Vous êtes sur la page 1sur 43

Technologie et Entrepreneuriat:

Défis et opportunités des technologies numériques

ÉTUDE SUR LES SOURCES DE CROISSANCE ISSUES DE


L'ÉCONOMIE NUMÉRIQUE (SCEN)

Pour Usage Officiel Et Discussion Uniquement


Motivation

• Des emplois plus nombreux et de meilleure qualité sont une priorité de développement
• Pour atteindre cet objectif, le Sénégal a besoin d'entreprises plus nombreuses et de meilleure
qualité
• Comment le Sénégal peut-il atteindre cet objectif?

1) Un diagnostic clair des capacités technologiques des entreprises


2) Identifier les principaux obstacles pour les meilleures entreprises (mise à niveau technologique)
3) Identifier les principaux obstacles pour un plus grand nombre d'entreprises (entrepreneuriat)
4) Définir une stratégie politique qui se concentre sur les écosystèmes potentiels
L'univers des entreprises du RGE au Sénégal
407 000 établissements avec 808 000 travailleurs
Environ 6 % des établissements comptent 5 employés ou plus et sont responsables de 48 % des travailleurs du RGE et de 81 % du chiffre
d'affaires total (sur environ 3,6 millions de salariés, le reste est constitué de travailleurs indépendants sans travailleurs ou aide familiale
non rémunérée)

Environ 1,3 % sont des établissements formels de plus de 5 employés (ce sont les "entreprises à potentiel de croissance" du Sénégal)
Ces établissements emploient 28% des travailleurs, avec 77% du chiffre d'affaires total
Ces établissements sont environ 7 fois plus productifs que la moyenne au Sénégal

Pourcentage d'entreprises, de travailleurs et de ventes par groupe de taille


Total Formel

Taille Plantes Travailleurs Ventes Ventes PC* Taille Plantes Travailleurs Ventes Ventes PC*
Micro (0-4) 94% 52% 19% 1.0 Micro (0-4) 1.2% 0.8% 3.8% 2.5
Petits (5-19) 6% 15% 21% 1.1 Petits (5-19) 0.9% 3.0% 17.5% 6.9
Moyen (20-99) 1% 9% 19% 1.4 Moyen (20-99) 0.3% 5.5% 18.3% 7.0
Grandes (100+) 0% 24% 41% 2.7 Grandes (100+) 0.1% 19.9% 41.0% 7.5
Non-micro entreprises (5+) 6% 48% 81% 1.1 Non-micro entreprises (5+) 1.3% 28% 77% 7.0
Total 100% 100% 1.00 1.0 Total 2.5% 29.2% 80.6% 4.6
Source : Recensement Général des Entreprises (RGE) - ANSD
Grandes lignes et messages clés
1) Diagnostic des capacités technologiques des entreprises au Sénégal
• Les entreprises formelles et informelles sont à la traîne en termes d'adoption de technologies
• La plupart des entreprises sont à un stade pré-numérique, en particulier dans la marge intensive (technologie la plus utilisée)
2) Principaux obstacles à la mise à niveau technologique: Vers de meilleures entreprises
• Financement, capacités des entreprises (information et connaissances), accès aux marchés et concurrence
3) Principaux obstacles à l'entrepreneuriat: Vers une augmentation du nombre d'entreprises
• Le taux d'entrée des entreprises est faible (peu de nouvelles entreprises) et doit être amélioré
• Réglementation, capital humain, capacités de gestion (information et connaissances)
4) Ecosystèmes de l'entrepreneuriat: Une stratégie visant à cibler les interventions politiques pour promouvoir des entreprises
plus nombreuses et de meilleure qualité
• Les écosystèmes à fort potentiel offrent la possibilité de bénéficier des effets de réseau et des retombées spatiales
A. Programme d'extension de technologies et de capacities de gestion, ciblant les écosystèmes les plus potentiels.
B. Actions de promotion des exportations (axées sur la connaissance et l'information) et intégration de la chaîne de valeur pour
améliorer l'accès au marché
C. Orienter les efforts d'amélioration des infrastructures numériques et des entreprises numériques vers les capacités
technologiques et l'adoption de secteurs et de chaînes de valeur stratégiques (demande et offre des entreprises en matière de
technologies numériques)
1) Diagnostic des capacités technologiques
des entreprises au Sénégal
Les TIC et les technologies numériques au niveau des entreprises ? (Industrie 3.0)

• À l'exception des téléphones portables (qui incluent les 2G), les mesures standards de l'adoption des
technologies numériques suggèrent que les entreprises sénégalaises sont à la traîne
• Ces outils technologiques sont importants, mais ces mesures ne nous disent pas comment les
technologies numériques sont utilisées par l'entreprise
Indice de facilitation numérique au niveau de l'entreprise
(entre 0 et 1)
Il prend en compte la part, la quantité et la qualité
Part des entreprises
Index des outils numériques
Technologie utilisée pour les entreprises Brésil (Ceará) Sénégal
Téléphone 0.94 0.29 Index des nuages
Téléphone portable 0.85 0.89
Index en ligne
Ordinateur de bureau ou portable 0.98 0.34
Tablette ou Smartphone 0.75 0.32 Internet
Internet 0.99 0.34
Propre site web 0.50 0.11 Index des ordinateurs
Médias sociaux 0.69 0.20
Index téléphonique
Service d'informatique en nuage 0.44 0.05
0,00 0,20 0,40 0,60 0,80
Sénégal Brésil (Ceará)
Un défi pour le Sénégal:
Comment améliorer les entreprises à potentiel de croissance et en générer davantage?

