manœuvre». Tirant
précision, abandonnant le flou qui entourait ce appliqués en l’absence d’accord global. Mais l’«Accord d’Oslo». les conclusions de la faillite des pourparlers de
principe. «Les frontières d’Israël et de la Pales- visiblement, tout n’a pas été dit, car comment Il n’en reste que quelques bribes, un alibi, selon paix lancés en septembre 2010 sous les auspices
tine devraient être fondées sur les lignes de 1967, convaincre et même persuader Israël d’accepter les Palestiniens qui menacent de s’en défaire. Le de Washington, il remarque que «ni la pression
avec des échanges sur lesquels les deux parties un plan qu’il s’est empressé de rejeter peu de message a été lancé par le président de l’Autorité politique ni les promesses de récompense par
seraient d’accord, afin d’établir des frontières temps après le discours de M. Obama ? Plus que palestinienne lassé de compter les marques de les Etats-Unis n’ont fait cesser le programme
sûres et reconnues pour les deux Etats», a déclaré cela, et le procédé n’est pas nouveau, Israël a ap- sympathie qui ne constituent aucunement des de colonisation d’Israël». Indéniablement, M.
M. Obama. Ce qui n’est pas totalement nouveau, prouvé la construction de 1520 nouveaux loge- engagements, et encore moins des actes concrets Obama a introduit des éléments importants, alors
puisque lors du processus de paix qu’elle avait ments dans deux quartiers de colonisation juive qui aideraient à appliquer la légalité internatio- que les Israéliens entendent se prévaloir de pro-
lancé en 1991, l’Administration américaine, diri- dans la partie orientale annexée de la ville sainte nale. C’est justement ce dont les Palestiniens messes de «compensations territoriales» faites
gée alors par George Bush père, avait décidé que d’El Qods. La décision a été annoncée, alors ont le plus besoin pour recouvrer leurs droits lors du retrait de leurs troupes de la bande de
les résolutions 242 et 338 du Conseil de sécurité même que M. Obama prononçait son discours. nationaux. Et le chemin le plus court, viennent- Ghaza en 2004. Rien de tout cela dans le discours
servent de base de règlement. Ces résolutions, Tandis que leur leader appelait Israël à «donner ils à constater, est cette même légalité incarnée d’Obama. M. L.
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 10

RÉGION EST
UN AN APRÈS LE SÉISME DU 14 MAI 2010 À BORDJ BOU ARRÉRIDJ CÉLÉBRATION
DU 19 MAI À MILA
Les sinistrés attendent L’exécutif de la wilaya
chahuté à Téleghma
toujours d’être relogés L
a célébration du 19 Mai 1956, Journée nationale de l’étu-
diant, a tourné court, ce jeudi à Mila. Le cortège des officiels
a quitté en trombe la maison de jeunes de Téleghma, après
avoir été la cible d’insultes et de propos désobligeants décochés
● De nombreux habitants ayant tout perdu crient leur ras-le-bol, après avoir vécu par des dizaines de personnes retenues à l’extérieur de l’enceinte.
sous des tentes qui ne tiennent plus C’est sous une garde rapprochée et un cordon sécuritaire hermé-
tique que la délégation conduite par le wali s’est ébranlée vers

U
ne année après le séis- l’institut islamique, sis à l’extrémité Nord de la ville, pour la prise
me du vendredi 14 mai du repas.
2010 qui a frappé leur Arrivée sur place, la délégation s’est ravisée, probablement pour
localités, les citoyens des vil- des impératifs de sécurité, préférant emprunter le chemin du
lages Es Samma, Kassabia, retour au chef-lieu de wilaya. Pourtant, rien ne laissait présager
Agar, Aïn Nouggue, Hammam cette réaction mouvementée des nombreux habitants qui voulaient
et Ouled Zid, relevant de la prendre langue avec le chef de l’exécutif.
commune de Bendaoud, 60 km A fortiori, ce dernier a, lors de son allocution, annoncé d’emblée
à l’ouest de Bordj Bou Arré- une bonne nouvelle, à savoir l’inscription officielle d’un projet
ridj sont toujours sous le choc d’hôpital pour la ville de Téléghma. Il est rappelé que cette reven-
et attristés par les importants dication était, pas plus tard que la semaine passée, au centre d’une
dégâts engendrés par cette ca- montée au créneau des habitants. M. Boumelih
tastrophe. Ce jour-là, la terre a
aussi tremblé dans la commune
voisine de Béni Il Mane, dans 35 employés de Sonelgaz
la wilaya de M’Sila.
Depuis cette inoubliable tragé- devant le juge

PHOTO: EL WATAN
die, les autorités locales et les
responsables concernés sem-
blent ne pas arriver à en gérer S ur les 39 employés de l’agence commerciale de la société de
distribution de l’électricité (SDE) de Mila, 35 sont poursuivis
par leur direction pour «participation sans préavis à la grève illi-
toutes les conséquences. «Per-
sonne n’a été relogé. Pourtant mitée du 16 mai dernier». Ces travailleurs ont été entendus, dans
les pouvoirs publics nous ont Lasses d’attendre, des familles ont regagné leurs vieilles maisons menaçant ruine l’après-midi d’avant-hier (jeudi), par le juge d’instruction près le
promis, au lendemain de la ca- tribunal de Mila. Il y a lieu de noter que les mis en cause ont été as-
tastrophe, le relogement rapide autres victimes. Même celles der d’intervenir pour mettre fin tains citoyens qui signalent que signés en référé devant cette instance judiciaire. Un prévenu, joint
et décent dans des habitations du village d’Es Samma, où on à un calvaire qui n’a que trop 35 familles, dont les maisons par téléphone, affirme qu’«il s’agit d’une journée de protestation
en dur», affirment certains si- avait enregistré le plus grand duré. «Après une année, les avaient été pourtant classées et non d’un débrayage ouvert». Selon ce dernier, le jugement est
nistrés. nombre de sinistrés, 70, selon tentes ne tiennent plus et nous par les experts du CTC dans mis en délibéré pour ce dimanche. M. B.
Même ceux qui ont eu la pre- le recensement de l’APC, sont avons été obligés de retourner la catégorie «Rouge 5», ne
mière partie de l’aide attendent
les autorisations pour entamer
encore dans l’attente.
La population souhaite la vi-
à nos anciennes habitations
même si les techniciens du
retrouvent pas leurs noms sur
les listes des bénéficiaires. «Ils
BISKRA
les travaux de réfection ou de
construction. Pour le moment,
site du wali pour s’enquérir
de la situation et écouter les
CTC nous l’avaient interdit à
cause des fissures indiquant un
nous couvrent de promesses
et abusent de nos rêves et
Une femme et ses enfants
aucune date n’a encore été
fixée pour le recasement des
citoyens qui veullent exprimer
leur «ras-le-bol» et lui deman-
danger certain d’effondrement
des bâtisses», martèlent cer-
espoirs», affirme un jeune étu-
diant. A. B.
tentent de s’immoler
C e sont des badauds qui ont empêché un véritable drame de sur-
venir, jeudi, à proximité du siège de la wilaya, où une mère de
Lutte contre la spéculation sur le ciment famille et ses cinq enfants, âgés de 3 à 20 ans, ont tenté de s’immo-
ler par le feu. Voyant que l’aînée des enfants avait aspergé ses frères

L a lutte contre la spéculation sur le ciment menée par la direction


du commerce de la wilaya de Bordj Bou Arréridj continue à
enregistrer des résultats appréciables.
faire augmenter illicitement les prix des produits. Le montant du
défaut de facturation s’élève à plus de 177 000 DA, alors que la
marchandise saisie a concerné 869 sacs de ciment pour une valeur
d’essence et s’apprêtait à allumer un briquet, un jeune passant s’est
précipité pour lui arracher l’objet et la maîtriser jusqu’à l’arrivée
des services de secours. Alerté, le maire de Biskra s’est déplacé
Durant la semaine dernière, ce sont 16 commerçants qui ont de plus de 564 000 DA. pour s’enquérir de la situation. Il s’avère que cette mère de famille
été verbalisés pour pratiques frauduleuses sur ce matériau de Notons que ces actions n’ont pas empêché, ces derniers jours, le est une femme de ménage à l’APC de Biskra qui détient un arrêté
construction. Les opérations de contrôle ont relevé que ces spé- commerce informel des matériaux de construction et surtout du d‘attribution d’un logement depuis 2002, mais demeure avec ses
culateurs, pour se soustraire aux impôts, utilisaient de fausses ciment de se faire au vu et au su de tout le monde. Le sac de ciment enfants dans un taudis de Chaâbet Roba, à la sortie Est de la ville.
factures et perturbaient l’approvisionnement du marché afin de de 50 kg est passé de 350 à 700 DA, voire plus. A. B. Affaiblis et visiblement affectés par de dures conditions de vie, les
membres de cette famille ont été pris en charge par les agents de la
Protection civile. H. M.
CNAS DE GUELMA
Une journaliste échappe
Élargissement du tiers payant à une tentative de rapt
au reste des assurés C e Jeudi, O. Salima, jeune journaliste travaillant pour l’heb-
domadaire El Djedid, un journal distribué dans les wilayas
du Sud, a été victime d’une tentative de rapt orchestrée par deux

C ’est à partir de la wilaya de Guelma,


à l’instar des wilayas de Blida et Sidi
Bel Abbès pour le nord du pays, qu’ont été
suite, nous dit-on, se généraliser à partir du
1er août 2011, dans le reste du pays.
Cette nouvelle mesure a été annoncée lors
titre informatif, les bénéficiaires actuels du
système du tiers payant sont les malades
chroniques, les retraités, les invalides et les
individus roulant à bord d’une voiture. Alors que la jeune femme
marchait tranquillement, le véhicule s’est arrêté à sa hauteur et un
homme en est sorti pour l’y pousser précipitamment et l’immobili-
lancées officiellement, mercredi dernier, d’un point de presse organisé à l’agence assurées sociaux, à revenu limité, et leurs ser sur le siège de la voiture. Elle s’est alors débattue et s’extirpant
les nouvelles mesures ayant trait à l’élargis- CNAS de Guelma par deux cadres du ayants droit. de l’étreinte de son agresseur a sauté du véhicule qui a continué sa
sement du système du tiers payant à tous les ministère du Travail, de l’Emploi et de la Selon les missionnaires du dit ministère, les route en trombe. Souffrant de blessures à la mâchoire et à l’épaule,
titulaires de la carte Chifa. Sécurité sociale en présence de pharma- nouvelles dispositions visent à accorder à ainsi que d’un profond traumatisme psychologique, la victime a
Cette première phase sera également dé- ciens et représentants du syndicat national l’ensemble des assurés titulaires de la carte passé la nuit à l’hôpital Bachir Benacer de Biskra. Les agents de
ployée aux wilayas du grand Sud pour en- des pharmaciens d’officine (SNAPO). A chifa et leur ayants droit, l’acquisition des la police judiciaire ont ouvert une enquête afin de retrouver les
médicaments des ordonnances de moins de auteurs de cet acte. H. M.
2 000 DA (à concurrence de deux ordon-
Une rixe tourne au drame nances par trimestre et par personne), sans
avoir à en débourser la totalité des montants ERRATUM
Le jeune B. Jugurtha, âgé d’une vingtaine années, est décédé, jeudi passé à l’hôpital aux pharmaciens; ils n’auront à s’acquitter
Dr Okbi de Guelma, des suites d’une blessure par arme blanche reçue lors d’une rixe que des 20 % à leur charge. Une étude réali- Dans l’article intitulé «Folles rumeurs sur l’attribution de lo-
avec un autre jeune. Le drame a eu lieu à la cité Aïn defla « A », sur les hauteurs de la sée par le ministère a fait ressortir que 93 % gements promotionnels aidés: Des centaines de demandeurs
ville de Guelma. C’est un coup de couteau à la cuisse droite qui a provoqué une forte des ordonnances délivrées ne dépassent pas bloquent le siège de la wilaya» paru dans notre édition de jeudi 19
hémorragie. Malgré l’intervention chirurgicale qu’a subie la victime, précise une les 2 000 DA. Pour la wilaya de Guelma, le mai sur la page Sétif info, une malencontreuse erreur s’est glissée
source hospitalière, la section de l’artère fémorale a été fatale. L’agresseur quant à nombre de bénéficiaires du système du tiers dans le texte. Il fallait lire «De folles rumeurs circulent ces jours-ci
lui, présent à l’hôpital, aurait été appréhendé. La dépouille mortelle a été déposée à payant passera avec les nouvelles mesures à propos des modalités d’acquisition d’un logement social partici-
la morgue pour les besoins d’autopsie et une enquête judicaire a été ouverte pour annoncées de 89 000 à 200 000. patif (LSP)», et non du logement promotionnel aidé (LPA). Toutes
déterminer les causes de ce crime. K. D. Karim Dadci nos excuses.
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 10

RÉGIONS

SECTEUR DE LA PÊCHE À TIZI OUZOU QUI SE SOUVIENT


DES RAPPELÉS DU
La biomasse menacée
● La wilaya de Tizi-Ouzou dispose d’un potentiel halieutique estimé à 69 000 tonnes mais qui
SERVICE NATIONAL ?
ls étaient des milliers de jeunes conscrits, ayant déjà ac-
demeure mal exploité. Icasernes
compli leur service national, à avoir été rappelés dans les
au cours des années 1994 à 1998 pour une année
l était 10h30, dimanche der- supplémentaire de service commandé dans le cadre de la

I nier au port de Tigzirt. Ciel


ensoleillé, mer démontée par
un vent du nord tantôt fort,
lutte contre le terrorisme. Ils avaient répondu à l’appel de la
Patrie, au moment où les Groupes islamistes armés (GIA)
redoublaient de férocité. La République était en danger.
tantôt doux et léger. Les pê- La chape de plomb des groupes armés intégristes tombait
cheurs sont presque tous là, se sur des zones entières du pays, notamment à l’ouest de la
préparant pour une sortie, pour capitale (région de Blida) et à l’est (Jijel), soumettant la
peu que le beau temps tienne ! population à leur diktat. En prenant donc la quille après les
Tous enchantés au travail, pour 12 mois supplémentaires de lutte dans des zones de tous les
une reprise après une «pause» dangers, mais ayant abouti à la victoire sur le terrain contre
de plusieurs jours imposée par les sanguinaires, les jeunes rappelés, dont beaucoup retour-
des tempêtes, générées par les nèrent chez eux avec de graves blessures et des séquelles
violentes pluies du début du dues à des chocs divers, notamment psychologiques, reçu-
mois de mai. «Ce métier, je rent des promesses de la part leurs supérieurs, s’engageant à
l’exerçais depuis que j’étais leur faciliter l’accès à l’emploi et au logement. Mokrane, de
un petit enfant, en compagnie Larbaâ Nath Iraten, est l’un de ces rappelés et rescapés de la

PHOTO: ELWATAN
de mon père et de ses amis. région de Tizi Ouzou, aujourd’hui encore au chômage, sans
Plus qu’une ressource de vie, logement et toujours célibataire à 43 ans. Ils sont nombreux
la pêche est devenue une tradi- parmi ces rappelés dans cette wilaya à se retrouver, encore
tion dans notre famille. La mer de nos jours, non seulement sans logement, mais encore
est pour moi un fidèle ami», Les pêcheurs se plaignent des mauvaises conditions de travail sans assurance quelconque ou de cotisation à la retraite,
s’enorgueillit de dire Rezki, un tels que les frères Mohand et Arezki I. d’Aghribs. Ils ont
marin professionnel au niveau moindre intervention à même dans le déclin de la production et de la rareté du poisson. «On aujourd’hui entre 38 et 43 ans, certains mariés et pères de
de ce port. Cependant, notre d’aboutir à une solution pour halieutique et la régression de achète cher et on vend cher, on famille, d’autres ayant des parents à leur charge, alors que
marin pêcheur se plaint aussi cette situation», regrette-t-il. A la biomasse. «Des chalutiers n’y peut rien. Nous travaillions d’autres subsistent en famille de pensions de leurs parents
des mauvaises conditions de propos de la régression, ces der- circulent librement dans les beaucoup mieux dans les an- ou grands-parents, retraités.
travail dans lesquelles les pê- nières années, de la production zones interdites à la pêche. Ils y nées précédentes». Des dizaines de ces rappelés lancent un cri de détresse sur
cheurs évoluent. «Ça fait plus halieutique, ce pêcheur-marin passent devant les gardes côtes Par ailleurs, la flottille maritime leur situation sociale intenable en s’interrogeant sur ce qu’il
de 20 ans que je travaille ici et indique que les principales cau- sans s’inquiéter, et ce, même en de la wilaya de Tizi Ouzou, en est «advenu des promesses reçues de nos ex supérieurs»,
je pense que rien n’a changé ; ses viennent surtout de la pol- période de pause biologique, composée de 220 unités, dont ajoute Mokrane, un de ces rappelés au service de la Patrie,
du moins, il n’y a pas vraiment lution. allant du 1er mai au 31 août 12 chalutiers, 27 sardiniers, 1 approuvé par Arezki A. de Hendou (Azazga), aujourd’hui,
de grande amélioration. Certes, Un des représentants du sec- de chaque année, selon des thonier et 180 petits métiers, tous, dans le dénuement. Salah Yermèche
cette infrastructure portuaire teur de la pêche dans la région textes réglementaires», estime s’est enrichie de 10 autres uni-
avoue que ce phénomène est à un autre marin. Devant de telles tés après 2009.
représente déjà une grande
acquisition pour notre région, l’origine de la plupart des catas- circonstances, le prix du pois- Elle compte un effectif marin TIZI OUZOU
mais il reste encore beaucoup trophes dans les fonds marins. son et de la sardine en général global de 419 éléments. Avec
à faire», relate notre interlocu-
teur, qui estime qu’un port doit
Selon lui, «le poisson vit d’oxy-
gène comme tout être vivant, il
reste toujours inaccessible pour
les bourses moyennes. «A 300
142 autorisations de pêche, dé-
livrées en 2010, la wilaya aura
LE SECTEUR DES
être doté d’autres équipements
de soutien. Ici, ajoute-t-il, «on
a donc besoin de propreté là où
il vit. Le problème de l’environ-
DA le kg, la sardine est devenue
un produit de luxe chez nous»,
produit depuis 1 089,77 tonnes,
dont 826,13 T de la pêche TRANSPORTS PASSÉ
n’a ni une fabrique de glace, ni
une poissonnerie, ni chambre
nement n’est pas la tâche des
seuls responsables de la pêche,
se plaint un père de famille.
Dans un restaurant, spécialité
maritime, soit 444,21 t. de pois-
sons bleus, 87,22 t. de poissons EN REVUE
froide. D’où de fréquents pro- mais elle incombe aussi à tous, poisson, à la Nouvelle ville de blancs, 96,97 de squales et ne journée thématique consacrée au chapitre des trans-
blèmes auxquels nous faisons
face. Depuis des mois, l’entrée
jusqu’au simple citoyen qui ne
doit jamais jeter ses déchets
Tizi Ouzou, la sardine est servie
à 120 DA/le plat (8 à 10 unités),
espadons, 192,73 de crustacés
et 5 tonnes de mollusques, ainsi
U ports a eu lieu mardi au niveau de l’APW de Tizi Ouzou.
La gestion courante de ce secteur ainsi que les opérations
du port est ensablée. Nous en dans la nature, et particulière- alors qu’il est acheté à 7200 que 148,31 t. de pêche conti- incluses dans le programme de la direction des transports
avions alerté les autorités lo- ment à ce département lui-mê- DA/la caisse de 18 kg environ, nentale et 115,41 t. de pêche de la wilaya étaient à l’ordre du jour de cette rencontre, à
cales et les responsables du me». Les pratiques illégales ont soit 400 DA/kg. Ce restaurateur d’élevage aquatique. laquelle ont pris part, outre le directeur des transports, des
secteur, mais à ce jour, pas la aussi leur part de responsabilité s’est lui aussi plaint de la cherté Fatima Bouhaci élus et des représentants d’autres directions de wilaya, ainsi
que le président de l’APW. A cette occasion, il a été présenté
la stratégie mise en œuvre par la direction des transports en
OUADHIAS vue de décongestionner la ville.
La gare marchande, ainsi que le port-sec de Oued Aïssi
Des déchets médicaux dans la nature (sortie-est du chef-lieu de wilaya) seront aménagés pro-
visoirement en gare intermodale pour accueillir le flux de
véhicules provenant du côté est de la wilaya et les 3500
es rejets médicaux des ni Gueghrane et Aït Bouadou,
L différentes unités de soins
de la daïra des Ouadhias
trois communes composant cet-
te circonscription, le constat est
ouvriers de la zone industrielle. Les voyageurs seront ache-
minés à la ville par le train urbain et des bus de transport
interurbain. Aussi, la gare intermédiaire de Beni Douala
finissent généralement dans identique. «Nous n’avons pas sera mise en fonction pour recevoir les 174 bus des quatre
les décharges publiques. Du de moyens pour trier et traiter communes de la daïra. La gare intermédiaire du lieudit Pont
coup, les seringues utilisées, ces rejets. Nous nous conten- de Bougie (à une dizaine de kilomètres à l’est de la ville de
les différents flacons médi- tons de les ramasser et de les Tizi Ouzou) sera également mise en service pour recevoir
caux et autres produits péri- déposer dans notre décharge les véhicules de transport des voyageurs des communes du
més se retrouvent mélangés communale. On aimerait bien nord de la wilaya. La délocalisation des stations de fourgons
aux ordures ménagères et avoir un incinérateur ou un lieu de transport de voyageurs, existant actuellement au niveau
déversés dans des décharges spécial où les mettre à l’abri», de la ville, vers des gares intermédiaires, est également une
PHOTO: ELWATAN

non contrôlées. espère le président de l’APC autre opération retenue dans la démarche de la direction des
Une attitude qui risque de se de Tizi Ntléta. Le maire d’Ait transports. Par ailleurs, l’usage des véhicules individuels
révéler néfaste sur l’environ- Bouadou, dira pour sa part que occupe une place importante dans la typologie des déplace-
nement et la santé publique. «c’est en effet un grand problè- ments à travers le territoire du centre urbain de Tizi Ouzou,
Dans les différentes unités me, qui présente un risque sur d’où des difficultés de stationnement. Djemâa Timzouert
de soins et au sein de la po- l’environnement et sur la santé
lyclinique, sise au chef-lieu de Ouadhias, sauvage de la localité. En aval de cette de la population. Les déchets des cinq uni-
décharge, faut-il le signaler, se trouve le ta-
relevant de l’EPSP de Ouacif, il n’y a ni
trace d’équipement spécialisé pour la lweg des Ouadhias, qui finit sa course dans
tés de soins sont brûlés à ciel ouvert. Mais
les produits comme le verre et les seringues El Watan
destruction des produits non dégradables, le barrage de Taksebt. restent sur place. Nous demandons aux
A ce sujet, une source proche du secteur

