Vous êtes sur la page 1sur 88

CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

 III.3. LES ESCALIERS  

III.3.1. Définition générale :

Les escaliers sont des éléments non structuraux permettant le passage d’un niveau à un autre,
constitués de gradins, dalles inclinée (paillasse), avec des dalles horizontales (paliers);ces
dernières sont coulées sur place.

Pour notre construction, les escaliers sont doits à trois volées. Ils figurent parmi les
types des escaliers présentant des difficultés de modélisation et de calcul.

Même s’ils sont considérés comme des éléments secondaires, on intègre leur raideur
au modèle afin d’avoir ne meilleure appréciation du comportement de la structure.

Fig. III.3 .1. Vue en 3D de l'escalier à 3 volées


III.3.2. Composition d’un escalier :

Il est caractérisés par :


¿ La montée ou la hauteur d’escalier (H)
¿ Le giron : la largeur de marche (g).
¿ L’emmarchement : la largeur de la volée (b).
¿ La contre marche : la partie verticale d’une marche (h).
¿ La paillasse : plafond qui monte sous marches.
¿ Le palier : la partie horizontale.

Université de Jijel
Page 43
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
¿ La volée : suite ininterrompues des marches.

Fig. III.3 .2 Schéma d’un escalier.

III.3.3 Calcul des escaliers :


Pour notre cas, on a principalement trois types d'escalier deux types avec deux volées
identique (un appuie et l’autre encastré) et le troisième escalier avec un seul volé.

A) Etage courant :
A-1 Escalier Type 01: (volée 1 et 3)
 Calcul des sollicitations :

Fig. III.3.3 schéma statique de l’escalier type 1


q eq

- Paillasse : G=8,64KN/ml ; Q=2,5KN/ml


- Palier : G=5.35KN/ml ; Q=2,5KN/ml 3,1 m

q eq 
q L i I

La charge équivalente: L I Fig..3.4 La charge équivalente T1.

Université de Jijel
Page 44
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

qeq q 1∗1,8+ q 2∗1,3


=
1,8+1,3
qeq 1,8∗8,64 +1,30∗5,35
= =7,26 KN /ml
3,1
q =
Alors : eq 7,26 KN/ml

Le calcul se fera pour une bande de 1ml


 A l’état limite ultime :q u =1.35G+1.5Q
q u =1.35×7,26+1.5×2,5=13,55 KN/ml.
Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (13,55 × 3.1²) /8 = 16,28 KN/m.
Moment en travée : Mt = 0.75 M0=12,21KN/m.
Moment sur appui : Ma = 0.5 M0=8,14 KN/m.
 A l’état limite de service :q s=G+Q
q s= 7,26+2,5=9,76 KN/ml.
Moment isostatique M0 = ql² / 8 = (9,76×3,1²) /8 = 11,72 KN/m. 
Moment en travée : Mt = 0.75 M0 =8,79KN/m.
Moment sur appui : Ma = 0.5 M0 =5,86KN/m.
 Calcul des armatures :
 Armatures longitudinales :
Le calcul des armatures se fait essentiellement vis-à-vis de la flexion simple pour une bande
1ml, avec une section (b×h) = (100×16) cm².

fc28  ft28 ❑b ❑s d(m) fbu fe ❑s


(MPa) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
25 1 2.1 1.5 1.15 0.135 14.2 400 348
Tab.. 3.1 Différents coefficients pour le calcul de ferraillage escalier T1.

{
12,21
en travée : =0,047
Mu 1∗0,135
2
∗14,2∗10
3
μ= 2
=
b∗d ∗f bu sur appuie: 8,14
=0,031
1∗0,1352∗14,2∗103

{
α =1,25 ( 1− √ 1−2 µ )= en travée :0,06
sur appuie:0,04

Université de Jijel
Page 45
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

{
Z=d ( 1−0,4 α )= en travée : 13,17 cm
sur appuie:13,28 cm

{
12,21∗102
Mu en travée :=2,66 cm ²
As= = 13,17∗34,8
Z∗σs 8,14∗10
2
sur appuie: =1,76 cm ²
13,28∗34,8

0,23 b∗d∗f t 28 0,23∗100∗13,5∗2,1


Amin = = =1,63 cm ²
fe 400

Les résultats obtenus sont résumés dans le tableau suivant :


Section b d Mu  α Z (cm) As min As A adopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm²) (cm²) (cm²)
Travée 100 13.5 12,21 0,047 0,06 13,17 1.63 2,66 4HA10
3,14
Appuis 100 13.5 8,14 0,031 0,04 13,28 1.63 1,76 4HA10
3,14
Tab..2.2 Résultats du calcul du ferraillage escalier T1.

 Espacement maximal :
St ≤ min (3h, 33cm) = min(3 × 17 ; 33)=33 cm
100
 en travée : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
100
 en appuis : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
 Armatures de répartition :
As 3,14
Ar 
- En travée : 4 = 4 =0,78cm² on adopte : 4T8=2,01cm² ; st=25cm
As 3,14
Ar 
-Sur appuis : 4 = 4 =0.78cm² on adopte : 4T8=2.01cm² ; st=25cm

 Vérification:
 Condition de non fragilité:

e =16 cm, As =3,14 cm 2

0.23  b  d  f t 28
As min 
fe

A s min=1,63 cm²

Université de Jijel
Page 46
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
Asmin = 1,63 cm2< As= 3,14 cm²

 Vérification de la contrainte tangentielle :

On vérifie la condition suivante :


 u   tel que :

 f 
  min 0.2 C 28 ,5MPa 
 b  (Fissuration non préjudiciable) 

Donc :   3.33MPa
Tu
u 
b  d  ; Avec  Tu  : l’effort tranchant maximal sur appui

Tu=q l/2=7,27×3,1/2=11,25 KN
3
11,25∗10
τu= =0,083
1000∗135
 u <  ………………………………………………….……CV

 Vérification à ELS :
 Vérification des contraintes de béton :
   1 f c 28 
   
Il faut vérifier que :  2 100 

 En travée :
12,21
γ=¿MU/MS = =1,39
8,79
   1 f c 28 
  
 2 100  =0.445

Donc : α=0.068<0.445……………………………..C.V.
 Sur appui :
8,14
γ=¿ Mu / Ms = =1,39
5,86
   1 f c 28  1,39−1 25
  
 2 100  = 2 + 100 =0,445

Donc : α =0.032<0. 445 ……………………………..C.V.


 Contrainte dans les aciers tendus :
Université de Jijel
Page 47
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
La fissuration est considérée comme peu nuisible donc il n’est pas nécessaire de vérifier la
contrainte dans les aciers tendus.

 Vérification de la flèche :
Si les trois conditions suivantes de la flèche sont vérifiées, le calcul de la flèche ne s’imposera
pas :

{ }
h 1 16
≥ → =0,05>0.062 … … … … … … … … CNV
l 16 310
h Mt
≥ →0.05> 0.085 … … … … … ….. CNV
l 10 M 0
As 4.2 −3
≤ →2,3 ×10 < 0.0105 … … … .CV
b . d Fe

 Calcul de la flèche :
Selon la méthode de BAEL91 la flèche totale est donnée par :
Δ f t = f gv - f ji + f pi - f gi

ƒgi,  ƒgv   : Les flèches dues à l’ensemble des charges permanentes.


f ji
 : La flèche due à l’ensemble des charges appliquées au moment de la mise en œuvre des
cloisons.
f pi
 : La flèche due à l’ensemble des charges permanentes et d’exploitations supportées par
l’élément.
Cette flèche ne doit pas dépasser L/500
Ml ² Ml ²
fi = fv=
D’après le BAEL91 on a : 10 Ei Ifi  , 10 E v Ifv

 La position de l’axe neutre:


by²+30(As+ As’) y-30(d .As- d ’.As’) =0 Avec: A’=0; A=3,14cm²
50y²+47, 1 y-635, 85=0
√ ∆=359
y=3,12 cm

Université de Jijel
Page 48
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

 Moment d’inertie de la section homogène réduite « I » :

I
by 3
3

  As d - y 
2

 BAEL91.
Avec  y : la position de l’axe neutre.
 : Coefficient d’équivalence=15.
100∗3,123
I= + 15∗3,14∗(13,5−3,12)²
3
I= 6087,13 cm4
I0
 Moment d’inertie de la section homogène réduite «   » :
b.h 3 h 
I0   b.h   V   15 As( d - V )²
12 2 

 b.h 2 
V    15 AS .d  / b.d  15 AS 
 2 
2
100∗16
+15∗3,14∗13,5
2
V= =8,15
100∗16∗15∗3,14
100∗16 3
( )
2
16
I 0= +100∗16∗ −8,15 + 15∗3,14∗(13,5−8,15) ²
12 2
I 0=35517,45 cm4
 Le rapport des sections :
As

b.d
3,14
ρ= =2,32∗10 -3
( 100∗13,5 )
 Calcul des coefficients λi et λv :
0.05 f t 28
i 
5
0,05∗25
λi = =9,05
5∗2,32∗10³
λv = 0,4 λi , λv= 0,4*9,05 =3,62

E i =11000∗√3 f c28 = E i =11000∗√3 25=32164,2 Mpa

Ev = 3700¿ √3 f c28 = 10818, 86 Mpa

Les résultats sont résumés dans le tableau suivant :

Université de Jijel
Page 49
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Y I V I0  λi λv Ei Ev
(cm) ( cm 4 ) (cm) 4 MPa MPa MPa MPa
( cm )
3,12 6087,13 8,15 35517,4 0,00232 9,05 3,62 32164,2 10818,86
5
Tab..3.3 Différents coefficients pour le calcul de la flèche escalier T1.

 flèche instantanée due à G ; « ƒgi,  ƒgv  » :


La combinaison : q=G………… (Pour 1ml).
- Paillasse : q=8 .64 KN/ml.
- Palier : q=5,35 KN/ml.
8,64∗1,8+5,35∗1,3
q eq = =7,26 KN /ml
1,8+ 1,3
2 2
ql 7,26∗3,1
Ms=0,75 M0  M0=  ; M0= =8,72 KN . m
8 8
Ms=0,75* 8,72=6,54 KN.m
^
σ s=15 M s ( d− y ) / I =15×6 ,54×( 0 ,135−0 , 0312 ) /60807 ,13×10 −8=167 ,28 MPA

μ=1−
[ 1 . 75. f t 28
4 ρ . σ s +f t 28 ]
=−0 , 00616≈0

1 .1×I 0
I fg = =1 .1×I 0 =39067 , 19
1+ λi . μ
2
Ms. L 6 , 54×( 3,1 )2
f gi = = =0,5 mm
10 . E i . I fg 10×32164 .2×10+3×39067 ,19×10−8

ƒgi = ƒgv = 0,5 mm

 flèche instantanée due à « j » :


j=1,6 : charge permanente avant la mise en place le revêtement
-palier : q1=5,35-1,6=3.75 KN/ml
-paillasse : q2=8,64-1,6=7,04 KN/ml
3. 75×1,3+7 ,04×0,9
q
  Charge équivalente : eq = 3,1 =5,66KN/ml
Calcul du moment et contrainte :

Université de Jijel
Page 50
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
2
qeq . L
Ms=0.75M0=0.75* 8 = 0, 75*(5, 66*3, 12)/8=5, 78 KN.m
σ s=15 M s ( d− y ) / I= 15∗5,78∗( 0,135−0,0312 ) =147,84 MPa
6087,13∗10−8

μ=1−
[ 1 .75 . f t 28
4 . ρ .σ s + f t 28 ] =
-0,05 =0
1. 1 . I 0
I fj= =
1+ λ i . μ 1,1 I0 = 39067,19 cm4
2
M s.L
f ji = =
10. Ei . I fj 0,44 mm

 flèche due à G+Q : «ƒpi » :


q eq =7, 26+2, 5=9, 76 KN
2 2
qeq . L 9 , 76× (3,1 )
=0 . 75× =
Mpi=0.75.M0= 0.75. 8 8 8, 79 KN.m
σ pi=15 M pi ( d− y ) / I=15×8 , 79×(0 , 135−0 ,0312 )/(6087 , 13×10 −8 ^ )=224 ,83 MPA

μ=1−
[ 1. 75 . f t 28
4 . ρ .σ pi +f t 28 ] =
0.12
1 .1 . I 0
I fp = = 1,1∗35517,45 =18728,27
1+ λ i . μ 1+9,05∗0,12 cm4
2
M .L
f pi = pi = 8,79∗3,12
=1,43
10. Ei . I fp 3
10∗32164,2∗10 ∗18728,27∗10
−8
mm

Donc :
Δf t =f gv −f ji +f pi −f gi
Δƒt=0,5-0,44+1,43-0,5=0,99mm
Δƒt= 0,99mm< l/500=6,2 mm (C.V)
Schéma de ferraillage :

Université de Jijel
Page 51
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Fig.III. 3 .5 : schéma de ferraillage escalier type 1 v1et v3 étage courant

A-2 Escalier Type 02: (volée 2)


 Calcul des sollicitations :

1,35m 0,9m 1,35m

Université de Jijel
Page 52
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Fig. III. 3.6 Schéma statique de l’escalier type2

- Paillasse : G=8,86KN/ml ; Q=2,5KN/ml


- Palier : G=5.35KN/ml ; Q=2,5KN/ml

q eq 
q L
i I

La charge équivalente:
L I

Paillasse : q=1,35G+1,5Q =1,35*8,86+1,5*2,5=15,71 KN/m2

q eq
Palier : q=1,35G+1,5Q =1,35*5,35+1,5*2,5=10,97 KN/m2
qeq q 1∗2,7 +q 2∗0,9
=
3,6
qeq 10,97∗2,7 +15,71∗0,9
= =12,15 KN /ml
3,6 3,6 m
q =
Alors : eq 12,15 KN/ml
Fig..3.7 La charge équivalente T2.

q eq

1 2
3,6m

Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (12,15×(3,6)²) /8 = 19,68 KN.m

Utilisant Caquot pour calculer les moments sur appuis et en travée :


a) Moment sur appuis :

Université de Jijel
Page 53
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
3 3
0 ×0 +12,15 ×3,6
M1=M2= =18,52 KN . m
8,5 × ( 0+3,6 )
b) Moment en travée :
M 1+M 2 18 , 52+18 ,52
1. 25 M 0− =1 . 25(19 ,68 )−
Mt = 2 2
Mt =6,08 KN.m 
 A l’état limite de service :q s=G+Q
Paillasse : q=G+Q =8,86+2,5=11,36 KN/m2

Palier : q=G+Q =5,35+2,5=7,85 KN/m2


qeq q 1∗2,7 +q 2∗0,9
=
3,6
qeq 7,85∗2,7+ 11,36∗0,9
= =8,73 KN /ml
3,6
q =
Alors : eq 8,73 KN/ml
Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (8,73×(3,6)²) /8 = 14,14 KN.m.
a) Moment sur appuis :
0 ×03 +8,73 ×3,6 3
M1=M2= =13,31 KN . m
8,5 × ( 0+3,6 )
b) Moment en travée :
M 1+M 2 13 , 31+13 ,31
1. 25 M 0− =1 .25(14 , 14 )−
Mt = 2 2
Mt =4,36 KN.m 

 Calcul des armatures :


 Armatures longitudinales :
Le calcul des armatures se fait essentiellement vis-à-vis de la flexion simple pour une bande
1ml, avec une section (b×h) = (100×16) cm².
fc28  ft28 ❑b ❑s d(m) fbu Fe ❑s
(MPa) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
25 1 2.1 1.5 1.15 0.135 14.2 400 348

Université de Jijel
Page 54
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Tab..2.4 Différents coefficients pour le calcul de ferraillage escalier T2.

