Vous êtes sur la page 1sur 1

THRACE M e r Noire

3
Xánthi Komotiní
Kavála Alexandroúpolis Istanbul QUAND LE PEUPLE FAIT NATION
tique, région hype
Byzance
L’At
Flórina
jusqu’en 330,
Kastoriá Thessalonique Constantinople rtr
(Salonique) jusqu’en 1930  op
pontique, et en 1922 des responsables grecs envisa-

hié
Ioánnina Superficie
gèrent d’occuper Constantinople. Le mouvement

e
Les frontières successives Vólos
3 814 km2
nationaliste turc de Mustafa Kemal défit ces
soit 3 % du territoire
de la Grèce depuis 1832 Mer
tentatives. Les grecs-orthodoxes d’Asie Mineure

ÎLES EPTA
É gé e Mytilène

(H
Population furent brutalisés, parfois exterminés durant
Choisie

ION NÈ
En 1832 3,8 millions d’habitants le premier conflit mondial, puis expulsés ou
comme capitale

u r o s t at
En 1898 en 1834 Izmir (Smyrne) soit 35 % de la population échangés entre la nouvelle Turquie et la Grèce

IE SE
Patras

NN )
En 1913 Athènes (1923). L’échange des populations mettait fin à

e;E
ES
En 1920 Trípolis l’existence d’une grande Grèce virtuelle, basée
Ermoúpolis Production

cqu
sur la présence aux contours flous de l’orthodo-
En 1925 Kalamáta 83 469 millions d’euros en 2016

g re
Mer Ionienne xie grecque. Il réduisait la présence musulmane
En 1947 soit 48 % du PIB

ue
DO
en Grèce à presque rien. Les déportations nazies

tiq
tis
st a


Aujourd’hui assassinèrent les citoyens grecs de confession juive.
é
r it

CA
Source : A. Sellier, J. Sellier, Atlas des peuples d’Europe uto Et en 1956, Nasser chassa les « étrangers », dont de
ÈS s:A
S o u rc e

N
centrale, La Découverte, 2014 RHODES
E nombreux Grecs, d’Égypte après la crise de Suez.
La Canée
Héraklion d’écoles. Une hellénisation scolaire était active UNE PERSISTANCE CULTURELLE
0 100 200 km CRÈTE
partout via la tradition religieuse ou le courant La pérennité du nom « Grec » n’est pas un fait de
moderniste issu des Lumières, des principautés nature. Le mot « Hellène » a eu longtemps le sens
roumaines tributaires de la Sublime Porte à l’inté- de païen honni par l’Empire romain devenu chré-

L’État-nation hellénique,
rieur de l’Asie Mineure ottomane. tien (IVe siècle). Mais la nouvelle religion apporte
Du premier projet de Constitution pour une la Bonne Nouvelle en grec alexandrin (koinè).
HERVÉ
république hellénique (1797), ou de l’idéal de la L’Empire romain déplace aussi sa capitale sur le
GEORGELIN

produit d’un mythe grec


Grande Idée visant à réunir les « Grecs » dans un Historien, lecteur
site de Byzantion, ancienne colonie grecque, et
État-nation formulé au milieu du XIXe siècle, au en histoire fonde Constantinople (330). Et la logique de distinc-
début de sa réalisation, il s’est écoulé plus d’un au département tion culturelle romaine, éprise de lettres grecques
d’études turques
siècle. Le petit État aux atouts limités a crû par don classiques, de même que la langue parlée dans
de l’Université
gracieux des îles Ioniennes par la Couronne bri- nationale et l’immédiateté du pouvoir, le grec vernaculaire,
Difficile d’imaginer ce temps où la Grèce n’existait pas, tant son héritage tannique (1864) et aux dépens de l’Empire ottoman capodistrienne vont helléniser l’idéologie de l’Empire romain qui
(Thessalie, 1881), puis vers le nord lors des guerres d’Athènes. conjugue christianisme et discours de continuité
antique a marqué le monde. Pourtant, le pays est bien une création
balkaniques (1912-1913). La Grèce était en passe grecque. L’ultime dynastie byzantine, celle des
récente, comme son peuple moderne, tous deux redéfinis au XIXe siècle.
de devenir un État autrement plus significatif Paléologues, affirme sa filiation avec l’Hellade.

