Vous êtes sur la page 1sur 54

N

CH02 W E
Mécanique Des Sols S
Théorie et pratique
Cours (UEF 2.2.1) aux 2LTP.

Séance N°03

UTM
Dr. Sadek Y.
B
2LTP (S4)/ UTMB

Contenu
Chapitre 1 : Introduction à la mécanique des sols

Chapitre 2 : Identification et classification des sols

Chapitre 3 : Compactage des sols

Chapitre 4 : L’eau dans le sol

Chapitre 5 : Tassement et Consolidation des sols


Chapitre 2:
Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques.

▪ Caractéristiques granulométrique.

▪ Consistance des sols fins (Limites d’Atterberg).

▪ Classification des sols.


Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques

Un sol est un mélange d'éléments solides


constituant le squelette solide, d'eau pouvant
circuler ou non entre les particules et d'air ou de
gaz. Il est donc, en général, constitué de trois
phases:

Sol = phase solide + phase liquide + phase gazeuse


grain solide + eau (libre, capillaire, absorbée) + (air + vapeur d’eau)
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques

Phase solide
Roche →la désagrégation physique et mécanique des roches consolidées donne des
fragments de roche de même composition que la roche mère:
gravier, sable, limon
Roche →la décomposition physico-chimique de la roche en place ou des fragments
de roche donne
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques

Phase liquide

On distingue quatre catégorie


d’eau:
- Eau de constitution
- Eau libre
- Eau capillaire
- Eau liée ou absorbée
Phase gazeuse
Dans les sols non saturés, la phase gazeuse est présente dans tout ou partie des
pores sous forme d’un mélange d’air, de vapeur d’eau, de gaz carbonique et
d’autres gaz
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques

Description
Existence de trois phases définition de
paramètres caractéristiques des sols
Représentation schématique
W : poids total du sol
- volume élémentaire de sol
Ws : poids des particules solides
- trois phases séparées Ww : poids de l'eau
- volumes et masses de chacune des phases V : volume total (apparent)
Vs : volume des particules solides
W = Ws + Ww Vv : volume des vides entre les particules
Vv = Vw + Va Vw : volume de l'eau
Va : volume de l'air
V = Vs + Vv = Vs + Vw + Va
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques

Paramètres dimensionnels
Poids volumique
des grains solides

W : poids total du sol


de l'eau
Ws : poids des particules solides
Ww : poids de l'eau
du sol sec
V : volume total (apparent)
total (du sol) Vs : volume des particules solides
Vv : volume des vides entre les particules
du sol saturé
Vw : volume de l'eau
du sol déjaugé Va : volume de l'air
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques

Paramètres sans dimensionnels

Relations volumiques

Porosité

Indice des vides

Degré de saturation

Relation pondérale

Teneur en eau emin : est l’indice des vides


correspondant à l’état le plus compact.
emax : est l’indice des vides
Densité relative ou indice de densité, noté Id correspondant à l’état le plus lâche.
e : est l’indice des vides du sol en place.
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques

Relations entre les paramètres


Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques

Détermination des caractéristiques physiques

Détermination de la teneur en eau (pondérale) w (norme NFP 94-050)

C’est la caractéristique la plus facile à déterminer. La teneur en eau se


détermine par deux pesées. Une première pesée de l'échantillon à l'état initial donne
la masse m de l'échantillon humide et une deuxième pesée, après passage à l'étuve à
105°C pendant 24 heures (évaporation de I ’eau libre et de l’eau capillaire), donne la
masse sèche de l'échantillon ms
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques

Détermination des caractéristiques physiques

Détermination dupoidsvolumique y (normeNFP 94-053

ll faut déterminer la masse m et le volume total V de l'échantillon. Pour déterminer


ce

dernier on utilise l’une des trois méthodes suivantes:

• Méthode par immersion dans l'eau:

• Méthode de la trousse coupante

• Méthode du moule
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques

Détermination des caractéristiques physiques

Détermination du poids volumique des particules solides γs, (norme NFP 94-04)
Fin de la séance
Si vous avez des questions, veuillez les
envoyer au:

email: hhowtobe@yahoo.fr

moodle: http://elearning.univ-
bechar.dz/27/mod/forum
N

CH02 W E
Mécanique Des Sols S
Théorie et pratique
Cours (UEF 2.2.1) aux 2LTP.