{
6,08
en travée : =0,02
Mu 2
1∗0,135 ∗14,2∗10
3
μ= 2
=
b∗d ∗f bu 18,52
sur appuie: 2 3
=0,07
1∗0,135 ∗14,2∗10

{
α =1,25 ( 1− √ 1−2 µ )= en travée :0,02
sur appuie:0,09

{
Z=d ( 1−0,4 α )= en travée :13,39 cm
sur appuie:13,01 cm

{
2
6,08∗10
en travée: =1,30 cm²
Mu 13,39∗34,8
As= =
Z∗σs 18,62∗10
2
sur appuie: =4,09 cm ²
13,01∗34,8

0,23 b∗d∗f t 28 0,23∗100∗13,5∗2,1


Amin = = =1,63 cm ²
fe 400

Les résultats obtenus sont résumés dans le tableau suivant :


Section b d Mu  Α Z (cm) As min As A adopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm²) (cm²) (cm²)
Travée 100 13.5 6,08 0,02 0,02 13,39 1.63 1,30 4HA10
3,14
Appuis 100 13.5 18,52 0,07 0,09 13,01 1.63 4,09 4HA12
4,52
Tab..3.5 Résultats du calcul du ferraillage escalier T2.

 Espacement maximal :
St ≤ min (3h, 33cm) = min(3 × 17 ; 33)=33 cm
100
 en travée : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4

Université de Jijel
Page 55
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
100
 en appuis : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
 Armatures de répartition :
As 3,14
Ar 
- En travée : 4 = 4 =0,78cm² on adopte : 4T8=2,01cm² ; st=25cm
As 4,52
Ar 
-Sur appuis : 4 = 4 =1,13cm² on adopte : 4T8=2.01cm² ; st=25cm

 Vérification:
 Condition de non fragilité:

e =16 cm, As =3,14 cm 2

0.23  b  d  f t 28
As min 
fe

A s min=1,63 cm²

Asmin = 1,63 cm2< As= 4,52 cm²

 Vérification de la contrainte tangentielle :

On vérifie la condition suivante :


 u   tel que :

 f 
  min 0.2 C 28 ,5MPa 
 b  (Fissuration non préjudiciable) 

Donc :   3.33MPa
Tu
u 
b  d  ; Avec  Tu  : l’effort tranchant maximal sur appui

Tu=q l/2=12,15×3,6/2=21,87 KN
3
21,87∗10
τu= =0,162
1000∗135
u <  ………………………………………………….……CV

Vérification à ELS :
 Vérification des contraintes de béton :
   1 f c 28 
   
Il faut vérifier que :  2 100 

Université de Jijel
Page 56
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

 En travée :
6,08
γ=¿MU/MS = =1,39
4,36
   1 f c 28 
  
 2 100  =0.445

Donc : α=0.02<0.445……………………………..C.V.
 Sur appui :
18,52
γ=¿ Mu / Ms = =1,39
13,31
   1 f c 28  1,39−1 25
  
 2 100  = 2 + 100 =0,445

Donc : α =0.046<0. 445 ……………………………..C.V.


 Contrainte dans les aciers tendus :
La fissuration est considérée comme peu nuisible donc il n’est pas nécessaire de vérifier la
contrainte dans les aciers tendus.
 Vérification de la flèche :
Si les trois conditions suivantes de la flèche sont vérifiées, le calcul de la flèche ne s’imposera
pas :

{ }
h 1 16
≥ → =0,04> 0.062… … … … … … … …CNV
l 16 360
h Mt
≥ → 0.05> 0.085 … … … … … … ..CNV
l 10 M 0
As 4.2 −3
≤ →3,34 × 10 <0.0105 … … … . CV
b . d Fe

 Calcul de la flèche :
Selon la méthode de BAEL91 la flèche totale est donnée par :
Δ f t = f gv - f ji + f pi - f gi

ƒgi,  ƒgv   : Les flèches dues à l’ensemble des charges permanentes.


f ji
 : La flèche due à l’ensemble des charges appliquées au moment de la mise en œuvre des
cloisons.
f pi
 : La flèche due à l’ensemble des charges permanentes et d’exploitations supportées par
l’élément.

Université de Jijel
Page 57
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
Cette flèche ne doit pas dépasser L/500
Ml ² Ml ²
fi = fv=
D’après le BAEL91 on a : 10 Ei Ifi  , 10 E v Ifv

 La position de l’axe neutre:


by²+30(As+ As’) y-30(d .As- d ’.As’) =0 Avec: A’=0; A=3,14cm²
50y²+47, 1 y-635, 85=0
√ ∆=359
y=3,12 cm
 Moment d’inertie de la section homogène réduite « I » :

I
by 3
3

  As d - y 
2

 BAEL91.
Avec  y : la position de l’axe neutre.
 : Coefficient d’équivalence=15.
100∗3,123
I= + 15∗3,14∗(13,5−3,12)²
3
I= 6087,13 cm4

 Moment d’inertie de la section homogène réduite « 


I 0  » :

b.h 3 h 
I0   b.h   V   15 As( d - V )²
12 2 

 b.h 2 
V    15 AS .d  / b.d  15 AS 
 2 
2
100∗16
+15∗3,14∗13,5
2
V= =8,15
100∗16∗15∗3,14
100∗16 3
( )
2
16
I 0= +100∗16∗ −8,15 + 15∗3,14∗(13,5−8,15) ²
12 2
I 0=35517,45 cm4
 Le rapport des sections :
As

b.d
3,14
ρ= =2,32∗10 -3
( 100∗13,5 )

 Calcul des coefficients λi et λv :

Université de Jijel
Page 58
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

0.05 f t 28
i 
5
0,05∗25
λi = =9,05
5∗2,32∗10³
λv = 0,4 λi , λv= 0,4*9,05 =3,62

E i =11000∗√3 f c28 = E i =11000∗√3 25=32164,2 Mpa

Ev = 3700¿ √3 f c28 = 10818, 86 Mpa

Les résultats sont résumés dans le tableau suivant :


Y I V I0  λi λv Ei Ev
(cm) ( cm 4 ) (cm) 4 MPa MPa MPa MPa
( cm )
3,12 6087,13 8,15 35517,4 0,00232 9,05 3,62 32164,2 10818,86
5
Tab..3.6 Différents coefficients pour le calcul de la flèche escalier T2.

 flèche instantanée due à G ; « ƒgi,  ƒgv  » :


La combinaison : q=G………… (Pour 1ml).
- Paillasse : q=8 .86 KN/ml.
- Palier : q=5,35 KN/ml.
8,86∗0,9+5,35∗2,7
q eq = =6,23 KN /ml
3,6
2 2
ql 6,23∗3,6
Ms=0,75 M0  M0=  ; M0= =10,09 KN .m
8 8
Ms=0,75* 10,09=7,56 KN.m
^
σ s=15 M s ( d− y ) / I=15×7 ,56×( 0 , 135−0 ,0312 ) /60807 , 13×10 −8=193 , 37 MPA

μ=1−
[ 1 . 75. f t 28
4 ρ . σ s +f t 28 ]=0 , 05

2
1 .1×I 0 Ms. L 7 , 56× (3,6 )2
I fg = =26897 , 89 f gi = = =1 , 132 mm
1+ λi . μ 10 . E i . I fg 10×32164 .2×10+3×26897 ,89×10−8
2
1. 1×I 0 Ms. L 7 , 56×( 3,6 )2
I fv= =33081 , 45 fv= = =0 , 92mm
1+λv . μ 10 . E i . I fg 10×32164 . 2×10+3 ×33081, 45×10−8

Université de Jijel
Page 59
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

 flèche instantanée due à « j » :

j=1,6 : charge permanente avant la mise en place le revêtement


-palier : q1=5,35-1,6=3.75 KN/ml
-paillasse : q2=8, 86-1,6=7,26 KN/ml
3 . 75×2,7 +7, 26×0,9
q
  Charge équivalente : eq = 3,6 =4,63KN/ml
Calcul du moment et contrainte :
2
qeq . L
Ms=0.75M0=0.75* 8 = 0, 75*(4, 63*3, 62)/8=5, 62 KN.m
σ s=15 M s ( d− y ) / I= 15∗5,62∗( 0,135−0,0312 ) =143,75 MPa
−8
6087,13∗10

μ=1−
[ 1 .75 . f t 28
4 . ρ .σ s + f t 28 ] =
-0,05 =0
1. 1 . I 0
I fj= =
1+ λ i . μ 1,1 I0 = 39067,19 cm4
2
M s.L
f ji = =
10. Ei . I fj 1,62 mm
 flèche due à G+Q : «ƒpi » :
Palier : G+Q=5,35+2,5=7,85 KN/ml
Paillasse : G+Q=8,86+2,5=11,36
q eq = 7,85∗2,7+ 11,36∗0,9 =8,73 KN /ml
3,6
2 2
qeq . L 8 , 73×( 3,6 )
=0 . 75× =
Mpi=0.75.M0= 0.75. 8 8 10, 60 KN.m
σ pi=15 M pi ( d− y ) / I=15×10 , 60×(0 , 135−0 , 0312 )/(6087 ,13×10 −8 ^ )=271 , 26 MPA

μ=1−
[ 1. 75 . f t 28
4 . ρ .σ pi +f t 28 ] =
0.20
1 .1 . I 0
I fp = = 1,1∗35517,45 =13903,62
1+ λ i . μ 1+9,05∗0,20 cm4
2
M .L
f pi = pi = 10,60∗3,12
=3,07
10. Ei . I fp 3
10∗32164,2∗10 ∗13903,2∗10
−8
mm

Donc :
Δf t =f gv −f ji +f pi −f gi
Δƒt=0,92-1,62+3,07-1,132=1,238mm
Δƒt= 1,238mm< l/500=7,2 mm (C.V)

Université de Jijel
Page 60
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Fig.III. 3 .8 : schéma de ferraillage escalier type 2 V2 étage courant


B) Escalier RDC :
b-1 Escalier Type 01: volée 1
 Calcul des sollicitations :

Fig. III.3.9 schéma statique de l’escalier type 1 escalier RDC

- Paillasse : G=8,61KN/ml ; Q=2,5KN/ml q eq


- Palier : G=5.35KN/ml ; Q=2,5KN/ml

q eq 
q L i I

La charge équivalente: L I
3,4 m
qeq q 1∗2,1+ q 2∗1,3
=
2,1+1,3
Fig..3.10 La charge équivalente T1.
qeq 2,1∗8,61+1,30∗5,35
= =7,36 KN /ml
3,4
q =
Alors : eq 7,36 KN/ml
Université de Jijel
Page 61
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Le calcul se fera pour une bande de 1ml


 A l’état limite ultime :q u =1.35G+1.5Q
q u =1.35×7,36+1.5×2,5=13,69 KN/ml.
Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (13,69 × 3,4²) /8 = 19,78 KN/m.
Moment en travée : Mt = 0.75 M0=9,89KN/m.
Moment sur appui : Ma = 0.5 M0=8,14 KN/m.

 A l’état limite de service :q s=G+Q


q s= 7,36+2,5=9,86 KN/ml.
Moment isostatique M0 = ql² / 8 = (9,86×3,4²) /8 = 14,25 KN/m. 
Moment en travée : Mt = 0.75 M0 =10,68KN/m.
Moment sur appui : Ma = 0.5 M0 =7,12KN/m.
 Calcul des armatures :
 Armatures longitudinales :
Le calcul des armatures se fait essentiellement vis-à-vis de la flexion simple pour une bande
1ml, avec une section (b×h) = (100×16) cm².

fc28  ft28 ❑b ❑s d(m) fbu Fe ❑s


(MPa) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
25 1 2.1 1.5 1.15 0.135 14.2 400 348
Tab..3.7 Différents coefficients pour le calcul de ferraillage escalier T1.

{
14,84
en travée : =0,06
Mu 1∗0,1352∗14,2∗103
μ= 2
=
b∗d ∗f bu 9,89
sur appuie: 2 3
=0,04
1∗0,135 ∗14,2∗10

{
α =1,25 ( 1− √ 1−2 µ )= en travée :0,07
sur appuie:0,05

{
Z=d ( 1−0,4 α )= en travée : 13,12 cm
sur appuie:13,23 cm

{
2
14,84∗10
en travée : =3,25 cm²
Mu 13,12∗34,8
As= =
Z∗σs 9,89∗10
2
sur appuie: =2,14 cm ²
13,23∗34,8

Université de Jijel
Page 62
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
0,23 b∗d∗f t 28 0,23∗100∗13,5∗2,1
Amin = = =1,63 cm ²
fe 400

Les résultats obtenus sont résumés dans le tableau suivant :


Section b d Mu  Α Z (cm) As min As A adopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm²) (cm²) (cm²)
Travée 100 13.5 14,84 0,06 0,07 13,12 1.63 3,25 4HA12
4,52
Appuis 100 13.5 9,89 0,04 0,05 13,23 1.63 2,14 4HA10
3,14
Tab..3.8 Résultats du calcul du ferraillage escalier T1.

 Espacement maximal :
St ≤ min (3h, 33cm) = min(3 × 17 ; 33)=33 cm
100
 en travée : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
100
 en appuis : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
 Armatures de répartition :
As 4,52
Ar 
- En travée : 4 = 4 =1,13cm² on adopte : 4T8=2,01cm² ; st=25cm
As 3,14
Ar 
-Sur appuis : 4 = 4 =0.78cm² on adopte : 4T8=2.01cm² ; st=25cm

 Vérification:
 Condition de non fragilité:

e =16 cm, As =4,52 cm 2

0.23  b  d  f t 28
As min 
fe

A s min=1,63 cm²

Asmin = 1,63 cm2< As= 4,52 cm²

 Vérification de la contrainte tangentielle :

On vérifie la condition suivante :


 u   tel que :

 f 
  min 0.2 C 28 ,5MPa 
 b  (Fissuration non préjudiciable) 

Université de Jijel
Page 63
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Donc :   3.33MPa
Tu
u 
b  d  ; Avec  Tu  : l’effort tranchant maximal sur appui

Tu=q l/2=7,37×3,4/2=12,51 KN
3
12,51∗10
τu= =0,092
1000∗135
 u <  ………………………………………………….……CV

 Vérification à ELS :
 Vérification des contraintes de béton :
   1 f c 28 
   
Il faut vérifier que :  2 100 

 En travée :
14,84
γ=¿MU/MS = =1,39
10,68
   1 f c 28 
  
 2 100  =0.445

Donc : α=0.07<0.445……………………………..C.V.
 Sur appui :
9,89
γ=¿ Mu / Ms = =1,39
7,12
   1 f c 28  1,39−1 25
  
 2 100  = 2 + 100 =0,445

Donc : α =0.05<0. 445 ……………………………..C.V.

