Vous êtes sur la page 1sur 4

langue
développé
replié

Ajouter des liens

Une charogne
1
Une charogne est un poème de Charles Baudelaire publié dans la section «  Spleen et idéal  », chapitre
XXVII, pages 66-67, du recueil des Fleurs du mal publié en 1857.

Une charogne

Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,

Ce beau matin d'été si doux :

Au détour d'un sentier une charogne infâme

Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l'air, comme une femme lubrique,

Brûlante et suant les poisons,

Ouvrait d'une façon nonchalante et cynique

Son ventre plein d'exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,

Comme afin de la cuire à point,

Et de rendre au centuple à la grande Nature

Tout ce qu'ensemble elle avait joint ;

Et le ciel regardait la carcasse superbe

Comme une fleur s'épanouir.

La puanteur était si forte, que sur l'herbe

Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,

D'où sortaient de noirs bataillons

De larves, qui coulaient comme un épais liquide

Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague,

Ou s'élançait en pétillant ;

On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague,

Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,

Comme l'eau courante et le vent,

Ou le grain qu'un vanneur d'un mouvement rythmique

Agite et tourne dans son van.

L f ' ff i t t 'ét i t l ' ê


Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,

Une ébauche lente à venir,

Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève

Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiète

Nous regardait d'un œil fâché,

Épiant le moment de reprendre au squelette

Le morceau qu'elle avait lâché.

Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,

À cette horrible infection,

Étoile de mes yeux, soleil de ma nature,

Vous, mon ange et ma passion !

Oui ! telle vous serez, ô la reine des grâces,

Après les derniers sacrements,

Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses,

Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine

Qui vous mangera de baisers,

Que j'ai gardé la forme et l'essence divine

De mes amours décomposés !

Sommaire
Forme
Étude
Influences
Notes et références
Voir aussi
Articles connexes

Forme
Le poème est composé de douze quatrains hétérométriques en octosyllabes et alexandrins.

Son schéma de rimes est : ABAB (rimes alternées). Ces rimes permettent à l’auteur de créer un contraste
entre le spleen et l’idéal.

La ponctuation s’amplifie et s’accélère à mesure que le poème avance, et en dévoile de plus en plus sur la
2
violence de l’opposition entre la femme et la mort .

Les champs lexicaux dans ce poème sont les suivants : lexique, associé à la mort, à la charogne, mais aussi
onirique, idyllique, charnel et mélioratif.

Étude
Étude
Dans ce poème, Charles Baudelaire se souvient d'une promenade
faite avec l'être aimé au cours de laquelle il trouva une charogne, en
état avancé de décomposition. S'ensuit une transfiguration poétique
qui permet au poète de comparer cet objet trivial et dégoûtant à un
microcosme vivant en utilisant tous les outils lyriques de la rêverie
poétique. Il compare également cette charogne à la femme
courtisée, en développant le thème du Memento mori.

Baudelaire joue avec la dissonance esthétique d'une description


précise de l'animal mort et les charmes du désir et des femmes.
L'antonymie des deux atmosphères est caractéristique du recueil en
3
rappelant l'opposition entre le Spleen et l'Idéal .

Cette approche à la fois percutante et moralisatrice dans une


certaine mesure n'est pas sans rappeler quelques poèmes (Le Mépris
de la Vie et Consolation contre la Mort) du méconnu poète baroque
Jean-Baptiste Chassignet. En effet, son poème Mortel Sonnet a
4
certains points communs avec celui de Baudelaire .

Influences
En 2021, dans son roman en vers libre Décomposée, l'autrice
Clémentine Beauvais reprend l'histoire de ce poème en imaginant la
vie qu'a menée la charogne lorsqu'elle était encore vivante et avant
d'être découverte par Charles Baudelaire et Jeanne Duval. Les
scènes rappelant la vie de cette femme sont entrecoupées de
5
discussions entre Baudelaire et sa maîtresse .

Notes et références
1. « Une Charogne » (https://poesie.webnet.fr/lesgrandscla
ssiques/poemes/charles_baudelaire/une_charogne), sur
https://poesie.webnet.fr (consulté le 15 février 2019)
2. Par Amélie Vioux, « Une charogne, Baudelaire :
analyse » (http://commentairecompose.fr/une-charogne-b
audelaire/), sur commentaire composé, 22 janvier 2014
(consulté le 12 septembre 2019)
3. Hirota, Daichi (1981-....)., Espace et poésie chez
Baudelaire : typographie, thématique et énonciation
(OCLC 892945356 (https://worldcat.org/oclc/892945356&lang=fr)
, lire en ligne (http://worldcat.org/oclc/892945356))
Version numérisée (par Google,
4. Esthétique de la pourriture (https://www.erudit.org/fr/revu Université du Michigan) de l'une des
es/etudlitt/2016-v47-n1-etudlitt03173/1040891ar/), Marie- œuvres originales éditées de 1857.
Pierre Krück, 2017
5. « Clémentine Beauvais – Décomposée » (http://www.div
ersions-magazine.com/clementine-beauvais-decompose
e/), sur diversions-magazine.com, 29 mai 2021

Voir aussi
Articles connexes
Les Fleurs du mal Sur les autres projets Wikimedia :
Charles Baudelaire Une charogne, sur Wikisource
Poésie
Léo Ferré chante Baudelaire

Ce document provient de « https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Une_charogne&oldid=188882647 ».

La dernière modification de cette page a été faite le 15 décembre 2021 à 01:37.

Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes
conditions ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que
les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et
mentionner la licence.
Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le
paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

Politique de confidentialité
À propos de Wikipédia
Avertissements
Contact
Développeurs
Statistiques
Déclaration sur les témoins (cookies)

Vous aimerez peut-être aussi