Bureau de TIZI OUZOU


ni, encore moins, d’incinérateur. A la poly- instances concernées de nous équiper
clinique des Ouadhias, c’est l’APC qui se de la santé, confirme que «la polyclinique d’un matériel adéquat pour protéger la
charge de la collecte de ses déchets. ne dispose pas d’incinérateur. Les ordures santé de la population et l’environnement».
Les éboueurs, dont certains sont de simples médicales partent directement dans cette Le P/APC d’Agouni Gueghrane déplore
agents employés dans le cadre de l’IAIG, décharge non contrôlée au même titre que l’absence d’une décharge communale, ce
les déchets ménagers. Aussi, il n’est pas Boulevard Amena Mahieddine, Lotissement Hasnaoua.
sans moyens, ni tenues adaptées à ce genre qui contraint les municipalités concernées N°1 (axe école paramédicale - stade du 1er Novembre).
de travail, se contentent d’entasser ces impossible de retrouver dans le barrage à déposer les déchets médicaux des cinq
rejets dans le tracteur ou la benne tasseuse, de Taksebt des seringues et autres produits unités locales de soins dans des décharges Tél./Fax : 026 21 76 86
avant de les déverser dans la décharge médicaux périmés». A Tizi Ntléta, à Agou- sauvages». Aït Idir Hocine
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 10

RÉGION OUEST
TLEMCEN BÉCHAR DJEDID (BÉCHAR) ORAN
La mafia du cuivre
Fuite d’un détenu de la
dans les filets de
la douane Eradication d’une sûreté de daïra d’Es-Senia :
Des quantités importantes
de cuivre jaune et rouge ont
été saisies cette dernière
centaine d’habitations la prison requise pour les
semaine par l’intraitable
brigade régionale de lutte ● Les occupants des lieux ont été recasés dans des logements neufs
policiers mis en cause
réalisés dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire à la zone dite e procureur de la République près le tribunal d’Es-Senia

L
contre les stupéfiants de
Tlemcen, sur l’axe bleue à Béchar. a requis la peine de 5 à 6 mois de prison à l’encontre de 5
autoroutier Tlemcen- policiers mis en cause dans l’affaire de l’évasion de la sûreté
Maghnia. Une nouvelle de daïra d’Es-Senia d’un détenu. La peine de 5 ans de prison a
stratégie des trafiquants qui été requise contre le principal accusé, B.M, le policier qui avait à
croient que l’autoroute est charge la surveillance des geôles où se trouvait le détenu. Il s’agit
une passoire. Cette brigade, également du policier qui lui a ouvert la cellule pour lui permettre
qui traque inexorablement d’aller dans la salle d’eau aux environs de 2h00, la nuit du 28 au 29
les trafiquants sévissant sur novembre dernier.
la bande frontalière, a, à son Les autres policiers mis en cause étaient également de service
actif, plusieurs saisies de cette nuit-là. Toutefois, parmi eux, figurait une policière qui, avait
drogue et de produits la veille de l’évasion, autorisé la visite de deux individus au détenu
prohibés. La dernière sans pour autant enregistrer leur nom dans le registre réservé à
opération concerne celle de cet effet. Cette affaire remonte au mois de novembre lorsqu’au
22 tonnes de cuivre jaune au niveau de l’aéroport d’Es-Senia a été arrêté, en possession d’un
niveau de l’axe autoroutier faux passeport, le détenu faisant objet de recherches de la part
Koudia-Chetouane, à bord de d’Interpol et des services de sécurité algériens pour une affaire de
deux camions de type trafic de stupéfiants international et faux et usage de faux. Le mis
Shachman. Deux véhicules, en cause, considéré comme un dangereux criminel a été transféré
dont les conducteurs, avec à la sûreté de daïra d’Es-Senia en attendant sa présentation devant
leur stratagème, ont fait le procureur de la République. Ce fut en date du 26 novembre en
croire à un transport public fin d’après-midi. Le 27, le détenu a reçu la visite des deux per-
en camouflant la sonnes non identifiées suscitées ainsi que de son beau-frère qui a
été arrêté par la suite pour complicité. En fait, selon les éléments

PHOTO : DR
marchandise interdite en
surface par des produits de l’enquête, lorsque le détenu a pris la fuite, il a appelé d’un taxi
légaux. Selon les premières phone sis à Es-Senia, non loin du siège de la sûreté de daïra, son
informations en notre beau-frère qui a nié avoir toute relation avec cette évasion. Souli-
possession, les deux gnons que le dangereux criminel est toujours en cavale. Le verdict
chauffeurs, l’un originaire de dans cette affaire sera rendu la semaine prochaine. Hafida B.
Mostaganem et l’autre de Les habitations démolies ont été édifiées en dur sans VRD et sans viabilisation
Tlemcen, ont été arrêtés et
’est en présence des ble gâchis en ce sens que ces Au passage, il avait exhorté
ARZEW
déférés devant le parquet de
Tlemcen qui les a mis en
détention préventive. Les
mêmes informations ont
C autorités locales (wali,
chef de daïra, P/APC,
directeurs de la DLEP, des
logements réalisés en dur in-
clus dans un périmètre urbain
jouxtant d’autres lotissements
les responsables des services
techniques de la DUCH et
des APC à faciliter l’étude La dépénalisation
travaux publics et services de pouvaient faire l’objet d’une et l’agrément des dossiers
indiqué que la marchandise
prohibée était destinée au
sécurité) sur les lieux que s’est
effectuée hier et avant-hier une
récupération grâce à une régu-
larisation suivie par une opéra-
litigieux hormis ceux, avait-
il précisé, qui tombent sous
de l’acte de gestion
Maroc. Cette saisie survient à
peu près deux mois après
celle des 45 tonnes de cuivre,
opération de démolition par
des engins de travaux publics
tion de viabilisation. le coup de l’empiétement
des exploitations agricoles,
en débat
d’une centaine de logements LES ACTES DE MISE EN industrielles, les sites touristi- a dimension humaine de la gestion est un facteur prépondé-
opérée par la même brigade
et pratiquement sur les
construits illégalement dans
les années 1990 et habités par
CONFORMITÉ DÉJÀ AUX
OUBLIETTES ?
ques, monuments historiques
ou archéologiques ; bref, tous
«L rant. Comment établir une différence entre l’erreur de gestion
intentionnelle et celle involontaire ? La dépénalisation ne serait-elle
mêmes lieux. C. B.
128 familles à la sortie sud de En plus, cette éradication les cas énumérés par l’article pas la porte ouverte à l’impunité ?» Tels sont les axes qui ont caracté-
Béchar Djedid face au cime- contrevient aux instructions 16 de la loi sur l’urbanisme. risé la journée d’étude organisée jeudi dernier à Arzew par l’organi-
tière. Les habitations démolies relatives à la mise en confor- Ces instructions sont appa- sation des avocats d’Oran et l’APC d’Arzew autour du thème de «la
ADRAR ont, semble-t-il, été autorisées mité annoncée par l’inspecteur remment restées lettres mor- dépénalisation de l’acte de gestion». Parmi les nombreuses commu-
Célébration par l’APC de l’époque et édi- général du ministère de l’Ur- tes. En tous état de cause, les nications inscrites à l’ordre du jour de cette rencontre, celle de Mus-
fiées en dur sans VRD et sans banisme et de la construction 128 logements neufs du pro- tapha Mekideche, vice-président du CNES, sur : «Le risque de ges-
du 19 mai, fête viabilisation. en visite dans la wilaya le gramme de l’habitat précaire tion et la responsabilité pénale». Il dira d’emblée : «la gestion de la
de l’étudiant Les occupants des lieux ont mois dernier. «Si l’on veut auraient pu, au regard des faute de gestion en Algérie du point de vue pénal, comme l’indiquent
été recasés dans des logements résoudre un problème d’un immenses besoins en matière les nombreuses poursuites engagées à l’encontre des gestionnaires
M.M.Mohamed Chérif Abbès neufs réalisés dans le cadre citoyen concerné par une de logements, être attribués à du secteur public économique, a pour conséquence de substituer très
et Saïd Abadou, de la résorption de l’habitat régularisation on peut le faire d’autres citoyens se trouvant souvent la sanction pénale à la sanction économique d’autant que
respectivement ministre des précaire à la zone dite bleue mais si on refuse de le faire on sur la liste d’attente et les les plaintes ont rarement émané des organes sociaux des entrepri-
Anciens moudjahiddine et à Béchar. Certains présents peut évoquer toutes sortes de «indu occupants» de Béchar ses». L’orateur ira encore plus loin dans son raisonnement : «Nous
secrétaire national de l’ONM, sur les lieux considèrent que justifications», avait indiqué Djédid maintenus sur place et n’arrivons même pas à généraliser l’utilisation du chèque comme
ont pris part, ce jeudi, aux cette démolition est un vérita- le représentant du ministère. régularisés. M. Nadjah moyen de paiement et obtenir sur demande une facture comme banal
festivités réservées par les contrat commercial». Commentant l’ouverture du marché national
étudiants de l’Université aux partenaires étrangers, le communicant dira : «Quel investisseur
étranger, dans un monde globalisé, viendrait en partenariat minori-
Africaine Ahmed Draïa
d’Adrar à la célébration du
55ème anniversaire de la fête
Quand Moulay Hachemi taire si ses administrateurs et ses managers peuvent être poursuivis
pour des faits qui ne sont pas considérés comme délictueux chez
de l’étudiant du 19 mai sous
le slogan «Étudiant
d’aujourd’hui, avant-garde
sort de son silence eux?» Pour sa part, A.Benkhalfa, délégué général de l’ABEF, a traité
sur le thème de «la dépénalisation de l’acte de gestion en milieu
bancaire». Lors de son intervention, l’orateur a dressé un constat
de demain». Accompagné ’élection du Mouha- salle. Certains ont tiré à amer de la situation et dira: «nous faisons face à une pénalisation
d’une importante délégation
d’anciens moudjahiddine et
L fedh du FLN, prévue
ce jeudi à Béchar, a été
À la dernière minute,
l’envoyé spécial de la
boulets rouges sur Belk-
hadem, le rendant «res-
outrancière» car, ajoutera-t-il, «Une économie dynamique contient
5 à 10% de fautes de gestion. Les acteurs économiques publics sont
de la famille des reportée in extremis à centrale, chargé de ponsable de cet échec». ceux qui sont essentiellement touchés par l’acte de dépénalisation
révolutionnaires, ce membre une date ultérieure. À la M.Moulay Hachemi, car 90% de l’économie nationale sont concernés». Le conférencier
superviser l’opération, abordera ensuite les dispositions légales susceptibles d’être amen-
du gouvernement a assisté dernière minute, l’envoyé ancien vice-président de
aux travaux de la journée spécial de la centrale, M.Mechbek, a ordonné le l’APN, n’a pas pu retenir dées ou supprimées et plaidera pour que «la lettre anonyme ne soit
d’étude qui s’est déroulée au chargé de superviser report de ce scrutin, préparé sa déception et sa colère. plus jamais un levier de déclenchement de la plainte publique». Ce
sein de l’U.A. et consacrée à l’opération, M.Mechbek, de longue date. Il a pris le micro avant qui est essentiel à retenir, est que les présents ont été unanimes à
la mémoire de leurs aînés a ordonné le report de ce de lancer, en direction affirmer que «la formation spécifique des juges et le libre arbitre de
qui, en ce jour du 19 mai scrutin, préparé de longue de l’assistance: «Le S.G. ces derniers, loin de toute ingérence, sont deux conditions pour la
1956, ont abandonné leurs date. Selon lui, ce sont les instructions du S.G. (du FLN ndlr), c’est lui la catastrophe et je protection du gestionnaire». En tout état de cause, les recomman-
amphis pour rejoindre le du parti, M.Belkhadem. Il ne fallait pas plus le dis tête haute. Celui qu’on nomme S.G. a dations des participants s’articulent autour, entre autres, de : «la né-
maquis. En marge de cette que cela pour susciter la colère de certains mi- organisé un congrès préfabriqué, un congrès cessité de la protection du gestionnaire sans pour autant fermer les
manifestation, les étudiants, litants qui se sont préparés, avec conviction, falsifié du début jusqu’à la fin et le résultat yeux en cas de faute, spécialisation des juges et des gestionnaires, la
ont organisé une exposition depuis plusieurs semaines, à cet événement, vous le voyez sur le terrain, une humiliation consécration de la présomption d’innocence, consacrer la notion de
retraçant toutes les jugé «crucial» pour l’avenir de l’ex-parti uni- pour le parti. Je le défi». Pourtant, M.Moulay bonne gouvernance pour limiter les dossiers qui atterrissent devant
importantes étapes de la que, dans la capitale de la Saoura. D’ailleurs, Hachemi est d’un tempérament très calme et les juges, la mise en place de charte de responsabilité au sein des
guerre de libération. A. A. la réaction ne s’est pas fait attendre dans la réconciliateur. A. Boutaleb entreprises, etc. » S. Boudjemâa
&LETTRES
El Watan Samedi 21 mai 2011 - 11

ARTS
FRONTON RENCONTRE. LE ROMAN POSTHUME DE MOHAMED DORBHAN

Prix sacrifiés
PAR AMEZIANE FERHANI
rand plaisir que d’apprendre que deux confrères,
G Maâchou Blidi et Bouziane Ben Achour, avec Hafida
Mimi, auteure de Chroniques aurésiennes, aient reçu le
prix Mohammed Dib 2011. Grand plaisir aussi que de
constater que cette distinction littéraire a réussi, après
un passage à vide, à reprendre de plus belle. Quand on
pense, par exemple, au prix de la Fondation Nourredine
Abba, on se rend compte que ce n’est pas si évident. Le
prix des Libraires, pourtant bien parti, n’a pas été
décerné l’an dernier, mais devrait l’être bientôt, nous
dit-on. Ceux du SILA ont été attribués une seule et
unique fois, en 2009 ! Bref, nos prix sont victimes de
mortalité infantile. Or, leur valeur tient aussi à leur
longévité, à même de forger une réputation dans le
temps.
Que reste-t-il ? Le prix Ali Maâchi du président de la
République décerné aux jeunes créateurs, dont les

MONTAGE : A&L
écrivains en herbe, le prix du Festival international du
livre de jeunesse… Quoi d’autre ? La liste est pauvre et
le risque d’en avoir oublié est limité. Aussi, la déception
et le vertige nous prennent en pensant aux 1400 prix
littéraires de France, à la soixantaine de prix

Il sera bien là
importants en Allemagne, ou encore aux trente grands
prix du Japon, dont un tiers destiné aux premières
œuvres… A quoi, chers lecteurs, vous rétorquerez que
notre production est à des années-ténèbres de celles de

C
ces pays. Mais un bon raisonnement doit envisager
tous les cas de figure.
Comment donc ne pas considérer qu’une meilleure et après-midi, à quinze se. Il sera là à travers cet improbable et ment des planètes à la configuration
promotion des ouvrages et des auteurs contribuerait heures, à la Librairie inter- pourtant si réaliste inspecteur Salahed- humaine d’un café de la rue de la Lyre.
au développement de l’édition ? nationale Chihab de Bab El dine, son personnage qui, par maints Par la pluridisciplinarité aussi. Aussi,
Il faut donc multiplier à l’envi les prix en leur assurant Oued, le roman de aspects, est aussi sa personne. Rêveur, s’il n’avait jamais joué de la trompette,
des assises solides et, d’abord, la plus grande Mohamed Dorbhan, Les passionné, amoureux, sensible sans il avait été à la fois caricaturiste, repor-
transparence. Imaginez aussi de nouveaux types de Neuf jours de l’inspecteur trop le montrer, intelligent, dilettante, ter, chroniqueur, photographe et gra-
prix comme pour l’essai (et même un prix par type Salaheddine (Editions fou d’histoire et de mythes anciens, sa phiste, touchant aussi à la peinture et
d’essai), le premier roman, le beau livre, le roman Arak, 2011) sera présenté vraie scène de crime, préférée à celles l’aquarelle, embrassant l’expression
historique, la nouvelle, le meilleur éditeur ou au public. Celui-ci ne pourra pas ren- du métier. S’interroger sur la part de par tant de facettes, réalistes ou fantas-
imprimeur, etc. Cette mission, des associations peuvent contrer l’auteur, emporté le 11 février l’auteur dans celle de ses créatures est magoriques, qu’il avait souvent le be-
l’assurer en adoptant des règlements clairs et en 1996, dans l’attentat contre la Maison un exercice courant, parfois même las- soin de les mêler. A tous ces doigts ta-
mobilisant des jurys indépendants. En annonçant de la Presse, avec ses confrères du Soir sant. Dans les circonstances présentes, lentueux, comme on disait jadis d’une
l’institution du prix Tahar Djaout, qui sera décerné le 4 d’Algérie, Allaoua Aït-Mebarek, jeune fille accomplie, il ajouta celui du
Djamel Derraza, ainsi que de nom- roman, comme ça, au passage, n’en
juin prochain, l’association Tussna (Savoir) donne un
exemple encourageant. breux passants de la rue baptisée du Il y avait quelque part parlant qu’à un ou deux amis comme

du Boris Vian en lui, par


On posera alors la question financière. Si les écrivains nom de Hassiba Ben Bouali, victime d’un vague projet, une expérience par-
n’y sont pas insensibles – comme tout le monde elle aussi d’une bombe – coloniale cel- mi d’autres (sa timidité encore, son hu-

l'humour, la curiosité, la
d’ailleurs –, ils recherchent avant tout de la le-ci –, avec ses trois illustres compa- milité aussi). Et là, après que sa famille
reconnaissance. En France, le prix Morland, un des gnons de destin. ait exhumé le manuscrit, qu’un ami rare
pluridisciplinarité…
innombrables décernés par l’Académie française, est Mais, pour autant, Dorbhan ne sera pas l’ait pris en charge, que ces pages, enta-
doté de 45 000 euros, tandis que le Goncourt offre un absent. Ceux qui l’ont connu savent mées au lendemain d’Octobre 1988 et
chèque de 10 euros, mais garantit, par son prestige, des que, même vivant, son immense timi- achevées un an après, aient été impri-
ventes de 300 000 exemplaires environ. En Algérie, où dité, son énorme anticonformisme et il devient fantastique et prendra, dans mées, voilà que l’on découvre un écri-
le tirage moyen d’un roman est de 2000 exemplaires, son sens infini de la facétie auraient ce quartier de Bab El Oued qui fasci- vain racé, non pas par la grâce accolée
des prix d’une certaine tenue pourraient encourager bien pu se liguer pour pousser cet éter- nait Dorbhan (et l’amusait, car il ne au martyre, mais bien par la maîtrise de
les ventes et, dans tous les cas, les auteurs. nel adolescent à ne pas se pointer au concevait rien sans la «pétillance»), l’écriture, comme le souligne son pré-
Si vous aviez pu entendre au téléphone la voix émue de rendez-vous ! une dimension émouvante. facier, le poète Abdelmadjid Kaouah,
Bouziane Ben Achour, se souvenant de sa première Il sera donc là à travers les 319 pages Il y avait quelque part du Boris Vian en ainsi que la verve imaginative qui par-
lecture de Mohammed Dib en sa prime jeunesse ! de son roman, achevé par hasard (ou lui. Par l’humour élevé au rang de phi- court ce «vertige verbal». Nous vous le
pied de nez, on ne le saura jamais), le losophie et de sacerdoce. Par la curio- disions, il sera bien là cet après-midi.
14 juillet 1989, soit le jour même du sité assoiffée, le menant de la vie des A&L
ZESTE D'ÉCRITURE bicentenaire de la Révolution françai- fourmis à la géostratégie, du mouve- Lire extraits page 16