 Contrainte dans les aciers tendus :


La fissuration est considérée comme peu nuisible donc il n’est pas nécessaire de vérifier la
contrainte dans les aciers tendus.
 Vérification de la flèche :
Si les trois conditions suivantes de la flèche sont vérifiées, le calcul de la flèche ne s’imposera
pas :

Université de Jijel
Page 64
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

{ }
h 1 16
≥ → =0,04> 0.062… … … … … … … …CNV
l 16 340
h Mt
≥ →0.04 >0.085 … … … … … … ..CNV
l 10 M 0
As 4.2 −3
≤ →3,3 ×10 <0.0105 … … … .CV
b . d Fe

 Calcul de la flèche :
Selon la méthode de BAEL91 la flèche totale est donnée par :
Δ f t = f gv - f ji + f pi - f gi

ƒgi,  ƒgv   : Les flèches dues à l’ensemble des charges permanentes.


f ji
 : La flèche due à l’ensemble des charges appliquées au moment de la mise en œuvre des
cloisons.
f pi
 : La flèche due à l’ensemble des charges permanentes et d’exploitations supportées par
l’élément.
Cette flèche ne doit pas dépasser L/500
Ml ² Ml ²
fi = fv=
D’après le BAEL91 on a : 10 Ei Ifi  , 10 E v Ifv

 La position de l’axe neutre:


by²+30(As+ As’) y-30(d .As- d ’.As’) =0 Avec: A’=0; A=4,52cm²
50y²+67, 8 y-915, 3=0
√ ∆=433,19
y=3,66 cm
 Moment d’inertie de la section homogène réduite « I » :

I
by 3
3

  As d - y 
2

 BAEL91.
Avec  y : la position de l’axe neutre.
 : Coefficient d’équivalence=15.
3
100∗3,66
I= +15∗4,52∗(13,5−3,66)²
3
I= 9642,95cm4

Université de Jijel
Page 65
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

I0
 Moment d’inertie de la section homogène réduite «   » :
b.h 3 h 
I0   b.h   V   15 As( d - V )²
12 2 

 b.h 2 
V    15 AS .d  / b.d  15 AS 
 2 
2
100∗16
+15∗4,52∗13,5
2
V= =8,22
100∗16∗15∗4,52
100∗16 3
( )
2
16
I 0= +100∗16∗ −8,22 +15∗4,52∗(13,5−8,22) ²
12 2
I 0=35100,92 cm4
 Le rapport des sections :
As

b.d
4,52
ρ= =3,34∗10-3
( 100∗13,5 )
 Calcul des coefficients λi et λv :
0.05 f t 28
i 
5
0,05∗25
λi = =6,28
5∗3,34∗10−³
λv = 0,4 λi , λv= 0,4*6,28 =2,51

E i =11000∗√3 f c28 = E i =11000∗√3 25=32164,2 Mpa

Ev = 3700¿ √3 f c28 = 10818, 86 Mpa

Les résultats sont résumés dans le tableau suivant :


Y I V I0  λi λv Ei Ev
(cm) ( cm 4 ) (cm) 4 MPa MPa MPa MPa
( cm )
3,66 9642,95 8,22 36100,9 0,00334 6,28 2,51 32164,2 10818,86
2
Tab..3.9 Différents coefficients pour le calcul de la flèche escalier T1.

 flèche instantanée due à G ; « ƒgi,  ƒgv  » :


La combinaison : q=G………… (Pour 1ml).

Université de Jijel
Page 66
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
- Paillasse : q=8 .61 KN/ml.
- Palier : q=5,35 KN/ml.
8,61∗2,1+5,35∗1,3
q eq = =7,36 KN /ml
2,1+1,3
2 2
ql 7,36∗3,4
Ms=0,75 M0  M0=  ; M0= =10,63 KN . m
8 8
Ms=0,75* 10,63=7,97 KN.m
^
σ s=15 M s ( d− y ) / I=15×7 , 97×( 0 , 135−0 , 0366 ) /9642 , 95×10 −8=121 ,99 MPA

μ=1−
[ 1 . 75. f t 28
4 ρ . σ s +f t 28 ] =0 , 014

2
1 .1×I 0 Ms. L 7 , 97×( 3,4 )2
I fg = f
=36501 ,77 gi = = =0 , 78 mm
1+ λi . μ 10 . E i . I fg 10×32164 .2×10+3×36501, 77×10−8
2
1. 1×I 0 Ms. L 7 , 97×( 3,4 )2
I fv= =38362 , 93 fv=10 . E . I = +3 −8
=0 ,74 mm
1+ λv . μ i fg 10×32164 . 2×10 ×38362, 93×10

 flèche instantanée due à « j » :

j=1,6 : charge permanente avant la mise en place le revêtement


-palier : q1=5,35-1,6=3.75 KN/ml
-paillasse : q2=8,61-1,6=7,01 KN/ml
3 .75×1,3+7 ,01×2,1
q
  Charge équivalente : eq = 3,4 =5,76KN/ml
Calcul du moment et contrainte :
2
qeq . L
Ms=0.75M0=0.75* 8 = 0, 75*(5, 76*3, 42)/8=6, 24 KN.m
σ s=15 M s ( d− y ) / I= 15∗6,24∗( 0,135−0,0366 ) =95,51 MPa
−8
9642,95∗10

μ=1−
[ 1 .75 . f t 28
4 . ρ .σ s + f t 28 ] =
-0,08 =0
1. 1 . I 0
I fj= =
1+ λ i . μ 1,1 I0 = 39711,01 cm4
2
M s.L
f ji = =
10. Ei . I fj 0,56 mm
 flèche due à G+Q : «ƒpi » :
q eq =7, 36+2, 5=9, 86 KN

Université de Jijel
Page 67
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

qeq . L2 9 , 86×( 3,4 )


2
=0 . 75× =
Mpi=0.75.M0= 0.75. 8 8 10, 68 KN.m
^
σ pi=15 M pi ( d− y ) / I =15×10 , 68×(0 , 135−0 , 0366 )/(9642 , 95×10 −8)=163 , 47 MPA

μ=1−
[ 1. 75 . f t 28
4 . ρ .σ pi +f t 28 ] =
0.14
1 .1 . I 0
I fp = = 1,1∗36100,92 =21131,87
1+ λ i . μ 1+ 6,28∗0,14 cm4
2
M .L
f pi = pi = 10,68∗3,4 2
=1,81
10. Ei . I fp 3
10∗32164,2∗10 ∗21131,87∗10
−8
mm

Donc :
Δf t =f gv −f ji +f pi −f gi
Δƒt=0,74-0,56+1,81-0,78=1,21mm
Δƒt= 1,21mm< l/500=6,8 mm (C.V)

Fig.III. 3 .11 : schéma de ferraillage escalier type 1 v1et RDC

b-2 Escalier Type 02: (volée 2)


 Calcul des sollicitations :

Université de Jijel
Page 68
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

1,35m 0,9m 1,35m

Fig. .3 .12 Schéma statique de l’escalier T2 escalier RDC.


- Paillasse : G=9,09KN/ml ; Q=2,5KN/ml
- Palier : G=5.35KN/ml ; Q=2,5KN/ml

q eq 
q L
i I

La charge équivalente:
L I

Paillasse : q=1,35G+1,5Q =1,35*9,09+1,5*2,5=16, 02 KN/m2

q eq
Palier : q=1,35G+1,5Q =1,35*5,35+1,5*2,5=10,97 KN/m2
qeq q 1∗2,7 +q 2∗0,9
=
3,6
qeq 10,97∗2,7 +16,02∗0,9
= =12,23 KN /ml
3,6 3,6 m
q =
Alors : eq 12,23 KN/ml
Fig..3.13 La charge équivalente
T2.
q eq

1 2
3,6m

Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (12, 23×(3,6)²) /8 = 19,81 KN.m


Utilisent Caquot on calcule les moments sur appuis et en travée :
c) Moment sur appuis :

Université de Jijel
Page 69
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
3 3
0 ×0 +12,23 ×3,6
M1=M2= =18,64 KN . m
8,5 × ( 0+3,6 )
d) Moment en travée :
M 1+M 2 18 , 64+18 , 64
1. 25 M 0− =1 . 25(19 ,81 )−
Mt = 2 2
Mt =6,12 KN.m 
 A l’état limite de service :q s=G+Q
Paillasse : q=G+Q =9,09+2,5=11,59 KN/m2

Palier : q=G+Q =5,35+2,5=7,85 KN/m2


qeq q 1∗2,7 +q 2∗0,9
=
3,6
qeq 7,85∗2,7+ 11,59∗0,9
= =8,78 KN /ml
3,6
q =
Alors : eq 8,78 KN/ml

Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (8,78×(3,6)²) /8 = 14,22 KN.m.


c) Moment sur appuis :
3 3
0 ×0 +8,78 × 3,6
M1=M2= =13,38 KN . m
8,5 × ( 0+3,6 )
d) Moment en travée :
M 1+M 2 13 , 38+13 , 38
1. 25 M 0− =1 . 25(14 , 22)−
Mt = 2 2
Mt =4,39 KN.m 
 Calcul des armatures :
 Armatures longitudinales :
Le calcul des armatures se fait essentiellement vis-à-vis de la flexion simple pour une bande
1ml, avec une section (b×h) = (100×16) cm².
fc28  ft28 ❑b ❑s d(m) fbu Fe ❑s
(MPa) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
25 1 2.1 1.5 1.15 0.135 14.2 400 348
Tab..3.10 Différents coefficients pour le calcul de ferraillage escalier T2.

Université de Jijel
Page 70
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

{
6,12
en travée : =0,02
Mu 2
1∗0,135 ∗14,2∗10
3
μ= 2
=
b∗d ∗f bu 18,64
sur appuie: 2 3
=0,07
1∗0,135 ∗14,2∗10

{
α =1,25 ( 1− √ 1−2 µ )= en travée :0,025
sur appuie:0,09

{
Z=d ( 1−0,4 α )= en travée :13,36 cm
sur appuie:13,01 cm

{
6,12∗102
Mu entravée : =1,32 cm²
As= = 13,36∗34,8
Z∗σs 18,64∗10
2
sur appuie: =4,11 cm²
13,01∗34,8

0,23 b∗d∗f t 28 0,23∗100∗13,5∗2,1


Amin = = =1,63 cm ²
fe 400

Les résultats obtenus sont résumés dans le tableau suivant :


Section b d Mu  α Z (cm) As min As A adopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm²) (cm²) (cm²)
Travée 100 13.5 6,12 0,02 0,025 13,36 1.63 1,32 4HA10
3,14
Appuis 100 13.5 18,64 0,07 0,09 13,01 1.63 4,11 4HA12
4,52
Tab..3.11 Résultats du calcul du ferraillage escalier T2.

 Espacement maximal :
St ≤ min (3h, 33cm) = min(3 × 17 ; 33)=33 cm
100
 en travée : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
100
 en appuis : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
 Armatures de répartition :
Université de Jijel
Page 71
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

As 3,14
Ar 
- En travée : 4 = 4 =0,78cm² on adopte : 4T8=2,01cm² ; st=25cm
As 4,52
Ar 
-Sur appuis : 4 = 4 =1,13cm² on adopte : 4T8=2.01cm² ; st=25cm

 Vérification:
 Condition de non fragilité:

e =16 cm, As =4,52 cm 2

0.23  b  d  f t 28
As min 
fe

A s min=1,63 cm²

Asmin = 1,63 cm2< As= 4,52 cm²

 Vérification de la contrainte tangentielle :

On vérifie la condition suivante :


 u   tel que :

 f 
  min 0.2 C 28 ,5MPa 
 b  (Fissuration non préjudiciable) 

Donc :   3.33MPa
Tu
u 
b  d  ; Avec  Tu  : l’effort tranchant maximal sur appui

Tu=q l/2=12,23×3,6/2=22,01 KN
3
22,01∗10
τu= =0,163
1000∗135
 u <  ………………………………………………….……CV

Vérification à ELS :
 Vérification des contraintes de béton :
   1 f c 28 
   
Il faut vérifier que :  2 100 

 En travée :
6,12
γ=¿MU/MS = =1,39
4,39
   1 f c 28 
  
 2 100  =0.445

Université de Jijel
Page 72
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
Donc : α=0.025<0.445……………………………..C.V.
 Sur appui :
18,64
γ=¿ Mu / Ms = =1,39
13,38
   1 f c 28  1,39−1 25
  
 2 100  = 2 + 100 =0,445

Donc : α =0.09<0. 445 ……………………………..C.V.


 Contrainte dans les aciers tendus :
La fissuration est considérée comme peu nuisible donc il n’est pas nécessaire de vérifier la
contrainte dans les aciers tendus.
 Vérification de la flèche :
Si les trois conditions suivantes de la flèche sont vérifiées, le calcul de la flèche ne s’imposera
pas :

{ }
h 1 16
≥ → =0,04> 0.062… … … … … … … …CNV
l 16 360
h Mt
≥ → 0.05> 0.085 … … … … … … ..CNV
l 10 M 0
As 4.2
≤ →2,82 ×10−3 <0.0105 … … … .CV
b . d Fe

 Calcul de la flèche :
Selon la méthode de BAEL91 la flèche totale est donnée par :
Δ f t = f gv - f ji + f pi - f gi

ƒgi,  ƒgv   : Les flèches dues à l’ensemble des charges permanentes.


f ji
 : La flèche due à l’ensemble des charges appliquées au moment de la mise en œuvre des
cloisons.
f pi
 : La flèche due à l’ensemble des charges permanentes et d’exploitations supportées par
l’élément.
Cette flèche ne doit pas dépasser L/500

Université de Jijel
Page 73
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
Ml ² Ml ²
fi = fv=
D’après le BAEL91 on a : 10 Ei Ifi  , 10 E v Ifv

 La position de l’axe neutre:


by²+30(As+ As’) y-30(d .As- d ’.As’) =0 Avec: A’=0; A=4,52cm²
50y²+67, 8 y-915, 3=0
√ ∆=433,19
y=3,66 cm
 Moment d’inertie de la section homogène réduite « I » :

I
by 3
3

  As d - y 
2

 BAEL91.
Avec  y : la position de l’axe neutre.
 : Coefficient d’équivalence=15.
100∗3,66 3
I= +15∗4,52∗(13,5−3,66)²
3
I= 9642,95cm4

 Moment d’inertie de la section homogène réduite « 


I 0  » :

b.h 3 h 
I0   b.h   V   15 As( d - V )²
12 2 

 b.h 2 
V    15 AS .d  / b.d  15 AS 
 2 
100∗16 2
+15∗4,52∗13,5
2
V= =8,22 cm
100∗16∗15∗4,52

100∗16 3
( )
2
16
I 0= +100∗16∗ −8,22 +15∗4,52∗(13,5−8,22) ²
12 2
I 0=35100,92 cm4
 Le rapport des sections :
As

b.d
4,52
ρ= =3,34∗10-3
( 100∗13,5 )
 Calcul des coefficients λi et λv :
0.05 f t 28
i 
5

Université de Jijel
Page 74
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
0,05∗25
λi = =6,28
5∗3,34∗10−³
λv = 0,4 λi , λv= 0,4*6,28 =2,51

E i =11000∗√3 f c28 = E i =11000∗√3 25=32164,2 Mpa

Ev = 3700¿ √3 f c28 = 10818, 86 Mpa

Les résultats sont résumés dans le tableau suivant :


Y I V I0  λi λv Ei Ev
(cm) 4 (cm) MPa MPa MPa MPa
( cm ) ( cm 4 )
3,66 9642,95 8,22 36100,9 0,00334 6,28 2,51 32164,2 10818,86
2
Tab..3.12 Différents coefficients pour le calcul de la flèche escalier T2.

 flèche instantanée due à G ; « ƒgi,  ƒgv  » :


La combinaison : q=G………… (Pour 1ml).
- Paillasse : q=9 .09 KN/ml.
- Palier : q=5,35 KN/ml.
9,09∗0,9+5,35∗2,7
q eq = =6,28 KN /ml
3,6
q l2 6,28∗3,6 2
Ms=0,75 M0  M0=  ; M0= =10,17 KN . m
8 8
Ms=0,75* 10,17=7,62 KN.m
^
σ s=15 M s ( d− y ) / I=15×7 ,62×( 0 , 135−0 , 0366 ) /9642 , 95×10−8=116 , 63 MPA

μ=1−
[ 1 . 75. f t 28
4 ρ . σ s +f t 28 ]=−0 , 62≈0

1 .1×I 0
I fg = =1 .1 I 0 =1 .1×36100 , 92=39711 , 01
1+ λi . μ
2 2
Ms. L 7 , 62×( 3,6 )
f gi = = =0 , 77 mm
10 . E i . I fg 10×32164 .2×10+3×39711, 01×10−8

