Vous êtes sur la page 1sur 6

Réunion Code Pénal - Gouffran / Coco / Commandant / Ukas / Capitaine 13 / Avocat

Pearce

Demande :
- Autoriser le double emploi Pôle Justice
(sous condition et discussion staff). Manque de procureur et juge.
- Passer les UP Crime de 3 à 6.

Proposition Modification Code Pénal :


Article 61 - Braquage de Bijouterie | Amende montant du braquage % nbre de pers |
Saisie du butin/armes | UP 3
:Flche1: Amende : 100 000€ /personnes - 10 UP

Article 66 - Entrave à une opération / enquête (police-justice) et/ou Faux


Témoignages | Amende 5 000€ | UP 3
:Flche1: Amende : 10 000€ - 3 UP

Article 74 - Possession d'arme sous interdiction PPA | Amende 15 000€ | Saisie du


armes | UP 2
:Flche1: Article 74 - Non respect d'une mise sous contrôle judiciaire | Amende 30
000€ | Détention jusqu'à procès | UP 5

Article 72 - Non respect d'une convocation judiciaire | Amende 10 000€ |


Bracelet électronique | UP 3
:Flche1: Article 72 - Non respect d'une convocation judiciaire / injonction |
Amende 10 000€ | Bracelet électronique | UP 3

Proposition Modification Articles Code Pénal :

Article - Armes illégales - Toutes les armes non indiquées dans cet articles sont
considérés comme illégales:
Armes à feu légales: Pétoire (Permis de Port d'Armes)Objets légaux:
Batte de baseball, Club de Golf, Queue de billard, Marteau, Clé à molette, Lampe
torche, Balle de baseball
l'utilisation d'un objet "légal" de cette liste à titre d'agression passe l'arme en
statut illégale.
:Flche1: Toutes les armes non indiquées dans cet articles sont considérés comme
illégales:
Objets légaux: Batte de baseball, Club de Golf, Queue de billard, Marteau, Clé à
molette, Lampe torche,
l'utilisation d'un objet "légal" de cette liste à titre d'agression passe l'arme en
statut illégale.

Article - Avis de recherche - Les avis de recherche sont émis par la police ou un
juge suite à une infraction.
:Flche1: Les avis de recherche sont émis par la police ou un juge suite à un délit.

Article - Avocat - Tout prévenu qui en fait expréssement la demande lors de son
arrestation a le droit de bénéficier des conseils d'un avocat avec lequel il peut
s'entretenir 10 minutes sous le secret professionnel dans le cadre d'une garde à
vue ou d'une détention provisoire et/ou préalablement à tout interrogatoire. La
présence d'un avocat permet de réduire les peines de 20% des peines applicables à
l'auteur des faits.
Cette réduction de 20% s'applique également, si après un délai 30 minutes, l'appel
à un avocat (commis d'office) n'obtient aucune réponse.
:Flche1: Tout prévenu qui en fait expréssement la demande lors de son arrestation a
le droit de bénéficier des conseils d'un avocat avec lequel il peut s'entretenir
10 minutes sous le secret professionnel dans le cadre d'une garde à vue ou d'une
détention provisoire et/ou préalablement à tout interrogatoire.
C.Cordias / Commandant — 18/01/2022
Article - Bracelet Electronique & Contrôle Judiciaire - Le Bracelet électronique
(avec mise sous contrôle judiciaire) se fait sur décision du bureau des procureurs
ou du bureau du juge et s'accompagne d'une assignation géographique (quartier,
l'île de fraternity, etc.), à l'exception de ses obligations professionnelles ou
médicales (qui doivent être préalablement communiquées aux services de police) avec
un délai défini qui ne peut pas excéder 96h (4 jours). Il ne peut-être renouvellé
qu'une fois sur accord du bureau des procureurs ou bureau du juge.

