Vous êtes sur la page 1sur 4

Université Ibn Zohr, FSJES d’Agadir

Sections FGH ; Professeur Tachfine


Série d’exercices n°2 : « Probabilités », Semestre 2 ; 2019-2020

Exercice 1 :
Les chiffres d’affaires par semaine (en milliers de DH) de deux produits commercialisés par
un même magasin sont deux variables aléatoires X et Y. La loi de probabilité de réalisation de
X et Y est donnée par le tableau suivant :
xi 5 10 30
yi
5 0,05 0,3 0,2
10 0,2 0,2 0,05
1- Quelle est la loi de probabilité de la variable Z=X+Y, représentant le chiffre d’affaire
total ? Calculer E(Z) et V(Z).
2- Déterminer la loi de probabilité de X. Calculer E(X) et V(X).
3- Déterminer la loi de probabilité de Y. Calculer E(Y) et V(Y).
4- Les variables X et Y sont-elles indépendantes ?
Exercice 2 :
On tire au hasard 3 boules dans une urne qui contient 6 boules noires et 4 boules blanches.
Soit X la variable aléatoire désignant le nombre de boules blanches trouvées et Y la variable
aléatoire désignant le nombre de boules noires trouvées.
1- Quelle est la probabilité d’avoir 2 boules blanches à la fin des tirages si ces derniers
sont faits avec remise ?
2- Quelle est la probabilité d’avoir 4 boules blanches à la fin des tirages si ces derniers
sont faits sans remise ?
3- Quelle est la probabilité d’avoir 6 boules noires à la fin des tirages si ces derniers sont
faits avec remise ?
4- Quelle est la probabilité d’avoir 0 boules noires à la fin des tirages si ces derniers sont
faits sans remise ?
Exercice 3 :
Le nombre de clients se présentant devant un guichet bancaire en une demi-journée est une
variable aléatoire X qui suit une loi de Poisson de paramètre 4.
1- Quelle est la probabilité que le nombre de clients se présentant devant le guichet
bancaire soit au plus égal à 1 ?
2- Déterminer E (X). Commenter. Déterminer V (X).
Exercice 4 :
On admet que la probabilité qu'un voyageur oublie ses bagages dans le train est 0,005. Un
train transporte 850 voyageurs. On admettra que ces voyageurs se sont regroupés au hasard et
que leurs comportement, par rapport à leurs bagages, sont indépendants les uns des autres.
On désigne par X la variable aléatoire qui prend pour valeur le nombre de voyageurs ayant
oublié leurs bagages dans le train.
1- Quelle est la loi de probabilité de la variable aléatoire X ? Calculer son espérance
mathématique et sa variance.
2- Donner, en justifiant la réponse, une loi de probabilité permettant d'approcher la loi
trouvée à la question précédente.
3- En utilisant cette loi approchée, calculer une valeur approchée de la probabilité des
événements suivants : a) aucun voyageur n'a oublié ses bagages, b) cinq voyageurs au
moins ont oublié leurs bagages.
1
Correction
Exercice 1 
1- Le chiffre d’affaire total (en milliers de dirhams) est représenté par la variable
aléatoire Z. Sa loi de probabilité est décrite sur le tableau suivant :
zi 10 15 20 35 40 Total
P (Z = zi) 0,05 0,5 0,2 0,2 0,05 1
P (Z = 10) = P (X= 5 et Y= 5) = 0,05 (d’après le tableau de l’exercice en haut) ;
P (Z = 15) = P [(X= 5 et Y= 10) ∪ (X= 10 et Y= 5)] = P (X= 5 et Y= 10) + P (X= 10 et
Y= 5) - P [(X= 5 et Y= 10) ∩ (X= 10 et Y= 5)] = 0,2 + 0,3 – 0 = 0,5.
C’est la probabilité de l’union. Mais l’interaction est vide pour ces deux événements.
De la même façon on peut calculer les autres probabilités (voir tableau ci-dessus). On peut
remarquer que finalement la somme des probabilités est égale à 1.