1. 1×I 0 M s . L2 7 , 62×( 3,6 )2


I fv= =39711 , 01 fv=10 . E . I = +3 −8
=0 , 77 mm
1+λv . μ i fg 10×32164 . 2×10 ×39711, 01×10

 flèche instantanée due à « j » :

j=1,6 : charge permanente avant la mise en place le revêtement

Université de Jijel
Page 75
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
-palier : q1=5,35-1,6=3.75 KN/ml
-paillasse : q2=9, 09-1,6=7,49 KN/ml
3 . 75×2,7 +7 , 49×0,9
q
  Charge équivalente : eq = 3,6 =4,68KN/ml
Calcul du moment et contrainte :
2
qeq . L
Ms=0.75M0=0.75* 8 = 0, 75*(4, 68*3, 62)/8=5, 69 KN.m
σ s=15 M s ( d− y ) / I= 15∗5,69∗( 0,135−0,0366 ) =87,09 MPa
−8
9642,95∗10

μ=1−
[ 1 .75 . f t 28
4 . ρ .σ s + f t 28 ] =
-0,12 =0
1. 1 . I 0
I fj= =
1+ λ i . μ 1,1 I0 = 39711,01 cm4
2
M s.L
f ji = =
10. Ei . I fj 0,57 mm
 flèche due à G+Q : «ƒpi » :
Palier : G+Q=5,35+2,5=7,85 KN/ml
Paillasse : G+Q=9, 09+2,5=11,59
q eq = 7,85∗2,7+ 11,59∗0,9 =8,78 KN /ml
3,6
2 2
qeq . L 8 , 78×( 3,6 )
=0 . 75× =
Mpi=0.75.M0= 0.75. 8 8 10, 66 KN.m
^
σ pi=15 M pi ( d− y ) / I=15×10 , 66×(0 , 135−0 ,0366 )/(9641 , 95×10−8)=163 ,16 MPA

μ=1−
[ 1. 75 . f t 28
4 . ρ .σ pi +f t 28 ] =
0.14
1 .1 . I 0
I fp = = 1,1∗36100,92 =21131,87
1+ λ i . μ 1+ 6,28∗0,14 cm4
2
M .L 10,66∗3 , 6²
f pi = pi = =2,03
10. Ei . I fp 10∗32164,2∗103∗21131,87∗10−8 mm

Donc :
Δf t =f gv −f ji +f pi −f gi
Δƒt=0,77-0,57+2,03-0,77=1,46mm
Δƒt= 1,46mm< l/500=7,2 mm (C.V)

Université de Jijel
Page 76
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Fig.III. 3.14 : schéma de ferraillage escalier type 2 V2 RDC


b-3- Escalier Type 01 (volée 3)

 Calcul des sollicitations :

2.4
1.2m 0.7
1,8m

q1

1.2m 1,8mm

Fig..3.15 Schéma statique de l’escalier T1.

q eq 
q L i I
q eq
La charge équivalente: L I

qeq q 1∗1,8+ q 2∗1,2


=
1,8+1,2
qeq 1,8∗8,56+ 1,20∗5,35 3m
= =7,27 KN /ml
3

Fig..3.16 La charge équivalente T1.


Université de Jijel
Page 77
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

q =
Alors : eq 7,27 KN/ml
Le calcul se fera pour une bande de 1ml
 A l’état limite ultime :q u =1.35G+1.5Q
q u =1.35×7,27+1.5×2,5=13,56 KN/ml.
Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (13,56 × 3²) /8 = 15, 25 KN/m.
Moment en travée : Mt = 0.75 M0=11,44KN/m.
Moment sur appui : Ma = 0.5 M0=7, 62 KN/m.
 A l’état limite de service :q s=G+Q
q s= 7,27+2,5=9, 77 KN/ml.
Moment isostatique M0 = ql² / 8 = (9,77×3²) /8 = 10, 99 KN/m. 
Moment en travée : Mt = 0.75 M0 =8, 24KN/m.
Moment sur appui : Ma = 0.5 M0 =5,49KN/m.

 Calcul des armatures :


 Armatures longitudinales :
Le calcul des armatures se fait essentiellement vis-à-vis de la flexion simple pour une bande
1ml, avec une section (b×h) = (100×16) cm².
fc28  ft28 ❑b ❑s d(m) fbu fe ❑s
(MPa) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
25 1 2.1 1.5 1.15 0.135 14.2 400 348
Tab..3.13 Différents coefficients pour le calcul de ferraillage escalier T1.

{
11,44
en travée : =0,04
Mu 1∗0,135
2
∗14,2∗10
3
μ= 2
=
b∗d ∗f bu 7,62
sur appuie: 2 3
=0,03
1∗0,135 ∗14,2∗10

{
α =1,25 ( 1− √ 1−2 µ )= entravée : 0,05
sur appuie:0,04

{
Z=d ( 1−0,4 α )= en travée : 13,23 cm
sur appuie:13,28 cm

{
11,44∗10 2
Mu en travée : =2,48 cm ²
As= = 13,23∗34,8
Z∗σs 7,62∗10
2
sur appuie: =1,64 cm ²
13,28∗34,8

Université de Jijel
Page 78
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
0,23 b∗d∗f t 28 0,23∗100∗13,5∗2,1
Amin = = =1,63 cm ²
fe 400

Les résultats obtenus sont résumés dans le tableau suivant :


Section b d Mu  Α Z (cm) As min As A adopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm²) (cm²) (cm²)
Travée 100 13.5 11,44 0,04 0,05 13,23 1.63 2,48 4HA10
3,14
Appuis 100 13.5 7,62 0,03 0,04 13,28 1.63 1,64 4HA10
3,14
Tab..3.14 Résultats du calcul du ferraillage escalier T1

 Espacement maximal :
St ≤ min (3h, 33cm) = min(3 × 17 ; 33)=33 cm
100
 en travée : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
100
 en appuis : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
 Armatures de répartition :
As 3,14
Ar 
- En travée : 4 = 4 =0,78cm² on adopte : 4T8=2,01cm² ; st=25cm
As 3,14
Ar 
-Sur appuis : 4 = 4 =0.78cm² on adopte : 4T8=2.01cm² ; st=25cm

 Vérification:
 Condition de non fragilité:

e =16 cm, As =3,14 cm 2

0.23  b  d  f t 28
As min 
fe

A s min=1,63 cm²

Asmin = 1,63 cm2< As= 3,14 cm²

 Vérification de la contrainte tangentielle :

Université de Jijel
Page 79
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

On vérifie la condition suivante :


 u   tel que :

 f 
  min 0.2 C 28 ,5MPa 
 b  (Fissuration non préjudiciable) 

Donc :   3.33MPa
Tu
u 
b  d  ; Avec  Tu  : l’effort tranchant maximal sur appui

Tu=q l/2=7,27×3/2=10,91 KN
3
10,91∗10
τu= =0,080
1000∗135
u <  ………………………………………………….……CV

Vérification à ELS :
 Vérification des contraintes de béton :
   1 f c 28 
   
Il faut vérifier que :  2 100 

 En travée :
11,44
γ=¿MU/MS = =1,39
8,24
   1 f c 28 
  
 2 100  =0.445

Donc : α=0.05<0.445……………………………..C.V.
 Sur appui :
7,62
γ=¿ Mu / Ms = =1,39
5,38
   1 f c 28  1,39−1 25
  
 2 100  = 2 + 100 =0,445

Donc : α =0.04< 0,445……………………………..C.V.


 Contrainte dans les aciers tendus :
La fissuration est considérée comme peu nuisible donc il n’est pas nécessaire de vérifier la
contrainte dans les aciers tendus.

Université de Jijel
Page 80
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
Vérification de la flèche :
Si les trois conditions suivantes de la flèche sont vérifiées, le calcul de la flèche ne s’imposera
pas :

{ }
h 1 16
≥ → =0,053>0.062 … … … … … … … … CNV
l 16 300
h Mt
≥ →0.053> 0.085 … … … … … … ..CNV
l 10 M 0
As 4.2 −3
≤ →2,3 ×10 < 0.0105 … … … .CV
b . d Fe

 Calcul de la flèche :
Selon la méthode de BAEL91 la flèche totale est donnée par :
Δ f t = f gv - f ji + f pi - f gi

ƒgi,  ƒgv   : Les flèches dues à l’ensemble des charges permanentes.


f ji
 : La flèche due à l’ensemble des charges appliquées au moment de la mise en œuvre des
cloisons.
f pi
 : La flèche due à l’ensemble des charges permanentes et d’exploitations supportées par
l’élément.
Cette flèche ne doit pas dépasser L/500
Ml ² Ml ²
fi = fv=
D’après le BAEL91 on a : 10 Ei Ifi  , 10 E v Ifv

 La position de l’axe neutre:


by²+30(As+ As’) y-30(d .As- d ’.As’) =0 Avec: A’=0; A=3,14cm²
50y²+47, 1 y-635, 85=0
√ ∆=359
y=3,12 cm
 Moment d’inertie de la section homogène réduite « I » :

I
by 3
3

  As d - y 
2

 BAEL91.
Avec  y : la position de l’axe neutre.
 : Coefficient d’équivalence=15.
100∗3,123
I= + 15∗3,14∗(13,5−3,12)²
3

Université de Jijel
Page 81
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
I= 6087,13 cm4

 Moment d’inertie de la section homogène réduite « 


I 0  » :

b.h 3 h 
I0   b.h   V   15 As( d - V )²
12 2 

 b.h 2 
V    15 AS .d  / b.d  15 AS 
 2 
100∗16 2
+15∗3,14∗13,5
2
V= =8,15
100∗16∗15∗3,14
100∗16 3
( )
2
16
I 0= +100∗16∗ −8,15 + 15∗3,14∗(13,5−8,15) ²
12 2
I 0=35517,45 cm4
 Le rapport des sections :
As

b.d
3,14
ρ= =2,32∗10 -3
( 100∗13,5 )

 Calcul des coefficients λi et λv :


0.05 f t 28
i 
5
0,05∗25
λi = =9,05
5∗2,32∗10³
λv = 0,4 λi , λv= 0,4*9,05 =3,62

E i =11000∗√3 f c28 = E i =11000∗√3 25=32164,2 Mpa

Ev = 3700¿ √3 f c28 = 10818, 86 Mpa

Les résultats sont résumés dans le tableau suivant :


Y I V I0  λi λv Ei Ev
(cm) ( cm 4 ) (cm) 4 MPa MPa MPa MPa
( cm )
3,12 6087,13 8,15 35517,4 0,00232 9,05 3,62 32164,2 10818,86
5
Tab..3.15 Différents coefficients pour le calcul de la flèche escalier T1.

Université de Jijel
Page 82
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

 flèche instantanée due à G ; « ƒgi,  ƒgv  » :


La combinaison : q=G………… (Pour 1ml).
- Paillasse : q=8 .56 KN/ml.
- Palier : q=5,35 KN/ml.
8,56∗1,8+ 5,35∗1,2
q eq = =7,27 KN /ml
1,8+ 1,2
2 2
ql 7,27∗3
Ms=0, 75 M0  M0=  ; M0= =8,17 KN . m
8 8
Ms=0, 75* 8, 17=6, 12 KN.m
^
σ s=15 M s ( d− y ) / I=15×6 ,12×( 0 , 135−0 , 0312 ) /6087 , 13×10 −8=156 , 54 MPA

μ=1−
[ 1 . 75. f t 28
4 ρ . σ s +f t 28 ] =−0 , 03=0

1 .1×I 0 M s . L2 6 , 12×( 3 )2
I fg = =39069 , 19 f gi = = =0 , 43 mm
1+ λi . μ 10 . E i . I fg 10×32164 .2×10+3×39069, 19×10−8
2
1. 1×I 0 Ms. L 6 , 12×( 3 )2
I fv= =39069 , 19 f gv = = =0 , 43 mm
1+ λv . μ 10 . E i . I fg 10×32164 .2×10+3×39069, 19×10−8

 flèche instantanée due à « j » :


j=1,6 : charge permanente avant la mise en place le revêtement
-palier : q1=5,35-1,6=3.75 KN/ml
-paillasse : q2=8,56-1,6=6,96 KN/ml
3 . 75×1,2+6 ,96×1,8
q
  Charge équivalente : eq = 3 =5,67KN/ml
Calcul du moment et contrainte :
2
qeq . L
Ms=0.75M0=0.75* 8 = 0, 75*(5, 67*32)/8=4, 78 KN.m
σ s=15 M s ( d− y ) / I= 15∗4,78∗( 0,135−0,0312 ) =122,22 MPa
6087,13∗10−8

μ=1−
[ 1 .75 . f t 28
4 . ρ .σ s + f t 28 ] =
-0,13 =0

Université de Jijel
Page 83
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
1. 1 . I 0
I fj= =
1+ λ i . μ 1,1 I0 = 39067,19 cm4
2
M s.L
f ji = =0 ,34
10. Ei . I fj mm

 flèche due à G+Q : «ƒpi » :


q eq =7, 27+2, 5=9, 77 KN
2 2
qeq . L 9 , 77× (3 )
=0 . 75× =
Mpi=0.75.M0= 0.75. 8 8 8, 24 KN.m
^
σ pi=15 M pi ( d− y ) / I =15×8 , 24×(0 ,135−0 , 0312)/(6087 , 13×10−8)=210 ,76 MPA

μ=1−
[ 1. 75 . f t 28
4 . ρ .σ pi +f t 28 ] =
0.09
1 .1 . I 0
I fp = = 1,1∗35517,45 =21531,65
1+ λ i . μ 1+9,05∗0,09 cm4
M pi . L2
f pi = = 8,24∗3 2
10. Ei . I fp 3 −8
=1,07
10∗32164,2∗10 ∗21531,65∗10 mm

Donc :
Δf t =f gv −f ji +f pi −f gi
Δƒt=0,43-0,34+1,07-0,43=0,73mm
Δƒt= 0,73mm< l/500=6 mm (C.V)

Fig.III. 3.17 : schéma de ferraillage escalier type 1 V3 RDC

Université de Jijel
Page 84
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

C) Escalier sous sols :

C-1 : Escalier type 3 (volée 1)

 Calcul des sollicitations :

1.82m 0,53m 1,20m

1.82m 0,53m 1,20m


Fig..3.18 Schéma statique de l’escalier T1.

- Paillasse : G=9,1KN/ml ; Q=2,5KN/ml


- Palier : G=5.35KN/ml ; Q=2,5KN/m

q eq 
q L
i I

La charge équivalente: L I

Paillasse : q=1,35G+1,5Q =1,35*9,1+1,5*2,5=16, 035 KN/m2


q eq
Palier : q=1,35G+1,5Q =1,35*5,35+1,5*2,5=10,97 KN/m2
qeq q 1∗3,02+ q 2∗0,58
=
3,6
3,6 m
qeq 10,97∗3,02+16,035∗0,58 =11,78 KN /ml
=
3,6
Fig..3.19 La charge équivalente T3a.
q eq =
Alors : 11,78KN/ml

Université de Jijel
Page 85
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Le calcul se fera pour une bande de 1ml


 A l’état limite ultime 
Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (11,78 × 3,6²) /8 = 19,08 KN/m.
Moment en travée : Mt = 0.75 M0=14,31KN/m.
Moment sur appui : Ma = 0.5 M0=9,54 KN/m.

 A l’état limite de service :q s=G+Q


Paillasse : q=G+Q =9,09+2,5=11,6 KN/m2

Palier : q=G+Q =5,35+2,5=7,85 KN/m2


qeq q 1∗3,02+ q 2∗0,58
=
3,6
qeq 7,85∗3,02+11,60∗0,58
= =8,45 KN /ml
3,6
q =
Alors : eq 8,45 KN/ml
Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (8,45×3,6²) /8 = 13,69 KN.m
Moment en travée : Mt = 0.75 M0=10,26KN/m.
Moment sur appui : Ma = 0.5 M0=6,84 KN/m.

 Calcul des armatures :


 Armatures longitudinales :
Le calcul des armatures se fait essentiellement vis-à-vis de la flexion simple pour une bande
1ml, avec une section (b×h) = (100×16) cm².
fc28  ft28 ❑b ❑s d(m) fbu fe ❑s
(MPa) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
25 1 2.1 1.5 1.15 0.135 14.2 400 348
Tab..3.16 Différents coefficients pour le calcul de ferraillage escalier T1.

