Vous êtes sur la page 1sur 6

Université de Cheikh Laarbi Tbessi -Tebessa-

faculté des science et technologies


Departement de Génie Mecanique

La Corrosion du coussinets

Réalisé par: Djemme BAHA EDDINE


1- Introduction:
corrosifs (agents atmosphériques ou réactifs chimiques). Après attaque, les métaux ont
tendance à retourner à leur état primitif d'oxyde, sulfure, carbonate etc., plus stable par rapport
au milieu considéré et ainsi à subir une détérioration de leurs propriétés.En service les matériaux
métalliques sont souvent en contact avec un milieu agressif liquide ou gazeux,donc le
phénomène de corrosion est un problème de surface ou plus précisément d'interface entre un
métal et un milieu agressif liquide ou gazeux ; comme il a été déjà mentionné ci-dessus le
processus de la corrosion entraîne une destruction des matériaux métalliques. Ce phénomène à
pris de nos jours une importance considérable, étant donné l'utilisation de plus en plus grande
des métaux et alliages dans la vie moderne.

coussinet de bielle est une pièce lisse avec une rainure pour le passage de l'huile.

Le coussinet de bielle est conçu dans un alliage de métaux pour mieux résister à la friction. En
effet, son rôle est de réduire les chocs et frottements entre le vilebrequin et la bielle entre
lesquels il est situé. Il est donc conçu pour résister à la combustion et réduire l'inertie créée par
la rotation du moteur.

2-Dommages sur les coussinets:


CorrosionLe dos du coussinet présente des cicatrisations et des rugosités ? S'agit-il de corrosion
chimique ? Une corrosion chimique du coussinet se manifeste-t-elle uniquement par une surface
de glissement rugueuse et poreuse ou existe-t-il d'autres signes ? En présence de l'un de ces deux
dommages, faut-il remplacer la coquille de coussinet et le siège de palier ? Ce sujet est détaillé
ici

3-Types de corrosion du coussinets:


3-1: Corrosion frottement (tribocorrosion)

La corrosion-frottement concerne les dommages provoqués par la corrosion au niveau du


contact de deux surfaces métalliques en mouvement relatif l'une par rapport à l'autre.Elle se
produit essentiellement lorsque l'interface est soumise à des vibrations (mouvement relatif
répété de deux surfaces en contact) et à des charges de compression.

Ce mouvement relatif peut être très faible ("petits débattements" de l'ordre de quelques
micromètres).

En présence d'un mouvement de frottement continu en milieu corrosif, on utilise de préférence


le vocable de tribocorrosion.

Les moyens de réduire cette corrosion sont :

· une lubrification par des huiles ou graisses : le frottement est réduit, l'oxygène est exclu
de l'interface ;

· une augmentation de la dureté de deux alliages en contact. Certains couples ont de


meilleures aptitudes au frottement que d'autres ; les traitements de durcissement
superficiel sont parfois favorables ;

· un emploi de joints permettant d'absorber les vibrations et d'exclure l'oxygène et/ou


l'humidité ;

· une diminution des charges de frottement dans certains cas. Dans d'autres, au contraire,
augmentation de ces charges afin d'atténuer les vibrations ;
· une modification de l'amplitude du mouvement relatif entre les deux surfaces en
contact.

3-2: Corrosion intergranulaire:

Dans certaines conditions, les joints de grains sont le siège d'une corrosion localisée très
importante alors que le reste du matériau n'est pas attaqué.L'alliage se désagrège et perd
toutes ses propriétés mécaniques.Ce type de corrosion peut être dû soit à la présence
d'impuretés dans le joint, soit à l'enrichissement (ou l'appauvrissement) local en l'un des
constituants.

Par exemple, de petites quantités de fer dans l'aluminium (métal dans lequel la solubilité du fer
est faible), vont ségréger au niveau des joints de grains et peuvent provoquer la corrosion
intergranulaire (La corrosion feuilletante des alliages d'aluminium laminés se développe dans la
plupart des cas de façon intergranulaire).Mais l'exemple le plus important est lié à la
déchromisation aux joints de grains des aciers inoxydables.

