Vous êtes sur la page 1sur 1

Cure longue Cure courte

Elle assure le traitement de fond des affections Elle permet d’améliorer le traitement des affections ORL en
chroniques : la polyarthrite rhumatoïde, la maladie
association avec une antibiothérapie.
de Crohn, le traitement préventif des rejets de
Indications greffes. Le traitement injectable est indiqué dans le cas
Le traitement par les corticoïdes permet de lutter d’inflammations aiguës telles que la bronchite aiguë, les
En cancérologie, elle est utilisée pour traiter des
contre le processus inflammatoire de la maladie. crises d’asthmes sévères, les poussées allergiques aiguës.
syndromes prolifératifs de la moelle osseuse.
L’inflammation est un mécanisme naturel de défense
de l’organisme. Elle doit être traitée quand elle
s’exprime en excès.

Les corticoïdes sont immunosuppresseurs et anti- Effets indésirables


allergiques. Ils agissent comme antalgiques grâce à
leurs propriétés anti-inflammatoires.
Corticoïdes Squelette : ostéoporose,
ostéonécrose épiphysaire
Ils sont employés dans de nombreuses spécialités www.fiches-ide.com Muscles : atrophie musculaire,
médicales en raison des implications inflammatoires, myopathie de la ceinture
allergiques, immunitaires et douloureuses que peuvent pelvienne
engendrer de nombreuses pathologies.
Tube digestif : flatulences,
CORTANCYL®, SOLUMEDROL®, MEDROL®, SOLUPRED®, gastralgies, gastrite, ulcères
Peau : acné, érythrose du visage,
DECTANCYL®, BETNESOL®, CELESTENE® purpura, hématomes, vergetures

Endocrinologie : obésité,
syndrome cushingoïde, retard de
croissance
Métabolisme : hyperglycémie,
diabète, rétention sodée, fuite
Surveillance infirmière potassique

La surveillance de la corticothérapie dépend du type de traitement mis en place, de la durée du traitement et des doses administrées. Vaisseaux : thrombose vasculaire
Système nerveux : excitation,
Il est important de surveiller l’état cutané (la fragilité cutanée augmente très vite au cours des corticothérapies prolongées), de relever la insomnie, syndrome maniaque ou
survenue d’une fièvre non attendue et de signaler les effets indésirables éventuels. dépressif
Œil : cataracte, glaucome
Administration par voie orale, par voie injectable ou par voie locale (infiltrations, aéronébulisation, dermocorticoïdes, médicaments locaux de Immunologie : sensibilité aux
l’ORL) infections, réveil de tuberculose
ancienne

Vous aimerez peut-être aussi