La mise sous contrôle judiciaire se fait sur autorisation du bureau des procureurs
ou sur autorisation du bureau du Juge pour une période déterminée.
La personne placée sous contrôle judicaire doit pointer tous les jours au
commissariat.
La mise sous contrôle Judiciaire peut s'accompagner ou non d'un bracelet
électronique (à définir par le Bureau des procureurs ou du Juge)
:Flche1: Le Bracelet électronique se fait sur décision du bureau des procureurs ou
du bureau du juge ou dans leur absence, sous demande d'un avocat.
Il s'accompagne d'une assignation géographique à respecter : domicile fixe, lieu de
restauration, hôpital, commissariat, et travail avec justificatif.
Le bracelet à une autonomie de géolocalisation de 3 jours. Il ne peut-être
renouvelé qu'une fois sur accord du bureau des procureurs ou bureau du juge.
Le Bracelet Electronique est mis et retiré par un agent assermenté par loi.
Mise sous contrôle Judiciaire : Constitue à soumettre un individu à des obligations
à respecter.
La mise sous contrôle judiciaire se fait sur autorisation du bureau des procureurs
ou sur autorisation du bureau du Juge pour une période déterminée.
La mise sous contrôle Judiciaire peut s'accompagner ou non d'un bracelet
électronique (à définir par le Bureau des procureurs ou du Juge).
La personne placée sous contrôle judicaire doit pointer tous les jours au
commissariat sous peine d'un non respect de l'article 74.

Article - Circonstances aggravantes - Les circonstances aggravantes peuvent


résulter du fait que le prévenu :
- a fait preuve de perversité
- a commis son action dans certaines conditions qui lui donnent un caractère encore
plus dangereux pour la société
- a une obligation plus particulière de respecter la loi, de par sa qualité
- a déjà des antécédents judiciaires (même chef d'accusation)
:Flche1: Les circonstances aggravantes peuvent résulter du fait que le prévenu à
soit :
- fait preuve de perversité
- commis son action dans certaines conditions qui lui donnent un caractère encore
plus dangereux pour la société
- une obligation plus particulière de respecter la loi, de par sa qualité
- déjà des antécédents judiciaires (même chef d'accusation)

Article - Codes - [...........]


:Flche1: Article à supprimer - Il y a le tableau Code d'État d'Urgence.

Article - Complicité - La notion de complicité, si prouvée permet d'infliger au dit


complice des peines
à hauteur de 40% des peines applicables à l'auteur des faits.
:Flche1: La notion de complicité, si prouvée permet d'infliger au dit complice des
peines
à hauteur de 50% des peines applicables à l'auteur des faits.
C.Cordias / Commandant — 18/01/2022
Article - Dédommagement - Les dédommagements sont plafonnés selon le type de
délit :
- délit mineur : 5 000€ max
- délit majeur : 10 000€ max
- crime : 20 000€ max
:Flche1: Dédommagement Accusé : Lorsque qu'un procès en appel à été validé par la
justice.
En plus des amendes attribué, les dédommagements pour un accusé sont plafonnés
selon le type de délit :
- délit mineur : 5 000€ max
- délit majeur : 10 000€ max
- crime : 20 000€ max
Dédommagement Victime: Lorsque qu'un procès est en faveur d'une victime.
Venant du compte bancaire directement de l'accusé, les dédommagements pour une
victime sont plafonnés selon le type de délit :
- délit mineur : 20 000€ max
- délit majeur : 50 000€ max
- crime : 75 000€ max

