Vous êtes sur la page 1sur 23

CHAPITRE 19

TRAVAIL DES ENTREPRISES


EXTERIEURES : OPERATIONS DE
CHARGEMENT ET DE
DECHARGEMENT DE MARCHANDISES
EN PROVENANCE OU A DESTINATION
D’UN LIEU EXTERIEUR A L’ENCEINTE
DE L’ENTREPRISE UTILISATRICE
DITE ENTREPRISE D’ACCUEIL :
LE PROTOCOLE DE SECURITE

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
1
ARRETE DU 26 AVRIL 1996 RELATIF AUX OPERATIONS
DE CHARGEMENT OU DE DECHARGEMENT DE MARCHANDISES 1

Dès qu'une entreprise utilisatrice fait intervenir du personnel extérieur aux fins d'exécuter une
opération2 industrielle ou de participer à l'exécution d'une opération, un plan de prévention doit être
réalisé sous la responsabilité du chef de l’Entreprise Utilisatrice ou de l’un de ses représentants (décret
du 20 février 1992 relatif aux travaux effectués par une ou plusieurs entreprises extérieures au sein de
notre établissement).
Ceci ne s’adressait pas aux opérations de chargement et de déchargement.
C’est dans cet esprit qu’est paru le 26 avril 1996 un arrêté qui appliquait en partie le décret du 20 février 1992 à
ces opérations.

ESPRIT DE L’ARRETE

Il concerne les opérations de chargement et de déchargement exécutées par des entreprises extérieures
effectuant le transport de marchandises en provenance ou à destination d’un lieu extérieur à l’enceinte de
l’entreprise utilisatrice dite d’accueil.

Travailler chez les autres, dans des locaux inconnus, où sont exercées des activités souvent étrangères
aux siennes entraîne des risques supplémentaires.

Le protocole de Sécurité permet de prévenir les risques liés à la circulation de véhicules dans un
établissement, et ceux liés aux opérations de chargement ou de déchargement de marchandises.

Lorsque le prestataire est connu préalablement et quelque soit son niveau de sous-traitance, une
réflexion menée par le responsable désigné pour les protocoles de Sécurité par l’entreprise d’accueil
avec l’accord du transporteur doit déboucher sur un protocole de Sécurité qui reprend :
- Les dangers spécifiques auxquels ils sont exposés et les mesures à prendre pour les
prévenir.
- L’ensemble des informations relatives au lieu des opérations, à leur nature, aux moyens de
manutentions utilisés, aux consignes de circulation, aux consignes de sécurité, etc.
Le personnel de l’Entreprise Extérieure3 doit se protéger contre les risques dus à ses
activités mais aussi aux activités de l’Entreprise Utilisatrice. Il doit impérativement
respecter les consignes qui lui sont données ou qui font l’objet d’affichages dans l’établissement
d’accueil.

Lorsque le prestataire n’est pas connu préalablement, il reviendra alors à l’entreprise d’accueil de
faire connaître aux conducteurs de véhicules avant leur entrée dans l’établissement :
- Les dangers spécifiques
- Les informations reprises dans le protocole de Sécurité
Les conducteurs sont soumis aux mêmes que précédemment sauf que l’ensemble des consignes leur
sont transmises par le responsable des PS de l’entreprise d’accueil ( pas par leurs responsables
d’entreprises).

1
En application de l’Art R231-1 du Code du Travail et qui adapte les règles énoncées aux Art R237-4 (3 e alinéa), R237-6, R237-7, R237-8, R237-22.
2
On entend par opération un ou plusieurs travaux ou prestations de service réalisées par une ou plusieurs entreprises extérieures afin de concourir à un même objectif.
3
Quelque soit le niveau de sous-traitance.
RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
2
Il est à noter que tout conducteur de véhicule doit être en possession du protocole de sécurité
relatif à son opération de chargement ou de déchargement.

DISPOSITIONS GENERALES

L’arrêté s'applique à toutes les opérations de chargement et de déchargement de marchandises quelles


qu’elles soient4.

LE PROTOCOLE DE SECURITE

Il doit être documenté préalablement à toute opération de chargement ou de déchargement de


marchandises y compris pour celle commandée en urgence.

Le responsable désigné par l’établissement d’accueil des protocoles de sécurité 5 détient le protocole de
sécurité. Il le tient à disposition du CHSCT « Entreprises Extérieures », de l’inspecteur du travail, de
l’ingénieur conseil de la CRAM.
C'est lui qui est chargé d'en faire une photocopie pour l’entreprise prestataire chargée de l’opération de
chargement ou de déchargement (pour chacun des conducteurs quand le prestataire n’est pas connu
préalablement) .
Le(s) transporteur(s) doit le tenir à disposition de ses instances légales (y compris son CHSCT). Elle
utilisera ce protocole et les documents d’informations qui lui sont associés pour former ses salariés
dans la réalisation de l’opération.

Le protocole de Sécurité peut être consulté à tout moment de la journée et de la semaine. Il doit donc
pouvoir être accessible à tout moment.
Lorsque la prestation sous-traitée sera terminée (arrêt de l’opération ou changement de prestataire), le
protocole de Sécurité devra être archivé dans le dossier de l’opération.

Lorsque les conditions de réalisation de l’opération seront modifiées, il reviendra au responsable des
protocoles de réactualiser le protocole, d’en informer le sous-traitant , de lui en donner une photocopie
afin qu’il fasse le nécessaire auprès de ses conducteurs.

Que peut-il se passer en cas d'absence de protocole de Sécurité ?


