Vous êtes sur la page 1sur 3

MP3

Devoir Maison no 2 2021/2022


Machines Thermiques

Problème 1 Étude d’un réfrigérateur

On se propose d’étudier un réfrigérateur


dont le schéma est représenté ci-contre. Le sys-
tème contient une quantité donnée de fluide,
le « R134a » ou 1,1,1,2-tétrafluorométhane
CF3 − CH2 F qui n’attaque pas la couche
d’ozone. Le circuit est fermé et subit une série
de transformations cycliques :

• Le fluide qui sort du condenseur sous forme liquide saturant (A) à la pression de 18, 26 bar
est ramené à la pression de 1, 64 bar dans le détendeur (B). La détente (AB) est du type de
Joule-Kelvin.
• Dans l’évaporateur, le fluide se vaporise partiellement à pression et température constante en
recevant un transfert thermique de la source froide de température Tf = 263 K (transformation
BC).
• Le fluide subit ensuite une compression dans un compresseur calorifugé. La compression (CD)
est isentropique de 1, 64 bar jusqu’à la pression de 18, 26 bar.
• Dans le condenseur, le fluide se condense totalement en fournissant la chaleur à l’extérieur (la
cuisine par exemple). L’air est à environ à 293 K. La pression saturante est alors de 18, 26 bar
et la température du fluide est TA = 313 K.
On suppose que les conduites reliant les différents éléments sont calorifugées et que la pression qui y
règne est constante. On négligera toutes les variations de vitesse du fluide et on raisonnera sur 1 kg
du fluide.
Données pour l’équilibre liquide-vapeur :

liquide vapeur
P (bar) T (K) hL (kJ.kg −1 ) sL (J.kg −1 K −1 ) hV (kJ.kg −1 ) sV (J.kg −1 K −1 )
P1 = 1, 64 T1 = 258 h1L = 178, 2 s1L = h1V = 360, 4 s1V = 730
P2 = 18, 26 T2 = 313 h2L = 264, 1 s2L = h2V = 387, 7 s2V = 680

A Préliminaires
A.1 Tracer l’allure du diagramme de Clapeyron (pression en ordonnée et volume massique en abs-
cisse) pour un changement d’état en faisant apparaître les deux isothermes T1 = 258 K et T2 = 313 K
ainsi que les pressions correspondantes P1 et P2 .
A.2 Déterminer l’enthalpie massique de vaporisation L1 à la température T1 = 258 K et l’enthalpie
massique de liquéfaction L2 à la température T2 = 313 K.
A.3 Préciser la relation entre les enthalpies et entropies massiques lors d’un changement d’état.
En déduire les entropies massiques du liquide à la température T1 et à la température T2 (valeurs
manquantes du tableau ci-dessus).
A.4 Montrer, en définissant soigneusement le système choisi, que la variation d’enthalpie massique
h du fluide, à la traversée d’un système, est donnée en régime stationnaire par ∆h = w∗ + q où w∗
représente le travail massique autre que celui des forces pressantes reçu par le fluide de la part des
parties mobiles du système et q représente le transfert thermique massique reçu par le fluide.

1
A.5 Montrer que l’expression de l’enthalpie massique h(x, T ) d’un fluide diphasé (liquide, vapeur) en
fonction de l’enthalpie massique de la phase liquide hL (T ), de l’enthalpie massique de la phase vapeur
hV (T ) ainsi que du titre massique en vapeur x s’écrit : h(x, T ) = hL (T ) + x(hV (T ) − hL (T )).
A.6 Établir l’expression de l’entropie massique s(x, T ) d’un fluide diphasé (liquide, vapeur) en fonc-
tion de l’entropie massique de la phase liquide en équilibre avec la vapeur sL (T ), de l’entropie massique
de la phase vapeur en équilibre avec le liquide sV (T ) ainsi que du titre massique en vapeur x.

B Étude du compresseur
Le fluide subit dans le compresseur une compression adiabatique et réversible.
B.1 À la sortie du compresseur, le fluide est une vapeur saturante à la température T2 = 313 K. En
déduire le titre massique en vapeur x(C) au début de la compression à la température T1 = 258 K.
B.2 Préciser l’expression et la valeur de l’enthalpie massique au début et à la fin de la compression.
B.3 En utilisant le résultat de la question A.4, calculer littéralement puis numériquement le travail
w∗ fourni par le compresseur.

C Étude du condenseur
Dans le condenseur, le fluide est totalement liquéfié à la température T2 = 313 K et à la pression
P2 = 18, 26 bar.
C.1 Calculer littéralement et numériquement le transfert thermique massique qch reçu de la part de
l’air ambiant, de température Tch = 293 K. Justifier son signe.
C.2 Calculer littéralement puis numériquement la variation d’entropie, l’entropie échangée et l’en-
tropie créée lors de la condensation.