L
après la Première Guerre mondiale. En mai 1919, Pendant la domination ottomane, l’Église
a G r è c e n a ît o f f iciel lement p a r u n byzantin. Le choix d’une bourgade albanophone sur mission de l’Entente, elle prend pied en Asie orthodoxe mais aussi les classes marchandes
traité international, signé à Londres, comme capitale emblématique du pays est un signe Mineure autour de Smyrne et en Thrace orientale. et lettrées, les Phanariotes (élite orthodoxe au
le 7 mai 1832. Cette reconnaissance met important de cette politique. Athènes renaît en Il y eut aussi des efforts de création d’un État grec service du sultan), continuent à éduquer leurs
fin à la lutte contre la tutelle ottomane, dépit de sa réalité au début du XIXe siècle par sa enfants en grec. Ils recueillent aussi les échos des
débutée le 25 mars 1821. On s’interroge encore sur force symbolique, évocatoire du passé d’élection, Lumières européennes en traduisant les œuvres
la part d’insoumission fiscale locale et sur celle celui de Périclès et de Platon. Essai
Essai
de de
cartographie
cartographieethnographique
ethnographique
Source : reproduction de la carte « Distribution of Races in the Balkan Peninsula and Asia Minor »

des philosophes occidentaux en grec. L’Occident


d’insurrection nationale dans les premiers évé-
L’ORTHODOXIE DÉTERMINANTE
au au
début
début
du du
XXXXsiècle
e e
siècle lui-même, hostile à ces frères chrétiens orientaux,
nements. La Grèce ne devient indépendante que souvent dépeints comme fourbes par les croisés
grâce à l’acquiescement occidental, difficilement Comment un discours de continuité historique Grecs
Grecs Albanais
Albanais Croates
Croates
et Serbes
et Serbes (qui mettent à sac en 1204 la capitale byzantine,
in W. R. Shepherd, Historical Atlas, Henry Holt and Co., 1911 © LA VIE/LE MONDE

acquis dans le contexte de la Sainte-Alliance, qui a-t-il pu se constituer pour mobiliser des énergies Danu
Dabenube Bulgares
Bulgares Roumains
Roumains Turcs
Turcs dont la magnificence les subjugue), profite de
fixait la carte politique européenne. La première efficaces dans l’action, alors que la Grèce a dis- Arméniens
Arméniens Kurdes
Kurdes Arabes
Arabes l’érudition de savants fuyant Constantinople prise
Grèce est un petit État à l’extrémité méridionale paru, soit depuis la conquête romaine de l’empire par les Ottomans en 1453. L’arrivée de ces lettrés
de la péninsule balkanique. Elle est définie comme d’Alexandre, soit depuis la conquête ottomane des MerMer
Noire
Noire Sinope
Sinope en Italie facilite la redécouverte des textes grecs
extérieure aux grands centres de culture urbaine terres byzantines ? Le critère principal d’iden- Constantinople
Constantinople Trébizonde
Trébizonde anciens, à l’origine du philhellénisme occidental.
grecque que sont Constantinople, Thessalonique, tification des habitants reconnus comme grecs Samsun
Samsun Il existe toutefois des dissonances entre la réa-
Smyrne, Trébizonde ou Alexandrie, voire Odessa. est la religion. La Constitution actuelle invoque Salonique
Salonique lité empirique et le discours normatif orthodoxe
La majorité des Grecs demeurent à l’extérieur toujours la Sainte Trinité. Les populations juives patriotique. La Grèce a été l’un des pays d’Europe
du nouvel État. Enfin, la réalité fruste des Grecs et musulmanes du territoire du futur État grec où le parti communiste a été le plus inf luent.
modernes déçoit souvent les voyageurs occiden- ont été, lors des luttes révolutionnaires, tuées par Lesbos
Lesbos A SAI SEI EM IMNI EN UE RU ER E Une bonne partie de la population grecque se
taux qui recherchent des traces de permanence du les insurgés ou ont dû partir. La langue n’était pas Chios
Chios vit simplement comme d’origine orthodoxe. La
siècle d’or – celui de Périclès – dans la péninsule le lien principal entre les personnes. On sait que Smyrne
Smyrne langue épurée, la katharevoussa, issue du grec
Athènes
Athènes
balkanique ou l’Asie Mineure du XIXe siècle. certains révolutionnaires parlaient mieux une ecclésiastique, a fait place à la langue démotique
Dès sa fondation, la Grèce est pauvre et pays forme d’albanais ou un dialecte roumain que le MerMer Adalia
Adalia après le renversement de la dictature des colonels
Ion ien
Ionnien
e ne
d’émig ration. La monarchie bavaroise puis grec. Certes, le grec vernaculaire avait fonction en 1974. Cette langue grecque moderne est l’héri-
danoise imposée par la Sainte-Alliance va hel- dans les villes des Balkans de langue de commu- MerMer
Ég ée
Ég ée tière, elle aussi, de toutes les périodes et de toutes
Rhodes
Rhodes
léniser le nouvel État par des formes architectu- nication, avant tout mouvement nationaliste. Les les inf luences non grecques, mais elle est, sur-
rales, des choix linguistiques et culturels tendant marchands étaient souvent grecs, en tout cas ortho- Crète
Crète tout, spontanée. Elle est la matrice créatrice de
0 0100100
200200
km km Chypre
Chypre
à établir un lien direct avec l’Antiquité classique doxes, affiliés au patriarcat de Constantinople. Le littérature, de cinéma, de chansons, de discours
idéalisée et à effacer l’épisode ottoman, voire grec était langue d’instruction grâce à un réseau politiques et de productions savantes.

78 / L’ATLAS DES PEUPLES LA VIE - LE MONDE / 79

Vous aimerez peut-être aussi