«La force d’esprit, lorsqu’elle existe en


heureuse proportion, prédispose au bon MAIS ENCORE...
maniement des affaires, favorise l’excel- ■ À VRAI DIRE Interview Malika Mokeddem : «La mer, mon autre désert» 12
lence de la mémorisation, la pénétration ■ À LA VOLÉE Belbahar/ Barberousse/Tipasa/Belmondo/Constantine/Shehrazade/Les Beatles/Oran... 13
du jugement, l’exactitude des hypothèses,
la finesse du discernement dans les situa- ■ AILLEURS Nadia Samir : Actrice avant tout / Récit : Les tribulations d'un Irakien en Amérique 14
tions qui exigent de la subtilité.» ■ À LA PAGE Livre : «Le Petit café de mon père» de Kaddour M'hamsadji / Abécédarius 15
■ À LIRE Extraits du roman de Mohamed Dorbhan : «Les Neuf jours de l'inspecteur Salaheddine» 16
Emir Abd El Kader
Lettre aux Français. Pour écrire à Arts & Lettres, bienvenue sur notre adresse email : arts-lettres@elwatan.com
El Watan - Arts & Lettres - Samedi 21 mai 2011 - 12

À VRAI DIRE
MALIKA MOKEDDEM ROMANCIÈRE

«La mer, mon autre désert»


Autour de son dernier roman et de divers sujets roman se dénoue entre Tunisie, Libye et Italie… moi. Je ne me suis jamais rendue dans les Etats du Gol-
Depuis le début, votre combat pour l’émancipa- fe à cause de leurs régimes pourris et pour n’avoir pas
d'actualités ou non, l’écrivaine se livre. tion de la femme n’a jamais failli. Comment voyez- à côtoyer ces femmes corbeaux. Mon propos aurait été
vous le statut de la femme en 2011 ? tellement dur et sa récupération facile par l’extrême
PAR RÉMI YACINE Il est très divers selon les contrées. Des femmes droite française… Un écrivain n’est pas obligé de tou-
sont maintenant ministres, présidentes de la Républi- jours «réagir». Du reste, la meilleure façon de combat-
Vos livres ont souvent pour cadre Montpellier que, ici ou là, alors que d’autres restent encore réduites tre les archaïsmes, c’est d’offrir à mes lecteurs des hé-
où vous vivez, et le désert algérien où vous êtes née à l’esclavage. Quoi qu’il en soit, leur statut demeure le roïnes dont les aspirations sont aux antipodes. Si, pour
et avez grandi. Cette fois-ci, vous prenez la mer… meilleur indicateur de l’évolution des sociétés. Encore moi, écrire est un acte éminemment politique, il m’en-
Mon besoin de la Méditerranée et de ses lumières que l’émancipation de quelques-unes peut voisiner gage pour la vie. Et la réflexion exige souvent un re-
m’a fait quitter Paris pour Montpellier. A mon insu, la avec l’oppression de leur majorité, voire lui servir trait de la gesticulation des pouvoirs en place afin de
nécessité de l’espace me restait chevillée au corps. La d’alibi et ce, dans le même pays. En Algérie, des fem- livrer, dans un roman, la complexité de l’Histoire, ses
mer est devenue mon autre désert ; un désert assouvi, mes ne sont-elles pas ministres, cadres de haut rang de nuances, ses avancées comme ses reculades.
celui-là, à l’inverse des immensités de mon enfance et l’administration ou du secteur privé, en demeurant des Que dites-vous à ceux qui pensent que vous avez
de mon adolescence qui ne reflétaient jamais que l’en- sous-individus dans le Code de la Famille, soit aux une écriture féministe ?
fermement et la privation. A Montpellier, je suis deve- yeux de la loi ? J’ai été nourrie par les textes d’écrivains des deux
nue navigatrice. J’ai apprivoisé des horizons qui m’ont Le président Bouteflika nous a longtemps fait mi- sexes. Leurs livres ont jalonné mon parcours, m’ont
restitué ceux du désert comme je ne les avais jamais roiter un projet de réforme de cette loi infâme, dont portée dans nombre de difficultés. Je suis préoccupée
vécus. J’ai appris à aimer le désert en pleine mer. Et
c’est alors seulement que j’ai pu l’écrire. «Mer et dé-
«Après l’ère des sert, je fonds et les confonds en une même image, la
indépendances blessure lumineuse de ma liberté», ai-je noté aux bal-
confisquées, voici,
butiements de l’écriture. J’ai déjà commis un autre
enfin, celle des
libertés et du texte de navigatrice, N’zid (Seuil, 2001). La Méditer-
droit. Certes, le ranée fait partie de mon univers. Elle est très présente
chemin vers la dans la plupart de mes livres. Elle donne tout son souf-
démocratie sera fle à La Désirante.
encore ardu.» La Désirante après L’Interdite en 1993. La fem-
me se serait-elle plus affirmée ?
Dans L’Interdite, Sultana, le personnage principal,
a le même caractère trempé que la Shamsa de La Dési-
rante. Mais les deux textes expriment des trajectoires
inverses. La mort de son grand amour propulse
Sultana vers ce désert qu’elle avait fui. Shamsa prend
la mer avec la détermination de retrouver son compa-
gnon vivant. Et c’est la vie qui triomphe à l’issue d’une
traversée dans La Désirante. J’ai écrit L’Interdite au
début de la tragédie algérienne des années quatre-
vingt-dix tandis que La Désirante sort pour «le prin-
temps arabe». Un journaliste montpelliérain m’a dit
que «le concentré de volonté et d’énergie» de mon
dernier livre avait «dégoupillé» celles de la rive sud.
J’aurais aimé le croire. Mais cette concomitance est-
elle totalement fortuite ? D’autant que l’intrigue du

PHOTO : D. R.
REPÈRES
Née le 5 octobre 1949, à Kenadsa (wilaya de Béchar, sud-ouest algérien),
cette brillante élève a effectué ses études de médecine à l’université nous attendions l’abrogation, pour finir par une lamen- par toutes les injustices, les privations de libertés. Il se
d’Oran avant de les poursuivre à Paris et devenir spécialiste en table machination : deux ou trois retouches… Mais trouve que les femmes en sont les plus grandes victi-
néphrologie. En 1979, elle s’installe à Montpellier et exerce sa grâce à la scolarisation obligatoire des enfants, les mes. Des victimes hélas parfois consentantes et même
profession jusqu’en 1985, année où elle décide de se consacrer filles de ce pays se sont engouffrées dans la seule brè- partie prenante. Pourquoi dit-on «écrivain engagé»
exclusivement à l’écriture littéraire. Avec d’autres types de publications che qui leur était ouverte. Elles se sont emparées du lorsqu’il s’agit d’un homme, et «féministe» lorsqu’il
(ouvrages collectifs, beaux livres…), sa bibliographie est d’abord celle savoir, ont conquis l’espace public. Là où le bât blesse, qu’il s’agit d’une femme ? Je connais pourtant des
d’une romancière : Les Hommes qui marchent (Ramsay, 1990) ; Le Siècle c’est que la mainmise des intégristes sur l’enseigne- hommes écrivains et féministes. Et mon écriture com-
des sauterelles (Ramsay, 1992) ; L'Interdite (1993) qui marque le ment, trente ans durant, laisse de lourdes séquelles. La porte aussi une peinture de la société dans sa globalité,
véritable essor de sa popularité ; Des rêves et des assassins (1995) ; La bigoterie de beaucoup de femmes, de l’intérieur de une charge politique, historique. Je ne renie rien du fé-
Nuit de la lézarde (1998) ; N'zid (Seuil, 2001) ; La Transe des insoumis l’Algérie notamment, relève du crétinisme. Ce sont minisme auquel nous devons tant d’acquis. Je soup-
(2003) ; Mes hommes (2005) ; Je dois tout à ton oubli (2008) ; enfin La celles-là qui s’arrogent le droit de mettre à l’index les çonne seulement que des esprits chagrins n’appliquent
Désirante paru cette année. (Tous les derniers titres cités sont publiés filles qui osent envoyer au diable la camisole de leurs ce qualificatif à une femme que pour la reléguer à l’ar-
chez son éditeur actuel, Grasset). Malika Mokeddem a obtenu plusieurs traditions et leur tartuferie. Il faudra du temps pour rière-banc des écrivains. D’ailleurs, dans mon pro-
prix et distinctions. Son premier roman, Les Hommes qui marchent, lui qu’une qualité restaurée de l’enseignement parvienne chain livre, je me mets dans la peau de deux hommes.
vaut en 1990 une reconnaissance initiale, récompensée par le Prix Littré à débarrasser le pays de ces entraves. Le souffle rafraî- Votre travail littéraire consiste en partie à vous
du Festival du Premier roman de Chamberry, de même que le prix de la chissant qui provient de la Tunisie pourra-t-il aider les tenir à l’écoute du monde. Qu’évoque pour vous le
Fondation Noureddine Abba. Le second, Le Siècle des sauterelles, reçoit Algériens à se délivrer de l’infernal attelage religion/ printemps arabe ?
en 1992 le Prix Afrique-Méditerranée de l’Association des écrivains de corruption ? J’ai été ivre de bonheur et scotchée à l’info pendant
langue française. Mais c’est avec le troisième, L'Interdite, Prix On ne vous a pas entendue lors des débats, ici, en trois mois. J’ai été corps et âme dans la fulgurance de
Méditerranée 1994, que sa popularité littéraire et médiatique prend son France, sur la burqa. Pourquoi ce retrait sinon ce ce mouvement massif qui a déboulonné des tyrans, des
essor. L’ouvrage, édité en format de poche, a connu des ventes recul ? clichés, des préjugés de plomb et, très vite, atteint des
appréciables. Auteur de l’interview, notre confrère, Rémi Yacine (Bureau J’ai fait partie des premières signataires, dans le exigences d’une maturité inouïe ! Après l’ère des indé-
de Paris), affirme plaisamment : «Sans concession, Malika Mokeddem magazine Elle, de la pétition demandant une loi pour pendances confisquées voici, enfin, celle des libertés
nous rappelle, livre après livre, que les hommes sont des femmes interdire le port du foulard au sein de l’école. Il s’agis- et du droit. Certes, le chemin vers la démocratie sera
comme les autres. Ou le contraire. Que l’égalité entre les deux sexes est sait alors de préserver un lieu de laïcité, l’école, et des encore ardu. Et il y aura encore des écueils, des sou-
un combat permanent. Que le relativisme est déjà une première lâcheté. jeunes filles qui n’avaient pas encore leur majorité. bresauts des pouvoirs anciens. Mais d’autres dicta-
Son dernier livre, La Désirante, nous renvoie à notre humanité. Rien Mais la mascarade de ces femmes revendiquant le port teurs tremblent déjà. C’est la plus belle nouvelle de-
n’est écrit, la fatalité est une aberration asservissante». de l’uniforme intégriste, c’était trop exaspérant pour puis des décennies. R.Y.
El Watan - Arts &Lettres - Samedi 21 mai 2011 - 13

À LA VOLÉE
BRÈVES… …ET AUTRES NOUVELLES

MUSÉE DU HAMMA TIPASA TRISTE ANECDOTE


Souhila Belbahar Vive le PPMVSA ! Art, argent et déconvenue
Avec son acronyme barbare, le Une peintre algérienne est enfants à revenir le lendemain.
Plan permanent de mise en valeur bouleversée par une expérience Mais ceux-ci ne voulaient pas
et de sauvegarde des sites récente. Sollicitée pour animer un quitter l’atelier, ce qu’elle interpréta
archéologiques (PPMVSA) vient atelier d’initiation pour enfants dans avec plus de joie encore avant qu’ils
d’être adopté par la wilaya de une manifestation culturelle au sud ne lui réclament de l’argent !
Tipasa, une première en Algérie, a du pays, c’est avec joie qu’elle a Choquée, elle essaya de les
annoncé, mardi, le directeur de la accepté. Le premier jour, devant raisonner avant que certains ne
culture. Selon l’APS, ce plan, l’affluence, sa joie s’est décuplée. ramènent leurs parents pour se
présenté à la presse et aux amis du En fin d’après-midi, elle invita les plaindre !
patrimoine doit surtout engager des
mesures renforcées de sauvegarde VENTE AUX ENCHÈRES
Les Beatles et Lucy l’Africaine
des sites confrontés à
l’urbanisation. Créée dans les Avec presqu’autant de rôles que ses
Avant-hier, le Musée national des années 80, la wilaya avait entamé années (78 ans), son seul nom sur
En 1967, les Beatles avaient sorti l’une de leurs plus célèbres chansons,
Beaux-arts a organisé une sa naissance d’une manière peu une affiche a assuré le succès de la
Lucy in the sky with diamonds. Le titre a donné son nom à
rencontre avec l’artiste Souhila regardante pour le patrimoine, dans plupart des films qui l’ont retenu. Il
l’australopithèque Lucy, car, lors de sa découverte en Ethiopie, l’équipe
Belbahar, sans doute la doyenne de le chef-lieu particulièrement. En est l’un des rares acteurs populaires
de chercheurs écoutait la chanson. Une étoile, découverte en 2004 par
la peinture algérienne. A travers 2006, suite aux mesures prises à avoir fait le Conservatoire. Le
des astronomes de Harvard, a pris aussi son nom. Mardi dernier, à Los
son «Parcours passionnel», alors, une mission de l’Unesco public algérien a toujours aimé cet
Angeles, le manuscrit des paroles, une simple feuille, a été adjugé à
l’invitée a déroulé les étapes de sa avait levé la mention de péril sur le acteur sympathique dont le père,
plus de 237 000 dollars lors d’une vente aux enchères. En 1967, les
vie, commencée en 1934, à Blida, site classé en 1982 au patrimoine Paul Belmondo, sculpteur émérite,
paroles, mais surtout les initiales du titre, avaient laissé penser à une
dans une famille d’artisans- mondial de l’humanité. Il s’agit, a séjourné à Alger, et y a laissé
allusion au LSD, ce que le groupe avait toujours nié. Ecrite par John
brodeurs, qui laissera la petite désormais, d’aller plus loin pour plusieurs statues (Musée et Ecole
Lennon, son inspiration serait venue d’un dessin de son fils, 4 ans, qui
Souhila se diriger vers la peinture promouvoir un trésor sans lequel des Beaux-arts).
avait dessiné une camarade de classe, Lucy Vodden (décédée en 2009),
grâce à l’entremise d’un parent qui Tipasa ne serait pas Tipasa. ce que les deux ont confirmé, adultes. Bref, accordez plus d’intérêt aux
n’était autre que l’historien Tewfik CONSTANTINE dessins de vos enfants.
Cirta qui chante
El Madani. Devant un parterre
d’artistes, d’admirateurs et de
passionnés d’art, Souhila Belbahar Avec son Festival de malouf et son
s’est racontée et, à travers elle, a Dimajazz qui ont propulsé
raconté l’art algérien et le chemin Constantine sur la scène musicale
audacieux et ardu des premières nationale et internationale, la ville
algériennes engagées dans les arts. du Rocher marque des points. Elle
Espérons que le musée rééditera ce vient d’organiser (Office
type de rencontres. communal de promotion des
activités culturelles et association
CONFÉRENCE Miracles des Arts) la première
Barberousse édition du World Music DZ, une
réussite avec des groupes algériens
De son vrai nom Khayr-ed-Din Ibn et étrangers de jazz, blues, salsa,
Yacoub, il a marqué l’histoire de rock, swing, etc. Et le groupe Dar
BELMONDO

PHOTOS : DR
Wasfan de Constantine vient de
Palme méritée
son temps. Fils d’un ancien
janissaire devenu potier dans l’île remporter, à Béchar, le Premier
de Mytilène, en Grèce, il est prix du Festival de musique
reconnu pour avoir été un brillant Jean-Paul Belmondo a reçu, cette diwane.
navigateur, un stratège militaire et semaine à Cannes, une Palme d’or CE SOIR
extraordinaire pour l’ensemble de
un dirigeant politique habile. S’il
était connu pour son extrême sa carrière. Avec sa gueule cassée
par la boxe, son regard tout en
Rendez-vous avec Shehrazade
dureté, son parcours donne une Une des contributions de l’Italie au 12e Festival culturel européen d’Alger
image différente du cliché, bonté, sa gouaille populaire et sa
décontraction de jeu, l’acteur, sera un spectacle de ballet. Il s’agit d’une interprétation du thème de
longtemps servi, d’un pirate Shehrazade, à la fois conteuse et personnage des Mille et Une Nuits. Offert
sanguinaire et tout dévoué à la connu pour ses rôles mémorables
dans des films d’action, a joué par l’ambassade d’Italie et l’Institut culturel italien d’Alger, ce spectacle de
violence. Geneviève Chauvel, la Compagnie Balleto del Sud a été conçu par Freddy Franzutti, un des
reporter pour les agences Sygma et aussi dans de grandes œuvres.
Symbole de la «Nouvelle Vague» chorégraphes italiens les plus en vue, sur la musique sublime de Rymski-
Gamma et pour Paris-Match, mais Korsakov. Le premier tableau évoque les voyages de Sindbad le marin. Le
surtout spécialiste du monde arabo- avec, notamment, son rôle, aux
côtés de Jean Seberg, dans le film- deuxième s’inspire des aventures du Prince Kalandar et coïncide avec
musulman, se propose de dresser, l’histoire d’Aladin. Le troisième tableau, «Le jeune Corsaire et la jeune
au-delà de la légende, le portrait de culte, A bout de souffle (1959) de
Godard, il a joué pour des Princesse» est une scène d’amour. Le quatrième et dernier tableau, «Fête à
ce personnage. Dans la conférence Baghdad», comme son nom l’indique, s’achève en apothéose. Salle Ibn
qu’elle donnera demain au CCF, réalisateurs comme Lelouch, De
Sica, Melville, Malle, Truffaut... Zeydoun, Riadh El Feth, à 19 h. Entrée libre.
elle s’attachera à décrire et analyser
l’ascension de cet homme, qui,
d’abord aux côtés de son frère,
Aroudj, lui succédera sur le trône Alger : les pros sur les planches ORAN
d’Alger avant de devenir «le
personnage incontournable dans Du 24 mai au 7 juin 2011, la 6e édition du Festival batterie de prix est prévue dans les catégories Tous au musée !
la lutte à mort à laquelle se national du théâtre professionnel promet de belles suivantes : meilleure œuvre théâtrale, texte Par rapport aux taux de fréquentation encore
livrèrent Soliman, Charles Quint et rencontres. Aux côtés des troupes nationales, on original, mise en scène, comédiens féminin et très bas en Algérie, le musée Ahmed Zabana
François 1er au XVIe siècle». annonce une participation étrangère importante masculin, artiste prometteur, scénographie, d’Oran peut se féliciter des 5000 visiteurs
Signalons parmi les publications de (République centrafricaine, Egypte, France, musique originale. A cela s’ajouteront des qu’il a accueillis avant même l’achèvement du
Geneviève Chauvel : Saladin, Jordanie, Maroc, Palestine, Soudan, Syrie, distinctions honorifiques remises à des femmes et Mois du Patrimoine, le 18 mai. Cet événement
rassembleur de l’Islam (Pygmalion Tunisie...). Le Festival se déclinera cette année en hommes de théâtre du pays. Une rencontre est a donné lieu à un engouement particulier,
Ed., 2001), qui a obtenu le Prix deux volets : la compétition et le hors- prévue sur la pratique et les défis de la critique notamment des établissements scolaires qui
mondial Emir Fakhr-ed-Din, et compétition. Les organisateurs du Festival ont théâtrale moderne, ainsi que des ateliers de ont organisé des visites d’élèves de la wilaya
Barberousse, maître de la privilégié les créations récentes, et comptent formation. En plus du théâtre Mahieddine d’Oran, mais aussi de wilayas limitrophes
Méditerranée (Balland, 2010). accorder une promotion particulière des jeunes Bachtarzi, la salle El Mougar a été associée pour comme Sidi Bel Abbès, Mostaganem et Aïn
Demain à 17 h au CCF. talents et des écritures nouvelles. Toute une répondre à l’envergure du programme. Témouchent. Un tableau d’honneur aux
directeurs et équipes pédagogiques.
El Watan - Arts & Lettres - Samedi 21 mai 2011 - 14

AILLEURS
ADIA SAMIR LE JEU DE LA SENSIBILITÉ

Actrice avant tout


Le cinéaste Tewfik Farès s’indigne ici que la défunte
ait été réduite à son travail de speakerine.

