Vous êtes sur la page 1sur 10

SOMIKA ENGENERING

DEMARCHE DE REALISATION DE
L’AUDIT SECURITE ERGONOMIE
CONTINENTAL
SOMIKA ENGENERING

Notre démarche de travail pour l’audit sécurité est une évaluation des risques
professionnels qui consiste à identifier les risques auxquels sont soumis les salariés
de votre établissement, en vue de mettre en place des actions de prévention
pertinentes couvrant les dimensions techniques, humaines et organisationnelles. Elle
constitue l'étape initiale de toute démarche de prévention en santé et sécurité au
travail
Cette évaluation est une démarche structurée dont les résultats sont formalisés
dans un "document unique". Ce document est mis à la disposition des salariés, des
membres du CHSCT, des délégués du personnel, du médecin du travail, de
l'inspecteur du travail.

Notre démarche d’évaluation des risques s’appuie sur des principes contribuant à sa
réussite et sa pérennité :
 Le Choix des outils d’évaluation qui sont adaptés à votre entreprise
SOMIKA a ces techniques et outils propres d’évaluation et qui seront adaptés à la
taille de votre entreprise et ses besoins en matière de sécurité.
 L’organisation
Notre société dispose de spécialistes en matière sécurité et ergonomie .

  Associer les salariés


Les salariés sont les premiers concernés par les risques professionnels auxquels ils
sont exposés. L’identification des risques, le classement des risques et les
propositions d’actions de prévention font l’objet d’échanges avec les salariés et/ou
leurs instances représentatives.

La démarche d'évaluation
Notre démarche d’évaluation est une démarche structurée selon les étapes
suivantes mettant en œuvre différents outils :
1. Préparer l’évaluation des risques
La Préparation de l’évaluation des risques consistera à définir le cadre de
l’évaluation et les moyens qui lui sont alloués, préalablement à son déroulement.
Après on va définir :

- L’organisation à mettre en place 


- Le champ d’intervention par unité de travail, 
- Les outils mis en œuvre pour l’évaluation (documents, grilles, check-
lists, logiciels spécifiques…),
SOMIKA ENGENERING

2. Identifier les risques


Il s’agit de repérer les dangers et d’analyser les risques.
 Repérer les dangers, c’est mettre en évidence les propriétés intrinsèques d’un
équipement, d’un agent chimique ou biologique généré par les activités ou utilisé
dans les procédés de fabrication, d’une organisation du travail (travail de nuit,
horaires décalés…) et susceptibles de causer un dommage à l’intégrité physique
et/ou mentale des salariés. C’est également à cette étape que sont repérés les
facteurs de pénibilité.
 Analyser les risques, c’est se prononcer sur les conditions d’exposition des salariés
à ces dangers et aux différents facteurs de pénibilité dans l’entreprise.
Différentes méthodes d’analyses des risques existent. Il s’agit notamment :
 Des contrôles, des vérifications. Approches de type « normatives », elles reposent
sur l’utilisation d’un référentiel. Il s’agit de porter un jugement de conformité. Elles
sont constituées de questionnaires, de « check-lists », de grilles, d’audits.
 De l’analyse des postes. Approches de type ergonomique, elles se fondent sur
l’observation du travail, la documentation existante (statistiques des accidents du
travail et des maladies professionnelles, fiches produits, fiches de données sécurité,
notices de postes,…) et des entretiens. Elles peuvent être complétées si nécessaire
par des mesures. Ces approches sont à privilégier dans le cadre de l’évaluation des
risques.
 De la modélisation et de calculs probabilistes. Approches de type « sûreté des
systèmes », elles sont appliquées principalement pour des systèmes techniques
complexes.
 
3. Classer les risques
L’étape de classement des risques est essentielle dans le déroulement de
l’évaluation puisque c’est une action qui permet de passer d’un inventaire des
risques à la définition d’un plan d’actions cohérent.
Les deux principaux objectifs de cette étape sont :
 De débattre de priorités d’actions,
 D’aider à planifier les actions.
L’outil utilisé à cette étape est la matrice « Probabilité/gravité ».

4. Proposer des actions de prévention

Appuyées sur l’identification et le classement des risques, et après avis des


instances représentatives des salariés, les actions décidées - qui seront de la
responsabilité du chef d’entreprise - contribueront à alimenter le plan annuel de
prévention. Les actions seront choisies en privilégiant les mesures qui répondent aux
9 principes de prévention.  
SOMIKA ENGENERING
Les résultats de l’évaluation des risques professionnelles seront transcrits dans un
dossier appelé « Document unique » qui contient :
 Le cadre de l’évaluation,
 La méthode d’analyse des risques choisie ainsi que les outils mis en œuvre,
 La méthode de classement choisie,
 L’inventaire des risques identifiés et évalués
 Les actions à mettre en place.

1. PREAMBULE

Notre démarche est une combinaison entre l’audit et l’analyse des risques sécurité
et ergonomie au poste de travail.

L’audit de sécurité : prescriptions légales (rapport qui recense les infractions et les
travaux de mise en conformité).

L’analyse de risque : recensement des risques, scénarios d’accidents et


conséquences probables (mesures de prévention)

2. LA DEMARCHE D’AUDIT

Notre démarche d’audit est constituée de 6 étapes.

