Vous êtes sur la page 1sur 17

Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.

com - Tous droits réservés

SOMMAIRE

Introduction 3

Qu’est ce qu’une PME ? 4

Définition conventionnelle d’une PME 4


L’actionnariat au sein d’une PME 4
Participer à une augmentation de capital 4
Être actionnaire d’une société 5
Assister aux assemblées générales 5

Pourquoi investir dans une PME ? 6

L’attrait fiscal de l’investissement PME 7


Rendement et risque 8

Comment investir en direct dans une PME ? 10

Le “love money” 10
Les business angels 10
Le crowdfunding 10
La Bourse 12

Sept conseils pour bien sélectionner une PME 13

Exigez un vrai projet de croissance 13


Assurez-vous de l’accès à l’information 13
Optez pour un dirigeant respectueux de ses actionnaires 13
Assurez-vous de l’éligibilité fiscale de la PME 14
Choisissez une participation au bon prix 14

Evitez les frais abusifs 15


Anticipez votre sortie 16

Page 2

Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

Introduction

L’investissement dans les PME est un placement à moyen long terme qui séduira les
investisseurs qui souhaitent contribuer de façon concrète au développement de
l'économie réelle.

Les PME représentent plus de 99% des entreprises européennes, 48,7% de l’emploi
salarié et 82% des créations d’emplois en France depuis 20 ans (KPMG), 43,9% de
la valeur ajoutée, 35,6% du chiffre d’affaires, 32,2% de l’investissement corporel hors
apports et 15,5% du chiffre d’affaires à l’exportation.

La valeur ajoutée brute des 9 290 entités hexagonales recensées lors de la dernière
enquête HSBC sur les PME atteint 310 milliards de dollars, soit 16,5 % du PIB
domestique.

Le gouvernement promouvoit ce type d’investissement puisqu’il a maintenu les


réductions d’impôt liées à la loi TEPA de 2007 et mis en place le PEA PME.

Les PME ont pleinement leur place dans le portefeuille d’un investisseur. Depuis de
nombreuses années, ces valeurs affichent une meilleure performance que les
valeurs du CAC 40. Les valeurs PME sont un investissement stable dans le temps
mais, du fait de leur faible liquidité, celles-ci ne doivent pas excéder 10% de la valeur
totale de votre portefeuille.

Il est crucial d’être bien s’informer sur la PME dans laquelle vous investissez.
L’opacité des PME est un des principaux freins à ce type d’investissement. C’est la
raison pour laquelle il est primordial de rassembler maximum d’information sur la
société : comptes, rapports de valorisation, notes d’opérations et articles de presse.

Prenez votre temps avant d’investir. Documentez-vous, comprenez la stratégie et


discutez avec les dirigeants si vous en avez l’occasion. Une fois actionnaire,
continuez de vous intéresser à la société et participez aux assemblées générales.

Ce guide vous donne les clefs pour bien aborder l’investissement dans les PME et
ainsi augmenter vos chances de faire des placements gagnants.


Page 3

Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

Qu’est ce qu’une PME ?


Définition conventionnelle d’une PME

La catégorie des micros, petites et moyennes entreprises (PME) est constituée des
entreprises qui occupent moins de 250 personnes et dont le chiffre d'affaires annuel
n'excède pas 50 millions d'euros ou dont le total du bilan annuel n'excède pas 43
millions d'euros. L’écrasante majorité (99,8%) des entreprises françaises sont des
PME (CEDEF). Les PME comptent pour 16,5% du PIB et 64% des emplois en
France, 48,7% équivalent temps plein.

(performance-publique.budget.gouv.fr)

L’actionnariat au sein d’une PME

Traditionnellement, les dirigeants de PME manifestent une certaine réticence à ouvrir


leur capital à des investisseurs extérieurs, de crainte de perdre leur indépendance.
Selon une enquête KPMG, près des trois quarts des PME n’ont aucun investisseur
extérieur.

Ces dernières années ont vu l’émergence d’investisseurs privés, dont les business
angels, qui interviennent activement dans la stratégie des PME dont ils sont
actionnaires.

