Vous êtes sur la page 1sur 11

PLANIFICATION

INTRODUCTION A LA PLANIFICATION

OBJECTIF

Planifier un projet consiste à placer dans le temps et dans l’espace les différentes tâches
nécessaires pour réaliser ce projet. Le planning est le modèle suivant lequel un ensemble de
tâches devra être réalisé.
Planifier est nécessaire pour réaliser efficacement une action sans gaspiller de temps ni
de moyens.
Un planning exprime trois notions essentielles:
 une relation d’ordre entre les tâches qui doivent être réalisées:
 établir une chronologie de la réalisation des tâches;
 définir les contraintes relationnelles entre les différentes tâches (antériorité,
simultanéité, etc...)
 le placement des tâches dans le temps:
 connaître avec suffisamment de précision les durées d’exécution, les
cadences d’avancement des équipes, la production des matériels.
 les ressources attribuées à chaque tâche (personnel, matériel, matériaux):
 définir les moyens nécessaires à l’exécution de ces tâches;
 optimiser l’emploi de ces ressources (lissage des courbes de charges).

UTILISATION DU PLANNING

 Avant le démarrage du chantier:  PLANNING = OUTIL DE SIMULATION

 Simuler le déroulement des travaux pour vérifier le respect des contraintes:


- délais;
- cadences d’exécution;
- optimiser les charges d’emploi de main d'œuvre, matériels
 Etablir une prévision:

 Pendant l’exécution des travaux:  PLANNING = OUTIL DE COORDINATION

 Déclencher les interventions:


- dates d’intervention des exécutants;
- dates de livraison des matériaux;
- dates d’utilisation des matériels;
 Gérer les délais:
- suivi de l’avancement par rapport à la prévision;

_____________________________________
page 1 _____________________________________
PLANIFICATION

MODES DE REPRESENTATION

LE DIAGRAMME DE GANTT (Planning à barres)

C’est le plus ancien des outils de planification, mis au point par Henry Gantt en 1885.
C’est une modélisation simple de l’exécution des travaux dans le temps. Chacune des tâches
est représentée par un segment dont la longueur est proportionnelle à la durée d’exécution.
Ce type de planning donne une visualisation synthétique du déroulement du projet.
Cependant, comme il ne comporte d’algorithme particulier pour calculer le placement des
tâches, les corrections sont délicates à effectuer et on risque des erreurs en cas de
modification. Aussi, pour des projets importants ou complexes, on aura intérêt à utiliser une
méthode PERT ou Potentiels-Tâches pour le calcul des dates, puis on transposera le planning
résultant sous la forme de Gantt pour une lecture et une exploitation plus faciles.

_____________________________________
page 2 _____________________________________
PLANIFICATION

LE PLANNING CHEMIN DE FER (ou harmonogramme)

lieu
5
4

3
2

0
temps

Employé d’abord par les Chemins de Fer pour représenter le parcours des trains.
Ce mode de représentation comporte:
- en abscisse: le temps (échelle de temps fonction de la précision recherchée)
- en ordonnée: le lieu: distance (points kilométriques), l’espace (étages d’un
bâtiment), le pourcentage d’exécution, ...

Remarques:
- Toute modification est complexe et oblige à refaire plus ou moins le planning.
- Possibilité d’informatisation.
- Méthode intéressante pour chantiers linéaires: routes, tunnels.
- Il y a correspondance entre le Gantt et le Chemin de Fer car tous deux ont le temps
en abscisse.
lieu

A B C D

temps

B
C
D

_____________________________________
page 3 _____________________________________
PLANIFICATION

DECOMPOSITION D’UN PROJET EN TACHES

 Une tâche est une activité correspondant à la réalisation d’une partie bien déterminée d’un
ouvrage.
 Une tâche doit être facilement identifiable sur le chantier et ne doit concerner qu’un seul
intervenant.
 Une tâche est définie par:
- un libellé: réponse à la question Quoi?
- une position dans l’espace: Où?
- une position dans la chronologie de réalisation: Avant quoi?
Après quoi?
- une position dans le calendrier: Quand?
- une durée = date de fin - date de début:
- un coût: Combien?

 La réalisation d’une tâche nécessite des moyens (ressources) en main d'œuvre, matériaux,
matériel.

