Vous êtes sur la page 1sur 7

Université de cheikh laarbi tebessi .Tébessa.

Faculté des sciences et technologies

Département de génie mécanique

Thème :

Thème : corrosion des navires

Réalisé par:

- Fetni maamar

2021/2022
Introduction :
La corrosion touche tous les domaines de l’industrie et n’épargne pas les installations,
sites industriels, machines ou tout autre équipement de production. Mais c’est en
pleine mer qu’elle apparaît encore plus tenace, et c’est bien naturel compte tenu de la
présence permanente d’humidité et de sel.
La corrosion des navires est un danger majeur pour l'industrie. La détérioration de ces
structures entraîne des coûts de maintenance plus élevés, des défaillances précoces du
système ou une durée de vie globale raccourcie.
La capacité à prévoir la corrosion. Un nouveau modèle de corrosion pour prédire la
perte de corrosion dans l'eau salée a été développé.

Les principales causes de corrosion des navires :


Les navires sont exposés à un large éventail d'environnements de corrosion, résultant
en une large gamme de modèles de corrosion. Les réservoirs de ballast et les zones
vides, ainsi que les cales à cargaison des navires commerciaux comme les vraquiers,
sont exposés à une variété d'environnements de corrosion, ce qui peut affecter les taux
de corrosion. Les détails liés à la structure, ainsi que l'orientation et la position dans
l'espace dans un environnement donné, entraîneront différents schémas et vitesses de
corrosion.

Dans les environnements d'immersion, la corrosion est influencée par des facteurs
chimiques tels que la salinité, la saturation en oxygène, la présence de polluants ; des
facteurs physiques tels que la température et la pression ; et des facteurs biologiques
tels que les bactéries.
Types de corrosion des navires :
1. Corrosion galvanique :
La corrosion galvanique est la réaction causée par deux métaux différents qui entrent
en contact l'un avec l'autre dans l'eau de mer. La corrosion électrolytique est
légèrement différente et est due à des courants électriques provenant d'autres sources
menant à problèmes.
Par courant électrique nous entendons un déplacement d’électron (e-) d’un métal vers
l’autre.
Cette perte d’électron (de l’anode vers la cathode) entraine une modification
structurelle des métaux.

En fonction des modifications de l'électrolyte, on peut avoir des inversions dans la


série des potentiels. Le zinc, par exemple, recouvert de produits de corrosion, peut
devenir plus "noble" que le fer dans certaines eaux (l’eau de mer),

Zn2+/Zn (Zn le métal Zinc et Zn2+ l’ion « Zinc II ») On aura ici le Zinc qui sera
oxydé en Zn2+ (c’est-à-dire qu’il sera « rongé »).

2. Corrosion Caverneuse :
Cette forme de corrosion se retrouve dans toutes les parties confinées dans lesquelles
l’eau de mer reste stagnée : joints non-étanches, recoins, interstices, vis, taraudages,
plaques rivetées, etc.

À cause du confinement, l’eau de mer ne se renouvelle pas, ce qui entraîne


une consommation très rapide de l’oxygène et une concentration élevée des ions. Ces
deux phénomènes altèrent le film protecteur passif sur la surface du métal et
contribuent à accélérer la corrosion.

La corrosion caverneuse se rencontre surtout sur les métaux et alliages dont la tenue
dépend de la stabilité du film passif, car ces films sont instables en présence de
concentrations élevées en Cl- et H+.

3. Corrosion par piqûres :
En raison de sa forte teneur en chlorures, l’eau salée est un milieu agressif pour les
métaux et les alliages passivables, c’est-à-dire ceux qui présentent une vitesse de
corrosion réduite grâce à l’existence d’un film passif ralentissant les processus
d’oxydation (aluminium, titane, acier inoxydables, cuivre…).

Les chlorures présents dans l’eau de mer peuvent provoquer la perforation rapide du
métal créant ainsi des cavités de quelques micromètres de diamètre.
C’est le phénomène connu sous le nom de « corrosion par piqûres ». Si elle n’est
pas traitée dès son apparition, cette corrosion progresse rapidement et peut causer la
destruction totale du métal.

- Après la piqure on donne un exemple La perforation de la couche de zinc


entraîne l'apparition de la couche inférieure constituée de fer par conséquent
l’oxydation de fer).
 L’oxydation de fer :
L'oxydation du fer  par le dioxygène :

(4 Fe + 3 O2  2 Fe2O3)

Peut se produire à cause de l'oxygène dissous dans l'eau. L'eau de mer contient
d'autres espèces chimiques qui peuvent perdre des électrons (on appelle ces molécules
des ions) et donc aussi oxyder le fer.

