Vous êtes sur la page 1sur 5

Année universitaire 2019/2020

Université Mohamed Khider Biskra


Faculté des Sciences et de la Technologie
Domaine sciences et Technologies
2ème Année Tronc commun ST
Module : TP Mécanique des Fluides

TP N° 3 : Théorème de Bernoulli

Objectifs
L'expérience consiste à comprendre et vérifier le théorème de Bernoulli à l’aide
d’un Venturi (convergent + divergent), Les objectifs de ce TP sont :
- Etudier les caractéristiques d’un venturi ;
- Appliquer les notions fondamentales sur les écoulements ;
- Mesurer les hauteurs h1,……,h8 ;
- déterminer la vitesse moyenne et le débit d’un écoulement de fluide.

Le « premier » théorème de Bernoulli énonce que pour un écoulement stationnaire de fluide parfait
incompressible avec forces de masse dérivant d'un potentiel, la charge totale se conserve sur chaque
ligne de courant, mais peut varier dune ligne de courant à une autre. Il s’agit donc du principe de
conservation d'énergie mécanique adapté aux fluides en mouvement.

Notions théoriques
En tenant compte des hypothèses citées précédemment, le théorème de Bernoulli peut être formulé
mathématiquement à l’aide de la seconde loi de Newton. L’équation qui en résulte (équation de
Bernoulli) s’écrit sous plusieurs formes dont celle recommandée dans le cas des liquides est donnée par :
p v2
  z  const ……………………..…….(1)
g 2 g

L’application de ce principe entre deux sections d’un tube, soit (i) et (j), nous donne :

pi vi2 p j v 2j
  zi    z j .................(2)
g 2 g g 2 g
Ou encore :

vi2 v 2j
hi   hj  , avec ……………..……….(3)
2g 2g
Où h , h , ...., h représentent les hauteurs d'eau lues sur le multi-manomètre différentiel.
1 2 n
Comme l’équation précédente est à deux inconnues v i et v j , nous pouvons ajouter une équation
supplémentaire décrivant le principe de conservation de la masse (équation de continuité) qui se résume
dans le cas d’un écoulement stationnaire incompressible à :

Qv = ViSi = VjSj ……………….……………..………..(4)

TP Mécanique des Fluides Page 1


Mode opératoire
a- Tube de Venturi
L’appareil, comportant le système Venturi, est disposé horizontalement sur le banc hydraulique, un
support à pieds réglables permettant de le mettre au niveau.
L’eau, aspirée par une pompe immergée, entre dans le venturi par un tuyau flexible. Un autre tuyau
flexible, branché en sortie après le robinet de réglage de débit conduit l’eau au bac de pesée du
banc hydraulique.
Des prises de pression piézométriques sont percées le long du convergent et du divergent du venturi
et sont reliées à des tubes manométriques verticaux montés en face d’échelles graduées en mm.
Ces tubes manométriques sont eux aussi reliés à leurs extrémités supérieures par un collecteur
équipé d’une valve purge permettant de régler la quantité d’air (contre pression P) contenue dans
l’appareil.
b- Principe du Venturi
Installé sur une canalisation et dans le cas d’un écoulement de fluide incompressible (eau), le
venturi peut être utilisé pour mesurer le débit dans la conduite.
Le fluide circulant dans la conduite passe dans un convergent avant d’atteindre un col de section
inférieure à celle de la conduite. La vitesse de l’écoulement augmente dans ce convergent. Cette
augmentation de vitesse correspond par ailleurs à une diminution de pression.
En mesurant cette diminution de pression, il est possible de déterminer la valeur du débit de
l’écoulement.
Après le col, le fluide perd de sa vitesse et remonte en pression.
c- Géométrie du venturi

- D 1 : 25.0mm Entrée Convergent Col

- D2 : 14.6mm
- D3 : 12.4mm x
- D4 : 11.3mm
- D5 : 10.6mm
- D6 : 10.0mm
1 2 3 4 5 6

TP Mécanique des Fluides Page 2


Rapport de TP N°: 2

Nom :…………………………......……, Groupe :…………, Note : … …………….

Questions :

1. A partir des équations (3) et (4) montrer que le débit volumique peut être donné par :
2 g h1  h6 
Qvol  (5)
1 A62  1 A12

2. Remplir le tableau (1) ,

3. A partir des équations (3) et (4) montrer que la perte de charge adimensionnelle peut être donnée
2
hi  h1 A 
par : 2
 1   1  (6)
v1 2 g  Ai 

4. Choisir l’une des expériences et remplir le tableau (2), et tracer ensuite dans le même repère
orthonormé les pertes de charge théoriques et expérimentales

5. Discuter les résultats. Quelles sont vos conclusions ?

Réponse :
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..……………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..…………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………..………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

TP Mécanique des Fluides Page 3


Tableau (1)

Expérience 1 Expérience 2 Expérience 3 Expérience 4

3
Volume (m )

Temps (s)

h1

h2
Charge piézométrique (m)

h3

h4

h5

h6

h7

h8

Débit mesuré
3
(m /s)

Débit théor.
3
Eq. (5) (m /s)

Cq=Qme/Qth

Cq : le coefficient du début

Tableau (2)

Sections
Expérience n° ......
1 2 3 4 5 6

2
Aire (m )

Vitesse moyenne (m/s)

v2
Charge dynamique 2g (m)

Charge piézométrique h (m)

Charge totale h  v2
2g (m)

2g
Perte de charge exp
v12

Perte de charge théor. ( )

TP Mécanique des Fluides Page 4


Graphe N° 1 : les pertes de charge théoriques

Graphe N° 1 : les pertes de charge expérimentales

TP Mécanique des Fluides Page 5

Vous aimerez peut-être aussi