Vous êtes sur la page 1sur 11

EXERCICES EN CONSTRUCTIONS METALLIQUES

Faculté du Génie de la Construction


Département de Génie Civil
M1 CM
Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou

EXERCICES D'APPLICATIONS EN CM

EXO N°1 :
Soit à calculer les efforts ultimes revenants aux éléments suivants (voir figure ci-dessous) :
Elément 1 : barre de contreventement de la poutre au vent
Elément 2 : barre de contreventement de la palée de stabilité
Elément 3 : potelet (IPE 200)
Elément 4 : montant de la poutre au vent (IPE 140)

Données :

Bardage (bacs acier) :…………………………...……10.0 kg/m2


Isolants + accessoires de pose :…………………..…..10.0 kg/m2
Lisses de bardage : (IPE 140).
La pression engendrée par le vent :
 Mur pignon :…………….. W(z) = V  60daN / m 2
 Toiture :…………………. W(z) = V  70daN / m 2 ↑ (soulèvement

Dimensions de la construction : b = 32 m ; d = 60 m ; hp = 7.5 m ; h = 10 m


Pression dynamique de pointe : q p ( z )  50.0daN / m 2
Coefficient de frottement C fr  0.04
1kgf  1daN

1
EXERCICES EN CONSTRUCTIONS METALLIQUES

Solution :

Calcul des efforts ultimes revenants aux élément 1,2,3 et 4:

Eléments 1 : diagonale de la poutre au vent

Evaluation des efforts horizontaux en tête des potelets:

Poutre au vent

 h b  F  h b F  h b F
F1   V  1    e ; F2   V  2    e ; F3   V  3    e
 2 16  16  2 8 8  2 8 8
 h b F  h b F
F4   V  4    e ; F5   V  5    e
 2 8 8  2 8 8

Dimensions de la construction : b = 32 m ; d = 60 m ; hp = 7.5 m ; h = 10 m


q p ( z )  50.0daN / m 2 ; C fr  0.04

Fe  F fr  q p ( z )  C fr  A fr

2
EXERCICES EN CONSTRUCTIONS METALLIQUES

Calcul de l’air de frottement de la toiture A fr :


 2.5 
  tg 1    8.88
 16 
Min (2b,4h) = Min (2x32=64, 4x10=40)=40 m
Afr  (32 / cos8.88)  (60  40)  647.76m 2

On prendra dans nôtre cas un bardage en toiture et au niveau des parois verticales dont les
ondulations sont perpendiculaires à la direction du vent. c fr  0.04
F fr  50.0  0.04  647.76  1295.52daN

 7.5 32  1295.52
F1   60     530.97 daN
 2 16  16
 8.12 32  1295.52
F2   60     1136.34daN
 2 8  8
 8.74 32  1295.52
F3   60     1210.74daN
 2 8  8
 9.37 32  1295.52
F4   60     1286.34daN
 2 8  8

 10 32  1295.52
F5   60      1361.94daN
 2 8  8

On ne fait travailler que les diagonales tendues et on considère que les diagonales comprimées
ne reprennent aucun effort, car du fait de leurs grands élancements, elles tendent à flamber
sous de faibles efforts.

3
EXERCICES EN CONSTRUCTIONS METALLIQUES

Le contreventement du versant est une poutre à treillis supposée horizontale.

Par la méthode des coupures, on établit que l’effort Fd dans les diagonales d’extrémité (les
plus sollicitées) est donné comme suit :

Fd . cos   F1  R

avec :

2 F1  2 F2  2 F3  2 F4  F5
R
2
2  530.97  2 1136.34  2 1210.74  2 1286.34  1361.94
R  4845.36daN
2
4 4
tan      tg 1    33.69 R
6  
6
R  F1 4845.36  530.97
d’où : Fd    5185.24daN 4.0 m
cos  cos 33.69
Fd
N Sd  1.5  Fd  1.5  5185.24  7777.86daN
6.0 m

F1

Elément 2 : (diagonale de la palée de stabilité)


Les palées de stabilité doivent reprendre les efforts du vent sur pignons transmis par le
contreventement des versants (poutre au vent). On ne fait travailler que les diagonales
tendues, comme dans le cas de la poutre au vent.