En cas d'absence du protocole de Sécurité, la responsabilité de l’entreprise d’accueil sera engagée.
Dans le cas d’un prestataire préalablement connu, si ce protocole n’est pas porté à la connaissance des
chauffeurs, c’est la responsabilité de leur chef d’entreprise sous-traitante 6 qui sera engagée. Celle de
l’entreprise d’accueil7 pourra cependant l’être s’il est tout à fait évident qu’elle pouvait s’en rendre
compte ou si elle le savait et n’avait rien fait pour autant.
Dans le cas d’un prestataire non connu préalablement, c’est la responsabilité de l’entreprise d’accueil
qui sera seule engagée.

4
Fonds et valeurs, matériels, déchets, objets et matériaux de quelque nature que ce soit.
5
Il est chargé de la mise en place et du suivi de l’ensemble des protocoles relatifs à l’ensemble des opérations de chargement ou de déchargement. Il doit avoir
autorité, compétence et moyens pour accomplir sa mission.
6
Il s’engage sur le protocole à en informer ses salariés.
7
Ceci d'autant plus s'il y a survenue ou presque survenue d'un accident grave.
RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
3
LES DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES A REALISER PAR LE
RESPONSABLE DES PROTOCOLES DE SECURITE DESIGNE PAR
L’ENTREPRISE D’ACCUEIL:
SES OBLIGATIONS
Liste des documents composant le dossier Protocole de Sécurité : Voir documents joints en
annexe.

- Document - A : Livret « Consignes aux entreprises extérieures » et « Accusé de réception »


(voir Liv01.doc sous I\Groupe)
Il rappelle quelques consignes à l’intention des entreprises extérieures 8.
- Document - B : Protocole de Sécurité (voir Formulaires sous I\Groupe)9.
- Document - C : Courrier à envoyer aux prestataires pour réalisation des protocoles.
Il rappelle les obligations du transporteur en application de l’arrêté du 26 avril 1996 relatif au protocole
de Sécurité
- Document - D : Plan de circulation et d’accès aux zones de chargement et de déchargement.
- Document - E : Document reprenant les consignes générales à appliquer en zones de chargement et
de déchargement10

Le responsable des protocoles de l’établissement envoie préalablement au démarrage de l’opération de


chargement ou de déchargement au transporteur ou donne aux conducteurs de véhicule lorsque le
prestataire n’est pas préalablement connu :

Que doit faire le responsable des protocoles de Sécurité?


- Dès qu’il est informé de la mise en oeuvre d’une opération de chargement ou de déchargement de
marchandises et préalablement au démarrage de cette opération11 il doit envoyer au transporteur retenu
l’ensemble des documents A, B, C, D, E

Attention : L’absence de protocole empêche normalement le démarrage de l’opération. Le transporteur


doit compléter le protocole dans les plus brefs délais et le renvoyer au responsable des protocoles dont
il a les coordonnées sur le courrier et sur le protocole lui-même.

Le transporteur peut alors demander une visite des lieux au responsable des protocoles et au
responsable Renault de(s) l’opération(s) de chargement ou de déchargement. Elle a pour but :
* De montrer les conditions d’accès et de circulation dans l’usine.
* D’indiquer les voies de circulation
* D’indiquer les lieux de déchargement et de chargement.
* De décrire les opérations à réaliser et leurs incidences sur l'hygiène et la sécurité avec leurs
éléments de prévention.

Le responsable des protocoles devra réaliser en accord avec le prestataire concerné les modifications
des protocoles chaque fois qu’une modification des conditions d’accès aux lieux des opérations ou des
conditions de chargement ou de déchargement sera réalisée.

8
L’accusé de réception signé doit lui être rendu en même temps que le protocole complété.
9
Il doit revenir au responsable des protocoles avant le démarrage de l’opération.
10
Rappel : Aucun des documents transmis à l’entreprise extérieure ne se substitue aux obligations légales de celui-ci.
11
Lorsque le prestataire est préalablement connu.
RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
4
- Lorsque le prestataire n’est pas connu préalablement, il revient au responsable des protocoles de
l’établir avec le(s) conducteur(s) de véhicule(s) avant leur entrée dans l’établissement. Cette situation
ne peut être qu’exceptionnelle.
C’est le responsable des protocoles qui doit alors transmettre aux conducteurs les instructions
appropriées aux risques liés aux opérations de chargement et de déchargement sur le site, à la
circulation.
Il remet alors à chaque conducteur les Documents A, B (complété), D (complété par un repérage du
trajet à respecter par les conducteurs dans l’établissement et éventuellement par un repérage du lieu de
l’opération si celui-ci n’est pas un lieu habituellement utilisé) et E.

Chaque conducteur doit signer le document B, certifiant que les consignes lui ont été transmises et
rendre signé l’accusé de réception du livret d’accueil.
Il doit bien sûr prendre le temps de consulter les documents en sa possession avant d’entrer dans
l’établissement pour livrer ou retirer ses marchandises.

- Pendant toute la durée du marché pour les opérations de chargement ou de déchargement, le


responsable des protocoles devra:
* S'assurer auprès des chefs d'entreprises extérieures qu'ils ont bien donné à leurs salariés des
instructions appropriées aux risques liés aux opérations de transport de marchandises sur notre
site.
* S'assurer auprès des transporteurs de l’exécution des mesures décidées.
* Coordonner les nouvelles mesures qui devront être prises, si nécessaire.
* Assurer la coordination générale des mesures de prévention.
* Alerter les transporteurs lorsqu’il sera informé d’un accident mettant en cause leurs salariés.

