Vous êtes sur la page 1sur 19

ECONOMIE CONTEMPORAINE

Licence I de Droit
Semestre 2
Frédéric CARLUER, Professeur des Universités en Sciences de Gestion
Sébastien COURTIN, Docteur de sciences économiques

INTRODUCTION GENERALE

1
Graphique 1. Le monde économique de demain : les BRIC et la R&D

CHAPITRE 6. L’ENTREPRISE AU CŒUR DE L’ECONOMIE DE MARCHÉ

Figure 3. L’évolution du système productif

Tableau. Théorie de l’évolution des trois secteurs (I, II et III) selon J. Fourastié

Phases CIVILISATION PERIODE TRANSITOIRE CIVILISATION

Variables TRADITIONNELLE Démarrage Expansion Achèvement TERTIAIRE

Progrès Tech. Quasi nul Notable Fort Très fort Considérable


Migrations Stables ∆- I ; ∆+ II ; ∆III ∆- I ; ∆II ; ∆+ III ∆- I ; ∆- II ; ∆+ III Stables
Prix Stables Quasi stables Variations vives Faibles variations Stables
Niveau de Vie Très bas Stagnant Très croissant Faible progression Très élevé

2
Tableau 1. Parts sectorielles de la population active française aux tournants des 3 derniers siècles

1801 1901 2001


Primaire 85% 40% 4%
Secondaire 5% 32% 24%
Tertiaire 10% 28% 72%

Tableau 3. Répartition de l’emploi par grand secteur dans l’Union européenne en 2007

Emploi total
Agriculture Industrie Services
(en milliers)
Allemagne 2,1 25,4 72,4 39 737
Autriche 12,1 22,1 65,8 4 320
Belgique 2,0 20,3 77,7 4 337
Bulgarie 19,7 28,3 52,0 3 714
Chypre 4,5 20,3 75,1 385
Danemark 2,9 20,8 76,3 2 858
Espagne 4,5 28,7 66,8 20 614
Estonie 4,7 34,6 60,7 641
Finlande 4,8 25,9 69,3 2 494
France 3,3 20,3 76,4 25 593
Grèce 11,3 19,7 68,9 4 705
Hongrie 4,6 32,6 62,8 3 899
Irlande 5,6 27,2 67,3 2 116
Italie 4,0 28,5 67,5 25 165
Lettonie 9,9 28,2 62,0 1 111
Lituanie 10,8 30,2 59,0 1 515
Luxembourg 1,4 21,7 76,9 332
Malte nd nd nd 158
Pays-Bas 3,2 17,3 79,5 8 548
Pologne 19,2 26,9 53,9 15 218
Portugal 11,9 29,3 58,8 5 150
République tchèque 3,5 38,0 58,4 5 172
Roumanie 33,3 29,8 36,9 9 643
Royaume-Uni 1,4 17,7 80,8 31 547
Slovaquie 3,6 34,3 62,1 2 177
Slovénie 9,0 34,7 56,2 960
Suède 2,2 22,7 75,1 4 521
UE à 27 6,2 24,8 68,9 223 448
UE à 15 3,6 23,4 73,0 182 037
Source : Eurostat [2008].

3
Tableau 2. Production et valeur ajoutée des branches du système productif français en 2007

Production Valeur Ratio VA/P


Branches d'activité
(%) ajoutée (%) (%)
Agriculture 1,5 1,2 44,2
Industries agricoles et alimentaires 2,3 1,0 22,7
Industries des biens de consommation 2,2 1,2 29,0
Industrie automobile 1,6 0,4 12,2
Industries des biens d’équipement 3,2 1,6 26,2
Industries des biens intermédiaires 5,1 2,7 28,7
Énergie 2,5 1,1 23,9
Construction 4,4 3,7 44,4
Services principalement marchands 29,9 31,4 56,5
Commerce 6,0 5,6 50,1
Transports 2,8 2,5 47,0
Activités financières 3,1 2,7 46,8
Activités immobilières 5,3 8,1 81,6
Services aux entreprises 9,4 9,4 53,5
Services aux particuliers 3,2 3,1 53,1
Services administrés 8,7 12,1 74,9
Éducation, santé, action sociale 5,4 7,8 77,7
Administration 3,3 4,3 70,3
Total 100,0 100,0 53,7
Source : INSEE [2008].