R
éduire, comme on l’a fait, l’épitaphe de Nadia
Samir au fait qu’elle ait été la speakerine
d’origine algérienne de la première chaîne de
télévision française est un raccourci indigne
de son talent. Certes, le visage de cette femme
arabe, incarnant l’image d’une grande chaîne de télé-
vision, était remarquable en soi. Mais ce n’était pas
autre chose que la manifestation publique du talent de
celle qui fut, d’abord et avant tout, une belle et talen-
tueuse actrice.
Actrice, elle le fut aussi bien au cinéma, à la télévision,
au théâtre avant d’être une «speakerine», et surtout
après avoir quitté le petit écran où celles qu’on appe-
lait «les femmes-tronc» furent remplacées par les ano-
nymes bandes-annonces des émissions. Je ne rappelle-
Actrice, elle savait
mettre sa rai pas ici la liste de ses nombreuses prestations qui
sensibilité et son fondent une carrière en tous points brillante.
intelligence au Je citerai pour mémoire les rôles majeurs qui ont été
les siens dans Leïla et les autres de Sid Ali Mazif et

PHOTO : D. R.
service des
personnages dans Bab El Oued City de Merzak Allouache. Dans ces
qu’elle incarnait deux films, elle a su exprimer toute sa détermination
dans le combat émancipateur, qu’elle avait fait sien,
pour promouvoir une image de la femme moderne et jusqu’au bout, elle souffrait aussi, depuis quelques an- font du travail de création un plaisir et non un pensum.
libérée. Actrice, elle savait mettre sa sensibilité et son nées, de n’avoir pas de propositions, ou très peu, dans Elle nous a quittés, en ce mois de mai 2011, toujours
intelligence au service des personnages qu’elle incar- lesquelles elle pouvait exprimer d’autres facettes en- jeune et belle, avec encore tant d’envie de porter des
nait et à celui de nombreux metteurs en scène qui firent core de son talent. projets, de partager son dynamisme, de nous encoura-
appel à elle. Actrice, elle donna vie et épaisseur hu- Elle fut une amie sûre pour moi, et pour tous ceux à qui ger à créer, nous, acteurs ou metteurs en scène, qui
maine aux rôles dans lesquels elle se coulait avec la elle avait fait don de son amitié avec cette qualité rare faisions partie de sa famille, dont elle aura été une
facilité et la sûreté d’une vraie professionnelle. Actri- de savoir tisser des liens entre celles et ceux qui deve- femme et une sœur irremplaçables.
ce, elle avait l’art de la mesure et de la distance qui lui naient ses amis. Nous eûmes à collaborer dans certai- On aimerait tant que son souvenir demeure dans son
évitait, comme quelquefois dans ce métier, de laisser nes de mes émissions que je lui avais demandé d’ani- pays d’origine, et que son nom embellisse une rue, une
percer sa propre personnalité au détriment du caractère mer. Elle le fit toujours avec une disponibilité, une pa- place, un jardin peut-être…
du personnage dont elle avait endossé la vie. Actrice tience, une ponctualité, une grâce et une perfection qui T. F.

RÉCIT LES TRIBULATIONS D’UN IRAKIEN EN AMÉRIQUE

Far west oriental


Le voyage d’un Arabe du XVIIe siècle, de l’ancienne éémerveillement une population autochtone qui res-
ssemble peu à ce qu’il a vu en Orient. Il découvre des
Mésopotamie au Nouveau Monde. IIndiens généreux et hospitaliers. Il décrit dans le détail
lla propension des Européens au pillage des richesses
C’est l’histoire d’un voyage qui s’est déroulée en llocales, empressés qu’ils étaient par le désir d’apporter
1668. Intitulé : Un Irakien en Amérique au XVIIe siè- lleurs contributions au trésor du roi. L’émerveillement
cle, a été rédigé par le prêtre Elias al Mawsili. Le ma- nne le dispense pas d’emprunter l’habit de l’explora-
nuscrit a vadrouillé comme son auteur entre oubli et tteur. Il fait des observations sur la faune et la flore, ne
négligence. En premier lieu, il été retrouvé par hasard sse fiant qu’à son observation et à son expérience. Ain-
dans la bibliothèque de l’épiscopat syriaque d’Alep ssi, il parle de ce qu’il appelle la plante qui tue : «Le
par le père Rabbât, à la mi-mai 1905. Quatre mois sserviteur s’abrita à côté de mon cheval. Je ne vis rien
plus tard, la revue Al-Machriq le rendra accessible à mmais brusquement cette plante qui était éloignée du
un public friand de textes inédits. Enseveli dans les cchemin de dix coudées se redressa et se dirigea vers
limbes du temps, il ne réapparaîtra qu’en 2001 grâce à mmoi pour m’atteindre. Le rouquin sortit alors de sa
Nûri Al Jarah. L’édition française proposée par Sind- ccachette et lui cria : Va- t’en, chien ! A ces cris, la
bad est intéressante dans la mesure où elle ouvre des pplante s’abattit au sol. Cette chose, je l’ai vue de mes
La culture arabo- perspectives de recherches novatrices, comme l’indi- yyeux.»
musulmane recèle BBeaucoup d’anecdotes rapportées de son voyage vi-
quait déjà l’ethnologue, Jean Poirier, en ces ter-
des trésors qui rrent à la fable. Au port de Panama, il relate sa visite à
gagnent à être mes : «L’histoire de cette ethnologie extra-européen-
ne devra être faite un jour prochain», signalant plus uun Indien dont la légende locale disait qu’il avait cent
connus
loin l’apport des voyageurs arabes à la connaisance ccinquante ans. Il avait bon pied bon œil avec une mé-
du monde, tels El Idrissi, Ibn Batuta et Al Biruni. mmoire intacte qui déroulait l’histoire de la Conquista
L’auteur s’inscrit dans la lignée de ces grands explo- eespagnole. Il lui rapporte que les Indiens avaient pris
rateurs qui ont apporté un regard neuf et apaisé sur lles bateaux de Christoph Colomb pour des baleines.
l’Amérique, loin des passions latines trop impliquées CComme dans les récits de voyage modernes, le moine
dans la conquête du Nouveau Continent. aaura à exercer ses talents de médecin et guérira la sœur
Le récit est composé de quatre parties qui retracent dd’un moine. Douze ans après, il revient en Europe et
dans le détail l’itinéraire effectué. D’abord, le périple pprit le soin de laisser ses impressions à la postérité. La
européen qui va le conduire de Baghdad à Venise et cculture arabo-musulmane recèle des trésors qui ga-
une tournée en France. Puis, son accueil à la cour d’Es- ggnent à être connus, et le travail sur les manuscrits va,
pagne par la reine Anne d’Autriche, épouse de ques. Soixante jours après, il atteint les rivages de Ca- à coup sûr, continuer de nous surprendre.
Philippe IV, qui lui permettra d’embarquer pour racas. Il est ébloui par ce premier contact avec le Nou- Slimane Aït Sidhoum
l’Amérique. Cette faveur royale le touche profondé- veau Continent qu’il persiste à désigner par «Les Indes Elias Al Mawsilî, Un Irakien en Amérique au XVIIe siècle, Editions
ment, car elle n’était accordée qu’aux citoyens ibéri- occidentales». Ses yeux de novice découvrent avec Sindbad, Paris, 2011.
El Watan - Arts & Lettres - Samedi 21 mai 2011 - 15

À LA PAGE
TÉMOIGNAGE "LE PETIT CAFÉ DE MON PÈRE" ABECEDARIUS

Arômes du passé
Kaddour M’hamsadji nous entraîne reconstituée par les témoignages et à l’égard de leurs nombreux
Face aux ténèbres
PAR MERZAC BAGTACHE
qu’il a pu en recueillir, lui donne enfants. Il n’y trouve que ten-
sur les chemins de sa mémoire. l’occasion d’expliquer l’origine dresse, affection et souci d’équi- Parfois, sinon souvent, elle

I
de son prénom, issu de celui du libre, au point qu’au passage il tarde à venir, prend des
l y a certainement un arôme saint, Sidi Abd-el-Qâdir El s’emporte sur ses pairs écrivains. chemins de traverse pour le
qui se dégage de ces pages, Djilani, vénéré dans l’ensemble Ainsi, affirme-t-il : «Au contrai- moins inattendus, ou ne
un arôme ancien, pareil à du monde musulman, et com- re de certains auteurs de ma gé- vient jamais du tout, du
celui que donnait dans les ment Qaddour, diminutif de nération et, je crois, tout parti- vivant de celui qui
établissements populaires, Qâdir, permettait d’apporter une culièrement de celle l’attendrait, goulûment et
dits «maures», le café «djezoua», humilité toute pieuse. L’auteur d’aujourd’hui, rien (…) ne me frénétiquement, entendez
torréfié sur place et préparé sur nous présente ensuite la maison force à me plaindre de mes pa- la consécration littéraire.
la braise, grande rareté de nos natale, dont il offre d’ailleurs rents pour convenir à la détesta- Comme si cette soupe si
jours. quelques photographies avant sa ble mode d’émouvoir le lecteur étrange, si ineffable, qui
D’emblée, craignant sans doute démolition en 1985 par son pro- par la mauvaise conduite du mijote, à petit feu, dans la
des confusions de genre, l’auteur priétaire. Son intérieur sobre est père ou de la mère à l’égard de
grande marmite historique et anthropologique,
situe son propos. «En dépit décrit avec la minutie d’un éth- sa fille ou de son fils». Cette pi-
constituait encore une partie intégrante de l’écriture
d’une nostalgie naïve dont je nolologue et fournit une quantité que mériterait une thèse pour en
de détails sur son aménagement, analyser le bien-fondé. proprement dite. En est-il vraiment ainsi ?
n’arrive pas à me défaire, écrit-
il dans ses premières lignes, ceci son mobilier, ses accessoires M’hamasadji montre et défend La romancière britannique, Beryl Margaret Bainbridge
est un témoignage sur une épo- mais aussi la vie qu’elle abritait, un modèle d’éducation, stricte (1932-2010), qui vient d’être couronnée, à titre
que disparue, qui ne s’apparente rythmée par les saisons, les mo- mais ouverte, que des parents, posthume, du Prix d’honneur décerné par le jury du
pas à une autobiographie classi- ments de la journée… Pour le pourtant peu instruits, mais for- Booker Prize, n’a pas eu la chance, de son vivant, de
que». Et de nous expliquer qu’il tout jeune Qaddour, c’est avec tement imprégnés de valeurs po- décrocher la distinguée distinction. Pourtant, durant les
s’agit d’un recueil de souvenirs sa sœur Salima qu’il partage la pulaires, pratiquaient dans l’Al- années quatre-vingt-dix du siècle dernier, elle avait été
«complètement ancrés dans le découverte de la culture orale, gérie de la première moitié du nominée à plusieurs reprises pour cette récompense
passé» et qui, pour l’essentiel, celle des devinettes, des contes, XXe siècle. A cela, vient s’ajou- littéraire considérée comme la plus prestigieuse dans le
plongent dans l’archéologie de dont ceux des Mille et Une Nuits, ter l’entrée à l’école publique, monde des lettres de langue anglaise. Et, plusieurs fois,
sa mémoire, soit dans son enfan- ainsi que les potins du quartier lieu de socialisation et, à l’épo- elle avait été pressentie, voire donnée comme
ce et sa jeunesse. L’ouvrage est ou de la ville. La description pré- que, de diffusion de la culture «finaliste». C’est dire qu’elle avait un arrière et un avant-
L’ouvrage également un hymne à Sour El cise des objets, telle cette pendu- française. A cela encore vient goût de l’échec, d’autant que celui-ci se doublait, dans sa
fourmille de Ghozlane, ville où son aïeul al- lette fabriquée en 1905, ou ce s’ajouter la découverte fantasti-
situations
vie privée, d’un échec conjugal qui l’avait marquée.
gérois se réfugia pour échapper miroir en psyché, vaut le détour. que du cinéma, une révolution Cependant, elle n’en est sortie que plus déterminée que
diverses, allant de
aux terribles répressions de la On apprend qu’elles apparte- culturelle à ce moment. Les pa- jamais. Et même si, à un moment de sa vie, elle avait
sa naissance
jusqu’à ses débuts conquête coloniale. Mais la vil- naient à un ensemble dit «fa- rents contrebalançaient alors les tenté de se suicider, sa faiblesse momentanée finit par se
dans l’écriture le, dont il confie plusieurs pans noussât», inclus dans la dot algé- influences occidentales par muer en une puissante force de créativité littéraire qui
de l’histoire et des légendes lo- roise de la mariée. Le soir, bien l’éducation religieuse, via les fait, aujourd’hui, date, dans la littérature anglaise
medersa. L’auteur livre à ce pro- contemporaine.
pos un passage savoureux sur la Pour l’écrivain, tout écrivain, il fait beau dans les
«louha», la planche à écrire. ténèbres, celles dans lesquelles il plonge, toute sa vie
De ces rituels de socialisation,
durant, avec passion et amour. En fait, l’histoire de la
émergent aussi des événements
perçus par un enfant, persuadé
littérature mondiale nous apprend, à chaque fois, que
déjà par la composition de sa cette créature des limbes pour ainsi dire, ne peut pas se
classe, où les «indigènes» sont tenir en place, non pas parce qu’elle ne le veut pas, mais
minoritaires, de l’injustice fon- parce que justement elle ne peut pas localiser sa
damentale de la colonisation. Un passion, pour pasticher le romancier Louis Ferdinand
autre fait marquera plus tard Céline (1894-1961). En effet, au fil de nos lectures, on a
l’auteur : la chasse aux juifs me- beau attendre de l’écrivain un certain réalisme vis-à-vis
née et encouragée par les autori- de lui-même et de la société, le dos à peine tourné, il est
tés vichystes et dans laquelle on déjà ailleurs.
tentera d’associer les musul- D’où ce feu qui n’a cessé d’animer certains hommes de
mans, ce qu’ils refusèrent. lettres à travers l’histoire. La presse littéraire
L’ouvrage fourmille de situa- britannique est unanime à dire que Beryl Margaret
PHOTOS : D. R.

tions diverses, entre Sour El Bainbridge s’en est sortie à bon compte, même si la
Ghozlane, Boufarik et Alger, al- consécration lui est parvenue bien tardivement.
lant de sa naissance jusqu’à ses Le romancier américain, John Kennedy Toole (1937-
débuts dans l’écriture et son pre- 1969), dont la vie s’est achevée tragiquement, aurait pu
cales, est envisagée surtout com- que la famille disposait de la mier ouvrage, La Dévoilée où il sombrer dans l’oubli à tout jamais.
Photo : un café me un symbole des modes de vie T.S.F (ancêtre du poste radio), le imagine un autre destin aux jeu- Fort heureusement pour lui, il avait eu la chance d’avoir
traditionnel au de l’époque et des valeurs qui père s’adonnait à ses passions nes filles algériennes. Quant au une mère, dévouée et batailleuse à la fois, qui avait cru
début du XXe leur étaient associées. De ce musicales pour interpréter une café que son père gérait, sa des- en son talent de romancier et qui n’eut de cesse de
siècle point de vue d’ailleurs, Le Petit nouba andalouse sur sa «pré- cription et son animation, qui ne frapper à toutes les portes des éditeurs américains pour
café de mon père pourrait être cieuse mandoline». Le commen- prennent que peu d’espace du faire admettre son manuscrit intitulé La Conjuration des
assimilé à l’illustration, par la taire rappelle l’origine d’une ex- texte, on comprend en quoi il a
imbéciles.
relation de scènes, de personna- pression : «On disait qu’il avait pu inspirer tout le récit et le ti-
le gusto, un mot italien populaire trer, par son univers chaleureux
N’est-ce pas en 1981 que le Prix Pulitzer, qui couronne
ges et de faits, des valeurs et re-
présentations d’antan. Et si l’on chez nous, c'est-à-dire, il goûtait de rencontres, d’échanges et de chaque année un grand auteur américain, est venu
y sent un fort relent de nostalgie, son plaisir». Tout l’ouvrage est convivialité. Avec une écriture justement à sa rescousse, à titre posthume lui aussi, au
c’est que celles-ci, aujourd’hui, truffé de rappels de la sorte qui sobre et classique, Kaddour grand dam de tous ceux qui, de son vivant, avaient
sont soit bafouées, soit carré- accompagnent ou ponctuent le M’hamsadji a réussi à reconsti- marginalisé son œuvre, au prétexte qu’il souffrait d’un
ment oubliées et que l’homme déroulement des souvenirs, de tuer un monde que les jeunes de- dérèglement caractériel.
qui écrit affiche son âge (il est né même que de multiples anecdo- vraient découvrir et les plus âgés Faut-il pour autant baisser les bras face aux ténèbres ?
en 1933) et ce qu’il nomme «la tes qui valent leur pesant de «revivre». Le «café» de son livre Eh bien, il s’agit-là, assurément, d’une question à
grande solitude bénie de l’un mots. Kaddour M’hamsadji se boit comme du petit lait. laquelle chaque écrivain doit trouver une réponse,
des derniers printemps» où, se- consacre un chapitre à ses pa- Yacine Mahjoub mitigée peut-être, mais entrant dans sa ligne de
lon lui, se trouve «l’amour le rents, à leurs origines, aux cir- Kaddour M’hamsadji, «Le Petit café de
conduite. Le reste ne relève pas de lui mais de ce que
plus grand». constances de leur mariage et à mon père. Récits au passé». Ed. OPU, certains appellent la chance et d’autres le destin.
La description de sa naissance, leur comportement réciproque Alger, 2011 toyour1@yahoo.fr
El Watan - Arts & Lettres - Samedi 21 mai 2011 - 16

A LIRE
EXTRAITS LE ROMAN POSTHUME DE MOHAMED DORBHAN

«Les neuf jours de l’inspecteur Salaheddine»


«L’ histoire est malheureusement ainsi faite.
Et ce grand pays aride et sablonneux avait,
dans le temps, connu mille invasions
toutes aussi historiques les unes que les
autres : il y a eu d’abord les criquets et,
avant les criquets, le typhus et, avant le typhus, les
armées et, avant les armées, la variole et le choléra
comment ce matin brumeux de novembre, il vit
débarquer les Américains avec leurs casques
recouverts de branchages, leurs rangers cirés, leurs
cigarettes parfumées, leurs chewing-gum
mentholés, leurs tubes d’aspirine blindés et par quel
savant stratagème il s’improvisa interprète et, à
l’occasion, pourvoyeur de putes auprès d’un sergent
Pour ce qui est du téléphone, l’inspecteur ne savait
pas grand-chose sauf que succinct et détaillé, ça ne
marchait pas ensemble car un rapport, s’il est
succinct, il ne devrait pas être détaillé et s’il était
détaillé, il ne pouvait pas être succinct mais le chef,
encore aveuglé par les mouches de la veille, ne
comprenait pas ce que disait Salaheddine et
si bien que, depuis, les années se déclinent non pas de Marines, puis pourquoi, quand les Américains, persistait à exiger à la fois la chèvre et le choux,
selon leur millésime mais par la calamité qui les après avoir détraqué le piano, partirent se faire tuer alors Salaheddine, le sang commençait à lui monter
distinguait et on disait alors que ceci eut lieu l’année ailleurs, il pleura en contemplant ses seuls biens, à la tête et c’était à grand’ peine qu’il se retenait. Il
de la faim ou pendant celle de la sécheresse, à moins c’est-à-dire une batte de baseball rongée par les tenta d’expliquer au commissaire que le téléphone
que ce ne fut durant celle des Américains. Mais tout vers xylophages et deux boîtes de lait concentré brisé, ça ne pouvait être que l’œuvre de quelqu’un
cet acharnement, toute cette hargne, toute cette sucré, maigre butin, qu’il conserva pendant qui lui en voulait, sinon qui aurait intérêt à casser
procession de malheurs n’avait pu, en quoi que ce longtemps, comme deux reliques religieuses un gentil téléphone, et là, le chef hochait du chef
soit, ébrécher l’éternel et déjà légendaire instinct de récupérées sur les décombres fumants d’un incendie comme s’il comprenait, mais en vérité, il ne
vie contre lequel, et des millénaires durant, sont désastreux, jusqu’au jour spongieux où il les comprenait rien du tout et la preuve, c’est qu’il
venus buter les convoitises de conquérants perdit… (…) persistait à exiger, contre nature, un rapport succinct