Comprendre les écarts technologiques des entreprises à potentiel de croissance


Les entreprises plus productives disposent de meilleures technologies, mais comment peut-on le mesurer ?

Enquête sur l'adoption des technologies au niveau des entreprises (EAT) : Cadre conceptuel

Adoption de technologies (au niveau de l'entreprise)

1) Marge importante - Oui/Non ?


Fonctions générales de soutien aux entreprises Fonctions commerciales spécifiques à un secteur
(Appliqué à toutes les entreprises) (Spécifique à l'industrie) 2) Marge intensive - Le plus utilisé

Soutien Soutien Fonction de Noyau Noyau Noyau


Fonction 1 Fonction ... soutien n Fonction 1 Fonction ... Fonction n

Technologies Technologies Technologies Technologies Technologies Technologies


B1 B2 B3 C1 C2 C3
Fonctions générales d'affaires (de soutien)
2. Planification des
1. Administration 4. Marketing /
opérations de 3. Approvisionnement 6. Modes de 7. Contrôle de la
(processus RH, finances, Information des 5. Ventes
production ou de et achats paiement qualité
comptabilité) consommateurs
service
Recherche
Les procédés Les procédés manuelle des Chat informel Vente directe à
fournisseurs, sans Cash Processus
manuscrits manuscrits (face à face) l'établissement
base de données manuels, visuels
centralisée. ou écrits sans le
support des
Vente directe par technologies
Ordinateurs équipés Ordinateurs Chat en ligne Chèque, bon ou
téléphone ou par numériques
de logiciels standard avec logiciels Ordinateurs avec (par exemple, virement
courrier
(par exemple Excel) standard logiciels standard WhatsApp ou bancaire
électronique
Internet)
Applications Processus
Apps mobiles Enquêtes Ventes par le biais Carte prépayée,
mobiles ou manuels, visuels
ou plateformes structurées de plateformes ou de crédit ou de
plates-formes Médias sociaux en ou écrits avec le
numériques auprès des d'applications de débit
numériques ligne, applications soutien des
consommateur médias sociaux
spécialisées ou technologies
plateformes s numériques
Ordinateurs avec des Vente en ligne par le Paiement en
numériques
logiciels spécialisés Logiciel spécialisé pour ligne ou
biais de plateformes
installés la planification de la Gestion de la numériques électronique Contrôle
demande, prévision de relation client externes (par statistique des
la demande Gestion des relations (CRM) exemple Amazon, processus
Planification des eBay, Alibaba)
avec les fournisseurs En ligne via la
ressources de
(SRM) plate-forme
l'entreprise (ERP) Vente en ligne Systèmes
Planification des Analyse de (commerce
données automatisés
ressources de électronique) à l'aide d'inspection
l'entreprise (ERP) importantes / de son propre site
SRM intégré à la Intelligence Monnaie virtuelle
web
planification de la artificielle ou cryptocrite
production
Commandes
électroniques intégrées à
Technologies numériques ou liées au numérique
la chaîne
d'approvisionnement
Fonction commerciale: Administration des entreprises
(processus RH, finances, comptabilité)

a) Les procédés manuscrits b) Logiciels standard c) Apps mobiles ou plate-forme numérique

Utilisation d'un logiciel standard (par exemple Application mobile pour l'analyse financière
Dossiers papier des employés
Excel) pour tenir les dossiers des employés

d) Ordinateurs avec des logiciels spécialisés installés e) Planification des ressources de l'entreprise (ERP)
Exemple d'un logiciel spécialisé ERP intégré avec des fonctions
de gestion des ressources de back-office telles que les
humaines pour tenir les dossiers finances et la comptabilité
des employés
Enquête sur l'adoption des technologies –
Agriculture (Cultures et fruits)
Q1. Cet établissement effectue-t-il cette tâche ? Comment ? Oui/Non (établissement, externalisation ou siège social)
Questions clés Q2. Cet établissement utilise-t-il l'une des technologies suivantes pour accomplir cette tâche ?
Q3. Quelle est la technologie la plus utilisée pour effectuer cette tâche ?
Q4. Depuis combien d'années les technologies les plus avancées sont-elles utilisées ?
Entreprises
3. Désherbage et
Fonctions 1. Préparation de la
2. Irrigation lutte contre les 4. Récolte 5. Stockage 6. Emballage
terre
parasites

Alimentation par la Application manuelle Produit partiellement Emballage manuel


Manuel Manuel
pluie d'herbicide ou totalement exposé dans des sacs, des
caisses ou des boîtes

Instruments d'aide Application mécanique Instruments d'aide Température protégée,


aux animaux Irrigation manuelle
d'un herbicide aux animaux mais non contrôlée Équipement
mécanique actionné
par l'homme pour
Tracteurs/équipeme Machines actionnées l'emballage dans des
nts à commande Irrigation par gravité Méthodes biologiques Environnement
par l'homme/tracteur sacs, des caisses ou
manuelle des crues de surface contrôlé froid ou sec
Technologies Demande de taux
à essieu unique des boîtes

