Vous êtes sur la page 1sur 19

-Description de l’entreprise 

:
- SONELGAZ est l'opérateur historique dans le domaine de la fourniture
des énergies électrique et gazière en Algérie. A la faveur de la
promulgation de la loi sur l'électricité et la distribution du gaz par
canalisations, SONELGAZ est passée d'une entreprise verticalement
intégrée à une holding pilotant un Groupe industriel multi sociétés et
multi-métiers. Aujourd'hui, le Groupe SONELGAZ est composé de 16
sociétés directement pilotées par la Holding, de 18 sociétés en
participation avec des entités du Groupe et de 10 sociétés en
participation avec des tiers. Le Groupe SONELGAZ est considérée
comme l'un des plus gros employeurs du paysage industriel.
.1 Historique de SONELGAZ :
La Société Nationale de l’Electricité et du Gaz (SONELGAZ), créée le 28
juillet 1969, en remplaçant de l’entité précédente Electricité et Gaz
d’Algérie (EGA) chargée de la production, la distribution, l’importation
et l’exportation d’électricité et du gaz.
En 1969, la création du SONELGAZ en remplaçant l’EGA.
En 1977, le plan national d’électrification et développement de l’espace
rural.
En 1983, la naissance des entreprises travaux : six entreprises
autonomes ont été créées : KAHRIF pour l’électrification ; KAHRAKIB -
Infrastructures et installations électriques ; KANAGAZ - Réalisation des
réseaux gaz ; INERGA - Génie civil ; ETTERKIB – Montage industriel et
l’entreprise AMC - Fabrication des compteurs et appareils de mesure et
de contrôle.
En 1991, changement de la nature juridique : SONELGAZ devient
établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC).
En 1998, la création de 9 filiales périphériques.
En 2002, la transformation de l’EPIC en une holding de sociétés par
action.
En 2004, la création de trois sociétés « métiers » : SPE pour la
production de l’électricité, GRTE pour le transport de l’électricité et
GRTG pour le transport du gaz.
En 2005, la création de la société civile de médecine du travail (SMT) et
d’une société de recherche et développement de l’électricité et du gaz
(CREDEG).
En 2006, l’émergence de 4 sociétés de distribution de l’électricité et du
gaz (SDA, SDC, SDE et SDO) et une société de gestion du système
électrique national (OS).
2017 fut l’année d’une nouvelle organisation permettant d'améliorer
davantage l'efficacité des sociétés du Groupe et de leur faire gagner en
efficience à travers la mutualisation de leurs expériences propres et
l'harmonisation de leur savoir-faire. Ainsi, le métier de la distribution
relève, désormais, d'une seule entité dénommée Société Algérienne de
Distribution de l'Electricité et du Gaz (SDC). La SDC est le résultat de la
fusion-absorption par cette dernière des sociétés de distribution SDE,
SDO et SDA.
.1 .1 Organisation du groupe :
SONELGAZ, et afin de se mettre en conformité avec les dispositions de
la loi de février 2002, qui lui confère le statut de Société Par Actions,
s’est érigée en un Groupe Industriel constitué de sociétés
opérationnelles et d’une Société Mère. Chacune des sociétés ayant des
missions et objectifs différents, il en ressort les principes d’organisation
suivants :
Maison Mère : elle est chargée essentiellement de l’élaboration de la
stratégie et de pilotage du Groupe, le contrôle des filiales, l’élaboration
et la mise en œuvre de la politique financière et la définition de la
politique de développement de la Ressource Humaine.
Filiales Métiers de base : Durant ces cinq dernières années, les métiers
de base de SONELGAZ ont été érigés en filiales. Au nombre de huit, ces
dernières activent dans les domaines de la production, la gestion du
réseau de transport, la gestion du système production / transport, la
distribution de l’électricité et du gaz (quatre sociétés).
Filiales Travaux : Les entreprises de réalisation érigées en entreprises
autonomes à la faveur de la restructuration de 1984 ont été
réintégrées, depuis janvier 2006, au sein du Groupe SONELGAZ.
Filiales Périphériques : SONELGAZ a externalisé ses activités
périphériques et les a confiées à des filiales dont elle détient
entièrement le capital. Ces filiales sont au nombre de quatorze et
opèrent dans des activités diverses.
Sociétés en Participation : SONELGAZ s’est investie dans des domaines
clés à haute valeur technologique tels que les télécommunications ou la
maintenance de turbines à gaz
Figure 1 : Organigramme représentant l’organisation du Groupe SONELGAZ
.2 La société de distribution de l’ouest :
Société de Distribution de l’Electricité et du Gaz de l’Ouest, SDO par
abréviation, société par actions au capital social de 25 milliards de
dinars dont le siège social est situé à Oran, 02, rue des Sœurs
Benslimane. La SDO possède 19 directions de distribution couvrant 511
communes réparties sur 17 wilayas du nord-ouest au sud-ouest du pays
s’étendant sur une superficie de 933 362 km2 avec un nombre
d’habitants de 10 044 311.