Et pour cause. Des incitations fiscales, comme la loi TEPA de 2007, ont encouragé
l’investissement dans les PME. Le gouvernement actuel souhaite lui aussi inciter à
investir dans les PME, via la loi de finance 2014, et notamment le décret d’application
du 4 mars 2014 relatif au PEA-PME.

Participer à une augmentation de capital

Pour financer son développement, une PME peut décider d’augmenter ses fonds
propres, en ouvrant son capital à de nouveaux investisseurs. La société procède
alors à une augmentation de capital ou à une levée de fonds en émettant de
nouvelles actions.

Page 4

Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

En pratique, pour participer à une augmentation de capital, vous achetez les actions
nouvellement émises sur le marché dit «primaire», qui n’est rien d’autre que le
marché du neuf des actions.

Pour réaliser son augmentation de capital une entreprise peut faire appel au marché
boursier. Pour ce faire, elle doit se conformer aux règlements du marché sur lequel
elle s’introduit, notamment en matière de transparence et de communication
financière. L’entreprise peut aussi décider de lever des capitaux de gré-à-gré, en
rencontrant un par un les investisseurs, sans passer par un marché boursier.

Être actionnaire d’une société

L’actionnaire a un droit sur une part de l’entreprise qui lui donne des droits. Il a un
droit sur une part de l'actif et du bénéfice de l'entreprise, le droit de voter lors des
assemblées générales et le droit de percevoir une éventuelle rémunération sous
forme de dividendes.

Assister aux assemblées générales

En qualité d’actionnaire, l’investisseur est convié aux assemblées générales. Assister


aux assemblées générales permet de rencontrer les dirigeants de la société et de
faire valoir son avis sur la gestion de l’entreprise. Par le droit de vote qui lui donne
ses actions, il peut influer sur la stratégie de l’entreprise.

L’assemblée générale est aussi l’occasion de recueillir de nouvelles informations et


de rencontrer les autres actionnaires.

Page 5

Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

Pourquoi investir dans une PME ?


De nombreux investisseurs particuliers sont attirés par l’investissement PME en
raison des réductions d’impôt sur le revenu et d’ISF auxquelles il donne droit. Mais
l’investissement PME n'est pas seulement un produit de défiscalisation; c'est un
placement à part entière.

Horizon de placement moyen long terme

L’investissement PME est un placement à long terme, d’une durée supérieure à cinq
ans. D’abord parce que les avantages en matière d’imposition exigent ce délai
minimum mais aussi parce que les PME, surtout celles en phase d’amorçage, ont
besoin de temps pour se développer et devenir rentable.

Ticket d’entrée faible

La somme minimale requise pour investir est faible : de 100€ via les sites
d’investissement collectif (crowdfunding) comme Wiseed (pour les startups et les
SAS), à 1000€ via la bourse des PME Alternativa (pour les PME avec conseil
d’administration et en sociétés anonymes).

Les parts de certains fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI) coûtent
aussi environ 1000€.

Diversification

L’investissement PME peut également répondre à une stratégie de diversification. La


majeure partie des PME est peu ou pas suivie par les analystes financiers ou les
fonds. Les PME ne sont pas affectées par l’effet moutonnier observable sur les titres
de grandes sociétés cotées. Ce type d’investissement est donc moins sensible à la
volatilité des marchés financiers.

Proximité géographique

Les dirigeants des PME sont généralement plus accessibles et la voix des
investisseurs particuliers lors des assemblées générales d’actionnaires comptera
aussi davantage. En fait, l’investissement PME peut être un placement de proximité
afin de participer à la croissance économique locale en soutenant les PME de sa ville
ou de sa région.

Page 6

Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

En 2003, des fonds d’investissement de proximité (FIP) ont été créés pour investir au
moins 60% de leurs avoirs dans des PME matures dont l'activité se situe
principalement en région.

Cette proximité motive les investisseurs particuliers les plus entrepreneuriaux à


intervenir dans la gestion ou le pilotage de la PME dans laquelle ils ont investi. On
les appelle les “business angels”.