 En plus de réagir pour former de l’eau, les ions hydrogène et l’oxygène dissous
dans l’eau oxyde d’avantage les ions fer (II) en ions fer (III) :

(4Fe 2+ ¿¿
(aq) + 4 H
+¿¿
(aq) + O2 (aq) 4 Fe
3 +¿¿
))
(aq) + 2 H 2O(l

 Les ions fer (III) réagissent avec l’eau pour former de l’hydroxyde de fer (III) :

( Fe 3 +¿¿
(aq) + 3 H 2O (l)
+¿¿
Fe (OH 3) (s) +3 H (aq) )
En résumé, le fer se dissout dans l’eau pour former des ions fer (II) qui sont
ensuite oxydés en ions fer (III). Les ions hydrogène sont absorbés et de l’eau est
produite au cours de la réaction. Les ions fer (III) réagissent ensuite avec l’eau
pour former de l’hydroxyde de fer (III), qui forme ensuite de l’oxyde de fer (III)
hydraté.

4. La corrosion microbienne :
La corrosion microbienne  des réservoirs de carburant est un problème qui n'est
apparu que depuis le début du siècle.

C'est un problème dans certains cas où les réservoirs de carburant contiennent des
quantités d'eau et certains organismes sont également présents.

Les microbes vivent dans l'interface carburant/eau et puisent leurs nutriments dans le
carburant.
Au fur et à mesure que les divers organismes se nourrissent du carburant, ils
produisent une boue - comme des déchets qui peuvent bloquer les filtres, ce qui est un
problème en soi mais pas la cause directe de la corrosion. La corrosion provient des
sous-produits fongiques du métabolisme bactérien. L'attaque corrosive causée par les
champignons : les champignons excrètent des acides organiques et inorganiques ainsi
que d'autres sous-produits du métabolisme et ceux-ci déclenchent le processus de
corrosion.

 Stratégies de prévention contre la corrosion :

Maintenant que nous avons vu les différents types de corrosion, nous allons voir
comment éviter l’apparition de corrosion à bord des bateaux.

Pour éviter la corrosion sur un bateau, le principe est simple : il faut protéger tous les
matériaux susceptibles d’être corrodés.
 Pour la corrosion galvanique il y’a quelques étapes il faut les suivre pour éviter
cette type de corrosion parmi eux :
_  Choisir des couples métalliques dont les éléments sont le plus proches possible dans la
série galvanique correspondante,
_ Eviter un rapport de surface défavorable, éviter dans la mesure du possible, à l'aide d'un
joint, d'un isolant, d'un revêtement, ... le contact direct de deux métaux différents, etc.

_ Eviter des combinaisons où la surface en contact avec l’électrolyte du matériau le


moins noble est plus faible que celle du matériau le plus noble.

_ Il y’a aussi Ce que nous appelons la protection anodique cette stratégie est basé
pour protéger un élément métallique, on peut le relier électriquement à un élément en
un matériau moins noble, qui sera « sacrifié » en se corrodant à la place de l’élément
que nous voulons protéger.

 Pour la corrosion caverneuse il y’a des moyens pour combattre cette corrosion
par exemple :

_ Utiliser des assemblages soudés et non boulonnés ou rivetés.

_ Utiliser des joints solides et non poreux.


_ Contrôler les installations et de nettoyer fréquemment les surfaces, d'hydrofuger
les interstices que l'on ne peut pas supprimer, en particulier graisser les joints ou les

plans de joint.

 Pour la corrosion par piqûres on a des moyens qui peut réduire cette corrosion
sont :

_ Choisir le matériau selon les conditions d'emploi.

_ Éviter les zones stagnantes et les dépôts.

_ Agir sur le milieu en travaillant aux températures les plus faibles possible.

_ Utiliser la protection cathodique qui est principalement utilisée pour les aciers non
alliés.

 Pour La corrosion microbienne le principe de cette protection est de limiter


les effets nocifs des bactéries, il est possible de diminuer leur nombre dans le
milieu environnant. Pour cela, des produits chimiques toxiques pour les
micro-organismes peuvent être employés. Ces produits appelés « biocides »
sont très largement utilisés. Mais ce type de protection est négatif surtout
pour la vie des animaux qui vivent dans la mer et des algues, qui les tuent.

Conclusion :

En fin de compte, dans cette recherche j'ai étudié la corrosion dans le domaine
des navires, je tiens à dire que la corrosion est un grand danger dans le domaine des
navires. En plus des méthodes applicables pour la lutte contre ce phénomène.

Mais à notre époque actuelle, pleine de technologie, le monde n'a pas été en mesure
de trouver les solutions nécessaires pour éliminer complètement le phénomène de
corrosion des navires.

Références bibliographiques
 Le livre multimédia de la corrosion : INSA Lyon
http://www.cdcorrosion.com/mode_corrosion/corrosion_galvanique.htm

 L’inox en contact avec d’autres matériaux métalliques :


Sté EURO INOX http://www.euro-inox.org/pdf/map/Contact_with_Other_FR.pdf

 L’article de Corrosion Vieillissement :


https://www.techniques-ingenieur.fr/base-documentaire/materiaux-th11/
corrosion-et-vieillissement-phenomenes-et-mecanismes-42371210/
biocorrosion-cor130/

 Le livre multimédia de la corrosion :


https://www.cdcorrosion.com/index.php

Vous aimerez peut-être aussi