P  W ( z ).S
W ( z )  V  60daN / m2
S  3.75 16  (2.5 16) / 2  80m 2

P  W ( z ).S  60  80  4800daN

4
EXERCICES EN CONSTRUCTIONS METALLIQUES

P P

7.5 m 7.5 m

 

6.0 m 6.0 m

Palée de stabilité

Par la méthode des coupures : P


Effort de traction dans la diagonale tendue :

N cos   P
7.5
tg    1.25 T
7.5 m
6 T
N
  tg 11.25  51.34
P 4800 
N   7683.71daN
cos  cos 51.34
6.0 m
N Sd  1.5  N  1.5  7683.71  11525.56daN

Elément 3 : Potelet
IPE 200 : p = 22.4 kg/ml

Effort de compression :
G  (12.9  4  3)  (10  10)  4 10.0  22.4 10.0  1178.8daN
N Sd  1.35  G  1.35  1178.8daN  1591.38daN

Effort de flexion :
V  60  4.0  240.0daN / ml
Qz .Sd  1.5V  1.5  240.0  360.0daN / ml

5
EXERCICES EN CONSTRUCTIONS METALLIQUES

Elément 4 : (montant de la poutre au vent IPE 140)


N Sd
Charge de compression :
V '  F4  1286.34daN (voir élément 1) z Qy.Sd
N Sd  1.5V '  1.5 1286.34  1929.51daN
y
Charge de flexion : z
  tg 1 (2.5 /16)  8.88
y
N Sd
G  (10  10)  2.0 / cos 8.88  12.9  53.38daN / ml Qz.Sd

V  70  2.0 / cos8.88  141.7 daN / ml ↑ z

1kgf  1daN

Qz .Sd  G cos   1.5V  53.38cos8.88  1.5 141.7  159.8daN / ml ↑

Qy .Sd  1.35G sin   1.35  53.38sin 8.88  11.12daN / ml ←

EXO N°2 :
Faire la vérification aux instabilités du poteau en IPE 330 sous l’action des charges ultimes
suivantes : N Sd  50kN ; M y.Sd  70kN .m

Solution :

Vérification du poteau aux instabilités :

Vérification par rapport à l’axe fort yy :

N Sd M y .Sd
 k yy  1.0
N by . Rd M b.Rd

Vérification par rapport à l’axe faible zz :

N Sd M
 k zy y .Sd  1.0
N bz . Rd M b.Rd

avec : N Sd  50.0kN ; M z .Sd  70.0kN .m

N by . Rd   y N pl . Rd ; N b z. Rd   z N pl . Rd

6
EXERCICES EN CONSTRUCTIONS METALLIQUES

Af y W ply f y
N pl . Rd  ; M ply . Rd  N Sd
 M1  M1

Calcul des coefficients de réduction pour le flambement  y ,  z : y


z z
Flambement par rapport à l’axe fort yy : y

1
y 

 y   y  y
2

2 0.5
Qz .Sd

 y  0.5 1   y ( y  0.2)   y
2

 y 
 y    A  ;  A  1.0 pour les sections de classe 1,2 et 3.
0.5

 1 
y
y 
1
0.5
E
0.5
 2.1  10 4 
1        93.9 : Élancement Eulérien
 f y   23.50 

 : facteur d’imperfection correspondant à la courbe de flambement appropriée, donné par le


tableau 5.5.1 de l’Eurocode 3.

ly 1.0  1000
y    72.94
iy 13.71
 y 72.94
y    0.78
1 93.9

Courbe de flambement :

h / b  330 /160  2.06  1.2

Axe de flambement y  y → courbe de flambement a ;   0.21 (tableau 2)

 y  0.5 1  0.21(0.78  0.2)  0.782   0.8651


1
y  0.5
 0.8069
0.8651  0.86512  0.782 

y  0.78 →  y  0.8069 (tableau de  )

7
EXERCICES EN CONSTRUCTIONS METALLIQUES

Flambement par rapport à l’axe faible zz :

z 
1

 z  0 .5 1   z (  z  0 .2 )   z
2

 
;
2 0.5
 z   z  z
2

lz 250 lz  2.5m (Entre axe des lisses)


z    70.4 ;
iz 3.55

z 70.4
z    0.75
1 93.9

Courbe de flambement :

h / b  330 /160  2.06  1.2

Axe de flambement z  z → courbe de flambement b ;  z  0.34 (tableau 2)