- Il doit tenir le protocole de sécurité à disposition des organismes de contrôle (inspecteur du travail,
CRAM) et du CHSCT.

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
5
LE ROLE DU CHSCT.
Chaque entreprise a la responsabilité des relations avec son CHSCT.
Chaque entreprise extérieure doit donc mettre à disposition de son CHSCT les protocoles de Sécurité
qui la concernent.

Le CHSCT Entreprises Extérieures de l’Etablissement de Douai comprend 5 membres représentants du


personnel et un président représentant le chef d'entreprise.
En plus du temps consacré aux inspections, plans de prévention et réunions, les représentants disposent
d'un crédit mensuel de 20 heures pour assumer leurs rôles.

Le responsable des protocoles de sécurité doit tenir à disposition du CHSCT les protocoles de notre
établissement.
Il doit informer le plus rapidement possible le président de toute situation d'urgence et de gravité
(accident du travail grave, incidents répétés ayant révélé un risque grave, danger grave et imminent) 
Le président prend dans l’immédiat les dispositions nécessaires avec son comité (organisation de
visites, de réunions, d’enquêtes, etc).

Attributions du CHSCT.
- Le CHSCT. "Entreprises Extérieures" est associé aux audits pendant lesquels il pourra contrôler
qu’effectivement les protocoles conformes et à jour sont détenus par les conducteurs de véhicules.
- Il peut décider d'un arrêt d’opération s'il constate une situation qui le justifie, une absence de
protocole de sécurité. Il le fera en accord avec l’ICT, un AGP ou un ACT.

LES OBLIGATIONS DES ENTREPRISES EXTERIEURES DE


TRANSPORT
- Elles doivent impérativement compléter le protocole de sécurité, en garder une copie et le rendre au
responsable désigné de l’établissement.
Ceci sera fait par une personne qui aura obligatoirement compétences, pouvoir et moyens.

- L’absence de protocole empêche le démarrage de l’opération.

- Elles doivent appliquer et faire appliquer les mesures de prévention nécessaires à la protection de leur
personnel et à celle du personnel de l’entreprise d’accueil.

- Elles doivent faire connaître à l'ensemble de leurs salariés, avant le début des opérations sur les lieux
si possible, les dangers spécifiques auxquels ils seront exposés et les mesures à prendre pour les
prévenir.

- Elles doivent faire connaître à l’ensemble de leurs salariés avant le début des opérations les consignes
qui leur ont été transmises avec les documents A, B, D et E ( y compris accès aux infirmeries, aux
restaurants).

- Elles doivent faire connaître à l'ensemble de leurs salariés, avant le début des opérations les moyens
d'appel et les procédures à respecter pour faire intervenir les secours.

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
6
PROCESSUS ADMINISTRATIFS : UTILISATION DES DOCUMENTS
MODE OPERATOIRE POUR METTRE EN PLACE UNE OPERATION
Etape 1 : Initialisation de la démarche par le responsable des protocoles désigné.
- Le responsable des protocoles est informé de la mise en place d’une opération de chargement ou de
déchargement de marchandises effectuée par une entreprise extérieure.
Il réalise le protocole à partir des informations qui lui sont données par le DLI ou le DFPV :
 Société qui a en charge la réalisation de l’opération
 Nature des marchandises transportées
 Nature de leur conditionnement
 Lieu du chargement ou du déchargement en fonction du repérage du plan de circulation.
 Nature de l’opération
 Moyens de manutention utilisés lors de l’opération
Il complétera le protocole si c’est justifié en notant les risques particuliers liés à une modification
momentanée des conditions d’accès ou de réalisation de l’opération.

Après qu’il se soit assuré de la présence sur notre site des conditions qui permettront la réalisation de
l’opération dans en toute sécurité, il envoie l’ensemble des documents A, B, C, D, et E au transporteur.

Les conditions impératives qui doivent être présentes sur notre site sont les suivantes  :
- Pour l'accueil des véhicules :
 Signalisation très en amont l'entreprise pour orienter les personnes extérieures vers l'entrée,
 Voies de décélération, d'accélération, ronds-points, giratoires pour quitter ou accéder au
réseau routier local,
 Entrées séparant les flux des piétons et des véhicules,
 Aires de stationnement afin que les poids lourds puissent se garer à l'extérieur en dehors des
heures d'ouverture des entreprises ou lorsqu’il sont en entente de formalités administratives
ou du protocole lorsqu’il s’agit de prestataires non préalablement connus,
 Information, dès l'entrée de l'entreprise, aux livreurs du lieu de chargement ou de
déchargement et de l'itinéraire (aller et retour) à suivre: affichage de plan ou mise à
disposition en plusieurs langues si nécessaire avec explicitation de la signalétique, si elle est
spécifique à l'entreprise.
- Pour l'accueil des conducteurs avant l’entrée de l’établissement :
 Point accueil, où les formalités administratives peuvent être rassemblées.(notamment pour les
prestataires non connus préalablement) avec local d'attente, en mettant à disposition toilettes,
téléphone, distributeur de boissons et de sandwichs.
- Pour l’opération puisse être menée dans de bonnes conditions dans l’établissement  :
La "procédure d'accueil des transporteurs routiers" doit être formalisée, connue et appliquée
par l’entreprise d’accueil, par le transporteur, par les conducteurs.
 En entrée d’usine : affichage du plan de circulation (P1 et P3)
 En entrée d’usine : panneau rappelant les consignes générales de circulation.
 Fléchage dans l’établissement pour guider les conducteurs vers les lieux d’opérations.
 Aux lieux des opérations : mise en place de zones d’attente dans lesquelles les conducteurs
devront se mettre en cours de réalisation du chargement ou déchargement de véhicules (avec
indication sur conditions d’accès).
 Aux lieux des opérations :affichage des consignes générales de réalisation des opérations.