3-3: Corrosion sous contrainte mécanique (C.S.C.):

Ce type de corrosion se définit comme un processus de développement de fissures, pouvant


aller jusqu'à la rupture complète de la pièce sous l'action combinée d'une tension mécanique et
d'un milieu corrosif.

Ce sont les contraintes de tension, d'où le nom donné parfois à ce mode de corrosion, qui sont
dangereuses ; les contraintes de compression exerçant au contraire une action protectrice.

La corrosion sous contrainte mécanique (CSC) se produit la plupart du temps dans des milieux
peu ou non agressifs à l'égard du métal ou de l'al- liage en l'absence de toute contrainte (par
exemple eau et vapeur à haute température pour les aciers inoxydables austénitiques).

Les pertes en poids sont généralement très faibles et sans commune mesure avec l'ampleur des
dégâts. Cette forme de corrosion est de grande importance du point de vue pratique : elle
constitue un risque permanent dans de nombreuses installations industrielles, tant sur le plan
des incidences économiques que sur les aspects sécuritaires (personnel, fiabilité des
équipements, respect de l'environnement).

On ne connaît pas de classe de métaux ou alliages commerciaux qui y soit rigoureusement


insensible. Des matériaux comme le verre, les matières plastiques, le caoutchouc sont aussi
sujets, dans certaines conditions, à cette forme d'attaque.

Les moyens pour réduire cette corrosion sont l'élimination des contraintes résiduelles par
traitements thermiques de détente, l'épuration du milieu, l'action sur le matériau ou l'état de
surface ou l'application des moyens de protection extérieurs : protection cathodique,
inhibiteurs ou revêtements.

3-4: Corrosion fatigue:

La corrosion-fatigue se distingue de la CSC par le fait que les contraintes appliquées ne sont plus
statiques, mais cycliques (efforts périodiques alternés).

La teneur en oxygène du milieu, sa température, son acidité, sa composition ont une grande
influence sur la sensibilité d'un matériau à ce mode de corrosion.

Quoiqu'il n'y ait pas de relation directe entre la sensibilité à ce type de corrosion et les
caractéristiques mécaniques du matériau, les alliages à haute résistance mécanique sont
souvent les plus sensibles.

La corrosion-fatigue peut être éliminée ou réduite en diminuant les contraintes, soit par un
recuit de détente, soit en modifiant la conception de l'appareil, soit enfin par des traitements
mécaniques comme le grenaillage (ou microbillage) qui introduisent des contraintes
superficielles de compression.

4-solution pour éviter la corrosion du coussinets:


Si des signes de rouille d'ajustage sont reconnaissables, le coussinet doit être remplacé car la
résistance à l'endurance peut déjà avoir diminué.

· L'alésage de logement et le diamètre extérieur de la coquille de coussinet doivent se


situer dans les tolérances pour que le jeu du coussinet prescrit soit respecté

· Dépassement : pour produire l'ajustage serré nécessaire à l'ajustement serré, la coquille


de coussinet doit présenter un dépassement suffisant

· Vérifier si l'alésage de logement et le carter sont déformés

· Lors du montage, équilibrer le vilebrequin et contrôler la contrainte exercée sur le


vilebrequin

· Serrer les vis en respectant les couples de serrage et l'ordre de serrage prescrits par le
constructeur

· Contrôler le moteur à la recherche de vibrations et d'oscillations en fonctionnement

· Effectuer toujours la vidange d'huile conformément aux instructions du constructeur

· Utiliser uniquement des huiles de qualité ne contenant pas d'additifs agressifs


· Refroidir suffisamment le moteur

5-Conclusion:
dans cette recherche on a etudier ce phénoméne de corrosion sur les coussinets et leur types
qui peut etre exposé avec le temps

Et apres on a deduire des solutions on peut etre utilisé pour eviter ce phénoméne de corrosion .

referance bibliographique:

https://www.cdcorrosion.com/mode_corrosion/corrosion_intergranulaire.htm

https://www.ms-motorservice.com/fr/technipedia/post/dommages-sur-les-coussinets-
corrosion/

-Le livre multimedia de la corrosion

- Le cour de profe

Vous aimerez peut-être aussi