Tracteur/équipem variable entièrement Récolteuse Stockage central haut de Emballage automatisé


Irrigation par petite
ent soutenu par automatisée (VRA) combinée gamme, avec directement lié au
pompe
les technologies mécanisée atmosphère et processus de récolte,
numériques Application du drone température contrôlées de formation,
Récolteuse d'élagage ou de
Goutte à goutte, en combinaison avec la
combinée cueillette
gicleur ou pivot central télédétection
mécanisée Dispositif de
soutenue par les surveillance continue
technologies de la température ou
Système automatisé Emballage sous
numériques enregistreurs de
contrôlé par des atmosphère modifiée
capteurs/logiciels données numériques
Exemple 1 : Secteur - Agriculture

Fonction commerciale - Récolte, formation et taille


a) Récolte manuelle b) Aide aux animaux c) Récolteurs individuels

Des travailleurs qui récoltent par Une machine capable d'accomplir une
Les animaux et les outils de base utilisés tâche spécifique
eux-mêmes
pour soutenir le processus de récolte

d) Moissonneuses-batteuses sans technologies numériques e) Moissonneuses-batteuses utilisant les technologies numériques

Une machine qui combine la


Une machine qui combine la
récolte, le battage et le
récolte, le battage et le
vannage en un seul processus
vannage en un seul processus
avec l'aide des technologies
numériques
Indice d'adoption des technologies - Sénégal
Pour bien comprendre le fossé technologique des entreprises au Sénégal, nous avons mis en œuvre l'enquête sur
l'adoption des technologies par les entreprises (EAT) dans un échantillon représentatif au niveau national :

• Les données couvrent environ 1800 entreprises (formelles et informelles de plus de 5 salariés)
• Les données fournissent des informations sur plus de 300 technologies appliquées à plus de 50 fonctions
commerciales.
• Les mesures comprennent les technologies numériques et non numériques
• Les fonctions "Entreprises" identifient l'objectif pour lequel ces technologies sont utilisées
• Il existe différents niveaux de sophistication des technologies (numériques) pour le même objectif
• Certaines de ces technologies sont complémentaires, d'autres sont substitutives. L'indice tient compte de
ces différences

• Pour faciliter l'interprétation des résultats, nous présentons l'analyse en utilisant un indice (de 1 à 5) pour
chaque fonction de l'entreprise :
• 1 = la technologie la plus simple disponible pour remplir cette fonction commerciale (généralement des
technologies manuelles)
• 5 = la technologie la plus sophistiquée ou une combinaison de celles-ci (généralement numérique
avancée)
Un exemple simple de la manière dont l'indice est calculé

Fonctions générales des entreprises Spécifique au secteur - Agriculture

Extensif 1. Administration (processus Intensif Extensif Intensif


RH, finances, comptabilité) 5. Stockage
Utiliser? Le plus utilisé?
Le plus utilisé ?
Oui/Non Utiliser ? Oui/Non
Les procédés Produit partiellement ou
Oui manuscrits
Oui = 1 Oui=1 totalement exposé Oui=1

Le petit commerce à Dakar Température protégée, Une petite ferme à Dakar


Ordinateurs Non mais non contrôlée
équipés de logiciels
Oui = 2 standard (par
exemple Excel)
Environnement
contrôlé froid ou sec
Applications Non
Non mobiles ou
plates-formes
Stockage central haut
numériques
de gamme, avec
atmosphère et
température contrôlées
Ordinateurs avec des Non
Non logiciels spécialisés
installés Dispositif de
surveillance continue
de la température ou
Planification des enregistreurs de
Non ressources de Non données numériques
l'entreprise (ERP)
Exemple : Transformation alimentaire (Fonctions générales des entreprises)

Nous reproduisons le même exercice pour


chaque fonction de l'entreprise

Nous utilisons cet indice pour comparer les


entreprises, les secteurs, les régions et les pays

Comparaison entre 2 entreprises de


transformation alimentaire

Entreprise 1 : grande (300 employés)


Entreprise 2 : moyenne (25 employés)
Les plus grandes entreprises (5 salariés et plus) qui utilisent de meilleures technologies
sont plus productives

L'adoption de technologies est payante :


Les associations entre l'indice d'adoption des technologies de chaque entreprise et leur productivité du travail le suggèrent :
(i) Les entreprises qui font un certain usage (extensif) de technologies plus sophistiquées sont plus productives
(ii) Les entreprises qui utilisent les technologies les plus (intensives) et les plus sophistiquées sont encore plus productives.
...tant pour les fonctions commerciales utilisées par toutes les entreprises que pour celles qui sont spécifiques à des
industries/chaînes de valeur spécifiques.

Fonction commerciale générale Technologies spécifiques à un


Extensif Intensif Extensif secteur Intensif

20
18

20

18

Log of Value Added Per Worker


Log of Value Added Per Worker

18
Log of Value Added Per Worker
18
16

16

16
16

14
14

14
14

12
12
12
12

1 2 3 4 5 1 2 3 4 5
1 2 3 4 5 Intensive SSBF Tech Index
1 2 3 4 5 Intensive GBF Tech Index Extensive SSBF Tech Index
Extensive GBF Tech Index
1)Les entreprises au Sénégal ont un écart technologique important...