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
7
 Aux lieux d’opérations : mise en place d’une procédure de fonctionnement empêchant de
démarrage des véhicules alors que l’opération de chargement ou de déchargement n’est pas
réalisée.

Etape 2 : Envoi des documents au prestataire


La "procédure d'accueil des transporteurs routiers" doit être formalisée, connue et appliquée
par l’entreprise d’accueil, par le transporteur, par les conducteurs.
Elle est reprise dans le document C qui rappelle aussi les obligations du transporteur en
application de l’arrêté du 26 avril 1996 relatif au protocole de Sécurité

Le responsable des protocoles de Sécurité du site d’accueil doit compléter les documents avant de les
envoyer.
Le démarrage de l’opération est subordonné au retour des documents vers l’entreprise d’accueil.
Les conducteurs doivent avoir en leur possession les documents A, B, D, E sous peine de ne pouvoir
entrer dans l’établissement.
Le responsable des protocoles devra s’assurer de l’absence de conditions inhabituelles d’accès ou de
réalisation de la prestation (travaux par exemple). Dans le cas de présence de telles situations, il devra
en faire part à son correspondant.

Etape 3 : Le jour du démarrage de l’opération


Le responsable des protocoles devra s’assurer de présence des documents auprès des conducteurs.
Il s’assure ainsi que le prévoit la loi que les chefs des entreprises extérieures ou leurs préposés donnent
bien à leurs salariés les différentes instructions définies dans le protocole de Sécurité.

Etape 4 : Pendant l’exécution de l’opération


Le responsable des protocoles devra faire des audits et arrêter l’opération chaque fois que les consignes
ne sont pas respectées. Il en informera immédiatement le chef de l’entreprise extérieure concernée ainsi
que le président du CHSCT Entreprises Extérieures.

Il reprendra le protocole de sécurité en accord avec les chefs des entreprises extérieures chaque fois
que les conditions d’accès ou d’exécution de l’opération se modifieront.
Dans ce cas il reprendra le processus de réalisation du protocole à partir de l’étape 1 ci-dessus.

Le protocole ne doit pas être renouvelé ou revu tant que les conditions de réalisation de la prestation ne
sont pas modifiées.

Etape 5 : La fin de l’opération


Le responsable des protocoles archive les protocoles dans le dossier de l’affaire.
Il s’assure auprès des transporteurs du retrait des documents relatifs à l’opération auprès de leurs
conducteurs .

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
8
PAS DE QUESTION SANS REPONSE

1. LE PROTOCOLE DE SECURITE

QUESTIONS REPONSES
1. Applique-t-on l’arrêté du 26 avril 1996 aux opérations Non
de chargement ou de déchargement en dehors de la
France ?

2. Si ce Protocole de sécurité n'est pas fait avant le Oui, uniquement si le prestataire n’était
démarrage de l’opération, que se passe-t-il ? Peut-on pas connu préalablement.
démarrer l’opération ?

3. 2 livraisons de marchandises identiques en 2 lieux 1 protocole suffit mais attention car les
différents de l’établissement par le même transporteur: conditions de réalisation sont
Faut-il réaliser plusieurs PS ? certainement différentes

4. Renault travaille pour une filiale ou réciproquement: Oui mais selon le cas il sera établi par le
Faut-il réaliser un PS ? responsable Renault ou par le responsable
de la filiale

5. Renault travaille pour Renault : Faut-il réaliser un PS? Non, selon la loi

6. Faut-il réaliser un PS en prestations internes ? Non, selon la loi

7. Faut-il réaliser un PS pour un transporteur protocolé ? Oui

8. Faut-il refaire le PS périodiquement ? Tant que les conditions d’accès et de


réalisation de l’opération ne sont pas
changées, le protocole n’est pas repris

9. Doit-on remplir un PS pour chaque opération de Oui


chargement ou de déchargement (dépannage urgent,
postes..) ?

10. Lorsque le prestataire n’est pas préalablement connu, Il revient au responsable des protocoles
que faut-il faire ? de l’entreprise d’accueil de réaliser le
protocole, de le remettre aux conducteurs
avant leur entrée dans l’établissement, de
leur transmettre l’ensemble des consignes

11. Qui a la responsabilité de remplir le PS? Le Responsable des protocoles de


l’entreprise d’accueil

12. Plusieurs transporteurs sur une même opération en Plusieurs PS doivent être réalisés en
un même lieu : Que faire ? concertation avec les transporteurs

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
9
13. Y a-t-il quelqu'un de Renault qui pourrait nous Le responsable des protocoles, un ACT,
permettre d'être dans la légalité maximale pour le PS ? l'ICT, les AGP ou le CHSCT Entreprises
Extérieures

14. Qui signe le PS pour le site d’accueil, pour Une personne ayant la capacité de
l’entreprise extérieure ? représenter l'entreprise (la personne
désignée par l’entreprise d’accueil et celle
désignée par l’EE), le conducteur lui
même si le prestataire n’est connu avant.

15. Quelles sont les personnes à qui le Responsable des Au transporteur (le responsable désigné),
PS doit diffuser le PS ? au conducteur lui même si le prestataire
n’est pas connu avant.