{
14,31
en travée : =0,05
Mu 1∗0,135
2
∗14,2∗10
3
μ= 2
=
b∗d ∗f bu 9,54
sur appuie: 2 3
=0,03
1∗0,135 ∗14,2∗10

{
α =1,25 ( 1− √ 1−2 µ )= en travée :0,06
sur appuie:0,03

Université de Jijel
Page 86
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

{
Z=d ( 1−0,4 α )= en travée : 13,17 cm
sur appuie:13,33 cm

{
14,31∗102
Mu entravée : =3,12 cm²
As= = 13,17∗34,8
Z∗σs 9,54∗10
2
sur appuie: =2,05 cm²
13,33∗34,8

0,23 b∗d∗f t 28 0,23∗100∗13,5∗2,1


Amin = = =1,63 cm ²
fe 400

Les résultats obtenus sont résumés dans le tableau suivant :


Section b d Mu  α Z (cm) As min As A adopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm²) (cm²) (cm²)
Travée 100 13.5 14,31 0,05 0,06 13,17 1.63 3,14 4HA10
3,14
Appuis 100 13.5 9,54 0,03 0,03 13,33 1.63 2,05 4HA10
3,14
Tab..3.17 Résultats du calcul du ferraillage escalier T1

 Espacement maximal :
St ≤ min (3h, 33cm) = min(3 × 17 ; 33)=33 cm
100
 en travée : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
100
 en appuis : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
 Armatures de répartition :
As 3,14
Ar 
- En travée : 4 = 4 =0,78cm² on adopte : 4T8=2,01cm² ; st=25cm
As 3,14
Ar 
-Sur appuis : 4 = 4 =0.78cm² on adopte : 4T8=2.01cm² ; st=25cm

 Vérification:
 Condition de non fragilité:

e =16 cm, As =3,14 cm 2

Université de Jijel
Page 87
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
0.23  b  d  f t 28
As min 
fe

A s min=1,63 cm²

Asmin = 1,63 cm2< As= 3,14 cm²

 Vérification de la contrainte tangentielle :

On vérifie la condition suivante :


 u   tel que :

 f 
  min 0.2 C 28 ,5MPa 
 b  (Fissuration non préjudiciable) 

Donc :   3.33MPa
Tu
u 
b  d  ; Avec  Tu  : l’effort tranchant maximal sur appui

Tu=q l/2=11,78×3,6/2=21,20 KN
3
21,20∗10
τu= =0,15
1000∗135
u <  ………………………………………………….……CV

Vérification à ELS :
 Vérification des contraintes de béton :
   1 f c 28 
   
Il faut vérifier que :  2 100 

 En travée :
14,31
γ=¿MU/MS = =1,39
10,26
   1 f c 28 
  
 2 100  =0.445

Donc : α=0.06<0.445……………………………..C.V.
 Sur appui :
9,54
γ=¿ Mu / Ms = =1,39
6,84
   1 f c 28  1,39−1 25
  
 2 100  = 2 + 100 =0,445

Donc : α =0.03< 0,445……………………………..C.V.

Université de Jijel
Page 88
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

 Contrainte dans les aciers tendus :


La fissuration est considérée comme peu nuisible donc il n’est pas nécessaire de vérifier la
contrainte dans les aciers tendus.
 Vérification de la flèche :
Si les trois conditions suivantes de la flèche sont vérifiées, le calcul de la flèche ne s’imposera
pas :

{ }
h 1 16
≥ → =0,04> 0.062… … … … … … … …CNV
l 16 360
h Mt
≥ →0.04 >0.085 … … … … … … ..CNV
l 10 M 0
As 4.2 −3
≤ →2,3 ×10 <0.0105 … … … .CV
b . d Fe

 Calcul de la flèche :
Selon la méthode de BAEL91 la flèche totale est donnée par :
Δ f t = f gv - f ji + f pi - f gi

ƒgi,  ƒgv   : Les flèches dues à l’ensemble des charges permanentes.


f ji
 : La flèche due à l’ensemble des charges appliquées au moment de la mise en œuvre des
cloisons.
f pi
 : La flèche due à l’ensemble des charges permanentes et d’exploitations supportées par
l’élément.
Cette flèche ne doit pas dépasser L/500
Ml ² Ml ²
fi = fv=
D’après le BAEL91 on a : 10 Ei Ifi  , 10 E v Ifv

 La position de l’axe neutre:


by²+30(As+ As’) y-30(d .As- d ’.As’) =0 Avec: A’=0; A=3,14cm²
50y²+47, 1 y-635, 85=0
√ ∆=359
y=3,12 cm
 Moment d’inertie de la section homogène réduite « I » :

Université de Jijel
Page 89
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

I
by 3
3

  As d - y 
2

 BAEL91.
Avec  y : la position de l’axe neutre.
 : Coefficient d’équivalence=15.
3
100∗3,12
I= + 15∗3,14∗(13,5−3,12)²
3
I= 6087,13 cm4
I0
 Moment d’inertie de la section homogène réduite «   » :
b.h 3 h 
I0   b.h   V   15 As( d - V )²
12 2 

 b.h 2 
V    15 AS .d  / b.d  15 AS 
 2 
100∗16 2
+15∗3,14∗13,5
2
V= =8,15 cm
100∗16∗15∗3,14
100∗16 3
( )
2
16
I 0= +100∗16∗ −8,15 + 15∗3,14∗(13,5−8,15) ²
12 2
I 0=35517,45 cm4
 Le rapport des sections :
As

b.d
3,14
ρ= =2,32∗10 -3
( 100∗13,5 )

 Calcul des coefficients λi et λv :


0.05 f t 28
i 
5
0,05∗25
λi = =9,05
5∗2,32∗10³
λv = 0,4 λi , λv= 0,4*9,05 =3,62

E i =11000∗√3 f c28 = E i =11000∗√3 25=32164,2 Mpa

Ev = 3700¿ √3 f c28 = 10818, 86 Mpa

Les résultats sont résumés dans le tableau suivant :


Y I V I0  λi λv Ei Ev

Université de Jijel
Page 90
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

(cm) ( cm 4 ) (cm) ( cm 4 ) MPa MPa MPa MPa

3,12 6087,13 8,15 35517,4 0,00232 9,05 3,62 32164,2 10818,86


5
Tab..3.18 Différents coefficients pour le calcul de la flèche escalier T1.

 flèche instantanée due à G ; « ƒgi,  ƒgv  » :


La combinaison : q=G………… (Pour 1ml).
- Paillasse : q=9.1 KN/ml.
- Palier : q=5,35 KN/ml.
5,35∗3,0+ 9,1∗0,58
q eq = =5,95 KN /ml
3,6
q l2 5,95∗3,6 2
Ms=0, 75 M0  M0=  ; M0= =9,63 KN . m
8 8
Ms=0, 75* 8, 17=7, 2 KN.m
^
σ s=15 M s ( d− y ) / I =15×7,2×( 0 , 135−0 , 0312 ) /6087 , 13×10 −8=184 , 16 MPA

μ=1−
[ 1 . 75. f t 28
4 ρ . σ s +f t 28 ]
=0 , 03

2
1 .1×I 0 Ms. L 7,2×( 3,6 )2
I fg = =30726 , 85 f gi = = =0 , 94 mm
1+ λi . μ 10 . E i . I fg 10×32164 .2×10+3×30726 ,85×10−8
2
1. 1×I 0 Ms. L 7,2×( 3,6 )2
I fv= =35241 , 92 f gv = = =0 , 82 mm
1+λv . μ 10 . E i . I fg 10×32164 .2×10+3×35421, 92×10−8

 flèche instantanée due à « j » :


j=1,6 : charge permanente avant la mise en place le revêtement
-palier : q1=5,35-1,6=3.75 KN/ml
-paillasse : q2=9,1-1,6=7,5 KN/ml
3 .75×3 ,02+7,5×0,58
q
  Charge équivalente : eq = 3,6 =4,91KN/ml
Calcul du moment et contrainte :
2
qeq . L
Ms=0.75M0=0.75* 8 = 0, 75*(4, 91*32)/8=5, 96 KN.m
σ s=15 M s ( d− y ) / I= 15∗5,96∗( 0,135−0,0312 ) =178,88 MPa
−8
6087,13∗10

Université de Jijel
Page 91
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

μ=1−
[ 1 .75 . f t 28
4 . ρ .σ s + f t 28 ] =
0,02
1. 1 . I 0
I fj= =
1+ λ i . μ 33081,45 cm4
2
M s.L
f ji = =0 ,72
10. Ei . I fj mm
 flèche due à G+Q : «ƒpi » :
q eq =7, 5+2, 5=10 KN
qeq . L2 10×( 3,6 )
2
=0 . 75× =
Mpi=0.75.M0= 0.75. 8 8 12, 15 KN.m
^
σ pi=15 M pi ( d− y ) / I =15×12 , 15×(0 ,135−0 , 0312)/(6087 ,13×10 −8)=310 ,78 MPA

μ=1−
[ 1. 75 . f t 28
4 . ρ .σ pi +f t 28 ] =
0,26
1 .1 . I 0
I fp = = 1,1∗35517,45 =11652,01
1+ λ i . μ 1+9,05∗0,26 cm4
2
M pi . L 2
f pi = = 12,15∗3,6
10. Ei . I fp =4,20
10∗32164,2∗103∗11652,01∗10−8 mm

Donc :
Δf t =f gv −f ji +f pi −f gi
Δƒt=0,82-0,72+4,20-0,94=3,36mm
Δƒt= 3,36mm< l/500= 7, 2 mm (C.V)

Université de Jijel
Page 92
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Fig.III. 3.20 : schéma de ferraillage escalier type 3 V1 sous sols

C-2- Escalier sous sols Type 02: (volée 2)


 Calcul des sollicitations :

1,22m 1,16m 1,22m

Fig. .3.21 Schéma statique de l’escalier T2a.


- Paillasse : G=8,75KN/ml ; Q=2,5KN/ml
- Palier : G=5.35KN/ml ; Q=2,5KN/ml

q eq 
q L i I

La charge équivalente:
L I

Université de Jijel
Page 93
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Paillasse : q=1,35G+1,5Q =1,35*8,75+1,5*2,5=15,56 KN/m2

q eq
Palier : q=1,35G+1,5Q =1,35*5,35+1,5*2,5=10,97 KN/m2
qeq q 1∗2,44 +q 2∗1,16
=
3,6
qeq 10,97∗2,44 +15,56∗1,16
= =12,45 KN /ml
3,6 3,6 m
q =
Alors : eq 12,45 KN/ml
Fig..3.22 La charge équivalente
T2.

q eq

1 2
3,6m

Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (12, 45×(3,6)²) /8 = 20,16 KN.m


Utilisent Caquot on calcule les moments sur appuis et en travée :
e) Moment sur appuis :
0 ×03 +12,45 ×3,6 3
M1=M2= =18,98 KN . m
8,5 × ( 0+3,6 )
f) Moment en travée :
M 1+M 2 18 , 98+18 , 98
1. 25 M 0− =1 . 25(20 ,16 )−
Mt = 2 2
Mt =6,23 KN.m 
 A l’état limite de service :q s=G+Q
Paillasse : q=G+Q =8,75+2,5=11,25 KN/m2

Palier : q=G+Q =5,35+2,5=7,85 KN/m2


qeq q 1∗2,44 +q 2∗1,16
=
3,6
qeq 7,85∗2,44 +11,25∗1,16
= =8,94 KN /ml
3,6
q =
Alors : eq 8,94 KN/ml

Université de Jijel
Page 94
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (8,94×(3,6)²) /8 = 14,48 KN.m.


e) Moment sur appuis :
3 3
0 ×0 +8,94 × 3,6
M1=M2= =13,63 KN . m
8,5 × ( 0+ 3,6 )
f) Moment en travée :
M 1+M 2 13 , 63+13 , 63
1. 25 M 0− =1 . 25(14 , 48 )−
Mt = 2 2
Mt =4,47 KN.m

 Calcul des armatures :


 Armatures longitudinales :
Le calcul des armatures se fait essentiellement vis-à-vis de la flexion simple pour une bande
1ml, avec une section (b×h) = (100×16) cm².
fc28  ft28 ❑b ❑s d(m) fbu Fe ❑s
(MPa) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
25 1 2.1 1.5 1.15 0.135 14.2 400 348
Tab..3.19 Différents coefficients pour le calcul de ferraillage escalier T2.

{
6,23
en travée : =0,02
Mu 1∗0,135
2
∗14,2∗10
3
μ= =
b∗d 2∗f bu 18,98
sur appuie: =0,07
1∗0,1352∗14,2∗103

{
α =1,25 ( 1− √ 1−2 µ )= en travée :0,02
sur appuie:0,09

{
Z=d ( 1−0,4 α )= en travée :13,39 cm
sur appuie:13,01 cm

{
2
6,23∗10
Mu en travée: =1,33 cm²
As= = 13,39∗34,8
Z∗σs 18,98∗10
2
sur appuie : =4,19 cm ²
13,01∗34,8

0,23 b∗d∗f t 28 0,23∗100∗13,5∗2,1


Amin = = =1,63 cm²
fe 400

Université de Jijel
Page 95
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Les résultats obtenus sont résumés dans le tableau suivant :


Section b d Mu  α Z (cm) As min As A adopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm²) (cm²) (cm²)
Travée 100 13.5 6,23 0,02 0,02 13,39 1.63 1,33 4HA10
3,14
Appuis 100 13.5 18,98 0,07 0,09 13,01 1.63 4,19 4HA12
4,52
Tab..3.20 Résultats du calcul du ferraillage escalier T2.

 Espacement maximal :
St ≤ min (3h, 33cm) = min(3 × 17 ; 33)=33 cm
100
 en travée : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
100
 en appuis : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
 Armatures de répartition :
As 3,14
Ar 
- En travée : 4 = 4 =0,78cm² on adopte : 4T8=2,01cm² ; st=25cm
As 4,52
Ar 
-Sur appuis : 4 = 4 =1,13cm² on adopte : 4T8=2.01cm² ; st=25cm

 Vérification:
 Condition de non fragilité:

e =16 cm, As =4,52 cm 2

0.23  b  d  f t 28
As min 
fe

A s min=1,63 cm²

Asmin = 1,63 cm2< As= 4,52 cm²

 Vérification de la contrainte tangentielle :

On vérifie la condition suivante :


 u   tel que :

Université de Jijel
Page 96
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

 f 
  min 0.2 C 28 ,5MPa 
 b  (Fissuration non préjudiciable) 

Donc :   3.33MPa
Tu
u 
b  d  ; Avec  Tu  : l’effort tranchant maximal sur appui

Tu=q l/2=12,45×3,6/2=22,41 KN
3
22,41∗10
τu= =0,166
1000∗135
u <  ………………………………………………….……CV

Vérification à ELS :
 Vérification des contraintes de béton :
   1 f c 28 
   
Il faut vérifier que :  2 100 

 En travée :
γ=¿MU/MS =1,39
   1 f c 28 
  
 2 100  =0.445

Donc : α=0.02<0.445……………………………..C.V.
 Sur appui :
γ=¿ Mu / Ms ¿ 1,39
   1 f c 28  1,39−1 25
  
 2 100  = 2 + 100 =0,445

Donc : α =0.09<0. 445 ……………………………..C.V.