Par rapport au Ceará dans le nord-est du Brésil (un des États les plus pauvres du Brésil),
les entreprises de tous les secteurs ont un écart de 35 % et 26 % sur les marges étendues et intensives
Extensive=utilisez-vous une gamme de technologies ? (degré de sophistication allant de 1 à 5)
Intensif = quelle technologie utilisez-vous le plus ? (sophistication de 1 à 5)

Pays Extensif Intensif


GBF GBF
Globalement 2.65 1.90
Brésil (BR) - Ceará 3.33 2.39
Vietnam (VT) 2.69 1.96
Sénégal (SN) 1.94 1.36
Écart : BR - SN 1.39 1.03
Écart relatif** 35% 26%
Notes :
*Brésil désigne l'État du Ceará.
** (Brésil - Sénégal) / Écart maximum (4)
2) Cet écart est observé dans toutes les fonctions de l'entreprise

Les mises à jour technologiques avec le paiement numérique sont limitées à la marge d'utilisation étendue

L'adoption des technologies varie-t-elle selon les fonctions de l'entreprise ?


3) ... et aussi entre les secteurs

Cette lacune est particulièrement pertinente pour l'agriculture, qui est un secteur
critique pour le Sénégal.

Fonction commerciale générale


Extensif Intensif
AGRI MFG SVC AGRI MFG SVC
Brésil (Ceará) 3.31 3.10 3.40 2.39 2.19 2.46
Vietnam 2.54 2.64 2.75 1.94 1.93 2.00
Sénégal 1.49 1.86 2.16 1.19 1.32 1.46
Écart : BR - SN 1.82 1.24 1.24 1.20 0.87 1.00
Écart relatif** 46% 31% 31% 30% 22% 25%
Notes :
*Brésil désigne l'État du Ceará.
** (Brésil - Sénégal) / Écart maximum (4)
Au Sénégal, les entreprises informelles sont toujours confrontées à des lacunes
importantes.
• Il existe un écart important entre les entreprises formelles et informelles au Sénégal ;
• Cet écart est plus faible dans la marge intensive, à l'exception des technologies appliquées à l'administration
des entreprises et à la planification de la production - de sorte que même les entreprises formelles n'utilisent
pas intensivement de meilleures technologies
Marge extensive Marge intensive
Administration
des entreprises Administration des
5 entre prises
5
4
Contrôle de la Planification de la 4
Contrôle de la Planification de la
qualité 3 production
qualité 3 production
2 2
1 1
0 0
Modes de Approvisionneme Approvisionneme nt
Modes de paiem ent
paiement nt et achats et achats

Ventes Marketing
Ventes Marketing

Formel Informelle Numérique de base


Formel Informelle Numérique de base
Des tendances similaires Marge extensive
Administration des
Marge intensive
Administration
sont observées selon la
entreprises
5,00 des entreprises
5,00
4,00
Contrôle de la Planification de la 4,00

taille des entreprises et


Contrôle de la Planification de la
qualité 3,00 production 3,00
qualité production
2,00 2,00

les régions
1,00 1,00
0,00 0,00
Approvisionnement Modes de Approvisionneme
Modes de paiement paiement nt et achats
et achats

Les différences dans les marges Ventes Marketing


Ventes Marketing

intensives de technologies pour les


grandes entreprises ou les Petit Moyen Grand
entreprises de Dakar sont Petit Moyen
Administratio
Grand

relativement faibles Administration des


n des
entreprises
entreprises 5,00
5,00 4,00 Planification
Qu'est-ce que cela signifie ? Contrôle de la
4,00
Planification de la
Contrôle de la
qualité 3,00 de la
3,00 production
qualité production 2,00
2,00
1,00
Ces entreprises sont relativement 1,00
0,00
0,00
Approvisionne
meilleures que la moyenne au Modes de
paiement
Approvisionnemen
t et achats
Modes de
paiement
ment et
achats
Sénégal, mais ont encore une grande
marge de manœuvre pour Ventes Marketing Ventes Marketing

s'améliorer, tant au niveau des


marges extensives que des marges
intensives Dakar Diourbel Kaolack Dakar Diourbel Kaolack
Moins de 5 % des entreprises de 5 salariés et plus utilisent les technologies
numériques comme méthode de vente ou de paiement la plus utilisée
• En ce qui concerne les ventes, seulement 1% des entreprises environ bénéficient des plateformes numériques
• L'utilisation des médias sociaux a tendance à être plus large (14%), mais seulement dans la marge étendue
• Le paiement numérique est la technologie numérique la plus répandue (avancée) dans la marge extensive ; mais 95%
des entreprises dépendent encore principalement de l'argent liquide ou des chèques (marge intensive)

Ventes Paiement
100% Vaste Intesnive
93%
90% Vaste Intesnive
83%
100% 98%
80%
90% 84%
70%
80%
60% 54% 70%