Figure 5. Le système productif en NAP 40


- T02 : Viandes et produits laitiers - T03 : Autres produits alimentaires

- T04 : Combustibles minéraux cokes - T05 : Pétrole brut et raffiné, gaz naturel
- T06 : Electricité, gaz et eau

- T07 : Minerais et métaux ferreux


- T08 : Minerais et métaux non ferreux - T09 : Matériaux de construction
- T10 : Verre - T11 : Chimie de base, fibres synthétiques
- T12 : Parachimie et pharmacie - T13 : Fonderie et travail des métaux
- T14 : Mécanique - T15 : Matériels électriques et électroniques
- T16 : Matériels de transport terrestre - T17 : Construction navale et aéronautique
- T18 : Textiles et habillement - T19 : Cuirs et chaussures
- T20 : Bois, meubles et industries diverses - T21 : Papier, carton
- T22 : Presse et édition - T23 : Caoutchouc et matières plastiques

- T24 : Bâtiment, génie civil et agricole

- T25 : Commerce de gros alimentaire


- T26 : Commerce de gros non alimentaire - T27 : Commerce de détail alimentaire
- T28 : Commerce de détail non alimentaire - T29 : Réparation et commerce de l’automobile
- T30 : Hôtels, cafés et restaurants - T31 : Transports
- T32 : Télécommunications et postes - T33 : Services marchands aux entreprises
- T34 : Services marchands aux particuliers - T35 : Locations immobilières
- T36 : Services d’assurances - T37 : Services des organismes financiers

- T38 : Services non marchands - T39 : TOTAL


4
A. Les mille facettes de l’entreprise contemporaine

Tableau 4. Répartition des entreprises selon le secteur d’activité (hors agriculture)

Au 1.1.1993 Au 1.1.2006
Secteurs d'activité Milliers en % Milliers en %
Industrie Agro-alimentaire 75 3,3 64,28 2,42
Industrie hors IAA 205 8,9 181,28 6,84
Construction 332 14,4 363,94 13,73
Commerce 653 28,3 641,73 24,21
Transports 92 4,0 87,03 3,28
Activités immobilières 65 2,8 88,44 3,34
Services aux entreprises 280 12,1 463,38 17,48
Autres services 605 26,3 761,12 28,71

Total 2308 100 2 651,19 100

Source : Insee, répertoire Sirène et TEF (2007) ; Champ : industrie, commerce, services

Tableau 5. Nombre d’unités de production en France en 2007

Etablissements 3 089 174


Entreprises 2 925 124 (hors exploitations agricoles et entreprises financières)
Entreprises publiques Plus de 800 entreprises, en diminution du fait des privatisations
Groupes Plus de 30 000

Tableaux 6. Créations et défaillances d'entreprises (milliers) et selon la taille

1993 1995 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006


Créations 272,3 283,6 270,0 268,6 268,5 292,0 318,8 316,5 321,9
Défaillances (1) 60,6 53,9 37,5 36,9 38,2 39,5 40,9 42,1 38,6
Créations/Défaillances 4,5 5,3 7,2 7,3 7,0 7,4 7,8 7,5 8,3
(1) en date de jugement
Champ : ICS (Industrie, construction, commerce, services hors financier); France entière
Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Etablissements (Sirene); BODACC

2003 2004 2005


0 salarié + non déterminé 80,1 83,1 83,3
1 à 2 salariés 13,7 12,2 11,7
3 à 9 salariés 4,9 3,7 4,1
10 salariés et plus 1,3 1,0 1,0
Ensemble (nombre) 291 986 318 757 316 534
Champ : France entière
Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements

5
Tableau 7. Répartition des entreprises selon le nombre de salariés et l'activité
Taille en nombre de salariés Total dont
PME (1)

Au 01/01/2007 0 1à9 10 à 49 50 à 200 à 500 à 2 000


199 499 1999 ou +

IAA 20 178 36 533 6 160 1 068 265 117 15 64 336 7 306

Industries hors 83 660 64 176 26 846 6 145 1 413 625 119 182 984 33 470
IAA

Construction 182 367 169 032 26 711 2 065 260 120 14 380 569 28 872

Commerce 362 040 251 926 37 882 5 279 848 291 80 658 346 43 472

Transports 50 112 26 193 9 520 1 924 384 117 30 88 280 11 583

Activités fin. 33 132 17 164 1 978 579 167 202 58 53 280 2 620

Activités immo. 156 817 38 070 3 324 468 107 34 3 198 823 3 833

Services aux 337 473 147 225 26 653 3 972 867 396 101 516 687 30 912
entreprises

Autres services 519 975 233 675 24 379 3 263 389 105 33 781 819 27 782

Total 1 745 754 983 994 163 453 24 763 4 700 2 007 453 2 925 124 189 850
(1) : entreprises de 10 à 249 salariés
Champ : données définitives ; activités marchandes hors agriculture ; France
Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements - Sirene).