E(Z) = ∑ ( zi . P ( Z=zi ) ) =¿(10. 0,05) + (15.0,5) + (20.0,2) + (35.0,2) + (40.0,05) = 21. On


zi
espère que le chiffre d’affaire total soit en moyenne 21.000 dirhams par semaine.

V(Z) =∑ ( zi ² . P ( Z=zi ) ) −E ²( Z) = (102. 0,05) + (152.0,5) + (202.0,2) + (352.0,2) +


zi
(402.0,05) – 212 = 522,5 – 441=81,5.
Dans ce cas, σ (Z) = √ 81,5 = 9,02 (en milliers de DH). La dispersion autour de la
moyenne (21) n’est pas grande.
2- Le chiffre d’affaire hebdomadaire (en milliers de dirhams) pour le premier produit est
représenté par la variable aléatoire X. Sa loi de probabilité est décrite sur le tableau
suivant :
xi 5 10 30 Total
P (X = xi) 0,25 0,5 0,25 1
P (X = 5) = P [(X= 5 et Y= 5) ∪ (X= 5 et Y= 10)]
= P (X= 5 et Y= 5) + P (X= 5 et Y= 10) - P [(X= 5 et Y= 5) ∩ (X= 5 et Y=
10)] = 0,05 + 0,2 – 0 = 0,25.
L’événement X = 5 se réalise lorsqu’on réalise en même temps Y = 5 (ventes du deuxième
produit) ou bien lorsque Y = 10.
De cette même façon on calculera les autres probabilités pour X.
E(X) = (5.0,25) + (10.0,5) + (30.0,25) = 13,75 (mille dirhams).
V(X) = (52.0,25) + (102.0,5) + (302.0,25) - 13,752 = 281,25 -189,0625 = 92,1875.
3- Le chiffre d’affaire hebdomadaire (en milliers de dirhams) pour le deuxième produit
est représenté par la variable aléatoire Y. Sa loi de probabilité est décrite sur le tableau
suivant :
yi 5 10 Total
P (Y = yi) 0,55 0,45 1
P (Y = 5) = P [(Y= 5 et X= 5) ∪ (Y= 5 et X= 10) ∪ (X= 5 et X= 30)]
= P (Y= 5 et X= 5) + P (Y= 5 et X= 10) + P (Y= 5 et X= 30)
= 0,05 + 0,3 + 0,2 = 0,55. L’interaction des événements deux à deux est vide.

2
L’événement Y = 5 se réalise lorsqu’on réalise en même temps X = 5 (ventes du premier
produit) ou bien lorsque X = 10 ou encore quand X = 30. De cette même façon on calculera
les autres probabilités pour Y.
E(Y) = (5.0,55) + (10.0,45) = 7,25 (mille dirhams).
V(Y) = (52.0,55) + (102.0,45) - 7,252 = 58,75 - 52,5625= 6,1875.
4- Remarquons que E(Z) = 21 = E (X + Y) = E(X) + E(Y) = 13,75 + 7,25
En règle générale, V(X+Y) = V(X) + V(Y) + 2 COV (X, Y).
Si les variables X et Y sont indépendantes, COV(X, Y) = 0 et dans ce cas V(X+Y) = V(X) +
V(Y).
Remarquons que V(Z) = V(X+Y) = 81,5. Mais V(X) + V(Y) = 92,1875 + 6,1875 = 98,375.

Dans ce cas, COV (X, Y) ≠ 0, ce qui veut dire que X et Y ne sont pas indépendantes.

En effet, COV (X, Y) = -8,4375. Il y a en fait une relation négative entre les ventes des deux
produits. C’est-à-dire, en général, lorsque les ventes hebdomadaires du premier augmentent,
celles du second baissent.

Par ailleurs, COV (X, Y) = E [(X- E(X)). (Y- E(Y))] = E (X.Y) – E(X).E(Y).

Exercice 2 
On tire au hasard 3 boules dans une urne contenant deux types de boules (noires et blanches)
en proportions non nulles.