50% 60%

50% 47%
40% 41%
40%
30%
30%
20% 15% 14% 20% 15%
11% 12%
10% 10% 7%
3% 3% 4%
1% 1% 0% 0% 0% 1% 0% 0% 0% 0%
0% 0%
Échange de Cash Chèque, bon ou Carte prépayée, Banque en ligne Plate-forme en Cryptocurrency
Locaux de Téléphone, Midia soci ale Plates-formes Propre site web Commandes biens virement de débit ou de ligne
l'établ issement courri el, numériques élect roniques bancaire crédit
représentants
LES RÉSULTATS : De nombreuses entreprises ne bénéficient pas encore des technologies numériques de base :
Passer de 1 à 2+ en matière de sophistication technologique ("vers le numérique") est une première opportunité

2. Planification des
1. Administration 4. Marketing /
opérations de 3. Approvisionnement 6. Modes de 7. Contrôle de la
(processus RH, finances, Information des 5. Ventes
production ou de et achats paiement qualité
comptabilité) consommateurs
service
Recherche
Les procédés Les procédés manuelle des Chat informel Vente directe à Processus
fournisseurs, sans Cash manuels,
manuscrits manuscrits (face à face) l'établissement
base de données visuels ou
centralisée. écrits sans le
Vente directe support des
Ordinateurs équipés Ordinateurs Chat en ligne Chèque, bon
par téléphone technologies
de logiciels standard avec logiciels Ordinateurs avec (par exemple, ou virement numériques
ou par courrier
(par exemple Excel) standard logiciels standard WhatsApp ou bancaire
électronique
Internet)
Applications Carte
Apps mobiles Vente par le biais de Processus manuels,
mobiles ou Enquêtes plateformes ou
prépayée, de
visuels ou écrits
plates-formes ou plateformes Médias sociaux en crédit ou de
numériques structurées d'applications de avec le soutien des
numériques ligne, applications auprès des débit
médias sociaux technologies
spécialisées ou clients numériques
Ordinateurs avec des plateformes Paiement en ligne
logiciels spécialisés Logiciel spécialisé pour numériques Vente en ligne par le ou en ligne/
installés la planification de la Gestion de la biais de plateformes Argent mobile Contrôle
demande, prévision de relation client numériques externes
statistique des
la demande (CRM) (par exemple Amazon,
Gestion des processus
Planification des eBay, Alibaba)
relations avec les En ligne via la
ressources de
fournisseurs (SRM) plate-forme
l'entreprise (ERP) Analyse de Vente en ligne Systèmes
Planification des (commerce automatisés
ressources de données électronique) à l'aide
importantes / d'inspection
l'entreprise (ERP) de son propre site
SRM intégré à la Intelligence Monnaie virtuelle
planification de la web
artificielle ou cryptocrite
production
Commandes
électroniques
intégrées à la chaîne
d'approvisionnement
A la marge intensive du secteur spécifique, les entreprises sénégalaises formelles
ou grandes sont toujours à la traîne par rapport aux entreprises moyennes du
Ceará (Brésil)
3,33
3,5
Indice d'adoption des technologies par secteur - marge extensif
3
2,50
2,5 2,33
2,01 1,94
2 1,76 1,88
1,75 1,68 1,68
1,63 1,57 1,55 1,55
1,48 1,50
1,5 1,36
1,24
1

0,5

0
Ceará Sénégal - Formel Informelle Petit Moy en Grand Agriculture Transformation Porter des Commerce de Dak ar Diourbel Kaolack Kolda Saint Louis Voir Ziguinchor
3 (Brésil) - moyenne des aliments vêtements gros et de
moyenne détail

2,5 2,39

Indice d'adoption des technologies spécifiques au secteur - marge intensive


2
1,71
1,56 1,53 1,57 1,55 1,52
1,44 1,49
1,5 1,36 1,35 1,35 1,36 1,34
1,24 1,26 1,22 1,21

0,5

0
Brés il (Ceará) - Sénégal - Formel Info rmel le Petit Moyen Grand Agri cul ture Transformatio n Porter des Commerce de Dakar Diourb el Kaolack Kol da Saint Loui s Vo ir Ziguin chor
moyenne moyenne des aliments vêtemen ts gros et de détai l
2) Principaux obstacles à la mise à
niveau technologique :
Vers de meilleures entreprises
L'adoption de technologies est payante : Pourquoi ne pas se mettre à niveau ?

Les contraintes financières, le manque d'information, le manque


de connaissances et l'incertitude de la demande sont signalés
comme les principales contraintes
Hypothèse :
69%
1) Manque de financement Contraintes financières 47%
64%

Manque d'information 50%


55%
61%
2) Manque d'informations et de Manque de connaissances 29%
37%
20%
connaissances (capacités des Coût ou aucun avantage économique 29%
32%
22%
entreprises) Incertitude de la demande 20%
25%
34%