Figure 3 : La répartition des wilayas.

L’organigramme suivant illustre l’organisation de la société


Missions et attributions :
Adapter le réseau d’aujourd’hui aux nouvelles technologies de demain
afin de rester en adéquation permanente avec les besoins des clients. ;
Sécuriser les infrastructures vis-à-vis d’une part, de l’évolution des
consommations, en particulier la consommation électrique (capacité du
réseau et des postes sources, sécurisation des lignes aux aléas
climatiques), et d’autre part, de la croissance de la production et les
accidents de grande ampleur ;
Accompagner et réaliser, dans le cadre du programme de l’Etat, les
projets de développement, conformément aux missions de la Société.
Satisfaire aux meilleures conditions la demande de raccordement des
clients électricité et gaz ;
Contribuer à bâtir une politique sociale en cohérence avec nos valeurs
et nos objectifs ;

.3 La direction de distribution de l’électricité et du gaz ES SENIA :


La direction de distribution ES SENIA est une des directions de la SDO .

L’organigramme suivant illustre l’organisation de la DD :

.3 Mon Stage :
Durant la période de stage nous avons pu nous prendre une idée sur les
différentes étapes de la production de l’électricité jusqu’à sa
distribution aux faveurs des clients de l’entreprise, c’est un processus
très compliqué qui nécessite beaucoup de prudence et des conditions
qui doivent être strictement respectés.
-1 La production d’Électricité :
C’est l’étape la plus importante dans le processus, La production
consiste à utiliser des énergies diverses de manière à entrainer des
Alternateurs qui souvent, produisent des tensions et des courants
électriques.
Deux éléments de base qui constituent la majorité des centrales
électriques sont :
Turbine : C'est un moyen qui convertit l’énergie d’un courant d’eau, de
vapeur ou de gaz en énergie mécanique.
Alternateur : C’est l’organe qui transforme l’énergie de la rotation en
une énergie électrique
Les différentes centrales électriques sont :
Les centrales à combustion fossile ;
Les centrales à fission nucléaire ;
Les centrales hydrauliques ;
Les centrales à énergie renouvelables ;
. Les centrales à combustion fossile
Dans ce type de centrale, la chaleur est produite par la combustion d’un
combustible (pétrole, Charbon, gaz)
. Les centrales à fission nucléaire
Dans les centrales à fission nucléaire, c’est l’énergie thermique dégagée
par la réaction nucléaire au niveau du réacteur qui sert à produire de la
pression par ébullition d’eau. Cette pression entraîne la turbine, donc
l’alternateur, en rotation, d’où production d’électricité.
. Les centrales hydrauliques
Dans ce type de centrale la puissance de l’eau (énergie potentielle) est
exploitée pour entraîner des turbines couplées à des alternateurs.
. Les centrales à énergie renouvelable
Dans les centrales à énergies renouvelables, la production d’électricité
est basée sur la conversion de l’énergie issue du vent, du soleil, des
vagues de la mer en énergie électrique.
-Les centrales de production nationale:

