Vous êtes sur la page 1sur 17

PARTIE A : ANALYSE FONCTIONNELLE

 Approche externe du système : Mise en situation Pages A1 à A3


Fonction globale du système Page A4
Tableau des fonctions du Σ Page A5

 Approche interne du système : Diagramme fonctionnel Page A6

PARTIE B : CHAINE D’INFORMATION


 Principe de fonctionnement de la carte de commande Pages B2 à B4

 Schéma d’implantation de la carte de commande Page B5

 Nomenclature de la carte de commande Page B6

 Schéma structurel de la carte de commande Page B7

PARTIE C : CHAINE D’ENERGIE


 Nomenclature Page C2

 Dessin d’ensemble ( de la partie rotation alternative ) Page C3

 Dessin d’ensemble ( de la partie translation alternative ) Page C4


ANALYSE FONCTIONNELLE

Approche externe du système :

 Mise en situation Pages A1 à A3


 Fonction globale du système Page A4
 Tableau des fonctions du Σ Page A5

Approche interne du système :

 Diagramme fonctionnel Page A6


PRÉSENTATION DU PRODUIT
Dispositif destiné à balayer la surface du pare-brise pour la débarrasser des gouttes d'eau ou
impuretés qui peuvent s'y déposer. L'appareil se compose essentiellement :

- d'un moteur électrique (couple de 3 à 5 N.m à 2000-3000 tr/min).

La conception du moteur doit permettre une fiabilité totale, rendue d'autant plus
nécessaire que cet accessoire, d'accessibilité réduite, devra fonctionner très longtemps.
Enfin, le bruit ne devra pas être excessif.

- d'une tringlerie de commande.

- d'un porte raclette (bras) et d'une raclette (balai).

- d'une commande électronique permettant d'obtenir deux fréquences de balayage et


un balayage intermittent.

- La surface balayée par la raclette doit procurer le plus grand champ de vision
possible.

- La raclette elle même doit épouser la forme du pare-brise, les balais droits
correspondant aux pare-brise plats ont disparu au profit des balais souples, généralement en
plastique antiréfléchissant.

Page A1
PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE L’ENSEMBLE MECANIQUE

TRANSFORMER UN
C1, ϖ MOUVEMENT DE C2, rotation partielle alternative
ROTATION EN UN
MOUVEMENT DE
ROTATION PARTIELLE
ALTERNATIVE 342

Système bielle - manivelle

 Transformation du mouvement de rotation continue en mouvement de rotation


partielle alternative:

Cette fonction est assurée par un ensemble de biellettes articulées selon le schéma ci dessous.

E
Schéma cinématique plan
A
C
B F
D

C2, rotation partielle C2, rotation partielle et translation


ASSOCIER UNE
TRANSLATION A LA
ROTATION

Dispositif mécanique
 Associer un mouvement de translation au mouvement de rotation

Le mouvement du support de balai résulte d'un mouvement d'entraînement en rotation du bloc


mobile et d'un mouvement du translation par rapport à ce bloc mobile.
Grâce à cette combinaison de mouvements, le balai peut atteindre les coins du pare-brise et
donc essuyer plus de 85% de sa surface.

Page A2
MISE EN SITUATION

Page A3
FONCTION GLOBALE DU SYSTEME

Énergie électrique régulée

Énergie électrique de puissance Eau et produits

Ordres Air chaud


Pare brise recouvert de neige
Pare-brise propre

Pare-brise couvert par de l’eau NETTOYER


LE PARE-BRISE Déchets : eau,
Pare-brise sali par des

Ensemble de
nettoyage

Page A4
TABLEAU DES FONCTIONS DU Σ

Fonctions Enoncé des fonctions Niveaux Flexibilité

Page A5
DIAGRAMME FONCTIONNEL

Page A6
CHAINE D’INFORMATION

 Principe de fonctionnement de la carte de commande Pages B1 à


B3

 Schéma d’implantation de la carte de commande Page B4

 Nomenclature de la carte de commande Page B4

 Schéma structurel de la carte de commande Page B5


PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA CARTE DE COMMANDE

Schéma des fonctions de la carte de commande :

 Commuter :

Cette fonction est assurée par un commutateur à quatre positions et permet de choisir
le mode de fonctionnement de l’essuie-glace :
- Arrêt
- Intermittent
- Vitesse V1
- Vitesse V2

 Générer des impulsions :

Cette fonction est assurée par un générateur d’impulsions, autour du NE555, validé
par le choix du mode «intermittent ».
Les impulsions délivrées ont une durée fixe, supérieure au temps nécessaire au
motoréducteur à quitter sa position de repos (voir arrêt en position repos).
La période entre deux impulsions est réglable grâce à un potentiomètre

 Alimenter l’actionneur :

Le moteur possède deux enroulements séparés ( 1 enroulement petite vitesse, l'autre


grande vitesse)
L'alimentation des enroulements est assurée par trois relais contrôlés par des
transistors.
Les relais délivrent l’énergie électrique de puissance sur l’un des enroulements du
moteur et autorisent ainsi les différents modes de fonctionnement de l’essuie-glace.
L’application d’une tension de 12V sur le premier enroulement provoque la rotation à
vitesse V1.
L’application d’une tension de 12V sur le second enroulement provoque la rotation à
vitesse V2.