Séance N°04

UTM
Dr. Sadek Y.
B
Chapitre 2:
Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques.

▪ Caractéristiques granulométriques.

▪ Consistance des sols fins (Limites d’Atterberg).

▪ Classification des sols.


Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques granulométriques

Forme:

On peut distinguer trois catégories de formes:


- les particules sphériques / cubiques(arrondies / anguleuses) : cas des sols grenus
(sables),
- les particules en plaquettes : cas des sols fins(argiles),
- les particules en aiguilles
Dimension:
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques granulométriques

Caractéristiques granulométriques:

Courbe granulométrique

Les grains d'un sol ont des dimensions variables → quelques μm à


quelques dizaines de cm

Granulométrie → distribution massique des grains suivant leur dimension


Sol pulvérulent : tamisage

- jusqu'à 40 ou 80 μm
- utilisation de passoires et de tamis
- à sec pour les gros grains
- sous eau pour les matériaux cohérents

Sol fins : sédimentométrie ou granulométrie laser


Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques granulométriques

Caractéristiques granulométriques:

Courbe granulométrique (tamisage)


Courbe granulométrique → représentation graphique donnant :
- la masse de tamisat cumulé (en %) échelle arithmétique

- le diamètre des particules échelle logarithmique

Caractérisation de la granulométrie d'un sol → utilisation de coefficients


coefficient d'uniformité Cu > 2 granulométrie étalée Cu < 2 granulométrie uniforme ou serrée

coefficient de courbure sol bien calibré : 1 < Cc < 3


Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques granulométriques

Caractéristiques granulométriques:

Courbe granulométrique (sédimentométrie)

v vitesse de décantation
d diamètre de la particule
µ viscosité dynamique du liquide utilisé (eau + défloculant)
γ poids volumique du liquide utilisé à une profondeur H donnée
(H = v.t) on mesure la densité
de la suspension en fonction du temps t
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques granulométriques

Caractéristiques granulométriques:

Indice de densité
État de densité dans lequel se trouve un sol pulvérulent
effet important sur le comportement mécanique
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques granulométriques

Caractéristiques granulométriques:

Indice de densité
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques granulométriques
Fin de la séance
Si vous avez des questions, veuillez les
envoyer au:

email: hhowtobe@yahoo.fr

moodle: http://elearning.univ-
bechar.dz/27/mod/forum
N

CH02 W E
Mécanique Des Sols S
Théorie et pratique
Cours (UEF 2.2.1) aux 2LTP.

Séance N°05

UTM
Dr. Sadek Y.
B
Chapitre 2:
Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques.

▪ Caractéristiques granulométriques.

▪ Consistance des sols fins.

▪ Classification des sols.


Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Consistance des sols fins.

Comportement des sols fins


- taille des grains → forces de cohésion
- présence d'eau → changement de consistance
état liquide
- pas de capacité portante

état plastique
- fortes déformations
- déformations plastiques

état solide (avec retrait)


- déformations élastiques

état solide (sans retrait)


- pas de changement de volume
avec la baisse de w
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Consistance des sols fins.


Limites d'Atterberg:
Limite de liquidité wL

Méthode de Casagrande

Teneur en eau pour laquelle une entaille


est refermée sur 10mm après 25 chocs
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Consistance des sols fins.


Limites d'Atterberg:
Limite de liquidité wL

Méthode de Casagrande

Méthode du cône de pénétration

Essai réalisé seulement avec des sols cohérents.


Manipulations similaires à celles de l’essai de la limite
liquide d’un sol.
Objectif: Déterminer la résistance au cisaillement non-
drainé à l’état intact (Cu) et remanié (Cur) d’un sol.
Déterminer la sensibilité du sol (St).
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Consistance des sols fins


Limites d'Atterberg:
Limite de plasticité wp
Teneur en eau correspondant à une limite arbitraire entre les états plastique et semi-solide de la consistance d'un
sol. cylindre de 3mm de diamètre se brisant en tronçons de 10 à 20mm
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Consistance des sols fins.