3) Manque de demande et de Réglementation gouvernementale 19%


19%
23%

concurrence Énergie ou Internet coûteux 13%


14%
18%

Autres obstacles 17%


14%
24%

Manque de compétences techniques 10%


13%
21%

Pas de préférence des consommateurs 8%


8%
12%

0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80%


Petit Moyen Grand
L'adoption de technologies est payante : Pourquoi ne pas se mettre à niveau ?
• Les adoptions sont positivement associées à la taille et négativement à l'informalité.
• Fonctions commerciales générales : Manque d'information, incertitude, préférence du consommateur, contraintes financières et manque
de connaissances
• Technologies spécifiques à un secteur : Manque d'information, préférence des consommateurs, réglementation gouvernementale
(1) (2) (3) (4)
Variables GBF_Ext GBF_Int SBF_Ext SBF_Int
Manque d'information -0.045** -0.011 -0.075** -0.120***
(0.020) (0.018) (0.035) (0.029)
Incertitude de la demande -0.054** -0.031** 0.012 0.008
(0.025) (0.016) (0.044) (0.035)
Pas de préférence des consommateurs -0.105*** -0.029 0.049 -0.084**
(0.028) (0.020) (0.055) (0.042)
Contraintes financières -0.042** -0.050*** 0.049 0.018
(0.020) (0.016) (0.032) (0.027)
Manque de connaissances -0.047** -0.045*** -0.041 -0.027
(0.020) (0.014) (0.034) (0.028)
Réglementation gouvernementale -0.008 -0.027* 0.017 -0.085***
(0.025) (0.014) (0.039) (0.028)
Log de l'emploi total (2018) 0.049*** 0.043*** 0.039** 0.037**
(0.011) (0.008) (0.019) (0.015)
Informalité -0.331*** -0.278*** -0.298*** -0.150***
-0.025 -0.019 -0.041 -0.03
Constant 0.840*** 0.429*** 1.038*** 0.570***
-0.066 -0.054 -0.104 -0.084
Observations 1,651 1,658 989 984
R-carré 0.48 0.399 0.329 0.262
Secteur FE OUI OUI OUI OUI
Région FE OUI OUI OUI OUI
Remarque : contrôle également du coût ou de l'absence de bénéfice économique, du manque de compétences techniques, de l'énergie coûteuse ou de l'Internet.
1) Des contraintes financières ?
• Les petites entreprises sont confrontées en moyenne à des taux d'intérêt plus élevés ;
• Seules 16 % des petites entreprises ont demandé un prêt pour l'achat de machines ou de logiciels moins chers ;
• Seulement 4 % des petites entreprises ont acquis un nouveau logiciel au cours des trois dernières années.
• Ces associations sont également observées lors de la comparaison entre les entreprises formelles et informelles

Taux d'intérêt et investissement en machines ou logiciels Pourcentage d'entreprises acquérant de nouveaux logiciels
45%
40% 40%
40%
35%
35%
35%
31%
30%
30%

25% 25%

20% 18% 20%


16%
15% 16% 15%
12%
10% 10%
9%
5% 5% 4%

0% 0%
Petit Moyen Grand Nouveaux logiciels
Prêt pour l'achat de machines ou de logiciels Taux d'intérêt Petit Moyen Grand
2) Manque d'information et de connaissances (1)
• L'adoption de la technologie est fortement et significativement
associée à : • Moins de 10% des entreprises ont bénéficié de consultants
• Avoir des fournisseurs ou des acheteurs importants dans un externes
rayon de 50 km • Cette part est encore plus faible pour les petites entreprises et
les entreprises informelles
• Avoir une relation d'affaires avec des multinationales, soit en
• La majorité des entreprises qui n'ont pas recours à des
tant qu'acheteur ou fournisseur
consultants externes, suggèrent qu'elles "n'en ont pas besoin".
• Avoir un PDG ayant une expérience antérieure dans de grandes
entreprises
Part des entreprises
Pourcentage d'entreprises Consultant externe pour la machine ou le logiciel
60%
53% 53% 0,5
50% 48%
0,45 0,43
41%
40% 0,4
0,35
30% 0,3
23%
20% 17% 17% 0,25

10% 0,2 0,16


10% 0,15
0,09
0,1 0,07
0%
Produits ou services Fournisseurs ou Fournisseurs ou PDG ou directeur 0,05
sim ilaires dans un acheteurs dans un acheteurs de ayant une 0
Moyenne Petit Moyen Grand
rayon de 50 km rayon de 50 km sociétés expérience dans de s
multinationales entre prises de 50
Formel Informelle travaille urs ou plus
2) Manque d'information et de connaissances (2)
• Les entreprises informelles et les petites entreprises comptent une très faible proportion de cadres supérieurs titulaires
d'un diplôme universitaire ou ayant une expérience internationale
• Les entreprises informelles et les petites entreprises comptent sur une faible proportion de travailleurs ayant une
formation professionnelle ou un diplôme universitaire
• Les entreprises informelles et les petites entreprises ne demandent pas de professionnels, d'ingénieurs ou de diplômés.
• Les grandes entreprises sénégalaises comptent également sur une petite partie des travailleurs titulaires d'un diplôme
supérieur.

Gestionnaires Travailleurs
0,80 16
0,70 14

0,60 12
10
0,50
8
0,40
6
0,30
4
0,20
2
0,10 0
0,00 Formation Diplôme univ ersitaire Nombre d'i ngénieurs ou Nombre de travailleurs
Top Manager avec un diplôme Top Manager étudiant à l'étranger professionnelle de chercheurs en titul aires d'un MBA,
universitaire ou plus sciences appliquées d'un master ou d'un
doctorat
Formel Informelle Petit Moyen Grand
Formel Informelle Petit Moyen Grand
2) Manque d'information et de connaissances (3)
Nous avons demandé : Sur une échelle de 1 à 10, où 1 correspond au niveau technologique le plus élémentaire et 10 au niveau
le plus avancé, où se situe cette entreprise par rapport à l'entreprise la plus avancée du monde qui fabrique des produits
similaires ?