 La décomposition du projet en tâches ne doit être ni trop détaillée ni trop sommaire.
Les activités de courte durée seront regroupées. La finesse du découpage sera fonction de
la destination du planning:

- Planning « grosses mailles »  seulement les phases importantes du projet


 échelle de temps: le mois ou la semaine.

- Planning « d'exécution des travaux » (planning d’enclenchement des tâches)


 planning détaillé par tâches
 échelle de temps: le jour.

- Planning « journalier »  les tâches sont détaillées en opérations


élémentaires
 échelle de temps: l’heure.

 Mettre en évidence les étapes clés du projet (remise de plans importants, mise hors d'eau
d'un bâtiment, modification de la circulation sur une chaussée, essais techniques, ...).

_____________________________________
page 4 _____________________________________
PLANIFICATION

ELABORATION D'UN PLANNING T.C.E.

1ère Phase: L’INFORMATION

 Prendre connaissance du dossier technique, généralement défini par:


- les plans D.C.E.
- les plans d’exécution du B.E.T.
- le C.C.A.P. (délai contractuel, clauses d’intempéries, pénalités, etc...)
- le C.C.T.P. (détails des prestations, limites, niveau de qualité, etc...)
- le devis quantitatif estimatif (D.Q.E.)
- le planning enveloppe (éventuellement)
- le Plan Général de Coordination
 Obtenir les renseignements nécessaires du Maître d’ouvrage (contraintes
d’ordonnancement, dates charnières particulières, ...)
 Dresser la liste des lots et des corps d'état correspondants.
 Définir un planning enveloppe du projet à partir du délai contractuel et de délais
intermédiaires (dates charnières) le cas échéant. C'est un planning très succinct ne faisant
apparaître que les grandes phases du projet.
La durée des phases principales du gros œuvre est estimée "au ratio"
On prévoit pour l'exécution du second œuvre, après l'achèvement du gros œuvre :
- 6 mois pour les bâtiments collectifs ;
- 4 mois pour les maisons individuelles ;
- 3 mois pour les constructions scolaires.
On prévoit 2 semaines d'intempéries en hiver et on neutralise le mois d'Août.
On prévoit également 1 mois en fin de chantier pour aléas divers et pré-réceptions.

_____________________________________
page 5 _____________________________________
PLANIFICATION

 Faire l'inventaire des contraintes fortes du projet :


- Date de prise de possession du terrain ;
- Présence de vestiges nécessitant des fouilles archéologiques ;
- Servitudes de passage ;
- Date d'achèvement d'appartements témoins ;
- Délais d'intervention des concessionnaires de réseaux (Electricité, Service des eaux,
etc…) pour raccordement du chantier ;
- Demandes d'autorisations (permission de voirie, installation de grue, etc…) ;
- …
 Consulter les différents corps d'état pour connaître leurs contraintes respectives, leurs
délais d'intervention et les cadences prévues (voir en annexe un exemple de fiche
d'intervention). Se faire préciser également les effectifs par tâche, les dates limites de mise
au point des plans d'exécution et de mise en fabrication en usine.

2ème Phase: L’ANALYSE TECHNIQUE

 Décomposer le projet en tâches d’importance équivalente. Chaque tâche ne doit concerner


qu’un seul intervenant (équipe spécialisée, sous-traitant) et se rapporter à un travail
facilement identifiable sur le chantier.
 Choisir les techniques d’exécution avec les corps d'état concernés, les modes opératoires et
évaluer les durées d’exécution (voir fiches d'intervention).
 Etablir la chronologie d’exécution des tâches compte tenu de leurs contraintes
relationnelles et de la logique d’enclenchement.
Nota: L'analyse technique du lot Gros Œuvre n'est pas développée ici car elle fera l'objet
d'une étude détaillée ultérieurement.

