Vous êtes sur la page 1sur 3

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE BATNA 2

FACULTE DE TECHNOLOGIE

DEPARTEMENT D’HYDRAULQUE

2éme Année Master H.U R. H

Corrige type d’examen à distance

.Matière : Techniques de reconnaissances et forage. .Durée : 09h:00 a 11h:00 .Date : 10/03/2021

Questions Partie I (06 pts):

• Colorer en jaune la bonne réponse:

1. La conductivité électrique d'une eau souterraine :


• Est l'équivalent de la minéralisation totale de l'eau ; 02pts
• Dépend des roches dans lesquelles l'eau circule ;
• Est constante au cours de l'année.
Cas d’une nappe libre
2. Le développement d'un puits à l'acide ND
chlorhydrique :
•débitN’existe
d’exhaurepas;
(m3/s ou m3/h le plus souvent utilisé)Q
Niveau dynamique
(variable)
• Permet d'améliorer la perméabilité et la porositéNiveau
autour de l'ouvrage de captage. 02pts
statique NS
3. Un
épaisseur essai(m)de
mouillée pompage longue durée sert:
s
• À caractériser l'ouvrage de captage et son aquifère;Formation
Mur de h
• À caractériser l'ouvrage;
l’aquifère aquifère
r
• À déterminer laK transmissivité ou le coefficient de perméabilité, et le coefficient d'emmagasinement
Formation
02pts. imperméable

Ø Cas d’une nappe captive R


Questions Partie II (14 pts) :
S : niveau statique : niveau de la nappe au repos
Q observé dans l’ouvrage (profondeur de
surface piézométrique de la nappe par rapport au sol). Unité = m
1. La transmissivité est liée à la perméabilité par les relations : Niveau piézométrique
de la nappe captive
D : niveau dynamique : niveau de la nappe observé dans l’ouvrage après un temps
pompage donné. Unité =
• Pour lamnappe libre :02pts
Formation
TToit
= de
K.
l’aquifère
h : transmissivité (m2/s) imperméable

K
11
e Formation aquifère
h Mur
: puissance
de de la formation aquifère Formation
l’aquifère imperméable

• e : Epaisseur
Pour la nappe(puissance)
captivede:02pts
la formation aquifère. Unité = m
T = K . e : transmissivité. Unité = m2/s

Débit spécifique (Ds): débit


e : puissance de laque le forageaquifère
formation peut vous donner en régime permanent: Ce débit s'obtient
d'après un essai de pompage.
Niveau statique (Ns): niveau de l'eau au repos
2. Dans la chronologie des études, la prospection géophysique s'inscrit comme un apport au lever géologique
Niveau dynamique (Nd): niveau de l'eau en cours de pompage, directement lié au débit spécifique.
qu'elle précise et complète. Elle permet, en règle générale, d'aborder les points suivants : 02pts
Pertes de charges (Pc) : pertes de charges induites dans la tuyauterie de la pompe jusqu'à' l'utilisation
12
- prévision de l'épaisseur de la zone altérée aux têtes ;
finale.

1
- détermination de la géométrie d'un accident mettant en contact des terrains bien différenciés ;

- première esquisse structurale dans le cas d'un site sans affleurement ;

- appréciation de la compacité du rocher en profondeur ;

- facilité d'interprétation des prospections ultérieures.


3. Quelles sont les avantages de la prospection géophysique ( deux ou trois avantages) ? 01,50pt

La prospection géophysique présente le triple avantage :

• d'être non destructive : aucune installation de chantier n'est nécessaire et il ne subsiste aucune trace
du passage de l'équipe sur le terrain pour les prospections de surface ;

• d'être rapide : suivant les difficultés et la longueur à prospecter la campagne nécessite de quelques
jours à une ou deux semaines ;

• d'être peu coûteuse pour les prospections de surface (ceci est un peu moins exact pour les
prospections aéroportées qui demeurent encore aujourd'hui d'un coût assez élevé).

4. Citer deux intérêts principaux des sondages mécaniques : 01,50pt

Le recours aux sondages permet selon les cas de résoudre les problèmes suivants :

• étalonner ou préciser les résultats du levé de terrain et de la géophysique ;

• renseigner sur la structure et la nature des terrains si le levé géologique et la géophysique n'ont pu
être effectués.

5. Les sondages mécaniques permettent d'effectuer un certain nombre d'essais. Ces essais sont :02pts

◆ prélèvements d'échantillons :

• pour déterminer la nature de la roche ou du sol ;

• pour analyser le degré de fissuration et la pente des fissures, diaclases et stratification dans le cas
d'une roche ;

• pour pratiquer des essais de laboratoire (mécanique des roches, mécanique des sols, analyses
minéralogiques et analyses chimiques) ;

◆ exécution de diagraphies ;

◆ mesure in situ des modules et du champ de contraintes ;

◆ mesures in situ de la perméabilité (essais Lefranc et Lugeon).

6. L’efficacité de développement d’un forage peut-elle dépendue du genre de crépine ? Si la réponse est :oui,
Expliquer comment ? 01pt

2
Oui, pour le développement par lavage aux jets d’eau sous pression l’efficacité du procédé dépend du
type de crépine elle sera maximale pour des crépines à ouverture continue du type Johnson.

7. Quelle est la différence entre les deux techniques de foration Rotary et MFT ? 01pt

La différence se présente dans : (voir le tableau suivant) :

8. Sur quelle base on fait le choix du massif filtrant ? 01pt

Le choix se fait à la base des points suivants :

• Granulométrie définie à partir de la courbe granulométrique propre de l'aquifère ;

• Matériau propre sans élément fin, de forme arrondie (limite les pertes de charge) calibré le plus

souvent : gravier siliceux ;

• Diamètre le plus fin possible, en étant toutefois plus gros que les ouvertures des crépines ;

Bonne chance

Vous aimerez peut-être aussi