Les entreprises informelles pensent qu'elles sont meilleures qu'elles ne le sont.


Les entreprises ne savent pas ce qu'elles ne savent pas
Corrélation entre l'auto-évaluation des technologies et l'indice d'adoption des technologies
Formel Informelle

4
6

3.5
Self-Assessment of Technology

Self-Assessment of Technology
5

3
2.5
4

2
3

1 2 3 4 5 1.5 1 2 3 4 5
Extensive SSBF Tech Index - Formal Extensive SSBF Tech Index - Informal
3) Accès aux marchés et concurrence
La concurrence sur le marché intérieur apparaît Les entreprises exportatrices sont plus
comme un moteur essentiel de l'adoption susceptibles d'adopter de meilleures technologies

Principaux moteurs de l'adoption des technologies: Corrélation entre l'adoption de technologies et le


Pourquoi les entreprises adoptent-elles ? statut d'exportateur

.9
La concurrence sur le marché intérieur 60%
54%
58%

Log of Extensive GBF Tech Inde


Amortissement ou remplacement 48%
56%
65%

Produire de nouveaux produits 45%


38%

.8
29%

Accéder à de nouveaux marchés 36%


38%
44%

Autres raisons 19%


11%
10%

.7
La concurrence sur le marché extérieur 17%
20%
27%
15%
Adaptation aux règlements 24%
20%

.6
Produire des produits similaires de manière plus efficace 15%
17%
14%
0 .2 .4 .6 .8 1
14% Exporter
Autres entreprises dans le même secteur 18%
12%
95% CI Fitted values
Autres entreprises de la localité, d'autres secteurs 7%
5%
6%

0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70%

Petit Moyen Grand


3) Principaux obstacles à l'entrepreneuriat:
Vers une augmentation du nombre
d'entreprises
La marge étendue de l'esprit d'entreprise a une faible dynamique

• Le défi (à obtenir des entreprises plus nombreuses et de meilleure qualité) exige non seulement la
mise à niveau technologique des entreprises existantes, mais aussi un environnement qui conduise à
la création d'un plus grand nombre de nouvelles entreprises.

Nouvelles entreprises enregistrées pour mille


Jours pour créer une entreprise
habitants en âge de travailler

Source : Indicateurs du développement mondial. Année la plus récente disponible


Source : Banque mondiale, Doing Business. 2020
L'importante marge de l'entrepreneuriat

Le Sénégal est confronté à plusieurs Le capital


physique
contraintes structurelles qui affectent à la 100
Le tal ent Le capital
fois, sa capacité à avoir plus et mieux d'entrepreneur
80
humain
60
L'amélioration de ces fondamentaux exige 40

du temps et des ressources considérables. Capacités des


entreprises
20 Connaissances

0
• Le ciblage des écosystèmes stratégiques
pourrait accélérer la convergence dans
des secteurs et des régions spécifiques Accès au
marché
Accès au
financement

• Impact à moyen terme


Culture Règlements

• Des rendements potentiellement plus KEN BGD SEN ZAF VNM

élevés grâce aux retombées


Où ? Se concentrer sur deux écosystèmes d'entreprises à fort potentiel et deux écosystèmes d'entreprises
en phase de maturation dans les chaînes de valeur de l'agroalimentaire : Dakar et la Casamance, et les
régions du Nord et des Niayes
En cours de maturation
Densité + qualité
En cours de maturation
Densité + qualité
En cours de maturation
Potentiel élevé
Cette typologie combine
Potentiel élevé densité (plus d'entreprises et
Densité + qualité dans plus d'industries) +
indicateurs de qualité (grandes
entreprises, entreprises
formelles, cadres hautement
qualifiés, nouvelles entreprises)

Les domaines couverts vont de


la mono-industrie+qualité zéro
à la multi-industrie+multi-
qualité (= "à fort potentiel")

Potentiel élevé
Densité + qualité
Les écosystèmes de l'entrepreneuriat dans d'autres secteurs
présentent des inégalités spatiales nettement plus importantes
Tourisme Numérique
Les écosystèmes à fort potentiel sont plus productifs

Ventes moyennes par travailleur Ventes moyennes par usine


La La
Écosystème maturation Les Écosystème maturation Les
s à fort des écosystème s à fort des écosystème
potentiel écosystème s naissants potentiel écosystème s naissants
s s
Agrobusiness 16.58 3.38 2.12 68.41 12.88 4.21
Tourisme 11.52 3.33 2.31 35.42 5.18 4.66
Vente au détail 29.30 14.26 7.91 36.71 16.17 9.15
Services 14.11 5.37 3.11 55.25 9.73 6.57
Numérique 75.60 3.18 1.91 286.76 4.74 2.82
Quels sont les principaux obstacles perçus à l'esprit
d'entreprise dans les écosystèmes à fort potentiel ?
Top 5 des principaux obstacles pour les entreprises des écosystèmes à fort potentiel au Sénégal dans le
recensement des établissements
Accès au crédit Accès au crédit Accès au crédit
2,5 1,2 1,2
1 1 Accès aux
Règlement 2 Accès aux marchés Règlement Accès aux marchés Règlement
marchés
0,8 0,8
1,5
0,6 0,6
1
0,4 0,4
Manque de Soutien aux
Manque de technologie 0,5 Soutien aux entreprises Manque de technologie 0,2 Soutien aux entreprises 0,2
technologie entreprises
0 0 0