3ème Phase: LA SIMULATION

 Simuler le déroulement du projet sur la base des choix retenus lors de l’analyse technique,
en construisant le graphe Potentiels-tâches du projet. Remettre éventuellement en cause les
choix techniques pour mieux satisfaire aux contraintes (délais notamment).
 Mettre en évidence les événements importants (mise hors d'eau, mise hors d'air, réception
de l'appartement témoin, présentation des échantillons et accord du Maître d'Ouvrage, pré-
réception, branchements et mises en service par les compagnies concessionnaires, …).
 Optimiser l’utilisation des ressources en lissant les courbes de charge (main d'œuvre et
matériel).
 Lorsque toutes les contraintes sont satisfaites, établir une prévision sous forme de
planning à barres.
 Si l'importance et la complexité du projet le justifient, on peut organiser une réunion avec
les différents corps d'état (soit tous ensemble ou par groupes d'intérêt commun) pour leur
présenter le projet de planning et apporter le cas échéant de légères modifications sur des
points de détails, sans remettre en cause l'ensemble du planning.
 Adresser par courrier 2 exemplaires du planning à chaque corps d'état, avec une lettre
d'accompagnement, en demandant de retourner un exemplaire signé. La lettre précisera qu'à
défaut de retour avant une date déterminée, le planning sera réputé accepté par l'intéressé.

_____________________________________
page 6 _____________________________________
PLANIFICATION

OPTIMISATION D'UN PLANNING T.C.E.


Lorsque le planning est construit, le planificateur doit avoir le souci de garantir la continuité
des tâches sur les différents niveaux afin que les interventions des équipes soient continues
sur l'ensemble de la construction. Pour ce faire, on s'attachera à harmoniser les durées des
tâches principales sur les étages répétitifs.

Contraintes de moyens :
On cherche à stabiliser les effectifs
des équipes d'ouvriers sur les
tâches répétitives, étage après
étage. Pour cela, on garantira la
continuité des interventions d'un
étage à l'autre, en essayant
d'harmoniser les durées des
différentes interventions des corps
d'état.

_____________________________________
page 7 _____________________________________
PLANIFICATION

_____________________________________
page 8 _____________________________________
PLANIFICATION

EXPLOITATION DU PLANNING T.C.E.

GESTION DES DELAIS - SUIVI DE L'EXECUTION

PRINCIPE :

Il s'agit de contrôler que la réalité se passe conformément aux prévisions du planning.


Cela nécessite des pointages périodiques de l'avancement du chantier afin de faire apparaître
des écarts entre la réalité et la prévision. Lorsqu' une dérive apparaît, des actions correctives
doivent être immédiatement mises en oeuvre pour résorber le retard.
Pour être efficace dans sa gestion des délais, le pilote ne doit pas se contenter de
constater le retard, il devra au contraire anticiper et surveiller toutes les contraintes en amont
de l'exécution (sortie des plans d'exécution, délai de préfabrication, etc...).

DECLENCHEMENT DES INTERVENTIONS :

Deux à trois semaines avant la date prévue de l'intervention d'un corps d'état, le pilote :
 convoque le représentant de l'entreprise au(x) rendez-vous de chantier (examen des
problèmes éventuels de coordination, état des lieux, ... ) ;
 adresse 8 jours avant l'intervention une lettre de préavis d'intervention ;
 relance l'entreprise par téléphone si la tâche est critique.

SUIVI DE L'AVANCEMENT :

Durant le déroulement des travaux, le pilote :


 effectue des visites périodiques du chantier dont la fréquence est fonction de l'importance
des travaux et du stade d'avancement (au minimum une fois par semaine, mais tous les jours
si l'importance des tâches en cours le justifie) ;
 établit des visuels d'avancement des travaux (voir exemple en annexe) et pointe
l'avancement sur le planning T. C. E. ;
 relance les entreprise défaillantes :
- immédiatement par téléphone ;
- par lettre recommandée d'avis de retard d'intervention ou avis de retard
dans l'exécution.
 établit avec l'entreprise retardataire un planning de rattrapage des tâches critiques, qui sera
aussitôt mis en application (voir exemple en annexe).

 Le pilote d'un chantier doit être convaincu qu'il n'y a qu'un seul chantier où les délais
doivent être respectés: le sien !!!

_____________________________________
page 9 _____________________________________
PLANIFICATION

EXEMPLE DE VISUEL D'AVANCEMENT DE TRAVAUX

POINTAGE DE L'AVANCEMENT SUR LE PLANNING

_____________________________________
page 10 _____________________________________
PLANIFICATION

ETABLISSEMENT D'UN PLANNING DE RATTRAPAGE

EXEMPLE :
- Planning initial -

Ferraillage

_____________________________________
page 11 _____________________________________

Vous aimerez peut-être aussi