16. Qui envoie l'information de démarrage de L’envoie du PS par l’EE et sa diffusion


l’opération? aux conducteurs constituent le TOP de
démarrage de l’opération

17. Qui sera chargé du suivi du PS au cours de Le responsable des protocoles du site
l'opération ? d’accueil

18. Qui assure la coordination des Entreprises Une personne qui sera désignée par
Extérieures si le responsable des protocoles disparaît lors l’entreprise d’accueil
de la réalisation de l’opération sur le terrain ?

19. Qui donne les éléments relatifs aux opérations de La DFPV ou le DLI selon le type de
chargement et de déchargement au responsable des prestation
protocoles ?

20. Doit-on réaliser les documents en anglais, si Oui, dans ce cadre les documents seront
l'entreprise extérieure est étrangère ou si les conducteurs traduits dans les 3 langues le plus
sont étrangers? couramment utilisées

21. Comment s'assurer qu'une Entreprise a bien informé L’engagement est pris sur le PS lui-même
son personnel des risques liés à l'interférence?

22. Comment intervient-on pour les travaux urgents ? PS à réaliser et à remettre aux
conducteurs en expliquant les consignes à
respecter

23. Quand un sous-traitant intervient sur plusieurs Oui, autant qu’il y a de lieux de livraison
endroits différents en un jour, doit-on réaliser plusieurs
PS ?

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
10
2. LE SUIVI DE CHANTIER

QUESTIONS REPONSES
1. Peut-on afficher le PS ? (problèmes de confidentialité par Oui, mais ce n’est pas la solution
rapport aux sous-traitants et à la concurrence) retenue (archivage chez le
responsable des PS)

2. Qui peut arrêter le chantier si le PS pas respecté ? L'EE et l'EU (c’est le devoir du
Responsable des protocole
notamment)

3. QUESTIONS DIVERSES

QUESTIONS REPONSES
1. Qu'est-ce que le responsable des PS ? Il représente le chef d’entreprise et
est notamment responsable de la
bonne application de l’arrêté du 26
avril 1996.
Il a compétences, moyens et
pouvoir pour agir ou faire agir en
cas de problèmes.

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
11
ENTREPRISES UTILISATRICES OU D’ACCUEIL ET ENTREPRISES
EXTERIEURES
1. L’ARRETE S'APPLIQUE A :

QUESTIONS REPONSES
1. Aux opérations de chargement et déchargement (camion, Oui
citerne, dépotage...) quelque soit la nature des marchandises

2. LE RESPONSABLE DES PROTOCOLES DE L'ENTREPRISE UTILISATRICE EST


RESPONSABLE DE :

QUESTIONS REPONSES
1. La coordination des mesures de prévention des Oui
entreprises extérieures due à l’interférence des entreprises
(activité, matériels, installations...)

2. L'application par les Entreprises Extérieures des mesures Les EE sont responsables de la
de sécurité pour leur personnel. bonne application des règles de
sécurité pour leur personnel. Il ne
peut cependant pas laisser les
choses se faire en dehors des règles
de sécurité.

3. D'intervenir auprès du Chef de l’Entreprise extérieure en Oui


cas d'un danger grave dû à l'EE pour le personnel de l'EE

3. AVANT LE DEBUT DE TOUTE OPERATION, QUELLE QUE SOIT LA DUREE OU MEME


L’URGENCE, LE RESPONSABLE DES PROTOCOLES DE L'EU DOIT

QUESTIONS REPONSES
1.Réaliser le protocole de sécurité avec les transporteurs. Oui

2. Au cours de cette réalisation il faut caractériser Oui


l’opération et délimiter la tâche, donner le lieu de
l’opération, préciser les risques, donner les conditions de
circulation (véhicules, piétons), donner les consignes de
sécurité de l'établissement, réaliser un document appelé
" Protocole de sécurité " quelle que soit le type d’opération,
sa durée, son urgence et même si le prestataire n’est pas
connu préalablement.

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
12
4. LE PROTOCOLE DE SECURITE DOIT PRECISER :

QUESTIONS REPONSES
1. Les matériels adaptés Oui

2. Les instructions à donner aux salariés Oui

3. L'organisation des premiers secours Oui

4. Le commandement quand des salariés participent à Oui


l'activité d'une autre entreprise

5. Le PS doit être tenu à disposition de: l'Inspecteur du Oui


Travail, la CRAM, le CHSCT (EE)?

5. AVANT ET PENDANT L'OPERATION LE RESPONSABLE DES PS DE L'ENTREPRISE


D’ACCUEIL :

QUESTIONS REPONSES
1. S’assurer des moyens de secours pour tout travail de nuit, Oui
isolé ou hors du temps de travail de l'établissement

2. S'assurer que les salariés de l'EE sont informés de toutes Oui


les mesures de Prévention prises lors de l'inspection
commune

3. Organiser des modifications du PS lorsque les conditions Oui


d’intervention sont modifiées.

6. AVANT LE DEBUT DE L'OPERATION LES ENTREPRISES EXTERIEURES DOIVENT :

QUESTIONS REPONSES
1. Informer leur personnel de tous les risques et moyens Oui
de prévention pour les tâches à réaliser dans l'opération.