L
pouilleux parfois habillés de peaux de bêtes, parfois et détaillé et l’inspecteur, fatigué par cet entêtement
d’uniformes tout chamarrés de dorures. Cependant, a porte du bureau s’ouvrit. Le commissaire manifeste, commençait à baisser les bras, et comme
si la mémoire avait délibérément exclu le typhus, s’engouffra dans le cagibi-casemate de il commençait à baisser les bras, le commissaire
charrié les armées, gommé l’année sèche, éludé Salaheddine et, naturellement, fut surpris de repassa à l’attaque et mine de rien, lui sortit l’affaire
l’an variolique, elle avait, par contre, jalousement le trouver assis en tailleur sur la table. Alors du banjo qui jouait tout seul mais là, Salaheddine
gardé au fond de ses arcanes le souvenir encore l’inspecteur dit : «Je fais de la méditation ne voulut plus marcher car les banjos qui jouent
vivace des vagues grouillantes de criquets qui, par transcendantale». Mais le chef ne voulut rien tout seuls, ça n’existait que dans les contes pour
milliards et portées par les vents calcinés qui savoir, car le règlement intérieur étant clair là- enfants alors, puisque la tentative échoua, le
soufflaient du sud en brûlantes rafales, arrivèrent dessus, il n’est pas permis à qui que ce soit de commissaire enclencha sur le bus et, encore une
d’Arabie, d’Ethiopie et des déserts soudanais, prendre ses aises avec le mobilier de l’Etat. fois, Salaheddine eut le temps de voir venir et dit,
semant sur leur passage la famine et la mort. Bien Salaheddine abdiqua, il descendit d’Alamut et, presque en hurlant : «On m’a enlevé l’affaire.»
entendu, les nuées d’acridiens finirent par venir stoïque, attendit la douche. Seulement, la douche (…)

I
mêler leurs crissants élytres au fil du téléphone que ne vint pas. Au bout d’un certain temps, le
lui, perdu dans l’ombre mouvante de ses sauterelles, commissaire parla. D’abord et à propos justement I fit un rêve.
tenait respectueusement entre les mains, car c’était du mobilier de l’Etat, il voulait un rapport à la fois Il rêva de Aïcha. Il rêva de Nedjma. II rêva
le commissaire et le commissaire c’était le succinct et détaillé sur ce qui arriva au téléphone de leurs caresses mortelles et il pensait,
commissaire, donc exit les criquets, les envahisseurs puis, histoire de ne pas rester en rade, se mit à dire dans les brumes de son rêve, que les deux
et l’année du choléra puisque c’était le commissaire n’importe quoi. femmes, c’est-à-dire Aïcha et Nedjma
qui, depuis son bureau capitonné, crachait dans le n’étaient en vérité que la double apparence
combiné une macédoine d’ordres, de contre- d’une même éternité chimérique, d’une même
ordres et de banales généralités, alors lui, lucide obsession que lui habillait de chair et de
inspecteur Salaheddine, se surprit à penser, tout sentiments. Mais, coïncidence, lui aussi, il était à
en écoutant parler le chef, à cet heureux jour où la recherche de quelque éternité, hélas, celle-là,
lui, promu à son tour commissaire donnerait, au fil des jours, le fuyait et devenait par la force
depuis son bureau meublé et décoré avec goût, des choses inaccessible comme elle le fut, des
des ordres à ses subalternes, ordres que ceux-ci siècles auparavant, pour ses propres ancêtres,
écouteraient, pendus, accrochés, suspendus au fil alors l’Ecossais qui circulait en fiacre se
du téléphone comme l’était, lui, en cet instant transformait en receveur de bus et vendait des
précis, buvant avec déférence la logorrhée décousue éventails poinçonnés mais des militaires, à la
de son supérieur qui tournait en rond comme s’il poitrine lourde de ferraille et de rubans multicolores,
n’avait absolument rien à dire et ce fut au bout de le prirent par le collet et le jetèrent dans un horrible
plusieurs minutes d’inutile parlote que le chef lui cachot plein d’araignées dévoreuses d’hommes et
intimait l’ordre de monter à son bureau pour de scolopendres aussi grosses que des tramways
quelque chose de grave, de bizarre et d’urgent à la tout cela à cause d’une rébellion soudaine qui leur
fois. (…) fit perdre le sens de la réalité, car Kahina revenait à

E
bride abattue tandis que la ville devenait un champ
ntre-temps, Aïcha vint, vêtue en tout et pour de bataille, tandis que Ben Allel rejetait
tout d’un caftan en tulle blanc qui ne cachait
rien, ni sa poitrine, ni son ventre lisse, ni son
PRÉSENTATION dédaigneusement l’offre de Bugeaud, c’est-à-dire
les 500 000 francs-or et la restitution de ses terres,
sexe tatoué, en dansant sur le rythme lent Ce roman posthume, dont l’action commence juste car à l’époque l’honneur ne se vendait pas et à
d’un istikhbar sihli qui sortait, en léger après octobre 1988, est structuré en neuf grands l’argent et au nom de traître, on préférait encore la
flocons, du mandole d’un aveugle qui venait, ici, et chapitres correspondant à des jours : le Jour du mort d’ailleurs, plus tard, et comme c’était écrit, la
pour quelques ricards, chanter des odes à la gloire Commencement puis ceux du Soupçon, du Fléau, du tête de Ben Allel orna les remparts de Miliana,
des putains. Aïcha vint, lui servit le thé et lui roula Doute, du Désarroi, du Chiffre, du Jasmin, du tandis que Jugurtha, à cause d’un traître justement,
un joint qu’elle passa elle-même sur ses lèvres. Une Meurtre et, enfin, le Jour du Miracle. mourait dans d’affreux supplices, tandis qu’un
bouffée puis deux : c’était suffisant pour que, sur Le prétexte, l’enquête sur la disparition d’un bus exécuteur assassinait Ben M’hidi, tandis que,
les rires cristallins des filles, les rires gras des menée par l’inspecteur Salaheddine, va ouvrir le quelque part, dans les geôles de Lambèse ou d’El
épiciers, les rires soupçonneux des usuriers, les champ à un déferlement de situations où les Harrach, on torturait en silence, tandis que lui, à
rires secs des pharmaciens, les rires caillouteux des époques s’entremêlent, où les personnages, cause de tout cela, perdait la tête, l’ombre de Aïcha
tuberculeux, les rires embarrassés des cocus, les étranges et attachants, s’entrecroisent. Une verve et de Nedjma, à moins que l’une et l’autre n’étaient
rires sardoniques des maquereaux, les rires allégorique prenante, influencée par Kateb Yacine et la même, c’est-à-dire ce désir tellurique de justice
scintillants du mandole, la miniature jaunie se mit à les grands auteurs latino-américains, mais où pour lequel un peuple tout entier s’inventait et
danser une folle sarabande et lui, déjà enfumé, se s’affirme le talent original d’un écrivain dont ce sera crevait, en donnant le jour à une terrible impression

«
rappela, en même temps, ce bus perdu et ce le seul ouvrage ! d’espoir, mais ici, Salaheddine ne sut plus s’il rêvait
commissaire dyspeptique et à moitié fou qui, Mohamed Dhorban, Les Neuf jours de l’inspecteur ou s’il vivait dans un monde aussi confus que sa
plongé dans sa paperasse et dans ses cachets ronds, Salaheddine, roman. propre existence.
Editions Arak, Alger, 2011. 319 pages.
expliquait à celui qui voulait bien l’entendre
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 18

MODE

2e ÉDITION DU DÉFILÉ DE MODE À TIZI OUZOU LES DERNIERES NEWS


La robe kabyle, l’immortel La maison Fendi menacée
par une annulation de son
prochain défilé
habit de femmes
● Ce défilé a permis en tout cas à de nombreuses couturières artisanes dans la région
La ville de Séoul a ordonné à la marque
italienne de retirer toutes les fourrures
du défilé, prévu le 2 juin prochain, dans

O
de présenter leurs produits. la capitale sud-coréenne. En effet, les
nombreuses plaintes des activistes
rganisée au début de la semaine pour la défense des animaux ont
à la maison de la culture Mou- contraint les fonctionnaires municipaux
loud Mammeri de Tizi Ouzou, à faire interdire à la marque de présenter des fourrures lors de
la seconde édition du défilé de son show ; consternée, la direction déclare : «Cette décision est
mode, consacré particulièrement à la robe difficile à comprendre, à la lumière des mois de préparation et de
kabyle, s’est encore tirée avec un franc suc- coopération, notamment lors de notre réunion du mois de mars.»
cès devant un immense public de divers âges Connue essentiellement pour ses fourrures et sa maroquinerie,
et des deux sexes, mais majoritairement elle est depuis 1965 sous la coupe de Karl Lagerfeld qui a créé lui
composé de jeunes femmes. Le public a vi- même le logo (les deux «F» renversés symbole de Fourrure Folle).
siblement suivi avec intérêt le défilé assuré A 15 jours du défilé, cela semble être une décision assez injuste
par des mannequins d’une élégance, qui ne et quasiment impossible à appliquer pour Fendi dans des délais
fait nullement rougir devant celle de pays si courts, ayant prévu de faire défiler 20 modèles avec de la
plus huppés en la matière. Les charmantes fourrure sur la quarantaine de tenues au total. Pour le moment la
filles mannequins se succédaient, tantôt en direction de la maison de couture italienne refuse de supprimer
groupe, tantôt en individuel, portant fière- ses modèles et doit certainement mettre tout en œuvre pour que

PHOTOS : D. R.
ment de ces amples vêtements, traditionnels des négociations lui donnent raison... 1400 invités sont
et modernes, typiquement kabyles, coupés attendus, pour ce qui est l’un des shows les plus importants de
avec art par des couturières de renom dans la l’année pour la griffe explique un organisateur.
région, à l’image de Mme Amirouche avec
sa maison Robe d’or basée à Iflissen (Tig-
zirt), ou de Mme Mendjel de Robe d’ange
venue des Ouadhias, ou encore de Mme
res de l’habit, (collier, manches, bas-pans,
etc.). Quels que soient le temps qu’il fait, la
filles mannequins, admirablement coiffées
par le salon Bien-être de la capitale du
Une collection de bijoux
Rekik et ses filles venues de Beni Douala.
L’assistance a, particulièrement, apprécié
saison ou la circonstance (fêtes de mariage,
de circoncision, religieuse…), la femme en
Djurdjura. «A travers cette manifestation,
nous voulons surtout mettre en valeur la
Pirates des Caraïbes
la présentation d’une diversité de modèles, Kabylie ne s’embrouille pas trop pour s’ha- robe kabyle en avisant les gens que si l’on Swarovski sort une collection
comme le burnous blanc de la mariée, la biller, tant elle a toujours un modèle d’habit s’adressait directement à la source, c’est- inspirée du 4e épisode de la saga
méthode de dévoilement de cette dernière à mettre, qui s’adapte, la distingue, la met à-dire, auprès de ces honorables filles et Pirates des Caraïbes : la fontaine
de son habit joliment brodé de motifs ber- dans son élément et lui assure charme, dames couturières, que, fréquemment, chez de jouvence. Après avoir revisité
bères, le tout sous le regard «langoureux», quasiment en tous âges. Mourad Aït Ah- certains mercantiles — qui n’ont rien de la les bijoux d’Alice au pays des
d’abord de son futur époux, ensuite de celui, med et Mme Feriel, organisateurs de cette noblesse du commerçant digne et sobre de merveilles, la collection Pirates
admiratif et chaleureux, des convives et de la deuxième édition du défilé, ont exprimé, à chez nous — tentent d’arnaquer, l’on décou- des Caraïbes s’inscrit en lien étroit
famille (public), rappelant un peu virtuelle- cette occasion, leurs vifs remerciements à vrirait que cet habit n’est pas du tout cher, avec l’univers et les codes du film, proposant même des
ment, à ce dernier, la convivialité et l’extase l’ensemble des participantes et participants et l’on démentirait de soi-même les ragots répliques de pièces portées par les personnages principaux,
de ces mariages traditionnels de chez nous. qui ont beaucoup aidé dans l’organisation répandus sur la pseudo cherté de la robe interprétés par Penélope Cruz et Johnny Depp. Pour Nathalie
L’occasion de ce défilé a permis en tout cas de cette véritable fête, notamment le comité kabyle», dira Mme Feriel avec un sentiment Colin, directrice artistique de Swarovski : «Jouer avec les
à de nombreuses couturières artisanes dans local du Croissant-Rouge algérien (CRA) d’amertume, à ce propos justement. Elle es- éléments caractéristiques de l’univers de Pirates des Caraïbes a
la région de présenter leurs produits : des de Tizi Ouzou, les DJ King et Sweet, les time que «ce type de défilé, dont je souhaite été passionnant. Nous avons voulu interpréter ces symboles
variétés de robes kabyles, notamment celles chanteurs Mehenna Aber et le groupe de rap qu’il devienne un festival national que l’on d’une façon originale et moderne, à l’image des créations
de Beni Douala, 100% artisanales et de Alger-K, Sopsy et le comédien Tak Mister, organiserait périodiquement partout à tra- Swarovski, et donner à la collection une touche rock et décalée.»
tradition, celles nécessitant le port, selon le qui ont assuré une agréable animation. Les vers le territoire national, est pour nous un
désir, d’un châle adapté à la partie haute du organisateurs disent : «Toute notre gratitude espace d’expression, d’innovation dans nos
corps ou une «fota» pour la partie basse, en- aux directions de wilaya et de la maison de modèles, produits et, surtout, de nouveaux JC/DC pour Mellow Yellow :
tourant la taille ; celles amples, aérées, avec la culture du même secteur, portant le nom styles et créations ; c’est une sorte de suite
ou sans manches longues, en décolletés ou à du regretté, mais illustre écrivain, Mouloud naturelle de Miss Kabylie que nous orga- une collaboration pop
échancrures diverses, laissant apparaître les Mammeri, pour avoir parrainé cette fête nisions aussi annuellement avec beaucoup
charmes de la femme au niveau du cou, des grandiose». Sponsorisé par Studio-21 de de succès». Décidément, pour nos stylistes Quand Jean-Charles de Castelbajac
épaules et des jambes, celles «enivrant» les Tizi Ouzou, le défilé, qui a vu la présen- modélistes de ce vêtement particulier, la pointe sa baguette magique sur un bout
yeux de par les couleurs chatoyantes, por- tation donc d’une collection de vêtements robe kabyle reste, dans ses diverses coupes, de tissu ou une pièce de cuir, c’est une
tant en bordure des stries et de fines bandes traditionnels de femmes berbères, avec des un habitat indémodable, immortel et d’éter- explosion de couleurs et d’images fortes
zigzaguées et coloriées enjolivant davantage styles s’identifiant à chaque couturière, a nité… qui se mélangent. En septembre 2011, le
le bas du vêtement, le pourtour des ouvertu- été assuré sur scène par sept charmantes Salah Yermèche styliste s’invite dans les boutiques
Mellow Yellow pour présenter une
nouvelle collection capsule acidulée de
SALON DU MARIAGE À RIADH EL FETH À ALGER chaussures. Pop toujours, JC/DC
souligne la gaieté et l’univers singulier
de la marque de sacs et de chaussures. Escarpins, boots ou
Dédié aux futurs mariés mocassins, le créateur a revisité tous les intemporels. Une tête
de Mickey se pointe à nos pieds, le colorblock s’affiche en bloc,
le mocassin BCBG se pare d’argenté, JC/DC promet de rehausser
● Après un premier report, le Salon du mariage se déroulera finalement, du 25 au le blues annuel de la rentrée. Une collaboration de plus pour le
28 de ce mois, au niveau de l’Office de Riadh El Feth à Alger. créateur. Kipling, Rossignol, Gola, ODM la marque Disney ont
collaboré par le passé avec Jean-Charles de Castelbajac, le Peter

O rganisé par l’agence RK Commu- découvrir le savoir-faire des spécialistes Pan du prêt-à-porter. Il a désigné les sneakers de Gola en terrible
nication spécialisée dans l’événe- en la matière, dont, entre autres, les pâ- crocodile, le sac Kipling en voie lactée ou encore la montre ODM
mentiel, ce rendez-vous nuptial sera des tissiers, les stylistes, les photographes, habillée de lego. Le créateur aux mains d’argent n’est jamais à
plus intéressants, c’est du moins ce que les bijoutiers... Au programme figurent court d’idées.
promettent les initiateurs. également au niveau de la mégakheyma
L’objectif essentiel de cette manifestation
est d’encourager et de vulgariser les pres-
des conférences portant sur le thème du
mariage et sur la contrefaçon des produits
EAU DE TOILETTE DE LA SEMAINE
tataires entourant le monde du mariage. cosmétiques, un concours de la meilleure
Ce rendez-vous regroupera les profes-
sionnels des différents métiers qui gravi-
pièce montée, ainsi que des animations
artistiques. Oalang Infini de Atelier
tent autour de cet événement important de
la vie des futurs mariés.
Les conférences permettront à coup sûr
d’éclairer le public sur tout le processus
Cologne
Il sera proposé aux potentiels concernés du déroulement d’un mariage, avec une Construite autour du thé oolang, la fragrance
un ensemble d’offres de service multiple. attention particulière sur le plan religieux, s’ouvre sur des tonalités hespéridées
A cet effet, les différents acteurs du mon- administratif ou encore juridique. -aromatiques de bergamote et néroli. Le cœur
de du mariage dévoileront une panoplie En outre, les intéressés auront l’occasion révèle thé et jasmin, avec une note de cuir
de prestations. d’assister à la célébration en live d’un ma- blond. Le sillage mêle la fleur de tabac, le bois de
Placé sous le slogan «Tous sous le même riage collectif, n’ayant pas pu concrétiser gaïac et le vétiver. Le flacon très épuré est surmonté d’un
toit pour unir les futurs mariés», cet évé- leur alliance faute de moyens financiers. cabochon en cuir violet foncé. Salon du mariage à Riadh El Feth
nement sera l’occasion idoine pour faire N. C. à Alger Dédié aux futurs mariés
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 19

ENVIRONNEMENT

ÉCHO-LOGIE SITE NATUREL D’EL AOUANA À JIJEL


✤ EAU : près de 140
organisations de défense de
l’eau du monde entier ont
demandé mercredi à l’ONU
Les mesures sécuritaires et
économiques qui justifient tout
de ne pas céder au lobbying
que déploient auprès d’elles
des multinationales de
l’eau. Leur lettre s’appuie
sur un rapport publié par le
Conseil des Canadiens, la ● Un espace qui faisait le bonheur des citoyens et qui est devenu interdit pour des raisons qui ne semblent pas
plus grande organisation convaincre grand monde.
non gouvernementale du
l Aouana, l’un des plus grands si-

E
Canada.
Elle appelle en particulier tes du littoral algérien, est, depuis
les Nations unies à refuser le peu, occupé par les militaires. La
statut consultatif auprès du commune, qui se trouve dans la wilaya
Conseil économique et de Jijel, fait partie du parc national de
social (Ecosoc), que brigue Taza, et est donc protégée par la loi de
actuellement Aquafed 1983.
(Fédération internationale Actuellement, une pétition est en ligne
des opérateurs privés de pour sauver le site d’El Aouana. Une
services d’eau) pour lettre a également été adressée au wali
promouvoir, selon les de Jijel par un groupe de citoyens de
signataires, les intérêts des la commune. «Nous attendons une
entreprises en question intervention à grande échelle, car nous
dont Veolia, Suez, Agbar et pourrons quand même demeurer opti-
Saur. mistes pour un revirement de situation
et réparer cette importante déviation.»
✤ ANIMAUX : plusieurs Les plaques installées actuellement
dizaines de dauphins ont été indiquant «Zone militaire» se sont
retrouvés morts sur les déplacées juste à côté de la station
bords de la Mer noire, dans service ! «Le symbole historique et
la péninsule ukrainienne de touristique d’El Aouana est devenu une