D Étude du détendeur
Dans un détendeur parfaitement calorifugé et ne comportant pas de pièce mobile, le fluide subit
une détente de Joule-Kelvin jusqu’à la pression P1 , détente au cours de laquelle une partie du fluide se
vaporise.
D.1 Justifier que la détente est isenthalpique.
D.2 En déduire le titre massique en vapeur x(B) à la fin de la détente à la température T1 = 258 K.
D.3 En déduire l’entropie créée dans le détendeur.

E Étude de l’évaporateur
E.1 Calculer littéralement et numériquement le transfert thermique massique qf r reçu de la part de
la chambre froide, de température Tf r = 263 K. Justifier le signe de qf r .
E.2 Calculer littéralement puis numériquement la variation d’entropie, l’entropie échangée et l’en-
tropie créée dans l’échangeur.

F Bilan :
F.1 Tracer le cycle dans le diagramme de Clapeyron.
F.2 Définir l’efficacité d’un réfrigérateur. Calculer numériquement cette efficacité.
F.3 Établir l’expression de l’efficacité théorique maximale d’un réfrigérateur en fonction des tempé-
ratures T1 = 258 K et T2 = 313 K. Expliquer pourquoi cette efficacité n’est pas atteinte.
F.4 Calculer l’entropie créée sur un cycle.
F.5 Justifier le choix des valeurs T1 = 258 K et T2 = 313 K pour ce cycle.

2
Problème 2 Complexe sportif patinoire-piscine
On étudie une pompe à chaleur fonctionnant de manière réversible avec comme source froide l’eau
d’une patinoire et comme source chaude l’eau d’une piscine. A l’instant initial, les deux masses d’eau
sont liquides et à la même température Ti .
Données :
– Capacité thermique massique de l’eau liquide c1 = 4, 18.103 J.kg −1 .K −1 ;
– Capacité thermique massique de la glace : c2 = 2, 09.103 J.kg −1 .K −1 ;
– Enthalpie de fusion de la glace : L = 3, 34.105 J.kg −1 ;
– Eau de la piscine m1 = 2.106 kg et T1 = 300 K en régime stationnaire ;
– Eau de la patinoire m2 = 2, 5.105 kg et T2 = 263 K en régime stationnaire.

A Capacités thermiques
A.1 Calculer les capacités thermiques C1 de l’eau de la piscine, C2 de l’eau de la patinoire quand
elle est liquide et C20 de l’eau de la patinoire quand elle est gelée.

B Les deux masses d’eau restent liquides


Les températures à l’instant t sont notées T1 (t) pour la piscine et T2 (t) pour la patinoire. On
considère dans cette question que les deux masses d’eau restent liquides.
B.1 À l’aide des deux principes de la thermodynamique, établir qu’à un instant t :
dT1 dT2
C1 + C2 =0
T1 T2
B.2 Intégrer cette équation entre l’instant initial et un instant quelconque t.
B.3 Exprimer la température T3 de l’eau de la piscine quand la patinoire est à T0 = 273, 15 K en
fonction de C1 , C2 , Ti et T0 . Que se passe-t-il à ce moment là ?
B.4 Exprimer W1 , le travail échangé avec la pompe à chaleur en fonction de C1 , C2 , Ti , T0 et T3 .
Préciser le sens de l’échange. Applications numériques avec Ti = 280 K.

C L’eau de la patinoire se transforme en glace


C.1 Calculer la température T4 de l’eau de la piscine quand toute l’eau de la patinoire est sous forme
de glace à T0 , en fonction de C1 , T0 , T3 , L et m2 .
C.2 Exprimer W2 , le travail échangé avec la pompe à chaleur en fonction de C1 , T4 , T3 , m2 et L.
Préciser le sens de l’échange et faire l’application numérique.

D La glace de la patinoire se refroidit


D.1 Exprimez T5 la température de l’eau de la piscine lorsque la patinoire est à la température
T2 = 263 K, en fonction de C1 , C20 , T2 , T0 et T4 .
D.2 Exprimer W3 , le travail échangé avec la pompe à chaleur en fonction de C1 , C20 , T4 , T5 , T0 et
T2 . Préciser le sens de l’échange et faire l’application numérique.
D.3 Exprimer W4 , l’énergie à fournir à l’eau de la piscine pour élever sa température par chauffage
direct de T5 à T1 , en fonction de C1 , T1 et T5 . Application numérique.
D.4 Nous disposons d’une puissance P = 200 kW supposée constante. Quelle est la durée τ de la
mise en température du complexe sportif ? Vous donnerez le résultat en jours, heures, minutes.

Vous aimerez peut-être aussi