2. Si l'employeur EE délègue ses attributions à un agent, Oui, il doit en être de même pour
l'agent doit avoir : le Responsable des protocoles de
POUVOIR, AUTORITE ET COMPETENCE l’entreprise d’accueil

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
13
7. LE CHSCT

QUESTIONS REPONSES
1. Est informé :
- de toute opération de chargement ou de déchargement nouvelle Non
- de toutes les opérations de chargement ou de déchargement sur Non
le site

2. Les représentants du personnel aux CHSCT des EU et EE Non, il n’y a aucune


doivent participer à des réunions préparatoires en vue de la obligation légale
réalisation de PS

3. Les représentants du personnel au CHSCT :


- émettent un avis sur le PS Non
- sont informés de toute situation de danger grave Oui

4. A la demande motivée de tout le CHSCT de l'EU, le Non (2 représentants du


Responsable des PS doit organiser une réunion ou inspection de personnel au CHSCT
chantier et demander à toutes les EE d’y participer suffisent)

5. L’affichage de la liste des représentants du personnel aux Ceci est préférable


CHSCT EU doit être réalisé sur les lieux de l’opération de
chargement ou de déchargement.

6. Le plan d’accès à l’infirmerie doit être communiqué à chaque Ceci est préférable
salarié

7. Le CHSCT (E U) peut faire des Inspections de chantier Oui

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
14
ANNEXES

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
15
ENTREPRISES EXTERIEURES
OPÉRATIONS DE CHARGEMENT OU DE
DECHARGEMENT

RÉCAPITULATIF DES DOCUMENTS

- Document - A : Livret « Consignes aux entreprises extérieures »


et « Accusé de réception »
(voir Liv01.doc sous I\Groupe)
- Document - B : Protocole de Sécurité.
(voir aussi Formulaires sous I\Groupe).
- Document - C : Courrier à envoyer aux prestataires pour réalisation des protocoles.
(voir aussi Formulaires sous I\Groupe).
- Document - D : Plan de circulation et d’accès aux zones de chargement et de déchargement.
- Document - E : Document reprenant les consignes générales à appliquer en zones de
chargement et/ou de déchargement
- Annexe : Arrêté du 26 avril 1996 relatif aux PS

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
16
Doc A

LIVRET D’ACCUEIL ET DE PRESCRIPTIONS DE PREVENTION

(« Consignes aux entreprises extérieures » dans Liv01.doc sous I\Groupe)

- REGLES GENERALES

- REGLES PARTICULIERES

- ACCUSE DE RECEPTION

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
17
Doc B
PROTOCOLE DE SECURITE  Protocole réalisé avec prestataire connu préalablement.
RENAULT DOUAI
Arrêté du 26 avril 1996  Protocole réalisé avec prestataire non connu
Pour les opérations de chargement et de déchargement préalablement Usine Georges BESSE
effectuées par une entreprise extérieure. (Réalisé dans ce cas par l’entreprise d’accueil et le conducteur du
véhicule avant son entrée dans le site : L’entreprise d’accueil est alors 59509 - Douai
chargée de la transmission du protocole et des consignes
INFORMATIONS sur le VEHICULE de au(x) conducteur(s) de véhicule(s).
l’entreprise extérieure et sur les MARCHANDISES : REPRESENTANT du Site RENAULT pour la mise en
Société  : ................................................................................. CONSIGNES DE CIRCULATION : oeuvre de ce protocole :
 : .................................................................................. La circulation à l’intérieur de l’établissement est soumise à la
Type de Véhicule : M ...............................................  ........................
réglementation du code de la route, et ceci fait l’objet d’un rappel
 Semi-remorque  Camion-Remorque  Petit VU
 Porteur  Autre (à préciser) :............................... sur les panneaux situés avant l’entrée sur le territoire de
 Bâches latérales  Fourgon  Citerne  Plateau l’établissement RENAULT.
Il est en outre INTERDIT de stationner dans l’enceinte de MOYENS DE SECOURS EN CAS D'ACCIDENT
Nature des marchandises :  Pièces Auto l’entreprise après que les opérations de chargement et de ou d'INCIDENT :
 Fonds et valeurs  Bobines de tôle ou flancs déchargement soient réalisées EN CAS D’ACCIDENT, MALAISE, INCENDIE,
 Denrées périssables  Emballages vides Les consignes particulières au métier de transporteur (les règles de Composez le :
 Déchets  Matières dangereuses l’art) doivent être respectées à l’intérieur du Site RENAULT :
 Autre (à préciser) : ................................................ N° d’URGENCE :  18
(Par exemple : Interdiction de rouler les portes arrière ouvertes, de
Nature du conditionnement : a partir d’un poste interne
 Emballage métallique  Colis non palettisé rouler les bâches non maintenues, de rouler les ridelles baissées, etc...)
 Cartons ou bacs sur palette  Palette
 Fût  Vrac SIGNATURE / VISA :
CONSIGNES DE SECURITE :
 Autre (à préciser) : ................................................................ Cas des prestataires identifiés préalablement  :
Les conducteurs doivent appliquer les consignes de sécurité Par la signature ci-dessous je certifie avoir informé nos chauffeurs des
LIEU DE L’OPERATION, NATURE DE L’OPERATION affichées dans les différents lieux de chargement et de mesures de Sécurité qu’ils doivent respecter lors des opérations de
et MOYENS DE MANUTENTIONS UTILISES : déchargement. Celles-ci complètent mais ne se substituent pas aux chargement/déchargement.
obligations légales et réglementaires qui doivent être connues des Nom du responsable d’entreprise :.....................................
Lieu de l’opération : Le :.....................................
conducteurs (obligations de formation et d’information par leurs
N° de repère sur le plan :.................................. Visa du transporteur  : ..............................
responsables).
Désignation : ...................................................
 Les conducteurs ne doivent ni décharger, ni charger eux-mêmes
- ou, lorsqu’il s’agit d’un lieu de chargement ou de Cas des prestataires non identifiés préalablement  :
leur véhicule ( sauf exception précisée dans le protocole de
déchargement non habituellement utilisé, suivre les Par la signature ci-dessous, le conducteur certifie avoir été informé
chargement/déchargement). des mesures de Sécurité à respecter :
indications mentionnées sur le plan de circulation joint au
 Ils doivent se présenter en zone d’accueil dès leur arrivée sur le Nom du conducteur :.....................................
protocole.
lieu de l’opération. Le :...................................
Nature de l'opération :  Pendant l’opération de chargement ou de déchargement, ils Visa du conducteur : ....................................
 Chargement en Aire plane  Déchargement en Aire plane doivent se tenir à l’écart de la zone de manutention, se tenir
dans la zone sécurisée indiquée à cet effet, respecter les Visa du responsable de la mise en œuvre des protocoles du
 Chargement en fosse  Déchargement en fosse
consignes données. Site RENAULT :
 Chargement en quai  Déchargement en quai ....................................
Fait le :.............................. ...à ............h...........mn.
Moyens de manutention (Ces matériels ne peuvent être utilisés RISQUES PARTICULIERS liés à un changement momentané
par des personnels extérieurs à RENAULT) : des conditions de circulation ou de réalisation des
 Chariot élévateur  Pont roulant opérations (suite à travaux par exemple) :
Important
 Autre (à préciser) : ..................................................  Respect des consignes provisoires affichées et de la signalétique - Tout conducteur de véhicules ayant à charger/décharger ou à le faire
provisoire : faire pour des marchandises sur le site doit avoir ce document en sa
 Autres : ................................................................................... possession. En dehors de celui-ci, aucune autre personne ne doit
pénétrer dans l’établissement si elle n’y a pas été autorisée.