B. La grande entreprise et ses modèles

Tableau 8. Principaux résultats des groupes d'entreprises selon leur taille (1er janvier 2005)
Capitaux propres
Effectif Chiffre d'affaires et
Nombre de et autres fonds
salarié* produits financiers
groupes* propres
en milliers en milliards d'euros en milliards d'euros
Microgroupes : 0 à 499 salariés 32 668 2 105 528 201
Petits groupes : 500 à 1 999 salariés 1 316 1 194 309 155
Moyens groupes : 2 000 à 9 999 salariés 399 1 477 468 263
Grands groupes : 10 000 salariés et plus 84 3 051 969 981
Total 34 467 7 827 2 274 1 600
* : sont comptabilisés les groupes français et étrangers dont les salariés travaillent effectivement en France.
Champ : entreprises et groupes non financiers et non agricoles de France métropolitaine et Dom.
Source : Insee, Suse, Lifi et Diane.

6
Tableau 9. Principaux résultats des groupes d'entreprises opérant en France selon leur nationalité
(1er janvier 2005 en milliards d'euros)
Groupes Groupes étrangers*
Total
français de l'UE Hors UE
Nombre d'entreprises 97 412 12 366 6 031 115 809
Effectif salarié (en milliers) 5 892 1 224 712 7 827
Valeur ajoutée brute au coût des facteurs 350 78 61 490
Excédent brut d'exploitation 108 22 16 146
Immobilisations corporelles brutes 801 126 80 1 007
Investissement en immobilisations corporelles hors
61 12 8 81
apports
* : groupe dont la tête de groupe est à l'étranger.
Champ : entreprises et groupes non financiers et non agricoles de France métropolitaine et Dom.
Source : Insee, Suse, Lifi et Diane (Tableaux de l'Économie Française - Édition 2006)

Tableau 10. Classification des firmes selon l'organisation de la production et des ventes
et les stratégies adoptées

Production Marché
National Continental Mondial
Nationale mono-nationale semi internationale internationale
Continentale multi territoriale multinationale
Mondiale transnationale mondiale
Source : d'après J. Hagedoom et Jos Schakenraad, Rapport FAST, Bruxelles, 1993.

7
Tableau 11. Les 40 principaux groupes français de l'industrie et des services en 2004
Rang* Société CAHT Résultat net Effectifs
millions d'€ millions d'€
1 Total 122 700 9 040 111 401
2 Carrefour 72 668 1 390 409 964
3 PSA Peugeot Citroën 56 105 1 380 207 200
4 France Télécom 47 157 3 002 *204 826
5 EDF 46 928 1 327 156 152
6 Renault 46 715 3 620 130 573
7 Suez 40 739 1 800 160 966
8 Les Mousquetaires 38 000 … 112 000
9 Compagnie de Saint-Gobain 32 025 1 080 181 228
10 Groupe Auchan 30 046 476 155 000
11 Leclerc 28 370 … 84 000
12 Sanofi-Aventis 25 418 5 250 96 439
13 Véolia Environnement 24 700 125 251 584
14 Pinault-Printemps-Redoute 24 213 941 82 000
15 Rallye 23 835 55 124 223
16 Bouygues 23 402 858 113 300
17 SNCF 22 059 401 229 877
18 Vivendi Universal 21 428 754 37 906
19 Louis Dreyfus 21 179 97 450
20 Airbus 20 200 … 53 000
21 Vinci 19 520 731 128 433
22 Air France-KLM 19 078 351 …
23 Groupe La Poste 18 677 377 312 325
24 Gaz de France 18 129 1 105 38 016
25 Michelin 15 689 515 126 500
26 Système U 14 686 … 40 000
27 L'Oréal 14 533 1 660 52 081
28 Lafarge 14 436 860 77 075
29 Groupe Danone 13 700 317 89 449
30 Alstom 13 662 -865 69 594
31 Lagardère 13 389 382 47 287
32 Christian Dior 13 210 464 58 679
33 LVMH 12 623 1 010 56 000
34 Alcatel 12 265 281 55 718
35 Sodhexo Alliance 11 500 183 313 000
36 Areva (CEA) 11 109 546 70 069
37 Schneider Electric 10 365 565 84 866
38 Thales 10 288 207 55 476
39 Valeo 9 439 150 67 300
40 Air Liquide 9 376 778 35 900
* Données consolidées des entreprises privées et publiques de l'industrie et des services, hors banques et assurances. ** Données non
consolidées *** Effectif en équivalent temps plein. ... : données non disponibles. Source : " Les 1 000 entreprises de L’Expansion ", édition
2006 ; Minefi, " L’État actionnaire ". Ce tableau est issu de l'ouvrage Tableaux de l'Économie Française - Édition 2006
8
Tableau 12. Les 50 principaux groupes mondiaux de l'industrie et des services en 2004