Article - Délit de Fuite - Fuite du conducteur après un accident


:Flche1: Le délit de fuite est décrit comme étant l'acte de quitter les lieux d'un
accident sans avoir décliné son identité.
Même si l'usager qui commet un délit de fuite revient sur sa décision de quitter
les lieux du sinistre, il demeure responsable de cette faute.
Un délit de fuite, est considéré à partir du moment, ou l'individu tente volontaire
à échapper à ses responsabilités civiles et pénale.
Information : Dans le cadre d'une hospitalisation, si l'individu parvient à
s'enfuir, alors que le médecin a refusé
une présence autoritaire, le dit médecin ce porte coupable de complicité de fuite.
C.Cordias / Commandant — 18/01/2022
Article - Droits d’une personne en cas d’arrestation ou de détention - Condition :
[...............................................]
:Flche1: Condition :
Une personne peut être mise en cellule si elle est poursuivie pour une
contravention, un délit, un crime.
Il faut qu'il existe des raisons plausibles de croire que la personne a commis ou
tenté de commettre cette infraction.
La décision de mise en cellule est prise par le bureau du procureur/juge, à l'issu
d'un jugement immédiat ou d'une permanence.
L'arrestation doit être l'unique moyen de parvenir à au moins l'un des objectifs
suivants :
-Poursuivre une enquête impliquant la présence de la personne concernée.
-Garantir la présentation de la personne devant la justice.
-Empêcher la destruction d'indices.
-Empêcher une concertation avec des complices.
-Empêcher toute pression sur les témoins ou les victimes.
-Faire cesser l'infraction en cours .

La mise en détention débute dès l'entrée au commissariat et pour une durée d' 1
heure maximum.
La mise en détention peut être prolongée pour une nouvelle durée de 1 heure max.
La prolongation est décidée par le bureau du procureur/juge.

Droit de la personne mise en état d'arrestation :

La personne mise en état d'arrestation doit être immédiatement informée


par l'agent de Police Nationale des éléments suivants :
-Son placement en mise en détention, la durée de cette mesure et la possibilité
d'une prolongation (voir ci-dessus).
-L'infraction qu'elle est soupçonnée d'avoir commise, ainsi que la date et le
lieu présumés de celle-ci.
-Le droit d'avoir nourriture et boisson.
-Le droit d'avoir une assistance médicale.
-Le droit d'être assisté par un avocat, choisi par elle ou commis d'office, dès
le début de la procédure.
(sauf ci déjà sous bracelet electronique - voir Article Code Pénal "Comparution
immédiate").

Article - Fuite - [..............]


:Flche1: Article à supprimer - Mise à jour de l'Article "Délit de Fuite".

Article - Garde à vue - [..............]


:Flche1: Article à supprimer - Mise à jour de l'Article "Droits d’une personne en
cas d’arrestation ou de détention".

Article - Incarcération -
Les peines de prison < ou = 4 UP peuvent être purgées au commissariat (en accord
avec le joueur)
Les peines de prison > 4 UP sont purgées au Pénitencier (à perpétuité)
UP = Unité de prison --> 1 UP = 3 minutes
:Flche1: Article - Mise en détention -
Les peines de prison doivent être purgées au commissariat dans une cellule.
UP = Unité de prison --> 1 UP = 3 minutes

Article - Interrogatoire -
Toute personne soumise à un interrogatoire (dans le cadre d'une arrestation, d'une
enquête dans laquelle elle est suspecte ou simple témoin) a le droit à un avocat ;
si la personne exprime le souhait d'être accompagné d'un avocat, l'interrogatoire
ne peut avoir lieu sans la présence de celui-ci.
L'avocat et son client ont le droit à dix minutes par heure d'interrogatoire de
pause pour discuter dans le cadre du secret professionnel.
:Flche1: Toute personne soumise à un interrogatoire (dans le cadre d'une
arrestation, d'une enquête dans laquelle elle est suspecte ou simple témoin) a le
droit à un avocat ; si la personne exprime le souhait d'être accompagné d'un
avocat, l'interrogatoire ne peut avoir lieu sans la présence de celui-ci.
L'avocat et son client ont le droit à dix minutes pour discuter dans le cadre du
secret professionnel.

Article - Mandats -
[......]
:Flche1: [.....]
Mandat d'arrêt
Ordre donné à la force publique de rechercher et d’arrêter la personne à l'encontre
de laquelle
il est décerné, et la conduire au commissariat le plus proche ou elle sera reçue et
détenue.
C.Cordias / Commandant — 18/01/2022
Article - Notifications à l'Employeur -
Si un individu est condamné et qu'il est sous contrat de travail, tous délits
majeurs et/ou crimes seront notifiés à l'employeur.
:Flche1: Article à supprimer - Mise à jour de le "Code du Travail".