 Contrainte dans les aciers tendus :
La fissuration est considérée comme peu nuisible donc il n’est pas nécessaire de vérifier la
contrainte dans les aciers tendus.
 Vérification de la flèche :
Si les trois conditions suivantes de la flèche sont vérifiées, le calcul de la flèche ne s’imposera
pas :

Université de Jijel
Page 97
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

{ }
h 1 16
≥ → =0,04> 0.062… … … … … … … …CNV
l 16 360
h Mt
≥ → 0.05> 0.085 … … … … … … ..CNV
l 10 M 0
As 4.2 −3
≤ →2,82 ×10 <0.0105 … … … .CV
b . d Fe

 Calcul de la flèche :
Selon la méthode de BAEL91 la flèche totale est donnée par :
Δ f t = f gv - f ji + f pi - f gi

ƒgi,  ƒgv   : Les flèches dues à l’ensemble des charges permanentes.


f ji
 : La flèche due à l’ensemble des charges appliquées au moment de la mise en œuvre des
cloisons.
f pi
 : La flèche due à l’ensemble des charges permanentes et d’exploitations supportées par
l’élément.
Cette flèche ne doit pas dépasser L/500
Ml ² Ml ²
fi = fv=
D’après le BAEL91 on a : 10 Ei Ifi  , 10 E v Ifv

 La position de l’axe neutre:


by²+30(As+ As’) y-30(d .As- d ’.As’) =0 Avec: A’=0; A=4,52cm²
50y²+67, 8 y-915, 3=0
√ ∆=433,19
y=3,66 cm
 Moment d’inertie de la section homogène réduite « I » :

I
by 3
3

  As d - y 
2

 BAEL91.
Avec  y : la position de l’axe neutre.
 : Coefficient d’équivalence=15.
100∗3,66 3
I= +15∗4,52∗(13,5−3,66)²
3

Université de Jijel
Page 98
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
I= 9642,95cm4

 Moment d’inertie de la section homogène réduite « 


I 0  » :

b.h 3 h 
I0   b.h   V   15 As( d - V )²
12 2 

 b.h 2 
V    15 AS .d  / b.d  15 AS 
 2 
100∗16 2
+15∗4,52∗13,5
2
V= =8,22 cm
100∗16∗15∗4,52
100∗16 3
( )
2
16
I 0= +100∗16∗ −8,22 +15∗4,52∗(13,5−8,22) ²
12 2
I 0=35100,92 cm4
 Le rapport des sections :
As

b.d
4,52
ρ= =3,34∗10-3
( 100∗13,5 )
 Calcul des coefficients λi et λv :
0.05 f t 28
i 
5
0,05∗25
λi = =6,28
5∗3,34∗10−³
λv = 0,4 λi , λv= 0,4*6,28 =2,51

E i =11000∗√3 f c28 = E i =11000∗√3 25=32164,2 Mpa

Ev = 3700¿ √3 f c28 = 10818, 86 Mpa

Les résultats sont résumés dans le tableau suivant :


Y I V I0  λi λv Ei Ev
(cm) ( cm 4 ) (cm) 4 MPa MPa MPa MPa
( cm )
3,66 9642,95 8,22 36100,9 0,00334 6,28 2,51 32164,2 10818,86
2
Tab..3.21 Différents coefficients pour le calcul de la flèche escalier T2.

 flèche instantanée due à G ; « ƒgi,  ƒgv  » :

Université de Jijel
Page 99
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
La combinaison : q=G………… (Pour 1ml).
- Paillasse : q=8,75 KN/ml.
- Palier : q=5,35 KN/ml.
8,75∗1,16+ 5,35∗2,44
q eq = =6,44 KN / ml
3,6
q l2 6,44∗3,62
Ms=0,75 M0  M0=  ; M0= =10,43 KN . m
8 8
Ms=0,75* 10,06=7,82 KN.m
^
σ s=15 M s ( d− y ) / I =15×7 ,82×( 0 , 135−0 , 0366 ) /9642, 95×10 −8=119 , 69 MPA

μ=1−
[ 1 . 75. f t 28
4 ρ . σ s +f t 28 ] =0 , 006

2
1 .1×I 0 Ms. L 7 , 82×( 3,6 )2
I fg = f
=38269 , 03 gi = = =0 , 82 mm
1+ λi . μ 10 . E i . I fg 10×32164 .2×10+3×38269, 03×10−8
2
1. 1×I 0 Ms. L 7 , 82× (3,6 )2
I fv= =39182 , 05 fv=10 . E . I = +3 −8
=0 , 80 mm
1+ λv . μ i fg 10×32164 . 2×10 ×39182, 05×10

 flèche instantanée due à « j » :

j=1,6 : charge permanente avant la mise en place le revêtement


-palier : q1=5,35-1,6=3.75 KN/ml
-paillasse : q2=8,75-1,6=7, 15 KN/ml
3.75×2,44 +7, 15×1, 16
q
  Charge équivalente : eq = 3,6 =4, 84KN/ml
Calcul du moment et contrainte :
2
qeq . L
Ms=0.75M0=0.75* 8 = 0, 75*(4, 84*3, 62)/8=5, 88 KN.m
σ s=15 M s ( d− y ) / I= 15∗5,88∗( 0,135−0,0366 ) =90 MPa
−8
9642,95∗10

μ=1−
[ 1 .75 . f t 28
4 . ρ .σ s + f t 28 ] =
-0,11=0
1. 1 . I 0
I fj= =
1+ λ i . μ 1,1 I0 = 39711,01 cm4
2
M s.L
f ji = =
10. Ei . I fj 0,59 mm
 flèche due à G+Q : «ƒpi » :

Université de Jijel
Page 100
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
Palier : G+Q=5,35+2,5=7,85 KN/ml
Paillasse : G+Q=8,75+2,5=11,25
q eq = 7,85∗2,44 +11,25∗1,16 =8,94 KN /ml
3,6
2 2
qeq . L 8 , 71×( 3,6 )
=0 . 75× =
Mpi=0.75.M0= 0.75. 8 8 10, 86 KN.m
^
σ pi=15 M pi ( d− y ) / I=15×10 , 86×(0 , 135−0 ,0366 )/( 9642, 95×10 −8)=166 , 22 MPA

μ=1−
[ 1. 75 . f t 28
4 . ρ .σ pi +f t 28 ] =
0.14
1 .1 . I 0
I fp = = 1,1∗36100,92 =21131,87
1+ λ i . μ 1+ 6,28∗0,14 cm4
M pi . L2 10,86∗3 , 6²
f pi = = =2,07
10. Ei . I fp 3
10∗32164,2∗10 ∗21131,87∗10
−8
mm

Donc :
Δf t =f gv −f ji +f pi −f gi
Δƒt=0,80-0,59+2,07-0,82=1,58mm
Δƒt= 1,46 mm< l/500=7,2 mm (C.V)

Fig.III. 3.23 : schéma de ferraillage escalier type 2 V2 sous sols


C-3- Escalier sous sols Type 03: (volée 3)

Université de Jijel
Page 101
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

 Calcul des sollicitations :

1.22m 1,16m 1,22m

1.22m 1,16m 1,22m


Fig..3.24 Schéma statique de l’escalier T3.

- Paillasse : G=8,75KN/ml ; Q=2,5KN/ml


- Palier : G=5.35KN/ml ; Q=2,5KN/m

q eq 
q L
i I

La charge équivalente: L I

Paillasse : q=1,35G+1,5Q =1,35*8,75+1,5*2,5=15,56 KN/m2


q eq
Palier : q=1,35G+1,5Q =1,35*5,35+1,5*2,5=10,97 KN/m2
qeq q 1∗2,44 +q 2∗1,16
=
3,6
3,6 m
qeq 10,97∗2,44 +15,56∗1,16 =12,45 KN /ml
=
3,6
Fig..3.25 la charge équivalente T3.
q eq =
Alors : 12,45KN/ml
Le calcul se fera pour une bande de 1ml
 A l’état limite ultime 
Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (12,45 × 3,6²) /8 = 20,17 KN/m.
Moment en travée : Mt = 0.75 M0=15,13KN/m.
Moment sur appui : Ma = 0.5 M0=10,08 KN/m.
 A l’état limite de service :q s=G+Q
Paillasse : q=G+Q =8,75+2,5=11,25 KN/m2

Palier : q=G+Q =5,35+2,5=7,85 KN/m2

Université de Jijel
Page 102
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

qeq q 1∗2,44 +q 2∗1,16


=
3,6
qeq 7,85∗2,44 +11,25∗1,16
= =8,94 KN /ml
3,6
q =
Alors : eq 8,45 KN/ml
Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (8,94×3,6²) /8 = 14,48 KN.m
Moment en travée : Mt = 0.75 M0=10,86KN/m.
Moment sur appui : Ma = 0.5 M0=7,24KN/m.
 Calcul des armatures :
 Armatures longitudinales :
Le calcul des armatures se fait essentiellement vis-à-vis de la flexion simple pour une bande
1ml, avec une section (b×h) = (100×16) cm².
fc28  ft28 ❑b ❑s d(m) fbu Fe ❑s
(MPa) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
25 1 2.1 1.5 1.15 0.135 14.2 400 348
Tab.. 3.22 Différents coefficients pour le calcul de ferraillage escalier T3.

{
15,13
en travée : =0,05
Mu 1∗0,135
2
∗14,2∗10
3
μ= 2
=
b∗d ∗f bu sur appuie: 10,08
2 3
=0,03
1∗0,135 ∗14,2∗10

{
α =1,25 ( 1− √ 1−2 µ )= en travée :0,06
sur appuie:0,03

{
Z=d ( 1−0,4 α )= en travée : 13,17 cm
sur appuie:13,33 cm

{
15,13∗10 2
Mu en travée: =3,32 cm²
As= = 13,17∗34,8
Z∗σs 10,08∗10
2
sur appuie: =2,17 cm ²
13,33∗34,8

0,23 b∗d∗f t 28 0,23∗100∗13,5∗2,1


Amin = = =1,63 cm ²
fe 400

Les résultats obtenus sont résumés dans le tableau suivant :


Section b d Mu  α Z (cm) As min As A adopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm²) (cm²) (cm²)
Travée 100 13.5 15,13 0,05 0,06 13,17 1.63 3,32 4HA12

Université de Jijel
Page 103
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

4,52
Appuis 100 13.5 10,08 0,03 0,03 13,33 1.63 2,17 4HA10
3,14
Tab.. 3.23 Résultats du calcul du ferraillage escalier T3.

 Espacement maximal :
St ≤ min (3h, 33cm) = min(3 × 17 ; 33)=33 cm
100
 en travée : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
100
 en appuis : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
 Armatures de répartition :
As 4,52
Ar 
- En travée : 4 = 4 =1,13cm² on adopte : 4T8=2,01cm² ; st=25cm
As 3,14
Ar 
-Sur appuis : 4 = 4 =0,78cm² on adopte : 4T8=2.01cm² ; st=25cm

 Vérification:
 Condition de non fragilité:

e =16 cm, As =4,52 cm 2

0.23  b  d  f t 28
As min 
fe

A s min=1,63 cm²

Asmin = 1,63 cm2< As= 4,52 cm²

 Vérification de la contrainte tangentielle :

On vérifie la condition suivante :


 u   tel que :

 f 
  min 0.2 C 28 ,5MPa 
 b  (Fissuration non préjudiciable) 

Université de Jijel
Page 104
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Donc :   3.33MPa
Tu
u 
b  d  ; Avec  Tu  : l’effort tranchant maximal sur appui

Tu=q l/2=12,13×3,6/2=27,23 KN
3
27,23∗10
τu= =0,2
1000∗135
 u <  ………………………………………………….……CV

Vérification à ELS :
 Vérification des contraintes de béton :
   1 f c 28 
   
Il faut vérifier que :  2 100 

 En travée :
γ=¿MU/MS =1,39
   1 f c 28 
  
 2 100  =0.445

Donc : α=0.06<0.445……………………………..C.V.

 Sur appui :
γ=¿ Mu / Ms ¿ 1,39
   1 f c 28  1,39−1 25
  
 2 100  = 2 + 100 =0,445

Donc : α =0.02<0. 445 ……………………………..C.V.


 Contrainte dans les aciers tendus :
La fissuration est considérée comme peu nuisible donc il n’est pas nécessaire de vérifier la
contrainte dans les aciers tendus.
 Vérification de la flèche :
Si les trois conditions suivantes de la flèche sont vérifiées, le calcul de la flèche ne s’imposera
pas :

Université de Jijel
Page 105
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

{ }
h 1 16
≥ → =0,04> 0.062… … … … … … … …CNV
l 16 360
h Mt
≥ → 0.05> 0.085 … … … … … … ..CNV
l 10 M 0
As 4.2 −3
≤ →2,82 ×10 <0.0105 … … … .CV
b . d Fe

 Calcul de la flèche :
Selon la méthode de BAEL91 la flèche totale est donnée par :
Δ f t = f gv - f ji + f pi - f gi

ƒgi,  ƒgv   : Les flèches dues à l’ensemble des charges permanentes.


f ji
 : La flèche due à l’ensemble des charges appliquées au moment de la mise en œuvre des
cloisons.
f pi
 : La flèche due à l’ensemble des charges permanentes et d’exploitations supportées par
l’élément.
Cette flèche ne doit pas dépasser L/500
Ml ² Ml ²
fi = fv=
D’après le BAEL91 on a : 10 Ei Ifi  , 10 E v Ifv

 La position de l’axe neutre:


by²+30(As+ As’) y-30(d .As- d ’.As’) =0 Avec: A’=0; A=4,52cm²
50y²+67, 8 y-915, 3=0
√ ∆=433,19
y=3,66 cm
 Moment d’inertie de la section homogène réduite « I » :

I
by 3
3
 
  As d - y 
2

 BAEL91.
Avec  y : la position de l’axe neutre.
 : Coefficient d’équivalence=15.

Université de Jijel
Page 106
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
3
100∗3,66
I= +15∗4,52∗(13,5−3,66)²
3
I= 9642,95cm4
I0
 Moment d’inertie de la section homogène réduite «   » :
b.h 3 h 
I0   b.h   V   15 As( d - V )²
12 2 

 b.h 2 
V    15 AS .d  / b.d  15 AS 
 2 
2
100∗16
+15∗4,52∗13,5
2
V= =8,22
100∗16∗15∗4,52

( )
3 2
100∗16 16
I 0= +100∗16∗ −8,22 +15∗4,52∗(13,5−8,22) ²
12 2
I 0=35100,92 cm4
 Le rapport des sections :
As

b.d
4,52
ρ= =3,34∗10-3
( 100∗13,5 )
 Calcul des coefficients λi et λv :
0.05 f t 28
i 
5
0,05∗25
λi = =6,28
5∗3,34∗10−³
λv = 0,4 λi , λv= 0,4*6,28 =2,51

E i =11000∗√3 f c28 = E i =11000∗√3 25=32164,2 Mpa

Ev = 3700¿ √3 f c28 = 10818, 86 Mpa

Les résultats sont résumés dans le tableau suivant :


Y I V I0  λi λv Ei Ev
(cm) ( cm 4 ) (cm) 4 MPa MPa MPa MPa
( cm )
3,66 9642,95 8,22 36100,9 0,00334 6,28 2,51 32164,2 10818,86
2
Tab.. 3.24 Différents coefficients pour le calcul de la flèche escalier T3.