Limites d'Atterberg:
Limite de retrait ws
- plusieurs échantillons de sol de même volume initial V0 et de même teneur en eau initiale wi
- séchage pendant des durées différentes
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Consistance des sols fins.


Indice de plasticité Ip
Ip = Wl − Wp
étendue du domaine de plasticité
- domaine de travail du sol
- le plus grand possible
- Habituellement → Wp < teneur en eau des sols en place < Wl
- Indice de consistance Ic

- sol en place par rapport à l'état liquide


Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Consistance des sols fins.


Diagramme de plasticité (d’après Casagrande 1948)
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Consistance des sols fins.


Ordre de grandeur :

Activité :
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Consistance des sols fins


Valeur de bleu de méthylène
Cet essai est une mesure indirecte de la surface spécifique des grains
solides par adsorption d’une solution de bleu de méthylène jusqu’à
saturation. En d’autres termes, il exprime la quantité de bleu de méthylène
pouvant être absorbée par les surfaces des particules de sols. Le résultat
VBS s’exprime donc en grammes de bleu pour 100g de sol. On considère
que cet essai exprime globalement la quantité et la qualité de l’argile
contenue dans un sol. Il est effectué sur la fraction 0/2 mm du sol et on
distingue les valeurs suivantes :

VBS ≤ 0,2 : sols sableux (sol insensible à l’eau)


0,2 < VBS ≤ 2,5 : sols limoneux (sol peu plastique et sensible à l’eau)
2,5 < VBS ≤ 6 : sols limono-arglileux, (sol de plasticité moyenne)
6 < VBS ≤ 8 : sols argileux
VBS > 8 : sols très argileux
Fin de la séance
Si vous avez des questions, veuillez les
envoyer au:

email: hhowtobe@yahoo.fr

moodle: http://elearning.univ-
bechar.dz/27/mod/forum
N

CH02 W E
Mécanique Des Sols S
Théorie et pratique
Cours (UEF 2.2.1) aux 2LTP.

Séance N°06

UTM
Dr. Sadek Y.
B
Chapitre 2:
Identification et classification des sols

▪ Caractéristiques physiques.

▪ Caractéristiques granulométriques.

▪ Consistance des sols fins (Limites d’Atterberg).

▪ Classification des sols.


Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Les systèmes de classification des sols sont ont pour but de ranger les sols en familles présentant les mêmes
caractéristiques géotechniques ou des caractéristiques très voisines. Ils permettent donc de grouper les très nombreux
échantillons recueillis au cours d’une campagne de sondages et d’établir des coupes géotechniques du terrain.

Il existe de très nombreux systèmes de classification des sols on site:

- Classification triangulaire

- USCS
- AASHTO
- LCPC
- GTR (remblais et couches de forme)
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification triangulaire
Les systèmes de classification triangulaire prennent la forme de triangles dont les côtés portent des échelles représentant
les proportions de sable, de silt et d’argile mesurées sur un échantillon de sol

Exemple
Un sol type limon
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification LCPC
Cette classification adoptée par les laboratoires des Ponts et Chaussées a été adaptée à partir de la classification
américaine U.S.C.S. (Unified Soil Classification System). Les modifications initiales tiennent aux valeurs légèrement
différentes d’ouverture de tamis, donc de classes granulométriques.
Elle est tout d’abord basée sur 2 critères : la granulométrie (passant à 80 µm) et la présence visible de matières
organiques.

Trois grandes familles de sols sont mises en évidence


•les sols organiques
•les sols fins
•les sols grossiers (grenus)
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification LCPC

A partir de ce premier tri, on va progresser pour chaque famille en prenant en compte les critères spécifiques
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification LCPC
Pour les sols fins, la classification prend en compte les
valeurs des limites d’Atterberg en positionnant le point
dans le diagramme de plasticité de Casagrande (WL.Ip)
avec 2 critères :
•la coupure à wL = 50
•la position par rapport à la ligne A du diagramme
dont l’équation est : Ip = 0,73 (wL – 20).

Ceci aboutit à quatre classes de sols :


•Lp limon peu plastique ;
•Lt limon très plastique ;
•Ap argile peu plastique ;
•At argile très plastique.
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification LCPC
Pour les sols grossiers, la classification fait
intervenir tout d’abord la quantité q1 d’éléments
supérieurs à 80 µm et supérieurs à 2 mm, ce qui
différencie les sables et les graviers.