-2 Le transport de l’Electricité :
Après avoir terminé la production, la prochaine mission c’est de
transporter cette énergie afin d’être utilisée par les clients, pour ce but
on doit premièrement élever la tension pour diminuer l’intensité pour
éviter les pertes joules pendent la transmission d’énergie à travers des
grandes distances, cette opération est effectuée grâce à des
transformateurs élévateurs de tension, après, on utilise les Réseaux
Electriques.
. Les différents types de réseaux
Suivant le trajet de l’énergie depuis sa production jusqu’à son
utilisation, il y a successivement différents types de réseaux dont les
missions sont parfaitement définies par:
1. Réseaux d’interconnexion et de transport
Ces réseaux assurent le transport et l’interconnexion en très haute
tension et en haute tension vers les points de consommation et de
répartition. Ces réseaux comprennent les centrales de production ainsi
que les lignes et les postes de transformation, leurs rôles sont :
Collecter l’énergie produite par les centrales et de l’acheminer
vers les zones de consommation (fonction transport).
Permettre une exploitation économique et sûre des moyens de
production, et assurer une compensation des différents manques
(fonction interconnexion).
. Réseaux de répartition
Ces réseaux comprennent les lignes de transport et les postes de
transformation intermédiaires entre le réseau de transport et le réseau
de distribution. Ce sont des réseaux haute tension, dont le rôle est de
répartir l'énergie électrique au niveau régional. Ils peuvent être aériens
ou souterrains.
.3. Réseaux de distribution
Ils ont pour rôle de fournir aux réseaux d’utilisation la puissance dont ils
ont besoin. Ils utilisent deux tensions :
Des lignes à moyenne tension (MT ou HTA) alimentées par des postes
HT/MT et fournissant de l’énergie électrique, soit directement aux
consommateurs importants soit aux différents postes MT/BT.
Des lignes à basse tension qui alimentent les usagers soit en
monophasé soit en triphasé. Les réseaux MT font pratiquement
partie, dans leur totalité des réseaux de distribution.
. Matériels utilisés dans les réseaux électriques
Le réseau électrique est constitué non seulement de matériel haute
tension (dit matériel de puissance), mais également de nombreuses
fonctions utiles telles que la télé conduite ou le système de protection.
Matériels de puissance : Les lignes électriques relient les postes
entre eux. À l'intérieur d'un poste, on trouve pour chaque niveau de
tension un jeu de barre qui relie les départs lignes et les départs trans-
formateurs.
Les lignes électriques : Les lignes électriques assurent la fonction «
transport de l'énergie » sur les longues distances.
Un pylône électrique : peut supporter plusieurs ternes
Un câble de garde : constitué d'un seul conducteur, surplombe par-
fois les lignes électriques. Il est attaché directement au pylône, et ne
transporte aucune énergie : il est relié au réseau de terre et son but est
d'attirer la foudre afin qu'elle ne frappe pas les 3 phases de la ligne
Les transformateurs de puissance :
On trouve sur les réseaux électriques deux types de transformateurs de
puissance :
• Les autotransformateurs
• Les transformateurs avec régleurs en charge