Université de Jijel
Page 107
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
 flèche instantanée due à G ; « ƒgi,  ƒgv  » :
La combinaison : q=G………… (Pour 1ml).
- Paillasse : q=8,75 KN/ml.
- Palier : q=5,35 KN/ml.
8,75∗1,16+ 5,35∗2,44
q eq = =6,44 KN / ml
3,6
2 2
ql 6,44∗3,6
Ms=0,75 M0  M0=  ; M0= =10,43 KN . m
8 8
Ms=0,75* 10,06=7,82 KN.m
^
σ s=15 M s ( d− y ) / I =15×7 ,82×( 0 , 135−0 , 0366 ) /9642, 95×10 −8=119 , 69 MPA

μ=1−
[ 1 . 75. f t 28
4 ρ . σ s +f t 28 ] =0 , 006

2 2
1 .1×I 0 Ms. L 7 , 82×( 3,6 )
I fg = =38269 , 03 f gi = = =0 , 82 mm
1+ λi . μ 10 . E i . I fg 10×32164 .2×10+3×38269, 03×10−8
2
1. 1×I 0 Ms. L 7 , 82× (3,6 )2
I fv= =39182 , 05 fv= = =0 , 80 mm
1+ λv . μ 10 . E i . I fg 10×32164 . 2×10+3 ×39182, 05×10−8

 flèche instantanée due à « j » :

j=1,6 : charge permanente avant la mise en place le revêtement


-palier : q1=5,35-1,6=3.75 KN/ml
-paillasse : q2=8,75-1,6=7, 15 KN/ml
3.75×2,44 +7, 15×1, 16
q
  Charge équivalente : eq = 3,6 =4, 84KN/ml
Calcul du moment et contrainte :
2
qeq . L
Ms=0.75M0=0.75* 8 = 0, 75*(4, 84*3, 62)/8=5, 88 KN.m
σ s=15 M s ( d− y ) / I= 15∗5,88∗( 0,135−0,0366 ) =90 MPa
9642,95∗10−8

μ=1−
[ 1 .75 . f t 28
4 . ρ .σ s + f t 28 ] =
-0,11=0
1. 1 . I 0
I fj= =
1+ λ i . μ 1,1 I0 = 39711,01 cm4
2
M s.L
f ji = =
10. Ei . I fj 0,59 mm

Université de Jijel
Page 108
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
 flèche due à G+Q : «ƒpi » :
Palier : G+Q=5,35+2,5=7,85 KN/ml
Paillasse : G+Q=8,75+2,5=11,25
q eq = 7,85∗2,44 +11,25∗1,16 =8,94 KN /ml
3,6
2 2
qeq . L 8 , 71×( 3,6 )
=0 . 75× =
Mpi=0.75.M0= 0.75. 8 8 10, 86 KN.m
^
σ pi=15 M pi ( d− y ) / I=15×10 , 86×(0 , 135−0 ,0366 )/( 9642, 95×10 −8)=166 , 22 MPA

μ=1−
[ 1. 75 . f t 28
4 . ρ .σ pi +f t 28 ] =
0.14
1 .1 . I 0
I fp = = 1,1∗36100,92 =21131,87
1+ λ i . μ 1+ 6,28∗0,14 cm4
2
M .L
f pi = pi = 10,86∗3 , 6²
=2,07
10. Ei . I fp 10∗32164,2∗103∗21131,87∗10−8 mm

Donc :
Δf t =f gv −f ji +f pi −f gi
Δƒt=0,80-0,59+2,07-0,82=1,58mm
Δƒt= 1,46 mm< l/500=7,2 mm (C.V)

Fig.III. 3.26 : schéma de ferraillage escalier type 3 V3 sous sols

C-4- Escalier sous sols Type 02: (volée 4)


 Calcul des sollicitations :

Université de Jijel
Page 109
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

1,20m 0,87m 1,53m

Fig. .3.27 Schéma statique de l’escalier T2.


- Paillasse : G=8,91KN/ml ; Q=2,5KN/ml
- Palier : G=5.35KN/ml ; Q=2,5KN/ml

q eq 
q L
i I

La charge équivalente:
L I

Paillasse : q=1,35G+1,5Q =1,35*8,91+1,5*2,5=15,78 KN/m2

Palier : q=1,35G+1,5Q =1,35*5,35+1,5*2,5=10,97 KN/m2

q eq

qeq q 1∗2,73+ q 2∗0,87


=
3,6
qeq 10,97∗2,73+16,02∗0,87
= =12,13 KN /ml
3,6 3,6 m
q =
Alors : eq 12,13 KN/ml
Fig..3.28 La charge équivalente
T2.
q eq

1 2
3,6m

Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (12, 13×(3,6)²) /8 = 19,65 KN.m


Utilisent Caquot on calcule les moments sur appuis et en travée :
 Moment sur appuis :

Université de Jijel
Page 110
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
3 3
0 ×0 +12,13 ×3,6
M1=M2= =18,49 KN .m
8,5 × ( 0+3,6 )
 Moment en travée :
M 1+M 2 18 , 49+18 , 49
1. 25 M 0− =1 . 25(19 ,65 )−
Mt = 2 2
Mt =6,07 KN.m 
 A l’état limite de service :q s=G+Q
Paillasse : q=G+Q =8,91+2,5=11,41 KN/m2

Palier : q=G+Q =5,35+2,5=7,85 KN/m2


qeq q 1∗2,73+ q 2∗0,87
=
3,6
qeq 7,85∗2,73+11,41∗0,87
= =8,71 KN /ml
3,6
q =
Alors : eq 8,71 KN/ml
Moment isostatique : M0 = ql² / 8 = (8,71×(3,6)²) /8 = 14,11 KN.m.
 Moment sur appuis :
0 ×03 +8,71 ×3,6 3
M1=M2= =13,28 KN . m
8,5× ( 0+3,6 )

 Moment en travée :
M 1+M 2 13 , 28+13 , 28
1. 25 M 0− =1 . 25(14 , 11)−
Mt = 2 2
Mt =4,36 KN.m 

 Calcul des armatures :


 Armatures longitudinales :
Le calcul des armatures se fait essentiellement vis-à-vis de la flexion simple pour une bande
1ml, avec une section (b×h) = (100×16) cm².
fc28  ft28 ❑b ❑s d(m) fbu Fe ❑s
(MPa) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
25 1 2.1 1.5 1.15 0.135 14.2 400 348
Tab..3.25 Différents coefficients pour le calcul de ferraillage escalier T2.

Université de Jijel
Page 111
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

{
6,07
en travée : =0,02
Mu 2
1∗0,135 ∗14,2∗10
3
μ= 2
=
b∗d ∗f bu 18,49
sur appuie: 2 3
=0,07
1∗0,135 ∗14,2∗10

{
α =1,25 ( 1− √ 1−2 µ )= en travée :0,02
sur appuie:0,09

{
Z=d ( 1−0,4 α )= en travée :13,39 cm
sur appuie:13,01 cm

{
6,07∗10 2
Mu en travée : =1,30 cm²
As= = 13,39∗34,8
Z∗σs 18,49∗10
2
sur appuie: =4,08 cm ²
13,01∗34,8

0,23 b∗d∗f t 28 0,23∗100∗13,5∗2,1


Amin = = =1,63 cm ²
fe 400

Les résultats obtenus sont résumés dans le tableau suivant :


Section b d Mu  α Z (cm) As min As A adopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm²) (cm²) (cm²)
Travée 100 13.5 6,07 0,02 0,02 13,39 1.63 1,30 4HA10
3,14
Appuis 100 13.5 18,49 0,07 0,09 13,01 1.63 4,08 4HA12
4,52
Tab..3.26 Résultats du calcul du ferraillage escalier T2.

 Espacement maximal :
St ≤ min (3h, 33cm) = min(3 × 17 ; 33)=33 cm
100
 en travée : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
100
 en appuis : St = = 25cm < 33cm …………………………………….CV
4
 Armatures de répartition :
As 3,14
Ar 
- En travée : 4 = 4 =0,78cm² on adopte : 4T8=2,01cm² ; st=25cm
As 4,52
Ar 
-Sur appuis : 4 = 4 =1,13cm² on adopte : 4T8=2.01cm² ; st=25cm

Université de Jijel
Page 112
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

 Vérification:
 Condition de non fragilité:

e =16 cm, As =4,52 cm 2

0.23  b  d  f t 28
As min 
fe

A s min=1,63 cm²

Asmin = 1,63 cm2< As= 4,52 cm²

 Vérification de la contrainte tangentielle :

On vérifie la condition suivante :


 u   tel que :

 f 
  min 0.2 C 28 ,5MPa 
 b  (Fissuration non préjudiciable) 

Donc :   3.33MPa
Tu
u 
b  d  ; Avec  Tu  : l’effort tranchant maximal sur appui

Tu=q l/2=12,13×3,6/2=21,83KN
21,83∗103
τu= =0,16
1000∗135
 u <  ………………………………………………….……CV

Vérification à ELS :
 Vérification des contraintes de béton :
   1 f c 28 
   
Il faut vérifier que :  2 100 

 En travée :
γ=¿MU/MS =1,39
   1 f c 28 
  
 2 100  =0.445

Donc : α=0.02<0.445……………………………..C.V.

Université de Jijel
Page 113
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
 Sur appui :
γ=¿ Mu / Ms ¿ 1,39
   1 f c 28  1,39−1 25
  
 2 100  = 2 + 100 =0,445

Donc : α =0.09<0. 445 ……………………………..C.V.


 Contrainte dans les aciers tendus :
La fissuration est considérée comme peu nuisible donc il n’est pas nécessaire de vérifier la
contrainte dans les aciers tendus.
 Vérification de la flèche :
Si les trois conditions suivantes de la flèche sont vérifiées, le calcul de la flèche ne s’imposera
pas :

{ }
h 1 16
≥ → =0,04> 0.062… … … … … … … …CNV
l 16 360
h Mt
≥ → 0.05> 0.085 … … … … … … ..CNV
l 10 M 0
As 4.2 −3
≤ →2,82 ×10 <0.0105 … … … .CV
b . d Fe

 Calcul de la flèche :
Selon la méthode de BAEL91 la flèche totale est donnée par :
Δ f t = f gv - f ji + f pi - f gi

ƒgi,  ƒgv   : Les flèches dues à l’ensemble des charges permanentes.


f ji
 : La flèche due à l’ensemble des charges appliquées au moment de la mise en œuvre des
cloisons.
f pi
 : La flèche due à l’ensemble des charges permanentes et d’exploitations supportées par
l’élément.
Cette flèche ne doit pas dépasser L/500
Ml ² Ml ²
fi = f =
D’après le BAEL91 on a : 10 Ei Ifi  , v 10 E v Ifv

 La position de l’axe neutre:


by²+30(As+ As’) y-30(d .As- d ’.As’) =0 Avec: A’=0; A=4,52cm²
50y²+67, 8 y-915, 3=0
√ ∆=433,19
Université de Jijel
Page 114
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
y=3,66 cm
 Moment d’inertie de la section homogène réduite « I » :

I
by 3
3

  As d - y 
2

 BAEL91.
Avec  y : la position de l’axe neutre.
 : Coefficient d’équivalence=15.
100∗3,66 3
I= +15∗4,52∗(13,5−3,66)²
3
I= 9642,95cm4
I0
 Moment d’inertie de la section homogène réduite «   » :
b.h 3 h 
I0   b.h   V   15 As( d - V )²
12 2 

 b.h 2 
V    15 AS .d  / b.d  15 AS 
 2 
2
100∗16
+15∗4,52∗13,5
2
V= =8,22 cm
100∗16∗15∗4,52
100∗16 3
( )
2
16
I 0= +100∗16∗ −8,22 +15∗4,52∗(13,5−8,22) ²
12 2
I 0=35100,92 cm4
 Le rapport des sections :
As

b.d
4,52
ρ= =3,34∗10-3
( 100∗13,5 )

 Calcul des coefficients λi et λv :


0.05 f t 28
i 
5
0,05∗25
λi = =6,28
5∗3,34∗10−³
λv = 0,4 λi , λv= 0,4*6,28 =2,51

E i =11000∗√3 f c28 = E i =11000∗√3 25=32164,2 Mpa

Ev = 3700¿ √3 f c28 = 10818, 86 Mpa

Université de Jijel
Page 115
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
Les résultats sont résumés dans le tableau suivant :
Y I V I0  λi λv Ei Ev
(cm) ( cm 4 ) (cm) 4 MPa MPa MPa MPa
( cm )
3,66 9642,95 8,22 36100,9 0,00334 6,28 2,51 32164,2 10818,86
2
Tab..3.27 Différents coefficients pour le calcul de la flèche escalier T2.

 flèche instantanée due à G ; « ƒgi,  ƒgv  » :


La combinaison : q=G………… (Pour 1ml).
- Paillasse : q=8,91 KN/ml.
- Palier : q=5,35 KN/ml.
8,91∗0,87+ 5,35∗2,7
q eq = =6,21 KN /ml
3,6
q l2 6,21∗3,62
Ms=0,75 M0  M0=  ; M0= =10,06 KN .m
8 8
Ms=0,75* 10,06=7,54 KN.m
^
σ s=15 M s ( d− y ) / I =15×7 ,54×( 0 , 135−0 , 0366 ) /9642 , 95×10 −8=115 , 41 MPA

μ=1−
[ 1 . 75. f t 28
4 ρ . σ s +f t 28 ]
=−0 , 009≈0

1 .1×I 0
I fg = =1 .1 I 0 =1 .1×36100 , 92=39711 , 01
1+ λi . μ
2 2
Ms. L 7 ,54×( 3,6 )
f gi = = =0 , 76 mm
10 . E i . I fg 10×32164 .2×10+3×39711, 01×10−8
2
1. 1×I 0 Ms. L 7 , 54× (3,6 )2
I fv= =39711 , 01 fv= = =0 , 76 mm
1+λv . μ 10 . E . I
i fg 10×32164 . 2×10
+3
×39711, 01×10
−8

 flèche instantanée due à « j » :

j=1,6 : charge permanente avant la mise en place le revêtement


-palier : q1=5,35-1,6=3.75 KN/ml
-paillasse : q2=8,91-1,6=7,31 KN/ml
3 .75×2,73+7 ,31×0,87
q
  Charge équivalente : eq = 3,6 =4,61KN/ml
Calcul du moment et contrainte :

Université de Jijel
Page 116
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
2
qeq . L
Ms=0.75M0=0.75* 8 = 0, 75*(4, 61*3, 62)/8=5, 55 KN.m
σ s=15 M s ( d− y ) / I= 15∗5,55∗( 0,135−0,0366 ) =84,95 MPa
9642,95∗10−8

μ=1−
[ 1 .75 . f t 28
4 . ρ .σ s + f t 28 ] =
-0,13=0
1. 1 . I 0
I fj= =
1+ λ i . μ 1,1 I0 = 39711,01 cm4
2
M s.L
f ji = =
10. Ei . I fj 0,56 mm
 flèche due à G+Q : «ƒpi » :
Palier : G+Q=5,35+2,5=7,85 KN/ml
Paillasse : G+Q=8,91+2,5=11,41
q eq = 7,85∗2,73+11,41∗0,87 =8,71 KN /ml
3,6
2 2
qeq . L 8 , 71×( 3,6 )
=0 . 75× =
Mpi=0.75.M0= 0.75. 8 8 10, 58 KN.m
σ pi=15 M pi ( d− y ) / I=15×10 , 58×(0 , 135−0 , 0366 )/(9642 , 95×10 −8^ )=161 , 94 MPA

μ=1−
[ 1. 75 . f t 28
4 . ρ .σ pi +f t 28 ] =
0.13
1 .1 . I 0
I fp = = 1,1∗36100,92 =19874,98
1+ λ i . μ 1+6,28∗0,13 cm4
2
M .L 10,58∗3 , 6²
f pi = pi = =2,14
10. Ei . I fp 10∗32164,2∗103∗19874,98∗10−8 mm

Donc :
Δf t =f gv −f ji +f pi −f gi
Δƒt=0,76-0,56+2,14-0,76=1,58mm
Δƒt= 1,58mm< l/500=7,2 mm (C.V)

Université de Jijel
Page 117
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Fig.III. 3.29 : schéma de ferraillage escalier type 2 V4 sous sols

D) Etude de la poutre palière :


La poutre est prévue pour être un support d’escalier, elle est partiellement encastrée à
ces extrémités dans les poteaux, et soumise à la flexion simple et à la torsion. Ces
sollicitations sont dues à son poids propre, le poids du mur, et en plus à l’action du poids de
palier et paillasse.