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
18
Doc C

RECOMMANDEE AVEC A.R.

Transports
M.

Ref : ..........................................
M. ..............................................
Tél. ...........................................

Le

Objet : PROTOCOLE DE SECURITE relatif aux opérations de chargement et/ou de déchargement

Monsieur,

L’arrêté du 26 avril 1996, pris en application de l’article R. 237-1 du code du travail, a fixé certaines
règles de sécurité applicables aux opérations de chargement et de déchargement effectuées par une
entreprise extérieure.

Suivant les prescriptions de cet arrêté, il faut entendre par opération de chargement et de déchargement
toute activité concourant à la mise en place sur ou dans un engin de transport routier, ou à l’enlèvement
de celui-ci, de : produits, fonds et valeurs, matériels ou engins, déchets, objets et matériaux de quelque
nature que ce soit.
Par ailleurs, cet arrêté prévoit - après évaluation des risques pouvant être générés par ces opérations de
chargement et déchargement et appréciation des mesures de prévention et de sécurité qui doivent être
observées à chacune des phases de la réalisation de ces opérations - l’établissement d’un document écrit
dit « Protocole de Sécurité » remplaçant le plan de prévention prévu aux articles R. 237-7 et suivants du
code du travail.

En raison de l’entrée/sortie, de la circulation, de manoeuvres et des opérations de chargement et/ou


de déchargement, effectuées par vos véhicules de transports routiers, votre entreprise (entreprise
extérieure) et la nôtre (entreprise d’accueil), sommes concernées par ces prescriptions.

A cet effet, vous trouverez ci-joint le protocole de sécurité, établi conformément à l’arrêté
précité.

Nous vous demandons, pour les commandes de transport connues par les FCC et les OT que le
D.F.P.V. (*) vous confie, dans le cadre d’un échange préalable d’informations entre nos deux
entreprises et au regard de ce protocole de sécurité :
 de prendre connaissance des consignes de sécurité et de circulation concernant notre site..
 de compléter la partie qui vous incombe (caractéristiques du véhicule, son aménagement
et ses équipements, nature et conditionnement de la marchandise, précautions
particulières résultant de la nature des substances ou produits transportés, notamment
celles qui sont imposées par la réglementation relative au transport de matières
dangereuses...)

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
19
Doc C

 de signer le document (protocole) et de nous en retourner un exemplaire, à l’attention de


Monsieur.................... à l’adresse suivante : .....................................................................
....................................................................................................................................
 de tenir ce protocole de sécurité à la disposition de votre CHSCT, ainsi que de
l’Inspecteur du Travail.
 d’informer votre personnel et toute personne agissant en votre nom, au sujet des
opérations de chargement / déchargement, conformément à la réglementation ,
 de vous assurer de la présence à bord de chaque véhicule du protocole de sécurité que vos
conducteurs devront connaître et respecter. Ils le présenteront à l’entrée de notre
établissement de Douai chaque que ce sera demandé.
 de nous tenir informés de toutes modifications susceptibles d’intervenir en rapport à ces
opérations de chargement / déchargement.

Dans l’attente de votre réponse par retour, veuillez agréer, Monsieur, l’expression de nos sincères
salutations.

Pour Renault DOUAI

(*) FCC = Fiche caractéristique du circuit.