On fait ensuite de nouveau intervenir le


passant à 80 µm en appelant q2, la quantité
d’éléments inférieurs à 80 µm avec 3
coupures :

• q2 < 5 % : sols « propres » ;


• 5 % < q2 < 12 % : double appellation ;
• 12 % < q2 < 50 % : sols limoneux ou argileux.
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification LCPC
Si q2 < 5 %, on regarde la valeur des coefficients
Cu et Cc ; si q2 > 12 %, on regarde la position
dans le diagramme de plasticité de Casagrande
(fig. 4.5), ce qui permet d’associer un adjectif.

Ceci définit 8 classes principales :


• Gb grave propre bien graduée ;
• Gm grave propre mal graduée ;
• Gl grave limoneuse ;
• Ga grave argileuse ;
• Sb sable propre bien gradué ;
• Sm sable propre mal gradué ;
• Sl sable limoneux ;
• Sa sable argileux.

Ces classes sont complétées par des sols en double


appellation pour q2 compris entre 5 et 12 %.
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification LCPC

Pour les sols organiques, on détermine la teneur en matières organiques CMO qui détermine 3 classes :

• 3 % < CMO < 10 % : sols faiblement organiques (fo) ;


• 10 < CMO < 30 % : sols moyennement organique (mo) ;
• CMO < 30 % : sols très organique (to).

Pour les sols fo, on complète le nom par le nom du sol fin correspondant vu plus haut.

Pour les sols mo ou to, on effectue le test de Von Post.


Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification GTR
Cette classification est la seule
présentant un réel intérêt pratique et
utilisée dans les travaux de
terrassement. Son utilisation est
détaillée dans le Guide technique pour
la réalisation des remblais et couches de
forme ; C’est pour cette raison qu’elle
est désignée par classification GTR.
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification GTR
Cette classification est la seule présentant un réel
intérêt pratique et utilisée dans les travaux de
terrassement. Son utilisation est détaillée dans le
Guide technique pour la réalisation des remblais et
couches de forme ; C’est pour cette raison qu’elle est
désignée par classification GTR.
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification GTR

Pour les sols, les paramètres de nature sont la granularité et l’argilosité.


La granularité intervient tout d’abord par le Dmax avec un seuil à 50 mm, puis
le tamisat à 80 µm (seuils à 12 et 35 %) et le tamisat à 2 mm (seuil à 70 %).
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification GTR
L’argilosité est définie en priorité par l’indice de plasticité Ip, ou d’une
manière alternative par la valeur de bleu VBS mesurée à la « tâche ». Les
seuils figurent sur la figure.
Pour les matériaux rocheux, les classes principales sont définies en
fonction de la nature pétrographique (roches sédimentaires d’une part et
roches magmatiques ou métamorphiques d’autre part).

Enfin, pour les matériaux particuliers, les classes


correspondent à la nature, mais le critère
principal a trait au non-impact sur
l’environnement : les familles vont des
matériaux organiques aux sous-produits
industriels.
Chapitre 2: Identification et classification des sols

▪ Classification des sols


Classification GTR
Fin de la séance
Si vous avez des questions, veuillez les
envoyer au:

email: hhowtobe@yahoo.fr

moodle: http://elearning.univ-
bechar.dz/27/mod/forum
Références peuvent être utiles

▪ COSTET J. et SANGLERAT G, "Cours pratique de mécanique des sols", T1, Dunod,


1981.
▪ SANGLERAT G., CAMBOU B., OLIVARI G., "Problèmes pratiques de Mécanique des
sols", T1, Dunod, 1983.
▪ AMAR S. et MAGNAN J.P. ,"Essais de mécanique des sols en laboratoire et en place",
LCPC, 1980.
▪ SCHLOSSER F. ,"Éléments de mécanique des sols", 2e Ed., Presses de l'ENPC, 1997.
▪ Holtz, "Introduction à la géotechnique", 2e Ed., Tec et Doc – Lavoisier, 1991,
1
Quote
On Soil every day

“To forget how to dig the earth


and to tend the soil is to forget
ourselves.”

Mahatma Gandhi, Indian


activist

Vous aimerez peut-être aussi