Vous êtes sur la page 1sur 4

FILIERES : IIA COMMANDE DES PROCESSUS INDUSTRIELS (CPI) 1

CHAPITRE 1 : LES PORTS D’E/S DU PC


1. INTRODUCTION
Longtemps dans la commande ordinée on a utilisé seulement les cartes intégrées (cartes d’extension) pour
les applications industrielles. Les cartes étaient alors connectées sur les ports (ISA (Industry Standard
Architecture), PCI (Peripheral Component Interconnect), et SCSI (Small computer System Interface)). Avec
l’expansion des moyens de communication, la commande ordinée à intégrer la domotique (applications
domestiques) et l’on a commencé à utiliser les ports LPT, COM, USB pour commander les processus
industriels.

2. LE PORT LPT
Cette interface était à l’origine conçu pour commander les imprimantes, elle utilise la transmission parallèle
(c'est-à-dire envoie toutes les données écrites à la fois). La distance normalisée qui sépare l’interface et le
PC est d’environ 3m, mais le flux d’information transmis est le plus important. Au fur et à mesure des
évolutions des besoins en débit différents types de ports parallèles sont apparus :
- unidirectionnel 4 bits
- bidirectionnel 8 bits
- type 1 standard
- type 3 (DMA d’IBM) DMA=direct memory access
- EPP (port parallèle étendu)
- ECP (port à capacité étendu)

2.1. Présentation du Port parallèle


Destiné à l'origine à l'imprimante du PC, le port parallèle fait l'objet de nombreuses applications.
Il est matérialisé par un connecteur DB 25 femelle et possède un nombre important de broches
utiles pour l'émission et la réception de signaux logiques aux normes TTL (0/5V). Il est
nécessaire de bien connaître le fonctionnement du port parallèle afin de pouvoir le programmer
pour de multiples utilisations (lecture de cartes à puce, pilotage de cartes électroniques,
programmation d'un microcontrôleur par le port parallèle,...).

2.2. Brochage du port parallèle

Fig1 : connecteur DB25 mâle


Brochage voir annexe 1
- strobe : cette ligne est active à l’état bas « 0 », elle indique à l’imprimante que les données sont
présentes et qu’il faut les prendre
- D0 à D7 : c’est le bus de données, on ne peut qu’écrire sur ce port a moins d’avoir un port parallèle
étendu (ECP ou EPP) ou les données sont en entrées/sorties
- acknowledge (ack) : l’imprimante met à « 0 » cette ligne pour indiquer à l’ordinateur qu’elle a bien
reçu les données émises.
- Busy : cette ligne est mise à « 0 » par l’imprimante lorsque son buffer de réception est plein
- paper end (PE) : cette ligne passe au niveau haut lorsqu’il n’y a plus de papier dans l’imprimante
- Select : au niveau haut elle indique que l’imprimante a été sélectionnée
- Autofeed : lorsque ce signal est à l’état 1 l’imprimante effectue un saut de ligne à chaque caractère
reçu
- Error : à l’état bas elle indique que l’imprimante a détecté une erreur
REDIGE PAR NKAMNDA SATEU CHRISTIAN NOEL ANNEE ACADEMIQUE 2021 - 2022 1
FILIERES : IIA COMMANDE DES PROCESSUS INDUSTRIELS (CPI) 2

- Initialize printer (INT) : cette broche permet à l’ordinateur d’initialiser la commande


- Select input : elle permet à l’ordinateur de mettre l’imprimante hors ligne
- Ground : c’est la masse de l’ordinateur

2.3. Présentation logiciel


Il est très facile de programmer cette interface, le port LPT comporte seulement 3 registres ;
- registre de commande (sortie)
- registre d’état (entrée)
- registre de données (sortie) (E/S pour EPP et ECP)

2.3.1. Registre de données

Le nombre qu’on peut écrire sur le registre de données va de 0 à 255. On écrit dans le programme en
décimal mais la machine convertit en binaire avant d’envoyer la donnée au port. Pour 8 bits, Nous avons
256 combinaisons.
Exemple : donner l’état de chaque bit pour l’envoie de la commande 100 au registre de données
Solution

D7 D6 D5 D4 D3 D2 D1 D0

2.3.2. Registre d’état


Pour LPT registre d’état 379 (hexa)

* indique les bits indéfinis, le programmeur n’a pas accès à ce dernier


2.3.3. Registre de commande
Pour LP¨T registre de commande 37A (hexa)

Le port LPT est compatible au TTL standard


Niveau logique « 1 » : 5v
Niveau logique « 0 » : 0v
2.3.4. Programmation du port LPT
Ecrire sur le port de données : en C
Outportb (0x378, valeur) ; avec 0 ≤ valeur ≤ 255
En C++
Outp (0x378, valeur) ;
Lire sur le port d’état : en C

REDIGE PAR NKAMNDA SATEU CHRISTIAN NOEL ANNEE ACADEMIQUE 2021 - 2022 2
FILIERES : IIA COMMANDE DES PROCESSUS INDUSTRIELS (CPI) 3

Valeur = inportb (0x379) ; // retourne la valeur du port


En C++
Valeur = inp (0x379) ;

3. LES PORTS COM


Ils ont été conçus originellement pour relier l’ordinateur au réseau téléphonique ou à un modem.
Cependant, les souris et les claviers utilisent également une transmission série avec pour avantage
une transmission sur une distance plus longue.

3.1. Hardware

3.2. Brochage

3.3. Technologie
La technologie du port COM est celle de la norme RS232
- état haut : 12v
- état bas :-12v
- résistance d’entrée : 10Kohms
- courant de sortie max : 10Ma
Les sorties du port COM sont protégées contre les courts-circuits, mais leur programmation est un peu plus
fastidieuse que celle des LPT
3.4. Software
Le port série du PC utilise l’UART 8250 (universal asynchronous receiver and transmiter), l’uart
contient 10 registres qui commandent les entrées/sorties du port série.

4. LE PORT USB
Le câble se compose de 4 fils et il comporte un connecteur mâle de type A à une extrémité (connexion
vers l'hôte) et un autre connecteur mâle de type A ou B à l'autre extrémité (connexion vers l'appareil).
Un blindage est fortement recommandé pour une utilisation à 12Mbits/s ou plus. La longueur
maximale est de 5 mètres

REDIGE PAR NKAMNDA SATEU CHRISTIAN NOEL ANNEE ACADEMIQUE 2021 - 2022 3
FILIERES : IIA COMMANDE DES PROCESSUS INDUSTRIELS (CPI) 4

Port ISA Port PCI

Port SCSI Port RS232

PORT LPT

REDIGE PAR NKAMNDA SATEU CHRISTIAN NOEL ANNEE ACADEMIQUE 2021 - 2022 4

Vous aimerez peut-être aussi