Tableau 13. Des entreprises hybrides selon la fonction et l’environnement

Entreprise Entreprise post


Entreprise en transition
traditionnelle moderne
Type Centralisée et Multi-niveaux, quelques fonctions
Collective partagée
d'intelligence hiérarchisée transversales
Choix co-construits
Type de décision Décisions imposées Choix négociés et décisions partagées
co-responsabilités
Démocratie
Type de société Centralisme autoritaire Démocratie
participative

9
10
11
12
13
C. Structures et stratégies de l’entreprise

Figure 6. La chaîne de l’économie industrielle

Offre Grand nombre Petit nombre Unité


Demande

Grand nombre Concurrence parfaite Oligopole Monopole

Petit nombre Oligopsone Oligopole bilatéral Monopole contrarié

Unité Monopsone Monopsone contrarié Monopole bilatéral

14
Figure 7. Productivité et environnement microéconomique (M. Porter [1990])

Contexte pour la stratégie


des entreprises et rivalité

- Contexte local encourageant


les investissements et la
modernisation durable
- Compétition ouverte et
Conditions des facteurs (Input) vigoureuse parmi les rivaux Conditions de demande
locaux
Efficacité, qualité et spécialisation
des facteurs : - Consommateur local
- Ressources humaines sophistiqué et exigeant
- Ressources capital - Pression des acheteurs
- Infrastructure physique locaux pour améliorer les
- Infrastructure administrative produits et les services
- Infrastructure informationnelle
- Infrastructure scientifique et
technologique Industries liées
- Ressources naturelles

- Présence des fournisseurs


locaux et des entreprises
dans les domaines liés
- Présence des clusters au
lieu des industries isolées

15
Figure 8. La domestication de l’environnement par la firme (Adaptée de M.E. Porter [1990])

OBSTACLES A L’ENTREE : RIVALITE :


- Economies d’échelle - Croissance du secteur
- Produits brevetés - Coûts fixes / VA
- Image de marque NOUVEAUX - Surcapacité intermittente
- Coûts de conversion ENTRANTS - Différenciation des produits
- Besoins en capitaux - Image de marque
- Accès aux circuits - Coûts de conversion
de distribution - Concentration et équilibre
- Courbe d’expérience exclusive - Complexité des informations
- Politique gouvernementale - Enjeux pour la société mère
- Attente d’une riposte - Barrières à la sortie
CONCURRENTS DU
SECTEUR

FOURNISSEURS CLIENTS
Intensité de
la rivalité

POUVOIR DE NEGOCIATION : REACTIVITE :


- Différenciation des - Concentration des clients
moyens de production - Quantités achetées
- Coûts de conversion - Coûts de conversion
- Moyens de PRODUITS DE - Information
remplacement ? REMPLACEMENT - Capacité d’intégration
- Concentration des amont
fournisseurs - Instinct de survie
DETERMINANTS :
- Importance de la quantité - Sensibilité aux prix
- Niveau des prix relatifs
- Menace d’intégration en - Image et performances
- Coûts de conversion
aval ou en amont - Paramètres psychologiques
- Fidélité des clients
de la décision

Figure 9. Analyse sectorielle multicritère


Ratio des produits de
Valeur ajoutée par Haute et Moyenne
employé Indice de Technologie (HMT)
performance
industrielle
Exportations par
employé Ratio des produits de
HMT dans
l’exportation

Investissements Compétences
étrangers (% des spécialistes
(IDE par employé) Potentiel diplômés)
industriel
Technologie étrangère Efforts technologiques
(paiement des royalties (financement propre
par employé) du R&D par employé)

Indice sectoriels de compétitivité de l'ONUDI, 2003, Industrial Development Report 2002)


16
Matrice 2. Stratégies de Porter

Matrice 1. BCG (Boston Consulting Group)

Tableau 14. Compétitivité de quelques secteurs de l'industrie française (en %)


Secteurs Taux de couverture Taux d'exportation Taux de pénétration
1995 2000 1995 2000 1995 2000
IAA 105,1 106,9 21,5 24,8 17,5 19,7
Énergie 89,9 81,7 6,7 11,7 16,1 27,9
Biens intermédiaires 98,5 97,4 33,9 41,4 34,8 43,0
Biens d'équipement 107,8 106,3 48,1 56,8 44,0 54,0
Automobile 106,8 111,4 46,5 47,3 42,9 41,3
Biens de consommation 99,4 94,5 27,4 37,7 27,9 41,1
Source : INSEE, Tableaux de l'économie française, 1996-1997 et 2001-2002 in Économie n° 6, mars 2003.

17
18
19