KPMG estime qu’il y a environ 7000 business angels en France. Ils tendent à
s’associer par affinité pour une région ou pour un thème (internet, énergie,
biotechnologies, etc.).

Malgré ses attraits, l’investissement PME n’est pas sans risque. Une entreprise petite
est d’autant plus vulnérable. Les faillites sont plus fréquentes pour les PME que pour
les grandes entreprises.

L’attrait fiscal de l’investissement PME

L’investissement PME bénéficie d’une fiscalité particulièrement attractive. Étudions


par le menu les avantages fiscaux en vigueur au 1er janvier 2015.

Lorsqu’il investit dans une PME, le particulier peut réduire son ISF à hauteur de 50%
du montant investi, dans la limite de 45 000€ par foyer fiscal.

Alternativement, il peut réduire son IRPP de 18% du montant investi, dans la limite
de 9000€ pour un célibataire, et de 18 000€ pour un couple.

Il est impossible de cumuler pour une même souscription la déduction ISF et IRPP. Il
faut choisir le montant alloué à la réduction d’IR et le montant alloué la réduction ISF.

Dans le cadre d’un investissement dans une PME qui démarre son activité, ces
plafonds sont relevés.

Pour bénéficier de cet avantage fiscal, il est requis de conserver ses titres au moins
cinq ans et de participer en numéraire à des souscriptions ou augmentations de
capital de PME. Les achats d'actions sur un marché secondaire et les apports en
compte courant ne sont pas éligibles.

En cas de sortie avant les cinq ans, les avantages fiscaux sont perdus. La réduction
d’ISF ou d’IR doit être remboursée.

Page 7

Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

Depuis le 1er janvier 2013, les plus-values de cession de valeurs mobilières sont
imposées au barème de l’impôt sur le revenu en fonction de la tranche d’imposition
de chaque contribuable.

Les FCPI et FIP donnent droit à une réduction d’IR de 18% ou d’ISF de 50% de la
somme investie dans des PME. Par exemple, en plaçant votre argent dans un FCPI
ou un FIP investis à 60% dans des PME, vous bénéficiez de 30% de réduction d’ISF
(50% x 60% = 30%).

Investir en direct vous permet de préserver les taux maximum de réduction d’IR et
d’ISF. Cet investissement dans un FIP ou FCPI demande moins de temps et d’efforts
mais il est beaucoup plus onéreux qu’un investissement en direct. La multiplicité des
frais récurrents, des frais d’entrée et des frais de sortie atteint plus de 30% du
montant investi. Les FIP et FCPI qui dépassent les 20% de performance sont
aujourd’hui quasi inexistants. Une fois le fond lancé, les investisseurs doivent
attendre la liquidation du fond, généralement 7 à 9 ans plus tard, pour récupérer leur
capital.

Rendement et risque

Les PME françaises présentent des opportunités d'investissement mais celles-ci ne


sont pas dénuées de risque.

Que ce soit un investissement en direct via une plateforme de crowdfunding, un


réseau de business angels, une Bourse pour PME comme Alternativa ou un
investissement via une société de gestion dans un FCPI ou un FIP, l'investissement
PME présente un risque élevé mais un espoir de gain très important.

Certains business angels ont pu voir leur capital multiplié par 10, 15 ou bien plus en
investissant dans une toute jeune entreprise prometteuse. Néanmoins, les
liquidations restent nombreuses. D'après France Angels, sur dix jeunes entreprises
accompagnées par un réseau de Business Angels, en moyenne :

• quatre feront faillite

• trois resteront scotchées : c'est-à-dire qu'elles réussiront à se maintenir sans


pour autant croître. Faute de liquidité, les investisseurs ne pourront pas
récupérer leur capital.

• deux permettront à leurs investisseurs de récupérer leur capital initial ou de le


voir multiplié par deux ou trois.

Page 8

Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

• une sera  une pépite  : son succès fulgurant permettra de multiplié leur
investissement initial par dix, quinze ou plus. C'est bien sûr l’objectif de tout
business angel.

Pour atténuer le risque, il est sage de diversifier ses placements en investissant dans
plusieurs PME. Il est aussi important de se positionner sur des PME aux activités et
zones géographiques différentes.