PHOTO : D. R.
Crimée, ont annoncé interdiction aux citadins. A quelques
mercredi les autorités et des pas de cette occupation se trouve le
écologistes, selon lesquels vieux port romain, symbole de culture
ces mammifères ont d’El Aouana », peut-on lire sur la péti-
tion. La population locale s’interroge Une pétition pour sauver le site d’ El Aouana est en ligne
vraisemblablement péri devrait être réceptionné en décembre écosystèmes sont à préserver dans ce passage de l’autoroute Est-Ouest dans
dans les filets des pêcheurs. sur la volonté politique de développer
le tourisme, alors que, parallèlement, prochain. Antonio Leitao, directeur du parc et un séminaire dans ce sens avait le parc d’El Kala à El Tarf, le dévelop-
les plus beaux sites sont soit abandon- groupement luso-brésilien Andrade- eu lieu en janvier dernier. Un séminaire pement outrancier promu par l’actuel
✤ PLAGE : la radio nés, soit occupés. Zagope, en charge de ce projet, annon- dont «l’objectif (…) est de renforcer les gouvernement ne tient pas compte des
algérienne, en partenariat Les dernières actions terroristes qui ont çait à l’APS que le taux d’avancement capacités des cadres locaux en matière impératifs environnementaux. Pire,
avec le groupe Sonelgaz, traumatisé la région de Jijel la semaine est de 87%. L’infrastructure portuaire de développement socio-économique les textes protégeant les réserves na-
ainsi que l’association dernière ne doivent pas autoriser les devrait accueillir 70 embarcations de dans une dynamique de développe- turelles, les zones humides et les parcs
RECIFS pour la préservation autorités à renoncer au développe- pêche (5 chalutiers, 15 sardiniers et ment durable et de préservation de la nationaux sont bafoués. Et au-delà, la
de l’environnement, ment touristique de la région et à la 50 petits métiers) et 140 unités pour biodiversité et du patrimoine natio- mobilisation citoyenne, consciente du
organisera samedi prochain survie d’un écosystème d’une grande la plaisance (5 voiliers et 135 plai- nal», avait indiqué à l’APS le directeur patrimoine à protéger et qui s’érige
la septième édition de richesse. Mais là ne s’arrêtent pas sanciers). «Ce port aura la double du Parc national de Taza, Hacène Kad- contre ces infractions n’est pas plus
l’opération de volontariat les atteintes portées à la commune vocation de développer la pêche et dour. Pour rappel, le décret présidentiel écoutée.
pour le nettoyage des plages d’El Aouana. Quand elles ne sont pas de promouvoir le secteur touristique, n°83-459 du 23 août 1983 stipule que Un fossé qui continue de se creuser et
«Eboueurs de la mer». d’ordre sécuritaire, elles sont d’ordre avec la perspective de création de la création de parcs nationaux ont pour qui porte atteinte, au final, à l’environ-
Quatorze wilayas côtières économique. nombreux emplois en amont et en objectif (entre autres) «la préservation nement.
sont concernées par cette Un port de plaisance aval», ont indiqué les responsables de ces milieux contre toute intervention HYPERLINK «http://www.
opération, en l’occurrence Comme il est de coutume depuis locaux du secteur des travaux publics. artificielle et les effets de dégradation petitionenligne.fr/petition/pe-
El Tarf (plage Messida), peu sur le littoral algérien, un port de Or, le port en question est dans le parc naturelle susceptible d’altérer son as- tition-pour-sauver-le-meilleur-
Annaba (Saint Cloud), plaisance et de pêche est en cours de de Taza. Un des rares parcs en Algérie pect, sa composition et son évolution». site-touristque-de-la-wilaya-de-jijel-
Skikda (Ben M’hidi et construction à El Aouana. Ce port à couvrir un périmètre forestier, mais C’est à n’y rien comprendre. Sauf que, devenu-zone-militaire/517».
Market), Jijel (Kotama), réalisé par une entreprise étrangère également marin important. Plusieurs et on l’a vu concernant l’affaire du Zineb A. Maïche
Béjaïa (Souk Lethnine), Tizi
Ouzou (Tigzirt et Azzefoun),
Boumerdès (Rocher noir),
Alger (Tamentfoust,
LA DISPARITION DES ESPÈCES SERAIT MOINS GRAVE
Khelloufi et R’mila), Tipasa
(Chenoua plage), Chlef
(Ténès), Mostaganem (les
Les méthodes de mesure ont surestimé
Sablettes), Oran (les
Andalouses), Aïn
Témouchent (Terga plage) et
enfin Tlemcen (Honaïne)
les pertes
éforestation, réchauffement climatique, pollu- dans la mesure où cela donne un peu plus de temps combien d’espèces resteront lorsque décroît la
D tion, destruction de l’habitat : l’extinction des
espèces due à l’action de l’homme est réelle, mais
pour sauver les espèces. Mais c’est une nouvelle
malvenue parce que nous devons refaire une bonne
surface disponible, les chercheurs ont simplement
fait les calculs en sens inverse depuis près de trente
✤ AUTOMOBILE : une jeune
société japonaise créée par elle se fait à un rythme au moins deux fois plus lent partie des recherches qui n’ont pas été faites cor- ans, ce qu’il ne faut pas faire, souligne M. Hubbell.
un chercheur spécialiste des qu’on estimait jusque-là, selon une étude publiée rectement», a-t-il déclaré lors d’une conférence Car, comme le montre l’étude, la surface à prendre
automobiles électriques a mercredi. Les méthodes de mesure utilisées ont téléphonique avec des journalistes. Jusqu’alors, les en considération pour s’assurer de la disparition du
dévoilé, mercredi, un conduit à surestimer la perte de biodiversité atten- scientifiques affirmaient que les espèces disparais- dernier membre d’une espèce est plus grande —
nouveau modèle de voitures due à l’avenir, selon les travaux paraissant dans la saient actuellement à un rythme correspondant à généralement beaucoup plus grande — que celle
dont chaque roue est revue scientifique britannique Nature. 100 à 1 000 fois le taux moyen d’extinction depuis qu’il faut étudier pour découvrir pour la première
motorisée et qui peut Des indicateurs clés utilisés dans des rapports de l’apparition de la vie sur terre. Des rapports de fois l’existence d’une nouvelle espèce. «On ne peut
parcourir plus de 300 l’ONU — L’évaluation des écosystèmes pour le l’ONU avaient prédit que ces taux seraient encore pas simplement inverser le raisonnement pour cal-
kilomètres sans qu’il soit millénaire, datant de 2005, et le rapport 2007 du décuplés dans les siècles à venir. Des estimations culer combien d’espèces devraient rester lorsque
nécessaire de recharger sa Groupe d’experts sur l’évolution du climat (Giec) que la nouvelle étude remet en question. «Cela la surface se réduit», résume M. Hubbell, qui
batterie en route — s’appuient sur des méthodes «fondamentalement ne veut pas dire que la biodiversité n’est pas gra- trouve «choquant» que personne n’ait vu l’erreur
défectueuses qui surestiment les taux d’extinction», vement menacée», soulignent les deux auteurs, plus tôt. D’après des prévisions faites au début des
expliquent les chercheurs. La «liste rouge» des es- Stephen Hubbell et Fangliang He, invitant à revoir années 1980, jusqu’à la moitié des espèces auraient
✥ MISSION DE CARBONE : pèces en danger, établie par l’Union internationale la méthode de calcul. Comment les scientifiques dû disparaître de la surface de la terre en 2000. «Il
Le gouvernement pour la conservation de la nature (UICN), devrait ont-ils pu se tromper si longtemps ? Compte tenu est clair que cela n’a pas été le cas», relève le cher-
britannique s’est engagé à aussi être revue. de la difficulté pour mesurer directement les taux cheur. Plutôt que de remettre en question leurs mé-
réduire de moitié les «Les estimations antérieures devraient être globa- d’extinction, ils ont utilisé une approche indirecte thodes, les scientifiques avaient tenté d’expliquer
émissions de carbone du lement divisées par 2,5», déclare Stephen Hubbell, appelée ‘‘la relation espèces-surface». l’écart entre prévisions et observations à l’aide d’un
Royaume-Uni à l’horizon professeur d’écologie et de biologie évolutionniste A partir du nombre d’espèces trouvées dans une concept, la «dette d’extinction», pour désigner les
2025, après une semaine de à l’Université de Californie (Los Angeles), en se surface donnée, les scientifiques estiment com- espèces en déclin vouées à disparaître totalement
discussions sur la question. fondant sur des «preuves mathématiques et des ment le nombre d’espèces va augmenter au fur et dans les décennies suivantes en cas de maintien des
données empiriques». «C’est une bonne nouvelle à mesure que la surface s’accroît. Pour estimer conditions défavorables. AFP
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 22

JEUX - DÉTENTE
HORIZONTALEMENT : 1.Manifeste 2.Témoignage. Quinze sur 15 N° 2906 Mots Croisés N°2896
Revoir 3.Acide nucléique. Principe des huiles. Monarques 4.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Par M. IRATNI
Temps d'examens. De tir à la foire 5.Réfléchi. Parait. Argent.
Sert à lier 6.Salue une belle passe. Au sein d'un sein. Capucin. 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Monnaie commune 7.Signe d'addition. Copulative. Planches I


2
algériennes 8.Arbre. Mets suisse. Symbole chimique 9. II
Aventure particulière. Prise de vitesse 10.Attacha. Théologien 3
III
musulman. Terre ceinte 11.Atteint (un organe) en parlant d'un 4 IV
nerf. Petit cigare 12.Nationalise. Explosif. Divine nounou 13.
5 V
Possessif. Pronom. Fleuve d'Irlande 14.Elément d'assemblage.
Joueurs de pétanque 15.Lac d'Italie. Premier impair. 6 VI
Kinésithérapeute. VII
7
VIII
VERTICALEMENT : 1.Maladies caractérisées par des 8
IX
crampes 2.Point vraie. Joueurs de foot 3.Personnes en nom- 9 X
bre. Mort douce 4.Tableau de maître. Sur la rose des vents.
10 HORIZONTALEMENT
Avant Lanka. Conjonction. Version non doublée 5.Est en
I- Comportements ridicules. II- Gros rongeur - Bien des
défense. Alcaloïde 6.Acte déloyal. Versus. Non dit 7.Forme 11 ans. III- Etalon du golf - Fromage. IV- Qui est sur le point
des commis de l'Etat. Percées 8.Déesse d'Egypte. Langue. En de se produire. V- Roi de drame - Etait rayonnant - Avant
12 nous. VI- Poisson - Symbole chimique. VII- Wotan -
plus 9.Elément de cellule. Sondèrent. Privatif 10.Chevilles de Presses. VIII- Raisonnable. IX- Quart d’évasion - Le
golf. Procèdera à un dépôt de la semence mâle 11.Romain. 13 cœur à rien - Possessif. X- Habitant de la campagne -
Foyer lumineux.
Possessif. Astate. Lieux mystérieux 12.Tournant. En fin de 14
partie. Sans effets 13.Père de Jason. Note. Orée 14.Canard. On VERTICALEMENT
15
y danse bien. Non ignoré 15.Point de saignée. Dieu soleil. 1- Scintiller. 2- Lézard - Plus intime que vous. 3- Rendre
conforme. 4- Non dit - Principe odorant. 5- Pacte de nations -
SOL. QUINZE SUR 15 PRÉCÉDENT : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.CERTIFICATION 2.OCCIRE. ETAT. ION 3.NO. Fleuve d’Afrique. 6- Pauvre. 7- Institut d’agronomie - Note.
1.CONTREVENANTS 2.ECORNER. AMARINE 3.RC. AA. ATRE. AT TONITRUANTS 4.TRAINER. EPLOREE 5.RNA. ITEM. EIRE 6.EE. 8- Orifice d’un canal - Actant. 9- Bosse pour chameaux - Ter-
4.TITI. VIADUC. AGA 5.IRONIE. ISTANBUL 6.FENETRES. ELIRE VERNES. EM. DA 7.VRAI. EE. AN. AI 8.TAIS. ROUILLE 9.NARDS. re de vendredi - Il peut donner la fièvre. 10- Capitale asiatique
7.IRENE. BRAVERA 8.CET. ME. RU. MAGES 9.ATRE. SAO. FEUE BU. EVE. PT 10.AMEUTER. FERMOIR 11.NA. CALAME. EEKLO 12. - Placée, à l’étude.
10.TAUPE. NUEE. DU 11.ITALIE. IVRE. EOR 12.NORMALEMENT TRI. NIVAUX. EU 13.SI. ABREGE. ETA 14.NAGUERE. DO. ISE 15.
13.NITRE. IL. OK. AIN 14.OSE. EIPLE. SC 15.AN. ETAL. TROUVEE. LETAL. ASSURANCE. SOLUTION N° 2895
HORIZONTALEMENT
I- DECULOTTER. II- EXUTOIRE. III- DURE - EU-
Biffe Tout N° 2906 ALEA - AMNISTIER - ANNEAU - BAROUD - TES. IV- AVERS - IENA. V- LISIERE - LI. VI- EE -
BRIMADE - CABRIOLE - COURTISAN - NAUSEE. VII- SENS - AVE. VIII- NIA - TERNES.
N E E H E D L A R E T T I L I RÈGLE DU JEU IX- USEE - EST. X- ENTASSES.
DIFFORMITE - DIPHTERIE - EGARDS - EMIR -
A O G G I D U N O L L I V A P Biffer tous les mots de la
FALAISE - FINALITE - GENERAL - GLACIAL - VERTICALEMENT
E N I A A B O O L A R E N E G liste que vous retrouverez
dans la grille, en utilisant HIBOU - ILLEGAL - ITOU - LITTERAL - 1- DEDALEENNE. 2- EXUVIE. 3- CURES - SAUT.
I N N T R S O M R E N R C N E LIBELLULE - MANETTE - MODE - NARGUILE 4- UTERINE - SA. 5- LO - SEANTES. 6- OIE - RUSEES.
tous les sens possibles. Les 7- TRUIES. 8- TETE - EANES. 9- ENLEVES. 10- RUSAI
R P L E C D S U S A E A O D S lettres qui n'auront pas été - NUCLEON - OLEODUC - ORDINAIRE - - ESTE.
E A A R A N S I R I B E A U U cochées serviront à former PARTIEL - PAVILLON - RAMPE - RUDE -
T R I U E U A G T R L M C O N le mot défini ci dessous. SANCTION - SUCCION - TISSAGE - TOGE Fléchés Express N° 2906
H T C D L L U S I C I C T I A
qui sont en tends uniformité
P I A E A I I O U R I I E O S DÉFINITION état d’agir l’oreille
trouble
I E L F L N L N B O R R T L I convenable
le moi
Qui manque gravement modèles
personnel
D L G E M E Q L N T I A T E T abrégées du psy
à l'équité (6 lettres)
F I N A L I T E E O M M E O R
E L U L L E B I L G E P N D U Solution Biffe Tout
U O R D I N A I R E A E A U O précédent :
E T I M R O F F I D E L M C C science
SUPREMATIE des Verts

En vous aidant de la définition du mot encadré, com-


Tout Codé N° 2906
plétez la grille, puis reportez les lettres correspon-
orifice
lettre
Définition dant aux bons numéros dans les cases ci-dessous et grecque
du mot encadré vous découvrirez le nom d’un personnage célèbre. plat de
berger
Mouvement tournant de l'atmosphère. bagnole parfois
pronom
1 2 3 4 5 4 6 2 6 4 7 8 9 sauver
sous haute sortis des
tension urnes
2 10 7 9 4 7 8 7 11 4 8
alcaloïde
3 11 12 13 6 7 11 8 2 13 14 toxique

15 14 5 14 3 2 13 14 12 5 patrie de
impôts
Zénon
vit retirée
5 15 4 11 14 5 14 11 14 2 5 patriarche
du monde

6 16 2 15 6 4 9 6 14 8 4 petits prince des


V boucliers démons
2 7 15 6 15 6 17 14 11 3 15
P mortifica-
6 4 8 6 11 2 3 11 2 4 9 tions

4 11 4 9 10 4 14 8 16 14 piges
mis en
branle divinité
16 6 14 6 2 11 13 1 4 8 9 mis en fin du Nil
de compte
14 16 14 2 8 14 14 9 14 9 6 tractait
pelotonné
marque
11 7 10 14 11 6
l’alternative
11 14 13 1 7 11 13 refus
enfantin
SOL. TOUT CODÉ PRÉCÉDENT : SOMMELIER - NICOLAS CAGE
à
SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRÉCÉDENTS : apirer avec
l’inétrieur
HORIZONTALEMENT : COLLEGIEN / LILLOISE / ULVES / TS / EE / ECRIT / OC / UNE / TO /
la bouche
de
TARE / DUR / HIBOUX / DRAPER / ANTE / NA / NIL / TIFS / REPECHEES / RISSE / SE
VERTICALEMENT : COLLECTIONNER / LIVE / AB / TIPI / ELLE / URODELES / ELSENEUR /
CE / EGO / CE / XANTHE / II / PAIE / RESTITUEE / FES / NESTOR / ROSSE. Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 24

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT POUR MANIFESTER SA DÉTRESSE Le Titanic
Un observatoire des TIC aux enchères
en septembre 2011
Un observatoire de la poste et
des technologies de
Il campe sur l’autoroute Un plan à grande échelle
du Titanic réalisé pour
l’enquête officielle sur le
naufrage du navire sera
l’information et de la mis aux enchères à
Devizes (sud de
communication sera créé en
l’Angleterre) le 28 mai.
septembre prochain pour Ce document de 9,9
améliorer la qualité des mètres de long, vendu
prestations, a annoncé le par un collectionneur
ministre du secteur. M. dont l’identité n’a pas
Benhamadi a précisé que cet été révélée, pourrait
observatoire vise à relever atteindre entre 100 000
tout dysfonctionnement au et 150 000 livres sterling
niveau des agences (113 000 et 170 000
commerciales, d’Algérie euros). Le Titanic a coulé
Poste et de l’opérateur de le 15 avril 1912 dans
téléphonie mobile Mobilis et de notifier les pannes ou l’Atlantique Nord, après
les mauvais comportements de certains employés du avoir percuté un iceberg
secteur vis-à-vis des clients. L’observatoire sera lors de son voyage
ouvert aux clients à travers un portail Internet qui leur inaugural.
permet d’exposer leurs préoccupations et les L’enquête officielle
problèmes qu’ils rencontrent au niveau d’Algérie- s’était ouverte le 2 mai
Poste, de l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis et 1912, et près de 100
n fait insolite vient de se produire à Sidi Abdela- d’ailleurs, pas fait que ce mécontent, car un autre citoyen témoins avaient été
des agences commerciales relevant du secteur au
niveau de l’ensemble des wilayas.