Page B1
Sur la maquette, l’activation de chaque relais est visualisée par une diode
électroluminescente (DEL).

L’arrêt en position repos :

Un dispositif électrique lié au moteur permet de provoquer son arrêt dans une
position de repos définie, en bas et à gauche du pare-brise.

Le contact K résulte de l’établissement d’un circuit entre deux points :


- un point fixe lié électriquement à une piste circulaire conductrice.
- un point mobile lié à l’arbre du moteur et glissant sur la piste circulaire
La piste circulaire est interrompue par une zone isolante matérialisant le contact K
ouvert et la position d’arrêt du moteur.

position repos

Piste circulaire

Point mobile
Point Fixe

Schéma structurel de la fonction « Alimenter l’actionneur » :

Motoréducteur au repos
+12V (énergie électrique de puissance)

R1

T R
Fonctionnement à V1 ou
Intermittent

R2 Contact
K=0

T R

R3
T R

Fonctionnement à V2

Page B2
Fonctionnement :

 L ’essuie-glace étant au repos :

Les relais R1 et R3 sont au repos, K est ouvert, le relais R2 est excité par le contact
repos du relais R3 :
L’enroulement V2 et l'enroulement V1 ne sont pas alimentés

 L ’essuie-glace étant en action :

Le contact K est établi dès que le point mobile est au contact de la piste circulaire
conductrice.
Le relais R2 est toujours excité et l’enroulement « V2 » est également à 12V, même si
l ’impulsion ayant permis la rotation initiale est relâchée, jusqu’à ouverture de K sur la
position repos.

Motoréducteur en action
+12V (énergie électrique de puissance)

R1

T R
Fonctionnement à V1 ou
Intermittent

R2 Contact
K=1

T R

R3
T R

Fonctionnement à V2

Lorsque le conducteur démarre le véhicule, l’essuie-glace vient donc se placer dans sa


position de repos, s’il ne l’est pas encore à la vitesse V2.

Page B3
SCHEMA D’IMPLANTATION DE LA CARTE DE COMMANDE

NOMENCLATURE DE LA CARTE DE COMMANDE

Repère Nb Désignation
R1 1 Résistor 15 kohms, 5 %, 1/4W
R2 1 Résistor 100kohms, 5 %, 1/4W
R3 1 Résistor 1,2 kohms, 5 %, 1/4W
R4 1 Résistor 1,5 kohms, 5 %, 1/4W
R5,R9,R10 3 Résistor 1 kohms, 5 %, 1/4W
R6,R11 2 Résistor 10 kohms, 5 %, 1/4W
R7,R12 2 Résistor 100 ohms , 5 %, 1/4W
R8,R13 2 Résistor 820 ohms, 5 %, 1/4W
CR1 à CR6 5 Diode 1N4148
C1 1 Condensateur 47 µF 63V
C2, C3 2 Condensateur 10 nF 63V
Q1 ,Q2 2 Transistor NPN 2N2222A
Z1 1 Circuit intégré ICM7555 IPA
CR3 ,CR7 2 DEL Rouge
RP1 1 Potentiomètre 1Mohms
K1 à K3 3 Relais miniature
COM 1 Commutateur 3C/4P
CAV 3 Cavalier

Page B4
SCHEMA STRUCTUREL DE LA CARTE DE COMMANDE

Page B5
CHAINE D’ENERGIE

 Nomenclature Page C1

 Dessin d’ensemble ( de la partie rotation alternative ) Page C2

 Dessin d’ensemble ( de la partie translation alternative ) Page C3


NOMENCLATURE
22 1 Rondelle de frottement CW453K (Cu Sn 8)
21 1 Support de patin E295
20 2 Patin de guidage PTFE
19 1 Axe C80
18 1 Couvercle Zamak 3
17 1 Axe C80
16 1 Bague d'étanchéité
15 1 Palier CW453K (Cu Sn 8)
14' 1 Réducteur
14 1 Moteur
13 1 Boitier mobile Zamak 3
12 1 Manivelle E335
11 1 Secteur denté rapporté 36 dents C100
10' 1 Rondelle de frottement PTFE
10 1 Rondelle d'appui E335
9 1 Pignon 15 dents m =1,5 C100
8 1 Biellette E335
7 1 Support de balai C100
6 1 Biellette E335
5 1 Palonnier E335
4 1 Bielle E335
3 1 Biellette E335
2 1 Manivelle E335
1 1 Bâti Zamak 3

Rep Nb Désignation Matière

Page C1