De plus, l'avantage fiscal à l’entrée permet à l’investisseur de démarrer


mécaniquement avec une plus-value de 50% dans le cadre de la réduction ISF et de
18% pour la réduction IR.

En effet, prenons le cas d’un investisseur qui doit payer 10 000€ d’ISF en 2015. S’il
investit 20 000€ dans les PME, il n’aura pas ISF à payer en 2015 (20 000 x 50% =
10 000€ de réduction d’impôt). Seule une sous-performance de 50% engendrerait
une moins-value effective pour l’investisseur.


Page 9

Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

Comment investir en direct dans une PME ?


Le “love money”

Investir dans sa PME ou celle d'un proche parent ou enfant est sans doute le meilleur
gage de sécurité. En effet, vous êtes aux premières loges pour analyser la qualité et
le potentiel de celle-ci. Mais tout le monde n’est pas entrepreneur et n’a pas dans sa
famille une PME pour y investir son love money.

Les business angels

Si vous ne connaissez pas de patrons de PME mais que vous avez une vraie
expertise du secteur et que vous souhaitez participer au développement de PME,
vous pouvez devenir business angel.

Pour débuter, rejoignez un regroupement de business angels. Vous aurez accès à un


large choix de PME. C'est aussi un moyen d'échanger avec d’autres investisseurs,
de peser à plusieurs sur les décisions des dirigeants d’entreprises, et d'exiger d’eux
une meilleure transparence.

L'investissement PME peut également être une véritable activité. Un business angel
ne se contente pas d’investir ; il contribue directement à son succès en lui ouvrant
son carnet d’adresse et en offrant ses compétences.

Les business angels investissent entre 5000 et 50  000€ dans des PME chaque
année. Certains préfèrent investir dans quatre ou cinq entreprises différentes.
D'autres préfèrent se concentrer sur une seule. Il s’agit en général de start-ups ou
d’entreprises en phase d’amorçage.

Le crowdfunding

Le crowdfunding est une mise en relation directe des entrepreneurs à la recherche


de fonds et d'investisseurs souhaitant faire fructifier leur capital. Les deux parties se
mettent en relation via un site internet qui récolte les fonds et s’occupe des
souscriptions.

Ce type de financement est actuellement en plein essor. Les pouvoirs publics l’ont
bien compris et ont de ce fait légiféré sur les statuts de conseiller en investissements

Page 1
 0
Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

participatifs (CIP) et d’intermédiaire en financement participatif (IFP) le 1er octobre


2014.

Ces plates-formes, obligatoirement basées en France, doivent respecter des


conditions statuaires (honorabilité, capacité professionnelle des dirigeants) et
organisationnelles (mentions, informations, mises en garde... sur le site web).

Le label « Plate-forme de financement participatif régulée par les autorités françaises


» est un gage de sécurité pour les consommateurs. Ce label est réservé aux plates-
formes enregistrées par l’ORIAS (www.orias.fr) en qualité de CIP ou d’IFP ainsi que
celles agréées par l’ACPR (www.regafi.fr) comme PSI pour fournir le service de
conseil en investissement et, sous réserve, qu’ils proposent des offres ces titres au
moyen d’un site internet d’accès progressif.

Il est vivement recommandé de ne pas entrer en relations avec des sites de


crowdfunding non enregistrés sur www.orias.fr ou sur www.regafi.fr, hormis les sites
de dons.

En 2014, 152 millions d'euros ont été collectés sur des plateformes de finance
participative en France. C'est peu dans l’absolu mais la croissance a été de 84% par
rapport à l'an dernier. Dans une étude américaine reprise par Les Échos, au niveau
mondial la progression a été de 167% en un an. Spectaculaire même si le montant
global de collecte de 16,2 milliards de dollars reste encore marginal à l'échelle des
flux financiers mondiaux.

La plateforme française de crowdlending Credit.fr par exemple fait partie des plates-
formes de financement participatif régulée par les autorités françaises, inscrite à
l'ORIAS. Credit.fr affiche clairement son ambition  : être le leader français des prêts
entre Particuliers, TPE et PME. Vous pouvez prêter à une PME à partir de 100€.

