Vous êtes sur la page 1sur 2

Chapitre 0 

: OPÉRATIONS DE L’ENTREPRISE

INTRODUCTION

L’activité de l’entreprise se traduit par des échanges et des transactions avec d’autres agents
économiques.
Les agents économiques sont :
 Les entreprises : qui produisent les biens et les services destinés à la vente ; les consommateurs
sont soit des ménages, soit d’autres entreprises, soit des administrations ou même des agents étrangers (le
Reste du monde).
 Les ménages : qui fournissent le travail aux entreprises ou administrations et en échange,
reçoivent un revenu monétaire leur permettant ainsi de consommer.
 Les administrations : qui prestent des services “gratuits” aux ménages et entreprises ; cette
gratuité n’est qu’apparente parce qu’en réalité, les services des administrations sont payés par les impôts et
les diverses cotisations sociales prélevés sur les revenus des ménages et des entreprises.
 Le Reste du Monde : les résidents des pays étrangers avec lesquels les trois autres agents
économiques sont en relation et font les opérations d’importation ou d’exportation.
Les relations entre les agents économiques sont appelées des flux.
Un flux est un mouvement de biens et de services ou de monnaie qui relie deux agents économiques.
On distingue :
 Les flux réels : mouvement de biens et de services.
 Les flux monétaires ou financiers : mouvement de monnaie, de capitaux
Pour produire, l’entreprise a besoin de main-d’œuvre. Elle va donc offrir aux ménages le travail sur
le marché. En contrepartie du travail fourni (flux réel), les ménages obtiennent une rémunération (flux
financier).
Grâce à la combinaison des facteurs de production, l’entreprise va offrir aux ménages toute une série
de biens et de services sur le marché (flux réel). Pour satisfaire leurs besoins, les ménages vont donc utiliser
une partie de leur rémunération (flux financier) pour acquérir des biens et services.
Nous pouvons ainsi tracer un schéma des principales liaisons entre les agents économiques (voir
page suivante).
 Les flèches pointillées indiquent les flux monétaires ou financiers.
 Les flèches en trait plein indiquent les flux de biens ou de services.
Exemple :
Quiche a acheté un CD chez le disquaire DISCO pour 250 FCFA. Que s’est-il passé ?
 Le transfert du bien (le CD) du commerçant (= entreprise) au consommateur (= le ménage) : c’est
un flux réel.
 Le transfert d’argent de l’acheteur au commerçant : c’est un flux financier.
ENTREPRISE Flux réel (livraison) MENAGE
Le disquaire  Quiche
(Le vendeur) (L’acheteur)
Flux financier (paiement : 250)

Les relations économiques entre deux entreprises ou entre une entreprise et un autre agent
économique produisent toujours des flux en sens opposé.

FLUX EXTERNES
Les flux externes sont ceux qui représentent les relations entre les agents économiques.
L’exemple ci-dessus est donc un flux externe puisqu’il s’agit de mouvement de biens (cd) et de
monnaie (250 FCFA) entre l’entreprise et un autre agent économique.
Les flux externes peuvent être soit des :
 Flux réels
 Flux financiers
 Flux juridiques
Exemple : Une carrosserie achète de l’outillage à une usine de fabrications métalliques pour 2 000
000 FCFA.
Les conditions de vente prévoient un paiement :
 1er cas : à la livraison
 2e cas : dans 3 mois.
Entre ces deux entreprises, il y a deux flux de même valeur et de sens contraire :
 Le transfert d’un bien de l’entreprise vendeuse à l’entreprise acheteuse. Il s’agit d’un contrat
d’achat-vente : c’est un flux réel.
 Le paiement de ce bien : c’est un flux financier ou monétaire.

Remarque :
Tant que le bien n’est pas payé, il n’y a pas de flux financier. Cependant, l’entreprise acheteuse doit
cet argent : elle a une dette envers l’entreprise vendeuse ; inversement, l’entreprise vendeuse a une créance
sur l’entreprise acheteuse. C’est la raison pour laquelle on parlera alors de flux juridique. Le flux juridique
a donc une double signification :

Vous aimerez peut-être aussi