1- Lorsque les tirages sont faits avec remise, la proportion des boules blanches dans
l’urne (et des noires aussi) ne se modifie pas. Les tirages sont indépendants. Dans ce
cas, le nombre de boules blanches trouvées à la fin des tirages est une variable
aléatoire binomiale X (discrète) : X ∼ B(3 ; 0,4).

P (X=2) = C 23 0,42. 0,61 = 0,576.

2- Lorsque les tirages sans faits sans remise, la proportion des boules blanches dans
l’urne change d’un tirage à l’autre (selon le type de boule tirée). Dans ce cas, le
nombre de boules blanches trouvées à la fin des tirages suit une loi hypergéométrique :
X∼ H (10 ; 3 ;0,4). Les valeurs que peut prendre X sont telle que :
max (0, n-N2) ≤x≤ min (n, N1). Soit max (0, 3-6) ≤x≤ min (3, 4) ou bien 0 ≤x≤ 3.
C’est- à dire que le nombre de boules blanches trouvés est égal au minium à 0 et au
maximum à 3.

Ainsi, P (X = 4) = 0. C’est impossible d’avoir 4 boules blanches à la fin des tirages.

3
3- Le nombre de boules noires trouvées à la fin des tirages (avec remise) est une variable
aléatoire binomiale Y ∼ B (3 ; 0,6 ). Les valeurs que peut prendre Y sont telle que :
Y(Ω) = {0, 1, 2, 3}. Dans ce cas, P (Y=6) =0 .

4- Lorsque les tirages sont faits sans remise, Y ∼ H (10 ;3 ; 0,6).

3 10 ! 10.9.8
P (Y=0) = (C 06 . C 34 )/C 310 = 0,033. Avec, C 10= = = 120.
3 !7 ! 6

Exercice 3 

Le nombre de clients se présentant devant un guichet bancaire en une demi-journée est une
variable aléatoire X qui suit une loi de Poisson de paramètre 4 : X ∼ P( 4). Cette loi dépend
d’un seul paramètre λ=4. X(Ω) = {0, 1, 2, 3, 4, ….}
1- P (X ≤ 1) = P ( X=0 ) + P ( X=1 )=e−4 .¿ 40/0 !) + e−4 . ¿41/1 !) = 0,0183 + 0,0732 =
0,0915.
2- E (X)= 4. En moyen, on espère que quatre clients se présentent devant le guichet
bancaire en une demi-journée. D’autre part, V (X) = 4.
Exercice 4 :
Il s’agit d’une expérience binomiale. On a une probabilité (fixe et générale) de 0,005 pour
qu'un voyageur oublie ses bagages dans le train. Ce dernier transporte plusieurs voyageurs
(850). Aucun voyageur n’influence par son comportement celui des autres voyageurs. A la fin
du voyage par exemple, on a vérifié pour les 850 voyageurs (chacun à part) s’ils ont oublié
leurs bagages. Lorsqu’on trouve un bagage oublié c’est un succès. Dans le cas contraire c’est
un échec.
1- X ∼ B(850 ;0,005). X(Ω) = {0, 1, 2, 3, …, 850}.
E(X)= 850 x 0,005 = 4,25 (voyageurs).
V(X) = 850 x 0,005 x (1- 0,005) = 4,22875.
2- Puisque n est grand (850 ≥ 30) et p est petit (0,005 ≤ 0,1), X peut être approchée par la
loi de Poisson X ≈ P ( 4,25 ) . λ=np=850. 0,005=4,25.
3- P (X= 0) = e−4,25 . ¿4,250/0 !) ≈ 0,014.
Remarque : Avec la loi binomiale, on trouve : P (X=0) = C 08500,0050. 0,995850 ≈ 0,014.
La loi approchée permet un calcul plus rapide et moins compliqué.
4
P (X≥ 5 ¿=1−P ( X ≤ 4) = 1−∑ e
−4,25
.(4,25k /k !) = 0,42.
k=0

Vous aimerez peut-être aussi