Biens
Biens intermédiaires Corruption Biens intermédiaires Corruption Corruption
intermédiaires

Le capital
Infrastructure Le capital humain Infrastructure Le capital humain Infrastructure
humain

L'économie numérique
Agrobusiness Tourisme

Dans le graphique, une valeur de 1 correspond à la moyenne de toutes les entreprises du recensement des établissements. Le questionnaire de recensement demande aux répondants si une liste de 16 contraintes est
contraignante ou non. La fraction des entreprises contraintes dans chaque catégorie de chaque chaîne de valeur est comparée à la moyenne de l'ensemble des entreprises du Sénégal, puis le ratio est moyenné dans
une seule catégorie lorsque les questions mesurent des contraintes similaires.
4) Ecosystèmes de l'entrepreneuriat:
Une stratégie visant à cibler les
interventions politiques pour
promouvoir des entreprises plus
nombreuses et de meilleure qualité
Priorités et stratégies politiques
Priorités Stratégies

1) La promotion de la mise à niveau technologique des 1) Programme d'extension technologique et de capacités


entreprises existantes (formelles et informelles de de gestion, ciblant les écosystèmes les plus potentiels
afin d'améliorer leurs capacités technologiques et de
plus de 5 salariés) devrait être la première priorité gestion ;
pour le Sénégal.
2) Actions de promotion des exportations (axées sur la
• Ces entreprises répondent à une grande partie connaissance et l'information) et intégration de la
des emplois et des revenus chaîne de valeur pour améliorer l'accès au marché ;
• Les faits suggèrent que les politiques peuvent 3) Orienter les efforts d'amélioration de l'infrastructure
améliorer les capacités de gestion et les numérique et des entreprises numériques vers la
capacités technologiques résolution des principaux défis des secteurs
stratégiques et des chaînes de valeur (demande et offre
des entreprises en matière de technologies
• 2) L'augmentation du nombre et de la qualité des numériques)
nouvelles entreprises peut avoir un effet important sur
les heures supplémentaires. 4) Soutien financier
• Les jeunes entreprises sont à l'origine d'une
grande partie de la croissance de l'emploi
A) Programme d'extension technologique et de capacités de gestion

• Fournir un vaste programme d'extension technologique et de capacité de gestion


• Le programme pourrait cibler les écosystèmes les plus susceptibles de bénéficier des
économies d'échelle, de l'agglomération et des retombées potentielles
• Idéalement, tester la possibilité d'utiliser les technologies numériques pour réduire les coûts
(par exemple, le coût de la consultation).
• Une version plus sophistiquée sur le plan technologique pourrait être axée sur les grandes
entreprises de plus de 5 ans ;
• Une version moins sophistiquée basée sur l'expérience du modèle des alliances productives dans
l'agriculture pourrait être axée sur les micro/informelles, y compris les exploitations informelles.

Preuves à l'appui de la stratégie :


• Évaluation de l'impact des capacités de gestion en Inde et au Mexique
• Évaluation de l'impact de la promotion de l'accès aux technologies pour les entreprises au
Bangladesh
B) Améliorer l'accès au marché intérieur et extérieur

• Le programme de promotion des exportations (visant à fournir des connaissances


et des informations) pourrait constituer une deuxième étape d'intervention pour les
entreprises qui bénéficient de capacités managériales et technologiques.
• Ces programmes de "jumelage" pourraient cibler les PME et les grandes entreprises
formelles ;
• Ces entreprises devraient passer par un diagnostic managérial et technologique pour
identifier leurs principales lacunes et établir un plan d'accès aux marchés extérieurs
• Dans le cas du tourisme, il peut s'agir de grandes

• Faciliter l'intégration dans les chaînes de valeur peut être la principale cible des
petites entreprises informelles.
• Ce processus pourrait être soutenu par des plateformes numériques visant à mettre en
relation les fournisseurs et les acheteurs

Preuves à l'appui de la stratégie :


• Évaluation de l'impact sur l'amélioration de l'accès aux marchés au Bangladesh
C) Améliorer les solutions numériques axées sur les entreprises

• Opérations de la BM (DPO) : Amélioration de l'infrastructure


Services de soutien à l'esprit d'entreprise - Analyse de l'offre et de la de
numérique ; loi sur la création d'entreprises ; marchés publics en
ligne
• Les solutions numériques peuvent offrir des possibilités de renforcer
l'adoption des technologies et l'esprit d'entreprise au Sénégal
• Les technologies numériques seront encore plus importantes dans le
contexte de l'épidémie de COVID19

• Une quantité importante de ressources a été allouée à l'amélioration


des start-ups et des solutions numériques au Sénégal.
• Ces ressources pourraient utiliser la priorité des besoins des
entreprises (par exemple, la résolution de problèmes dans la chaîne
de valeur de l'agrobusiness) comme critère potentiel pour la
distribution de l'aide.
• Le gouvernement pourrait coordonner ces priorités avec les
donateurs.

Vous aimerez peut-être aussi