Poutre palière

3,6

Fig..30. La Poutre palière.


a-Pré dimensionnement :
Selon BAEL91 les dimensionnements de la poutre sont :
L/15hL/10  24 cmh36cm
Suivant les conditions du RPA99/version 2003.
h≥30cm ; h=30cm………………………………...CV

b≥20cm ; b=30cm ………………………………..CV

h /b4; h/b=30/30=14……………………...….CV

Université de Jijel
Page 118
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Donc : nous prenons la section de la poutre palière (b×h) = (30×30) cm².


calcul des sollicitations :
 A l’état limite ultime :
-poids propre de la poutre : GP=0.3×0 .33×25=2.25 KN/ml
qu  L 12,15× 3.6
-La réaction des escaliers : R= 2 = 2 =21,87KN KN/m
Poids propre de murs : (3-0,87-0 ,30)*2,75=5 ,03 KN/ml
Donc : q e=1.35 (G pp) +1,35(Gmur)=1.35*2,25+1,35*5,03=9,82KN.

Poids propre de paillasse : [1,35*8,86+1,5*2,5]*0,9=14,13 KN/ml ;

9,82∗3,6+ 21,87∗2,7 +14,13∗0,9


La charge équivalente : qeq = =14,87 KN/ml
3,6+2,7+0,9

-Moment fléchissant:

 à l’état limite ultime :


2
qu l 14,87 ¿(3.6)2
 Le moment isostatique : M0= = =24,10KN.m
8 8
 Le moment en travée : M t =0.75 M0=18,07KN.m
 Le moment sur appui : Ma=0.5 M0=12,05KN.m
 à l’état limite service :
poids propre de la poutre : GP=0.3×0 .33×25=2.25 KN/ml
qu  L 8,73× 3.6
La réaction des escaliers : R= 2 = 2 =15,71KN KN/m
Poids propre de murs : (3-0,87-0 ,30)*2,75=5 ,03 KN/ml
Donc : q e= (G pp ) +(Gmur)=2,25+5,03=7,28KN.

Poids propre de paillasse : [8,86+2,5]*0,9=10,22 KN/ml ;

7,28∗3,6+ 15,71∗2,7+10,22∗0,9
La charge équivalente : qeq = =10,80 KN/ml
3,6+ 2,7+0,9

qu l 2 10,80∗(3.6)2
 - Le moment isostatique : M0= = =17,51KN.m
8 8
 Le moment en travée : M t =0.75 M0=13,13KN.m
 Le moment sur appui : Ma=0.5 M0=8,75KN.m

Université de Jijel
Page 119
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

b- Calcul des armatures longitudinal (flexion simple) :


h=30cm ; b=30cm ; d=30-3-1/2=26,5 cm

{
18,07
en travée : =0,25
Mu 2
1∗0,265 ∗14,2∗10
3
μ= 2
=
b∗d ∗f bu sur appuie: 12,05
2 3
=0,17
1∗0,265 ∗14,2∗10

{
α =1,25 ( 1− √ 1−2 µ )= en travée :0,36
sur appuie:0,23

{
Z=d ( 1−0,4 α )= en travée : 22,68 cm
sur appuie:24,06 cm

{
2
18,07∗10
entravée : =2,28 cm ²
Mu 22,68∗34,8
As= =
Z∗σs 12,05∗10 2
sur appuie: =1,43 cm ²
24,06∗34,8

0,23 b∗d∗f t 28 0,23∗30∗26,5∗2,1


Amin = = =0,95 cm ²
fe 400

Les résultats obtenus sont résumés dans le tableau suivant :


Section b d Mu  α Z (cm) As min As A adopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm²) (cm²) (cm²)
Travée 30 26,5 18,07 0,25 0,36 22,68 0,95 2,28 2HA14
3,08
Appuis 30 26,5 12,05 0,17 0,23 24,06 0,95 1,43 2HA14
3,08
Tab..3.28 Résultats du calcul du ferraillage poutre palière (flexion simple).

 Vérification:
 Condition de non fragilité:

e =30 cm, As =3,08 cm 2

0.23  b  d  f t 28
As min 
fe

A s min=0,95 cm ²

Université de Jijel
Page 120
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
Asmin = 0,95 cm2< As= 3,08 cm²

 Vérification de la contrainte tangentielle :

On vérifie la condition suivante :


 u   tel que :

 f 
  min 0.2 C 28 ,5MPa 
 b  (Fissuration non préjudiciable) 

Donc :   3.33MPa .
Tu
u 
b  d  ; Avec  Tu  : l’effort tranchant maximal sur appui

qu  L 14,84 ×3.6
2 = =¿
2 26, 71 KN.
3
τ u = 26,71× 10 =¿0.33 MPa.
300 ×265
 u  ………………………………………………….……CV

 Vérification à ELS :
 Vérification des contraintes de béton :
   1 f c 28 
   
 2 100 
Il faut vérifier que :

Mu

Avec :
M ser .

18,07 γ −1 f c 28
+
• en travée : γ= 13,13 =1.37 ; 2 100 =0.435 ; α =0.36 ≤ 0.435………………..cv.

12,05 γ−1 f c 28
+
• sur appui : γ= 8,75 =1.37 ; 2 100 =0.435 ; α =0.23≤ 0.435……………..cv.

La fissuration est considérée comme peu nuisible donc il n’est pas nécessaire de vérifier la
contrainte dans les aciers tendus.

 Vérification de la flèche :

Université de Jijel
Page 121
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

 Si les trois conditions suivantes de la flèche sont vérifiées, le calcul de la flèche ne


s’imposera pas :

{ {
h 1 35
≥ =0.083>0.0625 … … … .. CV
l 16 360
h Mt 35 30,26

 l 10 M 0  370 =0.083> 10 × 40,35 =0.074 … … . CV
A s 4.2 4.02 4.2
≤ =0.004∧1< =0.0105 … … …CV
bd f e 30 ×32 400

C- Calcul des armatures longitudinales (à la torsion) :


b0
 Calcul du moment dus à la torsion :
2∗(10∗1,35)+6,36∗0,9
Ma= =¿ 9,09KN.m
3,6
Mtor=Ma×L/2=9,09×3.6/2=16,36 KN.m h

 Calcul de l’aire de la section efficace  «  » :


 : aire du conteur à mi-épaisseur des parois a

Fig..31. Section creuse.

= (a-
b0 ) × (h- b0 )

Avec : a = min (b.h)= 30 cm

b0 a 30 5 cm
= = =¿
6 6

= (30- 5 ) × (30- 5 )=625cm²

 Calcul de la contrainte tangentielle due à la torsion :


M tor
 tor  9,09 ×10
6
2b0   =
2× 50× 625000 =0,14MPa

 Vérification de la contrainte tangentielle totale :


2 2 2

On doit vérifier que :  tor   u  

Université de Jijel
Page 122
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

 f 
  min 0.2 C 28 ,5MPa 
 b 
 (0,14)²+(0.014)²=1,97  11.08
2 2
 tor   u2   ………………………...CV

 Calcul des armatures:


M tor .u
AStor 
D’après le BAEL91 : 2    f ad

Avec : u : périmètre de la section efficace.


Astor : Armatures longitudinales de torsion.

U=[ ( h−b 0 ) +(b−b 0) ] ×2=100cm.

16,36 × 106 ×1000


A stor= 2 =3,76cm2.
2× 625× 10 × 348

AStor =4HA12=4,45cm²

Alors les aciers longitudinaux :


fle
-en travée : AS =2HA14=3,08cm²
fle
-sur appui : AS =2HA14=3,08 cm²
 Pourcentage minimal :
AStor
 fe
D’après le BEAL91 on a : b0  u ≥0.4MPa
A stor 4,45∗3,08
 . f e= × 400=2,74≥0.4………………….CV.
b0 ×U 5 ×100

 Les armatures transversales :


At M tor
16,36× 105
S t = 2  S =
2× 625× 348 ×102 =0.037 cm.

St St
min (0.9d ; 35cm)   min (0.9×26,5 ; 35cm)=23,85 cm.

On adopte :
St = 25 cm.

At
St =0.037cm  At = 0,925 cm²

Université de Jijel
Page 123
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

On adopte : 4T8 At =2.01 cm².


D-Croquis de ferraillage :
2HA14

CadresT8

4HA12

2HA14

Fig..32. Ferraillage de la poutre palière

E) étude d’une console:


a- Calcul des sollicitations :

Le schéma statique de cette partie (paillasse) sera une console encastrée au niveau du voile
d’ascenseur, avec une portée de 0,9 m.
On a la combinaison à L .E.L.U : 16 cm

qu=1.35G+1.5Q…………………pour (1ml).
 Charge permanente G : 0,9m

G1= 8,86 KN/m² ………poids de console. Fig. III.33.schéma d'une console.


 Surcharge d’exploitation Q :
Q1= 2.5KN/m².
Alors : qu1=1.35G1+1.5Q1= (1.35x8, 86+1.5x2.5) = 15,711 KN/ml.
 Calcul de moment :
q u 1l 2
Mu= 2 =15, 71*(0,9)²/2  Mu= 6,36 KN.m.
b) Ferraillage du console :

Calcul des armatures longitudinales :

Université de Jijel
Page 124
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

bu=fbc=(0.85.fc28)/ γb …….. γb=1.5.


0.85 x 25
bu= 1.5 = 14.2 MPa.
400
s=Fe /γs= 1.15 = 348 MPa.
On utilise les formules suivantes :
μ=Mu/b.d2. ƒbc

α=1.25 (1-
1  2 )

Z= d (1-0.4α)
As=Mu/Z  s

Amin= (0.23.b.d. ƒt28) / ƒe  Amin= 1.63 cm².


d= e-c-Ф/2 = 16-2-1/2  d=13.5cm.

Les résultats dans le tableau :


Section b d Mu μ α Z Asmin As Aadopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm) (cm2)
Appui 100 13.5 6,36 0.024 0.030 13.34 1.63 1,37 4HA10=3.14
Tab. III .3.29 Résultats du calcul du ferraillage d'une console.

 Espacement maximal :
St ≤ min (3h; 33cm) = min (316; 33) cm = 33cm.
-Sur appui : St= 25 cm ≤ 33cm……………………C.V.
 Armature de répartition :
-Sur appui  : Arep=Aado/4= 3.14/4= 0.785cm2 ; on adopte : 4T8= 2.01cm2.
Avec espacement de : St  Min (4.h ; 45 cm).
Donc, on prend : St=25cm  45 cm…………………….C.V.
 Condition de non fragilité :
Amin=0.23.b.d.ƒt28 /ƒe=0.2310013 .52.1/400= 1.63cm2………………C.V.
c)Vérification à ELU : 

Université de Jijel
Page 125
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
Contrainte tangentielle du béton :
 Fissuration non préjudiciable :
 u  min( 0.2.ƒ /γ ; 5MPA)
c 28 b 

=min(0.2·25/1.5; 5)MPA = 3.33 MPA.


Vu= qu1.L = 15,71x0,9  Vu= 14,14 KN.
Vu
u   14,14
b.d 100∗13,5 =0,010 MPa.

0.010 MPa. ≤  u  3.33MPA …...C.V.


 calcul à E.L.S :
On a la combinaison à L .E.L.S :qS1=G+Q=8,86+2.5 = 11,36 KN/ml.
q S 1l 2
Mser= 2  Mser=5,067 KN. m.

Vérification des contraintes maximales du béton :


Mu 6,36
 = Ms = 5,067 =1.25 fc28=25 MPa.

  1 f c 28

 = 0.030 ≤ 2 100 = 0,375 …………………………….C.V.
Donc la vérification de la fissuration est inutile.

Vérification de la flèche :

{ {
h 1 16
≥ =0.17> 0.0625 … … … ..CV
l 16 90
h Mt 16
≥  =0.17> 0.0425 … … .CV
l 20 90
A s 4.2 3,14 4.2
≤ =0.004∧1< =0.0105 … … … CV
bd f e 30 ×26,5 400

d) Croquis du ferraillage :

Université de Jijel
Page 126
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

Fig. III.3.33 : ferraillage de la console.

Palier encastré au niveau de la poutre palière :


a)Calcul des sollicitations :

Le schéma statique de cette partie (palier) sera une console encastrée au niveau du voile
d’ascenseur, avec une portée de 1, 35m.
On a la combinaison à L .E.L.U : 16 cm

qu=1.35G+1.5Q…………………pour (1ml).
 Charge permanente G : 1,35m

G1= 5,35 KN/m² ………poids de console. Fig. III.34.schéma d'une console.


 Surcharge d’exploitation Q :
Q1= 2.5KN/m².
Alors : qu1=1.35G1+1.5Q1= (1.35x5, 35+1.5x2.5) = 10,97 KN/ml.
 Calcul de moment :

Université de Jijel
Page 127
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

q u 1l 2
Mu= 2 =10,97*(1,35)²/2  Mu= 10 KN.m.
b) Ferraillage du console :

Calcul des armatures longitudinales :


bu=fbc=(0.85.fc28)/ γb …….. γb=1.5.
0.85 x 25
bu= 1.5 = 14.2 MPa.
400
s=Fe /γs= 1.15 = 348 MPa.
On utilise les formules suivantes :
μ=Mu/b.d2. ƒbc

α=1.25 (1-
1  2 )

Z= d (1-0.4α)
As=Mu/Z  s

Amin= (0.23.b.d. ƒt28) / ƒe  Amin= 1.63 cm².


d= e-c-Ф/2 = 20-2-1/2  d=17.5cm.

Les résultats dans le tableau :


Section b d Mu μ α Z Asmin As Aadopte
(cm) (cm) (KN.m) (cm) (cm2)
Appui 100 17.5 10 0.022 0.027 17,31 1.63 2,17 6HA10=4,71
Tab. III .3.30Résultats du calcul du ferraillage d'une console.

 Espacement maximal :
St ≤ min (3h; 33cm) = min (320; 33) cm = 33cm.
-Sur appui : St= 100/6=16,66 cm ≤ 33cm……………………C.V.
 Armature de répartition :
-Sur appui  : Arep=Aado/4= 4,71/4= 1,177cm2 ; on adopte : 4T8= 2.01cm2.
Avec espacement de : St  Min (4.h ; 45 cm).
Donc, on prend : St=20cm  45 cm…………………….C.V.

Université de Jijel
Page 128
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES
 Condition de non fragilité :
Amin=0.23.b.d.ƒt28 /ƒe=0.2310017,52.1/400= 2,11cm2………………C.V.

c)Vérification à ELU : 
Contrainte tangentielle du béton :
 Fissuration non préjudiciable :
 u  min( 0.2.ƒ /γ ; 5MPA)
c 28 b 

=min(0.2·25/1.5; 5)MPA = 3.33 MPA.


Vu= qu1.L = 10,97x1,35  Vu= 14,81 KN.
Vu
u   14,81
b.d 100∗17,5 =0,0084 MPa.

0.0084 MPa. ≤  u  3.33MPA …...C.V.


 calcul à E.L.S :
On a la combinaison à L .E.L.S :qS1=G+Q=5,35+2.5 = 7,85 KN/ml.
q S 1l 2
Mser= 2  Mser=7,15 KN. m.

Vérification des contraintes maximales du béton :


Mu 10
 = Ms = 7,15 =1,39 fc28=25 MPa.

  1 f c 28

 = 0.030 ≤ 2 100 = 0,445 …………………………….C.V.
Donc la vérification de la fissuration est inutile.

Vérification de la flèche :

Université de Jijel
Page 129
CALCUL DES ELEMENTS SECONDAIRES

{ {
h 1 20
≥ =0.15> 0.0625 … … ….. CV
l 16 135
h Mt 20
≥  =0.15> 0.0425… … . CV
l 20 135
A s 4.2 4,71 4.2
≤ =0.00452< =0.0105 … … … CV
bd f e 30 ×26,5 400

d) Croquis du ferraillage :

Fig. III.3.35 : ferraillage de la console.

Université de Jijel
Page 130

Vous aimerez peut-être aussi