Rencontres scientifiques
U ziz, une commune balnéaire de l’est de la wilaya
de Jijel, lorsqu’un quadragénaire, pompiste dans
une station d’essence privée, est allé… camper en pleine
est allé camper pour les mêmes motifs devant le siège
de l’APC.
Agriculteur de son état, cet homme, d’une quarantaine
entendus durant 36
jours d’audition.
L’enquête avait conclu
que le naufrage était dû
autoroute pour protester contre son exclusion de la liste d’années et père d’une fillette, a ramené des objets et
à Alger et Skikda de logements.
Ce père de famille a élu domicile sur la RN43, au milieu
des couvertures pour s’abriter à l’entrée de l’édifice
communal. Sa fille, qui part chaque matin à l’école,
à une «collision avec un
iceberg» provoquée par
une «vitesse excessive».
La Fédération algérienne des thalassémiques d’un rond-point sur la double voie express, à la sortie est l’y retrouve en en revenant.Ces nouvelles méthodes Un jeu de clés pour
organisera des rencontres scientifiques et des de cette commune. Depuis lundi dernier, il a «construit» de protestation sur les listes de logements renseignent, ouvrir des toilettes de
activités de loisirs et de détente qui vont regrouper son propre gîte à l’aide d’une tente de fortune, dans la- on ne peut mieux, sur l’ampleur de la crise qui sévit première classe du
les malades, leurs proches ainsi que les médecins quelle il vit avec sa famille. dans la wilaya de Jijel, pendant que les responsables paquebot
traitants. Ces rencontres entrent dans le cadre de la Cette sortie peu ordinaire de ce citoyen, pour dénoncer concernés affichent leur volonté de libérer plus de transatlantique sera
célébration de la Journée mondiale de thalassémie, l’injustice dont il s’estime avoir été victime, fait suite 1400 unités de logements socio- locatifs et 700 autres également mis aux
placée cette année sous le thème «Egalité des à l’affichage d’une liste de 31 logements dans le cadre destinés à la résorption de l’habitat précaire, avant la fin enchères et devrait être
chances à la vie». de la résorption de l’habitat précaire. Cette liste n’a, du mois de juin prochain. Zouikri A. adjugé entre 40 000 et
La maladie se caractérise par une incapacité de 50 000 livres sterling (45
l’organisme à fabriquer des globules rouges, il en C’EST LA PREMIÈRE LANGUE D’ORIGINE AFRICAINE 000 et 56 000 euros). Un
résulte une anémie, une fatigue, un retard de plan du navire réalisé au
croissance et la nécessité de transfusions sanguines chantier naval Harland
mensuelles à vie. La thalassémie, aussi rare soit-elle,
représente une réalité dans notre pays : 2% de la
population en est atteinte, surtout dans l’Est algérien.
Le kiswahili s’installe aux USA and Wolff de Belfast, en
Irlande du Nord, où le
Titanic fut construit, est
parlée et comprise au Kenya. Les de son côté estimé entre
Par ailleurs, 7 % de la population mondiale est Comores, l’Ouganda, le Rwanda,
atteinte de thalassémie. 30 000 et 50 000 livres
le Burundi et l’est de la République (34 000 et 56 000 euros).
démocratique du Congo (RDC)
Un rallye automobile comptent également des milliers de
locuteurs. La doyenne
qui égaye Khenchela L’usage de la langue est aussi cou- de l’humanité
Le rallye Alger-Khenchela, qui a propulsé, l’espace rant dans le nord du Mozambique,
d’un week-end, l’antique Mascula au rang de capitale du Malawi et de la Zambie. Le Une Brésilienne de 114
kiswahili est une langue façonnée ans est la doyenne de
algérienne des sports mécaniques, est arrivé à
depuis des siècles par les influen- l’humanité, a annoncé le
Khenchela jeudi en fin de journée. Les 49 concurrents Livre Guinness des
de ce rallye ont été accueillis à l’entrée de la ville par ces touchant la côte orientale du
continent, où elle est apparue aux Records. Maria Gomes
les autorités locales, dans une ambiance très colorée Valentim attribue sa
provoquée par les centaines de personnes qui se sont alentours du Xe siècle. On y retrouve
ainsi le poids de l’arabe dans les longévité à son régime,
massées de chaque côté de la route, visiblement un petit pain et un fruit
chiffres. L’origine du mot swahili
PHOTO : D. R.

heureuses de découvrir des voitures de compétition. au petit-déjeuner, même


L’arrivée de cette course, dont le départ avait été vient d’ailleurs de l’arabe sahil qui si elle s’accorde un peu
donné la veille à Alger, a donné lieu, après un signifie «côte, littoral». Le kiswahili de vin de temps en
éprouvant mais très touristique parcours de 500 km a historiquement emprunté à une temps. D’après le
via les wilayas de Bouira, M’sila, Sétif et Batna, à un langue étrangère puis façonné un Guinness, Maria Gomes
es mots ou des expressions n’existe sur le sujet, même si des
défilé des voitures dans les rues de la ville, improvisé
mais particulièrement apprécié par les habitants de D popularisés par des films et des
livres. Du roman La ferme africaine
estimations de la Banque mondiale,
datant de 2005, évaluent ce nombre
mot qu’il n’avait pas dans son pro-
pre vocabulaire. Si ce fut le cas avec
l’arabe, le persan et le portugais,
Valentim, 114 ans et 313
jours, est plus âgée de
48 jours que la
Khenchela qui n’ont pas été avares en
applaudissements. Une «semaine du karting» pour la de Karen Blixen, qui donna le film compris entre 120 et 150 millions c’est de plus en plus courant avec précédente doyenne de
tranche d’âge des 6 à 18 ans et des portes ouvertes Out of Africa, au dessin animé de de personnes à travers le monde. l’anglais. Ainsi, ordinateur (compu- l’humanité, Besse
sur les sports mécaniques ont été organisées à Disney Le Roi lion, tout le monde Du fait de la diaspora et des ensei- ter en anglais), se dit kompyuta en Cooper, une Américaine
Khenchela en marge de cette manifestation sportive. connaît au moins un mot de kiswa- gnements proposés, le kiswahili est kiswahili. de Géorgie.
hili. Hakuna matata (il n’y a pas de parlé sur les cinq continents. Les Les exemples sont nombreux. On Valentim est née le 9
problème), pole pole (doucement), plus prestigieuses universités amé- retient la version phonétique anglai- juillet 1896, à Carangola,
Zonal africain pour rafiki (ami) ou safari (voyage) ar- ricaines ont ainsi leur propre dépar- se pour l’écrire en kiswahili. Enfin, dans l’Etat du Minas
Gerais, où elle a toujours
les jeux d’échecs rivent certainement en tête. Mais
le kiswahili, largement parlé en
tement de kiswahili au sein de leur
faculté de langues. Selon l’univer-
une nouvelle pratique a vu le jour,
celle du «Kiswa-English». Particu-
vécu. Surnommée
La Fédération algérienne des jeux d’échecs organise «Grandma Quita», la
Afrique de l’Est et des Grands lacs, sité de Virginie, plus d’une centaine lièrement visible parmi les étudiants doyenne de l’humanité
le Zonal africain qualificatif à la Coupe du monde au relève de tout autre chose. Son d’universités l’ont inclus dans leur qui mélangent kiswahili et anglais s’était mariée à Joao en
centre Grand Bleu de Tipasa avec la participation importance ne se dément pas : il programme sur la planète. à tour de bras, un mot après l’autre, 1913, mort en 1946. Ils
d’élites algériennes, de Mauritanie, du Maroc, de s’agit, selon l’université américaine Les radios internationales, avec cette langue nouvelle génération n’ont eu qu’un fils qui
Tunisie et du Mali. Parallèlement à ce zonal, il est de Stanford, de la langue la plus par- dernièrement RFI, diffusent les in- a le don d’irriter les défenseurs du leur a donné quatre
prévu l’organisation d’un séminaire international des lée en Afrique après l’arabe, mais formations en kiswahili en Afrique kiswahili. «C’est pour nous mon- petits-enfants, sept
entraîneurs homologué par la Fédération la première d’origine continentale. de l’Est. Si la Tanzanie, avec Zan- trer qu’ils sont éduqués, et qu’ils arrière- petits-enfants
internationale des échecs encadré par un expert Quant au nombre de locuteurs, le zibar, est l’Etat swahiliphone par connaissent l’anglais», disent et cinq arrière-arrière-
irlandais. doute persiste, car aucune étude excellence, la langue est largement les détracteurs. petits-enfants.
Site web : http://www.elwatan.com E-mail :
El Watan - Le Quotidien Indépendant admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan
Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar -
Yahia, Hydra. Tél : 021 56 32 77 - Tél/Fax : 021 56 10 75
Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- Imprime-
Les manuscrits, photographies ou tout
autre
Édité par la SPA “El Watan Presse”
au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Place du 1er Mai - Alger. rie Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. document et illustration adressés ou
publication : Omar Belhouchet Tél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : remis à la rédaction
Direction - Rédaction - Administration Maison de la Presse : R.C : N° 02B18857 Alger. Société de distribution El Khabar. ne seront pas rendus et ne feront l’objet
Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan d’aucune réclamation.
Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) Reproduction interdite de tous articles
Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66 sauf accord de la rédaction.
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 26

SPORTS
ESS STAGE DES VERTS LIGUE I (23e JOURNÉE)
Vers le retour
de Solinas Benchikha et trois Le leader en
difficulté Oran
joueurs pour débuter L e championnat national de Ligue 1 amorce aujourd’hui
la 23e journée avec un programme complet. C’est la
première fois d’ailleurs depuis le début de la phase
retour qu’une journée se jouera au complet. Le match phare
de la journée est sans doute celui qui opposera le leader du
PHOTO : D. R.

championnat, l’ASO Chlef, au MC Oran sur le terrain de


ce dernier. Un match difficile pour la bande à Meziane Ighil
qui sera privée des services de son milieu de terrain, Cherif
Le club phare de la capitale des Abdeslam, suspendu. La formation d’El Hamri tentera de
Hauts-Plateaux qui renoue avec la faire tomber le leader pour améliorer son classement. Si tel
crise et ce, au grand dam des ses est le cas, cela pourrait profiter au CR Belouizdad de revenir
inconditionnels, est une nouvelle à trois points de l’ASO en cas de victoire sur le CABBA. Le
fois à la recherche d’un coach devant Chabab, auréolé par sa large victoire sur la JSK, mardi passé,
remplacer Hadj Mansour qui a été espère rester sur la lancée en prévision d’une place africaine.
«lâché» par les décideurs du club — La chance du Chabab est d’autant plus intéressante que son
grand consommateur d’entraîneurs. poursuivant immédiat, l’USM El Harrach, animé des mêmes
Pour parer au plus pressé, sachant ambitions, sera en déplacement à Tizi Ouzou pour y affronter
que l’Italien Dellacasa qui ne désire la JS Kabylie, encore sous le choc de la défaite historique

PHOTO : H. LYES
apparemment plus reprendre du subie au stade du 20 Août 55 (Alger), mais qui tentera de
service et qui vient de transmettre se réconcilier avec son public par une victoire à domicile.
un autre congé de maladie, les
recruteurs de l’Entente mettent les
L’USMH, qui avait perdu la finale de la coupe d’Algérie
bouchées doubles pour embaucher face à ce même adversaire, tentera de son côté de prendre
un autre technicien, le 5e durant La sélection nationale a entamé, depuis hier, son stage avec un groupe très réduit sa revanche et terminer sur le podium. Un autre match non
l’actuel exercice. Aux dernières moins important opposera le MCA à l’ESS, mais à huis clos.
e stage de la sélection na- centre Manga Club, distant de Zemmamouche, Doukha, Les coéquipiers de Babouche tenteront de mettre à profit
nouvelles, l’autre Italien, Giovanni
Solinas, qui a laissé tomber l’équipe
en décembre dernier, a été rappelé.
Selon certaines indiscrétions, le
L tionale en terre espagno-
le a officiellement débu-
té hier, avec l’arrivée du staff
près de 100 km. Ce petit grou-
pe restreint, qui a quitté Oran
avec seulement un joueur sur
Soudani, Hadj Aïssa et
Lemmouchia, qui rallieront
Murcie au lendemain de la
la mauvaise passe de l’Entente pour assurer les trois points
et améliorer son classement. L’autre club algérois, l’USM
Alger, en quête de points pour assurer son maintien en Ligue
Transalpin, qui aurait donné son technique et trois joueurs dans les 22 convoqués par le sé- 23e journée du championnat 1, effectuera un périlleux déplacement à El Eulma qui n’est
accord de principe pour assurer une la ville de Murcie, plus pré- lectionneur national, devait national prévue cet après- pas sorti de l’auberge non plus. Le match des mal classés
autre «pige», devra, nous dit-on, cisément au centre du Manga être rejoint dans la soirée par midi. Le groupe des Verts se entre l’USMB et le WAT aura lieu à Hadjout. Le vaincu fera
rallier Sétif ce dimanche ou lundi. Club, où il sera question pour deux autres internationaux, à complétera crescendo avec un grand pas vers la Ligue 2. Idem pour la rencontre ASK –
A propos de la rencontre devant Abdelhak Benchikha, le sélec- savoir le défenseur central de Ziani, Yebda, Mesbah, Lacen USMAn, avec un léger avantage des locaux qui espèrent de-
opposer, cet après- midi, l’Entente tionneur national, et les Verts, Heart of Midlothian (Ecosse), et Guedioura attendus lun- vancer leurs invités. Le dernier match au programme entre le
au Mouloudia d’Alger à Bologhine, de bien se préparer et s’armer Ismaïl Bouzid, et de l’avant- di prochain, suivis de Antar MCS et la JSMB s’annonce intéressant où chaque formation
le onze sera privé des services dix jours durant en prévision centre de l’Olympiakos, Rafik Yahia, Matmour et Belhadj cherche une place au soleil. K. G.
de Djabou, Francis, Belkaïd et du très attendu choc du 4 juin Djebbour, qui, eux, ont rallié trois jours plus tard, alors que
probablement Hadj Aïssa et Ghazali. prochain à Marrakech face Murcie à partir de la France. les sept derniers convoqués ne
Par crainte de rencontrer leurs
inconditionnels qui ne décolèrent
aux Lions de l’Atlas, comp- Un début de stage avec trois rallieront Murcie que le 28 et LIGUE DES CHAMPIONS
pas, les Noir et Banc, qui devront
donner la réplique mardi au MCS
tant pour la quatrième journée
du groupe D des éliminatoires
joueurs seulement donc, où
il sera surtout question pour
le 30 mai prochains, soit à la
fin du stage, dans la mesure D’AFRIQUE
de la CAN 2012. le staff technique de mettre où les Verts s’envoleront le
pour le compte de la misse à jour
du calendrier, devront prolonger
leur séjour hors de la capitale des
Hauts-Plateaux pour quelques jours
Un stage, qui a donc dé-
buté officiellement hier avec
Abdelhak Benchikha et tout
à profit le nombre restreint
de joueurs pour soumettre
Djebbour, Bouzid et
1er juin à destination de Mar-
rakech, trois jours avant de
croiser le fer avec le Maroc.
Simba - WAC au
encore… Kamel Beniaïche son staff technique, accom-
pagnés du défenseur central
Bougherra à des séances de
récupération en attendant l’ar-
Mais avant de rallier la ville
de Marrakech, les capés de Caire le 28 mai
MATCH des Glasgow Rangers, Madjid rivée du reste du contingent. Abdelhak Benchikha pour-
e match de barrage de Ligue des champions d’Afrique
BARRAGE
Bougherra, qui ont rallié hier
en début d’après-midi, à par-
Il faudra attendre dimanche
(demain, ndlr), pour voir le
raient bien avoir à disputer une
joute amicale avant d’affronter L entre le Widad Casablanca (Maroc) et Simba (Tanzanie)
sera disputé le 28 mai au Caire, a annoncé vendredi la CAF.
tir de l’aéroport international groupe grossir un peu plus, le Maroc, même si la décision
Les deux clubs avaient été éliminés lors des qualifications
Mönchengladbach d’Oran, la ville d’Alicante,
avant de rejoindre Murcie et le
avec l’arrivée des cinq sé-
lectionnés du cru, à savoir
n’a pas encore été prise à ce
propos. T. A. S. par le vainqueur des deux précédentes éditions, le Tout
remporte la Puissant Mazembe, exclu depuis de la compétition pour
avoir aligné un joueur non qualifié, sur plainte du Simba.
première manche CARL MEDJANI (ALGÉRIE) Le défenseur Janvier Bokungu avait disputé plusieurs ren-
contres continentales avec Mazembe alors qu’il était encore
Karim Matmour et le
Mönchengladbach ont arraché
la victoire devant Bochum de
Antar Yahia (1-0) dans le temps
«Le 4 juin, la pression sous contrat avec l’Espérance de Tunis jusqu’à la mi-2011,
ont relevé les officiels de la CAF. Le vainqueur du match
du Caire rejoindra le groupe B de la Ligue des champions
d’Afrique, où l’attendent l’Espérance de Tunis, le Moulou-
additionnel du match arrage aller
du championnat allemand, jeudi
soir, et peuvent espérer assurer leur
sera sur le Maroc» dia d’Alger et Al-Ahly. Le perdant affrontera le DC Motema
Pembe (RDC) en coupe de la Confédération africaine. Le
pronostic est à l’avantage du Widad, car le Simba a perdu
e défenseur international pour nous, car il nous per-
maintien en Bundesliga dans cinq
jours. Gladbach a dominé Bochum,
3e du championnat de 2e division,
L algérien d’AC Ajaccio
(Ligue 2 française de foot-
mettra, en cas d’un bon résul-
tat, de préserver nos chances
plusieurs titulaires partis en fin de saison en avril, dans le
sillage de l’entraîneur zambien, Patrick Phiri.
mais n’arrivait pas à marquer, ball), Carl Medjani, a estimé, pour la qualification. Nous
jusqu’à ce que De Carmargo délivre
les 55 000 supporters du Borussia
hier, que «la pression sera
sur le Maroc», le 4 juin
allons jouer crânement nos
chances, et pourquoi pas ga-
DÉPLACEMENT
Park, à la 3e et dernière minute
du temps additionnel. Le club de
prochain, lors du derby face
à l’Algérie, pour le comp-
gner au Maroc. J’estime que
le groupe a des atouts à faire
DES CASABLANCAIS
l’ouest de l’Allemagne a passé te de la 4e journée (groupe valoir», a-t-il ajouté. Dans
120 bus et 2 trains
PHOTO : D. R.

20 des 34 journées à la dernière D) des éliminatoires de la un autre registre, pour ce qui


place, mais a décroché in extremis Coupe d’Afrique des nations est des chances de son club
la 16e place en terminant sur trois
victoires et un nul. Gladbach,
CAN-2012. «Je pense que
la pression sera beaucoup
pour l’accession en Ligue 1,
Medjani estime que tout de-
pour les supporters
entraîné depuis février par le Suisse plus pesante côté marocain, vait se jouer hier soir, à l’oc- e ministère de la Jeunesse et des Sports marocain a
Lucien Favre, doit maintenant
conserver son avantage, mercredi
où les joueurs vont chercher à s’imposer coûte
que coûte, notamment après la défaite concédée
casion de la réception du FC Istres, à une journée
de l’épilogue. Evoquant la saison du point de
L réservé 120 bus et deux trains pour transporter les sup-
porters des deux clubs rivaux de Casablanca, le Raja et le
à Bochum, pour le barrage retour.
Bochum, relégué en 2e division il y
à Annaba. Pour notre part, nous allons effectuer vue personnel, Medjani se réjouit du temps de Widad, pour aller encourager l’équipe du Maroc face à l’Al-
a tout juste un an, est un spécialiste le voyage à Marrakech plus libérés, car c’est au jeu cumulé tout au long de cet exercice. «J’ai gérie, le 4 juin prochain à Marrakech. Cette décision a été
des allers-retours express entre la Maroc de faire le jeu le 4 juin», a indiqué le dé- fait une saison assez pleine, je suis très satisfait. prise lors d’une rencontre qui a regroupé le ministre Moncef
2e division et la Bundesliga : à cinq fenseur central des Verts sur les ondes de la radio J’ai raté quelques rendez-vous, en raison de la Belkhayat avec les présidents du Raja, Abdeslam Hanat, et
reprises déjà, il est revenu dans nationale. Au match aller, l’Algérie avait battu suspension (4 matches, ndlr), dont j’ai écopée.» du Widad, Abdelilah Akram, en présence de représentants
l’élite après seulement une saison le Maroc par 1 but à 0. A l’issue de la troisième Pour rappel, Carl Medjani rejoindra Murcie (sud de sections de supporters des deux clubs, ajoute-t-on de
en D2. Les deux équipes reléguées journée des qualifications, les quatre équipes de l’Espagne), lieu du stage de l’équipe natio- même source. Cette réunion avait pour objectif «d’absorber
sont Francfort et St. Pauli, qui seront qui composent le groupe D, à savoir l’Algérie, le nale, en vue du match face au Maroc, à l’issue de la colère des supporters casablancais après la domiciliation
remplacées par Berlin et Augsbourg. Maroc, Centrafrique et la Tanzanie, comptent 4 la 38e et dernière journée de la Ligue 2, prévue de la rencontre à Marrakech au lieu de la capitale économi-
points chacune. «C’est un match très important vendredi 27 mai. APS que du Maroc», a estimé vendredi le journal Essabah. APS
El Watan - Samedi 21 mai 2011 - 27

SPORTS
Résultats
et classements
26e JOURNÉE DU CHAMPIONNAT PROFFESSIONNEL DE LIGUE 2

Le CSC reprend les commandes


e
■ Ligue 1 (23 J)

Aujourd’hui à 16h00

MCEE - USMA
USMB - WAT
MCS - JSMB ● RCK 1 - NAHD 0
JSK - USMH (huis clos)
CRB - CABBA Fin d’invincibilité
MCO - ASO
ASK - USMAn du Nasria
MCA - ESS (huis clos)
Stade Benhaddad (Kouba)
■ Classement Pts J Arbitres : Bichari, Rachedi et
1. ASO 44 20 Salaouadji
2. CRB 38 22 But : Benyahia (59’) RCK
3. USMH 36 22 Averts. : Hanifi, Benyahia, Khellaf,
4. ESS 34 20 Slimani (RCK). Okbi, Boutadjine, El
5. JSMB 33 21 Far, Aït Ali, Gana (NAHD)
6. MCO 31 22 Expul. : Benyahia (60’) RCK
7. MCS 30 21 RCK : Slimani, Saoud, Khellaf, Hosni,
8. JSK 29 20 Khedis, Chouaib, Hamouda, Madi
9. MCEE 26 20 (Aït Ali 75’), Benyahia, Hanifi, Brinis
--. USMAn 26 22
11. MCA 25 21
(Bencherifa 65’)
12. ASK 24 22 Entr. : Hamada
13. USMA 23 22 NAHD : Natèche, Boutadjine (El Far
14. WAT 22 22 70’), Abbas, Mellouli, Benamri, Gana,
15. USMB 21 22 Alleg, Derrardja (Aït Ali 72’), Sedkaoui,
-- CABBA 21 22. Hafid, Okbi (Bey 65’)