Valeurs recommandées pour les facteurs d’imperfection des courbes de flambement:

z  0.5 1  0.34(0.75  0.2)  0.752   0.8747


1
z  0.5
 0.7548
0.8747  0.8747 2  0.752 

8
EXERCICES EN CONSTRUCTIONS METALLIQUES

z  0.75 →  z  0.7547 (tableau de  )


Af 62.6  23.5
N pl . Rd  y   1337.36kN
 M1 1.1

Calcul des coefficients d’interactions kij :


  N   N 
k yy  min Cmy 1   y  0.2  Sd  ; Cmy 1  0.8 Sd  
 
 N by .Rd   Nby .Rd  
z  0.75  0.4
 0.1z N 0.1 N 
k zy  max 1   Sd ;1   Sd 
 CmLT  0.25 N bz .Rd CmLT  0.25 N bz . Rd 

N by . Rd   y N pl . Rd  0.8069  1337.36  1079.12kN


N b z. Rd   z N pl . Rd  0.7547  1337.36  1009.3kN

Où :

Cmy et CmLT sont les facteurs de moments équivalent pour tenir compte de la forme du
diagramme du moment fléchissant entre les points de maintien latéraux (voir tableau)

Charge uniformément répartie :


Cmy  CmLT  0.95
  50.0   50.0  
k yy  min  0.95  1   0.78  0.2    0.97; 0.95 1  0.8   0.98
  1079.12   1079.12  
k yy  min  0.97;0.98  0.97
 0.1z N 0.1 N 
k zy  max 1   Sd ;1   Sd 
 CmLT  0.25 N bz .Rd CmLT  0.25 N bz . Rd 
 0.1 0.75 50.0 0.1 50.0 
k zy  max 1    0.99;1    0.99 
 0.95  0.25 1009.3 0.95  0.25 1009.3 
k zy  max  0.99; 0.99   0.99

Calcul de l’élancement réduit vis-à-vis du déversement LT :


 
 LT   LT . w  avec : 1  93.9
0.5

 1 

 w  1.0 pour les sections de classe 1 et 2.

 LT : élancement de l’élément vis-à-vis du déversement

9
EXERCICES EN CONSTRUCTIONS METALLIQUES

Pour les profilés laminés en I ou H

l z / iz 250 / 3.55
LT    62.0
2 0.25 0.25
 1 l /i    1  250 / 3.55  
2

(C1 )0.5 1   z z   1.1320.5 1    


 20  h / t f    20  33 /1.15  
 

Moments aux extrémités du tronçon de 2.5 m


On prend : C1  1.132 poutre simplement appuyée.

LT 62
LT    0.66
1 93.9
LT  0.66  0.4 → il y a risque de déversement

Courbe de déversement :
Le choix des courbes de déversement est précisé dans le tableau ci-dessous.

h / b  330 /160  2.06  2.0 → courbe de déversement b ;  Lt  0.34 (tableau 2)

Valeurs recommandées pour les facteurs d’imperfection des courbes de déversement :

LT  0.5 1   LT (LT  0.2)  LT2   0.5 1  0.34(0.66  0.2)  0.662   0.796

1 1
 LT  0.5
 0.5
 0.8058  1.0
LT  LT
2
 LT2  0.796  0.7962  0.662 

LT  0.66 →  LT  0.8058 (tableau de  , courbe de flambement b)

M b. Rd   LT M ply . Rd
W ply f y 804.3  23.5  102
M ply . Rd    171.82kNm
 M1 1.1

10
EXERCICES EN CONSTRUCTIONS METALLIQUES

M b. Rd  0.8058  171.82  138.45kNm

Vérification par rapport à l’axe fort yy.

N Sd M y.Sd 50.0 70.0


 k yy   0.97   0.54  1.0 …………….……Vérifiée.
N by . Rd M b. Rd 1079.12 138.45

Vérification par rapport à l’axe faible zz :

N Sd M y .Sd 50.0 70.0


 k zy   0.99   0.55  1.0 ……………..…….Vérifiée.
N bz . Rd M b. Rd 1009.3 138.45

Conclusion :
L’IPE 330 est vérifié aux instabilités.

11

Vous aimerez peut-être aussi