Vous êtes sur la page 1sur 3

La paire torsadée qui relie un abonné au central téléphonique est habituellement dédiée à un

utilisateur unique. Cet utilisateur peut dès lors, à sa guise et à toute heure, utiliser la totalité du
spectre fréquentiel; par ailleurs, la technologie ADSL en tire profit.

Or, la bande de fréquence est une ressource rare qu’il faut utiliser à bon escient et partager
entre tous les utilisateurs. Il est donc nécessaire de transmettre simultanément sur un même
canal le plus grand nombre possible de messages. On fait alors appel aux techniques de
multiplexage.

Le Multiplexage

La technique de multiplexage consiste à combiner plusieurs signaux pour les transmettre sur
un même support.

Historiquement, on en distingue principalement deux types:

 le multiplexage en fréquences (Frequency Division Multiple Access - FDMA).


Cette technique de multiplexage alloue une bande de fréquences spécifique à chaque
signal.
 le multiplexage temporel (Time Division Multiple Access - TDM). Il consiste à
réguler les moments d'occupation du canal pour chaque signal.

La technique la plus récente du multiplexage, et celle qui a ouvert de nouvelles voies pour le
partage de ressources, est le multiplexage par étalement de spectre, elle réalise à la fois un
partage fréquentiel et temporel.

Il est à noter qu'il existe des techniques de multiplexage propres à certains supports. Ainsi,
dans le domaine de la transmission par fibre optique, on a développé des techniques de
multiplexage par longueurs d'onde (Wave Division Multiplexing - WDM) avec quelques
variantes particulièrement adaptées à la transmission à très haut débit (Dense Wave Division
Multiplexing - DWDM).

Accès Multiple par répartition en fréquences ou FDMA

L'utilisation de certains supports de transmission exige un partage adéquat des ressources


fréquentielles. Il faut savoir que des signaux qui occupent des bandes fréquentielles distinctes
n'interfèrent pas!

o Emission

La technique de multiplexage par répartition en fréquences consiste à former un signal


composite par translation fréquentielle de certains signaux. La figure 1 en illustre le principe.
Figure 1: Principe du multiplexage en fréquence.

On dispose d'une série de signaux  i(f ) en bande de base à transmettre simultanément. Au


moyen de mélangeurs accordés à des fréquences spécifiques, le spectre de chaque signal est
déplacé le long de l'axe des fréquences et ajouté au signal multiplex de manière à couvrir une
certaine plage fréquentielle, tout en évitant un chevauchement en ménageant des bandes de
garde entre les signaux.

o Réception

Le signal multiplexé est transmis au récepteur qui doit extraire un à un tous les signaux au
moyen de mélangeurs accordés aux mêmes fréquences qu'à l'émission (voir figure 2).
Figure 2: Principe du démultiplexage en fréquence.

o Accès au multiplex

La question de l'accès (FDMA) est relativement simple car c'est la fréquence porteuse du
signal dans le multiplex qui permet de sélectionner un signal. Cette allocation est
généralement statique dans les réseaux fixes et dynamiques dans les réseaux mobiles. Le
partage fréquentiel des ressources est illustré à la figure 3.

Figure 3: Partage des ressources par multiplexage en fréquence: le FDMA (Frequency


Division Multiple Access).

Vous aimerez peut-être aussi