Étape I : Recensement des risques sur base :

a. De la probabilité de la présence simultanée d’un combustible, d’un comburant et


d’une source d’ignition. (Local chaufferie, atelier de soudure…)

b. Des équipements de travail, des substances utilisées, des procédés et leurs


interactions éventuelles. (Machine d’électroérosion, dégraissant en grande quantité,
industrie chimique, craquage d’hydrocarbure…)

c. De la nature des activités. (Conditionnement de liquides inflammables, stockage


de bonbonnes de propane…)

d. De la taille de l’entreprise ou de l’établissement.

e. Du nombre maximal de travailleurs et d’autres personnes pouvant être présentes


dans l’entreprise ou l’établissement.

f. Des risques spécifiques à certains groupes de personnes présentes dans


l’entreprise ou l’établissement.
SOMIKA ENGENERING
g. De l’emplacement et de la destination des locaux. (Stockage d’archives en sous-
sol, parking souterrain…)

h. De la présence de plusieurs entreprises ou institutions dans un même lieu de


travail ou dans un lieu de travail adjacent. (Local à risque adjacent à un atelier sans
compartimentage…)

i. Des travaux effectués par des entreprises extérieures

Étape II : Description des scénarios et des conséquences


prévisibles

- Endroit;
- Description du scénario;
- Probabilité d’occurrence;
- Conséquences;

- Risque d’extension;
- Risque pour l’activité;
- Risque lié à l’évacuation;
- Risque pour les intervenants;

- Conclusion: Risque acceptable.

Risque non acceptable.

Étape III: Proposition d’améliorations

- Les mesures de prévention doivent être puisées dans tout l’arsenal du domaine de la
protection contre l’incendie: limitation de la charge calorifique, compartimentage,
détection automatique d’incendie, extinction automatique, installation EFC, éclairage
de sécurité, moyens de lutte contre l’incendie…
- Le contrôle et l’entretien des installations techniques est également très important.
- Le comportement humain est extrêmement important : précautions (information et
formation du personnel), permis de feu, neutralisation des dispositifs de sécurité,
SLCI, exercices d’évacuation…
SOMIKA ENGENERING
- Après la prise des mesures, il faut réévaluer la situation : risque acceptable ou non
acceptable.

Étape IV: Synthèse des mesures de prévention envisagées.

Regrouper toutes les mesures de prévention envisagées au cas par cas pour
avoir une vue d’ensemble des actions correctrices.

Étape 5: Ordre de priorité dans la mise en œuvre des mesures de


prévention.

- Urgence de certaines mesures en fonction de la gravité de la situation.


- Coût des mesures : le coût de certaines mesures est quasiment nul, mais très
compliqué à mettre en œuvre (comportement humain, respect des consignes de
sécurité…)
- Rapport entre l’ampleur des travaux à réaliser ou des équipements à mettre en place
et le gain de sécurité qu’ils sont censés apporter.

Etape VI: Rapport d’audit et plan d’action

3. AUDIT DE SECURITE INCENDIE ET REGLEMENTATION

N.B Notre audit sera réalisé en respectant à la lettre :

Le règlement général de construction fixant les règles de sécurité contre les risques d’incendie et
de panique dans les constructions et instituant le comité national de la prévention des risques
d’incendie et de panique dans les constructions (En annexe)

Le Chef du Gouvernement,

‐ Vu la loi n°12‐90 relative à l’urbanisme, promulguée par le dahir n°1‐92‐31 du 15 hija (17
juin 1992) notamment ses articles 59 et 60 ;

‐ Vu la loi n°25‐90 relative aux lotissements, groupes d'habitations et morcellements,


promulguée par dahir n°1‐92‐7 du 15 Hija 1412 (17 juin 1992) ;

‐ Vu le Dahir n° 1‐60‐063 du 30 hija 1379 (25 Juin 1960) relatif au développement des
agglomérations rurales ;
SOMIKA ENGENERING
‐ Vu la loi n° 78‐00 relative à la charte communale, promulguée par le dahir n°1‐02‐297 du 25
rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu’elle a été modifiée et complétée ;

‐ Vu le décret n°2‐92‐832 du 27 rebia II 1414 (14 octobre 1993) pris pour l’application de la
loi n°12‐90 relative à l’urbanisme, notamment son article 39 ;

‐ Vu le décret n°2‐92‐833 du 25 rebia II 1414 (12 octobre 1993) pris pour l'application de la
loi précitée n°25‐90 ;

3.1. Eléments à auditer

Etablissements recevant du public (ERP)

La conception des bâtiments

Le compartimentage

Le désenfumage

Les dégagements

- Moyens de secours

Moyens de lutte contre l’incendie

Service de sécurité incendie

Système de sécurité incendie

Système d’alerte

Risques

Classement
SOMIKA ENGENERING
Les ERP de 1er groupe – Dispositions générales

Accessibilité

Isolement par rapport aux tiers

La résistance au feu des structures

Façade

La distribution intérieure

Locaux a risque

Conduits et gaines

Les dégagements

Aménagements intérieurs

Désenfumage

Chauffage

Installations électriques

Eclairage de sécurité

Moyens de secours

Les ERP de 1er groupe-Disposition particulières

Type O : Hôtel et pensions de famille


SOMIKA ENGENERING
SOMIKA ENGENERING

Vous aimerez peut-être aussi