. Transformateur de puissance
-3 La Distribution d’Electricité :
C’est la dernière et la plus décisif étape dans notre processus, car elle
permet enfin de consommer le produit (Electricité) par les clients de
l’entreprise, pour cela, on utilise encore une fois les transformateurs
pour faire élever le courant et diminuer la tension, ces transformateur
ce trouve dans des postes spécial (postes de distribution) .
.1 les postes de distribution :
Le but de ces postes et de reçu la tension transportée à travers une cel-
lule d’arrivée, transformer la très haute tension à une haute tension ou
une moyenne tension (selon le besoin) et en fin la transmettre vers la
cellule de départs directement aux consommateurs.
.2 Fonction des postes électrique :
Les postes électriques ont trois fonctions principales :
*le raccordement d'un tiers au réseau d'électricité (aussi bien consom-
mateur que producteur) ;
*l'interconnexion entre les différentes lignes électriques (assurer la ré-
partition de l'électricité entre les différentes lignes issues du poste) ;
*la transformation de l'énergie en différents niveaux de tension ;
Les différents éléments
Aiguiller l’électricité :Le poste de transformation électrique permet
d’orienter l’électricité selon les besoins des consommateurs et les capa-
cités de transit des lignes électriques.
Élévation ou diminution de la tension : La tension de l’électricité ap-
portée par le réseau est modifiée par un ou plusieurs transformateurs
qui sont abrités dans un poste de transformation. La tension de trans-
port la plus élevé en France est de 400 000 volts. Puis, à partir de
postes électriques, elle est successivement abaissée d’un niveau de ten-
sion à un autre, jusqu'à la tension d’utilisation du réseau de distribution
(230 volts entre phases et neutre pour les foyers et les petites entre-
prises).
Protection (disjoncteurs) : En cas d'anomalie sur la ligne protégée le
courant est interrompu.
Isolement (sectionneurs) : Lors du placement d’une ligne en court-cir-
cuit par un aléa environnemental (éclair, arbre…), le tronçon qui dys-
fonctionne est rapidement séparé du réseau sain par un système de
surveillance placé dans les postes électriques.
Sécurité : Mise à la terre.
Conversion éventuelle du signal électrique : Du courant alternatif au
courant continu ou vice versa.
Cet ensemble d’appareillage comporte :
– Des jeux de barres ;
– Des transformateurs ;
– Des disjoncteurs et sectionneurs (appareillage de coupure) ;
– Des compensateurs ;
– Appareillage de mesure et de comptage de puissance ; – autres.
. Matériels de surveillance et de commande :
La conduite s'effectue depuis des centres de conduite régionaux (dis-
patchings) ou nationaux. Ceux-ci disposent d'instruments de télécon-
duite (des SCADA, notamment) comprenant des dispositifs permettant :
de commander les organes de coupure (disjoncteurs, sectionneurs),
de connaître la position de ces organes, de mesurer un certain nombre
de grandeurs (tension, intensité, fréquence), de signaler des dysfonc-
tionnements (alarmes).
Outre les éléments ci-dessus permettant la conduite à distance, on
trouve également des dispositifs locaux, pouvant réaliser de façon au-
tomatique des manœuvres destinées à sauvegarder le fonctionnement
du système électrique où à rétablir le service lorsqu’il a été interrompu.
Un important réseau de voies de télécommunication fiables et sécuri-
sées est nécessaire pour échanger ces informations entre le centre de
conduite et les postes qu'il exploite.
Le matériel de surveillance est destiné à l'analyse à posteriori des inci-
dents. Il comprend essentiellement des consignateurs d'état chargés de
relever la position des organes de coupure, et des perturbographes qui,
grâce à un système de mémoire, restituent l'évolution des tensions et
des courants pendant le déroulement des incidents. Lorsque des clients
sensibles se trouvent à proximité du poste, des qualimètres, destinés à
mesurer les coupures brèves, peuvent aussi être installées. Les données
fournies par ces équipements sont consultées sur place. Par commodi-
té, elles peuvent être transmises à distance, mais la fiabilité demandée
aux voies de transmission utilisées est moins importante que dans le
cas précédent.
. Qualité de l’énergie électrique
La qualité de l’électricité est devenue un sujet stratégique pour les
compagnies d’électricité, les personnels d’exploitation, de maintenance
ou de gestion de sites tertiaires ou industriels, et les constructeurs
d’équipements, essentiellement pour les raisons suivantes : la nécessi-
té économique d’accroître la compétitivité pour les entreprises ; la gé-
néralisation d’équipements sensibles aux perturbations de la tension
et/ou eux-mêmes générateurs de perturbations ;
- l’ouverture du marché de l’électricité.
La qualité de l’énergie fournie aux utilisateurs dépend de celle de la
tension au point de livraison. Elle peut être affectée par certain inci-
dents, soit externes comme la défaillance de la source d’alimentation
ou bien inhérents à l’installation. Ces défauts détériorant la qualité de
la tension se manifestent sous forme de différentes perturbations : sur-
tension, déséquilibre, fluctuation, harmonique, creux de tension.
Conclusion

Pendant ce stage qui s’est dérouler j’ai appris beau-


coup de choses, cette brève expérience nous a per-
mis de connaître un peu plus le groupe SONELGAZ,
de comprendre sa structure et l’organisation, j’ai eu
l’opportunité d’enrichir mes connaissances au ni-
veau du domaine professionnel et notamment ce
qui concerne l’organisation et la distribution des
taches dans une entreprise mais faute de temps je
n’ai pas pu connaitre tous les mécanismes du travail
et J’espère prochainement les découvrir.

Vous aimerez peut-être aussi