Article - Parjure - [..............]


:Flche1: Article à supprimer

Article - Perpétuité - [..............]


:Flche1: Article à supprimer

Article - Perquisition véhicules -


Le véhicule n'est pas un domicile, il n'est pas à considérer comme un prolongement
de celui-ci.
Cependant, les fouilles se doivent de respecter la vie privée de l'individu et la
perquisition ne peut être réalisée que si l'agent ai saisi une infraction.

Le véhicule doit se trouver sur la voie publique ou dans un lieu public.


Si le véhicule est stationné sur le terrain du domicile où se déroule la
perquisition il est à considérer comme un meuble faisant partie d'un tout.

Les agents de police peuvent exiger l'ouverture d'un coffre et une fouille d'un
véhicule au cours d'investigations policières concernant un crime flagrant.

Les agents peuvent perquisitionner le véhicule d'un individu sans l'aval du


procureur sous certaines conditions : Présomption de délit majeur au minimum.

La fouille d’une personne et/ou d’un véhicule par les forces de police peut être
effectué dans les cas suivants :
- S’il existe une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner que cette personne
et/ou qu’une des personnes se trouvant dans ce véhicule aurait commis ou tenté de
commettre un crime ou délit majeur.
- Afin de prévenir une atteinte grave à la sécurité des personnes et des biens.
( Cas d’alerte à la bombe, de recherche d’une personne enlevée ou risque d’attentat
)
- Dans le cadre d’une autorisation délivrée par le bureau du procureur dans le
cadre d’une enquête.

À savoir : À l’issu de la perquisition un procès verbal devra être rédigé à


l’intention du procureur
:Flche1: Le véhicule n'est pas un domicile, il n'est pas à considérer comme un
prolongement de celui-ci.
Cependant, les fouilles se doivent de respecter la vie privée de l'individu et la
perquisition ne peut être réalisée que si l'agent ai saisi une infraction.

Le véhicule doit se trouver sur la voie publique ou dans un lieu public.


Si le véhicule est stationné sur le terrain du domicile où se déroule la
perquisition il est à considérer comme un meuble faisant partie d'un tout.

Les agents de police peuvent exiger l'ouverture d'un coffre et une fouille d'un
véhicule au cours d'investigations policières concernant un crime flagrant.
Les agents peuvent perquisitionner le véhicule d'un individu sans l'aval du
procureur sous certaines conditions : Présomption de délit majeur au minimum.

La fouille d’un véhicule par les forces de police peut être effectué dans les cas
suivants :
- S’il existe une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner que cette personne
et/ou qu’une des personnes se trouvant dans ce véhicule aurait commis ou tenté de
commettre un crime ou délit majeur.
- Afin de prévenir une atteinte grave à la sécurité des personnes et des biens.
( Cas d’alerte à la bombe, de recherche d’une personne enlevée ou risque d’attentat
)
- Dans le cadre d’une autorisation délivrée par le bureau du procureur dans le
cadre d’une enquête.

Article - Possession et transport - [..............]


:Flche1: Article à supprimer
C.Cordias / Commandant — 18/01/2022
Article - Vice de procédure -
Le vice de procédure correspond à une erreur commise lors de la procédure
d'arrestation d'un suspect. Son avocat peut alors demander des reductions d'amendes
et de peines. Si le vice de procédure est petit et que le délit ou crime est gros,
alors la réduction sera légère. Si dans le cas contraire, le délit est léger ou
moyen et que le vice est gros, dans ce cas, le suspect aura une grosse remise de
peine (-75% MAX)
:Flche1: Le vice de procédure correspond à une erreur commise lors de la procédure
d'arrestation/mise en détention d'un suspecte.
Son avocat peut alors demander des réductions/annulation de charge pénale.
Si le vice de procédure, et avec accord du bureau du procureur/juge, est
conséquent, les charges peuvent être annulé.

Vous aimerez peut-être aussi