Vous êtes sur la page 1sur 3

2.1.

4 Terminologie des variables d'état de la mécanique du milieu continu

Les auteurs sont réticents à introduire de nombreuses nouvelles variables et termes pour la synthèse
d'une science de la mécanique des sols non saturés ; cependant, la terminologie associée au
comportement des sols saturés présente certaines limites lorsqu'on considère le comportement des
sols non saturés. En conséquence, certains termes universellement acceptables de la mécanique du
continuum et de la thermodynamique sont introduits. Les définitions des termes suivants communs à
la mécanique continue et à la thermodynamique sont exprimées sous une forme succincte :

Variables d’état : variables non matérielles nécessaires à la caractérisation d'un système de


matériaux.

Variables d'état de contrainte : Variables non matérielles requises pour la caractérisation des
conditions d'équilibre de contrainte.

Variables d'état de déformation : Variables non matérielles requises pour la caractérisation des
conditions de déformation ou des écarts par rapport à un état initial.

Relations constitutives : équations à valeur unique exprimant une relation mathématique entre des
variables d'état.

Le Dictionnaire international de physique et d'électronique (Michels, 1961) définit les variables d'état
comme « un ensemble limité de variables dynamiques du système, telles que la pression, la
température, le volume, etc., qui sont suffisantes pour décrire ou spécifier l'état du système.
Complètement pour les considérations à portée de main.

Fung (1965) décrit l'état d'un système comme « l’information requise pour une caractérisation
complète du système aux fins en question ». Les variables d'état typiques pour un corps élastique
sont données comme les variables décrivant le champ de déformation, le champ de contrainte et sa
géométrie. Les variables d'état doivent être indépendantes des propriétés physiques du système de
matériaux. La température est également une variable d'état. La température est particulièrement
importante pour la prise en compte du comportement des sols non saturés trouvés près de la surface
du sol.

Les relations constitutives, en revanche, sont des expressions ou des équations à valeur unique qui
relient une variable d'état à une ou plusieurs autres variables d'état (Fung, 1977). A titre d'exemple,
une relation contrainte-déformation est une relation constitutive qui décrit le comportement
mécanique d'un matériau. Les propriétés du matériau impliquées peuvent être le module d’élasticité
de Young et le coefficient de Poisson. Il existe également de nombreux modèles constitutifs
complexes qui ont été proposés pour décrire le comportement des sols saturés et non saturés. Le
point commun à toutes les équations constitutives est le fait que les variables d'état sélectionnées
sont liées pour former une équation mathématique.

L'équation de la loi des gaz parfaits relie la pression et la température du gaz à la densité et est
appelée équation constitutive. Le terme de densité définit la relation entre le volume et la masse. La
constante de gaz est la propriété du matériau. Des équations constitutives simples et idéalisées sont
bien établies pour les fluides non visqueux, les fluides visqueux newtoniens et les solides
parfaitement élastiques (Fung, 1965).
Des exemples de relations constitutives pour les sols non saturés sont les équations reliant les
variables d'état de contrainte aux variables d'état de déformation. D'autres exemples de relations
constitutives sont des équations pour la résistance au cisaillement (par exemple, l'équation de Mohr-
Coulomb) et la génération de pression interstitielle (c'est-à-dire, les équations de paramètres de
pression interstitielle et interstitielle). Courbe caractéristique sol-eau, SWCC, les équations sont
également des relations constitutives.

Les définitions de base de la mécanique des continuums indiquent clairement que les propriétés
physiques d'un système appartiennent aux relations constitutives d'un système et ne doivent pas
faire partie de la description de l'état de contrainte.

2.1.5 Désignation des variables d'état de contrainte

Les variables d'état doivent être définies dans le contexte de la mécanique du continuum comme des
variables indépendantes des propriétés du sol. Ces variables sont nécessaires pour la caractérisation
d'un système ou d'un mélange de phases (Fung, 1965). La base théorique des variables d'état se situe
dans les lois conservatrices fondamentales de la physique. Plus précisément, les variables d'état de
stress proviennent de la conservation de l'énergie.

Les variables d'état de contrainte associées à un sol non saturé sont liées à des considérations
d'équilibre (c.-à-d. Sommation newtonienne des forces ou conservation de la quantité de
mouvement) d'un système multiphasique (Fredlund et Morgenstern, 1977). Les variables d'état de
contrainte dans les équations d'équilibre peuvent être extraites pour former un ou plusieurs tenseurs
(c'est-à-dire des matrices 3 × 3). Les variables d'état de contraintes prennent la forme de tenseurs en
raison du système de coordonnées cartésiennes tridimensionnelles généralement utilisé pour la
formulation de problèmes d'ingénierie (c'est-à-dire notre monde tridimensionnel).

La description des variables d'état pour un sol non saturé devient la pierre angulaire du
développement d'une science de l'ingénierie appliquée. C'est la capacité de décrire le comportement
du sol en termes de variables d'état de stress qui nous permet de désigner la mécanique des sols non
saturés comme une science. L'acceptation universelle de la mécanique des sols non saturés en tant
que science dépend en grande partie de la façon dont les variables d'état de contrainte peuvent être
définies, justifiées et mesurées. L'acceptation universelle de la description de l'état de stress pour un
sol non saturé a malheureusement été lente. Le résultat final a été une lente émergence d'un cadre
théorique cohérent pour le comportement des sols non saturés.

2.1.6 Désignation des variables d'état de déformation

Les variables d'état de déformation doivent satisfaire aux conditions prescrites par la conservation de
la masse. Les variables d'état de déformation permettent de décrire le mouvement de différentes
phases d'un système multi phase. En d'autres termes, les variables d'état de déformation décrivent la
cartographie des mouvements relatifs pour chaque phase d'un système multi phase.
Les variables d'état de déformation associées aux phases fluides décrivent les changements relatifs
de volume ou de quantité de fluide dans un élément du sol. Il est nécessaire de définir
indépendamment le cisaillement et les types normaux de déformation ou de déformation dans le cas
d'un système particulaire solide constituant la structure du sol. Le terme « variables d'état de
déformation » est utilisé dans ce livre pour englober les variables de type déformation et
déformation.

Un type référentiel d'élément de sol a été le plus couramment utilisé en mécanique des sols saturés
et convient au développement de théories sur la mécanique des sols non saturés. Un élément
référentiel est lié à un nombre fixe de particules de sol. Les variables d'état de déformation doivent
garantir que la conservation de la masse est maintenue. La conservation de la masse peut aussi
s'écrire en termes d'exigence volumétrique qui doit être maintenue pour un élément référentiel.

Vous aimerez peut-être aussi