OT = Ordre de transport
D.F.P.V. = DEPARTEMENT FLUX PIECES ET VEHICULES

Pièces jointes :
- Livret « Consignes aux entreprises extérieures »
- Protocole que vous devez compléter, signer et renvoyer
- Plan de circulation et d’accès aux zones de chargement et/ou de déchargement
- Consignes générales à appliquer en zones de chargement et/ou déchargement
- Arrêté du 26 avril 1996

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
20
Doc D

PLAN DE CIRCULATION ET D’ACCES AUX ZONES DE


CHARGEMENT ET/OU DE DECHARGEMENT

Ce document n’est actuellement pas accessible informatiquement.

Vous devez vous le procurer auprès du Service Patrimoine (Tél. 39650)

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
21
Doc E

CONSIGNES GENERALES A APPLIQUER EN ZONES DE


CHARGEMENT ET/OU DE DECHARGEMENT

Ce document n’est actuellement pas accessible informatiquement.

Vous devez vous le procurer auprès du Service Sécurité, Conditions de Travail et


Réglementation (Tél. 39700)

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
22
ANNEXE

Arrêté du 26 avril 1996 pris en application de l’article 2 - Pour le transporteur :


R 237-1 du code du travail et portant adaptation de certaines
règles de sécurité applicables aux opérations de chargement - les caractéristiques du véhicule, son aménagement et ses
et de déchargement effectuées par une entreprise extérieure. équipements
- la nature et le conditionnement de la marchandise
Le Ministre du Travail et des affaires sociales, - les précautions ou sujétions particulières résultant de la
Vu les articles R 237-1 et suivants du code du travail ; nature des substances ou produits transportés notamment
Vu l’avis du conseil supérieur de la prévention des risques celles qui sont imposées par la réglementation relative au
professionnels ; transport de matières dangereuses.
Sur le rapport du directeur des relations du travail,
Art. 3 - Le protocole de sécurité défini à l’article 2 est établi
Arrête : dans le cadre d’un échange entre les employeurs concernés ou
leurs représentants, préalablement à la réalisation de
Art. 1er - les règles de coordination de la prévention définies au l’opération. Chacune des opérations ne revêtant pas le
présent arrêté adaptent celles qui sont énoncées aux articles caractère répétitif défini à l’article suivant donne lieu à un
R 237-4 (3e alinéa), R 237-6, R 237-7, R 237-8 et R. 237-22 du protocole de sécurité spécifique.
code du travail pour les opérations de chargement ou de
déchargement exécutées par de entreprises extérieures effectuant Art. 4 - Lorsque les opérations de chargement et de
le transport de marchandises, en provenance ou à destination déchargement impliquant les mêmes entreprises, revêtent un
d’un lieu extérieur à l’enceinte de l’entreprise utilisatrice, dite caractère répétitif, c’est-à-dire lorsqu’elles portent sur des
entreprise d’accueil. produits ou substances de même nature, et qu’elles sont
Il faut entendre par opération de chargement et de déchargement effectuées sur les mêmes emplacements, selon le même mode
toute activité concourant à la mise en place sur ou dans un engin opératoire mettant en oeuvre les mêmes types de véhicules et
de transport routier, ou à l’enlèvement de celui-ci, de produits, de matériels de manutention, un seul protocole de sécurité est
fonds et valeurs, matériels, ou engins, déchets, objets et établi, préalablement à la première opération. Il reste
matériaux de quelque nature que ce soit. applicable aussi longtemps que les employeurs concernés
considèrent que les conditions de déroulement des opérations
Art. 2 - Les opérations de chargement et de déchargement telles n’ont subi aucune modification significative, dans l’un
que définies à l’article précédent doivent faire l’objet d’un quelconque de leurs éléments constitutifs.
document écrit dit « protocole de sécurité » remplaçant le plan
de prévention prévu aux articles R 237-7 et suivants. Art. 5 - Dans le cas où le prestataire ne peut pas être identifié
préalablement par l’entreprise d’accueil, ou lorsque l’échange
Le protocole de sécurité comprend toutes les indications et préalable n’a pas permis de réunir toutes les informations
informations utilises à l’évaluation des risques de toute nature nécessaires, en dérogation aux dispositions de l’article 3,
générés par l’opération et les mesures de prévention et de l’employeur de l’entreprise d’accueil ou son représentant doit
sécurité qui doivent être observées à chacune des phases de sa fournir et recueillir par tout moyen approprié les éléments qui
réalisation. se rapportent au protocole de sécurité.

Ces informations concernent notamment : Art. 6 - Un exemplaire de chaque protocole, daté et signé, est
tenu à la disposition des comités d’hygiène, de sécurité et des
1 - Pour l’entreprise d’accueil : conditions de travail des entreprises concernées ainsi que de
l’inspecteur du travail, par les chefs d’établissement de
- les consignes de sécurité, et particulièrement celles qui l’entreprise d’accueil et de l’entreprise de transport.
concernent l’opération de chargement de déchargement
- le lieu de livraison ou de prise en charge, les modalités Art. 7 - Le directeur des relations du travail est chargé de
d’accès et de stationnement aux postes de chargement ou de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au journal
déchargement accompagnées d’un plan et des consignes de officiel de la République Française.
circulation
- les matériels et engins spécifiques utilisés pour le
chargement ou le déchargement
- les moyens de secours en cas d’accident ou d’incident
- l’identité du responsable désigné par l’entreprise d’accueil, Fait à Paris, le 26 avril 1996.
auquel l’employeur délègue ses attributions conformément à
l’article R 237-3

RENAULT - Usine Georges Besse - Douai - Sce Sécurité, Conditions de Travail et Réglementation - B.HUSSE - Sce 9951 - Tél.38263
577826131.doc - 20/02/2022
23

Vous aimerez peut-être aussi