Autre exemple la plateforme de crowdequity Anaxago est également une plate-forme


de financement participatif régulée par les autorités françaises et inscrite à l'ORIAS.
Sur Anaxago.fr, le ticket d’entrée pour investir (surtout dans des start-ups en SAS)
est de 1 000€ par investisseur.

Page 1
 1
Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

La Bourse

Il est possible d’investir dans des PME via la Bourse, comme par exemple la Bourse
européenne des PME de croissance Alternativa. C’est un marché non-réglementé
mais dont les règles sont approuvées par l’AMF.

Une PME cotée a des obligations en matière de transparence financière. Elle est
tenue de communiquer régulièrement sur sa stratégie et ses finances. C’est
rassurant.

Couplée à des règles de marché adaptées, la transparence permet d’accroître le


nombre de contreparties. De ce fait, dans le cas d’une vente par exemple, beaucoup
plus d’acheteurs seront intéressés.

Une fois cotée, la PME a la possibilité de lever des fonds au fil de l’eau en fonction
de ses besoins et de son rythme de développement.

Tous les investisseurs sont logés à la même enseigne. Il y a égalité de traitement des
transactions de tous les porteurs.

Page 1
 2
Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

Sept conseils pour bien sélectionner une PME


Exigez un vrai projet de croissance

Une entreprise qui procède à une augmentation de capital ne doit pas utiliser cette
ressource financière pour combler ses besoins en trésorerie ou rembourser ses
dettes financières mais bel et bien pour financer un investissement moyen long terme
opérationnel, comme l’acquisition d’outils de production ou de la recherche et
développement qui augmentera le résultat d’exploitation de l’entreprise.

Avant de souscrire au capital d’une PME, il est important d’exiger du dirigeant qu’il
exprime clairement son besoin de financement et qu’il présente l’allocation de cet
apport de fonds dans un vrai projet de croissance pour l’entreprise. 

Certaines PME ont un profil de croissance important sur le court terme, souvent sujet
à un produit effet de mode ou innovant, tandis que d’autres vont avoir une croissance
lente mais plus linéaire sur le long terme. Pour l’investisseur, le plus important est
d’identifier des PME susceptibles de bien rémunérer ses actionnaires dans le temps.

Assurez-vous de l’accès à l’information

L’opacité de certaines PME est un gros frein à ce type d’investissement. Pour miser
sereinement sur une PME, l’accès à l’information est primordial pour pouvoir juger de
la véritable santé de l’entreprise.

Plusieurs types d’information existent. Tout d’abord, les éléments financiers des
derniers exercices de la PME : bilan, comptes de résultat et annexes. À ceci
s’ajoutent les rapports du dirigeant expliquant les résultats semestriels ou annuels de
la PME. L’investisseur doit aussi disposer d’une note expliquant les modalités de
l’augmentation de capital de la PME avec les dates-clés et la nature des titres, par
exemple.

Optez pour un dirigeant respectueux de ses actionnaires

Le respect de l’actionnaire passe par une communication régulière à leur intention.


Pour ce faire, le dirigeant de la PME doit tenir informer les actionnaires de ses
passages dans les média, de la signature de grands contrats, de l’évolution de son
business et de ses choix stratégiques.

Page 1
 3
Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

Un dirigeant opaque avec ses actionnaires cherche souvent à masquer la réalité de


la santé économique et financière de sa PME. L’investisseur ne doit pas se contenter
de l’assemblée générale annuelle mais suivre régulièrement l’actualité de la PME
dans laquelle il a investi à travers les articles et les communiqués de presse.

Assurez-vous de l’éligibilité fiscale de la PME

Depuis la loi TEPA de 2007, l'investissement dans les PME permet à l’investisseur
particulier de bénéficier d’une réduction ISF de 50% et d’une réduction IR de 18%.

Pour cela, le dirigeant de la PME doit fournir à l’investisseur une attestation


d’éligibilité qui indique que sa société est bien en ligne avec les lois en vigueurs
accordant ces réductions d’impôts. En effet, la législation évolue régulièrement, il est
donc nécessaire que le dirigeant de PME s’assure d’être en phase avec cette
dernière. Cette attestation protégera l’investisseur en cas de non-respect du cadre
légal par la PME qui cherche à lever des fonds.