PHOTO : SAMI K.
Entr. : Heddane
■ Ligue 2 (26e J)
Le derby algérois, qui a opposé le RC
USMBA - ESM 2-1 Kouba à son voisin le NA Hussein Dey,
PAC - CAB 0-1 s’est terminé par 1 à 0 à l’avantage du Benyahia l’unique buteur du derby algérois
O.M - USB 4-1 Raed qui a mis fin à la bonne série de
RCK - NAHD 1-0 11 matches sans défaite des Sang et Or. à la 75’. Une victoire pour le CAB MSPB. Yazid (8’), Bourenane (19’ sp)
CRT - JSMS 4-1 Les Koubéens s’étaient montrés plus qui se rapproche de l’accession et qui et Bouregaâ (27’) MOC. En recevant le SA Mohammadia, les
ABM - SAM 3-1 entreprenants et méritaient amplement enfonce un peu plus le PAC. K. T. MSPB : Boultif, Adjali, Hezil, Hacinet, Batnéens de Merouana, ayant le cou-
CSC - ASMO 1-0 la victoire. Zeghidi, Chouati (Belhadi 21’), Tarbit, teau sous la gorge, n’avaient qu’un
MSPB - MOC 2-3 La première alerte est signée Hamouda Rebgui, Bouraoui (Bakhtatou 68’), seul et unique objectif : gagner pour
Classement Pts J
à la 21e minute qui ratera lamentable- ● CSC 1 - ASMO 0 Louanas (Zender 54’), Ouanas espérer le maintien en Ligue 2. Dès le

ment devant le gardien Natèche. En Entr. : Mouassa coup d’envoi, ils acculent leurs adver-
1. CSC
2. NAHD
48 26
47 26
seconde période, le RCK parviendra à
trouver la faille à l’heure du match par
Les Sanafir MOC : Aïssaoui, Bourenane, Yazid,
Zaïbi, Boulemdaïs, Meziani, Khenifsi,
saires et à la 20e minute, Kherkhache,
le goleador, annonce la couleur. Il sur-
3. CAB
4. O.M
46 26
41 26
Benyahia qui conclura une belle action
collective.
reprennent Fellahi (Geurra 90’), Ferhat (Amrane
87’), Djebaïli, Bouregaâ
prend Goriche d’un joli but.
Galvanisés, les locaux continuent à
5. USMBA
6. RCK
40 26
37 26 Ce dernier, déjà averti, écopera d’un
deuxième carton synonyme d’expul-
leur fauteuil Entr. : Assas. pousser et parviennent à doubler la
mise à la 41e minute par Boulaouidet.
7. ASMO 36 26
8. MSPB 35 26 sion. Même à dix, le RC Kouba qui C’est sous une pluie battante et sur un Peu avant la pause, les visiteurs rédui-
Stade Chahid Hamlaoui (Constantine) terrain gorgé d’eau que les deux an- ront la marque par l’intermédiaire de
9. ESM 34 26 procédera par des contres réussira à Arbitres : Brahimi, Semsoum et
10. MOC 32 26 préserver son avance. tagonistes entament les débats. Alors Houa.
Kadem. qu’on s’attendait à une confirmation Au retour des vestiaires, les locaux se
11. USB 31 26 But : Soualah (44’) CSC.
--. SAM 31 26 GRAVES INCIDENTS du MSPB, c’est l’équipe visiteuse qui mettront définitivement à l’abri grâce
Averts. : Derrahi, Daïf (CSC). Bey réussit à ouvrir la marque à la 8’ par à un but de Abaz à la 50’. S. A.
13. JSMS 28 26 De graves incidents ont été enregistrés (ASMO)
14. PAC 27 26 aux alentours du stade Benhaddad Yazid.
CSC : Daïf, Soualah, Bensaci, Ydiou, Les locaux demeurent curieusement
quelques heures avant le coup d’envoi
15. ABM
16. CRT
26 26
22 26 du match qui s’est déroulé pourtant
Kabri, Derrahi, Zemit, Yacef, Kebia
(Khellaf 78’), Ghodbane (Hadjadj 80’),
impassibles et se font dominer par ● CRT 4 - JSMS 1
normalement malgré l’enjeu et la riva- Fellahi et consorts, qui réussiront en
TRANSFERTS lité entre les deux clubs.
Ferhat (Boumediene 75’)
Entr. : Bounaâs
toute logique à doubler la marque à la Témouchent dévoile
19’, avec Bourenane qui transforme
Une dizaine de blessés et des dégâts ASMO : Saoula, Bouhafer, Belkeroui, victorieusement un penalty. son vrai visage
Le Zamalek matériels ont été signalés du côté de
la Maison de la presse de Kouba. Rien
Bouamri, Mazari, Bentaleb, Bey,
Aïni, Ameur (Boussaïd 50’), Mebarki
La domination des Constantinois se
poursuivra et le MOC aggravera la
veut Djabou n’a été signalé par contre à la fin du
match grâce à la vigilance du service
(Barani 74’), Bouziani.
Entr. : Durin
marque avec une troisième réalisation
Stade Oucief Omar
Arbitres : Bouhenni, Omari et
d’ordre qui a séparé les deux galeries. signée Bouregaâ à la 27’. Mezroua
Le club égyptien Zamalek Le MSPB parvint à réduire le score à
a engagé de sérieuses M. Azeb Les Clubistes ont vraiment peiné pour But : Boutlélis (9’), Lechlech (82’ et
deux reprises, à la 66’ par Bouraoui et 92’) et Benamar (84’) pour CRT
négociations avec le trouver le chemin des filets de Saoula.
défenseur de l’Entente
puis Hacinet à l’ultime minute de la Amira (22’) pour la JSMS
L’ouverture du score n’interviendra
de Sétif, Abdelmoumen ● PAC 0 – CAB 1 d’ailleurs qu’à la dernière minute de
rencontre. Une défaite annonçant que
la saison du Mouloudia de Batna est
Averts : Adda (CRT). Bouabdallah,
Djabou, surnommé le la première mi-temps après un coup Gasmi, Amira et Methenni (JSMS).
«Messi des Arabes», pour
qu’il rejoigne le club à partir
Paradou sombre de tête rageur de Soualah consécutif
bel et bien terminée. A. N. CRT : Belalem, Ould Lkahdar
(Benamar 46’), Boukhiar, Benmoulay,
à un long coup franc de Kebia, dont le
Kambouz, Ghomari, Adda, Safir,
de la prochaine saison, ont
indiqué vendredi des sources
Stade Benrabah (Dar El Beïda)
Arbitres : Mial, Gourari, Bourouba.
ballon venait de heurter le poteau droit
du keeper oranais.
● ABM 3 – SAM 1 Boutlelis (Bouyoucefi 67’), Lechlech,
médiatiques égyptiennes. Khelloufi (Rachedi 93’).
L’entraîneur du Zamalek,
But : Bouchouk (75’) (CAB)
Averts : Miaz, Ouali (PAC). Daïra
Un avantage fragile pour lequel les ca-
marades de Zemit se sont battus pour
Merouana Entr. : Kebdani
Houssam Hassan, pense JSMS : Damès, Gasmi, Lahmar,
que Djabou serait un bon
(CAB)
PAC : Benmeddour, Tiboutine,
le préserver jusqu’à la fin de la rencon-
tre face à la formation de M’dina Jdida,
se met à espérer Djerrou, Bouzidi(Loucif 86’),
remplaçant pour le numéro Doghmani, Mibani, Klahnmer, Khelifa (Bouguerra 88’), Derrouaz,
un du club, Mahmoud qui a été sauvée d’une lourde défaite
Meddahi (Bouhellal 83’), Arabet grâce au manque d’imagination de la Stade Bensaci (Merouana) Bouabdallah (Laib 76’), Bettal,
Chikabala dans le cas où Arbitres : Babou, Schamby et Methenni, Amira.
ce dernier se rendrait en (Touati 69’), Miaz, Ouali, Ouhadda ligne offensive du club local. Le CSC
(Djiad 60’), Benachour. décroche ainsi une précieuse victoire Bouzaghou Entr. : Sahraoui
Europe pour une carrière
professionnelle. L’aspect Entr. : Bouhellal même si le jeu de l’équipe perd au fil Buts : Kherkhache (20’), Boulaouidet
financier pourrait constituer CAB : Babouche, Fezzani, Daïra, Saïdi des journées de sa superbe. L. B. (41’), Abaz (50’) ABM. Haoua (43’) Le onze témouchentois très rajeuni
un obstacle, l’Entente de (Abid- Charef 69’), Chibana, Bahloul, SAM a livré un joli match et a dominé son
Sétif ayant rejeté une offre du Benamara, Maïdi (Bourahli 49’), Bitat, ABM : Khalfa, Boutemdjet, Si Ahmed, adversaire du jour. Dès la 9’ de jeu,
club Al Ahly de 2,5 millions Bouchouk (Sifour 87’), Kerboua ● MSPB 2 - MOC 3 Abaz, Nezzar, Rahmoune, Ragdi, Boutlelis ouvre le score d’un coup de
d’euros pour récupérer Entr. : Tebib Mebarki (Boukhemchouche 85’), tête. Les visiteurs répliquent par un but
Djabou, selon des sources Boubiya Boulaouidet (Hamane 77’), Mehnaoui
(Tarache 46’), Kherkhache
signé Amira à la 22’, en reprenant vic-
torieusement un corner de la tête.
bien informées au sein du Appelé à se racheter et à empocher
Zamalek. Agé de 24 ans,
Djabou avait reçu, lors
trois points précieux pour sa survie en en vacances Entr. : Abbes
SAM : Goriche, Behri, Ben Ali,
En seconde période, les locaux mettent
le paquet pour reprendre l’avantage et
Ligue 2, la formation du PAC, malgré
des dernières transitions sa domination, n’a pas réussi à rem- Stade 1er Novembre de Batna Bouchaïr, Yougui, Riad (Adda 70’), réussissent à inscrire trois buts dans les
hivernales, plusieurs offres porter la victoire, concédant même Arbitres : Chenane, Belkheïr et Houa (Addoudi 80’), Barbari (Aliane huit dernière minutes de la rencontre,
de clubs européens, français une défaite à son adversaire du jour, Charchar. 70’), Benyettou, Belgherbi, Hedri. avec un doublé de Lechlech et un der-
et anglais notamment. APS avec une réalisation signée Bouchouk Buts : Bouraoui (66’) et Hacinet (90’) Entr. : Diba nier but de Benamar. O. Salem
ALGER 15°
21° ORAN 18°
20°
11°
CONSTANTINE 18° OUARGLA 18°
27°

El Watan
Retrouvez les prévisions complètes sur www.elwatan.com

LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Samedi 21 mai 2011


COMMENTAIRE

Bouleversements Par Mohammed Larbi


e président des Etats-Unis a prononcé jeudi son

L deuxième discours sur le monde arabe. Barack


Obama a ainsi parlé des Arabes en faisant le bilan
de six mois de manifestations et aussi de
bouleversements, à vrai dire inattendus, car certains en sont
à les gérer, et à prendre acte des changements qui viennent
de se produire. M. Obama a parlé plus spécialement aux
Arabes leur annonçant un changement d’approche dans la
politique américaine. Mais pourquoi spécialement aux
Arabes ? Le monde arabe n’est plus celui d’il y a à peine
quelques mois, et les populations qui sont à l’origine du
changement ne se doutaient pas du tout de ce que leur
action allait introduire comme bouleversement. Un coup de
colère contre un geste mal placé mais intolérable, a servi de
détonateur. C’est alors le temps des révoltes dans une partie
du monde où, croyait-on, régnait un calme absolu. En fait,
celui que seule la répression peut assurer. Du moins le
pense-t-on. Aussi bien en Tunisie, en Egypte, où le pouvoir
EN BREF… a changé de mains, mais aussi au Yémen, ou encore dans
certaines monarchies, c’était un tout autre discours. Ce ne
■ BISKRA de Djelfa, s’est rendu aux d’officiel, retient désormais à mesure qu’approchent les
sont plus les émeutes de la faim auxquelles le monde était
10 ans de prison services de sécurité. Les toute l’attention des critiques. Jeux olympiques 2012. Le
Uggy, l’adorable «toutou» de
quelque peu habitué. Des thèses dont se sont souvent servis
pour un terroriste investigations menées ministre devrait annoncer
ont permis de démanteler The Artist, complice de Jean
des dirigeants étrangers pour protéger les pouvoirs locaux.
L’affaire dite du «groupe de l’approbation, la semaine
ce réseau de soutien au Dujardin, a fait l’unanimité
On a même entendu un ancien chef d’Etat, alors qu’il était
terroristes de Sidi Khaled» prochaine, du projet d’armer
terrorisme dont les membres d’un jury de critiques interpellé sur l’état des libertés en Tunisie, dire que le
dans laquelle sont impliquées la police chargée de la
sont tous plus ou moins liés «estimant parfaite sa façon premier droit était de manger à sa faim. On se plaisait alors,
23 personnes, poursuivies surveillance des transports.
par des relations familiales et de courir». et les dirigeants locaux s’en servaient comme d’un bon
pour assistance, soutien et Cette décision signifie que
tribales. H. M. point, à répartir les honneurs et les manifestations jusques
apologie du terrorisme a été le secteur des Transports
■ LONDRES et y compris celles relatives à la liberté comme autant
jugée, jeudi dernier, par le aura sa propre unité d’agents
■ FESTIVAL DE CANNES d’appuis. Le discours n’a jamais été autant marqué de
tribunal criminel près la cour Une police armée pour armés, environ une centaine
fausses notes, la démocratie et les droits de l’homme
de Biskra. Le principal accusé Une palme pour Uggy, le métro d’éléments qui seront
laissaient place aux seuls intérêts. On ne reculait devant
a écopé de 10 ans de prison le petit chien Une police armée des repartis sur le réseau. Ce
rien, et pourtant c’est cette même liberté qui revenait
ferme et son complice et frère Uggy, le petit chien malicieux transports sera déployée sera la première fois depuis
comme l’approche commune aux millions de manifestants.
de 5 ans. Quatre de leurs de The Artist, le film muet et dans les trains et le métro la Seconde Guerre mondiale
Quelle belle image, mais aussi quel message ! Une leçon à
acolytes ont été condamnés en noir et blanc de Michel de Londres pour contrer qu’une police armée chargée
ceux qui accaparaient le pouvoir, et aussi à leurs soutiens,
à 3 ans de prison ferme et Hazanavicius avec Jean la menace «grandissante» des transports patrouillera
les uns et les autres ne voyant rien venir. Sans reprendre le
un autre à une année. Les Dujardin, en compétition d’une attaque terroriste sur dans le réseau du métro,
projet de «Grand Moyen-Orient» qui devait s’étendre du
autres inculpés ont tous été officielle au 64e Festival de le système de transport, selon ce département
Golfe à l’Atlantique, mis au point par son prédécesseur,
innocentés. Cannes, a été primé, hier, par a indiqué hier le ministre ministériel.
Barack Obama a promis jeudi un changement d’approche
La genèse de cette affaire la Palm Dog qui récompense britannique des Transports, Cette action intervient
des Etats-Unis envers le Moyen-Orient, plaçant fermement
remonte au mois de le meilleur chien apparaissant Philip Hammond. dans un climat dominé par
son administration du côté des manifestants pour la
septembre 2010 quand un dans un film de la sélection. Les premières patrouilles la crainte d’un attentat
démocratie. Le discours est nouveau, et il apparaît comme
terroriste repenti activant Créé en 2001 par le journaliste seront en service au cours similaire à celui de Mumbai
un avertissement aux dirigeants qui s’opposeraient aux
dans les monts de djebel britannique Tobby Rose (The de 2011, leur nombre va (Inde 2008), à l’intérieur des
aspirations de leurs populations pour ce que M. Obama
Boukahil, dans la wilaya Guardian), ce prix, qui n’a rien augmenter progressivement tunnels du métro de Londres.
considère comme des droits universels. Quel en serait alors
le mode opératoire, devrait-on dire, sachant que jusque-là,
APRÈS LE SCANDALE DSK les Etats-Unis entretiennent des rapports parfois étroits et
même stratégiques avec des régimes pourtant opposés à ces
BATAILLE DES PRIMAIRES EN FRANCE mêmes principes, ou privent d’autres peuples de leur droit
le plus élémentaire, celui de leur libération, comme le fait
nculpé mais libéré sous caution. Ainsi dans l’affaire Strauss-Kahn. De son côté, encombrantes et Claude Bartolone, député
I s’est achevée jeudi soir au tribunal de
New York la première partie du feuilleton
François Hollande a prévenu que «quand
bien même, l’hypothèse la plus terrible, les
PS de la Seine-Saint-Denis n’a pas manqué
de demander leur annulation. Sarkozy,
le Maroc avec la population du Sahara occidental ? Ou
encore au sujet de la question palestinienne dont le
de Dominique Strauss-Kahn. En France, faits seraient démontrés et DSK condamné, bien qu’il ait demandé à ses partisans de règlement est bloqué par Israël ?
ses amis politiques ont poussé un ouf de ce serait la dérive d’un homme, pas celle ne pas manifester publiquement leur joie
soulagement, estimant que «la défense a du FMI, ni de la France qui l’a nommé ou après ce forfait, aurait en revanche lâché
gagné une bataille, mais qu’il lui reste à du PS dont il est membre».Plus explicite en privé que l’inculpation de DSK est une
remporter la guerre». D’autres proches ont encore, le député Vert, Daniel Cohn-Bendit, bonne nouvelle car l’ancien patron du FMI
soutenu que cette libération conditionnelle a appelé à tourner définitivement la page parlait avec Obama, Merkel et avait acquis
lui permettra de bien préparer sa défense. DSK et à s’unir autour de la première une stature internationale indéniable. Mais
Seulement voilà, le Parti socialiste (PS) secrétaire du parti, Martine Aubry, à cela ne veut aucunement dire que la route
commence petit à petit à prendre ses condition que cette dernière daigne pour un deuxième mandat est ouverte pour
distances avec celui qui était, jusqu’à annoncer sa candidature aux primaires Sarkozy. Il faudrait compter avec la vitalité
samedi dernier, le meilleur candidat pour avant fin juin. Il faut dire que la stratégie de de François Hollande qui est remonté de 3%
gagner la présidentielle de 2012. Hier, la reconquête du pouvoir par les socialistes dans les sondages. Ces derniers le placent
André Vallini, député PS, a assuré que le a pris un coup dur avec l’inculpation d’ailleurs au second tour avec Sarkozy.
parti socialiste n’est pas du tout impliqué de DSK. Les primaires sont devenues Yacine Farah

POINT ZÉRO
Viol, avec consentement des deux parties Par Chawki Amari
’est le thème d’actualité et personne ne peut y échapper, musulmane pieuse. Ce qui change tout, le puissant juif DSK,

C pas même l’Algérie, coincée dans un ennui mortel par


absence de vie politique intérieure, qui n’a ni sexe
officiel, ni média audiovisuel sérieux, ni justice réelle. La
inconditionnel d’Israël, aurait donc tenté de forcer une
musulmane, donc algérienne quelque part, à lui faire faire des
choses qu’elle ne voulait pas, parce qu’il est riche et
question interpelle donc les Algériens, peut-on réduire un intouchable, tout comme elle est touchable et femme de
homme, Strauss-Kahn, présenté comme le deuxième homme le chambre. Ce n’est donc plus un délit de mœurs mais un clash
plus puissant du monde après Obama, à un mortel pervers de civilisations, qui met en jeu les forts et les faibles sur un
poussé par des pulsions sexuelles incontrôlables ? Oui, et c’est terrain sexuel, les deux n’ayant pas les mêmes notions de
peut-être ce qui s’est passé, une agression commise par un consentement. Ce qui est caractéristique de la réalité du
puissant contre une faible, dans une histoire qui, à première monde, l’Amérique, l’Europe et Israël, c’est d’actualité aussi,
vue, ne devrait pas concerner l’Algérie mais qui, à deuxième abusent sexuellement du reste d’une planète non consentante,
vue, devrait l’intéresser. Pourquoi ? L’affaire DSK, délit sexuel qui tente de faire appel à la justice pour avoir moins mal. Une
commis dans une très lointaine salle de bains d’Alger, est un femme de chambre peut-elle renverser l’ordre du monde ?
abus de position dominante qui s’est mal terminé mais qui a Peut-être pas mais chaque viol doit se payer, y compris les
mis sur un terrain de l’affrontement deux êtres qui se précisent, tentatives de viols, y compris cette catégorie spécifique aux
la victime présumée ayant été présentée comme une milieux politiques algériens, les viols consentants.