Choisissez une participation au bon prix

La valorisation d’une entreprise est un des éléments clés d’un investissement PME.
Le futur actionnaire doit s’assurer que la valorisation a été effectuée par des experts
indépendants. Ces derniers sont censés protéger l’investisseur d’une exagération à
la hausse de la valorisation de l’entreprise.

Il existe différentes méthodes de valorisation mais les deux suivantes sont


généralement les plus utilisées :

La méthode de valorisation par l’étude des cash flows actualisés (discounted free
cash flows) détermine la valeur de l’entreprise en fonction des flux de liquidité
prévisionnels actualisés. Basée sur un business plan, cette méthode s’appuie sur
des prévisions soumises à la volatilité (chiffre d’affaires, coûts d’exploitation ou coûts
du financement)

Les méthodes de valorisation par comparaison vous permettent de comparer la cible


d’investissement avec les entreprises du même secteur d’activité et ainsi vous faire
une idée de la survalorisation ou de la sous-évaluation de votre cible
d’investissement. La société valorisée peut être comparée avec deux types de
données :

Page 1
 4
Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

Les ratios financiers constatés sur les sociétés cotées issues du même secteur
d’activité ayant une intensité capitalistique similaire

Les transactions récentes sur les sociétés issues du même secteur d’activité ayant
une intensité capitalistique similaire

Une comparaison n’a de la valeur que si elle s’effectue entre des entreprises
comparables. La difficulté de cette méthode réside donc de trouver un échantillon
représentatif des sociétés issues du même secteur et ayant une intensité
capitalistique similaire.

L’expertise indépendante repose sur des connaissances, des méthodologies, des


bases de données accessibles aux professionnels et un savoir-faire que l’expert
garantit à l’investisseur en signant son rapport de valorisation.

Evitez les frais abusifs

Plus il y a d’intermédiaires entre la PME et l’investisseur, plus la rentabilité de votre


investissement sera diminuée par des frais. La liste suivante n’est pas exhaustive
mais reprend les frais ou commissions les plus connus :

• frais d'intermédiation
• frais d'inscription
• frais administratifs
• frais d'abonnement
• frais de dossier
• frais de droits de garde
• frais de courtage
• frais de gestion financière
• commission de performance et surperformance.

En général, l’investissement PME en direct permet de limiter une bonne partie de ces
frais. Investir dans une PME cotée en bourse ne vous coûtera que les frais de
courtage et vous fera bénéficier d’un cadre de liquidité nécessaire à votre sortie ainsi
que d’un flux d’informations indispensables dans le suivi de votre portefeuille.

Page 1
 5
Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

Anticipez votre sortie

De nos jours, il est relativement aisé d’investir dans une PME. Mais il est beaucoup
plus compliqué de vendre pour sortir d’une PME. La difficulté du désinvestissement
n’est pas une légende. Il existe des montages financiers pour aider les actionnaires à
sortir en gré-à-gré du capital d’une société, mais cela a un coût : pénalités
financières en cas d’illiquidité des titres ou vente de l’intégralité de sa société, par
exemple.

Le meilleur moyen de garantir une bonne sortie des investisseurs reste la cotation de
la PME sur une Bourse qui permet de créer de la liquidité en mettant en relation les
acheteurs et vendeurs.

Page 1
 6
Gagner de l’argent avec les PME Cafedelabourse.com - Tous droits réservés

Copyright © 2015 - Psycho Active Développement


Rédaction : Louis Yang
Edition et mise en page : Laurent Curau
Tous droits réservés.

Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sans la permission expresse de l’auteur.
Les citations de courts passages sont autorisés.
Première édition : Avril 2013

Contacter l’auteur : contact@cafededelabourse.com

Avertissement

Toutes les informations présentes dans le présent ouvrage sont


données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des
recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les
risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable
de ses décisions d’investissement.

Page 1
 7

Vous aimerez peut-être aussi